Catégories
creation d'entreprise Jeunes entrepreneurs

Création d’entreprise : 100 questions – 101 réponses

Drôle d’arithmétique, me direz-vous ?  C’est le titre d’un nouvel ouvrage sur la création d’entreprise, signé Olivier Kahn et Jean-Pierre Riquet, auquel j’ai eu le plaisir de contribuer.  Un ouvrage questions-réponses, hyper-pratique, pour les créateurs d’entreprises ou dirigeants de PME.

  • Vous avez un projet d’entreprise ?
  • Vous êtes déjà dirigeant d’une TPE ou d’une PME ?
  • Vous comptez reprendre un commerce ?
  • Ou vous voudriez vous lancer dans la franchise ?
  • Mais vous vous posez encore des tonnes de questions ?

Alors, ce livre est fait pour vous !

La couverture du livre

Un livre hyper-pratique sur la création d’entreprise

Ce livre pratique n’est pas divisé en chapitres, comme la plupart des ouvrages dédiés à ce type de sujet.  Il comporte 7 grandes parties :

  • Management
  • Administratif
  • Social
  • TVA
  • Juridique
  • Fiscal
  • Finance

Mais surtout, il est constitué de 100 questions et 101 réponses sur la création d’entreprise, sur la gestion, sur la finance, la communication et notamment la communication digitale, etc.

Ces questions sont celles que se posent la majorité des créateurs d’entreprises, des porteurs de projets ou des dirigeants de PME :

  • Est-il raisonnable de créer une entreprise en période de crise ?
  • Ai-je des chances de réussir ?
  • J’ai entendu parler de la digitalisation des entreprises ?  En quoi suis-je concerné ?
  • Vaut-il mieux créer, reprendre une entreprise ou devenir franchisé pour lancer son affaire ?
  • Au niveau social, ai-je intérêt à être salarié d’une société ou à être indépendant à titre personnel ?
  • Etc.

Les réponses sont concrètes  et illustrées de cas pratiques.  Les informations fiscales et juridiques concernent surtout le droit belge, mais les principes sont applicables partout.

Les auteurs : deux professionnels qui s’appuient sur une équipe de praticiens de terrain

Olivier Kahn est expert-comptable et coordinateur du Centre pour Entreprise en Difficulté de Beci, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bruxelles.  Jean-Pierre Pirquet est expert-comptable et fiscaliste.  Ce sont donc des professionnels de l’accompagnement des créateurs d’entreprises.  Et ils sont également professeurs à la Haute Ecole de commerce EPHEC de Bruxelles.  L’expérience pédagogique se sent aussi dans ce livre qui ne se perd jamais en digressions inutiles, mais illustre les réponses concrètes d’exemples vivants.

Ils se sont appuyés, pour la rédaction de ce livre sur une équipe de professionnels de terrain.  J’ai eu le plaisir de contribuer aux pages sur la digitalisation, sur la communication, les réseaux sociaux, etc.

Les autres membres de l’équipe sont :

  • Charles de Radiguès : coach et animateur de séminaires sur le changement de vie professionnelle
  • Jean-Christophe Bazin : créateur de la plateforme Exploradis, c’est un spécialiste reconnu du web marketing
  • Albert Arijs : responsable de l’accompagnement des starters dans une grande banque belge, il conseille de nombreux chefs d’entreprises dans la mise au point de leur gestion financière

Un bel objet incontournable pour les (futurs) dirigeants de PME ou TPE

Je voudrais accorder une mention spéciale au remarquable travail de Xavier Vanhege, le graphiste de l’équipe qui signe l’habillage graphique du livre.  Une fois de plus, Xavier a créé un véritable chef d’œuvre !

Le livre est publié sous format paysage (ou à l’italienne), un format oblong qui met  particulièrement bien en valeur les éléments visuels et la distribution de la page entre texte et illustration.

Le résultat est un objet visuel à la fois très esthétique, clair et lisible.

Une page du livre illustrée par Xavier Vanhege

Un site Web et d’autres projets au services des indépendants et créateurs d’entreprise

Outre le livre, l’équipe travaille actuellement sur d’autres projets.  Un site Web, d’abord, qui sera le lieu de rencontre, d’échange et d’information des starters et des chefs d’entreprise, le public auquel s’adresse prioritairement le livre.

Les membres de l’équipe continueront d’alimenter ce site web en articles, événements et astuces pour réussir son entreprise aujourd’hui.

Et sans doute, dans quelques mois, des modules de formation et/ou de micro-formation à destination des entrepreneurs ou candidats-entrepreneurs.

Restés connectés :  pour en savoir plus inscrivez-vous à notre lettre d’information spécifique.

Ou achetez le livre en direct.

Catégories
concept map creation d'entreprise Entreprise Logiciels Mindomo Outils

Mindomo pour l’entreprise : comment analyser la concurrence

Mindomo offre de nombreuses structures différentes en plus du mindmapping radial (carte mentale).  L’une d’elle, la carte conceptuelle, permet de tracer toutes sortes d’outils visuels.  J’ai utiliser cette propriété pour dessiner une carte de comparaison de la concurrence.

J’ai déjà parlé ailleurs des nombreuses structures et plateformes que propose Mindomo : j’ai donc voulu tirer parti de cette propriété pour dessiner un outil de comparaison de la concurrence.

Une carte double-bulle XMind

J’avais déjà fait un exercice de comparaison de concurrence avec une carte double-bulle dessinée avec XMind (que vous pouvez télécharger gratuitement sur Biggerplate en cliquant ici) :

Analyse de la concurrence avec une double bulle

Cette double-bulle est une structure classique des organisateurs graphiques.

Un outil de benchmarking pour me comparer à la concurrence

Aujourd’hui, je dessine un outil de comparaison de la concurrence avec Mindomo et en particulier, son layout « Carte Conceptuelle« .  J’ai repris pour cela la structure que j’avais dessinée pour la comparaison entre les apprentissages profond et de surface.  Cliquez sur l’image pour ouvrir la carte conceptuelle en ligne.

Comparaison de concurrence avec Mindomo

Utilisez les couleurs et les icones pour coder votre carte conceptuelle

La colonne de gauche représente mon entreprise, celle de droite, l’entreprise de mon concurrent.

Au centre, figurent les différentes catégories selon lesquelles je vais effectuer la comparaison entre mon entreprise et celle de mon concurrent : le type de services offerts, la gamme de prix, le type de clientèle, etc.

Et à gauche, je remplis ce qui concerne mon entreprise.  Dans la colonne de droite, ce qui concerne l’entreprise concurrente.

J’utilise la couleur rouge pour mes caractéristiques, la couleur verte pour celles de mon concurrent.  Les catégories centrales sont de couleurs différentes  pour bien marquer les variations.

J’utilise également les icones « check » :

  • les vertes : pour tout ce qui est semblable chez mon concurrent et moi
  • les rouges : pour indiquer les différences
  • les noires : pour montrer que le sujet représente un inconvénient

J’aurais pu ajouter d’autres couleurs pour communiquer d’autres significations.  Le tout est d’être cohérent et d’indiquer la signification de votre codage si vous devez communiquer votre carte à d’autres personnes.

Et vous ?  Quel type d’outils utilisez-vous pour votre benchmarking ?

Pour vous inscrire gratuitement sur Mindomo.

Ce type d’outils est celui que je propose lors de mes formations Visual Mapping pour Starters et Entrepreneurs.

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

 

 

Catégories
creation d'entreprise Logiciels Mind Mapping Mindomo Outils

Conférence : pilotez votre projet d’entreprise avec le mindmapping !

Vous êtes starter ?  Candidat-entrepreneur ?   Ou vous avez déjà votre entreprise ?  Dans tous les cas, le mindmapping vous aide à visualiser toutes les dimensions de votre entreprise.  Et à y voir plus clair.  C’est ce que je vous explique en détail dans cette conférence interactive à Azimut – Monceau-sur-Sambre le 3 juillet prochain.

Piloter son entreprise, c’est faire face à une multitude d’informations qui proviennent de dix mille sources différentes. C’est prendre seul une foule de décisions dont dépendra votre survie. C’est faire mille choses différentes chaque jour en essayant de ne pas disperser sa concentration.

Piloter son entreprise, cela peut dévorer votre temps et votre énergie ! Ce serait plus facile si vous pouviez y voir plus clair.

Business plan en français

Y «voir plus clair » dans vos projets, c’est justement le but de la pensée visuelle. Le mindmapping et les outils visuels vous aident à visualiser toutes les dimensions de votre projet d’entreprise. Vous matérialisez votre business plan sous vos yeux. Vous voyez ce que fait la concurrence. Vous visualisez les forces et les faiblesses de votre business. Vous dessinez la structure de votre site web. Vous tracez l’organigramme de votre équipe. Et bien d’autres choses encore.

Non seulement vous gagnez du temps, mais en plus : vous voyez clairement où vous allez !

C’est ce que je vous expliquerai lors de cette conférence interactive que j’anime chez Azimut ce jeudi 3 juillet.   Vous aurez l’occasion de vous essayer à un brainstorming avec Mindomo, un logiciel de mindmapping collaboratif en ligne.

Du business plan à la gestion quotidienne de l’entreprise

Le mindmapping, ce n’est pas seulement utile pour dessiner la structure d’un business plan comme dans l’illustration ci-dessus : c’est un ensemble de techniques visuelles qui vous permettent de voir à tout moment où en est votre entreprise.

Avec une ligne du temps, visualisez les différentes étapes de votre projet d’entreprise.

Ligne du temps

C’est aussi s’assurer de ne rien oublier dans un devis pour un client important.  C’est préparer l’entretien d’évalution d’un collaborateur.

C’est présenter les objectifs de ventes à vos équipes de représentants.  C’est…  Mais la limite est votre imagination !

Venez découvrir le potentiel du mindmapping et de la pensée visuelle pour votre entreprise !

Au terme de la matinée, ce sera l’occasion comme à l’habitude de partager ensemble un lunch de midi favorisant le réseau entre entrepreneurs.

Informations pratiques

Le jeudi 3 juillet 2014 de 9h30 à 13h30.

Azimut, Rue de Monceau-Fontaine, à Monceau-Sur-Sambre (près de Charleroi).

Inscriptions : Cliquez sur ce lien et enregistrez-vous !

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
Ateliers creation d'entreprise Entreprendre autrement Entreprise Jeunes entrepreneurs

Formation : Visual Mapping pour Starters et Entrepreneurs

Beaucoup de candidats-entrepreneurs éprouvent des difficultés à gérer leur projet d’entreprise.  C’est pourquoi j’ai mis au point cette formation Visual Mapping pour Starters et Entrepreneurs : pour qu’ils puissent visualiser chaque étape, chaque notion de leur projet. 

Dans un article précédent, je classais les outils et méthodes de la pensée visuelle selon l’amplitude de leur champ d’action : du plus général au plus particulier.  Je concluais cet article sur la notion de « visual mapping », une synthèse qui réunit une multitudes de techniques issues des différentes méthodes : mindmapping, concept mapping, sketchnote, organisateurs graphiques, etc.

C’est également ce que j’ai fait dans certaines de mes formations, comme les « Formations pour étudiants« .

Aujourd’hui, je vous propose un autre type de formation basée sur la même synthèse de techniques : une formation de Visual Mapping pour les Starters et Entrepreneurs.

Après une présentation du programme de la journée et un brise-glace pour faire plus ample connaissance, nous entrons dans le vif du sujet.

Cette formation met l’accent sur 4 éléments-clés de la vie d’un starter ou d’un entrepreneur :

Connaître ses véritables objectifs et motivations

Les candidats-entrepreneurs ont souvent les idées très claires sur « Comment » ils vont faire les choses.

Mais ils sont rarement aussi conscients du « Pourquoi » ils entreprennent.

Quels sont leurs véritables motivations, les objectifs qu’ils poursuivent en créant leur entreprise ?

Avec une mindmap, c’est beaucoup plus facile de s’interroger sur ses propres motivations.  Exemple ci-dessous :

 

Mes motivations pour ce projet

Chaque participant aura l’occasion de travailler sur son propre projet et de définir ses propres outils.

Organiser son business plan

Comment organiser mon business plan pour qu’il soit convaincant ?  Pour qu’il reflète au mieux mon projet d’entreprise ?

Nous allons effectuer un brainstorming et définir un canevas général que chaque candidat-entrepreneur pourra ensuite personnaliser et adapter à son propre projet.

Business plan en français

Nous verrons ensuite comment, avec XMind, convertir la structure mindmap en fichier Word, Excel ou PowerPoint pour présenter votre projet de façon plus traditionnelle à vos investisseurs, banquiers, etc.

Visualiser son projet

Issu de la pensée visuelle, le visual mapping, n’aurait aucun sens si le Starter ou l’Entrepreneur ne pouvait pas « visualiser » son projet, ses étapes et en faire l’analyse avec des outils visuels.

De la ligne du temps à l’analyse Pestel en passant par la matrice SWOT, cette présentation PowerPoint vous montre quelques-unes des possibilités de visualiser votre projet :

C’est ce type d’outils que nous construirons ensemble lors de cette journée.

Travailler mieux et plus vite

Un des avantages de la pensée visuelle et de ses outils, c’est d’offrir de réels gains de productivité.

La façon d’organiser ses idées de manière visuelle influe déjà sur l’efficacité en matière de structure.

Mais les outils modernes de mindmapping, comme XMind, permettent d’aller beaucoup plus loin.

Vous pouvez réfléchir à tous les éléments d’un devis sous forme de mindmap, pour être certain(e) de ne rien oublier.  Et puis convertir cette carte en fichier Excel prêt à imprimer.

Vous pouvez même construire votre site web de façon intuitive avec une mindmap XMind, la visualiser sous forme de diagramme, de matrice et l’exporter finalement en tant que fichier HTML : la page de votre site web est prête !

Ce sont ces éléments et bien plus encore que vous mettrez en pratique lors de cette formation centrée sur vos projets.

Une formation qui se prolonge avec un accès de six mois à une base de connaissances et de ressources en ligne.  Et une possibilité de coaching individualisé par la suite.

Informations pratiques

Formation Visual Mapping pour Starters et Entrepreneurs,

Date : le mercredi 24 septembre de 9h30 à 16h30.

Lieu : le Wup, coworking, 42 rue Monceau-Fontaine à 6031 Monceau-Sur-Sambre.

Prix : 125 € HTVA ou 12 chèques formation à la création.

Modalités de paiement :

Azimut SCRL : N°compte : BE 48 06823242 1727
communication: Nom participant + Nom du workshop  +24 septembre 2014
Par chèques : A remettre en main propre  le premier jour de la session.
En cas d’annulation, 50 % du montant du workshop sera facturé au cas où le participant ne prévient pas  2 jours ouvrables avant le début de la session.

Inscriptions : sv@lewup.be

Incubateurs / institutions d’accompagnement à la création d’entreprise intéressés par cette formation : Ecrivez-moi via la page Contact pour recevoir le dossier complet de cette formation.

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

50.9686775.824968
Catégories
creation d'entreprise Entreprise Jeunes entrepreneurs Mind Mapping

Mindmapping et entreprise : double-bulle étude de la concurrence

Comment mieux comparer mon entreprise, mes produits avec ceux de la concurrence ?  L’analyse de la concurrence est un point essentiel du business plan.  C’est aussi une faiblesse de la majorité des entrepreneurs débutants : « moi ?  Je n’ai pas de concurrent !« 

Dans le business plan de nombreuses start-ups, il y a un point extrêmement important et qui est souvent négligé, voire nié : la concurrence !

Moi, je n’ai pas de concurrent !

Les formateurs, les business angels et les accompagnateurs de projets d’entreprise le savent bien : bon nombre de candidats-entrepreneurs arrivent avec un plan d’affaire plutôt bien ficelé, avec des chiffres bien alignés sur leurs feuilles Excel, avec de jolis graphiques – ceux qui font si professionnels.

Pourtant, il y a un point que les candidats-entrepreneurs négligent souvent voire nient face à l’évidence : la concurrence !

Combien de fois j’ai entendu des candidats-entrepreneurs me sortir cette phrase, sorte d’incantation magique : « Moi, je n’ai pas de concurrents ! »

Les professionnels le savent : si vous n’avez pas de concurrents, commencez à vous inquiéter.  Il peut y avoir plusieurs raisons à cela :

  • il n’y a pas de marché : le produit ou le service n’intéresse personne !
  • le produit est trop novateur : personne ne le comprend et ne l’achètera
  • plus vraisemblablement : vous n’avez pas identifié vos concurrents et vous allez découvrir très vite qu’ils existent !

Mais il existe peu d’outils pour aider le jeune entrepreneur à analyser ses concurrents, autrement dit à se livrer à une analyse de benchmarking.

En travaillant sur les doubles-bulles pour comparer des formes d’entreprises, je me suis dit qu’il devait être possible d’utiliser cette méthode pour analyser la concurrence.

Un outil d’analyse de la concurrence : la double-bulle

La double-bulle est un fabuleux outil pour comparer deux éléments.  Je l’ai utilisée pour aider mes étudiants à comparer deux formes d’organisation, ou pour distinguer les xMOOCs des cMOOCs.

Et comme je suis en train de réfléchir à un atelier de mindmapping pour les startups, je me suis dit que je pourrais appliquer cette méthode à l’analyse de la concurrence.

J’ai fait un essai avec deux entreprises fictives : deux éditeurs de livres papier et numériques.

Et voici le résultat (vous pouvez télécharger gratuitement cette carte sur ma page Biggerplate).

Analyse de la concurrence avec une double bulle

Un exercice de benchmarking

J’y ai placé les items qui me paraissaient intéressants à comparer :

  • la gamme de prix : suis-je plus cher ou meilleur marché que mon concurrent ?  Si oui, pourquoi ?  quels en sont les risques ou les avantages ?
  • la qualité de mes produits : suis-je meilleur ou mon concurrent présente-t-il des livres de meilleure qualité ?
  • la gamme de produits : quelle est la gamme de produit que mon concurrent propose ?  Est-celle plus large ou plus restreinte que la mienne ?  Propose-t-il aussi des produits complémentaires ou de substitution ?
  • quel est le type de marketing qu’il utilise ?
  • a-t-il recours à la publicité ?  Si oui de quel type ?  A quelle fréquence ?
  • quel est le modèle économique de mon concurrent ?  Y trouve-t-il un avantage que mon propre modèle ne me procure pas ?
  • et enfin, l’implantation de mon concurrent : où est sa zone de chalandise ?  vend-t-il aussi via Internet ?

Cet outil n’est pas un produit fini.  Je suis encore en train de réfléchir sur sa forme et ses composants, et sur la façon de l’utiliser dans un atelier.

Et vous, qu’en pensez-vous ?  Cet outil vous paraît-il utile ?  Manque-t-il quelque chose ?  Qu’est-ce que vous changeriez éventuellement ?

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événement !

50.9686775.824968
Catégories
Ateliers Communication Coworking creation d'entreprise Entreprendre au féminin Entreprendre autrement Femmes indépendant Interview Jeunes entrepreneurs Médias sociaux Projets

Clust’Her : la communication par et pour les entrepreneuses !

Comment communiquer sur son projet d’entreprise ?  Comment choisir la bonne technique de marketing ?  Comment s’adresser à la presse ?  Qu’est-ce qu’un plan médias ?

Autant de questions auxquelles le projet Clust’Her apporte des opportunités de réflexion.  Pas de réponse toute faite, mais des ateliers-rencontres avec des pros.  Les entrepreneuses vont devoir mouiller leur chemise, mais pour un résultat concret et durable !  Interview de Tessy Rocour, l’initiatrice de ce projet.

J’ai rencontré Tessy Rocour à l’espace de coworking La Forge à Liège (en Belgique).

Tessy Rocourt (photo © Goldo)

Cette jeune femme dynamique est à la tête de Feel Content, une agence spécialisée dans  la communication web et les médias sociaux.  Aujourd’hui, elle lance un nouveau projet à destination des entrepreneures : Clust’Her !

Formation 3.0 : Qui est Tessy Rocour ?  Quel est ton parcours ?

Tessy Rocour : mon parcours est tout sauf classique !  J’ai étudié la philosophie avec l’envie d’écrire, puis je me suis dirigée vers le graphisme et la scénographie.  Ensuite, j’ai été coordinatrice d’une maison de jeunes pendant 8 ans, ce qui m’a beaucoup appris.  Et à 30 ans, j’ai décidé de me lancer.  J’ai mis sur pied un projet pour les expats, pendant deux ans.  Ensuite, j’ai suivi une formation à Technofutur en communication web tout en participant au réseau FAR (Femmes Actives en Réseau de Bénédicte Philippart de Foy, à Liège).  J’ai donc monté mon agence de communication web et médias sociaux, Feel Content.  Qui est un jeu de mots bilingue sur « content » et « contenu ».

F 3.0 : parle-moi de Clust’Her, un autre jeu de mots !

T.R. : Clust’Her est né d’une envie de partager mon expérience.  C’est un projet-pilote qui s’adresse à dix femmes entrepreneures qui ont déjà leur propre projet d’entreprise.

L’idée est de former un groupe qui s’engage pendant un an.  Et qui travaille en « cluster », une structure en grappe ou en bouquet de fleurs. (Une structure qui a fait le succès d’entreprises italiennes aussi diverses que Fiat ou Benetton, NDLR).

F 3.0 : quel est l’objectif de ce cluster ?

T.R. : c’est d’abord de briser l’isolement des entrepreneuses en matière de communication et de branding.  Donner l’occasion à dix femmes de travailler sur la communication de leur propre entreprise en rencontrant des professionnels.  Et de rentrer chez elles avec un produit amélioré, de qualité professionnelle.  Je crois que s’il n’y a que des femmes dans le groupe, elles seront plus sérieuses, plus hônnêtes entre elles.  Si des hommes sont présents, cela induira des jeux de séduction.

F 3.0 : d’où le partenariat avec le réseau Diane ?

T.R. : oui, mais pas seulement.  Le réseau Diane dispose d’un vivier de femmes entrepreneures dans toute la Belgique.  Si le projet marche bien, il pourra aussi être dupliqué dans une autre région.  Les autres partenaires sont l’espace de coworking La Forge, dont je partage la philosophie et qui m’offre un lieu convivial.  Et puis, je travaille aussi avec Start & Invest qui sont de véritables spécialistes du financement des starters et des entreprises en croissance.  Et qui peuvent donner un avis très technique sur la faisabilité d’une campagne médiatique, par exemple.

F 3.0 : très concrètement, comment fonctionnera le projet ?

T.R. : je prévois cinq ateliers par an.  Le premier se concentrera sur « comment décrire mon projet ? » et « comment rédiger un communiqué de presse ? » Ce sont des thèmes fondamentaux que la plupart des entrepreneures débutantes maîtrisent mal, voire pas du tout.  Le deuxième se consacrera au marketing web – le blog, le site de l’entreprise, la page Facebook.  Le troisième se focalisera sur les canaux de communication : print et web.  Lesquels utiliser, comment, à quel coût, etc.  Lors du quatrième atelier, les entrepreneures travailleront sur leur plan média.  Et enfin, le cinquième : comment gérer mon e-réputation et mon personal branding ?  Comment être sûre de conserver une cohérence entre ma page personnelle et ma page entreprise, mais aussi avec les autres médias sociaux, mon site, etc.

Chaque atelier part des outils et des projets des participantes.  Elles auront l’occasion d’entendre l’avis d’un expert pour chaque sujet.  Et elles rapporteront chez elles des outils performants et directement utilisables pour leur entreprise.

F 3.0 : comment peut-on s’inscrire ?

T.R. : il reste quelques places et les inscriptions sont ouvertes jusque fin janvier 2013.  L’inscription au cycle complet coûte 160 € HTVA.  Les personnes intéressées peuvent prendre contact par email.  Mais je rappelle que les femmes doivent déjà avoir au moins un projet d’entreprise.  Donc en création, en couveuse, starters, indépendantes ou TPE.

Un projet que je continuerai à suivre pendant toute cette année et dont je vous donnerai régulièrement des nouvelles 😉

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
creation d'entreprise Entreprise Ingénierie de la formation

Un nouveau projet d’entreprise

Pour 2013, pas de bonnes résolutions, mais un nouveau projet d’entreprise !

Le début d’année est, selon la tradition, le moment où on se fixe de nouveaux objectifs, où on prend de « bonnes résolutions » pour l’année nouvelle.

 En ce qui me concerne, cette année, je suis allé un pas plus loin : j’ai créé un nouveau projet d’entreprise !

 Non pas pour le plaisir de changer, mais pour plusieurs raisons plus fondamentales.

 D’abord, le nom Lingua Franca Academy ne se justifiait plus du tout : l’enseignement des langues ne représentait plus qu’une infime partie de nos activités.

 Ensuite, Suzianna – ma femme et mon partenaire dans cette entreprise – avait envie de développer de nouveaux projets dans d’autres secteurs.

 Et moi, j’avais envie d’approfondir certains aspects de la formation, comme l’ingénierie, le conseil, l’utilisation des nouvelles technologies en général et des mondes virtuels en particulier…

 Voici donc Marco Bertolini – Conseil et Formation ! Un nouveau site pour un nouveau projet d’entreprise.

 Mes bonnes résolutions pour 2013 sont donc toutes trouvées : mener ce projet à la réussite… avec vous !

 Bonne année !

 Marco Bertolini.

Catégories
Ateliers creation d'entreprise Entreprise formation indépendant Jeunes entrepreneurs Logiciels Mind Mapping Outils XMind

Mindmapping pour l’entreprise

See on Scoop.itRevolution in Education

Cycle de trois ateliers mindmapping ciblé entreprise

Marco Bertolini‘s insight:

Un nouveau cycle d’ateliers basés sur le mindmapping et les outils visuels.

Un cycle BE NEXT PRO organisé par l’association Be Next Alumni – Les Jeunes Entreprises Belgique.

Le mindmapping est une méthode d’organisation des idées. Comment en tirer parti en entreprise ?  De l’idée d’affaire au business plan, de la prise de note à la préparation d’une réunion, de la structuration d’un rapport à l’intégration des documents dans une carte heuristique, les différentes utilisations des outils visuels pour les (futurs) entrepreneurs.

See on www.linguafrancaacademy.org

Catégories
creation d'entreprise Evénement Orientation professionnelle Recherche d'emploi Salon de l'emploi

Semaine de l’emploi : des salons dans toute la Wallonie

La semaine de l’emploi démarre aujourd’hui avec le salon de Louvain-La-Neuve.

Mais au total ce sont pas moins de 7 salons qui vous accueillent dans toute la Wallonie durant cette semaine de l’emploi !

Chaque année, le Forem organise une semaine de l’emploi.  Une série de manifestation qui concerne toute la Wallonie.

Cette année, c’est Louvain-La-Neuve qui ouvre le tir : le Salon commence aujourd’hui à l’Aula Magna, 1 Place Raymond Lemaire à 1348 Louvain-la-Neuve.  Et il vous accueille de 10 à 17 heures.

 Au programme : des conférences sur le travail intérimaire, sur les entretiens d’embauche, la création d’entreprise, etc. et un village international où 15 pays vous ouvrent les bras !

Plus d’infos ici sur le salon de Louvain-La-Neuve.

Namur, elle, met l’accent sur les métiers de la construction le 10 octobre dès 10 heures au Hall des Expos, 2 Rue Sergent Vrithoff. Ici aussi, un village international vous ouvre ses portes tandis que vous pourrez assister à des démonstrations de métiers comme la menuiserie, peinture, maçonnerie, etc.

Cliquez ici pour en savoir plus sur le salon de Namur.

Charleroi accueille 40 entreprises qui recrutent.  Cela se passe à la Géode, a Géode (Charleroi Expo – Entrée Hall 3), Rue de l’Ancre, le 12 octobre.  Outre les animations sur les métiers et des tests de langues, Charleroi propose un focus sur les femmes dans le secteur de la construction.

Cliquez ici pour découvrir les animations du salon de Charleroi.

Ce sont également 40 entreprises qui recrutent à La Louvière, le 17 octobre, où on vous propose aussi de découvrir les métiers de la construction, de l’environnement et de la logistique.  Vous pourrez aussi vous familiariser avec Wallangues, le programme d’études des langues gratuit de la région wallonne.  C’est à Louvexpo, rue du Hocquet 7.

Cliquez ici pour accéder au salon de La Louvière.

Arlon vous donne rendez-vous le 17 octobre au Hall polyvalent, 6 Parc des Expositions.  Ici, c’est le travail transfrontalier qui est à l’honneur avec 60 entreprises présentes.  Vous y apprendrez aussi comment créer votre entreprise ou travailler au Luxembourg lors des conférences.

Cliquer ici pour plus d’infos sur le salon d’Arlon.

A Verviers, le salon vous propose un « Job’s Tour », un parcours qui vous permet de tester divers métiers porteurs d’emploi au Centres de compétence Forem Formation Polygone de l’Eau et FormAlim, 41B Rue de Limbourg.  Ce sera le 18 octobre prochain.

Cliquez ici pour les infos sur le salon de Verviers.

Et enfin, last but not least, Liège ouvre son salon de l’emploi le 19 octobre.  Ici aussi, une soixantaine d’entreprises sont prêtes à vous rencontrer directement.  Sous le thème « Elargissez vos horizons », le salon de Liège propose des animations sur le travail en Flandre et à l’étranger.  Tout cela se passe au Palais des Congrès, Esplanade de l’Europe, 2 à 4020 Liège.

En savoir plus sur le salon de Liège.

Vous aurez pendant tous ces salons l’opportunité de rencontrer des employeurs potentiels : soyez prêts ! Préparez vos CV, répétez vos entretiens de motivation avec une personne de votre entourage…

Si vous n’êtes pas sûr de vous, des employés du Forem seront là pour vous aider à rédiger un meilleur CV, pour vous donner des conseils en matière d’entretien d’embauche, pour vous orienter vers les métiers intéressants pour vous !

Profitez bien de cette journée et puis, surtout, bonne chance 😉

Catégories
creation d'entreprise Entreprise Logiciels Mind Mapping Outils XMind

Mindmapping pour entreprise : analyses Pest et 4 P

Nous continuons notre exploration des possibilités d’utilisation du mindmapping en entreprise avec les méthodes d’analyse 4P et PEST.

Nous utilisons XMind afin de visualiser les résultats.

Que peut apporter le mindmapping à l’entreprise ?  Lors de sa création, mais aussi par la suite, pour la gestion ou l’analyse de projet ?

J’ai  déjà apporté quelques éléments de réponses lors de ma conférence Mindmapping pour l’entreprise.  Et aussi dans des articles sur la méthode SWOT ou l’utilisation de mindmaps pour le coaching de collaborateurs.

Aujourd’hui, je vais vous donner deux nouveaux exemples réalisé par Nik Suziana, ma femme et mon associée dans la Lingua Franca Academy.  Ce sont deux cartes qu’elle a réalisées lors de l’élaboration d’un plan d’affaire pour le financement d’une nouvelle entreprise.  Cette entreprise travaille dans le domaine de l’exportation avec au moins deux monnaies, l’euro et le dollar.

L’analyse 4 P

Les 4 P sont un classique de l’étude marketing.  « Le « Modèle des 4 P », désigné usuellement comme étant le « marketing mix » (plan de marchéage du marketing opérationnel) a été introduit en 1960 par Edmund Jerome McCarty » nous dit l’article Wikipedia Marketing.

Les 4 P sont en fait :

  • les Produits,
  • les Prix,
  • la Place (lieu et modes de distribution)
  • et la Promotion (y compris la publicité).

Vous pouvez télécharger gratuitement cette carte depuis le site de Biggerplate, la communauté de mindmappeurs. (Cliquez sur l’image pour l’agrandir).

Analyse 4 P

La carte heuristique permet de visualiser, une fois encore, des concepts, leur hiérarchisation et leurs relations principales et secondaires.

L’analyse PEST

Alors que les 4P font partie du marketing et des finances, l‘analyse PEST appartient davantage au monde du management.  Il s’agit ici d’analyser les facteurs macroéconomiques qui peuvent influer sur la vie de l’entreprise :

  • la politique (nationale, régionale, les grandes orientations politiques, etc.,
  • l’économie : l’état du marché, le taux d’inflation, les taux de chômage et d’emploi, etc.
  • le social : formation, valeurs, démographie, niveau et styles de vie, etc.
  • la technologie : développement d’Internet, de la vente à distance, des paiements électroniques, etc.

L‘analyse SWOT s’intéressaient aux facteurs positifs et négatifs internes – propres à l’entreprise – et externes – dans l’environnement immédiat.  L’analyse PEST prend de la hauteur et analyse les facteurs macro-économiques, ceux de l’environnement plus large, national, voire international, si le projet travaille hors des frontières du pays d’origine, comme c’est le cas ici.

Vous pouvez télécharger gratuitement cette carte depuis le site de Biggerplate, la communauté de mindmappeurs. (Cliquez sur l’image pour l’agrandir).

Carte mentale : éléments de l’analyse PEST

C’est le type d’outils que vous apprendrez à élaborer dans nos formations « Mindmapping pour l’Entreprise » dont je vous reparlerai bientôt.

Si vous voulez vous aussi travailler avec XMind, téléchargez-le gratuitement ici.

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
creation d'entreprise Entreprise Jeunes Jeunes entrepreneurs Pédagogie Projets

Indépendants, chefs d’entreprise, les Jeunes Entreprises ont besoin de vous !

Les Jeunes Entreprises proposent un projet de mini-entreprise aux jeunes de 8 à 25 ans.

Face au succès grandissant, elles cherchent des indépendants, des chefs d’entreprise qui peuvent partager un peu de leur expérience avec ces entrepreneurs en herbe.

Les Jeunes Entreprises sont une association belge sans but lucratif, une asbl.  Son objectif est de contribuer à l’esprit d’entreprise chez les jeunes.

Elles propose aux jeunes de 8 à 25 ans, quatre programmes, adaptés à leur âge et à leur formation scolaire.  Pour mener à bien ces projets, elle a besoin de « coachs », d’indépendants, de chefs d’entreprise prêts à partager leur expérience avec ces jeunes qui rêvent de franchir le pas.  L’association assure une formation courte aux volontaires ainsi que les outils nécessaires à la prestation.

Programme Notre Commune

Cible : 3e & 6e primaire.

Par le biais de cinq leçons interactives, les élèves (âgés de 8 à 10 ans) découvrent leur environnement quotidien d’un point de vue économique et social. Ils prennent part à des activités qui les amènent à comprendre les lois et rôles qui régissent d’une commune ainsi que le type de responsabilités que cela implique pour chacun : habitant, gouvernement, entreprise…

Votre contribution :

Après une formation succincte par notre équipe, vous présenterez le projet à la classe. Votre expérience du monde du travail et de la vie sociale sous-tendra l’intérêt que les élèves porteront aux animations.

Prestation :

  • De 1 à 5 séances de 90 minutes répartie(s) en une ou plusieurs semaines (en accord avec le professeur)
  • Une demi-journée pour la visite d’une société (entreprise, « fabrique », service public)
  • Période : “à la carte” durant l’année scolaire en cours

Programme Mini-Entreprise

Cible : 3e & 6e primaire.

Par le biais de cinq leçons interactives, les élèves (âgés de 8 à 10 ans) découvrent leur environnement quotidien d’un point de vue économique et social. Ils prennent part à des activités qui les amènent à comprendre les lois et rôles qui régissent d’une commune ainsi que le type de responsabilités que cela implique pour chacun : habitant, gouvernement, entreprise…

Votre contribution :

Après une formation succincte par notre équipe, vous présenterez le projet à la classe. Votre expérience du monde du travail et de la vie sociale sous-tendra l’intérêt que les élèves porteront aux animations.

Prestation :

  • De 1 à 5 séances de 90 minutes répartie(s) en une ou plusieurs semaines (en accord avec le professeur) ;
  • Une demi-journée pour la visite d’une société (entreprise, « fabrique », service public) ;
  • Période : “à la carte” durant l’année scolaire en cours.

Programme YEP/ Young Enterprise Project

Cible : Enseignement supérieur universitaire et non-universitaire

Le YEP est un projet spécifique destiné aux étudiants du 1er degré de Baccalauréat au dernier degré de Master, issus de sections économiques et non économiques.

Ce programme permet aux étudiants de se projeter dans la création d’une activité et d’en élaborer le plan d’affaires. Il génère le développement d’aptitudes telles l’esprit d’équipe, le sens des responsabilités, la créativité, la rigueur, la confiance en soi ou l’esprit d’initiative.

Votre contribution :

1. Partager votre expertise dans un domaine avec les étudiants de façon à les aider à franchir avec succès les étapes de leur projet: innovation, plan financier, stratégie marketing, analyse de la concurrence, statuts juridiques, site internet, propriété intellectuelle, économie durable….

Les étudiants attendent des conseils professionnels et outils basés sur votre propre expérience.

Temps à consacrer : 2 h00 pour un séminaire/ une conférence.

Période : à la carte, en cours d’année académique.

2. Participer, seul ou avec d’autres professionnels, à l’expertise des business plan. Vous travaillez avec l’enseignant et notre équipe et vous vérifiez, ensemble, que le projet est clairement défini, structuré et financièrement viable.

Temps à consacrer : minimum 2 h00 – maximum une demi-journée.

Période : à la carte, en cours d’année académique.

Prestation :

Plus ou moins  16 heures pour conseiller un groupe (4 réunion de deux heures) ;

Une demi-journée pour un séminaire / réunion d’experts / validation ;

Période : d’octobre à mai.

Programme Innovation Camp

 Cible : collèges et universités : 1 & 2ème Master)

Durant ces 24 heures de challenge, des équipes multidisciplinaires de 4 à 5 étudiants doivent, présenter et défendre devant un jury une solution, créative, innovante et durable, comme réponse à une réelle difficulté soumise par une société.

Le premier jour, chaque compagnie participante présente et commente son problème aux étudiants.

Après une session de question – réponse, les étudiants (conseillés par les experts) cherchent, trient, sélectionnent et enrichissent leurs idées.

 Votre contribution

Vous identifiez et définissez un challenge auquel votre société fait face (ou doit faire face).

Cela peut être un problème dans lequel vous n’avez pas trouvé de solutions satisfaisantes ou un projet en attente (manque de temps, de moyens …).

Après une session de question – réponse, vous conseillez les étudiants dans la recherche, le tri et la sélection de leurs idées.

Ensuite, ils réfléchissent sur la solution la plus pertinente et innovante.

Enfin, ils présentent « l’idée » aux sociétés qui composent le Jury de la demi-finale et de la finale

 Prestation :

Quelques heures consécutives pour définir le problème soumis aux étudiants ;

Une demi-journée du premier jour de l’Innovation Camp : présenter les problèmes, répondre aux questions et sélectionner les idées ;

Une demi-journée lors du deuxième jour de l’Innovation Camp en tant que jury de la demi-finale et de la finale.

Intéressé ?  Prenez contact avec  :

Céline Louis (0498 750 072)

Courriel : celine@lje.be

Inscrivez-vous : complétez le formulaire en ligne !

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
creation d'entreprise Entreprise Logiciels Mind Mapping Outils XMind

Mindmapping pour l’entreprise : l’analyse SWOT ou AFOM

Que peut apporter le mindmapping à l’entreprise ?  Quels outils peut-on élaborer et utiliser avec un logiciel comme XMind ?

Voici un exemple simple et utilisable directement : l’analyse SWOT ou AFOM, réalisée sous XMind.

Les différents éléments y ont été mis en place sous forme de mindmap et transformés en matrice en trois clics.

Peut-on utiliser le mindmapping en entreprise ?  Est-ce utile ?  Est-ce un gadget de plus ?

Ce sont quelques-une des questions auxquelles je réponds dans ma formation « Visual Mapping pour Starters et Entrepreneurs« .

Mais en attendant, je voulais vous donner un avant-goût de ce que nous allons explorer ensemble lors de cette conférence.  Et partager avec vous quelques outils simples, mais efficaces pour l’entreprise.

L’analyse SWOT ou AFOM

L’analyse SWOT (Strengths-Weaknesses-Opportunities-Threats) ou AFOM (Atouts-Faiblesses-Opportunités-Menaces) est un classique de la gestion de projet, y compris lors de la création d’une entreprise. Elle est aussi très utilisée dans le secteur de la gestion des territoires.

Elle permet en effet d’obtenir un cliché fidèle des points forts et faibles d’un projet ou d’une situation à un moment donné.   Elle tient compte de facteurs internes – organisationnels – et externes – environnementaux.   Sa force est d’explorer les côtés positifs et négatifs de chacun de ces axes et d’en offrir une vision claire, accessible d’un seul coup d’oeil.

Principes qui la rapprochent singulièrement de ceux du mindmapping, vous ne trouvez pas ?

J’ai trouvé cette magnifique représentation graphique de la méthode SWOT-AFOM sur la page SWOT de Wikipedia (Cliquez sur l’illustration pour l’agrandir)

Matrice SWOT ou AFOM

 Une mindmap SWOT

J’ai repris une mindmap que j’avais présentée lors d’une autre conférence sur la création d’entreprise il y a deux ans.   J’avais réalisé cette carte heuristique avec XMind.  J’y ai ajouté deux étiquettes « Positif » et « Négatif » qui ne se trouvaient pas dans l’original.  Je vous expliquerai dans quelques instants pourquoi je les ai ajoutées ici.  Si cette carte vous intéresse, vous pouvez la télécharger gratuitement depuis Biggerplate.

Voici le résultat (cliquez sur l’illustration pour l’agrandir).

Analyse SWOT – AFOM sous forme de carte cognitive

Vous pouvez utiliser cette carte pour un brainstorming avec vos collaborateurs ou pour réfléchir seul à votre projet.  Vous pouvez coupler le travail sur cette carte à une séance de brainstorm avec le module brainstorming d’XMind en minutant le temps de la session en structurant le résultat de vos trouvailles autour des axes que représentent les branches.

Mais, si vous travaillez avec des personnes qui ne sont pas habituées aux cartes heuristiques, vous utiliserez sans doute une « matrice » plus classique.

La transformation en tableau

Heureusement, XMind vous permet de transformer votre mindmap en une matrice en quelques clics.    Pour cela, il vous suffit de sélectionner votre sujet central « SWOT » et de cliquer sur le  menu « Propriétés« .  Lorsque la fenêtre du menu contextuel s’ouvre, vous choisissez l’option « Matrix » ou « Matrice » tout en bas du menu « Structure« .  (Cliquez sur l’illustration pour l’agrandir).

De la carte au tableau

Lorsque j’ai cliqué sur l’option « matrice » du menu « Structure« , ma mindmap se change instantanément en matrice SWOT – AFOM.   Et vous pouvez travailler sous ce format ou présenter les résultats de votre analyse sous une forme plus familières à vos collaborateurs, vos clients, vos fournisseurs, votre banquier, les business angels qui pourraient intervenir dans le financement de votre projet, etc.  (Cliquez sur l’illustration pour l’agrandir)

Mon analyse SWOT – AFOM sous forme de matrice

Mes deux étiquettes « Positif » et « Négatif » sont devenu les titres des deux colonnes de droite de ma matrice.  Si je n’avais pas filtré ma carte de cette façon, elle m’aurait tracé deux colonnes : celle de gauche pour les facteurs internes et externes, et puis une autre qui aurait contenu toutes mes branches alignées verticalement.   En liant mes branches par des étiquettes « Positif » et « Négatif« , j’ai forcé XMind à les considérer comme des colonnes lors de la transformation de ma carte en matrice.

Vous pouvez télécharger la version gratuite du logiciel XMind ici.

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

50.9984055.869119