Catégories
mindmapping

Succès total pour le colloque Apprendre tout au long de la vie avec le Mind Mapping

Le colloque Apprendre tout au long de la vie avec le Mind Mapping, coorganisé par Optimind et Formation 3.0 a été un succès total : public nombreux et intéressé, intervenants de qualité, ambiance conviviale…  Un succès qui a largement dépassé nos espérances ! 

Je vous l’annonçais il y a quelques mois, nous organisions, conjointement avec Optimind, un colloque sur le thème « Apprendre tout au long de la vie avec le Mind Mapping« .

Fabienne De Broeck ouvre le colloque

C’était la première fois que nous organisions un tel événement et nous éprouvions quelques appréhensions :

  • le public allait-il réagir positivement ?
  • se déplacerait-il à la périphérie namuroise ?
  • les enseignants et formateurs y verraient-il un intérêt ?
  • etc.

Plus de demandes que de places disponibles

Première (très bonne) surprise : alors que le colloque avait lieu le 4 octobre, nous avons annoncé la nouvelle en créant un site web fin mai.  Dès le premier jour, plusieurs places étaient vendues.

Et cela n’a pas arrêté depuis.  Sans publicité payante : uniquement via le bouche à oreille et les réseaux sociaux, les 110 places dont nous disposions ont été vendues et une semaine avant la date fatidique, nous étions sold out…  Nous avons même dû installer une liste d’attente pour répondre à la demande.

Des orateurs et des animateurs de qualité

Nous n’avons pas encore reçu les réponses au questionnaire d’évaluation que nous avons fait parvenir aux participants, mais les échos que nous avons récoltés sont plus que positifs.

Conférence de Lucas Gruez

Les conférences ont été très appréciées

Pour rappel :

  • Fabienne De Broeck et moi, nous ouvrions le colloque par une sorte de sketch sur le mindmapping (devinez qui jouait le rôle du clown ?  Ben oui, gagné !)
  • Laura Salamanca nous a fait part des études menées à l’Université Catholique de Louvain sur l’usage des mindmaps par les étudiants
  • Lucas Gruez a illustré avec une mindmap les usages et bénéfices des mindmaps à l’école et au collège
  • Geneviève Lefebvre a expliqué, cartes mentales à l’appui, comment les  mindmaps et la pensée visuelle, aident ses étudiants, adultes en promotion sociale, à appréhender des problématiques complexes
  • Moi-même, j’ai présenté l’interface School de Mindomo et les usages de la classe virtuelle
  • Pierre Mongin a explicité en détail les avantages des cartes conceptuelles en classe quel que soit le niveau des études

Les ateliers ont beaucoup plu

Le matin et l’après-midi, nous proposions une série d’ateliers sur des thèmes proches de ceux des conférences.  Cette double approche permettait la mise en perspective et l’expérimentation des notions théoriques vues pendant les conférences.

Ces ateliers étaient très divers.

Ateliers du matin

Luis Garcia explique le dessin des cartes mentales
  • Comment dessiner des cartes mentales à la main par Luis Garcia, un maître-illustrateur
  • Initiation aux cartes mentales par Fabienne De Broeck
  • Mindmapping collaboratif par Marco Bertolini
  • Atelier XMind, vos premiers pas avec les cartes numériques, par Lucas Gruez

Après le plantureux repas servi dans le restaurant de la Marlagne, les ateliers de l’après-midi n’étaient pas tristes non plus.

Ateliers de l’après-midi

  • Mindmapping et Brainstorming par Fabienne De Broeck
  • Les cartes conceptuelles par Pierre Mongin
  • Mindmapping et classes virtuelles, l’interface Mindomo par Marco Bertolini
  • Comment introduire le mindmapping en classe, un cas concret par Anne Simonis

Un rythme rapide et constant

Je pense qu’une des clés de ce succès, outre la qualité des intervenants et le travail du staff, résidait dans le rythme que nous avons donné à cette journée.

Pierre Mongin décrit les cartes conceptuelles

En effet, les orateurs avaient pour consigne de ne pas parler plus de 20 minutes.  Et ils ont dû s’y tenir grâce à une technique inspirée de celle des Toast Masters : un panneau qui leur signalait qu’il restait 2 minutes de temps disponible et un autre de 0 minutes qui leur coupait (gentiment) la parole.

Nous avons programmé trois conférences de 20 minutes le matin, suivies d’une pause et d’une session d’ateliers.

L’après-midi, après la pause-repas, nous avons appliqué la même formule.

Je crois que la diversité des interventions, le rythme et l’alternance des activités expliquent en grande partie ce succès.

Après les ateliers de l’après-midi, j’ai prononcé le discours de clôture au nom de l’équipe et nous nous sommes réunis au bar pour un dernier moment de networking.

Mindomo, offre un abonnement « Teacher » à tous les participants

Notre partenaire du jour, Mindomo, offre quant à lui, un abonnement Teacher à chacun des 110 participants du colloque.  Cet abonnement permet d’utiliser l’interface School avec 50 étudiants répartis dans plusieurs cours.

Ce cadeau est valable pendant trois mois.

Tous les documents, les photos, les cartes les présentations de cet événement seront bientôt mis en ligne.  Je vous préviendrai sur ce blog dès que ce matériel sera disponible.

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
Evénement

Colloque : Apprendre tout au long de la vie avec le Mind Mapping

Apprendre tout au long de la vie.  Oui, mais comment ?  Avec ce colloque, découvrez comment le mind mapping peut vous aider à étudier tout au long de votre vie !

Apprendre tout au long de la vie est devenu presque l’obsession des institutions et des entreprises.  Pour répondre aux évolutions technologiques foudroyantes auxquelles nous assistons, la formation initiale ne suffit plus.  Il faut pouvoir se former tout au long de son existence.

Personne, ou presque, ne le conteste.  Oui, mais cela ne va pas de soi !  Le Mind Mapping peut vous aider à apprendre quel que soit votre âge.  C’est toute l’ambition de ce colloque : vous montrer par le biais de conférences et d’ateliers pratiques, comment vous pouvez apprendre à tout âge grâce à cette méthode d’organisation de la pensée unique que sont les cartes mentales ou heuristiques.

Un colloque sur l’apprentissage avec le Mindmapping

Un colloque pour explorer les relations entre mind mapping et apprentissage

C’est ma collègue et amie Fabienne De Broeck, fondatrice d’Optimind, qui m’a proposé d’organiser cet événement.  Nous collaborons depuis un moment déjà à des formations au mind mapping dans les écoles.  Et j’ai immédiatement trouvé l’idée séduisante.

Nous nous sommes réunis quelques fois et nous avons beaucoup communiqué via Skype pour vous concocter un programme qui, nous l’espérons, comblera vos attentes.

7 conférences autour du mindmapping et de l’enseignement et de la formation

Nous avons réuni autour de ce thème des conférenciers belges et français.  Ils sont tous enseignants ou formateurs et pratiquent le mindmapping depuis de nombreuses années.

1. Conférence d’ouverture – Qu’est-ce que le mindmapping ? – Par Fabienne De Broeck et Marco Bertolini

Nous ouvrons les hostilités avec un duo sur les fondamentaux du mindmapping.  Un rappel du fonctionnement et des principes de base de la méthode.

2. La mind map comme outil de dévelppement de la motivation et des métaconnaissances chez l’élève – Laura Salamanca

Laura Salamanca est docteure en sciences sociales et formatrice de formateurs.  Elle nous fera part des dernières études belges en matière de carte heuristique et d’apprentissage.

3. Les cartes mentales en classe – Lucas Gruez

Lucas Gruez est bien connu dans le petit monde des mindmappeurs francophones.  Enseignant, il utilise les cartes mentales pour bon nombre d’activités pédagogiques.  C’est de cette polyvalence et de l’impact des mindmaps sur le développement des compétences des élèves qu’il nous parlera.

Logo du colloque dessiné par Kanar

 4. Mind mapping et formation d’adultes – Geneviève Lefebvre

Psychologue et formatrice d’adultes, Geneviève Lefebvre nous expliquera comment les cartes mentales peuvent aider ses étudiants à mieux appréhender leurs cours, structurer leurs travaux et faciliter leurs apprentissages.  Le mindmapping les aide aussi à faire des liens et à distinguer l’essentiel de l’accessoire.

5.  Le Mindmapping collaboratif en classe – Marco Bertolini

Je vous parlerai de mon expérience de mindmapping collaboratif en classe, notamment avec Mindomo et son interface de classe virtuelle School.  Celle-ci permet non seulement le travail collaboratif à distance en temps réel, mais offre des possibilités de partage de ressources, d’exercices, etc.  Je vous montrerai quelques exemples de travail avec des étudiants tant de l’enseignement secondaire que des études supérieures.

6. Du Mind Mapping aux cartes conceptuelles – Pierre Mongin

Pierre Mongin est un des pionniers du Mind Mapping en France.  Il vient de publier un ouvrage sur le management avec les cartes conceptuelles.  Il nous parlera ici de leur usage en classe.  Il nous expliquera comment les enseignants peuvent tirer parti de ce formidable outil visuel pour enseigner les matières les plus complexes.

7. Séance de clôture – Invité surprise

Et enfin, un invité-surprise nous fera une synthèse des thèmes de la journée et nous parlera de l’importance du concept d’apprentissage tout au long de la vie.

Cliquez sur l’image pour accéder à la carte en ligne et découvrir le programme complet de ce colloque :

Programme du colloque

8 ateliers pratiques et interactifs sur le mindmapping pour vous initier ou vous perfectionner

Vous ne resterez pas assis(e) pendant toute la journée !

Nous vous proposons pas moins de 8 ateliers qui vont de l’initiation aux cartes mentales au mindmapping collaboratif en passant par l’illustration de cartes manuelles et le brainstorming avec post-it et carte heuristique.

Nous vous suggérons aussi de terminer la journée par un networking autour d’une tasse de café pour échanger avec les intervenants ou les participants, parler de vos pratiques, de vos envies, de vos expériences personnelles et professionnelles avec le mindmapping.

Infos pratiques et inscription

Le colloque Apprendre tout au long de la vie avec le Mind Mapping se tiendra le dimanche 4 octobre 2015 au Centre Marcel Hicter de la Marlagne à Wépion, Belgique.

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
Apprendre à apprendre Ateliers formation

Formations Apprendre à apprendre pour étudiants de tous âges

Je lance à la fin des mois de juillet et d’août, de nouveaux ateliers du type « Apprendre à Apprendre« .  Ils concernent tous les âges : depuis l’école primaire jusqu’à l’université.

Cela fait plusieurs années maintenant que j’anime des ateliers-formations du type « Apprendre à apprendre« .  Les premiers étaient destinés aux étudiants du secondaire, de 13 à 18 ans.

Formation J’étudie plus efficacement pour les étudiants de 13 – 18 ans en secondaire

Je maintiens un atelier pour cette tranche d’âge.  Je l’ai intitulé « J’étudie plus efficacement« .  Il est basé sur :

C’est ce que j’ai fait notamment dans cette carte conceptuelle (cliquez sur l’image pour ouvrir la carte conceptuelle en ligne).

Carte conceptuelle Mindomo

J’ai résumé une vidéo de cours issue du MOOC « Les Clés pour devenir Community Manager« .  Cette vidéo est intitulée Qu’est-ce que le webmarketing et constitue la première partie de la première semaine.  La carte conceptuelle ci-dessus illustre bien la façon d’étudier avec ce type d’outils : on synthétise un cours sous forme visuelle, en illustrant les différentes étapes et en montrant les liens entre les diverses parties du cours.

Les participants apprendront également des techniques de mémorisation telles que les flashcards ou la méthode des loci (ou palais de mémoire).

Tout au long de l’atelier, les participants seront sensibilisés à l’utilisation du kanban personnel pour les aider à la gestion de leur travail.

Informations et inscriptions :

A Bruxelles, dans les locaux de FIL SPRL, place de la Minoterie, 10 à 1080, Bruxelles.

Informations et inscription pour la formation J’étudie plus efficacement le 29 juillet.

Informations et inscription pour la formation J’étudie plus efficacement le 26 août.

Formation J’apprends à apprendre pour les élèves de l’école primaire (de 6-12 ans)

« J’apprends à apprendre » est une formation destinée aux élèves de l’enseignement primaire de 6 à 12 ans, accompagnés de leurs parents ou non.

Ici aussi, on démarre la journée par un jeu et ensuite les bases du mindmapping manuel.

Les enfants apprennent à dessiner une carte mentale et à résumer un texte simple.  Ils travaillent ensuite sur la méthode CQQCOQP, comme leurs aînés.

Mais au lieu de travailler avec les cartes conceptuelles, ils apprennent à utiliser certains organisateurs graphiques, telle la carte double-bulle : une façon très efficace de les amener à établir des comparaisons raisonnées.  Ils doivent remplir la colonne de droite, laissée vide, à l’aide des éléments de la colonne du centre – les catégories générales – et ceux de la colonne de gauche – ici, les caractéristiques des araignées, qu’ils doivent comparer avec celles des insectes.  (Double-cliquez sur la carte pour l’agrandir : vous pouvez aussi la télécharger gratuitement sur ma page personnelle Biggerplate).

Comparer avec une carte double-bulle

Nous terminons la journée de formation par une série d’exercices mnémotechniques : des flashcards pour apprendre à mémoriser du vocabulaire, par exemple.

Pour les 6-9 ans, je recommande vraiment la présence d’au moins un des parents : de cette façon, ils pourront non seulement participer et aider leur enfant pendant l’atelier, mais surtout, ils pourront le soutenir lors de la préparation des devoirs à la maison.

 Informations et inscriptions :

A Bruxelles, dans les locaux de FIL SPRL, place de la Minoterie, 10 à 1080, Bruxelles.

Informations et inscription pour la formation J’apprends à apprendre du 28 juillet.

Informations et inscription pour la formation J’apprends à apprendre du 25 août.

Formation J’étudie à l’université avec le mindmapping

Et enfin, pour les étudiants d’université ou de l’enseignement supérieur, je propose un nouvel atelier intitulé J’étudie à l’université avec le mindmapping.

Cet formation sous forme d’atelier aura lieu à Bruxelles le 1er août.

Il consiste en une approche très dynamique du mindmapping collaboratif.

Formation J’étudie à l’université avec le mindmapping

En effet, après avoir appris les bases du mindmapping manuel et numérique, les participants seront invités à co-construire des mindmaps en ligne, en collaboration synchrone (en temps réel).

Ils auront aussi l’occasion de pratiquer la veille sur Internet avec les outils proposés par le logiciel de mindmapping Mindomo : ils apprendront ainsi à classer dans une carte des liens et références dont ils auront besoin pour leur travaux.  Et ils pourront effectuer une série d’exercice en ligne.

Pendant tout l’atelier, ils seront sensibilisés à la gestion du temps et du volume de travail avec la méthode du kanban personnel.

Informations et inscriptions :

A Bruxelles, dans les locaux de FIL SPRL, place de la Minoterie, 10 à 1080, Bruxelles.

Informations et inscription pour la formation J’étudie à l’université avec le mindmapping du 1er août.

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
Ecriture Etudier efficacement formation Logiciels Scrivener

Rédigez votre thèse ou votre mémoire (TFE) avec Scrivener

De nombreux étudiants éprouvent des difficultés pour terminer leur mémoire (TFE) ou leur thèse de doctorat.  Leurs écrits prennent rapidement des proportions énormes.  Et avec un traitement de texte, cela devient vite ingérable.  Je vous propose une formation avec Scrivener, pour retrouver la maîtrise de vos travaux académiques. 

De nombreux étudiants éprouvent des difficultés énormes pour terminer leur thèse de doctorat ou leur travail de fin d’études (TFE) que ce soit pour un baccalauréat ou un master.

Les recherches s’accumulent ; les tonnes de papiers et de références web s’empilent ; les pages rédigées s’ajoutent les unes aux autres ;  le tout prend des proportions impressionnantes.  Mais rapidement, c’est le sentiment d’angoisse qui domine, propulsé à des hauteurs stratosphériques par des questions du type :

  • où est-ce que j’en suis ?
  • comment terminer ?
  • par quel bout reprendre le monstre ?
  • comment remettre de l’ordre dans cet amoncellement de données ?
  • où est ma structure d’origine qui me paraissait si judicieuse au début ?
  • vais-je pouvoir terminer à temps ?

Scrivener : un logiciel adapté aux documents longs

Si vous ou quelqu’un de votre entourage, vous posez ces questions, il est peut-être temps d’envisager une solution aussi peu chère qu’élégante : Scrivener !

Scrivener est un studio d’écriture complet, proposant de nombreuses options pratiques pour reprendre le contrôle de vos documents longs.  Et, cerise sur le gâteau, Scrivener est très bon marché. Et encore plus intéressant pour les étudiants puisqu’il propose également une licence « éducation » (pour étudiants et enseignants) qui coûte  28,18 euros (prix avec le taux de change du 9 juin 2014).

En quoi Scrivener est-il différent d’un logiciel de traitement de texte comme Word ou celui d’OpenOffice ?

Scrivener est un studio d’écriture, il propose donc un environnement complet pour les écrivains, les rédacteurs, les journalistes, les avocats et les juristes, les enseignants, les étudiants, etc.  Toute personne confrontée un jour ou l’autre à la rédaction d’un document long…

Scrivener : un studio d’écriture complet et bon marché

Les différentes parties de l’écran de Scrivener

Scrivener vous offre une batterie d’outils pour gérer vos documents longs de A à Z.  Sur cet écran, par exemple, Scrivener déploie :

  • la barre d’outils: tout en haut.  Une véritable panoplie d’outils personnalisables, que vous décidez d’afficher ou non et qui vous facilitent la vie ;
  • le classeur : à gauche, permet de savoir à tout moment où vous vous trouvez par rapport à la structure globale.  En déplaçant un titre dans le classeur, vous déplacez aussi le texte et tous les éléments qui l’acompagnent (notes, index, etc.);
  • l’éditeur : au centre, c’est là où vous tapez votre texte.  Vous pouvez choisir d’afficher tous les éléments autour ou bien de ne voir que votre texte en plein écran pour vous concentrer uniquement sur la rédaction ;
  • la barre de format : en bas, vous indique le nombre de mots, de signes, si vous atteignez vos objectifs d’écriture ou non, etc.
  • enfin, l’inspecteur : à droite, vous donne des indications précieuses comme les synopsis, ces petits résumés de chaque partie du texte, pour garder à l’esprit non seulement le contenu, mais l’état d’avancement de chaque morceau de votre document : premier jet, brouillon, texte revu, prêt à imprimer, etc.

La vision des parties de votre document comme autant de cartes indexées sur un tableau de liège facilite aussi le voyage au sein de votre structure.  Il suffit de déplacer une carte pour que tout le contenu correspondant soit disposé au même point de votre structure

Vos chapitres vus comme des cartes indexées

Une formation d’un jour pour maîtriser tous les aspects de votre thèse ou mémoire

Il ne suffit pas d’avoir un outil de travail : encore faut-il une méthode pour l’exploîter pleinement !  C’est ce que je vous propose de faire lors de la formation que j’organise le 23 octobre prochain à Bruxelles, de 9 à 17 heures.

Au cours de cette journée de formation Scrivener, vous apprendrez :

  • à redéfinir votre question de recherche et vos objectifs avec précision
  • à dessiner la structure de votre thèse ou mémoire avec une mindmap
  • à importer cette structure dans Scrivener
  • à ajouter du texte dans Scrivener
  • à importer du texte depuis Word ou tout autre traitement ou éditeur de texte
  • à séquencer votre travail pour correspondre aux normes académiques
  • à organiser et déplacer du texte dans Scrivener
  • à utiliser les différents outils : modèles (templates), classeur, inspecteur, vision sous forme de tableau de liège, etc.
  • à réviser votre texte avec les commentaires, les correcteurs, etc.
  • à partager votre texte
  • à compiler votre texte pour l’impression, l’exportation, etc.

 Vous avez déjà commencé à rédiger votre mémoire ou votre thèse avec un autre logiciel ?  Pas de panique : Scrivener importe les textes issus de la plupart des standards du marché.

Une formation destinée à tous les étudiants de l’université et de l’enseignement supérieur confrontés aux écrits académiques : mémoires, papers, travaux de fin d’études, thèses de doctorat, etc.

A Bruxelles, le 11 juillet 2014, de 9 à 17 heures.

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
formation Logiciels Prezi

Formation Prezi à Liège: créez de fantastiques présentations!

J’organise une formation Prezi à Liège, ce jeudi 22 mai, de 9 à 17 heures.  Un journée pour maîtriser non seulement l’un des plus fantastiques outils de présentation du moment, mais surtout la prise de parole en public via le storytelling visuel.

Vous sentez que vous avez besoin de meilleurs outils et méthodes pour communiquer ?   Comme beaucoup de gens, vous estimez qu’une application comme Powerpoint n’est pas à même de traduire votre message avec force ?

Formation terminée : Mais rendez-vous à Bruxelles, le 28 août pour une nouvelle formation Prezi !

Vous aimeriez pouvoir :

  • vous déplacer librement entre les mots et les images
  • zoomer sur ce qui est vraiment important
  • rassembler les idées dans des regroupement qui ont du sens
  • créer un sentiment d’attente chez votre public
  • concevoir vos présentations en ligne
  • présenter vos conférences en live à vos clients, collaborateurs ou fournisseurs à distance
  • etc.

Prenez un virage à 180 degrés et formez-vous à la prise de parole avec Prezi !

Présentation Prezi

Une formation au storytelling visuel

J’ai capitalisé sur ma triple expérience de formateur, de journaliste et de penseur visuel pour concevoir cette formation unique.  Une formation unique, car elle ne se centre pas uniquement sur les aspects techniques de Prezi.  Elle constitue une véritable formation à la prise de parole en public avec un support visuel.  Le coeur de cette formation, c’est donc : Comment utiliser Prezi pour mieux communiquer ?

Cette volonté de communiquer se traduit par les résultats suivants :

  • restez concentré(e) sur votre public
  • restez concentré(e) sur votre message
  • restez concentré(e) sur vos objectifs
  • obtenez et conservez l’attention de votre public
  • soyez certain(e) que votre public comprendra et retiendra votre message

Utilisez la puissance de la pensée visuelle, alliée à une narration convaincante pour créer le storytelling le plus persuasif !

Prezi et la pensée visuelle

Prezi est une application hautement visuelle : elle permet de créer des présentations basées sur l’efficacité visuelle.  Or, notre cerveau traite un signal visuel jusqu’à 60.000 fois plus vite qu’un mot.  Sans doute, parce que 40 % des cellules de notres cerveau sont liées à la rétine.

Comme dans le mindmapping, avec Prezi les mots font appel à notre cerveau rationnel tandis que les images sollicitent notre cerveau émotionnel.

Et vous créez de puissantes associations pour convaincre votre public !

Une journée en présentiel et un webinar (séminaire en ligne)

Pour vous donner le meilleur de Prezi, j’ai conçu une formation en deux parties :

  • une journée en présentiel
  • un webinar (séminaire en ligne)

a) La formation en présentiel

Cette formation est un atelier : si vous avez un projet de présentation, nous partirons de ce projet pour développer votre présentation.

Nous verrons ensemble comment :

  • définir votre message
  • déterminer vos objectifs
  • cerner votre public
  • séquencer votre message
  • organiser vos idées en une narration efficace

A la fin de la journée, vous aurez une présentation prête à fonctionner en public !

b) Le webinar (séminaire en ligne)

Le webinar sera fixé à une date qui convient aux participants.

Vous y apprendrez :

  • à concevoir ou compléter une présentation à plusieurs,  en ligne en temps réel
  • à présenter en ligne jusqu’à 30 personnes en temps réel

Vous pourrez également me poser vos questions en live et me demander de commenter votre présentation.

Informations pratiques

Date : le 22 mai 2014 de 9 à 17 heures.

Lieu : Auberge de Jeunesse de Liège,

Rue Georges Simenon, 2,

6020 Liège – Belgique

Cliquez ici pour voir le programme complet et vous inscrire.

 Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

 

 

50.9686775.824968
Catégories
E-learning

Petite histoire de la formation à distance – infographie

Quand on parle de formation à distance, on pense immédiatement à l’e-learning et à Internet.  Mais en réalité, la formation à distance a déjà une très longue histoire derrière elle, vieille de près de 3 siècles.  Voici une infographie et un article pour revoir un peu cette petite histoire de la formation à distance.

 

Mise à jour 7-02-2014 : MOOC ITyPA.

La formation à distance : une histoire vieille de près de trois siècles !

L’engouement récent pour les MOOCs (cours en ligne massif et ouverts) et pour l’e-learning en général nous font oublier à quel point l’histoire de la formation à distance est déjà riche et ancienne.

En effet, peu de personnes savent que les premiers cours à distance ont été proposés dès 1728, par un certain Caleb Phillips.  Ce monsieur proposait des cours de correspondance privée à travers des petites annonces publiées dans la Boston Gazette.

(Cliquez sur l’infographie pour l’agrandir).

Petite histoire de la formation à distance

La formation par correspondance allait rester la norme pour l‘enseignement à distance pendant plusieurs siècles, au point que les deux notions seront longtemps pratiquement équivalentes.

En 1.840, Sir Isaac Pitman invente une méthode de sténographie.  Pour la populariser, il propose des cours par correspondance.  Il est bientôt suivi sur le continent par deux associés de Berlin, Charles Toussaint et Gustav Langenscheidt qui lancent leur propre école de correspondance et popularisent également la sténographie.  Leur entreprise survivra jusqu’à la seconde guerre mondiale.

En 1858, l’Université de Londres sera la première à dispenser des diplômes reconnaissant les formations obtenus par correspondance.

En 1873, Anna Ticknor fonde la Société d’Encouragement pour l’Etude à domicile : une école également par correspondance et qui vise plus spécifiquement un public féminin.

L’enseignement à distance en France

En France, comme dans de nombreux autres pays, la formation à distance à commencé par un établissement privé : l’institut Eyrolles.  Le développement industriel exige du personnel  mieux formé et l’enseignement à distance fournit un outil de perfectionnement apprécié.

Mais il faudra attendre la seconde guerre mondiale pour la création d’un institut national de formation à distance.  Et encore, celui-ci sera provisoire, puisque le pays est en guerre.  C’est en 1939 que naît le Service d’Enseignement par correspondance.  En 1944, à la fin du conflit, il devient le Centre national d’enseignement par correspondance (CNEPC), dont le statut de « lycée » lui vaut d’assurer la scolarité des enfants malades, des invalides de guerre, etc.

Il faudra encore plusieurs mutations et quelques décennies pour que ce service devienne le CNED ou Centre national d’enseignement à distance tel que nous le connaissons aujourd’hui.

L’enseignement à distance en Belgique

En Belgique aussi, le premier établissement de formation à distance est d’origine privée : l’Institut l’Avenir (c’est son nom) est fondé en 1904.  Il connaissait un succès réel, avec plus de 10.000 inscrits en 1923.

Les autorités publiques se sont intéressées à ce type d’enseignement à partir du « Pacte scolaire » de 1958.   Elles lancent un programme expérimental, dédié à ceux qui « malgré des conditions déplorables de santé, de situation économique ou sociale, ont la volonté de s’instruire et d’acquérir une promotion intellectuelle, sociale ou professionnelle, un enseignement qui soit adapté à leur situation. »  Ce programme comptera 310 inscrits.

Une initiative qui ne plaira pas à l’institut l’Avenir qui introduira un recours auprès du ministre de l’éducation…

En 1961, un Arrêté Royal crée un service permanent d’enseignement à distance, qui prendra lui aussi diverses formes, jusqu’à ce les compétences en matière d’éducation ne soient confiée à la Communauté Française en 1976.  Mais ce ne sera que 8 ans plus tard, en 1984, qu’un décret en fixera la forme actuelle.

Deuxième ère de la formation à distance : la radio et la télévision

La radio et la télévision vont déconnecter la formation à distance de la correspondance.

En 1948, l’Américain John Wilkinson s’allie à la célèbre station NBC pour proposer des cours radiophoniques du niveau du collège.

Cinq ans plus tard, en 1953, l’université de Houston propose les premières classes basées sur un enseignement retransmis par la télévision.

Les autorités britanniques comprennent l’intérêt de ces médias et fondent Open University (Université ouverte – dont j’ai été un étudiant heureux 😉 ) dès 1969.  Une vraie université à distance qui propose des cours et des diplômes aussi bien en musicologie qu’en techniques informatiques ou en chimie organique.

Troisième ère de la formation à distance : la révolution Internet

Mais ce qui allait révolutionner l’enseignement à distance pour toujours, c’était Internet !

Dès 1999, la toile proposait des cours à distance avec des outils tels que BlackBoard, e-College ou encore SmartThinking.

Dès 2001, la plateforme constructiviste MOODLE faisait son apparition et proposait des interactions entre les apprenants en ligne.

Selon le Sloan Consortium, en 2009, 4,9 millions de personnes s’étaient inscrites à au moins un cours en ligne.

Et puis, un nouveau venu a fait son apparition il y a quelques années : le MOOC.  Le Massive Online Open Course – cours en ligne, massif et ouvert.   C’est Dave Cormier qui, le premier, a utilisé le mot MOOC pour parler du cours Connectivism and Connective Knowledge (également connu sous l’appellation CCK08).  Ce cours était développé par George Siemens et Steven Downes pour l’Université du Manitoba.

S’agissait-il vraiment du premier MOOC ?  Sa première place est contestée par divers opérateurs, mais l’important est le principe de ces MOOCs : des cours ouverts, gratuits, en ligne et auxquels chacun peut s’inscrire pour obtenir un certificat, par pure curiosité, pour s’améliorer en vue d’une promotion, etc.

Les MOOCs connaissent un engouement sans précédent et contribueront sans doute, dans les années toutes proches, à la naissance d’autres formes de formation en ligne encore plus participatives et interactives.

En France, Remi Bachelet a créé un MOOC de Gestion de projet  pour l’Ecole centrale de Lilles en 2013.  Il est le premier à offrir une certification. Mais  le premier MOOC français serait celui d’ITyPA, acronyme de « Internet, Tout y est Pour apprendre« .

En 2014, Coursera entame une série de spécialisations :  des cours certifiés  qui se succèdent pour former une véritable filière de formation.

Le web 2.0, avec sa philosophie d’échanges et de participation générera sans doute de nouvelles formes d’apprentissage et de formation en ligne.

Restez à l’écoute, je vous donnerai d’autres informations sur la formation à distance et l’e-learning très bientôt…

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à 

Catégories
Uncategorized

Semaine de l’emploi 2013 – Salons de l’emploi – Entreprises – Le Forem

See on Scoop.itRevolution in Education

La Semaine de l’emploi pour les entreprises

http://www.youtube.com/watch?v=EVd6p8wW8xE

Marco Bertolini‘s insight:

Comme chaque année, le Forem propose la semaine de l’emploi : du 14 au 18 octobre, découvrez pas moins de 7 salons de l’emploi répartis dans toute la Wallonie !

– 14 octobre : Louvain-la-Neuve (Aula Magna)
– 14 octobre : Charleroi (Hall 2 Charleroi Expo)
– 15 octobre : Liège (Palais des Congrès)
– 16 octobre : Arlon (Hall Polyvalent)
– 16 octobre : La Louvière (Louvexpo)
– 17 octobre : Verviers (Centres de compétence Forem Polygone de l’Eau/FormAlim)
– 18 octobre : Namur (Palais des Congrès – Centre-ville)

Cliquez sur les liens pour en savoir plus sur les particularités de chaque salon : comme chaque année, chaque ville met l’accent sur des aspects divers de l’emploi et de la formation.

See on www.leforem.be

50.9686775.824968
Catégories
Chomage Le travail en Europe Recherche d'emploi

Belgique : aide aux entreprises pour l’emploi des jeunes peu qualifiés

Le conseil des ministres a voté une nouvelle mesure pour promouvoir l’emploi des jeunes peu qualifiés.  Les entreprises recevront une prime tandis que les jeunes conserveront une partie de leurs allocations de chômage. 

Sans diplôme, les chances de décrocher un emploi sont proches de zéro.  Pourtant, de nombreux jeunes en Belgique sortent de l’école sans aucune qualification.  Ils forment la catégorie la plus touchée par le chômage.  Une nouvelle mesure du gouvernement fédéral veut inciter les employeurs à donner un emploi à ces jeunes peu qualifiés.

Jeunes au chômage

Cette mesure consiste en une prime de mille euros par mois.  La mesure entre en vigueur au 1er juillet 2013 et durera trois ans.  L’âge maximal pour bénéficier de cette aide est de 27 ans.

Belgique : des chiffres très contrastés selon les régions

En mai dernier, la Belgique comptait 22,4  % de jeunes sans emploi.  Mais ce chiffre global cache en réalité de terribles différences régionales.

En effet, la Flandre affiche 14,4 % de jeunes sans emploi de moins de 25 ans (la troisième meilleure position européenne).  La Wallonie, elle, en  compte 21 %.  Bruxelles détient un triste record national avec 28,8 % des jeunes de moins de 25 ans au chômage…  Et encore, l’opposition accuse-t-elle les autorités bruxelloises d’avoir manipulé les chiffres en ôtant des statistiques les jeunes en formation !

C’est dans les catégories 15-24 ans et 25-30 ans que les progressions sont les plus fortes.  Alors même que le chômage tend à baisser pour les catégories plus agées.

En parallèle, les autorités constatent une baisse des offres dans les trois régions : ce sont donc les plus jeunes et les moins qualifiés qui souffrent le plus directement de cette diminution.

Trop de jeunes sans diplômes

Beaucoup trop de jeunes quittent l’école sans qualification, avant même d’avoir terminé leurs études.  C’est le cas de 13,7 % des jeunes en Wallonie et de 16 % d’entre eux à Bruxelles.  Les redoublements montrent aussi que l’orientation de ces jeunes n’a pas été bonne dès le départ : 21 % des jeunes redoublent dans l’enseignement technique et 24 % dans l’enseignement professionnel.

Un rapport d’audit de l’enseignement belge francophone par le cabinet Mc Kinsey annonce :

« Si le niveau de l’enseignement ne s’améliore pas vite en Wallonie et à Bruxelles dans les prochaines années, l’avenir de milliers de jeunes risquent d’en pâtir mais aussi la prospérité de la Communauté Wallonie-Bruxelles ».

Il est donc plus que temps de prendre des mesures !  C’est ce qu’ont fait les chefs d’Etat européens rassemblés à Bruxelles ces 27 et 28 juin 2013.

L’emploi des jeunes, un problème mondial

Le chômage des jeunes est un problème préoccupant en Europe.  Les statistiques montrent qu’environ 24,4 % des jeunes Européens sont sans emploi.   Soit environ 5,6 millions d’entre eux.   Dans des pays comme la Grèce, c’est plus de la moitié des 15-24 ans qui est sans emploi.

Les chefs d’Etats réunis à Bruxelles le week-end dernier ont décidé d’investir 6 milliards d’euros dans la lutte contre le chômage des jeunes sur le continent.  Une enveloppe qui risque d’être un peu juste face à l’empleur du problème.

Si l’Europe se porte mal, d’autres régions du monde ne sont pas mieux loties : le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord sont également confrontés à des taux de chômage-record : plus de 30 % des jeunes sans emploi !

En tout, dans le monde, on estime qu’ils sont 73 millions à espérer un job qui ne vient pas.  Et les prévisions sont pessimistes : d’ici 2018, le taux de chômage mondial des jeunes devrait passer de 12.6 % à 12.8 %.

Une jeunesse qui croit de moins en moins aux promesses des adultes…

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
Apprendre à apprendre concept map enseignement secondaire Etudier efficacement Flashcards formation Jeunes Mind Mapping Outils Pédagogie

Apprendre A Apprendre : nouvel atelier à Verviers !

Apprendre A Apprendre s’installe à Verviers !

Une journée pour apprendre autrement : un atelier qui combine cartes mentales, cartes conceptuelles, utilisation des flashcards et techniques de mémorisation.

Apprendre, cela s’apprend !

C’est ce que nous allons faire tout au long de la journée du samedi 27 avril au Château de Séroule à Verviers, de 9 à 17 heures.  Un atelier réservé aux adolescents de 13 à 18 ans, étudiants de l’enseignement secondaire.

Apprendre avec le mindmapping

Vous allez apprendre :

  • à résumer un texte à l’aide du mindmapping :
    • identifier les idées principales
    • distinguer ce qui est important et ce qui est secondaire
    • établir des liens entre les parties du texte
    • repérer les détails importants, les pivots autour desquels le texte s’articule
  • à poser les bonnes questions

Questions CQQCOQP avec le mindmapping

  • à comprendre et illustrer les relations entre les concepts
    • à l’aide d’une carte conceptuelle
    • à visualiser qui sont les acteurs d’un texte, les circonstances d’un récit, etc.
  • à dessiner une ligne du temps
    • pour voir la sucession des étapes d’un texte
    • pour préparer votre projet d’études

Ligne du temps

Une journée pour apprendre autrement.  Non pas en relisant et en recopiant inlassablement les mêmes résumés.  Mais en variant les techniques et les outils d’apprentissage.  En comprenant d’abord la matière.  En créant du lien entre les différentes matières et les différentes parties du cours.  En mémorisant à long terme.   Pas seulement pour les prochains examens, mais pour construire mon propre savoir, pour apprendre à apprendre.  Pour devenir autonome dans mes études.

Une journée d’apprentissage basée sur notre méthode Comment étudier efficacement en 5 étapes.

Informations pratiques :

Le samedi 27 avril de 9 à 17 heures

au Château de Séroule

Rue de Franchimont 1 à 4802 Verviers

Formation réservée aux étudiants de l’enseignement secondaire, de 13 à 18 ans.

Inscription : 100 € pour la journée, sandwich et boisson comprise

Tarif dégressif pour plusieurs enfants d’une même famille

Tout le matériel est fourni sur place par le formateur

Apportez votre ordinateur portable et votre envie d’apprendre !

Cette formation est passée !  Vous pouvez vous inscrire à nos prochains ateliers : consultez notre agenda pour connaître les dates et lieux des prochaines sessions.

 

Catégories
Ateliers formation Logiciels Mind Mapping Outils Projets XMind

Conférence et formations : Mars, mois du mindmapping à La Forge

Envie de pratiquer une méthode efficace pour organiser vos pensées ?  D’une batterie d’outils pour mieux gérer vos projets ?  Alors, rendez-vous à La Forge !

L’espace de coworking La Forge à Liège consacre en effet le mois de mars au mindmapping : une conférence le 6, une formation d’initiation à XMind le 14 et une formation en gestion de projet le 28.

La Forge à Liège frappe fort !  Ce mois de mars, l’espace de coworking liégeois organise pas moins de trois manifestations dédiées au mindmapping et à XMind !

Le cycle commence avec une conférence « Organisez vos idées et vos projets avec le Mindmapping« , le 6 mars.  Ce sera une conférence interactive avec projection, mais surtout participation du public.   Vous serez invité à prendre la parole et à contribuer à l’élaboration de cartes collectives.

Conférence sur le mindmapping à La Forge à Liège le 6 mars

J’y aborderai les apports du mindmapping dans la vie quotidienne – comment utiliser les cartes mentales pour préparer un événement, pour mieux étudier, pour prendre de meilleures décisions…  Mais aussi l’avantage des outils visuels dans la vie professionnelle : gérer un projet, effectuer un brainstorming, structurer vos documents professionnels et vos présentations.   Les étudiants ne seront pas oubliés puisque je présenterai quelques outils utiles pour résumer un texte, pour préparer un examen, etc.

Cette conférence interactive est gratuite, mais il vaut mieux vous inscrire pour être certain(e) d’avoir une place !

Le 14 mars : formation – initiation au mindmapping numérique avec XMind

Le mindmapping a beaucoup évolué grâce aux logiciels et aux cartes numériques.  D’une méthode de pensée individuelle et plutôt psychologique, il est devenu un outil conceptuel applicable à de nombreux domaines tant privés que professionnels.  Aujourd’hui, le mindmapping sert à gérer des projets, à organiser les ventes, à améliorer le management, etc.

Les étapes de la construction d’une carte avec XMind

Lors de cette formation d’une journée, vous apprendrez les commandes de bases du logiciel de mindmapping XMind : comment construire une carte avec tous ses éléments, comment y ajouter de la couleur, des images, des connexions, etc.  pour mieux communiquer.  Comment lier votre carte avec d’autres documents et y intégrer des fichiers Word, Excel, PDF ou de la vidéo.   Comment exporter votre carte vers Word ou PowerPoint.  Comment échanger votre carte en ligne et la retravailler avec vos collègues

Cette formation très concrète est basée sur des cas pratiques : y compris les vôtres !

Formation d’une journée, le 14 mars 2013 de 9 à 17 heures. Je veux en savoir plus ou m’inscrire à la formation.

Le 28 mars : gestion de projet avec XMind

Gérer un projet relève de la gageure : il y a tant de choses à garder à l’esprit que ne rien oublier devient un véritable défi.

Ce défi, vous pouvez le relever plus aisément avec XMind !  Les outils visuels facilitent énormément la compréhension des phénomènes les plus complexes.

Par sa vision de l’ensemble de l’information d’un seul coup d’oeil, le mindmapping vous permet de gérer plus facilement un projet de A à Z : depuis sa conception jusqu’à l’évaluation finale, en passant par la création d’une référence, la constitution de l’équipe, l’allocation des ressources, la définition du budget et des besoins financiers, l’établissement des critères de réussite, la mise au point des procédures de contrôle et de réajustement, etc.

Tableau de bord du projet de formation

Pendant cette journée, nous allons construire ensemble un tableau de bord pour gérer l’ensemble de votre projet : ce tableau de bord aura la forme d’une mindmap qui vous donne une vision globale de votre projet.   Des liens intégrés dans cette carte vous orientent immédiatement vers les outils dont vous avez besoin : documentation, calendrier, ressources budgétaires, coordonnées des partenaires, etc.

Chaque participant peut travailler à son propre projet avec l’aide du formateur.

Formation d’un jour, le 28 mars 2013, de 9 à 17 heures.  Je veux en savoir plus ou m’inscrire à la formation.

Vous êtes les bienvenus 😉

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !