Catégories
Apprendre à apprendre Uncategorized

Apprendre, cela s’apprend ! Atelier à Bruxelles

Cela faisait plusieurs années que je n’avais pas animé d’atelier Apprendre à Apprendre.  Suite aux nombreuses demandes, j’ai décidé d’en animer un à Bruxelles le 23 août prochain, destiné aux étudiants du secondaire, âgés de 12 à 17 ans.

Apprendre à Apprendre : un atelier plus une formation en ligne

 

  • Tu as des difficultés à mémoriser certains cours ?
  • Tu as du  mal à organiser ton travail ?
  • Tu n’arrives pas à résumer correctement un texte ?
  • Tu sens que tu travailles mais les résultats ne sont pas la hauteur ?
  • Ou tu as simplement envie d’améliorer tes résultat ?

Alors, cet atelier est fait pour toi !

Une journée fun et efficace

Etudier, ce n’est pas forcément ennuyeux : ça peut même devenir fun si :

  • tu emploies les bonnes techniques
  • tu apprends avec tes copains plutôt que tout seul dans ton coin
  • tu utilises ta tablette ou ton ordinateur
  • tu organises bien ton temps de travail et ton temps pour te relaxer

Lors de cette journée, tu vas pouvoir expérimenter des techniques fun et efficaces :

D’abord, nous allons faire connaissance avec un jeu : parce que c’est important de commencer la journée dans la bonne humeur.  Ca met ton cerveau en condition pour mieux apprendre.  Etonnant, non ?

Le kanban, une méthode simple pour mieux organiser ton travail

Le kanban, tu connais ?  C’est une méthode inventée par Toyota pour organiser le travail de ses équipes.

Kanban d’étudiant

Bon d’accord, tu ne travailles pas encore et tu n’habites pas le Japon.  Mais cette méthode ultra-simple est un moyen très efficace pour toi aussi.  Pendant toute la journée, nous utiliserons cette méthode pour :

  • visualiser nos objectifs
  • maîtriser notre flux de travail
  • voir nos progrès sur le tableau

Le kanban est aussi un très bon outil de motivation, car tu vois littéralement le travail accompli au cours de la journée, de la semaine ou du mois.

Le mindmapping pour mieux comprendre un texte

Comment bien comprendre et mieux mémoriser un cours, un livre ou un article ?

Le mindmapping permet de repérer et d’organiser les idées du texte pour en faire un plan logique.

Les cartes mentales (ou mindmap) permettent aussi de se poser les bonnes questions pour analyser un cours.

Un atelier pour étudier plus efficacement

Avec les couleurs, les branches et les images, une carte mentale est plus agréable à mémoriser qu’une simple page blanche.  Et avec ta tablette ou ton smartphone tu peux l’emporter partout avec toi !

Des techniques et des outils pour mémoriser

Tu as une bonne mémoire ?

Oui.  Tu as DES bonnes mémoires, car nous avons tous plusieurs sortes de mémoire.  Le tout, c’est de savoir comment les faire travailler quand tu en as besoin !

Tu vas découvrir de puissantes techniques de mémorisation, comme le palais de mémoire.  Et aussi la méthode des répétitions espacées qui renforcent la mémorisation à long terme.

Impact des répétitions espacées

Nous allons aussi utiliser des flashcards, un outil très simple que tu peux réaliser sur du papier ou bien sur ta tablette ou même ton smartphone.

Avec cette technique, tu peux dégainer ton smartphone et réviser quand tu veux, où tu veux !

Informations pratiques

Atelier Apprendre à Apprendre

Le 23 août 2017 de 8h30 à 16h30.

Public : étudiants de l’enseignement secondaire de 13 à 17 ans.

Adresse : F9 Languages, Avenue Louise 120 à 1050, BRUXELLES.

Inscription : 120 euros pour la journée plus l’accès à la plateforme en ligne pendant un an.  Tarif dégressif à partir du deuxième enfant.

Nombre de places disponibles : 16.

Catégories
Ingénierie de la formation

eLearning, MOOC, SPOC & Compagnie : quelques éclaircissements sur la formation numérique

 

Ce mercredi 15 février 2017, j’ai eu le plaisir de présenter un petit exposé pour clarifier différentes notions liées à la formation à distance.  C’était au Café numérique de Bruxelles.  Voici la présentation Prezi que j’y ai utilisée, transformée en vidéo sur Youtube.

e-Learning, SPOC, MOOC, Social Learning ou MicroLearning.  Les acronymes et autres expressions plus ou moins traduites de l’anglais ne manquent pas dans le secteur de la formation digitale.  Il y en a même trop : pour le néophyte, il y a de quoi se perdre.

Le Café numérique de Bruxelles m’a donc proposé de donner un petit exposé pour aider à clarifier toutes ces notions.

eLearning, MOOC, SPOC & Compagnie : sortir du labyrinthe !

Sortir du labyrinthe de l’incompréhension et de la crainte face à des concepts inconnus : tel était l’objectif de ma présentation.

Pour cela, j’ai fait un peu de storytelling : j’ai utilisé Marcel, un personnage fictif confronté au labyrinthe des propositions d’experts.

La formation et le numérique : quelques éclaircissements

Dans cette présentation, je passe en revue les notions suivantes :

  • Présentiel : la formation telle qu’on la connaît depuis toujours, y compris sur les bancs de l’école
  • Présentiel enrichi : le présentiel qui exploite les ressources locales et les ressources sur le web
  • Blended Learning ou formation mixte ou encore formation hybride
  • Formation à distance dont j’ai illustré l’histoire dans cet autre article
  • e-Learning ou apprentissage en ligne que je distingue également dans cet article
  • MOOC ou Massive Open OnLine Course avec l’exemple du MOOC ITyPA dont j’ai eu le plaisir d’être un partenaire lors de la troisième édition
  • COOC ou Corporate Open Online Course avec l’exemple du MOOC sur le SEPA de BNP Paribas
  • SPOC ou Small Private Online Course avec l’exemple de Créez votre cours en ligne de Spoc en Stock
  • MOOC et SPOC : quelles différences entre ces deux modes d’apprentissage (basé sur l’infographie que je vous proposais dans cet article de Spoc en Stock)
  • Mobile Learning ou la formation sur les tablettes et les smartphones
  • Micro-Learning ou un apprentissage sous forme de séquences très courtes, généralement distribué sur les tablettes et smartphones
  • Social Learning : l’apprentissage social, en groupe, en ligne ou hors-ligne

Une présentation Prezi pour comprendre la formation numérique

Vous pouvez également visionner la présentation Prezi que j’ai utilisée pour cet exposé.

Ou télécharger les diapositives de cette présentation au format PDF sur SlideShare :

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
formation

Sondage : quelles formations pour cet été ?

Je voudrais savoir quelles formations vous intéressent pour cet été.  J’ai donc créé un petit sondage qui ne vous prendra que quelques minutes.

Avez-vous choisi votre formation ?

Source photo : Jeshu John – Designers Pics.

L’été, ce n’est pas seulement la période des vacances, des séjours à la plage ou des randonnées à la montagne.  C’est aussi une période propice à la découverte, à l’expérimentation, loin de la cohue et de la précipitation des jours de travail.

C’est donc le moment rêvé pour se former à de nouvelles pratiques, à de nouveaux outils, à de nouveaux modes de pensée.

Des formations et des ateliers pour juillet, août et septembre

Je vais organiser des formations pendant les mois de juillet et août ainsi qu’à la rentrée de septembre.  Mais avant de lancer les opérations – réservation de salles, création de cours en ligne, etc. – j’aimerais avoir votre avis.

Quelles formations souhaitez-vous pour les prochains mois, voire les prochaines semaines ?

J’ai rédigé une liste de formations et d’ateliers susceptibles d’être programmés en juillet, août et septembre.  Je la reprends dans le questionnaire ci-dessous.

Pouvez-vous répondre au questionnaire ?  Cela ne vous prendra que quelques minutes.  Mais de cette façon, je pourrai vous proposer des formations qui vous intéressent vraiment.

Merci d’avance pour votre collaboration,

Marco.

 Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
Médias sociaux

Formation : élaborez votre stratégie de marketing social

Etre sur les réseaux sociaux. Oui, mais pour quoi faire ? Etre comme tout le monde ? Ou élaborer une véritable stratégie de marketing social ? Cette formation vous donne les clés pour développer votre business via une forte identité numérique.

De nombreuses entreprises sont présentes sur les réseaux sociaux « parce qu’il faut y être ». Tout comme « il faut avoir un site web ». Sans se poser la question essentielle : « les réseaux sociaux, pour quoi faire » ?

En réalité, aujourd’hui, les réseaux sociaux sont un maillon essentiel, incontournable de toute présence sur Internet.  Ils font partie du processus de vente :

  • en attirant l’attention sur votre expertise,
  • en drainant du trafic vers votre site web,
  • en établissant une relation positive à long terme avec vos clients et prospects

Quels réseaux sociaux pour mon entreprise ?

Une formation pour définir votre stratégie de marketing sur les réseaux sociaux

Si vous n’êtes pas familiers des réseaux sociaux, vous vous posez sans doute encore beaucoup de questions :

  • comment intégrer ce marketing des réseaux sociaux dans le marketing global de mon entreprise ?
  • par où commencer ?
  • sur combien de médias sociaux mon entreprise doit-elle être présente ?
  • que faire sur ces différents médias et canaux de communication ?
  • comment mesurer l’impact de mes campagnes de marketing sur les réseaux sociaux ?
  • combien cela va-t-il me coûter ?
  • combien de temps dois-je y consacrer par jour ?
  • faut-il automatiser certaines procédures ?
  • dois-je sous-traiter tout ou partie de ce travail ?

Cette formation répondra à toutes ces questions et à bien d’autres encore.

Une formation en marketing social qui répond à vos questions

Notre formation répondra à toutes ces questions, de façon pratique.  A la fin de la journée, vous repartirez avec votre propre plan de marketing social :

  •  une analyse des objectifs de votre entreprise ou de votre campagne de marketing
  • une identification des canaux correspondants aux segments de votre public-cible
  • une description du type d’action à mener sur chaque réseau social 
  • des indicateurs-clés pour mesurer l’impact de vos différents canaux de communication
  • un plan de publication directement applicable

Programme de la formation

 1) Le matin : quels réseaux sociaux pour mon entreprise ?

  • Présentation du programme de la journée – (présentation interactive Prezi)
  • Brise-glace : le détective sur les réseaux sociaux (jeu de Thiagi
  • Typologie des réseaux sociaux : quels médias/réseaux pour qui ?  pour quoi faire ? – (présentation interactive Prezi)
  • Le Cercle d’Or : mon entreprise, ses valeurs, ses méthodes, ses produits et services – exercices par les participants avec le support visuel fourni par le formateur
  • La méthode Epure : Ecouter, Publier, Réagir (présentation interactive Prezi)

La méthode EPuRE

2) L’après-midi : Mise en place de votre plan de social marketing

  • Quelle stratégie pour quel objectif ? Cible, objectif, contenu, canal – exercice sous forme de tableau par les participants sous la supervision du formateur – travail individuel – mise en commun en plénière
  • Animer une campagne : quelques exemples et quelques outils – présentation Prezi
  • Planifier votre campagne : le calendrier éditorial
  • Comment mesurer le ROI de ma campagne : définir un indicateur – exercice par les participants pour compléter le tableau de gestion de campagne
  • Outils d’analyse statistiques : mesurer et adapter

Elaborer un plan de marketing social

Informations pratiques et inscription

Cette formation est organisée par AD Coaching

Date : le mercredi 17 juin 2015.

Horaire : de 9 à 17 heures.

Adresse : Hôtel Ibis, Chaussée Romaine, 572, à 1853, Bruxelles.

Prix :

  • Particuliers : 395 € tout compris
  • Indépendants et entreprises : 595 € HTVA

Transports – parking :
Autoroute : sortie 7 Expo – Chaussée Romaine
Métro 1A ROI BAUDOUIN
Bus L-BN 221-BS MADELON ou  EXPO ; 52 ESPLANADE
Tramway 23-81-84-89 HEYSEL
Train gare de BRUXELLES NORD

Repas : lunch et collations inclus.

Ne tardez pas : les places sont limitées !

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
Entreprise

BXECO : le magazine économique de la Région Bruxelles-Capitale

BXFM nous revient avec un nouveau magazine économique : BXECO.  Un travail d’équipe sur l’actualité économique de la Région de Bruxelles-Capitale.

L’an dernier, je vous annonçais la création d’une chronique sur l’emploi sur une nouvelle radio bruxelloise : BXFM. La grille des programme a été modifiée et la chronique a disparu avec l’émission qui la portait.  C’est la vie d’une radio : il faut coller au plus près des réalités des auditeurs et celles-ci changent de plus en plus rapidement.

Aujourd’hui, je peux vous annoncer la naissance d’un nouveau magazine sur BXFM : BXECO.

Ca bouillonne chez BXECO !

Il s’agit d’un magazine économique.

« Quoi ? Un magazine économique ? Quelle horreur ! Ca doit être chia ennuyeux comme la pluie ! Et la pluie, à Bruxelles, on en a déjà notre compte… »

Une magazine économique né d’une réflexion collective

Relax, Max !

BXECO n’est pas un interminable monologue de prof de fac, ni un de ces pseudo-débats qui ne rassemblent que des experts tous d’accord sur une théorie bien jargonneuse et à laquelle le commun des mortels ne comprend que pouic…

Non, BXECO, c’est un travail d’équipe entre des animateurs radio chevronnés, des journalistes professionnels et des spécialistes de l’emploi, de la formation, de la création et de l’accompagnement de PME, du Web 2.0 et des médias sociaux, etc.

Nous préparons ce magazine depuis des mois, en stoemeling comme on dit à Bruxelles. Depuis des mois, nous nous réunissons régulièrement, nous brainstormons à tout va, livemapping à l’appui (ne me dites pas que ça vous étonne !)… et je pense que nous avons réussi à vous concocter une recette aussi appétissante que digeste et prometteuse.

Depuis l’origine de cette idée, de nombreuses institutions bruxelloises sont à pied d’œuvre sur ce projet :

  • Impulse (ex-ABE, Agence Bruxelloise pour l’Entreprise)
  • 1819 Impulse (service d’information aux entreprises)
  • la BECI (Chambre de Commerce de Bruxelles)
  • l’EFP (Centre de Formation en Alternance)
  • Bruxelles-Formation (l’équivalent de Pôle Emploi pour la formation des demandeurs d’emploi)
  • le Centre pour Entreprises en Difficulté
  • le Centre d’Entreprises de Molenbeek
  • Etc.

Un programme varié animé par une équipe plurielle

Comment ça se passe ?

Le programme sera diffusé chaque vendredi de 11 heures à midi, de quoi vous mettre en appétit pour le reste de la journée.

Chaque émission explore un thème : un métier, un homme ou une femme, un secteur d’activité.

Pour la première émission, nous commençons tout en charme et poésie avec le métier de fleuriste. Olivier Kahn, coordinateur du Centre pour Entreprise en Difficulté vous donne des conseils pour réussir la création de votre PME, mais aussi pour durer, pour consolider votre business tout au long des années. Il fait ça avec l’intelligence pénétrante et l’humour à froid qui le caractérisent dans la vie.

Roland Giroul, du centre de formation en alternance EFP vous parlera des aspects concrets de ce métier de fleuriste, de la formation professionnelle qui vous permet d’y accéder, etc. Il sait de quoi il parle, lui dont l’institution forme plus de 7.000 futurs professionnels par an. Et il sait mettre les mains dans le moteur, vous faire entrer dans le vif des choses : quand il évoque l’agencement d’une boutique de fleurs, vous sentez le parfum des roses et du jasmin comme si vous y étiez.

Ensuite, Gilian Gobé, notre journaliste-maison interviewe un fleuriste installé qui nous fait part de son quotidien : les difficultés, les heures non comptées, les obstacles d’une législation pas toujours adaptées aux réalités d’aujourd’hui… mais aussi les joies et les satisfactions d’exercer un métier qu’on a choisi, d’une vocation accomplie.

Véronique Flammang vous présente ensuite une institution : ce vendredi 21 novembre, ce sera 1819 Impulse, le service d’information aux indépendants et PME. Un portrait tout en finesse d’un service qu’elle connaît bien. Elle fera ensuite un point sur l’agenda des formations à Bruxelles ces prochaines semaines.

Et enfin, je terminerai l’émission avec trois sujets liés aux médias sociaux : la Belgique est l’un des pays les plus connectés au monde avec une moyenne de 2,5 appareils par personne. Mais quel impact cela a-t-il sur les entreprises belges ? Nous verrons aussi comment les étudiants peuvent désormais profiter de leur compte sur Linkedin et enfin, je vous présenterai une application qui permet de distinguer parmi les groupes Linkedin, quels sont ceux qui vivent vraiment et ceux qui ressemblent à des territoires zombies… Certaines semaines, j’alternerai cette chronique avec ma complice, Laurence Galambert, spécialiste bien connue du web marketing.

Ce programme n’aurait pas d’âme sans notre MC (Maître de Cérémonie) Laurent Daube, qui, en virtuose de la radio, jongle à la fois avec les manettes du studio et les réparties de l’équipe. Avec ses questions intelligentes, ses réparties inattendues et sa curiosité insatiable, il fait rebondir le magazine et captive l’auditeur de bout en bout.

Envie de vérifier si je vous raconte des salades ? Rejoignez-nous ce vendredi 21 novembre de 11 heures à midi sur BXFM 104.3 ou en écoute sur Internet. L’émission n’est pas encore podcastée, mais elle sera rediffusée pendant le weekend, restez vigilant !

 Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
Recherche d'emploi Stratégie

Careercoaching : gérez votre recherche d’emploi avec Mindomo

Careercoaching, centre de formation bruxellois, propose une formation « Pilotez votre recherche d’emploi avec Mindomo« .  J’animerai cet atelier le samedi 18 octobre prochain.

Gérer une recherche d’emploi, c’est piloter un projet.  C’est ce qui m’a donné l’idée de cette formation « Pilotez votre recherche d’emploi avec Mindomo« .

Une formation qui tire parti non seulement des cartes mentales ou mindmaps, mais aussi de l’interface « Projects » du célèbre logiciel de mindmapping.

Careercoaching, nouveau centre de formation au coeur du quartier européen de Bruxelles, m’a proposé d’animer ce nouvel atelier d’un jour dans leurs locaux du Square de Meeûs.

Gérez votre recherche d’emploi comme un projet professionnel

Une recherche d’emploi performante, cela ne s’improvise pas.

Que vous soyez déjà employé ou demandeur d’emploi, vous allez avoir besoin d’une méthode et d’outils fiables pour vous organiser et vous distinguer de la concurrence.

Le logiciel de mindmapping Mindomo, avec son accessibilité sur toutes les plateformes et son interface « Project » se prête particulièrement bien à la gestion de projets complexes, étendus dans le temps.

(Double-cliquez sur l’image pour ouvrir la présentation interactive en ligne).

Recherche d’emploi avec Mindomo

a) Définissez vos objectifs professionels

Les mindmaps sont des outils exceptionnels pour répondre au type de questions que vous devez vous poser en recherche d’emploi :

  • Quel type d’emploi recherchez-vous ?
  • Quelles sont vos compétences pour répondre à ce genre d’annonce ?
  • Qu’est-ce que vous aimeriez trouver dans cet emploi ?
  • Qu’est-ce que vous n’aimeriez pas retrouver dans votre prochain emploi ?
  • Qu’est-ce que vous auriez aimé faire mais que vous n’avez pas eu l’opportunité de faire jusqu’à présent ?

Elles sont aussi un moyen particulièrement adapté pour vous préparer aux entretiens d’embauche : d’ailleurs, rien ne vous empêche de vous rendre à votre entretien avec une mindmap qui reprend les informations essentielles que vous désirez présenter.

b) Structurez vos documents de recherche d’emploi

 Les mindmaps sont également très intéressantes pour structurer vos documents de recherche d’emploi :

  • votre lettre de motivation
  • votre CV
  • vos profils sur les médias sociaux

J’ai déjà proposé des articles et des modèles sur la construction du CV avec une mindmap.   Je vous ai donné des conseils sur la préparation de l’entretien d’embauche avec une mindmap.

Mais vous pouvez aussi élaborer une lettre de motivation efficace avec une mindmap.  Ou structurer les points forts de vos profils sur des réseaux sociaux professionnels comme Linkedin ou Viadeo.

 c) Programmez vos rendez-vous et vos actions

Avec l’interface Projets de Mindomo, n’oubliez plus jamais rien ! Vous pouvez rassembler en un même lieu :

  • vos mindmaps (Mind Maps)
  • tous vos documents : CV, lettre de motivation, mais aussi une copie de vos courriers, de vos e-mails, de vos projets de lettres, etc. (Resources)
  • le chat avec d’autres personnes qui comme vous recherchent un emploi (Conversations)
  • vos notes – qui peuvent être privées ou partagées avec d’autres (Notes)
  • vos tâches : tout ce que vous devez effectuer dans le cadre de votre recherche d’emploi (Tasks)

Interface Projets de Mindomo

C’est le poste de pilotage de votre recherche d’emploi : à partir d’ici, vous pouvez gérer votre recherche d’emploi comme n’importe quel projet professionnel !

d) Organisez votre veille sur Internet avec Mindomo

Conservez sous la main tous les liens vers les sites  qui vous intéressent dans le cadre de votre recherche d’emploi :

  • d’employeurs potentiels
  • de recruteurs
  • d’entreprises
  • d’organisations syndicales,
  • d’administrations (Pôle Emploi, Forem, Actiris, etc.)
  • etc.

D’un simple clic de souris sur le widget Mindomo, vous rassemblez tous vos liens intéressants au même endroit.  Vous pouvez ensuite créer des mindmaps thématiques sur une entreprise, une ville, un secteur économique, etc.

e) Recherchez de l’emploi à plusieurs avec le mindmapping collaboratif

Utilisez les fonctionnalités de partage et de collaboration en ligne de Mindomo pour rechercher de l’emploi à plusieurs :

  • échangez-vous des tuyaux sur les entreprises qui engagent
  • préparez vos entretiens d’embauche ensemble
  • partagez vos réseaux
  • relisez mutuellement vos documents avant l’envoi
  • etc.

Et multipliez les chances de décrocher enfin le job qui vous convient !

Modalités pratiques

Journée de formation en présentiel : le 18 octobre 2014, de 9 heures à 16 heures.

Suivi en ligne : trois mois après la journée de formation en présentiel

Careercoaching, Square de Meeûs, 35, 1000, Bruxelles.

Modalités pratiques et inscriptions sur le site de Careercoaching.

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
Apprendre à apprendre Ateliers formation

Formations Apprendre à apprendre pour étudiants de tous âges

Je lance à la fin des mois de juillet et d’août, de nouveaux ateliers du type « Apprendre à Apprendre« .  Ils concernent tous les âges : depuis l’école primaire jusqu’à l’université.

Cela fait plusieurs années maintenant que j’anime des ateliers-formations du type « Apprendre à apprendre« .  Les premiers étaient destinés aux étudiants du secondaire, de 13 à 18 ans.

Formation J’étudie plus efficacement pour les étudiants de 13 – 18 ans en secondaire

Je maintiens un atelier pour cette tranche d’âge.  Je l’ai intitulé « J’étudie plus efficacement« .  Il est basé sur :

C’est ce que j’ai fait notamment dans cette carte conceptuelle (cliquez sur l’image pour ouvrir la carte conceptuelle en ligne).

Carte conceptuelle Mindomo

J’ai résumé une vidéo de cours issue du MOOC « Les Clés pour devenir Community Manager« .  Cette vidéo est intitulée Qu’est-ce que le webmarketing et constitue la première partie de la première semaine.  La carte conceptuelle ci-dessus illustre bien la façon d’étudier avec ce type d’outils : on synthétise un cours sous forme visuelle, en illustrant les différentes étapes et en montrant les liens entre les diverses parties du cours.

Les participants apprendront également des techniques de mémorisation telles que les flashcards ou la méthode des loci (ou palais de mémoire).

Tout au long de l’atelier, les participants seront sensibilisés à l’utilisation du kanban personnel pour les aider à la gestion de leur travail.

Informations et inscriptions :

A Bruxelles, dans les locaux de FIL SPRL, place de la Minoterie, 10 à 1080, Bruxelles.

Informations et inscription pour la formation J’étudie plus efficacement le 29 juillet.

Informations et inscription pour la formation J’étudie plus efficacement le 26 août.

Formation J’apprends à apprendre pour les élèves de l’école primaire (de 6-12 ans)

« J’apprends à apprendre » est une formation destinée aux élèves de l’enseignement primaire de 6 à 12 ans, accompagnés de leurs parents ou non.

Ici aussi, on démarre la journée par un jeu et ensuite les bases du mindmapping manuel.

Les enfants apprennent à dessiner une carte mentale et à résumer un texte simple.  Ils travaillent ensuite sur la méthode CQQCOQP, comme leurs aînés.

Mais au lieu de travailler avec les cartes conceptuelles, ils apprennent à utiliser certains organisateurs graphiques, telle la carte double-bulle : une façon très efficace de les amener à établir des comparaisons raisonnées.  Ils doivent remplir la colonne de droite, laissée vide, à l’aide des éléments de la colonne du centre – les catégories générales – et ceux de la colonne de gauche – ici, les caractéristiques des araignées, qu’ils doivent comparer avec celles des insectes.  (Double-cliquez sur la carte pour l’agrandir : vous pouvez aussi la télécharger gratuitement sur ma page personnelle Biggerplate).

Comparer avec une carte double-bulle

Nous terminons la journée de formation par une série d’exercices mnémotechniques : des flashcards pour apprendre à mémoriser du vocabulaire, par exemple.

Pour les 6-9 ans, je recommande vraiment la présence d’au moins un des parents : de cette façon, ils pourront non seulement participer et aider leur enfant pendant l’atelier, mais surtout, ils pourront le soutenir lors de la préparation des devoirs à la maison.

 Informations et inscriptions :

A Bruxelles, dans les locaux de FIL SPRL, place de la Minoterie, 10 à 1080, Bruxelles.

Informations et inscription pour la formation J’apprends à apprendre du 28 juillet.

Informations et inscription pour la formation J’apprends à apprendre du 25 août.

Formation J’étudie à l’université avec le mindmapping

Et enfin, pour les étudiants d’université ou de l’enseignement supérieur, je propose un nouvel atelier intitulé J’étudie à l’université avec le mindmapping.

Cet formation sous forme d’atelier aura lieu à Bruxelles le 1er août.

Il consiste en une approche très dynamique du mindmapping collaboratif.

Formation J’étudie à l’université avec le mindmapping

En effet, après avoir appris les bases du mindmapping manuel et numérique, les participants seront invités à co-construire des mindmaps en ligne, en collaboration synchrone (en temps réel).

Ils auront aussi l’occasion de pratiquer la veille sur Internet avec les outils proposés par le logiciel de mindmapping Mindomo : ils apprendront ainsi à classer dans une carte des liens et références dont ils auront besoin pour leur travaux.  Et ils pourront effectuer une série d’exercice en ligne.

Pendant tout l’atelier, ils seront sensibilisés à la gestion du temps et du volume de travail avec la méthode du kanban personnel.

Informations et inscriptions :

A Bruxelles, dans les locaux de FIL SPRL, place de la Minoterie, 10 à 1080, Bruxelles.

Informations et inscription pour la formation J’étudie à l’université avec le mindmapping du 1er août.

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
concept map formation Logiciels Mind Mapping Mindomo Outils

Formation Mindmapping pour formateurs et enseignants

 Je lance en juillet prochain une formation de Mindmapping spécialement destinées aux (futurs) formateurs et enseignants : un atelier de deux jours entièrement dédié à la transmission des savoirs par la pensée visuelle.

  • Comment faire passer vos savoirs et vos compétences à des jeunes installés devant leurs écrans toute la journée ?
  • Comment visualiser des informations complexes pour les rendre intelligibles ?
  • Comment organiser vos idées lorsque vous concevez un cours ou une séance de formation ?
  • Comment présenter vos cours de façon attrayante pour capter l’attention de vos apprenants ?

Le mindmapping, avec ses dimensions à la fois ludiques et structurantes, apporte des réponses à toutes ces questions.

(Cliquez sur l’image pour ouvrir la carte interactive en ligne).

Formation de formateurs et enseignants

Une formation mindmapping spécifique pour les formateurs et enseignants

Je vous propose donc une formation spécifique de Mindmapping pour formateurs et enseignants, à Bruxelles, les 24 et 25 juillet prochains.  Cette formation se déroule dans nos locaux, Place de la Minoterie, 10 à 1.080, Bruxelles.

Cette formation en présentiel sera prolongée par un suivi en ligne avec l’interface ClassRoom de Mindomo, le logiciel que j’utiliserai pour cette formation.

La formation mettra surtout l’accent sur la transmission : comment transmettre vos savoirs, compétences et attitudes (savoir, savoir-faire et savoir-être) à vos apprenants de manière efficace avec les outils visuels.  Le second jour, nous verrons aussi comment tirer parti du mindmapping collaboratif.

Deux jours de formation pour maîtriser le mindmapping collaboratif

Pendant ces deux jours, vous allez apprendre les techniques de base du mindmapping manuel, mais aussi celles du mindmapping numérique et enfin, du mindmapping collaboratif : ce dernier se base sur les échanges en ligne en temps réel (synchrone).

Déroulement du premier jour de formation

  • Accueil : dès 8h30
  • Programme de la formation : Présentation avec support visuel Mindomo
  • Brise-glace :  Jeu pour faire connaissance autrement et introduction à la communication non-verbale
  • Le mindmapping pour former et enseigner :  Présentation Prezi
  • Interview : exercice de prise de notes rapide et efficace selon les techniques du Mindmapping
  • Carte d’empathie 1 : exercice de Mindmapping manuel individuel
  • Carte d’empathie 2 : exercice de Brainstorming, élaboration d’une carte collective
  • Scénario pédagogique : première carte numérique Mindomo

Scénario pédagogique

Déroulement du deuxième jour de formation

  •  Accueil : dès 8h30
  • Quiz : Révision des notions apprises la veille
  • Cartes conceptuelles : Expliquez les flux, les procédures et les procès de manière visuelle
  • Gestion de l’information : trouvez l’info sur Internet, gérez les marques-page et les liens avec Mindomo
  • Présentez l’information : présentez l’information recueillie et classée avec le module de présentation de  Mindomo
  • Collaboration : exercice de Mindmapping collaboratif; co-édition à distance en temps réel avec vos collègues, vos apprenants, vos clients
  • Mindomo Classrooom : avec l’interface de classe virtuelle, invitez vos apprenants et assignez-leur des travaux à distance

 Suivi post-formation

Le logiciel de mindmapping Mindomo propose une interface spécifique pour les formations, appelée ClassRoom (salle de classe) que nous apprendrons à utiliser lors de la deuxième journée de formation.  Elle nous servira ensuite pour le suivi post-formation : nous continuerons en effet à échanger des mindmaps, des ressources et des commentaires pendant plusieurs semaines après la formation en présentiel.

Organisez cette formation dans votre institution !

Vous êtes une école, une université ou un centre de formation ?  Nous pouvons organiser une session de ce type pour vous.  Nous formons vos formateurs ou enseignants en fonction de vos besoins.  Nous pouvons mettre l’accent sur tel outil ou méthode.  Nous pouvons adapter le contenu des ateliers aux spécificités de votre institution : université, centre de formation des enseignants, incubateur ou agence d’accompagnement en création d’entreprise, association d’éducation permanente, etc.

Nous organisons cette formation en français ou en anglais. Nous nous déplaçons partout en Europe, Afrique et Asie.

Demandez-nous une offre en utilisant le formulaire ci-dessous et nous reprendrons rapidement contact avec vous afin de vous faire une proposition sur mesure.

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

50.850344.35171
Catégories
cartes argumentaires concept map Mind Mapping Outils Pédagogie

Méthodes pédagogiques : plaidoyer pour l’apprentissage profond

Au milieu des années 1970, quelques chercheurs ont élaboré la théorie de l’apprentissage profond.  Ils soulignaient l’importance pour les étudiants d’exercer leur pensée critique, de créer du lien entre les concepts et de relier les nouvelles notions aux connaissances dont ils disposaient.  Un ensemble de démarches qui correspond bien à ce qui se passe lorsqu’on utilise les cartes mentales, conceptuelles ou argumentaires.

Cela fait maintenant quelques années (doux euphémisme !) que je travaille comme formateur et enseignant.  J’ai pu m’adresser à des publics aussi divers que des adolescents en difficulté – en anglais ou plus généralement en méthodes de travail – qu’à des demandeurs d’emploi en recherche de nouvelles opportunité ou des ingénieurs d’une entreprise pétrochimique multinationale, pour ne citer que quelques cas.

Quelques années aussi que je recherche inlassablement outils et méthodes pédagogiques pour leur offrir le meilleur et surtout pour les aider à réaliser leur potentiel.

Cliquez sur la mindmap Mindomo pour ouvrir la carte mentale interactive dans une autre fenêtre :

Méthodes pédagogiques

Approche profonde versus approche de surface

J’ai trouvé un article de l’Université d’Oxford qui résume très bien les trouvailles de Marton et Säljö.

Pour comprendre les différences entre les deux approches, je les ai synthétisées sous la forme d’une carte conceptuelle que voici.

Cliquez sur la carte conceptuelle pour ouvrir la présentation en ligne :

Carte conceptuelle sur les approches profondes et de surface

Autrement dit, les étudiants qui utilisent l’approche profonde sont nettement plus actifs que ceux qui approchent le cours en surface :

  • ils créent du lien entre les idées
  • ils anticipent les conclusions
  • ils repèrent les structures et les principes organisateurs d’un cours
  • ils intègrent les nouvelles notions aux connaissances déjà acquises
  • ils ne se contentent pas de reproduire des parties du cours en vue de l’examen, mais interagissent activement avec les idées et les connaissances contenues dans le cours pour bâtir leur propre système de connaissance

En un mot, ils élaborent leur savoir personnel.

L’apprentissage profond : un choix stratégique

Cela veut-il dire que les étudiants sont « condamnés » à un style d’étude ?  On est soit « apprentissage profond« , soit « apprentissage de surface » comme on est blond ou brun de naissance ?

Absolument pas !

a) Un choix stratégique selon les circonstances

Les auteurs insistent sur le fait qu’il s’agit d’un choix de stratégie et que les mêmes étudiants utilisent d’ailleurs l’une ou l’autre approche selon l’intérêt qu’ils éprouvent pour la matière…

Et, sans doute aussi, selon le poids de cette matière dans leur cursus.

Autrement dit, vous pouvez choisir dès maintenant d’être un étudiant en « apprentissage profond« .

b) Des approches différentes de la mémorisation

Marton et Säljö distinguent aussi d’autres utilisation de la mémoire dans les approches profondes et de surface.

Alors que les étudiants qui ont choisi l’approche de surface considèrent la mémorisation comme une fin en soi, ceux qui ont opté pour l’approche profonde utilisent la mémorisation des éléments-clés comme moyen de mieux comprendre la matière et de mieux l’intégrer dans leur propre système de connaissances.

Ils extraient du sens de ce processus de mémorisation : ils relient les éléments mémorisés à des choses qu’ils connaissent déjà ou qui peuvent illustrer les structures, les processus, les éléments déterminant d’une matière.

Les étudiants qui choisissent l’approche de surface fonctionnent comme des scanners : ils essaient de mémoriser le plus grand nombre de faits possibles.  Tandis que les étudiants qui privilégient l’approche profonde fonctionne comme des ordinateurs en réseau : ils agrègent des éléments-clés de la connaissance au réseau pré-existant.

c) L’approche « reproduction de contenu » versus l’approche « construction du savoir« 

Mais la différence fondamentale entre les deux approches se situe dans l’intention des étudiants.

L’approche « profonde » a pour objectif la « construction du savoir » : une élaboration personnelle du savoir.  Une approche à long terme qui permet d’obtenir les meilleures notes.  Et qui correpond aussi aux exigences des entreprises où l’on demande de plus en plus d’initiative personnelle, de pouvoir s’autoformer, d’intégrer de nouvelles connaissances et compétences en un temps record.

L’approche « de surface » privilégie la reproduction du contenu d’une matière : il n’y a pas d’interaction à proprement parler avec les éléments de connaissance, mais simple tentative de mémoriser le maximum de contenu.

Les étudiants peuvent d’ailleurs passer relativement vite de l’approche profonde à une approche de surface si la matière s’avère trop difficile ou s’ils ont une méthode de travail peu adaptée aux exigences académiques.

Il n’y a donc pas de fatalité mais choix conscient ou subconscient de stratégies en fonction des situations, parfois par les mêmes étudiants sur les mêmes matières.

L’apprentissage profond : origine

Pas de « types d’étudiants« , mais un système complexe de choix stratégiques

On ne peut donc pas parler de « deux types d’étudiants », mais d’un système complexes de choix stratégiques en réponse à un environnement.

Mais alors, pourquoi un « plaidoyer pour l’apprentissage profond » ?  Parce que j’ai la conviction profonde – elle aussi –  qu’il répond non seulement aux exigences académiques, mais surtout qu’il confère aux étudiants la panoplie de compétences dont ils auront de plus en plus besoin dans un monde où les professions les plus courues dans 10 ans n’existent pas aujourd’hui.

Il y a 5 ans, personne ne parlait de « community managers » : c’est aujourd’hui une des professions les plus demandées.  C’est aussi l’une de celles qui s’apprennent majoritairement sur le tas, en « méthode expérientielle » : learning by doing, apprendre tout en faisant.

C’est l’une des modalités les plus intéressantes de l’apprentissage profond…

Dans un prochain article, j’examinerai quelles sont les relations entre l’approche de l’apprentissage profond et les outils visuels, tels que les cartes mentales, les cartes conceptuelles, les cartes argumentaires et les organisateurs graphiques.

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
Ecriture Etudier efficacement formation Logiciels Scrivener

Rédigez votre thèse ou votre mémoire (TFE) avec Scrivener

De nombreux étudiants éprouvent des difficultés pour terminer leur mémoire (TFE) ou leur thèse de doctorat.  Leurs écrits prennent rapidement des proportions énormes.  Et avec un traitement de texte, cela devient vite ingérable.  Je vous propose une formation avec Scrivener, pour retrouver la maîtrise de vos travaux académiques. 

De nombreux étudiants éprouvent des difficultés énormes pour terminer leur thèse de doctorat ou leur travail de fin d’études (TFE) que ce soit pour un baccalauréat ou un master.

Les recherches s’accumulent ; les tonnes de papiers et de références web s’empilent ; les pages rédigées s’ajoutent les unes aux autres ;  le tout prend des proportions impressionnantes.  Mais rapidement, c’est le sentiment d’angoisse qui domine, propulsé à des hauteurs stratosphériques par des questions du type :

  • où est-ce que j’en suis ?
  • comment terminer ?
  • par quel bout reprendre le monstre ?
  • comment remettre de l’ordre dans cet amoncellement de données ?
  • où est ma structure d’origine qui me paraissait si judicieuse au début ?
  • vais-je pouvoir terminer à temps ?

Scrivener : un logiciel adapté aux documents longs

Si vous ou quelqu’un de votre entourage, vous posez ces questions, il est peut-être temps d’envisager une solution aussi peu chère qu’élégante : Scrivener !

Scrivener est un studio d’écriture complet, proposant de nombreuses options pratiques pour reprendre le contrôle de vos documents longs.  Et, cerise sur le gâteau, Scrivener est très bon marché. Et encore plus intéressant pour les étudiants puisqu’il propose également une licence « éducation » (pour étudiants et enseignants) qui coûte  28,18 euros (prix avec le taux de change du 9 juin 2014).

En quoi Scrivener est-il différent d’un logiciel de traitement de texte comme Word ou celui d’OpenOffice ?

Scrivener est un studio d’écriture, il propose donc un environnement complet pour les écrivains, les rédacteurs, les journalistes, les avocats et les juristes, les enseignants, les étudiants, etc.  Toute personne confrontée un jour ou l’autre à la rédaction d’un document long…

Scrivener : un studio d’écriture complet et bon marché

Les différentes parties de l’écran de Scrivener

Scrivener vous offre une batterie d’outils pour gérer vos documents longs de A à Z.  Sur cet écran, par exemple, Scrivener déploie :

  • la barre d’outils: tout en haut.  Une véritable panoplie d’outils personnalisables, que vous décidez d’afficher ou non et qui vous facilitent la vie ;
  • le classeur : à gauche, permet de savoir à tout moment où vous vous trouvez par rapport à la structure globale.  En déplaçant un titre dans le classeur, vous déplacez aussi le texte et tous les éléments qui l’acompagnent (notes, index, etc.);
  • l’éditeur : au centre, c’est là où vous tapez votre texte.  Vous pouvez choisir d’afficher tous les éléments autour ou bien de ne voir que votre texte en plein écran pour vous concentrer uniquement sur la rédaction ;
  • la barre de format : en bas, vous indique le nombre de mots, de signes, si vous atteignez vos objectifs d’écriture ou non, etc.
  • enfin, l’inspecteur : à droite, vous donne des indications précieuses comme les synopsis, ces petits résumés de chaque partie du texte, pour garder à l’esprit non seulement le contenu, mais l’état d’avancement de chaque morceau de votre document : premier jet, brouillon, texte revu, prêt à imprimer, etc.

La vision des parties de votre document comme autant de cartes indexées sur un tableau de liège facilite aussi le voyage au sein de votre structure.  Il suffit de déplacer une carte pour que tout le contenu correspondant soit disposé au même point de votre structure

Vos chapitres vus comme des cartes indexées

Une formation d’un jour pour maîtriser tous les aspects de votre thèse ou mémoire

Il ne suffit pas d’avoir un outil de travail : encore faut-il une méthode pour l’exploîter pleinement !  C’est ce que je vous propose de faire lors de la formation que j’organise le 23 octobre prochain à Bruxelles, de 9 à 17 heures.

Au cours de cette journée de formation Scrivener, vous apprendrez :

  • à redéfinir votre question de recherche et vos objectifs avec précision
  • à dessiner la structure de votre thèse ou mémoire avec une mindmap
  • à importer cette structure dans Scrivener
  • à ajouter du texte dans Scrivener
  • à importer du texte depuis Word ou tout autre traitement ou éditeur de texte
  • à séquencer votre travail pour correspondre aux normes académiques
  • à organiser et déplacer du texte dans Scrivener
  • à utiliser les différents outils : modèles (templates), classeur, inspecteur, vision sous forme de tableau de liège, etc.
  • à réviser votre texte avec les commentaires, les correcteurs, etc.
  • à partager votre texte
  • à compiler votre texte pour l’impression, l’exportation, etc.

 Vous avez déjà commencé à rédiger votre mémoire ou votre thèse avec un autre logiciel ?  Pas de panique : Scrivener importe les textes issus de la plupart des standards du marché.

Une formation destinée à tous les étudiants de l’université et de l’enseignement supérieur confrontés aux écrits académiques : mémoires, papers, travaux de fin d’études, thèses de doctorat, etc.

A Bruxelles, le 11 juillet 2014, de 9 à 17 heures.

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !