Catégories
Android Applications iPhone

Plickers : vérifiez en temps réel les notions acquises en classe

Comment vous assurer que les élèves ont bien compris les dernières notions apprises ?  Et comment faire répondre les plus timides…  Ou empêcher les meilleurs de toujours répondre à la place des plus faibles ?  Plickers peut vous y aider.  Autopsie d’une application dynamique.

Comment s’assurer que vos élèves ont bien compris et mémoriser les nouvelles notions vues en classes ? Si vos élèves ne disposent ni de tablettes ni de smartphones, comment dynamiser la classe ? Et surtout, vos interrogations ?

Essayez Plickers !

Plickers : une application visuelle pour collecter les réponses de vos élèves en temps réel

Le principe de Plickers est très simple :

  • vous enregistrez les prénoms et noms des élèves
  • vous préparez un certain nombre de questions
  • vous distribuez des cartes préimprimées
  • vous posez les questions sur un écran ou un TBI
  • vous scannez les résultats via votre smartphone ou votre tablette
  • vous récoltez instantanément les résultats
  • vous réajustez le tir par un enseignement différencié

Plickers : une application très simple et gratuite

Plickers est disponible à la fois sur Android et sur iOS.  Vous pourrez donc utiliser votre smartphone ou votre tablette préférée.

Téléchargez Plickers depuis l’App Store ou Google Play

Téléchargez donc l’application sur votre appareil préféré.

Ensuite, rendez-vous sur le site de Plickers, avec votre tablette ou votre PC.

Téléchargez un jeu de cartes préimprimées pour récolter les réponses :

Carte de réponse de Plickers

Créez vos questions de révision avec Plickers

Sur le site de Plickers, créez des questions de révision :

Créez une nouvelle question dans Plickers

Vous pouvez créer 2 types de questions :

  • question à choix multiple
  • question de type vrai/faux

Ces questions peuvent concerner tout type de matière : mathématiques, français, langues, histoire, etc.

Créez votre classe dans Plickers 

Vous devez ensuite créer une « classe » dans Plickers : un groupe de personnes qui vont répondre à vos questions.

Pour cela, cliquez sur le menu « Classes ».

Et ajoutez une classe en cliquant sur « Add new class »:

Créez une nouvelle classe dans Plickers

Configurez ensuite votre classe :

Votre classe est créée : il faut maintenant la configurer à l’aide de la fenêtre de dialogue.

Configuration de la classe dans Plickers

En 1, entrez le nom de votre classe.

En 2, l’année (entre maternelle et 6e secondaire).

En 3, la matière relative aux questions posées.

En 4, vous pouvez personnaliser votre classe en lui attribuant une couleur.

Inscrivez vos étudiants à votre nouvelle classe :

Vous pouvez à présent inscrire vos étudiants, de manière individuelle ou en groupe :

Inscription des étudiants dans Plickers

Lancez votre quiz !

Votre quiz est désormais prêt à être passé.

Pour afficher vos questions, lancez le Live View :

Lancement du Live View

Ensuite, rendez-vous sur votre application sur iPad, tablette Adroid ou smartphone.  Votre tablette et votre ordinateur ou TBI doivent être connectés au même réseau avec votre compte.

Sur votre tablette ou smartphone, sélectionnez la classe que vous souhaitez interroger.

Cliquez sur la première question que vous souhaitez poser à vos élèves.

Scannez les réponses à votre quiz

Après avoir distribué les cartes à vos élèves, demandez-leur de tenir devant eux la carte avec la réponse :

Scannage des réponses brandies par les élèves

Chaque carte porte un numéro qui est associé à un(e) élève de la classe.

Chaque côté du QR Code correspond à une réponse : A, B, C ou D.

Lorsque les élèves brandissent leur carte, il vous suffit de scanner l’ensemble avec votre smartphone ou votre tablette.  Cela prend quelques secondes pour récolter l’ensemble des réponses.

Dépouillez et analysez les résultats de votre quiz

Vous pouvez lire les résultats de deux façons :

  • sur une feuille de résultats
  • par question

Voici la vue sous forme de feuille de résultats :

Vue de la feuille de résultat du quiz

Alors qu’un seul participant n’avait pas eu de bon résultat à la question 1, ils sont trois à n’avoir pas bien répondu à la question 2.  C’est donc une notion qui devrait être revue par tout le groupe, alors que la question 1 devrait peut-être faire partie d’une remédiation à destination de l’élève qui n’a pas compris.

Le professeur peut choisir d’afficher ou non les résultats à l’ensemble de la classe.  Personnellement, je préfère les garder pour moi et fournir ses résultats à chaque élève.

Vue sous forme d’historique de questions :

Les résultats affichés par question

Ici aussi, je peux voir, en cliquant sur la question, le détail des réponses des apprenants :

Détail des réponses par question

Conclusion 

Plickers est une application simple d’utilisation qui me paraît être un bon allié de la  pédagogie différenciée.

En effet, les résultats obtenus rapidement avec le scan des réponses permettent de vérifier immédiatement si des notions nouvelles ont bien été comprises par les élèves.   Et aussi de voir quelles notions ont été comprises par une majorité ou non.

Dans le cas où une majorité n’a pas compris, l’enseignant peut réfléchir à une nouvelle stratégie pour enseigner cette notion.  Dans celui où c’est un ou quelques élèves qui n’ont pas compris, ces notions non ou mal maîtrisées peuvent faire l’objet d’une remédiation plus ciblée.

Plickers est gratuit.  Les cartes avec les QR Codes sont téléchargeables gratuitement sur le site de l’application.  Il suffit de les imprimer sur du papier A 4 que vous coupez ensuite en 2 parties.

La mise en place du quiz ne prend que quelques minutes à condition d’avoir préenregistré les questions et la classe.

Une application qui montre que le numérique peut venir au secours de la pédagogie de façon simple.

Et vous, quelles applications numériques utilisez-vous en classe ?

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

 

Catégories
Android Applications iPhone

Mindmapping : une nouvelle appli Android et Apple pour Mindomo

Mindomo propose une nouvelle appli aussi bien pour Android que pour Apple.  Je l’ai testée sur mon Samsung et je dois dire que la lisibilité est nettement améliorée !

Une appli Android et Apple en flat design nettement plus lisible

Pas de révolution au niveau des fonctionnalités – l’application Mindomo était déjà tellement pourvue – par contre, une adoption du flat design qui rend le tout nettement plus lisible.

Pour rappel, le flat design, c’est un design très épuré, sans impression de 3D ; un dessin tout en à-plats et en traits sans ombre qui n’est pas sans rappeler la ligne claire chère à Hergé.

Voici une carte que j’ai réalisée dans le train entre Maastricht et Bruxelles : l’interface est particulièrement claire :

Une interface plus claire

Et tous les adeptes du mindmapping sur smartphone vous le diront : sur un écran de cette taille, la lisibilité, c’est essentiel !

Des menus nettement plus clairs

Il n’y a pas que l’interface globale qui ait été revue de cette façon : l’ensemble des menus ont été retoilettés et sont nettement plus lisibles et clairs que dans l’ancienne version.

Voici par exemple, le menu des couleurs et des branches :

Menu Couleurs et branches

Malgré les dimensions réduites de l’écran du smartphone, le contraste entre le fond blanc et les éléments noirs du texte et des icônes facilite grandement la lecture.

Le menu des « layout » ou « structures » des diagrammes – mindmaps, organigrammes, cartes conceptuelles, etc. – est également beaucoup plus explicite :

Menu Layouts ou structures

La synchronisation dans le cloud simplifiée

Une des fonctionnalités les plus intéressantes de l’application mobile de Mindomo était la possibilité de synchroniser les cartes produites avec tous les dispositifs de l’auteur de la carte via le cloud.

Cette fonctionnalité est non seulement maintenue, mais elle est simplifiée : il suffit à présent de 2 clics sur l’écran tactile pour partager sa carte Mindomo sur tous les appareils et en ligne !

Menu Synchronisation

J’ai repris cette carte – qui est la structuration d’un travail à rendre dans le cadre d’un MOOC sur Coursera, d’où les sujets en anglais – dans mon compte en ligne.

Et j’en ai tiré à mon tour une carte en « flat design » que voici :

Mindmap retravaillée en ligne

Pour « retravailler » cette carte mentale, j’ai simplement utilisé un « template » que j’ai créé avec Mindomo en ligne et ajouté quelques images de ma collection.  Mais la structure, les liens, etc.  : tout était déjà présent dans la mindmap en application mobile.

La connexion par Facebook, Google ou Yahoo

Plus besoin non plus de réfléchir à votre mot de passe et votre login : vous pouvez désormais vous connecter à votre appli Mindomo Apple ou Android via votre système d’identification préféré :

  • Facebook
  • Google
  • Yahoo

Une tendance de plus en plus courante chez les utilisateurs d’applis pour smartphones ou tablettes…

Conclusion : une révolution visuelle

En conclusion, je dirais que la nouvelle appli mobile Mindomo pour Apple et Android n’offre pas de révolution au niveau des fonctionnalités – si ce n’est la synchronisation simplifiée et la connexion via des systèmes d’identification externes ; ce qui n’est déjà pas si mal !

Par contre, cette nouvelle interface en flat design, par sa clarté, sa lisibilité et sa très haute qualité ergonomique constitue une véritable révolution visuelle par rapport à l’ancienne version.

Une lisibilité bienvenue pour les utilisateurs de smartphone comme moi 🙂 !  Une clarté qui, couplée aux nombreuses fonctionnalités, font sans aucun doute de Mindomo l’une des meilleures applis mobiles de mindmapping sur la marché.

Découvrez Mindomo en ligne ou téléchargez l’application gratuite sur Apple Store ou sur Google Play.

 

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
Applications Communication iPhone Logiciels Prezi

Pourquoi utiliser Prezi pour créer vos présentations ?

Beaucoup de gens me posent la question : pourquoi utiliser Prezi plutôt que PowerPoint pour mes présentations ? Les réponses sont multiples et j’ai tenté de les synthétiser ici.

Bien que Prezi totalise aujourd’hui 40 millions d’utilisateurs et qu’il vienne de publier une nouvelle interface en français, peu de personnes le connaissent vraiment.  Nombreux sont ceux qui ne perçoivent pas bien les différences avec PowerPoint.  Nombreux aussi ceux qui, n’ayant vu que des présentations de piètre qualité, en ont une représentation complètement faussée.

Nombreux sont ceux qui me demandent pourquoi j’ai arrêté les formations PowerPoint au profit de formations Prezi

Je vais donc essayer de vous montrer ici quels sont les avantages de Prezi.

Une petite carte mentale XMind pour commencer (elle est aussi sur ma page Biggerplate d’où vous pouvez la télécharger gratuitement) :

Pourquoi utiliser Prezi ?

Une application non-séquentielle

Prezi est non-séquentiel.  Non seulement lors de la présentation, mais déjà lors de la conception.

a. Une conception non-séquentielle

Prezi se présente d’emblée non comme une suite de slides (ou de diapositives, en français), mais comme une vaste feuille blanche.  Un espace vide dans lequel vous disposez vos textes, vos images, vos vidéos comme autant d’objets sur une table.

Cela peut-être un peu perturbant au début quand on est habitué à la séquence de diapositive des concurrents.  Mais très vite, on découvre l’incroyable liberté d’expression que vous laisse cette disposition.

Pour ceux qui ne savent pas très bien par où commencer, je leur conseille de dessiner d’abord une mindmap (ou carte mentale) de ce qu’ils veulent exprimer dans leur présentation.  C’est un guide.  Un guide qu’on suivra pas à pas… ou pas, selon votre inspiration du moment, mais qui vous donnera les grandes lignes directrices de votre communication…

b. Une présentation non-séquentielle

Jetez un coup d’oeil sur la vidéo ci-dessous : votre présentation peut voyager dans tous les sens.  Vos objets ne se suivent pas comme dans PowerPoint, ou d’autres logiciels de présentation.  Ils sont dispersés sur la feuille et vous les présentez dans l’ordre que vous souhaitez.  Vous n’êtes pas tenu par le caractère chronologique, séquentiel, de votre présentation comme dans PowerPoint…

Mieux : en cours de présentation, vous pouvez naviguer et zoomer à votre guise en cliquant sur les éléments que vous souhaitez montrer.  Lors d’une session de questions/réponses après une présentation, il est très facile de retourner à un point précis de votre présentation pour illustrer une notion mal comprise, qui fait l’objet d’une discussion ou d’un approfondissement.

De quoi nouer une relation plus intense avec vos auditeurs.  C’est l’objectif de toute présentation digne de ce nom : instaurer un véritable dialogue avec votre public.

Le zoom : la fonction la plus (mal) connue !

Tout le monde a déjà vu ces zooms impressionnants dans Prezi : on passe d’une image à l’autre à une vitesse décoiffante et ceux qui sont assis trop près de l’écran sont pris de nausée…

Oui.  Mais l’essentiel n’est pas là.

La fonction Zoom a surtout comme avantage d’attirer l’attention sur quelque chose d’important.  Un concept-clé de votre présentation.  Une image qui va frapper votre public.

Mais attention : tout comme le reste de votre présentation, le zoom doit rester au service de votre message !

Avant d’ajouter un zoom – ou tout autre élément de votre présentation – demandez-vous : cela renforce-t-il mon message ?  Cela apporte-t-il un supplément d’information ?

Si la réponse est non, laissez tomber !  Passez à autre chose.

Dans Prezi, vous pouvez toujours tout modifier, tout effacer, tout reconstruire…

Le regroupement d’idées et d’objets dans les cadres ou des fonds différents

Contrairement aux diapositives séquentielles, Prezi peut vous indiquer un groupe d’idées ou d’objets (images, vidéos, symboles, etc.) qui a du sens.

a. Regroupement d’objets dans un cadre

Vous pouvez regrouper vos idées dans un encadrement rond ou rectangulaire.  C’est ce que j’ai fait ici :

Regroupement d’objets

C’est une fonction très puissante dans une présentation : elle aide votre public à comprendre la structure de votre message.

Vous parlez d’un sujet qui évolue à travers le temps ?  Vous pouvez regrouper les grandes étapes dans un même cadre, rond ou rectangulaire.

Vous expliquez les différents niveaux d’ingénierie de formation ?  Regroupez les tâches et responsabilité des trois niveaux dans trois cadres différents.

C’est un point qui aide votre public à rester concentré sur la présentation : il sait qu’il y a un groupe d’éléments qui vont être expliqués et cela crée un sentiment d’attente.

b. Regroupement d’objets dans plusieurs fonds différents

Une nouvelle fonction permet désormais d’ajouter jusqu’à trois fonds personnalisés à votre présentation.

Une fonction très utile pour montrer à votre public que des éléments appartiennent à une thématique différente au sein de votre conférence.

Mais, une fois encore, n’abusez pas de ces possibilités graphiques : n’en usez que lorsqu’elles apportent du sens à votre message !

Ajoutez du son et de la vidéo à votre présentation

Prezi offre aussi la possibilité d’ajouter du son et de l’image à votre présentation.

Pour la vidéo, c’est très simple : il suffit d’insérer l’URL (l’adresse web) d’une vidéo Youtube pour que celle-ci soit automatiquement intégrée à votre présentation.  Il suffit ensuite de la déplacer et d’en modifier la taille si vous le souhaitez.  Pour cela, quelques clics et mouvements de souris suffisent.

Vous pouvez aussi ajouter un fond musical à votre présentation.  De nouveau, utilisez le menu « Insérer » et choisissez l’option « Musique de fond ».

Vous pouvez ensuite télécharger un fichier MP3, Wav, etc.

Pour ajouter des commentaires à certains objets, enregistrez vos commentaires dans un fichier audio (en utilisant Audacity, par exemple).

Ensuite, dans l’éditeur de diapositives, cliquez sur « Editer le chemin ».  Sélectionnez l’image à laquelle vous souhaitez ajouter le commentaire. Et cliquez.  Un menu s’ouvre pour sélectionner le fichier sonore.  Prezi le convertit ensuite.  Et le tour est joué.

A chaque fois que la présentation affichera cette image, elle « jouera » également la bande sonore associée.

Collaboration en ligne en temps réel

Mais l’un des aspects les plus importants de Prezi, pour moi, c’est la possibilité de travailler à plusieurs en ligne en temps réel (synchrone).

Non seulement pour l’édition, mais également pour la  présentation.

a. Edition collaborative en temps réel

Vous pouvez collaborer en temps réel et en ligne jusqu’à dix personnes à la fois.

C’est-à-dire que chacun des intervenants peut tout effectuer en ligne.

Les autres participants peuvent voir en temps réel les actions effectuées par chacun.

On peut inviter de nouveaux participants à tout moment.

b. Présentation en ligne en temps réel

Vous devez présenter un nouveau projet aux responsables de vos filiales ?

Ou un nouveau produit à un client distant ?

Ou vous travaillez avec des collaborateurs en déplacement ?

Pas de problème !

Vous pouvez présenter votre Prezi en ligne en temps réel.  Vous pouvez inviter de nouveaux participants en cours de présentation.

Vous pouvez même modifier la présentation pendant que votre public la voit fonctionner.

Prezi mobile : emportez-le sur votre iPad et iPhone

Prezi n’est pas qu’une application en ligne.

Outre la version intégralement gratuite que tout le monde connaît,  il existe une version « Enjoy » qui permet de concevoir vos présentations en ligne et de les sauvegarder sur votre disque dur ou une clé USB.  Et une version Pro, de bureau, que vous pouvez installer sur votre PC ou votre Mac.

Mais Prezi existe également en version iPad et iPhone.

Si l’écran de ce dernier se révèle un peu étroit pour la conception, il est nettement suffisant pour le partage de présentations.  Quand à l’iPad, même le mini est suffisant pour composer de très belles présentations.

Importez vos PowerPoint !

Et mes vieux PowerPoint ?  Sont-ils perdus à jamais ?

Non.  Vous pouvez les importer dans Prezi.

Ils sont alors affichés comme des slides Prezi et vous pouvez les introduire dans votre présentation un par un.

Ou vous pouvez utiliser un modèle et y importer toutes vos diapositives PowerPoint en un seul lot.

Vous pouvez également retravailler tous les éléments de vos diapositives : texte, illustrations, etc.  Et les personnaliser afin qu’ils correspondent au layout de votre Prezi.

En conclusion : un outil de présentation sans égal !

Il existe de plus en plus d’alternatives à PowerPoint.  Mais aucune n’est aussi riche ni complète que Prezi.

Cette application dynamique est non seulement disponible gratuitement en ligne, mais les versions pour Mac, PC, iPad et iPhone en font un must de la présentation partagée.

Ses fonctions de collaboration en temps réels en font un outil particulièrement adapté aux nouveaux modes de travail collaboratif.

Le lien vers Prezi.

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

50.9686775.824968
Catégories
Applications iPhone Logiciels Mind Mapping Mindmaple Outils Test

MindMaple sur iPhone : intégrez tout y compris vos photos digitales !

La version MindMaple pour iPhone est-elle complète ?  Pouvez-vous réellement intégrer tous les éléments comme dans la version Windows ?

C’est ce que j’ai voulu vérifier et les résultats sont plutôt positifs.

Cela fait deux semaines que je teste la version MindMaple pour Windows et je dois dire que je suis plus que séduit.  J’entame cette semaine ma première formation en entreprise avec ce nouveau-venu des logiciels de mindmapping.  Un nouveau-venu qui pourrait bien devenir un des nouveaux standards tant il propose de fonctionnalités intéressantes sans pour autant verser dans le côté usine à gaz que l’on reproche de plus en plus aux standards actuels.

J’ai également voulu tester la version iPhone.  Dans un article précédent sur Mindmaple multiplateforme, collaboratif et gratuit, je vous parlais d’une carte que j’avais commencée avec mon iPhone et que j’avais terminée sur mon PC.

Aujourd’hui, j’ai voulu sonder davantage cette version pour smartphone et voir quelles étaient ses limites.  Des échanges via Twitter avec certains utilisateurs laissaient entrendre qu’on « ne peut pas tout faire avec la version pour iPhone ou iPad ».

J’ai donc réalisé la carte que voici, intégralement avec l’iPhone.

Test de l’application MindMaple iPhone

J’ai donc pu vérifier qu’il est possible de créer une carte complète avec la version pour smartphone.   J’ai pu changer le thème de la carte.   J’ai pu modifier la couleur et l’épaisseur des branches, des sujets, du texte.  J’ai pu ajouter une limite ou une relation sans problème.  J’ai pu intégrer des fonctions de gestion des tâches, en y ajoutant des ressources, exactement comme dans la version Windows.

J’ai intégré deux notes de texte dans ma carte mentale MindMaple ainsi qu’un hyper-lien que j’ai testé et qui fonctionne.

Une fonctionnalité qui tire profit du potentiel  photo des smartphones !

J’ai également inséré dans ma mindmap des images en provenance de la collection de cliparts (plus riche d’ailleurs que dans la version windows) ou des icones.  J’ai pu intégrer des photos en provenance d’un fichier photos sauvegardé sur l’iPhone, mais surtout – très bonne surprise ! – des photos que j’ai prises immédiatement avec mon smartphone !

Vous cliquez sur l’icone « Image » dans le menu de droite et le menu suivant vous propose le choix entre les icones, les cliparts, les images de la bibliothèque et une icone qui représente un appareil photo.  En cliquant sur cette dernière, vous ouvrez votre appareil photo intégré, vous prenez un cliché.  Vous avez ensuite le choix de conserver cette photo dans la banque d’images de MindMaple ou de la rejeter.

Si vous choisissez de la conserver, vous pouvez l’inclure directement dans un sujet de votre carte mentale.  Cela signifie que lorsque vous mindmappez sur un événement, vous pouvez intégrer directement des photos issues de cet évènement lui-même.  Cela peut être le conférencier pendant une conférence, des clichés d’une voiture particulière au salon de l’auto, des modèles lors d’un défilé de mode, etc.  Vous devinez sans peine le parti qu’on peut tirer d’une telle fonction !

Certaines fonctions très spécifiques sont absentes

Par contre, certaines fonctions ne sont pas présentes dans la version iPhone : comme le retour à la taille d’origine de l’image ou les cadres autour des images que l’on peut redimensionner et colorer dans la version Windows.   Les retouches photo comme le changement de couleurs d’une image ne sont pas présentes non plus.

Mais il est possible d’utiliser les onglets et de créer plusieurs cartes au sein d’un même classeur.   Cela permet aussi de gérer des projets comportant des cartes secondaires à partir de votre iPhone.

La carte peut-être envoyée vers votre Dropbox, votre compte Google Drive, votre email ou en tant que photo dans le répertoire Photos de votre iPhone.  Pour ma part, j’ai choisi de l’envoyer vers un répertoire.  C’est de là que je l’ai récupérée et que je l’ai transformée en image pour cet article.  Je l’ai également transférée vers Google Drive et vers le répertoire Photos de mon iPhone.  Tout fonctionne !

En résumé, même si certaines fonctions très spécifiques – de traitement d’image, par exemple – ne figurent pas sur la version MindMaple pour iPhone, elle-ci constitue néanmoins une excellente application de mindmapping sur votre smartphone préféré.   A quand une version Android ?

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

50.9686775.824968