Entretien d’embauche : LA question qui fait la différence

Que dire lors d’un entretien d’embauche pour faire LA différence entre VOUS et les AUTRES candidats ?  Il y a une seule question qui doit vous préoccuper une fois que vous avez choisi de postuler pour une entreprise.  Y répondre avant qu’on vous la pose fera de vous LE candidat idéal.  Alors qu’est-ce que vous attendez ?

Maîtrisez les principes du mind mapping avec cette autoformation au logiciel XMind 7 proposée en ligne par marco bertolini

Je suis toujours un peu énervé quand je lis sur des sites : les « 10 questions-pièges des recruteurs » !  Ou encore :  « Entretiens d’embauche : comment répondre aux questions-pièges« , etc.  Comme si l’entretien d’embauche était une épreuve du genre « preux chevalier contre vilain dragon« .

Pourtant, il y a une question que le candidat lui-même DOIT SE POSER AVANT tout entretien d’embauche.  Une question à 50 millions d’euros (au moins !) qui vous guidera tout au long de l’entretien et fera LA différence entre vous et les autres candidats.

Cette question, vous devez vous la poser et y répondre avant que le recruteur vous la pose.  Bon, assez fait durer le suspense, cette question, c’est :

Qu'est-ce que je peux apporter à votre entreprise ?

LA question !

Qu’est-ce que je peux apporter à votre entreprise ?

C’est la seule question qui intéresse vraiment le recruteur et c’est celle qu’une écrasante majorité de candidats négligent.  Pire : ils l’ignorent…

Et pourtant : pourquoi le recruteur vous embauchera-t-il VOUS et pas un autre ?  Parce que vous lui apportez ce qu’il recherche :  de la jeunesse ou de l’expérience, de l’enthousiasme, des compétences techniques inédites, une faculté d’intégration immédiate dans une entreprise, une maîtrise d’une ou plusieurs langues étrangères, une curiosité à toute épreuve, un goût inné pour les nouvelles technologies, la connaissance du marché, un réseau de clients ou de partenaires possibles, une bonne santé, le goût des voyages ou du travail à l’extérieur, etc.

D’abord, connaissez-vous vous-même !

C’est vous qui vous connaissez.  Ou en tout cas qui devriez…  Pour cela, il existe plusieurs techniques.  En France, le bilan de compétences est généralisé et un rendez-vous avec votre conseiller Pôle-Emploi peut faciliter les choses.  En Belgique, le Forem offre aussi un panel de services aux demandeurs d’emploi.

Vous pouvez aussi vous faire coacher.

Mais l’essentiel est de bien vous connaître.  De savoir où vous en êtes, là, maintenant.  Quelle est votre expérience ?  Quelles sont vos compétences ?  Quels sont vos points forts et vos points faibles ?  Que valez-vous aujourd’hui sur le marché de l’emploi ?

L’expérience me dit qu’environ un candidat sur quatre sait  quel salaire il désire.  Une proportion encore inférieure souhaite un salaire réaliste par rapport au marché de l’emploi actuel dans la région qu’il vise…

Ensuite, connaîssez à fond l’entreprise où vous voulez travailler !

Je sais, je me répète.  Et ce n’est pas fini.  Mais trop de candidats postulent pour un emploi dans une entreprise qu’ils ne connaissent pas du tout.

D’où, deux problèmes fondamentaux :

  • ils ne connaissent pas du tout les conditions de travail de cette entreprise
  • ils n’ont aucune idée de ce qu’ils peuvent offrir à cette entreprise en particulier
Vous avez envie de travailler dans une boîte à l’ambiance détestable ? qui paie mal et systématiquement en retard ? qui tolère que ses cadres méprisent voire harcèlent leurs employés ? qui a une réputation tellement déplorable que son nom fera comme une tache sur votre CV ?
Pas moi.  Il y a des patrons qui ne vous méritent pas.  Un petit tour sur Internet, quelques coups de fils, quelques contacts bien choisis au sein de l’entreprise pourront vous en apprendre davantage.

Adoptez la stratégie adéquate

Votre récolte d’informations sur Internet et vos contacts sont positifs ?  Vous avez vraiment envie de travailler pour cette entreprise ?  Vous voulez vraiment ce job ?
Posez-vous alors LA question : qu’est-ce que je peux apporter à cette entreprise ?
La question stratégique de votre entretien d'embauche
Moi, Jean Dupont ou Thibault Albert Marie de La Marque de la Roche Tordoir ?  Qu’est-ce qui dans mon profil correspond à la demande de cette entreprise ?  Qu’est-ce que j’ai que les autres n’ont pas ?  Dans mon expérience.  Dans ma formation.  Dans mon parcours.  Dans mes hobbies.  Dans mes relations.  Dans mes traits de caractères.  Etc.
Tous ces éléments vont vous aider à déterminer votre stratégie de séduction de cette entreprise : quel type de lettre de candidature allez-vous envoyer ?  Quel type de CV ?  Qu’allez-vous écrire dans ces deux documents qui constituent l’artillerie lourde de votre campagne de marketing ?

Un fil conducteur pour un entretien d’embauche positif

Cette question constituera  aussi le fil conducteur de votre entretien d’embauche.  Lorsque le recruteur vous demande « parlez-moi de vous » ou quelque chose de ce style.  Généralement une des premières sinon la première question qu’il posera.  Au lieu de vous lancer sur l’habituelle – et très ennuyeuse –  liste de vos études et de vos entreprises précédentes.
Dites-lui plutôt quelque chose comme : « j’ai postulé chez vous car votre entreprise…. (ressortez-lui les éléments positifs que votre recherche a dégagé; montrez-lui que vous êtes séduit par l’entreprise.  Que vous avez vraiment envie de travailler ici et pas ailleurs).  Et ensuite, dites-lui quelque chose du genre : « Je pense que je pourrait apporter à votre entreprise… »  Et là, redonnez-lui les apports uniques que VOUS pouvez offrir à cette entreprise unique.
Parions que vous serez l’un des rares, sinon le seul candidat à opérer de cette façon-là.
Dans 90 % des entretiens – et je suis gentil – les candidats pensent à eux-mêmes.  Ils en oublient totalement l’entreprise et ce qu’elle recherche.
Soyez parmi les 10 %  de gagnants qui raflent le poste à tous les coups.  Ou presque.
Maîtrisez les principes du mind mapping avec cette autoformation au logiciel XMind 7 proposée en ligne par marco bertolini
Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !


Catégories :Coaching, Coaching emploi, CV, Entretien d'embauche, Pensée positive, Recherche d'emploi, Stratégie

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

45 réponses

  1. bonjour Marco
    pour un job embauche, c est parfait
    pour une mutation interne ??
    B à v

    J'aime

    • Bonjour,

      Excellente question 😉

      Le principe est le même. En vous mutant, l’entreprise prend un risque. Il faut donc pouvoir démontrer que le bénéfice de votre mutation est supérieur au risque encouru.

      Vous pouvez dès lors mettre l’accent sur le fait que vous connaissez bien l’entreprise, que votre ambition est d’y évoluer. Mettez en avant votre expertise interne, votre vision de la fonction exigée et ce que vous pourriez y apporter d’original ou de plus rentable que d’autres candidats.

      Il faut toujours convaincre le recruteur, interne ou externe, que vous êtes le candidat en meilleure adéquation avec le poste à pourvoir.

      J’espère avoir répondu à votre question,

      Marco.

      J'aime

  2. Bonjour Mr,je trouve très édifiant les conseils que vous nous transmettez là.J’ai du passer plusieurs entretiens,mais je n’avais jamais pensé à cette approche consistant à mettre ses qualités en exergue pour répondre à la question: »Que pouvez-vous apporter à notre entreprise »? et bien entendu je ne réussissais pas à décrocher le poste.
    J’ose croire que cette fois en mettant en pratique vos conseils j’aurai à coups surs le poste car comme vous l’avez si bien dit: »Parions que vous serez l’un des rares, sinon le seul candidat à opérer de cette façon-là. »

    J'aime

  3. Bonjour,

    Je passe un entretien Vendredi, pour LE poste qui me correspondrai parfaitement et grâce auquel je suis certaine de m’épanouir professionnellement! Je suis ravie d’avoir lu cet article et les différents échanges, on apprend toujours beaucoup des autres experiences.

    Pour répondre à la question « parlez moi de vous », je ne comptais pas mettre en avant la liste de mes études ou mes experiences, mais je n’aurai jamais pensé à dire directement en quoi je serai un avantage pour l’entreprise à cette question là!
    J’espère que cela me portera chance!

    Merci encore.

    J'aime

  4. Merci pour les astuces.
    Aurais-tu des conseils pour les jeunes adultes qui font une reconversion professionnel ? C’est mon cas et je peine a trouvé un simple stage , pour acquérir de l’expérience.

    J'aime

    • Bonjour Assad,

      La reconversion professionnelle, c’est malheureusement un sujet encore très mal perçu par les entreprises et certains recruteurs.

      De même ceux qui ont un parcours de petits boulots ou qui ont changé de secteurs plusieurs fois sont perçus comme « instables » alors qu’on sait que le marché de l’emploi n’offre quasiment plus de carrière rectiligne.

      Le conseil que je donnerais, c’est d’être très clair avec soi-même d’abord : savoir pourquoi j’ai changé d’orientation à un moment donné, quelle valeur ça a pour moi, dans quelle mesure ça dépend de contraintes extérieures ou de choix personnels, etc.

      De cette façon, vous pouvez mieux l’expliquer à votre interlocuteur. Mais, encore une fois, il s’agit de conseils, pas de recettes-miracles.

      Bonne chance dans vos démarche 🙂

      J'aime

  5. Hello, j’ai une question qui me bloque. Etant jeune diplomé , je ne sais pas vraiment ce que je peux apporter a une entreprise. Avez vous des conseils a me donner ? Merci

    J'aime

    • Bonjour Greg,

      Ce que vous pouvez apporter à l’entreprise dépend de deux choses :

      – de l’entreprise
      – de votre histoire

      Q’est-ce que vous savez faire ? Qu’est-ce qui vous rend unique ? Quelles sont vos prinicpales qualités ? Quels sont les hobbies que vous pratiquez et qui font que vous pouvez gérer une équipe malgré votre jeunesse ?

      Etc.

      Cela dépend du poste que vous allez occuper et qui doit être en relation avec qui vous êtes et ce que vous pouvez proposer à l’entreprise.

      Ne postulez jamais pour un poste qui ne correspond pas au moins à 70 % à vos compétences et qualités. Ou vous allez perdre votre temps et votre énergie…

      Bonne chance dans vos démarches.

      Marco.

      J'aime

  6. Non c’est très cool ce débat…merci aux participants

    J'aime

  7. Bonjour,

    Comme convenue, je viens vous tenir informé que j’avais été retenue pour le poste convoité. Je tenez encore une fois vous remercier, de cet article mais également de votre disponibilité.
    J’espère que l’article continuera à aider les personnes à la recherche d’un emploi.
    Cordialement.

    J'aime

  8. Bonjour,

    Comme toutes les personnes ci-dessus j’ai fortement apprécié votre article qui je l’espère fera de moi la candidate à choisir pour le poste que je convoite.

    Je me demandais, si en plus de ce qu’est l’entreprise (nous motivant a postuler) et ce qu’on peut lui apporter, peut-on aussi dire que les « avantages » qu’elle offre à ses employés sont des choses que l’on apprécie. Je ne sais pas si je vais arriver à parler de celà lors de l’entretien mais étant jeune professionnelle c’est aussi une raison en plus des missions que j’aurais, qui me font y postuler.

    Merci d’avance de votre retour.

    J'aime

    • Merci pour votre appréciation des articles de ce blog, c’est toujours agréable 🙂

      Oui, vous pouvez parler des avantages, mais ne les citez pas en premier : vous donneriez l’impression que vous souhaiter « profiter » de l’entreprise plus que lui apporter quelque chose. Bien sûr, les recruteurs savent que vous venez pour un salaire et des conditions de travail (ils ne sont pas si naïfs…). Mais ils n’aiment pas les « mercenaires » qui ne viennent que pour l’argent ou les avantages. Car ce sont souvent des personnes peu fidèles, prêtes à partir pour un meilleur avantage ou une légère augmentation.

      Ne leur donnez pas l’impression que vous faites partie de cette catégorie.

      Etudiez bien le site web de l’entreprise, allez faire un tour dans le coin pour voir à quoi ressemblent les employés, tâchez d’en savoir un maximum et sur la boîte et sur le poste que vous convoitez.

      Peu de candidats se donnent vraiment cette peine : sortez du lot en étant l’un de ceux-là 🙂

      J'aime

      • Merci Monsieur Bertoni pour ces précieux conseils.
        En effet, je ne mettrais pas en 1er lieu les « avantages » mais je trouve important de pouvoir montrer aussi qu’en « retour » à l’investissement je les apprécie. Mais pas question de paraître pour quelqu’un qui puisse partir pour mieux car pour le coup dès aujourd’hui je sais qu’il y a mieux mais c’est ce qui se passe chez eux qui m’attire (j’y ai passé plusieurs mois en tant que stagiaire 🙂 ).
        Je dois passer le second entretien, il ne concerne pas tant les missions que je dois mettre en oeuvre mais plus particulièrement sur l’entreprise (quel stress) mais déjà mon expérience dans l’entreprise devraient être un avantage et j’ai lu et relus le site web et me suis renseignée.

        Je vais tout faire pour être celle qui se démarque et leur donne envie de m’accorder leur confiance.

        J'aime

        • Je croise les doigts pour vous 🙂

          Si vous avez été stagiaire, vous connaissez la maison de l’intérieur, c’est un bel avantage.

          Tenez-moi au courant, ça me ferait plaisir 🙂

          J'aime

          • J’espère en effet que ce sera l’avantage qui fera la différence ^^

            Cette entreprise met du temps après les entretiens mais je ne manquerai pas de vous tenir informé.

            Encore merci de votre article et surtout du temps que vous accordez à nos questions/remarques.
            C’est appréciable, merci.

            J'aime

  9. Tres interessent je prend note,
    je vous en remercie Marco

    J'aime

  10. je ne peux vous dire.merci

    J'aime

  11. Merci pour cet article intéressant.

    Je pense surtout que les jeunes diplômés, ne sont pas du-tout préparés aux entretiens.

    Nous savons que nous devons nous préparer, mais que doit-on préparer?

    Nous sommes un peu seul face à nous-même.

    C’est pour cela que nous sommes aussi nul ^^

    Cdt

    J'aime

    • Bonjour Mary,

      Je ne sais pas si vous êtes « nuls », et j’en doute. Mais c’est vrai qu’en général, les institutions académiques sont elles-mêmes peu préparées…

      Personnellement, j’ai animé des ateliers avec des demandeurs d’emploi et j’ai pu constater à quel point ils étaient loin d’avoir conscience de leur propre valeur. Et surtout, à quel point ils manquaient de moyen pour la mettre en évidence face à un employeur…

      Bonne chance dans vos recherches 🙂

      J'aime

  12. Merci beaucoup pour cet article fort intéressant d’autant plus que j’ai passé un « RDV métier » avec un Directeur Général d’un grand groupe des EHPAD, et il m’a confirmé que cette démarche trop universitaire n’est absolument pas adapté à ce que les recruteurs veulent savoir sur nous, surtout que normalement ils ont déjà lu notre CV s’ils nous invitent à un entretien…. Il faut surtout dégager ses traits de personnalités, ce qu’on aime et ce que l’on aime pas, ce qui nous plait dans le poste et pourquoi…. Merci 🙂

    J'aime

    • Merci pour ce témoignage, Agnès. Effectivement, ce qui intéresse l’entreprise, c’est surtout de savoir qui vous êtes, ce que vous pouvez lui apporter et si vous pouvez vous « marier » pendant un temps plus ou moins long.

      J'aime

  13. Bonjour monsieur

    Je recherche actuellement un contrat en apprentissage et je suis sincérement très contente d’être tombé sur votre article.
    Cela va énormement m’aider pour la suite.

    Merci. Bonne continuation.

    Amitiés.

    J'aime

  14. Bonjour Marco,

    Super article. Je trouve vraiment votre approche très bonne. Vous avez également bien raison de répéter (on ne le fait jamais assez) qu’il faut se renseigner sur l’entreprise à laquelle on postule. Je reçois beaucoup trop de candidat qui se bloquent pour une question basique « Que connaissez-vous de notre entreprise »…. Cela fait vraiment mauvais genre.

    J'aime

    • Merci pour votre commentaire positif 😉

      Oui, je vois aussi trop de candidats qui ne connaissent rien de l’entreprise à laquelle ils postulent pourtant !

      Un employeur a parfaitement résumé ce type de candidat : « il a vu de la lumière et il est entré ! »

      Bon dimanche,

      Marco.

      J'aime

  15. Bonjour Marco,
    étant actuellement en recherche d’emploi, je confirme que vous êtes un des rares à parler de cette approche.
    Qui plus est, je trouve que la question « parlez-moi de vous » est tellement vague. Qu’attends le recruteur comme réponse exactement? c’est tellement vague …
    L’approche que vous décrivez est un bon moyen de répondre positivement sans passer par l’éternel : je suis, je vis, j’ai fait…

    J'aime

    • Bonjour Clémentine,

      Merci pour ce commentaire que je prends comme un compliment 😉

      Oui, la question « parlez-moi de vous » est très vague et c’est volontaire : le recruteur veut savoir si vous vous connaissez bien et si vous pouvez vous situer par rapport à l’offre d’emploi, à la mission décrite, etc. Le problème est que peu de gens vous apprennent à répondre à cette question. Et j’ai parfois vu des conseils désastreux, tels que « parlez d’abord de vos études, etc. » Le recruteur veut savoir qui vous êtes, quel est votre projet, ce que vous pouvez apporter à l’entreprise…

      Dans un excellent documentaire publié par Canal éducatif à la demande, on voit un patron réagir à un candidat : « il a vu de la lumière et il est entré ! » C’est l’impression que donnent parfois les candidats : ils ont frappé à la porte de l’entreprise mais pourquoi ? Ils auraient frappé à la porte du voisin de la même façon. Ils n’ont pas réfléchi une seconde à deux questions fondamentales : pourquoi ai-je envie de travailler pour cette entreprise ? Qu’est-ce que je peux lui apporter ?

      Et ils sont remerciés après un quart d’heure…

      Bonne chance dans votre recherche Clémentine,

      Marco.

      J'aime

  16. Merci pour ce commentaire positif, Alain 😉

    Oui, c’est très étonnant, mais cette question qui devrait être au centre de toute démarche de communication est même ignorée par les professionnels. Dans tous ces articles que je lis sur les entretiens d’embauche, je vois une foule de conseils sur comment s’habiller, comment répondre aux « questions-pièges », etc.

    Mais, aucun d’entre eux n’abordent cette question que le candidat devrait se poser avant toute chose : qu’attend l’autre de moi ? qu’est-ce que je peux lui apporter de particulier ?

    Alors que c’est évidemment la seule chose qui intéresse l’entreprise et qui fait vraiment la différence entre les candidats…

    J'aime

  17. Oui Marco !
    Merci d’avoir rappelé cette règle essentielle !
    il faut parler à notre interlocuteur de choses qui l’intéressent… et pas de ce qui NOUS intéresse.
    C’est une règle que nous oublions régulièrement. La première question à se poser: qu’est-ce qui intéresse l’autre ? Et lui en parler tout de suite pour l’accrocher et retenir son attention. Après le dialogue coule de source.

    Amitiés

    Alain

    J'aime

Rétroliens

  1. Modèle de CV-Mindmap : CV de débutant « Trouve ta voie !
  2. Une mindmap pour votre entretien d’embauche « Trouve ta voie !
  3. Modèle de CV-Mindmap : CV de débutant « Formation 3.0
  4. Un demi-million de visites sur Formation 3.0 : faisons le point ! « Formation 3.0
  5. Entretien d'embauche : LA question qui fait la ...
  6. Recherche emploi | Pearltrees
  7. Job : 8 bonnes raisons de postuler pendant les vacances d’été | Formation 3.0

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :