10 (bonnes) raisons de quitter mon emploi

Pourquoi quitter mon job actuel ?  Dois-je changer d’emploi maintenant ?  Alors que c’est la crise ?  Oui, mais, je ne me sens plus à l’aise dans mon job.  Je ne trouve plus de sens dans ce que je fais…  

Craintes justifiées et questions légitimes

De bonnes raisons de changer d'emploi voire de carrière

Dois-je changer d’emploi maintenant

Changer d’emploi n’est jamais simple : c’est une prise de risque, surtout en période de crise.  Les mauvaises nouvelles économiques, la peur du lendemain, la pression de la famille : tout vous pousse à rester !  Tout vous incite à minimiser les risques.

Et pourtant, au fond de vous, vous sentez que vous ne prenez plus aucun plaisir à effectuer les mêmes tâches journalières.  Les défis qui vous faisaient vibrer hier encore vous laissent indifférent(e).

Vous sentez que vous avez fait le tour de votre emploi.  Que les perspectives d’évolution se réduisent chaque jour.  Vous avez le sentiment de ne plus être à votre place.

Pire : vous avez le sentiment que vous vous dégradez professionnellement, que vos compétences s’émoussent dans un job routinier où vous ne vous investissez plus…

Il est sans doute temps de vous poser les bonnes questions… et de prendre la bonne décision !

Voici  donc 10 (bonnes) raisons d’envisager le changement :

1. L’entreprise pour laquelle vous travaillez connaît des difficultés

Elle perd sa place de leader sur le marché, ses résultats ne sont pas bons, etc.  Est-ce une tendance générale dans le secteur ?  Dans ce cas, il vaut peut-être mieux attendre des jours meilleurs.  Si par contre, votre entreprise pique du nez alors que l’ensemble du secteur est florissant, c’est peut-être le moment d’aller proposer vos compétences ailleurs…  Cela peut paraître paradoxal, mais il est toujours plus facile de trouver un nouvel emploi alors qu’on est toujours en activité que lorsqu’on est au chômage.

2. Votre situation personnelle a changé 

Vous venez de vous marier.  Ou vous avez un nouvel enfant.  Et le salaire ne suffit peut-être plus à couvrir vos nouvelles dépenses.  Demandez une augmentation. Ou à changer vos conditions de travail : un meilleur horaire, un aménagement du temps de travail, ou encore des avantages en nature qui correspondent à votre nouvelle situation. Et si on vous les refuse, changez d’air…

3. Vos relations avec votre patron se sont dégradées et on atteint un point de non-retour 

Il vaut mieux envisager un départ volontaire dans les meilleures conditions.  Un licenciement résultant de mauvaises relations se passe rarement bien.  Certains employeurs utiliseront ces mauvaises relations comme indice de faute grave et vous risquez alors de perdre vos droits aux allocations de chômage. Mieux vaut anticiper et postuler dans une entreprise concurrente…

4. Vous ne vous sentez plus en phase avec les valeurs de votre entreprise

Grave !

C’est le premier pas vers le burn out : cet épuisement physique ET psychologique qui touche malheureusement des travailleurs de  plus en plus nombreux et pas seulement des cadres…  Il est temps de mener une réflexion en profondeur sur votre carrière et d’envisager non seulement un changement d’emploi, mais peut-être même une réorientation complète…  Car les valeurs de l’entreprise sont peut-être toujours les mêmes, mais VOUS avez évolué.  Et vous ne vous reconnaissez plus dans ce qui faisait votre quotidien.

5. Votre entreprise ne respecte pas l’éthique et vous vous sentez mal à l’aise

 Politique mensongère à l’égard des clients, collègues maltraités ou remerciés sans raison, etc.  Certaines entreprises prennent vraiment l’éthique à la légère.

Cette distance entre vos valeurs et les pratiques de votre entreprise peut engendrer du burn out de la même manière que le point précédent.  Il vaut mieux prendre vos distances avant qu’il ne soit trop tard…  Si vous envisagez de dénoncer ces pratiques, informez-vous d’abord des possibilités de protection des « lanceurs d’alerte » dans votre secteur…

6. Vous ne prenez plus de plaisir dans votre job actuel

Vous venez au travail avec des pieds de plomb ?  Toutes les excuses sont bonnes pour retarder le moment du départ, le matin ?  Ou pour être absent ?  C’est le signe : vous avez fait le tour de votre job et des satisfactions qu’il vous procure.  C’est le moment de partir…

7. Votre patron ou votre supérieur vous considère comme n’étant pas à votre place 

Partez avant qu’on ne vous licencie !

Vous avez peut-être de bonnes raisons de vous absenter ou de ne pas être aussi productif que votre employeur le souhaite…

Mais il vaut mieux partir de vous même que d’attendre un licenciement dans de mauvaises conditions.  Surtout si l’appréciation négative se transforme en licenciement pour faute lourde…

8.  Vous ne vous sentez pas à votre place dans votre équipe 

Vous ne parvenez pas à communiquer vraiment avec vos collègues.  Vous ne vous êtes jamais vraiment intégré à l’équipe.  Et vous sentez que cela ne va pas s’arranger…

Partez : il y a sans doute une entreprise et une équipe sympa qui ne demandent qu’à vous tendre les bras.  Si ce n’est pas la première fois que vous vivez ce type d’expérience, posez-vous des questions : votre attitude en équipe est-elle de nature à vous intégrer ?  Pensez peut-être au coaching emploi ?

9. Votre niveau de stress est tellement élevé que vous n’arrivez plus à vous concentrer sur votre travail

Attention ! Danger !  Contrairement à une idée reçue, le stress est bon pour le travail.  Un peu de stress vous aide à travailler plus vite et mieux.  Mais un stress trop élevé pendant une période trop longue a un impact terrible sur votre santé physique et psychologique.  Interrogez-vous.  Si le stress provient de votre job et que vous ne pouvez rien n’y changer… changez d’emploi !

10.  Vous ne vivez plus votre job comme un défi, vous n’assumez pas assez de responsabilités

Vous êtes compétent et vous maîtrisez les différentes tâches et responsabilités qu’implique votre job.  Mais vous sentez que vous en avez fait le tour.  Peut-être est-il temps d’avoir une conversation avec votre patron ou votre supérieur direct : un changement de tâches, de responsabilités, voire de poste au sein de la même entreprise est-il envisageable ?  Sinon, il est sans doute temps d’aller cultiver votre savoir-faire ailleurs…  Ce devrait être LA raison numéro 1 de quitter votre emploi !

Si vous avez répondu oui à une de ces raisons de quitter votre emploi, il est temps de réfléchir.  Si vous avez répondu oui à plusieurs de ces raisons, il est vraiment temps de partir !

Faites-vous aider

Un spécialiste vous conseillera ou vous assistera pour la rédaction d’un CV et d’une lettre de motivation qui correspond à votre situation actuelle et à ce que vous recherchez.  Un coaching emploi vous aidera à faire le point sur votre situation et vos motivations : pourquoi rester ?  pourquoi quitter mon emploi actuel ?  Comment mettre toutes les chances de mon côté ? Prenez contact avec un coach emploi ou un conseiller en gestion de carrière : il n’y a pas de honte à se faire aider.  Et bénéficier d’un regard extérieur, neutre et professionnel, vous aidera vraiment à y voir plus clair.

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !



Catégories :Chomage, CV, Orientation professionnelle, Recherche d'emploi, Stratégie

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , ,

3 réponses

Rétroliens

  1. 10 (bonnes) raisons de quitter mon emploi | Bru...
  2. 10 (bonnes) raisons de quitter mon emploi | Fut...
  3. 10 (bonnes) raisons de quitter mon emploi | EMP...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :