L’épreuve du marshmallow : bâtissez une tour, bâtissez une équipe

L’épreuve du marshmallow ?  S’agit-il d’une blague de potache ?  Du genre de ces épreuves débiles que les étudiants organisent lors des tristement célèbres bizutages ?

Pas du tout !  Il s’agit d’un exercice de team building : l »équipe doit, à l’aide de spaghetti secs, d’un mètre de corde et d’un marshmallow, construire la plus haute tour possible…

Tom Wujec, un designer de réputation internationale l’a organisée avec des groupes aussi divers que architectes, PDG de grandes compagnies, étudiants issus de hautes écoles de commerce, enfants d’écoles maternelles…

Devinez qui s’en sort le mieux ? Des enseignement à la fois drôles, profonds et particulièrement intéressants pour les managers et les responsables d’équipes.

Traduction française (excellente) de Pascal Delamaire et que je viens de réviser.  Pour les sous-titres français, cliquez sur View subtitles et sélectionnez French (France).



Catégories :creativité, formation, Projets

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

4 réponses

  1. Bonjour,
    Pourriez-vous me dire où on peut se procurer cette traduction française de « The Element » de Ken Robinson?
    Un grand merci.
    Jean-Marie Warnier

    J'aime

  2. Bonjour Marco,

    Merci d’avoir attiré notre attention sur cet excellent exposé de Tom Wujec. Son intervention est particulièrement révélatrice des nombreux « présupposés » ou « préjugés » qui ralentissent nos actions en équipe. Elle est aussi pleine d’enseignements profonds.

    Sa réflexion sur la perte de temps qu’occasionne la recherche de pouvoir me rappelle cette autre pensée extraite de l’Encyclopédie du savoir relatif et absolu de Bernard Werber. L’auteur pose la question suivante : lorsqu’un problème surgit dans une organisation, qu’est-ce qui différencie profondément les humains des fourmis ? Et la réponse est : les fourmis cherchent immédiatement une solution alors que les humains cherchent d’abord un responsable/coupable ! Perte de temps, perte d’énergie, stigmatisation et démotivation sont les conséquences inhérentes à cette façon (malheureusement habituelle) de procéder.

    Plus drôle, quoique tout autant instructive, est la conférence Ted qu’à mon tour je te conseille. Elle traite également de Marshmallows… Elle est donnée par Joachim de Poseda et s’intitule « Ne mangez pas le Marshmallow ! »
    E
    n voici le lien :
    http://www.ted.com/talks/lang/fre_fr/joachim_de_posada_says_don_t_eat_the_marshmallow_yet.html

    Au plaisir de te revoir et de t’écouter ce jeudi 20 mai dans le cadre de notre 18ème Salon de l’Emploi et de la Création d’Activités (www.salon-emploi.be)

    J'aime

    • BonjourLéo,

      Merci pour ce commentaire sympathique…

      Je serai moi aussi très heureux de vous retrouver au Salon de l’Emploi et de la Création d’activités jeudi prochain.

      Je ne résiste pas à ce délicieux marshmallow de Joachim Posada et comme deux tiers des enfants du monde, je m’empresse non pas de le manger mais de le publier sur mon blog : c’est trop bon pour ne pas le consommer entre amis…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :