Mind mapping et gestion de projet : se fixer des objectifs SMAART

Dans mon article précédent, je vous promettais d’autres mind maps et une série sur la gestion de projet.

Dans un autre, il y a quelques semaines, je vous parlais de l’importance de la stratégie dans la recherche d’emploi.

Aujourd’hui, je vous propose une méthode pour définir des objectifs efficaces, des objectifs qui fonctionnent : des objectifs SMAART ?

Jetez un petit coup d’oeil sur cette mind map et ensuite lisez la description ci-dessous et vous verrez que ce n’est pas très compliqué.

C’est une mind map, donc partons du centre : une cible, avec un éléphant.  C’est amusant (et j’aime rire, pas vous ?), mais surtout cela me rappelle l’expression « ne vous mettez pas un éléphant sur le dos! »  Autrement dit, ne mettez pas la barre trop haut, ou vous vous mettrez vous-même en situation d’échec.  Et l’échec répété est un tueur : il tuera votre confiance en vous en très peu de temps ! Donnez-vous donc des objectifs raisonnables.  C’est l’un des points que nous verrons plus en détail ci-dessous…

Objectifs SMAART ? Oui : certains d’entre vous ont déjà entendu parler des objectifs SMART.  Mais dans ce cas, on parle soit d’objectifs ambitieux, soit d’objectifs accessibles. Or, pour moi, les deux sont essentiels.  Pourquoi se priver de l’essentiel quand on peut se le garder ?

Donc,  objectifs SMAART comme :

Séficiques : vos objectifs doivent être clairs, précis, sans aucune ambigüité, être suffisamment descriptifs pour que quelqu’un d’autre (ou vous dans quelques années) puisse comprendre immédiatement de quoi il s’agit.  Ils doivent être personnels, personnalisés, c’est-à-dire qu’ils doivent vous concerner directement.  En lisant votre objectif, vous devez savoir quel type de résultat vous voulez atteindre.

Formulez TOUJOURS vos objectifs de manière POSITIVE : Je veux pouvoir courir 3 kilomètres tous les matins.

Mesurables : donnez-vous les moyens de contrôler OBJECTIVEMENT vos objectifs.  Je veux pouvoir courir 3 kilomètres tous les matins. Je veux perdre 5 kilos.  Je veux atteindre 80 % à mon prochain examen.  Je veux une augmentation de salaire de 250 euros par mois.

– Accessibles : dans le même esprit que l’éléphant dans le coeur de cible, ne mettez pas la barre trop haut. Fixez-vous des choses dans le domaine du possible.  Vous ne battrez pas le record du monde de marathon la semaine prochaine, personne ne peut faire ça !  Fixez-vous des étapes, accordez-vous des pauses, aérez-vous le cerveau…  Vous n’êtes pas là pour vous faire souffrir, mais pour prendre soin de vous et vous aimer…

Ambitieux : si vous ne vous mettez pas un peu de pression, si vous ne vous lancez aucun défi, où est l’intérêt ?  De plus, sans challenge, vous n’aurez pas ce petit surcroit d’adrénaline qui fait qu’on avance plus vite, qu’on ressent l’excitation dans ses muscles et ses neurones.  Bref, vous vous endormirez sur votre décision et dans 5 ans on en reparlera encore… ou bien on n’en reparlera plus jamais.  Dommage, non ?

Réalistes : vos objectifs doivent être pertinents, tenir compte des circonstances, des ressources disp0nibles, de votre environnement, des lois. Examinez ce qui est à votre disposition.  Vous voulez partir en vacances au Kénya ?  Pourquoi pas ?  Mais vérifiez votre passeport, votre vaccination, les dates disponibles (votre patron acceptera-t-il que vous partiez un 15 avril en plein rush ?), etc.  Si vous vous fixez un objectif irréaliste, vous vous mettez un nouvel éléphant sur le dos…

Définis dans le Temps : Je veux parler anglais…  Ceci est un voeu pieux.  Je veux pouvoir tenir une conversation courante en anglais dans un an.  Ceci est un objectif.  Si vous ne vous donnez pas d’échéance, vous courez deux risques :

  1. vous précipiter, gaspiller votre énergie en forçant pour arriver très vite à un résultat nul et décourageant (bonjour l’éléphant, que fais-tu sur mon dos ?)
  2. au contraire, prendre votre temps, vous dire qu’il sera encore temps demain, voire la semaine prochaine et donc ne rien faire, jamais…

Mais, ici aussi, soyez réalistes.  Une recherche d’emploi peut prendre 3 à 6 mois facilement, la création d’une entreprise prend un an et souvent plus, apprendre une langue en profondeur exige des années de pratique n’en déplaise à Monsieur Assimil…  Ne soyez pas trop court : vous allez vous décourager.  Ne soyez pas trop long : vous allez vous endormir.  Comme en toute chose l’équilibre est de rigueur.

Dans un prochain article, je vous donnerai un modèle pour vous fixer des objectifs personnels et dans un autre, des objectifs liés à la recherche d’emploi.

A bientôt.


Publicités


Catégories :creativité, Mind Mapping, Outils, Pensée positive, Projets

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

3 réponses

Rétroliens

  1. Trouver le job de vos rêves : d’abord une question de stratégie « Trouve ta voie !
  2. Mind Mapping : se fixer des objectifs personnels « Trouve ta voie !
  3. La pédagogie 2 | Pearltrees

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :