Comment prendre soin de votre cerveau ?

Comment prendre soin de votre cerveau ? Suivez ces quelques conseils et vous entretiendrez vos neurones à long terme !

Comment prendre soin de votre cerveau pendant ou après le confinement ? Alors que la traditionnelle période des examens approche, je vous propose quelques conseils pour prendre soin de votre cerveau. Et surtout, pour le maintenir en grande forme pendant très longtemps.

Le cerveau ne représente pas 10% du poids du corps humain. Et pourtant, qui niera son importance dans notre vie ? Voire, dans notre survie ?

Comment prendre soin de votre cerveau en toute circonstance

Cet organe, comme tout autre, a besoin d’être soigné, entretenu. Et le confinement de ces derniers mois a mis à rude épreuve le cerveau de nombreuses personnes. Que ce soit le stress, le manque d’exercice, la solitude… Autant de facteurs qui ont pu jouer en défaveur de notre santé mentale. Et aussi, de la santé physique de nos neurones.

Cette carte mentale résume quelques conseils utiles

Prenez soin de votre cerveau - conseils pratique pour entretenir vos neurones
Comment prendre soin de votre cerveau ? Quelques conseils

Vous pouvez la télécharger au format XMind depuis notre page Mémoires. Ou la télécharger au format PDF ci-dessous. Les pictogrammes utilisés pour créer cette carte proviennent du site Icons8.

Comment prendre soin de votre cerveau à long terme ?

Exercez votre cerveau

Certains éditeurs proposent des applications pour stimuler votre cerveau. Et garantissent une protection contre le vieillissement. Hélas, les recherches montrent qu’une seule application ne peut pas lutter contre le vieillissement et la détérioration des neurones. L’une d’elles, Lumosity, a d’ailleurs été condamnée à deux millions de dollars d’amende pour publicité trompeuse.

Sommes-nous dès lors condamnés à une déchéance irrémédiable ? Non. Mais, notre cerveau a besoin de tâches complexes, de réelles difficultés pour rester en forme… Voici quelques tâches qui peuvent vous aider :

  • Apprendre une nouvelle langue : eh oui, apprendre une nouvelle langue est une tâche ardue et complexe. Elle exige de mémoriser du vocabulaire, de comprendre des structures grammaticales et syntaxiques parfois très éloignées des nôtres. De créer des liens entre des concepts inconnus, etc.
  • S’engager dans une nouvelle discipline : vous avez passé votre vie à faire des mathématiques ? Essayez-vous à la musique ou à l’histoire de l’art. Vous étiez uniquement cérébral ? Tentez le bricolage. Ces diversions mettent le cerveau à rude épreuve. Et il adore ça !
  • Apprendre un poème par jour : Stéphane Hessel, ancien diplomate et militant convaincu, s’y est astreint jusqu’à son dernier souffle, à l’âge de 95 ans.
Exercez votre cerveau
Exercez votre cerveau

Reposez-vous

Cela peut paraître contradictoire, mais le cerveau a besoin de repos. Même si les sciences n’expliquent pas encore bien ce qui se passe dans notre cerveau lorsque nous dormons, il n’y a aucun doute : le sommeil est réparateur. Au sens propre comme figuré. Et donc, suivez ces quelques conseils :

Dormez suffisamment

Notre époque productiviste nous pousse à travailler plus. À toujours être plus efficace. Parfois même à mépriser le repos. À l’assimiler de la paresse. En réalité, le repos nous est aussi nécessaire que l’air que nous respirons.

Les adolescents ont des difficultés à s’endormir le soir et à s’éveiller le matin. C’est normal, comme je l’explique dans cet article déjà ancien. Leur cycle de sérotonine est différent de celui des adultes. Et la lumière bleue des écrans n’arrange rien. Essayez de négocier une utilisation des écrans pas trop irrationnelle dans l’intérêt de vos ados.

Accordez-vous des pauses entre les session d’étude ou de travail

L’expérience montre que des sessions ininterrompues d’étude ou de travail sont improductives. Il vaut mieux les entrecouper de périodes de repos.

Vous pouvez également utiliser la méthode Pomodoro : celle-ci consiste à alterner des périodes de haute productivité de 25 minutes et des périodes de repos ou de distraction de 5 à 25 minutes.

Comment prendre soin de votre cerveau - accordez-vous des pauses:
Un moment de pause, ça fait un bien fou !

Faites de l’exercice physique

La vie sédentaire est dangereuse. L’absence d’exercice physique entraîne toute une série de conséquences désastreuses tant pour votre santé mentale que physique. L’exercice entraîne une meilleure oxygénation du cerveau, un entretien des articulation, prévient le durcissement des artères, etc.

Une vie trop sédentaire peut provoquer :

  • le surpoids
  • la dépression nerveuse
  • le diabète
  • le cholestérol
  • le vieillissement prématuré des articulations
  • etc.

Faites donc de l’exercice physique : c’est aussi important pour votre cerveau que l’exercice intellectuel. Vous ne devez pas forcément devenir un champion. Ni céder aux sirènes de l’agitation à tout prix. Ces exercices sont amplement suffisants :

  • Marchez 2 à 3 fois par semaine
  • Gymnastique : inscrivez-vous à un club, c’est plus gai à plusieurs
  • Quittez votre chaise régulièrement : si comme moi, vous travaillez de longues heures face à un écran, forcez-vous à vous lever, à faire quelques pas, modifiez la hauteur de votre siège plusieurs fois par jour.

Mangez sain

On ne le répétera jamais assez : une alimentation saine est la meilleure des préventions !

Ne mangez pas trop :

  • de graisse
  • de sucre

Mangez varié :

  • viande
  • légumes
  • fruits
  • pâtes

Buvez de l’eau en suffisance : non seulement c’est bon pour votre corps, mais votre cerveau est un organe électrique et l’eau est un excellent conducteur… Quand vous avez la « gueule de bois », vous n’avez pas mal au cerveau, mais aux méninges. Parce que l’alcool les a déshydratées. Boire de l’eau régulièrement assure un meilleur équilibre de votre cerveau.

Évitez les stupéfiants : boire un verre de vin à table n’a jamais tué personne. Mais évitez d’exagérer. Les substances comme le cannabis, la cocaïne ou les autres drogues peuvent vous procurer un moment d’euphorie bienvenue, mais à long terme, elles sont dommageables pour vos neurones.

Comment prendre soin de votre cerveau - mangez sain et varié
Manger sain et bon, c’est possible

Comment prendre soin de votre cerveau pour investir en vous-même

Tous ces conseils vous paraîtront peut-être rébarbatifs. Mais votre cerveau est unique. Il n’y en a pas deux identiques sur cette planète qui en compte pourtant plus de 7 milliards…

Le cerveau est le siège de votre identité – voyez la mémoire épisodique – et donc de votre indépendance.

Si nous vivons de plus en plus vieux, nous vivons également de plus en plus longtemps en état de dépendance. En entretenant votre cerveau, vous repoussez, voire annuler cette période de dépendance de votre âge avancé.

C’est tout le mal que je vous souhaite 😉

Si vous avez apprécié cet article, abonnez-vous à notre lettre d’information pour ne manquer aucun article ou événement !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Et ne manquez plus jamais aucun article, podcast ou événement ;)

Aller au contenu principal
%d blogueurs aiment cette page :