Catégories
Chomage Le travail en Europe Recherche d'emploi

Belgique : aide aux entreprises pour l’emploi des jeunes peu qualifiés

Le conseil des ministres a voté une nouvelle mesure pour promouvoir l’emploi des jeunes peu qualifiés.  Les entreprises recevront une prime tandis que les jeunes conserveront une partie de leurs allocations de chômage. 

Sans diplôme, les chances de décrocher un emploi sont proches de zéro.  Pourtant, de nombreux jeunes en Belgique sortent de l’école sans aucune qualification.  Ils forment la catégorie la plus touchée par le chômage.  Une nouvelle mesure du gouvernement fédéral veut inciter les employeurs à donner un emploi à ces jeunes peu qualifiés.

Jeunes au chômage

Cette mesure consiste en une prime de mille euros par mois.  La mesure entre en vigueur au 1er juillet 2013 et durera trois ans.  L’âge maximal pour bénéficier de cette aide est de 27 ans.

Belgique : des chiffres très contrastés selon les régions

En mai dernier, la Belgique comptait 22,4  % de jeunes sans emploi.  Mais ce chiffre global cache en réalité de terribles différences régionales.

En effet, la Flandre affiche 14,4 % de jeunes sans emploi de moins de 25 ans (la troisième meilleure position européenne).  La Wallonie, elle, en  compte 21 %.  Bruxelles détient un triste record national avec 28,8 % des jeunes de moins de 25 ans au chômage…  Et encore, l’opposition accuse-t-elle les autorités bruxelloises d’avoir manipulé les chiffres en ôtant des statistiques les jeunes en formation !

C’est dans les catégories 15-24 ans et 25-30 ans que les progressions sont les plus fortes.  Alors même que le chômage tend à baisser pour les catégories plus agées.

En parallèle, les autorités constatent une baisse des offres dans les trois régions : ce sont donc les plus jeunes et les moins qualifiés qui souffrent le plus directement de cette diminution.

Trop de jeunes sans diplômes

Beaucoup trop de jeunes quittent l’école sans qualification, avant même d’avoir terminé leurs études.  C’est le cas de 13,7 % des jeunes en Wallonie et de 16 % d’entre eux à Bruxelles.  Les redoublements montrent aussi que l’orientation de ces jeunes n’a pas été bonne dès le départ : 21 % des jeunes redoublent dans l’enseignement technique et 24 % dans l’enseignement professionnel.

Un rapport d’audit de l’enseignement belge francophone par le cabinet Mc Kinsey annonce :

« Si le niveau de l’enseignement ne s’améliore pas vite en Wallonie et à Bruxelles dans les prochaines années, l’avenir de milliers de jeunes risquent d’en pâtir mais aussi la prospérité de la Communauté Wallonie-Bruxelles ».

Il est donc plus que temps de prendre des mesures !  C’est ce qu’ont fait les chefs d’Etat européens rassemblés à Bruxelles ces 27 et 28 juin 2013.

L’emploi des jeunes, un problème mondial

Le chômage des jeunes est un problème préoccupant en Europe.  Les statistiques montrent qu’environ 24,4 % des jeunes Européens sont sans emploi.   Soit environ 5,6 millions d’entre eux.   Dans des pays comme la Grèce, c’est plus de la moitié des 15-24 ans qui est sans emploi.

Les chefs d’Etats réunis à Bruxelles le week-end dernier ont décidé d’investir 6 milliards d’euros dans la lutte contre le chômage des jeunes sur le continent.  Une enveloppe qui risque d’être un peu juste face à l’empleur du problème.

Si l’Europe se porte mal, d’autres régions du monde ne sont pas mieux loties : le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord sont également confrontés à des taux de chômage-record : plus de 30 % des jeunes sans emploi !

En tout, dans le monde, on estime qu’ils sont 73 millions à espérer un job qui ne vient pas.  Et les prévisions sont pessimistes : d’ici 2018, le taux de chômage mondial des jeunes devrait passer de 12.6 % à 12.8 %.

Une jeunesse qui croit de moins en moins aux promesses des adultes…

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
Chomage Société

Plus de deux millions de chômeurs pris en ôtage par les Républicains aux USA

Le taux de chômage aux Etats-Unis atteint des sommets jamais vus depuis la Grande Dépression des années 30 du vingtième siècle : 10% de la population active !

 

File de chômeurs en 1928

Soit un doublement en deux ans, puisqu’en 2007, le taux de chômage affichait 5%.   Et encore : les experts s’accordent sur le fait que ce chiffre  de 10% est sans doute sous-évalué, car il ne prend pas en compte les personnes qui ont abandonné toute recherche d’un nouvel emploi et ne se sont donc plus inscrites sur les listes donnant droit à une aide temporaire…

Catégories
Droit Droit des entreprises Droit du travail Jeunes

Travail d’étudiant : quel contrat ?

Quel type de contrat devez-vous signer pour un job de vacances ? Quels sont les plafonds à ne pas dépasser pour ne pas perdre ses avantages sociaux et fiscaux ?

Mise à jour – 15-06-2015 : cessation de la publication de la brochure Clés pour le travail des étudiants ; mise à jour des montants non-imposables et de la fiscalité des parents de l’étudiant qui travaille.

Les vacances sont là et avec elles les opportunités de jobs étudiants.  L’occasion de gagner un peu d’argent pour s’offrir de vraies vacances, sa première voiture, voire pour financer ses études…

Jobiste au repos

Mais qu’est-ce qui distingue un contrat d’étudiant d’un contrat de travail ordinaire et quels sont les points qui méritent toute votre attention ?

Le Service Fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale ne publie plus la brochure qui vous informait sur les spécificités de ce contrat.  Par contre, vous pouvez trouver les informations sur la page Contrat de travail des étudiants du SPF sur le site du SPF.

Tout d’abord, qui sont ces étudiants ?

50.9686775.824968