Catégories
podcast

ADA Tech School – l’école féministe et inclusive de codage – Chloé Hermary

Chloé Hermary est la CEO de l’ADA Tech School. Une école de codage pas tout à fait comme les autres. Elle se revendique à la fois féministe et inclusive. Notre invitée explique cette prise de position dans ce nouvel épisode de notre podcast.

Ecoutez Chloé Hermary dans l’épisode 10 de notre Podcast !

ADA Tech School – l’école qui casse les codes !

C’est le slogan de cette école. Un slogan particulièrement bien choisi pour cette école qui réinvente la pédagogie à destination des codeurs.

Chloé Hermary est la fondatrice et la CEO de cette école d’un genre nouveau dans laquelle n’existent ni « classes » ni « professeurs ».

Chloé Hermary – CEO et fondatrice d’ADA Tech School

Ici, les apprenants entrent trois fois par an et rejoignent la communauté. Ils travaillent en projets. Chacun de ces projets propose trois niveaux :

  • débutant
  • amateur
  • professionnel

A l’ADA Tech School, ce sont des « encadrants » qui accompagnent les apprenants. Ceux-ci peuvent également encadrer des activités comme j’ai pu le constater lors d’une classe virtuelle organisée il y a quelques semaines.

Cette première phase de formation dure 9 mois, le temps que les apprenants accumulent un bagage technique suffisant.

L’ADA Tech school applique aussi les principes de pédagogies telles que Montessori, la formation mutuelle, etc.

A l’ADA Tech School, on pratique une pédagogie ouverte, féministe et inclusive

Une des intuitions-maîtresse de Chloé Hermary, c’est que, dans la plupart des écoles ou des centres de formation à l’informatique, on estime que les apprenants ont déjà acquis une « courbe technique ». (Cette courbe, Isabelle Collet l’évoquait déjà dans notre épisode précédent).

Souvent, cette courbe constitue un frein à l’apprentissage par les « non-techniciens ». Or, souligne Chloé, « la programmation, c’est avant tout un acte social. C’est une production par une personnes pour d’autres personnes ».

Réduire, voire supprimer cette exigence technique à l’entrée permet à de nombreuses personnes d’entrer dans ce cursus sans aucun bagage technique préliminaire.

Femme et programmeuse

Une alternance en phase avec les besoins des entreprises

Lorsque la formation en école est terminée, les apprenants vont en formation en alternance chez l’une des entreprises-partenaires de l’ADA Tech School.

Pendant un an, ils et elles se formeront aux spécificités de l’entreprise, participeront à des projets innovants.

Les entreprises apprécient aussi cet apport de « non-techniciens », de personnes qui abordent des problèmes sous un regard neuf, plus adapté aux besoins de certains clients.

la diversité – un atout pour les entreprises

Aujourd’hui, la diversité constitue une dimension vitale pour les entreprises. Fini le temps où on ne concevait que pour les hommes blancs de plus de 40 ans. Aujourd’hui, les consommateurs des biens et services technologiques ce sont surtout des femmes, des jeunes, des personnes aux profils largement différents de ceux de l’école classique…

Pour visiter le site de l’ADA Tech School, c’est par ici.

Où écouter le Podcast de Formation 3.0 ?

Vous pouvez écouter cet épisode 10 avec Chloé Hermary (et vous abonner à notre podcast) sur ces différentes plateformes :

Ne manquez aucun épisode !

Abonnez-vous à notre podcast sur l’une de ces plateformes :

Le Podcast Formation 3.0 prend une pause

Suite à la pandémie de coronavirus, nous sommes débordés par les demandes émanant des écoles. Nous mettons donc le Podcast en pause pour le moment. Nous vous reviendrons bientôt. Restez à l’écoute !

Par Marco Bertolini

Formateur et concepteur pédagogique, je propose des formations numériques en présentiel enrichi, en formation hybride (présentiel enrichi et cours en ligne) et en formation 100 % en ligne (e-learning ou FOAD).

Voir l’archive

Laisser un commentaire