Chercher l’info sur le Net : ne croyez pas les images sur parole !

Les graphiques et images trouvés sur le Net ne vous disent pas toujours la vérité.  Petit exemple avec un graphique repéré sur Scoop it…

Le Net, ce sont des milliards d’images, de graphiques, de texte, de vidéo, etc.  Mais c’est aussi un nombre invraisemblable de plagiat, de duplication, de copie plus ou moins sauvage.    Parfois, c’est de la copie intégrale, parfois, c’est de la duplication partielle.

Méfiez-vous d’une image isolée, sortie de son contexte !

Et une information partielle peut parfois se révéler trompeuse.  Voici un exemple que j’ai trouvé sur Scoop it : un magnifique graphique qui parle d’un sujet qui me préoccupe pour l’instant.  Je planche sur une formation « pilotez votre marketing d’entreprise avec Hootsuite« .  Un des modules de cette formation traite des blogs d’entreprise.  Or, j’ai trouvé sur Scoop it un graphique qui dit exactement ce que je veux entendre :

Les blogs influencent plus les consommateurs que les réseaux sociaux

Magnifique !  C’est exactement le sujet de ce module et il énonce mot pour mot le message que je veux faire passer : que rêver de mieux ?

Image isolée, sortie de son contexte, trouvée sur Scoop it

Graphique isolé sur Scoop it

Le curateur insiste :

« Qui l’eut cru ?  Les blogs influencent plus les consommateurs dans leurs achats que les réseaux sociaux !
 

Un vrai cadeau de fiançailles, je vous dis !

Oui mais voilà, en cliquant sur le lien, rien ne se passe : le graphique est une image isolée, sans aucun article associé…

Tineye, un incroyable outil de traçage des images

Travaillant dans les médias depuis quelques années, familier d’Internet et documentaliste de formation de base (eh oui, personne n’est parfait !) je me méfie comme de la peste des images sorties de leur contexte.  Des petites phrases aussi, d’ailleurs.

Mon sixième sens m’avertit de prendre mes précautions.  Et donc, je sors une de mes armes de curation massive : Tineye.

Tineye, avec son gentil robot, est une application extrêmement efficace qui vous permet de retracer l’historique des images trouvées sur le Net.  Je soumets donc mon image à Tineye en y entrant l’URL (adresse Internet de l’image) :

Capture d'écran de l'entrée d'une url d'image dans Tineye

Tineye l’arme absolue

J’attends quelques secondes – il n’en faut pas plus à Tineye pour scanner ses gigantesques banques de données – et le résultat apparaît.  Ou plutôt les résultats, car il a scanné près de 8 millions 450 mille pages… pour obtenir 8 résultats :

Résultats de la recherche sur Tineye à partir de l'url d'une image isolée dans Scoop it

Résultats dans Tineye

Un article qui nuance fortement le graphique de départ !

Le résultat le plus pertinent est un article du Social Media Examiner, une référence en matière de médias sociaux.

Je clique donc sur le lien et je lis l’article.

Et là, surprise !  L’article – ou ce paragraphe 5, en tout cas, nuance fortement le contenu du graphique de départ.

Confrontation du graphique et de l'article original qui ne disent pas du tout la même chose

Le graphique et une portion de l’article

En fait, l’article traite de la différence de point de vue entre les marques et les créateurs de contenu (essentiellement, des blogueurs).  Pour les marques, ce sont les médias sociaux qui influencent le plus le choix des consommateurs.  Leur mesure du succès consiste à voir les réactions sur Twitter et le nombre de pages vues sur leur site.

Tandis que pour les créateurs de contenus, les blogueurs, ce sont les blogs qui sont les plus influents !  Car pour eux, les blogs apportent un « facteur de confiance » supplémentaire : un acheteur potentiel croira plus facilement le conseil d’un blogueur que la page web d’une marque…

Ce n’est pas vraiment ce que le graphique isolé laissait entendre sur la page de notre curateur…

Conclusion : recoupez vos sources et méfiez-vous des éléments hors contexte

En conclusion, lorsque vous menez une veille sur un thème, restez vigilant.

Utilisez les techniques des (bons) journalistes :

  • recoupez vos sources : ne vous contentez jamais d’une source unique, surtout si vous en ignorez la provenance.  Une bonne partie du web est constituée de bribes de contenus piqués ailleurs.  Ce n’est pas la meilleure façon de construire votre savoir…
  • méfiez-vous toujours (c’est une règle absolue) des éléments isolés, sortis de leur contexte : ne croyez jamais une petite phrase ou une image qui n’est pas contextualisée.  La personne ou le média qui la cite lui fait peut-être dire l’exact contraire de ce que son auteur a voulu dire.

Avec ces deux règles et des outils comme Tineye ou Hoaxbuster, vous pouvez déjà balayer pas mal d’infopollutions !

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Publicités


Catégories :Outils

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

26 réponses

  1. Bonjour Marco. La question que tu soulèves me parait vieille comme le monde. Il ne faut pas accorder trop de crédit à une image hors de son contexte… Comment ne pas être d’accord ? …C’est également le cas pour beaucoup d’autres choses.

    Exemple : les sacro-saintes « petites phrases » des hommes politiques, parfois reprises hors contexte pour être éventuellement détournées, instrumentalisées, manipulées… parfois à l’initiative leurs auteurs même ! Quel machiavélisme…

    Dans un même ordre d’idées, les milieux judiciaires sont connus pour distiller, à l’occasion, des « fuites savamment orchestrées », selon l’expression consacrée…

    Les ficelles sont toujours les mêmes, depuis la nuit des temps… et elles continuent à fonctionner. On peut mettre un micro devant le visage d’une vedette du show-biz, et lui demander de réagir à une prétendue info la concernant, manière de la piéger, puis recueillir sa réponse outragée. Le lendemain, des gros titres paraîtront, du style « Il n’a jamais été question d’une séparation entre mon mari et moi », au-dessus d’une photo de la vedette concernée, complètement bouleversée, « …comme nous pouvons le voir » (en fait, elle est juste choquée par le toupet et le machiavélisme du type d’en-face). Cerise sur le gâteau : le journaliste pourra jurer, la main sur le cœur – voire preuve à l’appui si nécessaire – que ce sont bien ces paroles exactes qui ont été prononcées, mot pour mot!

    Bien entendu, les conseils que tu donnes si opportunément s’appliquaient déjà à « la chose imprimée », bien avant qu’internet ne voie le jour. Comme on nous le disait dans notre enfance, « ce n’est pas parce que c’est écrit dans le journal que c’est forcément vrai, il faut toujours recouper ses sources et se méfier des éléments isolés »… Tu viens là de nous en donner une illustration appliquée au monde d’aujourd’hui.

    La transmission orale, avec tous ses virus, n’échappe pas au phénomène, c’est même le plus vieux vecteur de rumeur du monde, comme en témoigne cette station de radio qui organise – carrément – des rumeurs en envoyant un comédien incognito dans un bistrot pour lier connaissance avec deux ou trois habitués, leur raconter une scène (pourtant invraisemblable) à laquelle il vient prétendument d’assister, puis repart tranquillement… et vingt minutes plus tard une équipe de reporters arrive et recueille les interviews d’un maximum de « témoins oculaires directs » racontant l’histoire avec luxe détails… Je ne sais plus le nom de la radio ni de l’émission, mais je t’assure que c’est à mourir de rire, ou à pleurer de désespoir, c’est selon…

    « Il faut toujours recouper ses sources et se méfier des éléments isolés »…Ces conseils, que tu nous rappelles si opportunément, prennent aujourd’hui un tout autre relief, tant il est vrai que le numérique accélère tout, et amplifie tout, le meilleur comme le pire, tu l’as d’ailleurs maintes fois répété. Ainsi, les spécialistes es manipulation se portent bien, de mieux en mieux, même, avec la triste certitude « qu’il en restera toujours quelque-chose ».

    Fort heureusement, il y a toujours eu des gens pour se rebeller contra ça. Mieux : il y en a toujours eu pour aller encore plus loin que des lamentations de café du commerce en fournissant à ceux qui souhaitent être mieux informés des moyens pour cela. À cet égard je te remercie encore une fois de leur emboîter le pas en partageant, une fois de plus, des ressources susceptibles de nous y aider (…avant de lire ton billet, j’avoue que j’ignorais totalement l’existence de ce TinEye… j’ai maintenant la ferme intention d’en faire bon usage!).

    Malheureusement, quoi qu’on dise ou fasse, il se trouvera toujours assez de monde pour ne pas s’embarrasser de toutes ces précautions, ainsi la triste roue de la désinformation a encore de beaux jours devant elle. Il me semble même parfois que plus ça va, plus elle a furieusement tendance à s’emballer… Les progrès du progrès, disait Desproges…

    Qu’un spécialiste de la pensée visuelle s’émeuve particulièrement du traitement infligé aux images dans ce vaste cirque n’a rien d’étonnant à mes… yeux ;-), car j’imagine bien que ce genre de choses doit te toucher au plus près… Je ne sais pas si Cocteau mesurait la pertinence, la portée, et l’avenir de ses paroles en écrivant ceci :

    « Les miroirs feraient bien de réfléchir avant de renvoyer les images »…

    Aimé par 1 personne

    • C’est une citation de Cocteau que j’adore et que je répète tous les matins dans ma salle de bain…

      Oui, la désinformation a de beaux jours devant elle. Je viens de m’intéresser de près à un concept qui va me mobiliser pendant un moment, je pense.

      C’est celui d’agnotologie. Tu sais que je déteste les grands mots qui font poseurs, mais celui-ci est intéressant : c’est l’étude de la production culturelle de l’ignorance. Oui, il y a des gens qui produisent de l’ignorance, avec des intentions pas très louables, comme louer du temps de cerveau ou continuer à vendre des cigarettes pendant que les « experts » – toujours les mêmes – s’entredéchirent comme des bêtes fauves pour savoir si c’est mauvais pour la santé. Sans doute un article à venir sur le sujet, mais rien de précis pour l’instant, car le champ est vaste et assez mal connu.

      Bonne journée, cher Bernard et merci pour ce commentaire qui va dans le droit fil de ce que je pense, étonnant non ? disait Monsieur Cyclopède 😉

      J'aime

  2. Tout à fait d’accord, merci pour cet article, surtout les 2 liens à la fin (suis également de formation documentaliste)

    J'aime

    • Merci pour ce commentaire, positif 😉

      Je trouve dommage qu’en-dehors des professions liées à l’information, il n’y ait pas plus de cours de décodage dans la formation générale. Tout le monde baigne dans un flux permanent d’informations, d’images, etc.

      Combien sont réellement outillés pour les décoder ?

      J'aime

  3. « Curateur » ?
    http://www.cnrtl.fr/lexicographie/curateur
    « Curation » ?
    http://www.cnrtl.fr/lexicographie/curation

    C’est bien le sens qui était voulu ?

    Ou quoi ?
    ______________

    Quant à Tineye, oui, excellent.
    Sous FireFox, il existe d’ailleurs des raccourcis contextuels pour Tineye, quand on l’a installé.

    J'aime

Rétroliens

  1. Chercher l'info sur le Net : ne croyez pas les ...
  2. Du côté des journalistes 2.0 | Pearltrees
  3. Fred Nicolas (mantano) | Pearltrees
  4. Chercher l’info sur le Net : ne croyez pa...
  5. FORMATIONS EN LIGNE | Pearltrees
  6. Recherche d'information | Pearltrees
  7. Enquêter sur le web | Pearltrees
  8. EMI - cdijeanmoulin | Pearltrees
  9. Image & Mensonge | Pearltrees
  10. Education aux medias | Pearltrees
  11. Internet - dewey41 | Pearltrees
  12. Medzo El Maestro Diop (medzoelmaestrodiop) | Pearltrees
  13. EMI - Le CDI | Pearltrees
  14. Pédagogies documentaires | Pearltrees
  15. Valider l'info | Pearltrees
  16. Education aux médias - Le métier de Professeur Documentaliste | Pearltrees
  17. Documentation | Pearltrees

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :