Catégories
creation d'entreprise Jeunes entrepreneurs

Création d’entreprise : 100 questions – 101 réponses

Drôle d’arithmétique, me direz-vous ?  C’est le titre d’un nouvel ouvrage sur la création d’entreprise, signé Olivier Kahn et Jean-Pierre Riquet, auquel j’ai eu le plaisir de contribuer.  Un ouvrage questions-réponses, hyper-pratique, pour les créateurs d’entreprises ou dirigeants de PME.

  • Vous avez un projet d’entreprise ?
  • Vous êtes déjà dirigeant d’une TPE ou d’une PME ?
  • Vous comptez reprendre un commerce ?
  • Ou vous voudriez vous lancer dans la franchise ?
  • Mais vous vous posez encore des tonnes de questions ?

Alors, ce livre est fait pour vous !

La couverture du livre

Un livre hyper-pratique sur la création d’entreprise

Ce livre pratique n’est pas divisé en chapitres, comme la plupart des ouvrages dédiés à ce type de sujet.  Il comporte 7 grandes parties :

  • Management
  • Administratif
  • Social
  • TVA
  • Juridique
  • Fiscal
  • Finance

Mais surtout, il est constitué de 100 questions et 101 réponses sur la création d’entreprise, sur la gestion, sur la finance, la communication et notamment la communication digitale, etc.

Ces questions sont celles que se posent la majorité des créateurs d’entreprises, des porteurs de projets ou des dirigeants de PME :

  • Est-il raisonnable de créer une entreprise en période de crise ?
  • Ai-je des chances de réussir ?
  • J’ai entendu parler de la digitalisation des entreprises ?  En quoi suis-je concerné ?
  • Vaut-il mieux créer, reprendre une entreprise ou devenir franchisé pour lancer son affaire ?
  • Au niveau social, ai-je intérêt à être salarié d’une société ou à être indépendant à titre personnel ?
  • Etc.

Les réponses sont concrètes  et illustrées de cas pratiques.  Les informations fiscales et juridiques concernent surtout le droit belge, mais les principes sont applicables partout.

Les auteurs : deux professionnels qui s’appuient sur une équipe de praticiens de terrain

Olivier Kahn est expert-comptable et coordinateur du Centre pour Entreprise en Difficulté de Beci, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bruxelles.  Jean-Pierre Pirquet est expert-comptable et fiscaliste.  Ce sont donc des professionnels de l’accompagnement des créateurs d’entreprises.  Et ils sont également professeurs à la Haute Ecole de commerce EPHEC de Bruxelles.  L’expérience pédagogique se sent aussi dans ce livre qui ne se perd jamais en digressions inutiles, mais illustre les réponses concrètes d’exemples vivants.

Ils se sont appuyés, pour la rédaction de ce livre sur une équipe de professionnels de terrain.  J’ai eu le plaisir de contribuer aux pages sur la digitalisation, sur la communication, les réseaux sociaux, etc.

Les autres membres de l’équipe sont :

  • Charles de Radiguès : coach et animateur de séminaires sur le changement de vie professionnelle
  • Jean-Christophe Bazin : créateur de la plateforme Exploradis, c’est un spécialiste reconnu du web marketing
  • Albert Arijs : responsable de l’accompagnement des starters dans une grande banque belge, il conseille de nombreux chefs d’entreprises dans la mise au point de leur gestion financière

Un bel objet incontournable pour les (futurs) dirigeants de PME ou TPE

Je voudrais accorder une mention spéciale au remarquable travail de Xavier Vanhege, le graphiste de l’équipe qui signe l’habillage graphique du livre.  Une fois de plus, Xavier a créé un véritable chef d’œuvre !

Le livre est publié sous format paysage (ou à l’italienne), un format oblong qui met  particulièrement bien en valeur les éléments visuels et la distribution de la page entre texte et illustration.

Le résultat est un objet visuel à la fois très esthétique, clair et lisible.

Une page du livre illustrée par Xavier Vanhege

Un site Web et d’autres projets au services des indépendants et créateurs d’entreprise

Outre le livre, l’équipe travaille actuellement sur d’autres projets.  Un site Web, d’abord, qui sera le lieu de rencontre, d’échange et d’information des starters et des chefs d’entreprise, le public auquel s’adresse prioritairement le livre.

Les membres de l’équipe continueront d’alimenter ce site web en articles, événements et astuces pour réussir son entreprise aujourd’hui.

Et sans doute, dans quelques mois, des modules de formation et/ou de micro-formation à destination des entrepreneurs ou candidats-entrepreneurs.

Restés connectés :  pour en savoir plus inscrivez-vous à notre lettre d’information spécifique.

Ou achetez le livre en direct.

Catégories
Ateliers creation d'entreprise Entreprendre autrement Entreprise Jeunes entrepreneurs

Formation : Visual Mapping pour Starters et Entrepreneurs

Beaucoup de candidats-entrepreneurs éprouvent des difficultés à gérer leur projet d’entreprise.  C’est pourquoi j’ai mis au point cette formation Visual Mapping pour Starters et Entrepreneurs : pour qu’ils puissent visualiser chaque étape, chaque notion de leur projet. 

Dans un article précédent, je classais les outils et méthodes de la pensée visuelle selon l’amplitude de leur champ d’action : du plus général au plus particulier.  Je concluais cet article sur la notion de « visual mapping », une synthèse qui réunit une multitudes de techniques issues des différentes méthodes : mindmapping, concept mapping, sketchnote, organisateurs graphiques, etc.

C’est également ce que j’ai fait dans certaines de mes formations, comme les « Formations pour étudiants« .

Aujourd’hui, je vous propose un autre type de formation basée sur la même synthèse de techniques : une formation de Visual Mapping pour les Starters et Entrepreneurs.

Après une présentation du programme de la journée et un brise-glace pour faire plus ample connaissance, nous entrons dans le vif du sujet.

Cette formation met l’accent sur 4 éléments-clés de la vie d’un starter ou d’un entrepreneur :

Connaître ses véritables objectifs et motivations

Les candidats-entrepreneurs ont souvent les idées très claires sur « Comment » ils vont faire les choses.

Mais ils sont rarement aussi conscients du « Pourquoi » ils entreprennent.

Quels sont leurs véritables motivations, les objectifs qu’ils poursuivent en créant leur entreprise ?

Avec une mindmap, c’est beaucoup plus facile de s’interroger sur ses propres motivations.  Exemple ci-dessous :

 

Mes motivations pour ce projet

Chaque participant aura l’occasion de travailler sur son propre projet et de définir ses propres outils.

Organiser son business plan

Comment organiser mon business plan pour qu’il soit convaincant ?  Pour qu’il reflète au mieux mon projet d’entreprise ?

Nous allons effectuer un brainstorming et définir un canevas général que chaque candidat-entrepreneur pourra ensuite personnaliser et adapter à son propre projet.

Business plan en français

Nous verrons ensuite comment, avec XMind, convertir la structure mindmap en fichier Word, Excel ou PowerPoint pour présenter votre projet de façon plus traditionnelle à vos investisseurs, banquiers, etc.

Visualiser son projet

Issu de la pensée visuelle, le visual mapping, n’aurait aucun sens si le Starter ou l’Entrepreneur ne pouvait pas « visualiser » son projet, ses étapes et en faire l’analyse avec des outils visuels.

De la ligne du temps à l’analyse Pestel en passant par la matrice SWOT, cette présentation PowerPoint vous montre quelques-unes des possibilités de visualiser votre projet :

C’est ce type d’outils que nous construirons ensemble lors de cette journée.

Travailler mieux et plus vite

Un des avantages de la pensée visuelle et de ses outils, c’est d’offrir de réels gains de productivité.

La façon d’organiser ses idées de manière visuelle influe déjà sur l’efficacité en matière de structure.

Mais les outils modernes de mindmapping, comme XMind, permettent d’aller beaucoup plus loin.

Vous pouvez réfléchir à tous les éléments d’un devis sous forme de mindmap, pour être certain(e) de ne rien oublier.  Et puis convertir cette carte en fichier Excel prêt à imprimer.

Vous pouvez même construire votre site web de façon intuitive avec une mindmap XMind, la visualiser sous forme de diagramme, de matrice et l’exporter finalement en tant que fichier HTML : la page de votre site web est prête !

Ce sont ces éléments et bien plus encore que vous mettrez en pratique lors de cette formation centrée sur vos projets.

Une formation qui se prolonge avec un accès de six mois à une base de connaissances et de ressources en ligne.  Et une possibilité de coaching individualisé par la suite.

Informations pratiques

Formation Visual Mapping pour Starters et Entrepreneurs,

Date : le mercredi 24 septembre de 9h30 à 16h30.

Lieu : le Wup, coworking, 42 rue Monceau-Fontaine à 6031 Monceau-Sur-Sambre.

Prix : 125 € HTVA ou 12 chèques formation à la création.

Modalités de paiement :

Azimut SCRL : N°compte : BE 48 06823242 1727
communication: Nom participant + Nom du workshop  +24 septembre 2014
Par chèques : A remettre en main propre  le premier jour de la session.
En cas d’annulation, 50 % du montant du workshop sera facturé au cas où le participant ne prévient pas  2 jours ouvrables avant le début de la session.

Inscriptions : sv@lewup.be

Incubateurs / institutions d’accompagnement à la création d’entreprise intéressés par cette formation : Ecrivez-moi via la page Contact pour recevoir le dossier complet de cette formation.

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

50.9686775.824968
Catégories
creation d'entreprise Entreprise Jeunes entrepreneurs Mind Mapping

Mindmapping et entreprise : double-bulle étude de la concurrence

Comment mieux comparer mon entreprise, mes produits avec ceux de la concurrence ?  L’analyse de la concurrence est un point essentiel du business plan.  C’est aussi une faiblesse de la majorité des entrepreneurs débutants : « moi ?  Je n’ai pas de concurrent !« 

Dans le business plan de nombreuses start-ups, il y a un point extrêmement important et qui est souvent négligé, voire nié : la concurrence !

Moi, je n’ai pas de concurrent !

Les formateurs, les business angels et les accompagnateurs de projets d’entreprise le savent bien : bon nombre de candidats-entrepreneurs arrivent avec un plan d’affaire plutôt bien ficelé, avec des chiffres bien alignés sur leurs feuilles Excel, avec de jolis graphiques – ceux qui font si professionnels.

Pourtant, il y a un point que les candidats-entrepreneurs négligent souvent voire nient face à l’évidence : la concurrence !

Combien de fois j’ai entendu des candidats-entrepreneurs me sortir cette phrase, sorte d’incantation magique : « Moi, je n’ai pas de concurrents ! »

Les professionnels le savent : si vous n’avez pas de concurrents, commencez à vous inquiéter.  Il peut y avoir plusieurs raisons à cela :

  • il n’y a pas de marché : le produit ou le service n’intéresse personne !
  • le produit est trop novateur : personne ne le comprend et ne l’achètera
  • plus vraisemblablement : vous n’avez pas identifié vos concurrents et vous allez découvrir très vite qu’ils existent !

Mais il existe peu d’outils pour aider le jeune entrepreneur à analyser ses concurrents, autrement dit à se livrer à une analyse de benchmarking.

En travaillant sur les doubles-bulles pour comparer des formes d’entreprises, je me suis dit qu’il devait être possible d’utiliser cette méthode pour analyser la concurrence.

Un outil d’analyse de la concurrence : la double-bulle

La double-bulle est un fabuleux outil pour comparer deux éléments.  Je l’ai utilisée pour aider mes étudiants à comparer deux formes d’organisation, ou pour distinguer les xMOOCs des cMOOCs.

Et comme je suis en train de réfléchir à un atelier de mindmapping pour les startups, je me suis dit que je pourrais appliquer cette méthode à l’analyse de la concurrence.

J’ai fait un essai avec deux entreprises fictives : deux éditeurs de livres papier et numériques.

Et voici le résultat (vous pouvez télécharger gratuitement cette carte sur ma page Biggerplate).

Analyse de la concurrence avec une double bulle

Un exercice de benchmarking

J’y ai placé les items qui me paraissaient intéressants à comparer :

  • la gamme de prix : suis-je plus cher ou meilleur marché que mon concurrent ?  Si oui, pourquoi ?  quels en sont les risques ou les avantages ?
  • la qualité de mes produits : suis-je meilleur ou mon concurrent présente-t-il des livres de meilleure qualité ?
  • la gamme de produits : quelle est la gamme de produit que mon concurrent propose ?  Est-celle plus large ou plus restreinte que la mienne ?  Propose-t-il aussi des produits complémentaires ou de substitution ?
  • quel est le type de marketing qu’il utilise ?
  • a-t-il recours à la publicité ?  Si oui de quel type ?  A quelle fréquence ?
  • quel est le modèle économique de mon concurrent ?  Y trouve-t-il un avantage que mon propre modèle ne me procure pas ?
  • et enfin, l’implantation de mon concurrent : où est sa zone de chalandise ?  vend-t-il aussi via Internet ?

Cet outil n’est pas un produit fini.  Je suis encore en train de réfléchir sur sa forme et ses composants, et sur la façon de l’utiliser dans un atelier.

Et vous, qu’en pensez-vous ?  Cet outil vous paraît-il utile ?  Manque-t-il quelque chose ?  Qu’est-ce que vous changeriez éventuellement ?

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événement !

50.9686775.824968
Catégories
Ateliers Communication Coworking creation d'entreprise Entreprendre au féminin Entreprendre autrement Femmes indépendant Interview Jeunes entrepreneurs Médias sociaux Projets

Clust’Her : la communication par et pour les entrepreneuses !

Comment communiquer sur son projet d’entreprise ?  Comment choisir la bonne technique de marketing ?  Comment s’adresser à la presse ?  Qu’est-ce qu’un plan médias ?

Autant de questions auxquelles le projet Clust’Her apporte des opportunités de réflexion.  Pas de réponse toute faite, mais des ateliers-rencontres avec des pros.  Les entrepreneuses vont devoir mouiller leur chemise, mais pour un résultat concret et durable !  Interview de Tessy Rocour, l’initiatrice de ce projet.

J’ai rencontré Tessy Rocour à l’espace de coworking La Forge à Liège (en Belgique).

Tessy Rocourt (photo © Goldo)

Cette jeune femme dynamique est à la tête de Feel Content, une agence spécialisée dans  la communication web et les médias sociaux.  Aujourd’hui, elle lance un nouveau projet à destination des entrepreneures : Clust’Her !

Formation 3.0 : Qui est Tessy Rocour ?  Quel est ton parcours ?

Tessy Rocour : mon parcours est tout sauf classique !  J’ai étudié la philosophie avec l’envie d’écrire, puis je me suis dirigée vers le graphisme et la scénographie.  Ensuite, j’ai été coordinatrice d’une maison de jeunes pendant 8 ans, ce qui m’a beaucoup appris.  Et à 30 ans, j’ai décidé de me lancer.  J’ai mis sur pied un projet pour les expats, pendant deux ans.  Ensuite, j’ai suivi une formation à Technofutur en communication web tout en participant au réseau FAR (Femmes Actives en Réseau de Bénédicte Philippart de Foy, à Liège).  J’ai donc monté mon agence de communication web et médias sociaux, Feel Content.  Qui est un jeu de mots bilingue sur « content » et « contenu ».

F 3.0 : parle-moi de Clust’Her, un autre jeu de mots !

T.R. : Clust’Her est né d’une envie de partager mon expérience.  C’est un projet-pilote qui s’adresse à dix femmes entrepreneures qui ont déjà leur propre projet d’entreprise.

L’idée est de former un groupe qui s’engage pendant un an.  Et qui travaille en « cluster », une structure en grappe ou en bouquet de fleurs. (Une structure qui a fait le succès d’entreprises italiennes aussi diverses que Fiat ou Benetton, NDLR).

F 3.0 : quel est l’objectif de ce cluster ?

T.R. : c’est d’abord de briser l’isolement des entrepreneuses en matière de communication et de branding.  Donner l’occasion à dix femmes de travailler sur la communication de leur propre entreprise en rencontrant des professionnels.  Et de rentrer chez elles avec un produit amélioré, de qualité professionnelle.  Je crois que s’il n’y a que des femmes dans le groupe, elles seront plus sérieuses, plus hônnêtes entre elles.  Si des hommes sont présents, cela induira des jeux de séduction.

F 3.0 : d’où le partenariat avec le réseau Diane ?

T.R. : oui, mais pas seulement.  Le réseau Diane dispose d’un vivier de femmes entrepreneures dans toute la Belgique.  Si le projet marche bien, il pourra aussi être dupliqué dans une autre région.  Les autres partenaires sont l’espace de coworking La Forge, dont je partage la philosophie et qui m’offre un lieu convivial.  Et puis, je travaille aussi avec Start & Invest qui sont de véritables spécialistes du financement des starters et des entreprises en croissance.  Et qui peuvent donner un avis très technique sur la faisabilité d’une campagne médiatique, par exemple.

F 3.0 : très concrètement, comment fonctionnera le projet ?

T.R. : je prévois cinq ateliers par an.  Le premier se concentrera sur « comment décrire mon projet ? » et « comment rédiger un communiqué de presse ? » Ce sont des thèmes fondamentaux que la plupart des entrepreneures débutantes maîtrisent mal, voire pas du tout.  Le deuxième se consacrera au marketing web – le blog, le site de l’entreprise, la page Facebook.  Le troisième se focalisera sur les canaux de communication : print et web.  Lesquels utiliser, comment, à quel coût, etc.  Lors du quatrième atelier, les entrepreneures travailleront sur leur plan média.  Et enfin, le cinquième : comment gérer mon e-réputation et mon personal branding ?  Comment être sûre de conserver une cohérence entre ma page personnelle et ma page entreprise, mais aussi avec les autres médias sociaux, mon site, etc.

Chaque atelier part des outils et des projets des participantes.  Elles auront l’occasion d’entendre l’avis d’un expert pour chaque sujet.  Et elles rapporteront chez elles des outils performants et directement utilisables pour leur entreprise.

F 3.0 : comment peut-on s’inscrire ?

T.R. : il reste quelques places et les inscriptions sont ouvertes jusque fin janvier 2013.  L’inscription au cycle complet coûte 160 € HTVA.  Les personnes intéressées peuvent prendre contact par email.  Mais je rappelle que les femmes doivent déjà avoir au moins un projet d’entreprise.  Donc en création, en couveuse, starters, indépendantes ou TPE.

Un projet que je continuerai à suivre pendant toute cette année et dont je vous donnerai régulièrement des nouvelles 😉

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
Ateliers creation d'entreprise Entreprise formation indépendant Jeunes entrepreneurs Logiciels Mind Mapping Outils XMind

Mindmapping pour l’entreprise

See on Scoop.itRevolution in Education

Cycle de trois ateliers mindmapping ciblé entreprise

Marco Bertolini‘s insight:

Un nouveau cycle d’ateliers basés sur le mindmapping et les outils visuels.

Un cycle BE NEXT PRO organisé par l’association Be Next Alumni – Les Jeunes Entreprises Belgique.

Le mindmapping est une méthode d’organisation des idées. Comment en tirer parti en entreprise ?  De l’idée d’affaire au business plan, de la prise de note à la préparation d’une réunion, de la structuration d’un rapport à l’intégration des documents dans une carte heuristique, les différentes utilisations des outils visuels pour les (futurs) entrepreneurs.

See on www.linguafrancaacademy.org

Catégories
creation d'entreprise Entreprise Jeunes Jeunes entrepreneurs Pédagogie Projets

Indépendants, chefs d’entreprise, les Jeunes Entreprises ont besoin de vous !

Les Jeunes Entreprises proposent un projet de mini-entreprise aux jeunes de 8 à 25 ans.

Face au succès grandissant, elles cherchent des indépendants, des chefs d’entreprise qui peuvent partager un peu de leur expérience avec ces entrepreneurs en herbe.

Les Jeunes Entreprises sont une association belge sans but lucratif, une asbl.  Son objectif est de contribuer à l’esprit d’entreprise chez les jeunes.

Elles propose aux jeunes de 8 à 25 ans, quatre programmes, adaptés à leur âge et à leur formation scolaire.  Pour mener à bien ces projets, elle a besoin de « coachs », d’indépendants, de chefs d’entreprise prêts à partager leur expérience avec ces jeunes qui rêvent de franchir le pas.  L’association assure une formation courte aux volontaires ainsi que les outils nécessaires à la prestation.

Programme Notre Commune

Cible : 3e & 6e primaire.

Par le biais de cinq leçons interactives, les élèves (âgés de 8 à 10 ans) découvrent leur environnement quotidien d’un point de vue économique et social. Ils prennent part à des activités qui les amènent à comprendre les lois et rôles qui régissent d’une commune ainsi que le type de responsabilités que cela implique pour chacun : habitant, gouvernement, entreprise…

Votre contribution :

Après une formation succincte par notre équipe, vous présenterez le projet à la classe. Votre expérience du monde du travail et de la vie sociale sous-tendra l’intérêt que les élèves porteront aux animations.

Prestation :

  • De 1 à 5 séances de 90 minutes répartie(s) en une ou plusieurs semaines (en accord avec le professeur)
  • Une demi-journée pour la visite d’une société (entreprise, « fabrique », service public)
  • Période : “à la carte” durant l’année scolaire en cours

Programme Mini-Entreprise

Cible : 3e & 6e primaire.

Par le biais de cinq leçons interactives, les élèves (âgés de 8 à 10 ans) découvrent leur environnement quotidien d’un point de vue économique et social. Ils prennent part à des activités qui les amènent à comprendre les lois et rôles qui régissent d’une commune ainsi que le type de responsabilités que cela implique pour chacun : habitant, gouvernement, entreprise…

Votre contribution :

Après une formation succincte par notre équipe, vous présenterez le projet à la classe. Votre expérience du monde du travail et de la vie sociale sous-tendra l’intérêt que les élèves porteront aux animations.

Prestation :

  • De 1 à 5 séances de 90 minutes répartie(s) en une ou plusieurs semaines (en accord avec le professeur) ;
  • Une demi-journée pour la visite d’une société (entreprise, « fabrique », service public) ;
  • Période : “à la carte” durant l’année scolaire en cours.

Programme YEP/ Young Enterprise Project

Cible : Enseignement supérieur universitaire et non-universitaire

Le YEP est un projet spécifique destiné aux étudiants du 1er degré de Baccalauréat au dernier degré de Master, issus de sections économiques et non économiques.

Ce programme permet aux étudiants de se projeter dans la création d’une activité et d’en élaborer le plan d’affaires. Il génère le développement d’aptitudes telles l’esprit d’équipe, le sens des responsabilités, la créativité, la rigueur, la confiance en soi ou l’esprit d’initiative.

Votre contribution :

1. Partager votre expertise dans un domaine avec les étudiants de façon à les aider à franchir avec succès les étapes de leur projet: innovation, plan financier, stratégie marketing, analyse de la concurrence, statuts juridiques, site internet, propriété intellectuelle, économie durable….

Les étudiants attendent des conseils professionnels et outils basés sur votre propre expérience.

Temps à consacrer : 2 h00 pour un séminaire/ une conférence.

Période : à la carte, en cours d’année académique.

2. Participer, seul ou avec d’autres professionnels, à l’expertise des business plan. Vous travaillez avec l’enseignant et notre équipe et vous vérifiez, ensemble, que le projet est clairement défini, structuré et financièrement viable.

Temps à consacrer : minimum 2 h00 – maximum une demi-journée.

Période : à la carte, en cours d’année académique.

Prestation :

Plus ou moins  16 heures pour conseiller un groupe (4 réunion de deux heures) ;

Une demi-journée pour un séminaire / réunion d’experts / validation ;

Période : d’octobre à mai.

Programme Innovation Camp

 Cible : collèges et universités : 1 & 2ème Master)

Durant ces 24 heures de challenge, des équipes multidisciplinaires de 4 à 5 étudiants doivent, présenter et défendre devant un jury une solution, créative, innovante et durable, comme réponse à une réelle difficulté soumise par une société.

Le premier jour, chaque compagnie participante présente et commente son problème aux étudiants.

Après une session de question – réponse, les étudiants (conseillés par les experts) cherchent, trient, sélectionnent et enrichissent leurs idées.

 Votre contribution

Vous identifiez et définissez un challenge auquel votre société fait face (ou doit faire face).

Cela peut être un problème dans lequel vous n’avez pas trouvé de solutions satisfaisantes ou un projet en attente (manque de temps, de moyens …).

Après une session de question – réponse, vous conseillez les étudiants dans la recherche, le tri et la sélection de leurs idées.

Ensuite, ils réfléchissent sur la solution la plus pertinente et innovante.

Enfin, ils présentent « l’idée » aux sociétés qui composent le Jury de la demi-finale et de la finale

 Prestation :

Quelques heures consécutives pour définir le problème soumis aux étudiants ;

Une demi-journée du premier jour de l’Innovation Camp : présenter les problèmes, répondre aux questions et sélectionner les idées ;

Une demi-journée lors du deuxième jour de l’Innovation Camp en tant que jury de la demi-finale et de la finale.

Intéressé ?  Prenez contact avec  :

Céline Louis (0498 750 072)

Courriel : celine@lje.be

Inscrivez-vous : complétez le formulaire en ligne !

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
creation d'entreprise enseignement secondaire Jeunes Jeunes entrepreneurs Outils Pédagogie Serious games

Kompany : les ados créent leur entreprise virtuelle !

Comment réconcilier les ados avec l’idée de l’entreprise ?

L’Académie de Poiters, le CEPE et six marques ont répondu à la question.  En créant un serious game qui se joue sur Facebook !

Kompany, c’est un jeu sérieux qui se pratique avec les potes sur Facebook, le réseau social par excellence des ados.

Le but est de créer sa propre entreprise et surtout, qu’elle fonctionne !

Derrière ce jeu dynamique, il y a la volonté de réconcilier les adolescents et l’idée d’entreprendre.

Chaque joueur crée son entreprise.  Celles-ci sont surtout ciblées sur le monde industriel : pas étonnant quand on sait que l’EDF, mais aussi Mazda comptent parmi les partenaires !

On part de la fabrication au service après-vente en surveillant ses finances, son énergie, en concluant des partenariats avec les fournisseurs, en se faisant payer par les clients (ça va nettement plus vite que dans la vie d’une véritable entreprise…).

Ecran de bienvenue

Business is fun !

« Business is fun » proclame le slogan du jeu.  C’est vrai que l’ensemble est dynamique, rythmé, bien conçu.  Le joueur est placé dans des situations réalistes – fabrication, vente, communication, budget – qui le conduisent à prendre des décisions.  Dont la survie de l’entreprise dépend…

Il peut aussi demander de l’aide d’autres joueurs sur Facebook.   Le côté compétition n’en est pas oublié pour autant, car chaque participant peut comparer son score à celui de ses amis.

Le jeu seul ne fera sans doute pas de miracle.  Mais bien utilisé en complément d’autres actions en faveur de l’idée d’entreprendre, il constituera sans doute un atout de choix dans la panoplie des éducateurs.

Seul bémol : l’environnement est vraiment franco-français.  Mais on l’oublie très vite tant on est pris par la dynamique du jeu !

Le jeu affiche aussi, dans le tableau de bord, des messages émanant des marques partenaires, mais aussi des conseils, des chats sur la création d’entreprise, etc.   Autant de possibilités d’aller plus loin dans la démarche de découverte 😉

Recruter un collaborateur

Adresse du jeu : http://www.kompanygame.com/index-fr.htm

Type de jeu : gestion d’entreprise.

Concepteur : Ouat Entertainment.

Partenariat : Académie de Poitiers, CEPE, Mazda, EDF, Crédit Agricole, Manpower, Microsoft, EBP.

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
Coaching creation d'entreprise Entreprendre autrement Entreprise Jeunes entrepreneurs Projets

Starter : une émission pour démarrer votre entreprise !

La RTBF lance une émission pour vous aider à démarrer votre entreprise.  Le défi : créer votre business en 30 jours !

L’idée en soi n’est pas d’une folle originalité : il s’agit de créer votre entreprise avec l’aide d’experts.  Un coup de pouce pour le business plan, pour trouver les financements, etc.

L’originalité, elle consiste en deux choses :

1. le temps.  30 jours, c’est court !  Cela ressemble plus à un sprint de fin de projet qu’à un marathon sur le long terme.  Mais on sait qu’en matière d’entreprise, le temps est l’ennemi.  Certains porteurs de projets sont comme englués dans leur « projet » depuis près de 10 ans et n’ont toujours pas franchi le cap…

2. L’autre originalité, c’est que – RTBF oblige – vous participerez à une émission de télé.  Vous aurez la chance d’être « dans le poste » avec la toute mignonne Elodie de Sélys.  Bande de petits veinards !

30 jours dans le Hangar ?

Retrouvez les candidats dans le « hangar » : c’est là que se retrouvent tous les entrepreneurs pour toute la durée de l’aventure pour préparer leur projet et partager leur journée de travail. Au centre du hangar se trouve un grand paysager. Chaque candidat reçoit un ordinateur portable et un GSM. Une salle de réunion et une machine à café sont également à leur disposition. dès que leur projet tient la route, ils quittent le hangar.

Pendant trente jours, ils seront aussi soumis à des épreuves, qui donneront aux coachs l’occasion d’évaluer leurs qualités et leurs défauts.

Intéressés ?

Dépêchez-vous, il vous reste peu de temps : date limite, le 28 novembre 2011 !

Cliquez ici pour vous inscrire et on vous verra peut-être bientôt sur la RTBF, les clés de votre business en main.  C’est tout le mal que je vous souhaite !

Catégories
Apprentissage précoce creation d'entreprise Entreprise Humour Jeunes Jeunes entrepreneurs Orientation professionnelle

Le sens des affaires, ça démarre tôt !

Vous croyez qu’il faut sortir de la Harvard Business School pour être un entrepreneur digne de ce nom ?

Le secret, je l’ai trouvé hier.  Lors d’une brocante dans la région de Maastricht.  Le soleil a montré le bout de son nez pendant quelques heures avant de plonger à nouveau derrière les nuages.

Au bout d’un stand qui vendait tant des vêtements que des bouquins ou de vieilles horloges, un gamin était assis une guitare miniature en plastique à la main.  Il grattait littéralement le pauvre instrument qui gémissait réellement. Et nous non plus, nous n’étions pas loin de gémir sous l’attaque de ces (dés-)accords torturés…

Mais l’important n’est pas là.  L’important, c’est que ce gamin qui avait…  quoi, dix ans ?  ce gamin avait, étendus à ses pieds, quelques vêtements qui avaient connu des jours meilleurs : un vieux jean, quelques t-shirts un peu informes à force de lavages sans doute…

Mais surtout, devant lui, une caisse avec un écriteau : avec ces quelques cents, je pourrai prendre des leçons !

Je n’ai pas pu m’empêcher de sourire devant cette précocité du sens des affaires et ce talent particulier pour le marketing.  Je n’ai rien acheté au gamin.  Mais j’ai pris la photo et je lui ai donné quelques cents moi aussi.  Mais la leçon, c’est moi qui l’ai prise :  Entrepreneur, ça peut démarrer drôlement  tôt…


Catégories
Ateliers creation d'entreprise creativité E-learning Entreprendre au féminin Entreprendre autrement Entreprise formation Jeunes Jeunes entrepreneurs Mind Mapping Outils Projets

Formation en ligne : Je crée mon entreprise avec le Mindmapping et les outils visuels

Vous voulez créer votre entreprise ?  Mais vous ne savez pas par où commencer ?  Vous avez besoin d’aide pour monter votre projet ?

Nous avons LA solution !

Notre formation en ligne « Je crée mon entreprise avec le Mindmapping et les outils visuels » !

(Cliquez sur la carte pour la voir en taille réelle  dans notre espace XMind)

Boostez la création de votre entreprise avec notre méthode unique, basée sur le Mindmapping et les outils visuels !

Avec notre formation, vous allez :

  • Gagner du temps : nos modèles et nos outils sont conçus pour aller directement à l’essentiel !
  • Créer un projet d’entreprise solide et durable
  • Limiter les risques liés à la création d’entreprise
  • Profiter des conseils de vrais professionnels
  • Echanger avec d’autres créateurs d’entreprises

Au terme de la formation :

  • Vous connaîtrez toutes les dimensions de votre projet
  • Vous prendrez votre décision de vous lancer ou pas en toute connaissance de cause : pas de peur inutile, ni de regret !
  • Vous disposerez de la structure de votre business plan
  • Vous serez prêt à créer votre entreprise !

Votre formateur :

Je suis formateur d’adultes depuis 1989 et business-coach depuis 1998.  J’ai accompagné des dizaines de candidats entrepreneurs pour diverses institutions ou en tant qu’indépendant.  Comme je suis également formateur en mindmapping, j’ai adapté ces outils pour rendre mon accompagnement plus plus rapide, plus performant et plus efficace.   A présent, je mets ce savoir-faire à votre disposition à distance et à votre rythme.

A distance, à votre rythme :

Vous vous connectez quand vous le souhaitez et vous développez VOTRE projet à votre rythme.  Vous m’envoyez les projets intermédiaires (résultats des exercices que je vous propose) en les déposant à l’endroit indiqué dans la plate-forme d’apprentissage à distance.  Je vous les renvoie avec mes commentaires Une fois par semaine, j’organise un chat avec l’ensemble des participants.  Il y a un forum où vous pouvez échanger avec les autres participants et avec moi, quand vous le souhaitez.  En cas de besoin, vous pouvez aussi demander des périodes d’e-coaching, à un tarif avantageux.

Pourquoi utiliser le Mindmapping et les outils visuels ?

Au lieu de remplir d’interminables grilles de chiffres ou de données, tracez intuitivement le schéma de votre entreprise.   Vous voyez littéralement votre projet grandir.   Vous développez un projet en adéquation avec vos objectifs, vos compétence et votre personnalité.  Avec les couleurs et les mots-clés, c’est une méthode complète, rapide et terriblement efficace !

Contenu de la formation :

Introduction : l’art de se poser les bonnes questions !

Mon idée : je n’en ai pas encore – j’en ai une, mais je me demande si… –  comment protéger mon idée ?  Est-ce possible ?  Etc.

De l’idée au projet : comment passer de l’un à l’autre ?  – Explorer les différentes dimensions de mon projet – qui fait quoi ?  – combien je veux gagner  – qui sont mes clients ? mes concurrents ? mes fournisseurs ? mes partenaires éventuels ?  – de combien ai-je besoin pour monter mon projet ? – où aller chercher l’argent ? – Personne physique ou société ? –  Etc.

Mon business plan : définitions : business plan et plan financier – objectifs de mon business plan – quelles rubriques sont pertinentes pour mon projet ? – où chercher l’information ? – mon étude de marché – présenter mes solutions à mon  banquier, à mes clients, à mes futurs fournisseurs – Etc.

Fiche technique de la formation:

Type de formation : à distance (e-learning) avec autoformation, exercices commentés, forum et chat.

Durée de la formation : de huit semaines à trois mois maximum.

Extensions possibles : e-coaching sur demande.

Prix : voir ci-dessous.

Encore des questions ?

Posez-les moi ici : marco.bertolini@linguafrancaacademy.org ! J’y répondrai avec plaisir 😉

Pour 2011, Offrez-vous votre entreprise !

Prix de lancement :

Jusqu’au 30 janvier, bénéficiez de 20 euros de réduction sur nos deux formules d’inscription !

Je m’inscris à la formation « Je crée mon entreprise avec le Mindmapping et les outils visuels » seule et je paie 99 € au lieu de 119 € (prix normal) !


Dès réception de votre paiement, je vous ferai parvenir votre login personnel et votre code pour accéder à votre plateforme individuelle.  A bientôt !

Catégories
Ateliers creation d'entreprise creativité Entreprendre au féminin Entreprendre autrement formation Jeunes entrepreneurs Langues Mind Mapping Outils Pédagogie Projets

Ateliers Mind Mapping : 50% de réduction pour étudiants et demandeurs d’emploi

Vous êtes étudiant ?  Ou vous êtes demandeur d’emploi ?

Vous voulez vous initier au mind mapping ?  Ou vous voulez créer votre entreprise ?

Bonne nouvelle : vous pouvez le faire à moitié prix !

 

Pourquoi le mind mapping ?

 

En effet, à la demande de plusieurs d’entre vous, nous avons établi un nouveau tarif pour nos ateliers Mind Mapping Basics et Boostez votre entreprise avec le Mind Mapping.

Première application...

Si vous êtes étudiant ou demandeur d’emploi vous pouvez désormais participer à l’un de ces deux ateliers d’un jour pour 75 euros au lieu de 150 !

Dépêchez-vous de vous inscrire !  Utilisez la page Contacts !

Pour plus d’infos sur Mind Mapping Basics : cliquez ici !

Pour plus d’infos sur Boostez la création de votre entreprise avec le Mind Mapping, cliquez ici !

 

Ambiance : concentrés-décontractés

 

Ne traînez pas : il n’y a que 20 places pour chaque atelier !

Ces deux sessions seront animées en français. For English speaking people, we are preparing sessions in August : stay in touch ! or send me a message through the Contact Page.

Catégories
creation d'entreprise Entreprendre autrement indépendant Jeunes Jeunes entrepreneurs Projets Société

Creer son entreprise en limitant les risques ? Faites-vous accompagner !

Créer son entreprise sans risque, c’est possible ?
Et comment se faire accompagner ?

Ces deux questions, vous avez été nombreux à me les poser depuis la parution de la série d’articles sur la fameuse SPRL à un euro, la SPRL-S.

Je vais donc y répondre dans une nouvelle série d’articles sur les types d’accompagnement d’entreprise en Belgique, leurs avantages et leurs inconvénients.

Nous proposons aussi un accompagnement de 3 à 6 mois en ligne pour la création de votre entreprise : cliquez ici pour en savoir plus !

Tout d’abord, la première question : est-il possible de créer une entreprise sans risque ? D’instinct, je vous dirais : non. Connaissez-vous une seule activité humaine sans risque ?

Pourtant, la Belgique offre à présent une palette entière de solutions pour vous accompagner avant, pendant et après la création de votre entreprise. Et certaines d’entre elles proposent des outils vraiment efficaces afin de limiter les risques à un taux proche de zéro. En général, ces structures vous délivrent en outre un ensemble de services qui vous libèrent des soucis de gestion si lourds pour un entrepreneur débutant…

Deuxième question : comment se faire accompagner ? A qui s’adresser ?  (pour les puristes : deuxième et troisième question : on ne va pas se fâcher pour si peu…).

Voici une mind map que j’ai réalisée afin de regrouper l’ensemble des possibilités d’accompagnement existant en Belgique.  Elles n’y sont pas toutes, mais j’ai indiqué celles que je connais et que je vous présenterai en détail dans mes prochains articles.  Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

Accompagnement en création d'entreprise

 

Commençons par les couveuses d’entreprises : (ici, SACE, Crea Job  et Job In).  Elles accueillent les candidats-entrepreneurs, souvent demandeurs d’emploi.  Elles offrent du conseil et de la formation et, surtout, une possibilité de tester grandeur nature votre projet sans risque social, fiscal ou juridique. C’est aussi le cas des Coopératives d’activité (Azimut et Step by Steppes, par exemple).   Ces deux types de structures sont des SAACE et font l’objet d’une réglementation et d’un agrément spécifiques.

Ensuite, si votre projet est innovant ou concerne les Nouvelles Technologie ou posséde un haut degré technique, vous pouvez vous adresser à un Centre d’Entreprise et d’Innovation, comme Héracles à Charleroi, par exemple.

Si vous avez envie d’entreprendre, mais ne voulez pas du statut d’indépendant, alors la coopérative d’emploi est faite pour vous !  A ma connaissance, DIES est la seule initiative dans ce sens en Belgique.

SMART, s’adresse normalement aux seuls projets artistiques, mais ouvre davantage son champs d’action.  Cette asbl offre aussi des conseils et de l’accompagnement et permet de prester pour des clients tout en réglant ses impôts et ses cotisations sociales tout en gardant son droit au chômage entre deux clients.

Les incubateurs, comme le nouvel incubateur Brussels Life Science s’adressent plutôt aux projets scientifiques, très techniques et aux spin off, ces sociétés émanant de projets universitaires.

Enfin, last but not least, des business coaches peuvent également vous accompagner tout au long de la création et du lancement de votre entreprise.

Au cours des prochains jours, je passerai en revue, plus en détail chacun des systèmes d’accompagnement avec leurs avantages, leurs inconvénients et ce qu’ils peuvent vous apporter en fonction de la nature de votre projet, de sa taille, de son investissement, de son potentiel de développement tant en chiffre d’affaire qu’en personnel, etc.

Vous trouverez également des informations utiles auprès des secrétariats sociaux (Securex, Partena, Harista, UCM, pour n’en citer que quelques-uns).

 

A bientôt.

Envie de créer votre entreprise ? Cliquez ici pour booster la création de votre entreprise !