Comment étudier efficacement en 5 étapes

Donnez du punch à vos formations en utilisant les cartes mentales et les outils visuels

Comment étudier ?  Comment comprendre et retenir la masse incroyable de matière vue au cours ?  Quelles techniques bien utiliser pour bien mémoriser ?  Et comment répondre aux questions du prof ? Comment ne pas être trop stressé pendant une épreuve ?

Vu le nombre d’ados désemparés devant leur feuille blanche lors des examens, il semble bien que la dernière matière enseignée au programme soit « Apprendre A Apprendre »…  

Pourtant, apprendre cela s’apprend.  Certains découvrent LEUR méthode idéale d’apprentissage avant les autres, mais avec un peu d’astuce et de persévérance, tout le monde peut y parvenir.

Tout le monde peut appliquer ces méthodes d’apprentissage et améliorer ses performances.

(Cliquez sur la carte pour la voir sur Biggerplate.  Vous pouvez la télécharger gratuitement.  Et retrouver d’autres exemples de cartes heuristiques sur le groupe Mindmaps francophones.)

5 étapes pour mieux apprendre et mémoriser à long terme
Une méthode en 5 étapes pour investir dans la connaissance

Je reviendrai sur chacune de ces étapes lors de prochains billets, mais faisons d’ores et déjà un petit tour d’horizon de cette méthode d’étude efficace en 5 étapes.  Vous trouverez aussi à cette adresse, des outils gratuits mieux étudier selon les étapes de ma méthode : les 5 « R » !

1. Reboostez votre motivation (Vers la page Se mettre en projet)

Apprendre, cela demande d’abord de la motivation.  Pourquoi est-ce que je veux apprendre ?  Cela vient-il de moi ?  De mon entourage ?  De mes professeurs ?  Pourquoi étudier les mathématiques ?

Quels sont mes objectifs ?  Qu’est-ce que je veux apprendre ?  Et en combien de temps ?  En y consacrant quelle quantité d’énergie ?

Autant de questions qui vous font avancer et diminuent d’autant votre stress que vous regagnez une certaine maîtrise de vos études.  Rien n’aide autant à réussir que la réussite !  Réussissez quelques petites choses, reprenez les commandes.  Et vous gagnerez de la confiance en vous, une nouvelle envie d’aller plus loin !

2. Reprenez contact avec le cours (Vers la page Prendre contact avec le cours)

N’attendez pas la veille des examens pour ouvrir votre cours !  Le soir-même, à la maison, ouvrez-le de nouveau.  Reprenez contact.  Rappelez-vous ce que le professeur en a dit.  Prenez éventuellement quelques notes rapides.  Pourquoi pas une mindmap sommaire ?  De quoi vous remettre la structure de ce cours en mémoire ?

3. Réactivez votre mémoire (Vers la page Réactiver sa mémoire)

Le secret de la mémorisation, c’est d’abord de comprendre, ensuite de répéter : il ne s’agit pas d’apprendre par coeur, mais bien de comprendre, de créer des liens entre les éléments, entre les parties du cours, entre les différents cours.  Recréer une mindmap, refaire quelques exercices, reposer quelques questions, autant de moyens de réactiver votre mémoire.

4. Réutilisez la matière (Vers la page Réutiliser la matière)

Vous avez emmagasiné une certaine quantité d’informations.  Il est temps d’aller plus loin : de la transformer en connaissance mobilisable !  C’est-à-dire de vous approprier la matière, de la relier à ce que vous connaissez déjà.  D’activer des zones du cerveau qui vous permettront de répondre à des questions.  De présenter ce que vous savez avec vos mots.  De réorganiser vos connaissances.

Pour cela, ne vous contentez pas de relire encore et encore.  Utilisez votre matière en jouant, avec des flashcards réalisées à la main ou encore avec un logiciel comme Studyblue  ou comme Cérego par exemple.  Vous pouvez aussi réaliser vos flashcards Anki à partir d’une carte mentale XMind avec l’application XMind2Anki.  Ces logiciels et applications se basent sur la théorie des répétitions espacées.

En posant des questions, en explorant d’autres versions du même cours sur Internet ou dans un livre, en expliquant à quelqu’un d’autre comment cela marche…

5. Révisez à long terme (Vers la page Réviser à long terme)

Lorsque vous apprenez de nouvelles choses, votre cerveau crée de nouvelles connexions.  Il relie vos nouvelles notions à celles que vous connaissez déjà.  Mais, pour que ces connexions se stabilisent et deviennent vraiment de la mémoire à long terme, votre cerveau a besoin d’environ trois mois.  C’est le temps qu’il lui faut pour consolider de  nouveaux acquis.  Programmez donc votre étude suffisamment tôt pour apprendre à très long terme les notions dont vous aurez besoin à l’avenir.

Facilitez la tâche de votre cerveau : répéter les exercices, variez les points de vue, relisez vos notes, recréez vos cartes mentales, réexpliquez à votre meilleur(e) ami(e) les détails les plus difficiles.  Prenez du plaisir à apprendre !

Je reviendrai sur toutes ces étapes et sur les outils utilisables lors de chacune d’entre elles.  Ils sont nombreux et certains vous conviendront mieux que d’autres selon votre personnalité, votre profil d’étudiant ou vos canaux sensoriels privilégiés.

Avant vos prochaines sessions d’examens, participez à une de nos formations J’apprends plus efficacement : une journée de formation en présentiel suivie de quelques semaines de ressources gratuites en ligne et vous maîtriserez l’ensemble de cette méthode !

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Publié par Marco Bertolini

Formateur et concepteur pédagogique, je propose des formations numériques en présentiel enrichi, en formation hybride (présentiel enrichi et cours en ligne) et en formation 100 % en ligne (e-learning ou FOAD).

189 commentaires sur « Comment étudier efficacement en 5 étapes »

  1. Très bel article sur apprendre je ne sais pas si c’est le Bon endroit pour cette Question maïs je la pose quand-même’ EST ce que cet article peut servir de base pour Une formation en micro learning sur comment apprendre efficacement pour les jeunes de l’école primaire ? Merci

    1. Oui, pourquoi pas ?

      Les répétitions espacées sont une des bases du microlearning.

      Vous avez peut-être lu mes articles sur le microlearning ? Sinon, les voici :

      https://format30.com/2018/07/25/formez-avec-le-microlearning/

      https://format30.com/2018/07/30/10-bonnes-raisons-dadopter-le-microlearning/

      Le microlearning fera également l’objet d’un prochain épisode de mon podcast dont vous trouverez les épisodes ici : https://anchor.fm/formation30

      Vous pouvez vous abonner à ce podcast sur différentes plateformes.

      Bonne année 2020,

      Marco.

  2. Bonjour,
    j’ai un examen de fin d’année demain mais j’ai beaucoup de difficulté à me rappeler de tout mais je comprend chaque concept!!

    1. Bonjour, vous illustrez parfaitement l’illusion de connaissance. Ce n’est pas parce qu’on comprend un concept qu’on le retient et qu’on le maîtrise. Le maîtriser suppose non seulement de comprendre et de retenir, mais de pouvoir réutiliser ces concepts dans un autre contexte.

      Cela demande du travail…

  3. Bonjour Monsieur Marco Bertolini moi c’est Jean-Emmanuel François élève de terminale scientifique et sa va faire la 3eme fois que je passe encore à mon examen du baccalauréat, je vous présente mes sérieux problèmes qui m’empêchent de beaucoup de choses. D’abord je suis semblable à un flemmard quand je n’ai pas envie d’une chose que je dois faire on qu’on me demande. Je ne fais que me réveiller en retard quand je dois me réveiller aux heures pour aller aux cours. Quand j’ai la volonté d’accomplir à mes besoins, je suis vraiment ‘chaud’ pour le faire, on peut bien le percevoir mais parfois pendant un mois c’est la limite de mon progrès. Je ne tiens pas à mes paroles, je suis vite distrait quand j’etudie. Paresseux.
    Par vos si bons conseils j’espère résoudre ces problèmes car je sais que je n’ai plus droit à l’erreur.

    Merci d’avance pour vos réponses motivantes.

  4. Bonjour alors voilà mon problème , quand j’étudie je retiens pendant un cours terme celas , se qui est vraiment embêtant car a chaque fois je dois recommencer à étudier depuis le début , mon autre problème c’est que je suis vite distraite c’est a dire si la matière « m’ennuie » ou que je n’es pas l’envie d’écouter je décroche très vite … Et je ne sais pas si sa viens de ça ou si c’est un point positif mais quand j’étais petite je suis aller voir une personne qui a fait travailler ma mémoire et il en est ressorti que par rapport a d’autre enfant j’avais une mémoire a long terme et non court terme . J’aimerais vraiment que l’on m’aide a trouver mon moyen d’étudier car celas aussi je ne sais pas si je suis plus visuel ou photographique ou plus ouÏe : / aider-moi j’ai des examens à repasser j’aimerais vraiment ne plus jamais rater . Merci d’avance . Emeline S .

  5. Bonjour, je me nomme Coulibaly Yri. Je suis etudiant en licence de math a l’universite Felix Houphouet Boigny de Cocody, en Cote d’Ivoire. Je suis du type de personne qui retienne tres vite, mais qui oublie ce qu’il a appris apres une semaine. Donc je ne sais pas ce qui m’empeche d’avoir mes cours en memoire. Veuillez m’aider afin je puisse remedier a cela. Merci.

    1. bonjour , je suis oumaima j’ai 14 ans et je suis en 3eme pour cette année scolaire je n’a pas trop travaillé , et je n’arrive surtout pas a me concentrer pendant que j’étudie ou pendant le cour . s’il vous plait je veux savoir pourquoi ? et comment faire pour bien étudier et se concentrer pendant ses études ou à la maison . Merci d’avance .

  6. BON JOUR JE SUIS ETUDIANT A L’UNIVERSITE DE KISANGANI EN RDC. JE VOUS REMERCIE POUR CETTE BONNE PROMULGATION DES CONSEILS, l’IMPORTANT EST QUE NOUS PUISSION METTRE EN OEUVRE ET EN APPLICATION CETTE ENSEGNEMENT;

  7. Bonjour,
    je m’appelle antoine et je suis un eleve de seconde. je trouve beaucoup de difficulte a me concentrer en cour et a la maison et je finie toujours a la veille de l’examen en lisant mon cour et essayer de comprendre quelque chose, ce qui marche la plus part du temps puisque j’ai une moyenne general de 14.75. mais mon probleme majeur est le manque de concentration on est 29 eleves dans ma classe et je me sens toujours enferme quand je suis en classe alors je commence a bavarder pour pouvoir suivre l’heure. et parfois on est diviser en 2 groupes et c’est la que je concentre le plus. a la maison quand je commence a etudier je peux dans une seconde commencer a rever ou entrer dans une discussion et me distraire.
    s’il vous plait dites moi ce qui est mon probleme et que faire pour le resolure.
    merci d’avance.
    Antoine Hollande

    1. Bonjour Antoine, merci pour ton témoignage 🙂

      C’est difficile de te dire sans t’avoir rencontré quel est ton problème. Mais ce que tu décris ressemble fort à une difficulté à rester concentré longtemps dans un environnement bruyant. Cela peut venir d’un trouble du type TDA/H ou d’autre chose.

      Je peux déjà te conseiller de t’isoler pour étudier, pour réduire au maximum les chances d’être distrait.

      Je te propose aussi de jeter un coup d’oeil sur cet article qui parle de la méthode Pomodoro qui a déjà aidé beaucoup de gens – adultes et ados – à rester concentrés sur leur travail https://format30.com/2012/10/31/focus-booster-restez-concentre-sur-votre-tache/

      Bonne chance pour la suite de tes études,

      Marco.

      1. Bonsoir,
        Je vous remercie Marco pour votre conseil et je jeterai biensur un coup sur la methode Pomodro.
        Cordialement,
        Antoine.

  8. Bonjour heu je crois que mon problème viens de la distraction je ne ses pas comment faire je suis vraiment perdu ma maman n’arrête pas de me reprocher
    Mon manque concentration et j’ai vraiment besoin d’aide pour étudier je suis en 6ème primaire j’ai 11 ans. Pouvez vous m’aidez.

    1. Bonjour Yasmine,

      Merci pour ton témoignage 🙂
      Il se peut que ton problème vienne d’un trouble de la concentration. Tu es peut-être sujette au TDA/H, un trouble qui empêche de se concentrer et qui est assez fréquent. Il y a des techniques pour aider à la concentration. Notamment, la méthode Pomodoro que je décris dans l’article suivant : https://format30.com/2012/10/31/focus-booster-restez-concentre-sur-votre-tache/

      Le mindmapping est aussi une technique qui aide à rester centré sur ce qu’on fait. Voici un autre article sur le sujet : https://format30.com/2012/12/04/mindmapping-et-trouble-de-lattention-tdah-chez-ladulte/

      Parle-en avec ta maman. Il est possible de te faire diagnostiquer. Ce n’est pas une punition, c’est un examen pour t’aider à avancer et surtout à réussir à l’école.

      Bonne chance dans tes démarches,

      Marco 🙂

  9. Je pense que ma question n’a rien avoir avec le site mais je la pose comme même lol .voilà etant jeune j’avais des grosse lacune dans toute les matières .aujourd’hui je veut passe mon permis et me mon cerveaux refuse de retenir le code j’ai vraiment envie d’apprendre mais je ne retiens tien ,enfet je n’ai pas de méthode d’apprentissage vue que j’ai quitté l’école très jeune accause de mon échec scolaire .j’ai plus confiance en moi.

  10. je vous remercie infiniment pour ce site ,j’ai 41 ans et j’ai commencé des études de naturopathie l’année dernière ,c’est avec une grande passion que j’apprends mes cours sauf que j’ai un problème de mémorisation terrible ,est ce que c’est dû aussi à l’âge ou autres facteurs

    1. Bonjour, vous êtes trop jeune pour que l’âge affecte réellement votre mémoire. Simplement, si vous n’avez pas étudié depuis de nombreuses années, votre cerveau a besoin d’être réentraîné à l’étude. Exactement comme un athlète qui ne nage plus depuis un certain temps doit reprendre l’entrainement pour retrouver des performances proches des anciennes. Un accident ou une maladie peuvent aussi affecter nos capacités de mémorisation, ainsi que la fatigue et le stress. Si vous dormez peu ou si vous êtes stressée en permanence, votre mémoire s’en ressentira. Mais en général, il suffit de revenir à une vie plus calme pour que la mémoire reprenne sa vigueur. BOnne chance dans vos nouvelles études 🙂 Marco.

  11. Bonjour Marco
    Alors voila mon problème c’est que je n’arrive pas du tout a me motivé pour allé en cour donc je sèche
    et sa devient vraiment dur a suivre les cour mais mémé si je me dit sa j’arrive a trouvé quand mémé une excuse pour ne pas allé en cour

    Merci 😀

  12. Vraiment jai tjr voulu savoir comment mémoriser à long terme;je fais ce que je peux mais sans succès.Cè avec beaucoup d’effort que j’arrive o moins aà avancera petit pas.Vs vs rendez compte f’un Mathématicien qui ne retient pas de formule!J’en souffre grandement.
    Depuis le Cameroun

    1. Je comprends que ça doit être une souffrance en effet.

      Pour les mathématiques, il y a une partie qui ne peut s’apprendre que par les exercices.

      Pour les formules, il y a plusieurs moyens : essayez les flashcards, les rébus (remplacer chaque mot ou syllabe par un dessin), les associations d’idées sur une mindmap.

      J’ai accompagné un jeune candidat-ingénieur qui a traduit tous ses théorèmes sous forme de mindmaps et ça lui a réussi.

      C’est tout le mal que je vous souhaite 😉

  13. ce site est vraiment un atout pour les élèves et étudiants. il permet à ceux là de savoir comment s’organiser pour bien étudier et réussir. je vous demande de continuer par envoyer des bons conseils à travers ce site. merci!

  14. Bonsoir je suis Sabrina etudiante en medecine , je vous remercie d’avoir consacrer du temps pour aider les etudiants et ecoliers a mieux memoriser et gerer leurs stress.
    mais mois mon probleme est que des fois je suis un peu distraire et j’ai l’impression de ne rien comprendre .

    1. Bonjour Sabrina,

      Merci pour votre témoignage.

      Etre distraite, ce n’est pas forcément une mauvaise chose : cela veut dire que vous êtes en mode de pensée « diffus », que vous n’êtes pas concentrée sur une tâche, mais que votre cerveau crée des associations libres avec les éléments à sa disposition.

      Cela devient gênant si cela interfère avec votre écoute pendant les cours, évidemment.

      Il se peut que certains de ces cours vous intéressent moins, voire pas du tout : dans ce cas, notre seuil d’attention est parfois très bas et la distraction nous permet de nous échapper. Mais pas de retenir ou de comprendre…

      Certaines personnes ont aussi des troubles de l’attention. Mais avant de vous ruer chez le médecin, posez-vous la question : pourquoi est-ce que je suis distraite ? Est-ce seulement pendant certains cours ? Ou bien à tous les cours ?

      Ensuite, si c’est vraiment à tous les cours et que cela vous empêche d’étudier, voyez un spécialiste. Mais attention aussi de ne pas devenir esclave de certains médicaments…

      Bon courage,

      Marco.

    1. Bonjour Abdallah, votre problème de mémorisation peut très bien être lié au stress. Celui-ci empêche le fonctionnement normal de l’hippocampe et donc la mémorisation à long terme. Il faudrait apprendre à vous détendre : des techniques de relaxation, de sophrologie.

      Je vous souhaite bonne chance pour la suite de vos études,

      Marco.

  15. ce site est excellement excellent. Mr(Mm) je voudrais que vous mettier sur ce site beaucoup plus de documents qui nous permettrons de bien comprendre nos cours

    1. Merci pour votre commentaire.

      Qu’entendez-vous par des « documents qui vous permettront de comprendre le cours » ?

      Des résumés de cours, des explications, des études de cas ?

  16. Je suis vraiment satisfait de vos conseils mais je voudrais que mettez des documents format pdf a notre disponisition. Merci d avance !

  17. bon jour je suis étudiant à l université de kananga , avec votre enseignement j ai remedié ma façon de revisé.

  18. bonjour marco,la façon dont vous nous enseigne la bonne façon d’étudier dépasse l’entendement car pas mal des lignes directrices que vous nous donnent sont tellement interéssantes.c’est pourquoi nous les afriçains nous risquons de tout perdre à cause de votre absence en afrique , mais par vos écrits nous y parviendrons.merci beaucoup.

  19. salut.cet article m’a trop aider en plus de cela il manque un truc encore disons un truc de consatration sur la matière.

  20. Bonjour,
    Je suis enseignant-chercheur (en informatique) à l’Université de Bourgogne et je découvre ce blog et certaines autres de vos publications avec un *très* grand intérêt. Je réfléchis depuis plusieurs années sur la manière d’aider les étudiants à mieux apprendre et j’expérimente différentes approches sur lesquelles je me permettrai de vous demander votre avis dans un prochain message : grille de compétence, évaluation formative, travaux dirigés à la carte, évaluations non chiffrées, incitation à utiliser des représentations graphiques telles que dessins, figures, cartes conceptuelles, utilisation de boîtiers interactifs…

    Pour réagir à ce billet, je dirai que j’adhère complètement aux principes qui y sont présentés. Lorsque je m’adresse à mes étudiants, j’insiste particulièrement sur les éléments suivants, dont beaucoup apparaissent dans les pages reliées à ce billet :

    – Vérifiez que vous possédez les *prérequis* pour les enseignements que vous allez recevoir.

    – Tenez à jour votre profil de compétences, i.e. sachez ce que vous savez faire et ce que vous ne savez pas faire.

    – Faites des exercices de bon niveau de difficulté : ni trop faciles, ni trop difficiles.

    – Résolvez seuls les exercices, ne regardez pas les solutions, mais demandez des indices. Si vous ne pouvez résoudre un exercice seul, c’est qu’il est trop difficile pour vous, Identifiez les points de blocage, les déficits de compétences sous-jacents, et reprenez l’apprentissage des compétences associées.

    – Anticipez ! Renseignez-vous à l’avance sur les notions qui vont vous être enseignées. Faites vous une première idée,mais en restant ouverts.

    – N’ayez pas peur de faire des erreurs…

    1. Bonjour Monsieur Bailleux, et merci pour votre commentaire enthousiaste 😉

      Je trouve votre attitude envers vos étudiants très positive. « N’ayez pas peur de faire des erreurs » est pratiquement révolutionnaire par les temps qui courent et pourtant, l’apprentissage le plus naturel, celui de l’enfant qui grandit, procède par essai et par erreur, tout comme la recherche scientifique qui vérifie sans cesse la validité de ses hypothèses en les confrontant au réel.

      Je ne sais pas si mon avis est pertinent : l’enseignant, c’est vous…

      Bonne fin de journée,

      Marco.

  21. Bonjour Marco
    J’ai jeté un œil rapidement sur le programme que vous proposez qui me parait très intéressant,
    et je souhaite que mon fils qui rentre en 4eme en profite. Pouvez vous me donner la marche à suivre pour l’intéresser d’avantage à ses études.
    Serait-il possible que vous proposez ce programme aux écoles de la Martinique?
    Cordialement
    Annette Léger

    1. Bonjour Annette,

      Tout d’abord, merci pour votre intérêt.

      Pour intéresser davantage un enfant ou un adolescent à ses études, il faut d’abord déterminer pourquoi il ne s’y intéresse plus… Et ensuite, effectuer tout un travail sur la motivation, les objectifs, le plaisir d’apprendre, etc.

      Je travaille surtout en Belgique et un peu en France. Mais je suis prêt à travailler avec les écoles de la Martinique, pourquoi pas ?

      Je travaille aussi à distance via Skype, mais si nous trouvons un cadre qui le permet, je suis prêt à me déplacer chez vous, avec plaisir 😉

      Bonne journée,

      Marco.

  22. Ping : AP | Pearltrees
  23. Bonjour! Je suis content pour votre façon de s’expliquer, je trouve que c’est vraiment important et efficace. J’ai un problème,mon problème c’est que j’arrive pas à bien comprendre ce que dit le professeur et étudier rapide. J’aimerais que vous m’aidiez. Merci.

  24. Merci mais il y a un aspect condition de vie pour les africains qui vivotent.Alors l’aliment n’est influence rien vraiment de mémoire?

    1. Bonjour,

      Vous avez raison. L’alimentation n’influence d’ailleurs pas que la mémoire. Les enfants sous-alimentés présentent souvent des carences de développement intellectuel.

      Bien qu’on ne comprenne pas toujours bien les relations entre alimentation et mémoire. Certains champions de la mémoire observent un régime strict alors que Ben Pridmore (4 fois champion du monde, se gave de fast food…

      Mais je pense qu’à long terme, une alimentation suffisante mais équilibrée peut jouer un rôle positif.

      Bonne journée,

      Marco.

  25. bonjour marcos .j’adore cette facon d’apprendre a apprendre car elle nous permet non seulement de faire la repetition mais aussi de ne pas oublier ce wu’on a deja vu.

  26. Bonjour
    Merci pour cette proposition intéressante. Une précision par rapport à votre remarque sur le « apprendre à apprendre ». C’est une problématique que les enseignants développent de plus en plus et qui fait maintenant partie intégrante de notre réflexion à tous niveaux. D’ailleurs les cartes heuristiques sont un outil particulièrement intéressant pour ce faire.
    Pour preuve ce que je mets en place avec mes élèves:
    http://classemapping.blogspot.com/
    et ce que j’ai pu trouver sur le net: http://www.scoop.it/t/classemapping
    Cordialement
    Lucas Gruez

    1. Bonjour Lucas,

      Oui, je suis votre blog depuis un certain temps grâce au scoop.it de Louis Levy, si ma mémoire est bonne.

      Je ne mets pas en doute la volonté des enseignants d’apprendre à apprendre. Ce que je déplore, par contre, c’est que dans les programmes officiels – de Belgique, du moins, je connais moins bien la France – il n’y ait pas grand-chose à se mettre sous la dent.

      Mais je constate de plus en plus un intérêt pour ces techniques. Je vois aussi des directions d’école qui prennent contact avec moi pour former les enseignants à la carte heuristique. C’est donc une évolution positive qui me fait plaisir.

      Mais il y a encore du chemin à faire. Je vois aussi de plus en plus d’adolescents complètement perdus face à la quantité de matière, aux méthodes pédagogiques, etc. et qui frappent à ma porte pour obtenir de l’aide. Des parents qui ne savent plus quoi faire face au désarroi de leurs enfants.

      Je crois qu’il faut continuer à conjuguer nos efforts, à diffuser ces méthodes de pensée auprès des écoles, des parents, des étudiants eux-mêmes. Et surtout, tenter de coller au plus près à ce monde qui évolue à une vitesse fulgurante…

      Bien à vous,

      Marco.

      1. Bonjour Marco
        Je suis parfaitement d’accord avec vous, nous ne sommes qu’au début d’un chemin très stimulant qui permet d’apporter à chacun ce dont il a besoin pour structurer plus efficacement son travail. Encore faut-il que chacun puisse trouver et utiliser la boussole et la carte la plus pertinente pour développer SON parcours d’apprentissage.
        Cordialement
        Lucas

        1. Bonjour Lucas,

          Oui, chacun doit trouver et construire son parcours d’apprentissage. Pour cela, il faut proposer des panoplies d’outils : d’abord en amont, pour aider les apprenants à mieux se connaître, ensuite pendant tout le parcours afin qu’ils puissent choisir les méthodes et les techniques adaptées à leurs goûts, leurs aptitudes, etc. Notre charte pédagogique ne dit rien d’autre : chaque apprenant est unique, et « le formateur n’est qu’un facilitateur qui encourage et qui suscite la collaboration entre les apprenants en vue de l’acquisition et de l’intégration de nouveaux savoirs et compétences (apprentissage par les pairs). »

          Ce n’est pas un slogan, c’est notre conviction profonde. Cela implique le respect de l’apprenant, de son type d’intelligence, de ses préférences en matière de méthodes, etc.

          Il serait temps que nos dirigeants mettent l’enseignement au centre de leurs priorités, que tout le monde puisse bénéficier d’un enseignement qui lui corresponde.

          Bonne journée Lucas,

          Marco.

          1. Bonjour Marco,

            Merci pour cette carte très intéressante.
            Ma mission est (entre autre) comme la vôtre d’introduire le mind mapping dans l’enseignement.
            Je remarque que les choses bougent et très vite.
            Le monde de l’enseignement change et les cartes peuvent aider à cette transition.
            Du système pyramidale d’enseignement vers une enseignement plus en réseau…tel le mind mapping.
            J’ai également de plus en plus de profs ou préfets d’école qui sont curieux sur les résultats de l’utilisation de cet outil. Curieux que certains élèves en difficulté scolaire depuis de nombreuses années parviennent à remonter le pente, être motivé et donc plus de confiance en eux.
            Ca bouge, nous sommes sur le bon chemin et le travail que nous fournissons tous (Lucas, Marco et encore d’autres) contribuera à amener le transition avec souplesse.

            Belle journée à vous.
            Fabienne (www.optimind.be)

            1. Bonjour Fabienne,

              Merci pour ces éloges qui viennent d’une pro 😉

              Oui, les choses bougent vite. Alors qu’il y a deux ans les profs qui s’intéressaient au mindmapping et à la pensée visuelle constituaient l’exception, aujourd’hui, des directions d’école nous contactent, utilisent le mindmapping et en parlent autour d’elles. Même s’il y a d’irréductibles villages gaulois fermés à toute innovation, les résultats positifs chez les étudiants finiront bien par avoir raison des résistances. Je vois cela en entreprise aussi. C’est étant performant grâce à nos outils que nous sommes le plus convaincants !

              Bien d’accord avec vous : continuons le travail avec souplesse.
              Bonne journée,

              Marco.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :