Transformez vraiment vos idées en projets avec le livre de Franck Maintenay

Franck Maintenay signe un livre remarquable non seulement sur Freeplane, dont il est l’expert francophone.

Mais aussi sur le mindmapping et sur la gestion de projet à l’aide de la pensée visuelle.

Je viens de terminer la lecture de « Mind Mapping, transformez vos idées en projet avec Freeplane » de Franck Maintenay, l’animateur du blog Freemind par l’exemple.  Disons-le d’emblée : c’est un des meilleurs livres que j’aie jamais lus sur le sujet !

Voici pourquoi

L’écriture :

elle est fluide, intelligente, jamais jargonneuse.  L’auteur fait confiance à son lecteur : sans jamais être pédant ou ennuyeux, il est à la hauteur de ses attentes.  Le vocabulaire spécifique au mindmapping et au logiciel n’est pas absent, mais bien expliqué.

La progression pédagogique :

un livre qui commence par des notions trop complexes peut rebuter, voire décourager le lecteur.  A l’inverse, un livre qui ne présenterait que des choses faciles ne serait d’aucun intérêt.  J’ai abandonné certains livres de langue parce qu’ils présentaient l’un ou l’autre de ces défauts.  Le livre de Franck Maintenay part de notions très simples et aboutit, dans les derniers chapitres, à des commandes avancées pour la réalisation d’un projet complexe.  L’idée d’un projet qui se développe en même temps que les commandes sert de fil rouge à l ‘ensemble du livre.  Ce projet fait sens et constitue un véritable objectif, non un simple prétexte pour une progression pédagogique factice.

La cohérence :

certains auteurs vous donnent de beaux principes et puis les abandonnent dès la page suivantes.  Je me souviens d’un formateur qui expliquait sur une carte filaire sans couleurs ni images l’importance des images, des couleurs et des branches organiques dans une mindmap.  Le tout sans la moindre trace d’ironie.

J’ai cru que Franck Maintenay  nous faisait le même coup avec son brainstorming au début du livre : de longues phrases dont les mots s’enfilaient comme autant de perles sur un collier.  En fait, il s’agissait d’une façon de démontrer l’importance des mots-clés et la façon de synthétiser de longues phrases à l’aide de commandes simples.

La cohérence bis :

l’auteur fait ce qu’il dit et dit ce qu’il fait.   J’ai beaucoup aimé le résumé des principes du mindmapping au début du livre et les rappels constant tout au long de l’ouvrage.   Non seulement, ils sont rappelés, mais ils sont mis en oeuvre et expliqués de manière très concrète.

Un exemple : les nuages. Page 59 et 60, l’auteur montre deux cartes en demandant au lecteur où se trouve l’information importante.  A moins d’être un demeuré mental profond, la réponse saute aux yeux dans la première, mais bien malin qui trouvera la seconde.  Une façon très simple, très pratique – en un mot pédagogique – d’illustrer le problème de l’utilisation abusive des nuages qui gâche tant de mindmaps sur Internet et ailleurs…

Un seul regret :

mais qui incombe à l’éditeur.  L’absence de couleurs.  Comme souvent dans l’édition française, l’ouvrage est en noir et blanc ce qui nous prive d’un élément essentiel du mindmapping.  Les éditeurs sortiront leurs arguments habituels : cela coûte trop cher.  J’attends toujours qu’on m’explique pourquoi les éditeurs anglosaxons y parviennent et publient de magnifiques mindmaps en couleurs à toutes les pages – voir le livre de Tony Buzan Mind Maps for business.  On nous rétorquera sans doute que les anglosaxons ont de plus gros tirages.  Pourquoi ont-ils de gros tirages ?  Produisent-ils des livres de qualité parce qu’ils ont de gros tirage ? Ou ont-il de gros tirages parce qu’ils produisent des livres de qualité ?

J’ai bien aimé aussi le format carré du livre qui permet des illustrations lisibles et de bonne qualité, nonobstant le noir et blanc.  Le chapitrage est clair et cohérent : chacun correspond à un groupe de commandes de même niveau et à une phase du projet.  La mise en page est aérée et permet une lecture confortable tant du texte que des images.  Important lorsqu’on traite d’une méthode visuelle.

J’ai apprécié aussi les dernières pages sur la comparaison entre logiciels de mindmapping et leur portabilité.  Qui est compatible avec Freeplane et dans quelle mesure ?  Voilà qui devrait inciter les producteurs de logiciels à plus de possibilités d’échanges entre leurs produits.  L’index en fin d’ouvrage est aussi très clair et lisible.

Enfin, j’ai bien aimé la possibilité de télécharger certains modèles de cartes abordés dans le livre.

En résumé :

un ouvrage indispensable non seulement pour les adeptes de Freeplane mais aussi pour tous les amateurs de mindmapping.  Le rappel des principes de cette discipline, la progression pédagogique et le projet utilisé comme fil rouge sont transposables dans d’autres logiciels.  Un livre qui m’a fait réellement découvrir un logiciel gratuit que je connaissais mal et dont je sous-estimais le potentiel.

Franck Maintenay, Mind Mapping : transformez vos idées en projet avec Freeplane, Paris, Editions Eni, 2012, 236 p.

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Publicités


Catégories :Critique livre, Logiciels, Mind Mapping, Modèles, Outils, Pédagogie

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

7 réponses

  1. Bonjour Monsieur Mongin,

    Merci pour ces précisions. Pour ce qui est des livres de Dunod, je connais la collection, mais il s’agit d’un seul cahier couleurs de quelques pages au milieu d’un désert de cartes en noir en blanc. « Organisez vos idées avec le mind mapping » a su tirer parti de cette caractéristique en proposant au lecteur de colorier lui-même les cartes, ce qui était évidemment une idée géniale. Ce livre reste pour moi un incontournable de la discipline et je le recommande à chaque formation que je donne sur le sujet.

    Mais en édition française, je regrette de devoir dire que certaines cartes illustrées sont tout bonnement illisibles. Pas uniquement à cause de l’absence de couleurs, mais aussi par leurs dimensions microscopiques… La première soi-disant mindmap que j’ai vu dans un livre c’était un machin filaire en noir et blanc et il fallait une loupe pour déchiffrer le texte !

    Ce type d’édition ne nous aide vraiment pas à promouvoir notre discipline. Et j’ai vu le même type d’erreur dans des ouvrages très récents…

    J'aime

  2. Quelques précisions sur Freeplane et les couleurs, le livre de Franck est excellent,il compléte Boostez votre efficacité avec Freemind, Freeplane et Xmind 2iéme édition paru en 2009 et 2011 aux éditions Eyrolles 314 pages et 11 exemples opérationnels :gestion de projets, rédiger un rapport, prise de décisions,brainstorming, gestion du temps (GTD), Présentation de CV..
    Pour les couleurs ,tous les livres DUNOD: Organisez vos idées avec le mind mapping, Organisez votre vie avec le mind mapping, Organisez vos projets avec le mind mapping, Organisez vos notes avec le mind mapping ont tous un cahier couleur de cartes. C’est d’ailleurs peut-être aussi pourquoi ils sont traduits en 5 langues, japonais, coréen, espagnol ,vietnamien et ce mois -ci en italien (éditions Francoangelli).

    J'aime

Rétroliens

  1. Transformez vraiment vos idées en projets avec le livre de Franck Maintenay | Vie d'entreprise : Web X.0 et bureautique | Scoop.it
  2. Transformez vraiment vos idées en projets avec le livre de Franck Maintenay | Revolution in Education | Scoop.it
  3. Mind Mapping | Pearltrees
  4. Framinmap : du proto-mindmapping libre et accessible à tous « Trouve ta voie !
  5. Comment choisir mon logiciel de mindmapping ? « Trouve ta voie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :