Plus de deux millions de chômeurs pris en ôtage par les Républicains aux USA

Le taux de chômage aux Etats-Unis atteint des sommets jamais vus depuis la Grande Dépression des années 30 du vingtième siècle : 10% de la population active !

 

File de chômeurs en 1928

Soit un doublement en deux ans, puisqu’en 2007, le taux de chômage affichait 5%.   Et encore : les experts s’accordent sur le fait que ce chiffre  de 10% est sans doute sous-évalué, car il ne prend pas en compte les personnes qui ont abandonné toute recherche d’un nouvel emploi et ne se sont donc plus inscrites sur les listes donnant droit à une aide temporaire…

C’est aussi la durée de ce chômage qui est exceptionnelle pour les Etats-Unis : la moitié de ces chômeurs le sont depuis plus de 6 mois et un quart depuis plus d’un an.

En réponse à cet accroissement du chômage dû à la plus grave crise économique depuis les années 30, le Congrès doit voter une aide temporaire de 99 semaines au lieu des 26 semaines maximum prévues par une première aide autorisée par le Président Obama en 2009 (alors que la durée moyenne de chômage est à présent de 35 semaines).

Cette seconde aide temporaire, fait maintenant l’objet d’un bras de fer entre les deux partis américains, Démocrates et Républicains, en vue des élections de novembre prochain (« mid-term elections« , qui renouvellent le Congrès, la Maison des Représentants et nomment les nouveaux gouverneurs de certains états).  Les Républicains, en bloquant les aides publiques, espèrent attiser la colère de  la population à l’égard du gouvernement actuel et donc capter leurs votes pour les prochaines échéances électorales.  Leur principal argument est que cette aide coûterait 33 millions de dollars et que la réduction du déficit américain est plus importante que l’aide aux chômeurs…

Soupe populaire pendant la Grande Dépression

Ces derniers sont donc à présent les ôtages du parti conservateur dont certains membres, comme le sénateur du Kentucky Jim Bunning ou Tom Corbett, candidat au poste de gouverneur de Pensylvanie n’hésitent pas à les accuser de rester assis jusqu’à ce que les aides publiques leur soient coupées !

Harri Reid, l’actuel leader du Sénat veut un vote le plus tôt possible, mais le décès du Sénateur Robert Byrd, le 28 juin dernier a bloqué tout vote jusqu’à ce que son remplaçant soit désigné…  Or, avec la fête nationale du 4 juillet, le Sénat américain est en congé jusqu’à lundi.  D’ici là, ce ne sont pas moins de 2,1 millions d’Américains qui ne recevront plus leur chèque et 2,5 million d’ici la fin de la semaine prochaine…

Cette situation n’inquiète pas que la population américaine, puisque l‘OCED (Organisation de Coopération  et de Développement Economiques) – que l’on peut difficilement soupçonner de gauchisme – critique dans son rapport sur les Perspectives de l’Emploi en 2010 l’abandon par les Etats-Unis des mesures d’aide aux chômeurs qui risque de les plonger dans une pauvreté durable. A terme, ces personnes pourraient être se retrouver en marge du marché de l’emploi…

Cette note estime « troublant que, dans ce contexte, on ait permis que cette extension temporaire des allocations de chômage expire. »

L’OCDE prône donc le maintien de ces aides et de programmes temporaires  » de compensation » qui permettent la conservation des emploi en temps de crise.  Elle préconise également l’utilisation de subsides ciblés afin de soutenir l’embauche des catégories les plus faibles.  Elle souligne enfin que l’emploi de des mesures au Japon ou en Allemagne ont permis d’amortir, voir d’annuler dans le cas allemand, l’effet de la récession sur l’emploi…

Les prochaines semaines nous diront si la raison l’emportera sur la compétition électoraliste et le goût du pouvoir…

Mise à jour du jeudi 22 juillet 2010 10H40

Le Sénat américain a voté hier, mercredi 21 juillet 2010, la prolongation des aides aux chômeurs, par 59 voix contre 39.  Cette loi doit encore être approuvée aujourd’hui par la Chambre des Représentants de Etats-Unis.  Il ne fait pas de doute que, dans cette institutions où les Démocrates sont largement majoritaires (253 Démocrates / 178 Républicains), la ratification s’obtiendra sans difficultés.  Le président devra ensuite signer la loi qui entrera immédiatement en vigueur.  Cette aide concerne aujourd’hui plus de 2.5 millions d’Américains…

Mise à jour 22 juillet 2010 à 20H42

La Chambre des Représentants a voté oui à 272 voix contre 152 la prolongation des mesures d’aide aux chômeurs américains.  Obama devrait signer dans les prochaines heures la loi qui permettra à près de 3 millions de demandeurs d’emploi de recevoir une aide de maximum 99 semaines.

 



Catégories :Chomage, Société

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :