Catégories
podcast

Yannig Raffenel et l’humain au centre de la formation

Pour ce premier épisode de cette saison 1, mon invité est Yannig Raffenel. Yannig est un spécialiste du blended learning. Mais il s’intéresse à toutes les modalités de la formation. Et il partage avec nous ses projets, ses coups de coeur, sa philosophie de la formation.

Pour ce premier épisode du Podcast de Formation 3.0, j’ai eu le plaisir d’interviewer Yannig Raffenel.

Ecoutez l’épisode 1 ici :

Yannig Raffenel – remettre l’humain au centre de la formation

Yannig Raffenel et le Learning Show

Yannig Raffenel est l’un des fondateurs du Learning Show, un événement annuel qui rassemble des professionels de la formation.

L’épisode 1 du Podcast Formation 3.0 avec Yannig Raffenel

Dans ce premier épisode, il nous explique

  • d’où vient ce nom,
  • qui sont les fondateurs de l’événement
  • les objectifs du Learning Show
  • ce que les professionnels de la formation peuvent en attendre

Le Cluster Edtech Grand Ouest

Yannig est également l’un des initiateurs du Cluster Edtech Grand Ouest.

Il nous décrit l’origine et les objectifs de ce projet qui rassemble éducateurs, entrepreneurs, formateurs et administrations de la région de Rennes un grand réseau d’échange.

Ces réseaux essaiment et inspirent d’autres initiatives comme dans les Hauts de France, par exemple.

Las Vegas DevLearn

DevLearn à Las Vegas est l’un des plus grands salons de la formation et de l’éducation dans le monde. Il fête son quinzième anniversaire du 21 au 23 octobre 2020.

Yannig nous détaille deux grandes tendances qu’il a identifiée dans la formation aux Etats-Unis. Une tendance innovante et une autre, plus curieusement, très conservatrice.

DevLearn – salon de la formation à Las Vegas

Coups de coeur de Yannig Raffenel

Dans cette rubrique Coups de Coeur, Yannig nous explique son engouement pour certaines techniques comme la Réalité virtuelle ou VR.

Et en particulier, des expériences de « Body Swap » dans lesquelles les participants peuvent découvrir la réalité dans les yeux d’une autre personne ou expérimenter de nouvelles choses dans le corps d’un autre être humain.

Incarner un autre corps, un rêve devenur réalité avec le « body swap »

Des technologies qui ouvrent un immense champ des possibles pour la formation.

Et pour terminer cet épisode, Yannig Raffenel nous fait le beau cadeau d’un premier scoop pour ce premier épisode du Podcast de Formation 3.0 !

Abonnez-vous à notre podcast sur une des plateformes suivantes

Pour rappel : vous pouvez écouter notre Podcast Formation 3.0 sur les plateformes suivantes :

Ne manquez aucun épisode !

Cliquez sur le nom d’une de ces plateformes pour vous y abonner 😉

Prochain épisode du Podcast de Formation 3.0

Pour le prochain épisode du Podcast Formation 3.0, j’aurai le plaisir d’inviter Vincent Caltabellotta qui nous parlera de Yoomonkeez et de microlearning.

Catégories
Pédagogie

Présentiel contre e-learning : une opposition factice ?

Je lis souvent sur les Web des articles du genre : Présentiel contre e-Learning ou d’autres formulations similaires. Mais la formation en présentiel s’oppose-t-elle vraiment à la formation à distance. Personnellement j’ai une autre vision des choses que je vous expose dans cet article.

Article mis à jour le 20 mai 2021.

Je lis souvent des articles du genre opposition entre formation en ligne et formation en présentiel.

Comme si les deux modes de formation constituaient deux pôles antinomiques et irréconciliables.

Deux réalités pédagogiques non-seulement disjointes, mais que tout oppose.

Personnellement, je suis convaincu que cette représentation est totalement fausse et passe à côté de l’essentiel : 

Il y a LA formation et différents modes de distribution qui forment un continuum

Présentiel contre e-learning – le continuum de la formation

J’ai créé une infographie qui illustre ce que j’entends par là  (cliquez sur l’image pour accéder à l’infographie interactive en plein écran – cliquez sur les images et les étiquettes bleues pour ouvrir la fenêtre d’explication de chaque item).

Ce que j’entends par « continuum », c’est que les méthodes ne sont pas opposées, Présentiel contre e-learning, mais disposées le long d’une  matrice qui croise « plus de technologie / moins de technologie » et « présence / distance ».

Différentes façon de distribuer la formation

Le « présentiel pur » est celui qui utilise le moins de ressources technologiques et (presqu’)-uniquement le présentiel : c’est le modèle scolaire traditionnel – qui est pourtant moins pur qu’on le croit puisqu’il comporte des devoirs à faire à la maison et souvent, une communication avec les parents.

Le présentiel enrichi

Le présentiel enrichi utilise des ressources en ligne (sites web de référence, wiki, e-mail, etc.) mais tout cela est utilisé de manière ponctuelle : la formation n’est pas conçue comme une seule unité distribuée sur plusieurs modes, mais bien comme une formation en présentiel « opportuniste » puisqu’elle se sert des ressources distancielles qui l’intéresse. On parle dès lors d’utilisation de la technologie mais pas de technologie intégrée.

Présentiel enrichi

Le blended learning ou formation hybride

Le blended learning ou formation mixte ou encore formation hybride est, au contraire, une formation conçue comme une seule entité mais distribuée selon des modes différents :

  • une partie en présentiel enrichi
  • une partie en ligne (accès à une plateforme d’e-learning)
  • une classe virtuelle (vidéo-conférence, synchrone, avec ou sans rediffusion asynchrone)
  • une partie en micro-learning

La classe virtuelle

La classe virtuelle est une vidéo-conférence qui utilise des outils de type pédagogique (tableau blanc, partage de documents, d’écran, de ressources numériques, etc.). Elle peut se dérouler uniquement en plénière (tous les participants assistent à tout en même temps) ou alterner des phases plénières avec des activités en sous-groupes. Une classe virtuelle bien faite donne un véritable sentiment de présence et est vécue par les participants comme du quasi-présentiel. La classe virtuelle peut être proposée seule ou comme partie intégrante d’une formation en e-learning ou en blended learning.

Le microlearning

Le microlearning

Le microlearning ou formation basée sur une granularité très fine et des séquences très courtes proposées en fonction des besoins des apprenants. Ici aussi, ce mode de distribution peut être employé seul ou comme partie d’une formation plus large. Voir notre livre Former avec le Microlearning qui fait le point sur ce mode de distribution plus varié qu’on ne le croit généralement.

Tout cela n’est donc pas opposé, mais complémentaire. Donc, pas de Présentiel contre e-learning !

Du présentiel pur au phygital

Aujourd’hui, nous disposons d’une batterie impressionnantes d’outils qui nous permettent de travailler à la fois dans le virtuel et le réel, le physique et le digital.  Ces deux réalités s’interpénètrent tellement aujourd’hui qu’on parle de « phygital » : d’un monde à la fois physique et digital. 

Réalité virtuelle en formation professionnelle

C’est frappant en réalité virtuelle où le participant se déplace physiquement dans un monde entièrement virtuel, fictif, mais que son cerveau perçoit comme réel.

Le phygital, l’avenir de la formation

Avec le phygital, le numérique et le réel s’interpénètrent pour former une nouvelle réalité alternative.

Une réalité alternative dans laquelle les apprenants peuvent expérimenter sans risque, s’essayer à des techniques qui, sans cela, s’avéreraient coûteuses, voire dangereuses. Par exemple, en formation de sécurité, on peut simuler des chutes ou des accidents industriels réalistes mais sans danger ni pour le stagiaire, ni pour son environnement.

On peut placer un apprenti aux commandes d’une machine industrielle sans immobiliser du matériel réel, sans engendrer de coûts liés aux « ratages », sans risque de casse…

Ces technologies sont accessibles tant en présentiel qu’en ligne – des plateformes de téléchargement de cours en réalité virtuelles se mettent désormais en place.

Elles accentueront encore cette interpénétration entre « réel » et « virtuel », entre présentiel et distanciel. Elles rendront impossible cette fausse opposition « Présentiel contre e-learning ». Pour une plus grande efficacité de la formation. Pour, in fine, le plus grand bénéfice des apprenants.

Catégories
blended learning

Kahoot : Mobilisez vos apprenants !

Comment mobiliser vos apprenants alors que les smartphones et la démotivation ont envahi non seulement les écoles mais aussi les centres de formation ? Les applications ludiques comme Kahoot peuvent apporter un élément de réponse à cette « crise de l’attention » qui sévit dans de nombreux milieux…

  • Les apprenants sont de plus en plus dissipés.
  • Il est de plus en plus difficile de capter leur attention.
  • Les smartphones prennent toute la place.
  • Il n’y a plus moyen de garder un groupe d’apprenants une journée complète
  • etc.

Vous avez déjà entendu toutes ces plaintes ?

Manque de motivation

Stimulez l’engagement avec Kahoot

Kahoot est un système de test ludique et dynamique.

J’ai utilisé ce système avec des groupes de FLE (Français Langue Etrangère). Lorsque vous parlez à ces apprenants d’interrogation ou d’examen, subitement l’atmosphère se charge, les visages s’allongent et la dynamique de groupe retombe comme un soufflé mal cuit…

Pas si vous leur dites : on se fait un Kahoot ?

Là, la magie opère !

Kahoot est un moyen de les interroger, de vérifier leurs connaissances acquises, de tester leur niveau de compréhension d’une nouvelle matière. Exactement comme la traditionnelle interrogation sur une page blanche.

Sauf que :

Kahoot est ludique et dynamique

Kahoot se présente comme un jeu, avec animation, musique et compétition. Et ça fait toute la différence. Soudain, le groupe apathique après la pause de midi retrouve du dynamisme et de l’enthousiasme.

Page d’accueil d’un test de conjugaison française

L’élaboration et la création d’un Kahoot sont extrêmement simple : l’application vous propose plusieurs modèles. Il suffit ensuite de remplir les différentes pages du formulaire avec :

  • une question
  • de deux à quatre réponses dont au moins une est bonne
  • une illustration

Ensuite, lorsque le test est complet, vous pouvez commencer à jouer 😉

Configuration simple et complète

Lorsque vous lancez le jeu, une page de configuration apparaît. Vous pouvez dès lors paramétrer la partie :

Page de configuration de jeu

Vous pouvez choisir entre deux modes de jeu :

  • Classic : chaque joueur joue pour lui-même
  • Team : deux équipes s’affrontent

Normalement, Kahoot se joue avec des smartphones et utilise le wi-fi. Dans l’établissement où je donnais ces formations de FLE, le Wi-fi n’était pas disponible aux stagiaires. Nous utilisions donc la classe d’informatique. J’utilisais l’ordinateur du formateur pour lancer et contrôler le jeu. Chacun des apprenant était derrière son ordinateur et nous utilisions le réseau Internet cablé.

Ca ne diminue en rien la jouabilité ni le plaisir des participants…

Cette page permet de gérer :

  • le nom des participants
  • leur accès à un apprentissage personnel après la session de test (révision des questions difficiles)
  • la musique
  • la distribution aléatoire des questions et des réponses (très important pour éviter les effets d’accoutumance : la bonne réponse, c’est la 4, je me souviens de la dernière fois…)
  • certains modes de connexion

Connexion à Kahoot via smartphone

Pour jouer, il faut se connecter : rien de plus facile. Les participants peuvent utiliser leur smartphone. Voici un exemple en vidéo :

  • D’abord, avec votre navigateur Web habituel, rendez-vous sur Kahoot.it.
  • Entrez le code qui s’affiche sur l’écran de l’animateur du jeu.
  • Tapez Enter
  • Entrez un surnom ou votre nom (si votre animateur possède la version académique).
  • Cliquez sur Enter.
  • Le tour est joué : vous êtes dans le jeu !

Comment se passe une session Kahoot ?

Le formateur est l’animateur du jeu. Il contrôle l’affichage des questions.

Selon le paramétrage, la durée des questions, leur défilement peut être automatique ou réglé manuellement par l’animateur.

Les apprenants répondent aux questions en cliquant sur ce qu’ils croient être la bonne réponse (entre 2, 3 ou 4 propositions).

Le jeu s’accompagne d’une musique entraînante qui participe au côté ludique de l’expérience.

Les résultats des apprenants

L’intérêt d’une version payante de Kahoot, qu’elle soit Académique ou Business, c’est le fait de pouvoir récolter des résultats intéressants sur les participants et leur progression.

Les versions payantes de Kahott permettent de récolter une foule de résultats sous forme de feuilles Google Sheets que le formateur ou le professeur peuvent consulter, conserver, imprimer, distribuer, etc.

Résultats – Résumé des questions sur Kahoot

Ces feuilles Google Sheets peuvent également constituer des preuves de participation et/ou de réussite académiques pour les adaministrations et les pouvoirs subsidiants…

Conclusion : Kahoot, un excellent outil de blended learning

Kahoot est vraiment un outil énergisant pour les groupes d’apprenants : les tests ne sont plus perçus comme des punitions, mais comme des moments de récréation. Ce sont les apprenants eux-mêmes qui réclament : M’sieur, on fait un Kahoot ?

Des apprenants qui en redemandent

Et donc, l’évaluation continue s’impose d’elle-même.

Le piège, c’est évidemment de ne plus faire que ça. Et d’oublier qu’une formation efficace, c’est un parcours varié, qui permet aux apprenants de s’essayer à diverses pratiques. C’est vrai pour l’apprentissage des langues comme pour d’autres disciplines.

Mais avec Kahoot aussi, vous pouvez pratiquez d’autres disciplines qu’un simple test.

Dans un autre article de ce blog, je vous propose un autre niveau de participation avec Kahoot : l’organisation d’un tournoi inter-équipe avec collaboration, co-création et compétition.

Catégories
Ingénierie de la formation

eLearning, MOOC, SPOC & Compagnie : quelques éclaircissements sur la formation numérique

 

Ce mercredi 15 février 2017, j’ai eu le plaisir de présenter un petit exposé pour clarifier différentes notions liées à la formation à distance.  C’était au Café numérique de Bruxelles.  Voici la présentation Prezi que j’y ai utilisée, transformée en vidéo sur Youtube.

e-Learning, SPOC, MOOC, Social Learning ou MicroLearning.  Les acronymes et autres expressions plus ou moins traduites de l’anglais ne manquent pas dans le secteur de la formation digitale.  Il y en a même trop : pour le néophyte, il y a de quoi se perdre.

Le Café numérique de Bruxelles m’a donc proposé de donner un petit exposé pour aider à clarifier toutes ces notions.

eLearning, MOOC, SPOC & Compagnie : sortir du labyrinthe !

Sortir du labyrinthe de l’incompréhension et de la crainte face à des concepts inconnus : tel était l’objectif de ma présentation.

Pour cela, j’ai fait un peu de storytelling : j’ai utilisé Marcel, un personnage fictif confronté au labyrinthe des propositions d’experts.

La formation et le numérique : quelques éclaircissements

Dans cette présentation, je passe en revue les notions suivantes :

  • Présentiel : la formation telle qu’on la connaît depuis toujours, y compris sur les bancs de l’école
  • Présentiel enrichi : le présentiel qui exploite les ressources locales et les ressources sur le web
  • Blended Learning ou formation mixte ou encore formation hybride
  • Formation à distance dont j’ai illustré l’histoire dans cet autre article
  • e-Learning ou apprentissage en ligne que je distingue également dans cet article
  • MOOC ou Massive Open OnLine Course avec l’exemple du MOOC ITyPA dont j’ai eu le plaisir d’être un partenaire lors de la troisième édition
  • COOC ou Corporate Open Online Course avec l’exemple du MOOC sur le SEPA de BNP Paribas
  • SPOC ou Small Private Online Course avec l’exemple de Créez votre cours en ligne de Spoc en Stock
  • MOOC et SPOC : quelles différences entre ces deux modes d’apprentissage (basé sur l’infographie que je vous proposais dans cet article de Spoc en Stock)
  • Mobile Learning ou la formation sur les tablettes et les smartphones
  • Micro-Learning ou un apprentissage sous forme de séquences très courtes, généralement distribué sur les tablettes et smartphones
  • Social Learning : l’apprentissage social, en groupe, en ligne ou hors-ligne

Une présentation Prezi pour comprendre la formation numérique

Vous pouvez également visionner la présentation Prezi que j’ai utilisée pour cet exposé.

Ou télécharger les diapositives de cette présentation au format PDF sur SlideShare :

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
mooc MOOCs

Webinaire : Mooc – Révolution de l’apprentissage en ligne ?

Les organisateurs du Sommet mondial Mémoire et Apprentissage m’ont invité à parlé des MOOC. Voici le webinaire que j’ai eu le plaisir d’animer le samedi 7 novembre dernier.

Les MOOC constituent-ils une véritable révolution de l’apprentissage ?

C’est la question qui était posée par les organisateurs du Sommet Mondial de la Mémoire et de l’Apprentissage qui se déroulait du 2 au 7 novembre dernier.  Je clôturais la série de webinaires avec ce thème des MOOC.

Voici la vidéo de l’événement :

J’ai utilisé l’application en ligne Bunkr pour réaliser la présentation : une application dont je vous reparlerai très bientôt.

Un webinaire autour des MOOC et de l’apprentissage en ligne

Je ne me suis pas contenté de parler des MOOC lors de ce webinaire.  J’ai voulu replacer les MOOC dans le contexte historique de la formation en ligne.

J’ai donc retracé d’abord l’historique de la formation à distance que j’ai illustrée d’une ligne du temps réalisée avec XMind 7 Beta.

Ensuite, j’ai expliqué la définition des MOOC à l’aide d’une carte mentale et j’ai illustré l’offre des MOOC avec différents graphiques Infogram.

J’ai aussi expliqué les distinctions entre xMOOC et de cMOOC avec une carte double-bulle avant de clarifier des notions telles que COOC, SPOC, Blended Learning, Social Learning, etc.

J’ai dès lors  passé en revue quelques avantages des MOOC et la critique qui leur est adressée.  J’ai aussi abordé l’avenir des MOOC et de l’apprentissage dans une rubrique  intitulée « Les MOOC, et après ?« .

J’ai terminé la présentation par quelques conseils pour les personnes qui souhaitent étudier en ligne.

Et nous avons conclu le webinaire par une séance de questions-réponses très intéressantes qui font d’ailleurs partie de la vidéo ci-dessus.

J’espère que ce webinaire aura apporté quelques éclaircissements sur les MOOC et la formation à distance d’hier et d’aujourd’hui.

Qu »en pensez-vous ?

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
Apprendre à apprendre Ateliers Coaching Coaching scolaire Connaissance E-learning formation Jeunes Mind Mapping Outils Pédagogie

Apprendre A Apprendre à Liège

Comment étudier efficacement tout en s’amusant ?  Réponse : avec l’atelier Triple A !

Un nouvel atelier Triple A : Apprendre A Apprendre le jeudi 23 août toute la journée à Liège !

Nous consacrerons toute la journée du jeudi 23 août prochain à découvrir comment étudier efficacement pour ses examens et à long terme… tout en s’amusant !  Atelier réservé aux étudiants du secondaire, de 12 à 18 ans ! 

L »atelier Triple A : Apprendre A Apprendre à Bruxelles a été un succès : les dix jeunes qui ont participé m’envoient une foule de réactions enthousiastes et de superbes mindmaps que je partagerai avec vous dans les prochains jours.

Vous voulez en faire autant ?  Vous voulez découvrir une méthode à la fois ludique et efficace d’étudier vos cours, de présenter vos examens ?  Vous voulez diminuer votre stress ?  Augmenter votre mémoire ?  Prendre des notes exemplaires et rédiger des résumés de cours imparables ?

Alors, soyez des nôtres le jeudi 23 août de 9h30 à 16h 30  à Liège !  Pour un nouvel atelier Triple A : Apprendre A Apprendre !

Le programme :

Tout d’abord, l’accueil : des boissons et une collation pour démarrer la journée en super-forme !  Ensuite, je vous présenterai le programme et les objectifs de la formation !

Celle-ci comporte une journée d’atelier et un e-coaching – autoformation à distance – de 5 semaines pendant lesquelles vous allez approfondir ce que nous avons appris ensemble, réaliser de nouveaux exercices, découvrir de nouvelles techniques, etc.  Ces 5 semaines correspondent à notre méthode : Comment étudier efficacement en 5 étapes ?

Ensuite, nous entrons dans le vif du sujet avec un petit jeu pour faire connaissance.  Nous irons un peu plus loin dans cette connaissance mutuelle avec la technique de l’interview.  Mais celle-ci se base sur une première utilisation du mindmapping.  Je ne vous en dis pas plus, découvrez tout cela avec nous samedi 12, lors de cet atelier Apprendre A Apprendre ! 

Nous découvrirons ensemble les principes de base du mindmapping et vous dessinerez votre première mindmap !  Tout comme nos participants de Bruxelles l’ont fait :

OK, maintenant, vous maîtrisez les principes de base du mindmapping : vous allez maintenant passer à votre première application dans le cadre de vos études.

Celle-ci correspond à la deuxième étape de notre méthode : prendre contact avec le cours.  Il s’agit de vous familiariser avec le contenu de votre cours, de poser les bases d’une bonne compréhension et de la mémorisation.

Je vous propose un texte que vous allez résumer en utilisant le mindmapping.  Cela semble compliqué ?  Pas du tout !  C’est même plus facile que la méthode habituelle : c’est visuel et tout tient sur une seule page !  C’est magique !

Ensuite, autre étape de notre méthode : réutiliser les connaissances.  Il s’agit d’interroger la matière, de se poser des questions pour entrer dans le texte par d’autres portes que celles proposées par l’auteur.

Pour ce faire, nous allons combiner deux choses : la technique du CQQCOQP – une série de questions – conjuguée à la méthode du mindmapping.  Nous allons partir de la carte suivante, pour interroger le texte.  De cette façon, nous comprenons et mémorisons la matière à notre façon.  Et nous préparons les questions et les réponses en vue des interrogations, examens, etc.

Cette partie de la formation fait appel au logiciel de mindmapping XMind.

Si nous avons le temps, nous irons plus loin :  nous choisirons une question qui a du sens par rapport au texte – Qui, Quoi, Où ? – et nous l’explorerons avec une carte conceptuelle.  Par exemple, nous pourrons dessiner une ligne du temps ou éclairer les relations entre les personnages.

Nous terminerons la journée avec des techniques de mémorisation : associations – images, sons, couleurs, sémantique, – localisation, etc.  Des techniques parfois bien oubliées mais terriblement efficaces pour se souvenir d’un point précis de la matière !

Enfin, les participants évaluent la formation au moyen d’une mindmap !

Et l’aventure ne s’arrête pas là puisque pendant 5 semaines, les participants vont pouvoir continuer à travailler à distance grâce à l‘e-coaching via  notre plateforme d’apprentissage mixte ou de blended learning, en bon français…

Inscrivez-vous vite, les places sont limitées !

Catégories
Ateliers E-learning formation Internet Logiciels Outils Projets

E-learning : pourquoi nous avons choisi Moodle et Moostic !

Apprendre à distance, est-ce forcément être seul devant son écran ?  Sans assistance ?  Sans conseil ?  Sans possibilité d’échanger avec d’autres participants ?  Sans rien connaître du formateur ou professeur ?

Non, ceci est un modèle dépassé.  Mais ce n’est pas une fatalité.

La preuve ? Moodle et Moostic !

Nous avons choisi la plateforme Moodle pour ce type de raisons.  Parce que nous ne voulions pas reproduire un modèle scolaire du type : « le professeur sait tout et il va vous dispenser son savoir.  Et vous allez l’avaler sans broncher ».

Phénomène agravé si l’on est seul derrière son clavier à se débattre face à de telles méthodes qui ne devraient même plus avoir droit de cité dans les écoles.

Dans la plupart de nos ateliers de formation, nous pratiquons l’enseignement mixte, le blended learning : c’est-à-dire que nous dispensons une partie en présentiel et le reste en ligne.

Afin de répondre aux principes de notre Charte pédagogique, nous avions besoin d’un outil qui permette une pédagogie ouverte, participative, basée sur les échanges et la formation entre les pairs.

Nous avons trouvé tout cela chez Moodle.  (Cliquez sur la carte pour la voir en taille réelle dans notre espace XMind).

Moodle et Moostic

Moodle, est la contraction de Modular Object-Oriented Dynamic Learning Environment (environnement d’apprentissage dynamique et modulaire, orienté objet).  C’est une plateforme d’apprentissage en ligne de philosophie constructiviste qui a été conçue par Martin Dougiamas, un formateur et informaticien australien.

Qu’entend-t-on par constructiviste ?

D’après l’article WikiPedia sur Moodle « le constructivisme postule que la connaissance est construite dans l’esprit de l’apprenant et non retransmise de manière statique via des livres ou des formateurs. La fonction du formateur, du point de vue du constructivisme, est de créer un environnement pédagogique permettant aux apprenants de construire leurs connaissances à partir de leurs expériences et compétences. »

Cela se traduit par des outils qui permettent la collaboration en ligne et l’échange des savoirs.  Par exemple, un forum permet à tous les participants de poser une question, de formuler une proposition, partager une expérience… avec tous les autres participants et avec le formateur quand il le désire.  Un candidat entrepreneur peut parler de ses difficultés, faire partager ses expériences ou proposer des solutions à un autre participant à la formation Je crée mon entreprise…

Le formateur peut également organiser un chat de manière régulière.   Tous les participants peuvent donc lui adresser leurs questions, leurs remarques, etc. et intervenir en temps réel avec les autres apprenants.

Espace de travail Moodle

Dans nos formations, nous organisons un chat par semaine, de façon à ne pas perdre le contact avec les participants.

Un système d’email permet d’échanger de manière individuelle avec tous les participants d’une formation ou avec le formateur.

La plateforme est accessible 24 heures sur 24, quand vous le souhaitez.  Vous vous connectez quand vous le désirez et travaillez à votre rythme.

Vous lisez les manuels, effectuez les exercices.  Certains d’entre eux (comme les questionnaires à choix multiples) sont auto-corrigés (le système vous donne immédiatement vos résultats) d’autres sont déposés pour le formateur à une date indiquée.

Les exercices remis sont toujours commentés par le formateur pour vous permettre d’avancer efficacement dans l’acquisition des nouvelles notions.

Nous ajoutons aussi des ressources à chacun de nos cours :

  • bibliographies : des livres accessibles sur le sujet
  • modèles gratuits (mindmaps, questionnaires pour votre projet d’entreprise, etc.)
  • vidéos, fichiers MP3, etc.
  • liens vers des sites Internet de référence
  • Etc.

qui vous permettent d‘aller plus loin dans votre progression personnelle, si vous le désirez.

Moodle peut également vous permettre de créer un espace de travail dans votre entreprise pour le travail à distance.

Nous l’utilisons aussi lors de cours en apprentissage mixte (Blended learning)  pour des entreprises ou institutions qui souhaitent bénéficier des avantages combinés de l’apprentissage en présentiel et en ligne : gain de temps, d’argent, contact avec le formateur, rythme personnel respecté, renforcement des acquis par l’autoformation…

Et Moostic ?

Moostic est une société suisse qui héberge votre plateforme moyennant un abonnement modique.  Nous l’avons choisie pour sa facilité d’utilisation, pour sa dimension multilingue : votre formation en français sera vraiment en français sans avoir la mauvaise surprise de tomber sur des exercices en anglais ou de la documentation en coréen…

Logo Moostic

Nous pouvons donc nous concentrer totalement sur les dimensions pédagogiques de nos formations et confier la tuyauterie (le hardware) à notre hébergeur préféré…

Bon amusement et surtout, bonne progression dans vos formations avec nous !

Catégories
Apprendre à apprendre E-learning formation Langues Mind Mapping Orientation professionnelle Pédagogie

On site learning, e-learning, blended learning : quelques explications sur les modalités d’apprentissage

On vous a parlé – voire proposé – des formation en e-learning ou  en blended learning ?  Et vous vous demandez toujours de quoi il s’agit ?

Pas de panique : voici quelques explications et une mindmap pour éclaircir tout ça !

Derrière ces termes techniques se cachent des réalités très simples à comprendre.  Cette carte heuristique vous donne un aperçu des trois modes d’apprentissage que je vais aborder ensuite. (cliquez sur l’image pour l’agrandir.  Vous pouvez aussi  visionner la carte ici, sur le site du logiciel de mindmapping XMind.  Ceux (il y en a encore) qui n’ont pas le programme XMind, peuvent le télécharger ici).

Les modalités d’apprentissage

Trois grands modes d’apprentissage

Déjà, on peut commencer par traduire ces termes :

On site learning :

c’est la formation en classe ou en local commun.  C’est ce que vous avez connu depuis la maternelle :  tout le monde – formateur et apprenants –  est dans la même pièce et participe physiquement à la formation.  Cela peut-être plus ou moins directif ou participatif, mais tout le monde est physiquement présent.  C’est pourquoi ce terme à été traduit en français par formation en présentiel.

e-learning (ou encore online learning) :

ici, il s’agit d’apprentissage à distance, généralement via une plateforme d’e-learning, accessible par Internet.  Une plateforme est un ensemble de programmes, hébergés sur un serveur, et qui vous permettent de vous former à distance.  Vous pouvez donc apprendre des langues, le mindmapping, la photo, le secrétariat, la comptabilité, la cuisine asiatique, etc. sans bouger de votre fauteuil préféré.  On le traduit en français par les expressions apprentissage à distance, en ligne ou encore distanciel.

e-learning ou apprentissage à distance

Il existe plusieurs standards pour les plateformes d’e-learning, mais cet article ne se voulant pas trop technique, je citerai simplement quelques plateformes existantes : Moodle, Ganesha, Claroline

Il existe encore une différence fondamentale dans la façon d’organiser l’apprentissage à distance :

synchrone :

  • c’est-à-dire que le cours ou la formation est donné(e) à un moment précis (c’est le principe des webinars, séminaires en ligne). Tout le monde se connecte en même temps pour suivre une vidéo-conférence ou un chat, ou simplement des instructions en temps réel.

asynchrone :

  • ici, vous vous connectez quand vous le désirez et vous vous formez à votre rythme.  Vous effectuez vos exercices, vous lisez vos instructions, vous passez les tests quand cela vous convient.    C’est en grande partie de l’autoformation.

Ces deux modes d’apprentissage en ligne peuvent s’assortir d’e-tutorat : c’est-à-dire qu’un professeur ou un formateur peut vous suivre, vous encourager, vous donner un retour sur vos performances, corriger vos exercices et vous les renvoyer avec des commentaires, etc.  Exactement comme le ferait un professeur en présentiel, mais à distance.  Cela peut se faire par e-mail, par chat, par participation à des forums ou en vidéoconférence.

Synchrone ou asynchrone ?

Blended learning :

c’est un mélange des deux précédents.  Le formateur donne quelques cours en présentiel, mais les apprenants peuvent continuer à s’autoformer, à effectuer des exercices en ligne, à chatter entre eux ou à participer à des forums ou compléter des documents wiki…  Ces séquences en ligne peuvent être synchrones – tout le monde se connecte en même temps – ou asynchrones –  chacun apprend à son rythme – entre deux séances en présentiel…

C’est ce qu’on appelle l’apprentissage mixte.

Dans de prochains articles, nous explorerons ensemble les avantages et les inconvénients de chacun de ces sytèmes ainsi que les outils qu’on peut y utiliser.

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !