La formation Recherche emploi Sodie de Charleroi : c’est parti !

Voilà !  Ils sont 12 !  Douze à s’être engagés dans un parcours vers l’emploi.

Ils s’appellent Agnesa, Teberlar, Sabine, Aysenur, Leila, Dominique, Enza, Annie, Emine, Samuel, Ikram et Frédéric.

Ils sont d’âges et d’horizons différents, mais partagent la même envie : trouver le travail qui correspond à leurs désirs, à leurs besoins, à leur personnalité.

La première matinée a été pimentée par un invité très attendu : Monsieur Frank Mandiau, du Services des Relations Partenariales du Forem.  Il est venu expliquer aux stagiaires ce que le Forem attend d’eux mais aussi les avantages qui leurs sont proposés en tant que participants d’une formation en recherche d’emploi.  En deux mots, leurs droits et leurs obligations…

Comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessous, il fait cela avec beaucoup d’humour, de conviction et fait passer avec des mots très simples un message extrêmement positif.  Merci Frank pour ce démarrage sur les chapeaux de roues !

J’ai passé le reste de la matinée à rappeler aux participants les modalités pratiques de la formation, les spécificités du stage, et essayé d’en savoir plus sur leurs attentes.

2e jour

Aujourd’hui, ce sont les participants qui bossent.  Le formateur se contente de donner des consignes et de prendre des photos (je simplifie un peu…).

On va faire connaissance et explorer un peu les centres d’intérêt du groupe.

Premier exercice : les participants se rassemblent en groupes de 3 ou 4 et doivent se trouver 10 points en commun en moins de 5 minutes (j’annonce 3 minutes, pour mettre un peu de pression : ça booste la créativité !).

Les consignes sont : on peut parler de tout sauf

  • des traits physiques,
  • des vêtements (trop facile)
  • de la profession
  • du chômage

A la fin de cette première activité, je leur demande de préparer une mise en commun pour le grand groupe.  Nouvelle consigne : ne pas utiliser de mots, de lettres, ni de chiffres.

Stupeur !

Comment communiquer dix points communs sans lettre, ni chiffres ?

On peut dessiner, mimer, chanter (sans paroles), imiter le bruit des choses…  L’imagination est reine.

Une fois de plus, la créativité des participants me fascine.  Dès qu’on vous en donne l’opportunité, le potentiel qui dort en vous ne demande qu’à se réveiller et s’épanouir…


Ils choisissent de dessiner pour la plupart.  Même si Dominique nous gratifie d’une magistrale interprétation de Pays de Charleroi, sans les paroles évidemment, pour aider le groupe à deviner ce qui a été dessiné.

Car là aussi, la consigne est : on ne parle pas, on n’explique rien.  Les autres membres du groupe doivent trouver ce qu’on a voulu dire.  Cela donne des grands moments de rire et de connivence autour des sujets traités.


Les dessinateurs se contentent de confirmer ou d’infirmer la signification des dessins.  Comme Samuel sur cette photo.  Cool and relax comme s’il avait fait ça toute sa vie…

Un seul point commun aux trois groupes : ils aiment la bonne cuisine .

Pourquoi utiliser cette technique ?

Il y a plusieurs raisons :

  1. si je demande aux participants de se présenter aux autres, il y a 99.99999999999% de chances pour qu’ils disent quelque chose comme : je m’appelle Séraphin Lampion, je suis assureur, j’ai 42 ans, j’ai trois enfants, je suis ici pour trouver un boulot.  Cela ne présente aucun intérêt : autant lire la carte d’identité.  Ce qui m’intéresse, c’est la personne qui est derrière la carte d’identité.  Ses goûts, ses dégoûts, ce qui la motive dans la vie, etc.
  2. Ce type de présentation classique suinte vite l’ennui.  Douze présentations de ce genre et c’est le sommeil général garanti avant la dixième…  Aucune dynamique de groupe…  Moi, je veux que ça bouge, que ça vive, que ça rigole, que ça vibre !  Qu’on prenne du plaisir à venir en formation, à se découvrir, à découvrir les autres, à progresser vite sans même qu’on ait l’impression de travailler…  Que le groupe se construise à travers une activité ludique et dynamique.
  3. On ne parle pas, on n’écrit pas, on ne trace pas de chiffre : ce sont des activités qui font appel aux intelligences verbo-linguistique et logico-mathématique, les seules qui soient vraiment valorisées à l’école.  Or, une foule de professions font appel aux autres types d’intelligence : corporelle, musicale, intrapersonnelle, interpersonnelle, spatiale et naturaliste.

Voici une mind map qui présente ces huit types d’intelligences, d’après les travaux de Howard Gardner.

Si vous êtes avocat, l’intelligence verbo-linguistique vous servira sans aucun doute; de même que l’intelligence logico-mathématique fera de vous un excellent comptable.  Mais si je cherche un diplomate, l’intelligence interpersonnelle est beaucoup plus intéressante.  Un couvreur aura plus de chance de rester sur son toit avec une bonne intelligence corporelle.  Un chauffeur poids-lourd avec une intelligence spatiale aiguë aura à peine besoin d’un GPS, etc.

Valoriser ce type d’intelligence, c’est aussi mettre en valeur des capacités dont les participants n’ont pas toujours pleine conscience.  Où dont ils ne mesurent pas l’importance dans certaines professions qui les attirent.

Nous avons poursuivi la matinée sur un exercice plus classique : la présentation en duo.  A ce stade, la confiance est déjà installée dans le groupe et on peut poser des questions plus intéressantes que les habituels âge, profession, etc.

  • Quelles études as-tu faites ?  Qu’est-ce qui t’a plu ou non dans ces études ?
  • Quel était le job de tes rêves quand tu étais enfant ?
  • Et maintenant ?
  • Quel est ton meilleur / ton pire souvenir ?
  • Quelles sont tes attentes par rapport à la profession ?

Et nous avons terminé avec une évaluation des deux premiers jours :  comment les participants se sentent-ils après ces deux matinées ?  Que leur ont apporté les exercices ?  Ont-ils des demandes particulières ?

Demain : suite du bilan de compétences : compétences et qualités ?  J’aime / j’aime pas, etc.

Je vous raconterai…



Catégories :Chomage, Projets, Recherche d'emploi

Tags:, , , , , , , , , , , , ,

1 réponse

Rétroliens

  1. Formation à la recherche d’emploi gratuite à Verviers « Trouve ta voie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :