Catégories
E-learning

Norme LTI : quand les outils d’apprentissage travaillent ensemble

La norme LTI (Learning Tools Interoperability) du consortium IMS tend à s’imposer chez les éditeurs d’outils d’apprentissage. Et c’est une bonne nouvelle ! Dans cet article, je passe en revue les caractéristiques de cette norme et quelques outils qui sont compatibles.

Qu’est-ce que la norme LTI ?

La norme LTI est une norme d’échange entre les outils d’apprentissage. LTI est l’acronyme de Learning Tools Interoperability, soit « interopérabilité entre les outils d’apprentissage« .

Cela signifie que deux voire davantage d’outils d’apprentissage peuvent être associés pour travailler ensemble. L’utilisateur final n’a pas besoin de créer plusieurs comptes : les outils sont disponibles immédiatement avec le compte principal.

LTI : une nouvelle norme pour lier vos outils d’apprentissage

Comment fonctionnent les outils liés par LTI ?

Imaginons que j’utilise la plateforme d’apprentissage social à distance Course Networking. Et que je veuille non seulement utiliser l’application de cartes mentales Mindomo, mais que je veuille en faire profiter mes apprenants ? Qu’ils puissent créer des cartes mentales, en bénéficiant de toutes les options payantes, sans créer de compte Mindomo ni payer l’abonnement ?

Je peux lier mon compte School de Mindomo à ma plateforme d’apprentissage via la norme LTI.

Dès lors, je serai capable de créer des cartes mentales Mindomo depuis ma plateforme d’apprentissage. Je pourrai envoyer des « devoirs » à mes apprenants sous forme de cartes mentales Mindomo à créer ou à compléter. Et mes apprenants pourront créer des cartes mentales depuis ma plateforme Course Networking sans passer par la case « abonnement ».

De même, je pourrai lier H5P à ma plateforme pour offrir à mes apprenants une panoplie complète d’outils de création de supports pédagogiques. Ils pourront utiliser H5P comme si c’était un outil d’origine de ma plateforme.

Comment fonctionne la norme LTI ?

La norme LTI est une émanation du consortium IMS Global, un rassemblement de 571 acteurs de l’apprentissage dans 25 pays.

Le consortium a émis une norme d’échange entre outils d’apprentissage.

Pour lier deux outils d’apprentissage, vous avez besoin :

  • que ces outils soient conformes à la norme LTI
  • d’une URL d’application conforme à la norme LTI (pour ouvrir l’application)
  • d’une clé LTI de consommateur (un numéro d’identification de l’utilisateur de l’application)
  • un (code) secret partagé (entre l’utilisateur et l’application)

Pour lier une application comme Zoom à mon LMS, par exemple, je dois me rendre dans la partie Administration du LMS. Je me rends dans la section Intégration.

Et là, j’insère les deux clés (utilisateur et secret), l’url de l’application, ainsi que le nom de domaine à partir duquel l’application peut être lancée :

Ajout des différentes clés LTI

Lorsque ces éléments sont ajoutés, je les enregistre.

Un lien « Zoomer » a été créé dans le menu de chacun de mes cours dans le Course Networking :

Nouvelle commande Zoomer dans le menu de Course Networking

A présent, je peux lancer une classe virtuelle Zoom en cliquant simplement sur le lien Zoomer dans mon menu Course Networking.

De la même manière, je peux ajouter d’autres outils comme Mindomo, Wooclap, H5P ou encore ajouter le réseau social de Course Networking à une plateforme Moodle ou encore à BlackBoard.

Catégories
formation de formateur formation en ligne

Formation : Animez et concevez vos classes virtuelles

J’entends de nombreux formateurs se plaindre de l’échec de leurs classes virtuelles. Pourtant, la classe virtuelle est souvent le moment le plus apprécié de mes formations. C’est pourquoi j’ai décidé de vous proposer une formation en Classe virtuelle. Pour que vous aussi, vous transformiez vos classes virtuelles en succès !

Il y a quelques temps, je participais en tant qu’orateur à un événement sur la formation à Bruxelles. J’y expliquais les différentes notions liées à la formation numérique devant un parterre composé essentiellement de formateurs. J’ai été très étonné de les entendre se plaindre du peu de succès de leurs classes virtuelles.

Quand nous avons fait l’évaluation du MOOC Dys, une écrasante majorité de répondants nous ont affirmé que ce qu’ils avaient le plus apprécié, et de loin, c’étaient les classes virtuelles.

De même, lors de nos formations Créez votre cours en ligne, les participants apprécient vraiment ce moment – la classe virtuelle hebdomadaire – pendant lequel ils peuvent échanger, poser des questions en direct, éclater de rire, présenter l’état de leurs travaux, etc.

Une formation pour maîtriser la classe virtuelle

Une classe virtuelle, qu’est-ce que c’est ?

C’est la simulation en ligne de ce qui se passe dans une classe. Les mêmes facteurs de succès s’appliquent à la classe virtuelle qu’à la classe en salle, comme le montre cette infographie qui fait partie de cette formation :

A qui cette formation est-elle destinée ?

Qui a intérêt à suivre cette formation ?

  • les formateurs qui désirent faire un bond à la fois qualitatif et quantitatif en passant à la formation digitale
  • les coachs qui veulent élargir leur palette ou s’adresser à un public plus larges
  • les responsables de formation en entreprises qui veulent pouvoir limiter leurs déplacements tout en assurant une formation de qualité à tous leurs collaborateurs
  • toute personne qui doit transmettre des connaissances à un public éloigné

Qu’allez-vous apprendre lors de votre formation sur la Classe virtuelle ?

Comme toutes nos formations, celle-ci se veut d’abord pratique : au terme de la formation vous serez donc capable :

  • de concevoir une Classe virtuelle efficace
  • de lancer une Classe virtuelle
  • d’animer une Classe virtuelle
  • d’exploiter l’enregistrement et les ressources après la Classe virtuelle

Une formation pratique sur la Classe virtuelle

Cette formation se présente sous forme de 5 modules, distribués en partie sur notre plateforme The Course Networking ; et en partie sous forme d’une classe virtuelle par semaine.

Module 0 : Je découvre mon environnement d’apprentissage

Pour cette formation, nous utilisons l’environnement d’apprentissage en ligne The Course Networking.

La formation dans notre environnement d’apprentissage

Pendant ce module, vous allez :

  • découvrir le fonctionnement de votre environnement d’apprentissage
  • découvrir le fonctionnement de Zoom, l’application de Classe virtuelle que nous allons utiliser pendant toute la formation
  • faire connaissance avec les autres participants et le formateur
  • découvrir le programme de votre formation sous forme dynamique
  • participer à une classe virtuelle de présentation de votre formation, de votre formateur, des autres participants

Module 1 : Introduction – Typologie

Dans ce module, nous entrons vraiment dans le vif du sujet. Nous allons voir ensemble :

  • la définition que nous retenons de la classe virtuelle
  • la typologie : la classe virtuelle, le webinaire, la conférence en ligne, le masterclass
  • la classe virtuelle seule ou intégrée dans une formation digitale
  • la classe virtuelle en face-à-face ou en groupe avec ou sans sous-groupes
  • les avantages et les limites des classes virtuelles
  • mon projet : quel est-il et qui est mon public ?
  • classe virtuelle : présentation de votre projet et de votre public et feed-back
Présentation de votre projet pendant la classe virtuelle

Module 2 : je conçois ma classe virtuelle

Dans ce module, vous allez vraiment mettre « les mains dans le moteur » : vous allez commencer à concevoir votre classe virtuelle. En fonction de votre objectif pédagogique et des besoins de votre public, vous allez :

  • comprendre l’importance de la conception et les écueils à éviter
  • employer la méthode « backwards » ou partir des compétences souhaitées
  • mettre en oeuvre le subtil équilibre entre direction et interactivité
  • créer des visuels et des ressources attractifs
  • Classe virtuelle : présentez vos visuels et vos ressources et feed-back

Module 3 : je lance ma classe virtuelle

Dans ce module, vous allez vous lancer à l’eau… ou plutôt, vous allez lancer votre classe virtuelle. Pour cela, vous allez découvrir :

  • le matériel dont vous avez besoin pour vous lancer
  • les applications et logiciels pour diffuser et enregistrer votre classe virtuelle (Zoom, etc.)
  • les logiciels pour éditer votre classe virtuelle
  • les techniques pour faire connaître votre classe virtuelle (réseaux sociaux, sites web, applications, etc.)
  • votre plan de communication pour lancer votre classe virtuelle
  • Classe virtuelle : présentez votre plan de communication et feed-back
Définissez votre plan de communication

Module 4 : j’anime ma classe virtuelle

Dans ce module, vous allez approfondir la maîtrise de l’outil Zoom que vous aviez déjà commencé à utiliser les semaines précédentes. Et vous allez apprendre quelques techniques de prise de parole en public.

  • Prendre la parole en public : quelques techniques utiles
  • La Webcam : moins impressionnante que la caméra
  • Maintenir l’équilibre entre le fil directeur et l’interactivité
  • Gérer l’animation avec Zoom :
    • gestion des micros,
    • de la vidéo,
    • du partage d’écran,
    • utilisation du tableau blanc,
    • partage des ressources,
    • chat
    • travail en sous-groupes aléatoires ou contrôlés
    • etc.
  • Travaux pratiques : votre classe virtuelle
  • Evaluation croisée : par le formateur et par les pairs

Module 5 : après ma classe virtuelle

Dans ce module, vous allez découvrir comment « donner une seconde vie » à votre classe virtuelle.

  • Editer ou pas votre enregistrement ?
  • Comment intégrer l’enregistrement de votre classe virtuelle à une formation en cours ?
  • Comment le diffuser en interne / en public ?
  • Comment gagner en visibilité grâce à votre classe virtuelle ?
  • Monétisez vos classes virtuelles
  • Comment protéger votre production contre le piratage ? (applications et recours possibles)
La seconde vie de votre Classe virtuelle

Les bénéfices de votre formation Classe virtuelle

Cette formation vous apporte d’innombrables bénéfices :

  • c’est une formation avant tout pratique : même si nous vous délivrons un minimum de théorie indispensable, l’essentiel de votre parcours est destiné à construire VOTRE classe virtuelle
  • le travail à remettre pour chaque module consiste en une étape de votre classe virtuelle : vous apprenez tout en faisant, c’est du vrai Learning By Doing !
  • vous disposez d’un public – les autres participants – avec qui tester votre classe virtuelle pour l’améliorer jusqu’à obtenir un produit de qualité professionnelle
  • vous bénéficiez du suivi et de l’expérience d’un professionnel qui a animé des dizaines de classes virtuelles dans des formations différentes, tant en français qu’en anglais
  • à la fin de la formation, vous disposez d’une vraie Classe virtuelle prête à être diffusée et enregistrée
  • vous bénéficiez d’un accès illimité aux contenus de la formation, même après avoir reçu votre certification

Que comprend votre formation Classe virtuelle ?

Cette formation comprend un nombre incroyables de médias et de supports de qualité :

  • du texte et des photos, illustrations pour comprendre la théorie
  • des vidéos explicatives, de témoignages, d’exemples
  • des cartes mentales, des infographies, des diagrammes
  • des liens vers des sites et des ouvrages de référence
  • des conseils pratiques pour réussir vos classes virtuelles
  • des quiz et autres tests pour vérifier votre maîtrise des nouvelles connaissances
  • une classe virtuelle par module qui vous permet de pratiquer en présence d’un formateur chevronné
  • un tutorat à distance par votre formateur tout au long de la formation

Votre formateur : Marco Bertolini

Marco Bertolini se définit comme un « explorateur du digital« .

Consultant en formation et concepteur pédagogique, il est le créateur de formations en ligne comme Créez votre cours en ligne ou Formez avec le Mindmapping.

Il est aussi le co-fondateur du MOOC Dys, qui a rassemblé des milliers de participants en six langues à une formation en ligne sur les troubles Dys.

Marco Bertolini est également l’animateur de webinaires, de conférences en ligne et de classes virtuelles. Il a animé des dizaines de classes virtuelles associées ou non à des formations en e-learning. Il a été l’orateur de webinaires pour la Sorbonne, pour Course Networking Europe, etc.

Informations pratiques

Cette formation est accessible via votre Compte Personnel de Formation (CPF).

Demandeurs d’emploi : cette formation peut être financée par Pôle Emploi via l’Aide Individualisée à la Formation (AIF).

Cette formation est certifiée par ProCertif.

Concevez et animez vos classes virtuelles : session Printemps 2020

Dates des prochaines sessions :

Du 20 avil au 24 mai 2020

Montant de l’inscription : 599 € HTVA

Pour obtenir plus d’information, cliquez sur le bouton ci-dessous et entrons en contact 😉

Catégories
Escape games Jeux podcast

Escape Games – Faire de ce temps de formation à distance, quelque chose de magique

Cette phrase, c’est celle qui m’a le plus marqué dans l’épisode 3 du Podcast Formation 3.0. Dans cet épisode, je reçois Adeline Isach qui nous parle des Escape Games ou Jeux d’évasion. Des jeux qui, pour elle, réenchantent la formation. Mais écoutez plutôt !

Pour ce troisième épisode du Podcast de Formation 3.0, mon invitée est Adeline Isach. Formatrice au Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM), elle développe des pratiques pédagogiques réellement innovantes, comme ces jeux d’évasion ou escape games, combinés à une classe virtuelle.

Ecoutez-le ici : Faire de ce moment quelque chose de magique !

Un épisode passionnant sur les escape games pour réenchanter la formation !

Un escape game ou jeu d’évasion, c’est un jeu dans lequel on est enfermé dans une pièce et dans lequel on doit résoudre des énigmes pour pouvoir sortir. Depuis quelques années, des éditeurs proposent des escape games en ligne basés sur le même principe. A la différence près que vous n’êtes pas enfermé dans un local physique, mais perdu dans les pixels d’un jeu virtuel…

Voyez, par exemple, le site https://scape.enepe.fr/ que recommande Adeline Isach.

Classe virtuelle et escape games : une pratique pédagogique vraiment innovante

Adeline nous parle de son projet d’une voix douce et posée, sans jamais se vanter ni se mettre inutilement en avant. Elle n’hésite pas à parler de ses périodes de doute ou de découragement. De sa recherche d’outils simples pour pallier son manque de compétences techniques.

Pourtant, ses pratiques pédagogiques sont parmi les plus innovantes qu’il m’ait été donné de voir. C’est que, loin de se focaliser sur la technologie, elle se concentre sur les besoins de ses apprenants. Et sur les meilleures méthodes pour « réenchanter la formation ». Pour faire « de ce moment de regroupement à distance, quelque chose de magique ».

Ses apprenants sont les étudiants d’une UE de marketing. Son cours porte sur la veille documentaire. Le jeu est une mise en situation des techniques de veille.

Les escape games par Adeline Isach

L’importance du storytelling

Au cours de cet épisode, Adeline souligne l’importance du storytelling :

Il faut une histoire.

L’histoire et les personnages sont extrêmement importants pour la réussite du jeu. Et, surtout, pour la réussite pédagogique, pour qu’il y ait réellement apprentissage.

Tout le monde entre dans le jeu.

Mais, pour atteindre ces résultats, il faut une histoire qui entraîne les participants. De préférence, pas trop éloignée de la réalité que vivent les apprenants. Et aussi, liée à l’actualité.

Cartographie du jeu

Et puis, les personnages doivent être crédibles. Ils doivent être suffisamment réalistes pour que les participants puissent s’y projeter. Et donc, il faut un « gentil », un personnage qui mène la quête. Qui soit le fil conducteur du jeu.

Akwaba, la sorcière qui ensorcelle les apprenants

Pour Adeline, le jeu, c’est d’abord un moyen de redonner de la magie aux apprentissages. Des apprenants qui se prennent littéralement au jeu : la sorcière du jeu les ensorcelle au point qu’ils oublient de rechercher les mots-clés qui leur fourniront la clé de sortie…

A leur décharge, Akwaba est réellement séduisante, non ?

Des outils à la portée de tous

L’aspect technique pourrait décourager certains formateurs ou enseignants.

Pourtant, Adeline le souligne, des outils existent qui sont à la portée de tous.

Zoom : l’outil de classe virtuelle

Le jeu se déroule pendant une classe virtuelle. Pour animer cette classe à distance en temps réel, Adeline Isach utilise Zoom, une application de classe virtuelle légère et flexible. C’est d’ailleurs celle que j’utilise pour mes propres classe virtuelles.

Cette application, peu coûteuse et peu gourmande en ressources permet de travailler en grand groupe et en sous-groupes, une fonctionnalité intéressante pour une activité de ce type.

Genially : la suite créative la plus intuitive

Pour son premier jeu d’évasion, Adeline a utilisé Genially, une suite sur le Web que j’utilise aussi quotidiennement pour créer mes supports pédagogiques.

Genially – qui porte bien son nom – propose des centaines de modèles de présentations, d’infographies, de visuels pour la formation et les réseaux sociaux et… des modèles d’escape games.

Le menu de Genially avec les différentes catégories de ressources

Adeline avait utilisé le modèle « Industrial Escape Game » pour ce premier jeu.

VTS de Serious Factory : la solution la plus complète

Et enfin, pour son jeu HdeP2030, Adeline a utilisé VTS de Serious Factory, une solution professionnelle qui permet de créer des jeux complexes d’une qualité professionnelle.

Même si cette solution est plus complète, elle reste d’un abord accessible et intuitif.

Evaluation de l’escape game par les participants

Essayez le jeu d’évasion HdeP2030 !

Adeline Isach vous permet de tester gratuitement son escape game HdeP2030 jusqu’au 29 février 2020 !

Pour cela :

  • Téléchargez la solution VTS Player
  • Lancez le logiciel téléchargé
  • Connectez-vous avec ces identifiants :
  • login cnm/lecnam/skgame 
  • M de Passe hdep2030
  • Découvrez l’univers de ce jeu !

Vous pouvez également rejoindre Adeline Isach sur son blog pour découvrir ses expérimentations.

Escape games : le facteur-clé, c’est le temps

Un aspect à ne surtout pas négliger dans la création des jeux d’évasion ou escape games : le temps.

Adeline le dit sans ambages : il lui a fallu plusieurs mois de travail acharné, plusieurs séances de tests – et parfois, des périodes de découragement – avant de parvenir à un produit fini qu’elle a pu proposer à ses apprenants.

Mais, transformer la formation à distance en quelque chose de magique, est-ce que cela ne vaut pas un peu de notre temps ?

Où écouter le podcast avec Adeline Isach sur les Escape Games ?

Vous pouvez écouter (et vous abonner à) notre podcast sur ces plateformes :

Ne manquez aucun épisode !

Abonnez-vous à notre podcast sur l’une de ces plateformes :

Prochain épisode du Podcast Formation 3.0

Prochain épisode du Podcast Formation 3.0 : je recevrai Razane Rakha, une orthopédagogue spécialisée dans l’accompagnement des enfants atypiques. Elle nous expliquera comment elle accompagne les jeunes souffrant de troubles du langage et de l’apprentissage ainsi que leur famille.

Catégories
Pédagogie

Présentiel contre e-learning : une opposition factice ?

Je lis souvent sur les Web des articles du genre : Présentiel contre e-Learning ou d’autres formulations similaires. Mais la formation en présentiel s’oppose-t-elle vraiment à la formation à distance. Personnellement j’ai une autre vision des choses que je vous expose dans cet article.

Je lis souvent des articles du genre opposition entre formation en ligne et formation en présentiel.

Comme si les deux modes de formation constituaient deux pôles antinomiques et irréconciliables.

Deux réalités pédagogiques non-seulement disjointes, mais que tout oppose.

Personnellement, je suis convaincu que cette représentation est totalement fausse et passe à côté de l’essentiel : 

Il y a LA formation et différents modes de distribution qui forment un continuum

Présentiel contre e-learning – le continuum de la formation

J’ai créé une infographie qui illustre ce que j’entends par là  (cliquez sur l’image pour accéder à l’infographie interactive en plein écran – cliquez sur les images et les étiquettes bleues pour ouvrir la fenêtre d’explication de chaque item).

Le continuum de la formation

Ce que j’entends par « continuum », c’est que les méthodes ne sont pas opposées, Présentiel contre e-learning, mais disposées le long d’une  matrice qui croise « plus de technologie / moins de technologie » et « présence / distance ».

Différentes façon de distribuer la formation

Le « présentiel pur » est celui qui utilise le moins de ressources technologiques et (presqu’)-uniquement le présentiel : c’est le modèle scolaire traditionnel – qui est pourtant moins pur qu’on le croit puisqu’il comporte des devoirs à faire à la maison et souvent, une communication avec les parents.

Le présentiel enrichi

Le présentiel enrichi utilise des ressources en ligne (sites web de référence, wiki, e-mail, etc.) mais tout cela est utilisé de manière ponctuelle : la formation n’est pas conçue comme une seule unité distribuée sur plusieurs modes, mais bien comme une formation en présentiel « opportuniste » puisqu’elle se sert des ressources distancielles qui l’intéresse. On parle dès lors d’utilisation de la technologie mais pas de technologie intégrée.

Présentiel enrichi

Le blended learning

Le blended learning ou formation mixte ou encore formation hybride est, au contraire, une formation conçue comme une seule entité mais distribuée selon des modes différents :

  • une partie en présentiel enrichi
  • une partie en ligne (accès à une plateforme d’e-learning)
  • une classe virtuelle (vidéo-conférence, synchrone, avec ou sans rediffusion asynchrone)
  • une partie en micro-learning

La classe virtuelle

La classe virtuelle est une vidéo-conférence qui utilise des outils de type pédagogique (tableau blanc, partage de documents, d’écran, de ressources numériques, etc.). Elle peut se dérouler uniquement en plénière (tous les participants assistent à tout en même temps) ou alterner des phases plénières avec des activités en sous-groupes. Une classe virtuelle bien faite donne un véritable sentiment de présence et est vécue par les participants comme du quasi-présentiel. La classe virtuelle peut être proposée seule ou comme partie intégrante d’une formation en e-learning ou en blended learning.

Le microlearning

Le microlearning

Le microlearning ou formation basée sur une granularité très fine et des séquences très courtes proposées en fonction des besoins des apprenants. Ici aussi, ce mode de distribution peut être employé seul ou comme partie d’une formation plus large. Voir notre livre Former avec le Microlearning qui fait le point sur ce mode de distribution plus varié qu’on ne le croit généralement.

Tout cela n’est donc pas opposé, mais complémentaire. Donc, pas de Présentiel contre e-learning !

Du présentiel pur au phygital

Aujourd’hui, nous disposons d’une batterie impressionnantes d’outils qui nous permettent de travailler à la fois dans le virtuel et le réel, le physique et le digital.  Ces deux réalités s’interpénètrent tellement aujourd’hui qu’on parle de « phygital » : d’un monde à la fois physique et digital. 

Réalité virtuelle en formation professionnelle

C’est frappant en réalité virtuelle où le participant se déplace physiquement dans un monde entièrement virtuel, fictif, mais que son cerveau perçoit comme réel.

Le phygital, l’avenir de la formation

Avec le phygital, le numérique et le réel s’interpénètrent pour former une nouvelle réalité alternative.

Une réalité alternative dans laquelle les apprenants peuvent expérimenter sans risque, s’essayer à des techniques qui, sans cela, s’avéreraient coûteuses, voire dangereuses. Par exemple, en formation de sécurité, on peut simuler des chutes ou des accidents industriels réalistes mais sans danger ni pour le stagiaire, ni pour son environnement.

On peut placer un apprenti aux commandes d’une machine industrielle sans immobiliser du matériel réel, sans engendrer de coûts liés aux « ratages », sans risque de casse…

Ces technologies sont accessibles tant en présentiel qu’en ligne – des plateformes de téléchargement de cours en réalité virtuelles se mettent désormais en place.

Elles accentueront encore cette interpénétration entre « réel » et « virtuel », entre présentiel et distanciel. Elles rendront impossible cette fausse opposition « Présentiel contre e-learning ». Pour une plus grande efficacité de la formation. Pour, in fine, le plus grand bénéfice des apprenants.

Catégories
E-learning Logiciels Mindomo

Mindomo School : mindmapping, e-learning et classe virtuelle

Cela vous étonne de trouver les mots mindmapping, e-learning et classe virtuelle associés à Mindomo ?  Alors, il est temps pour vous de découvrir Mindomo School : l’interface d’école virtuelle du célèbre logiciel de mindmapping !

Ca y est : Mindomo a lancé officiellement son Interface School !  Plus qu’un logiciel de mindmapping collaboratif en ligne, Mindomo se transforme en outil intégré d’e-learning avec cette interface.  Car Mindomo School, ce ne sont pas que des cartes mentales qu’on s’échange en ligne.  C’est une véritable école en ligne, avec ses classes, ses étudiants, ses enseignants, ses ressources, ses travaux à remettre, etc.

Mindomo School : une interface complète d’e-learning

L’interface School est bien plus qu’une simple extension du logiciel de mindmapping.

Elle permet un véritable travail d’enseignement et d’apprentissage à distance en utilisant les outils visuels.

Une interface très complète

L’interface peut gérer en ligne une école entière.  La version la plus étendue permet de créer une école alignant 40 enseignants, pouvant dispenser 5 cours chacun à un total de 850 étudiants…

Comment cela fonctionne-t-il ?  Très simplement, comme toujours avec Mindomo !

1. Créez votre école

Votre école est créée automatiquement lorsque vous ouvrez votre compte Mindomo School.

Un code d’accès vous est alloué.

2. Invitez des enseignants et des étudiants

Avec le menu « School Admin » invitez des enseignants et des étudiants dans votre école.

Invitez des étudiants et des enseignants

Attribuez les rôles aux personnes invitées en cliquant sur l’onglet « Rôle ».

3. Créez votre premier cours

Rendez-vous sur l’interface « Cours » et cliquez sur l’onglet « Start New Course » pour créer un nouveau cours :

Créez votre premier cours

4. Donnez un nom à votre premier cours

Donnez à votre nouveau cours en ligne son nom public.

Nommez votre nouveau cours

Votre nouveau cours s’affiche à présent.

J’ai décidé de créer un cours « J’étudie plus efficacement » du nom de la formation que j’anime pour les étudiants du secondaire.  Au lieu d’utiliser la plateforme d’e-learning Moodle comme je le faisais jusqu’à présent, je vais désormais recourir à l’interface School de Mindomo pour la partie en ligne de cette formation hybride.

Affichage de votre cours

5. Donnez accès au cours à vos participants

Vous pouvez inviter des participants à votre cours en leur donnant le code d’accès.  De cette manière, ils peuvent participer pleinement et ont accès à toutes les fonctionnalités de votre version Premium.

Donnez accès à votre premier cours

6. Rédigez une note de bienvenue à vos étudiants

J’ai rédigé une note de bienvenue aux participants de ma nouvelle classe.  Ce sont les participants à ma formation J’étudie plus efficacement de samedi dernier.

Note de bienvenue à vos participants

7. Assignez le premier devoir à vos étudiants

L’interface School de Mindomo vous permet bien entendu de créer des devoirs en ligne et de les assigner à vos étudiants.

Ici, je leur demande de résumer un texte sous forme de mindmap, comme nous avons appris à le faire lors de la formation en présentiel.

Assignez un devoir

A droite, en haut, vous pouvez déterminer la date ultime pour la remise du travail (1).

Dans le bas de votre devoir, vous pouvez choisir différentes options qui correspondent à ce que vos étudiants devront faire :

  • créer une mindmap individuelle à partir de zéro
  • créer une mindmap individuelle à partir de celle que vous attachez à la fiche du devoir
  • travailler de manière collaborative à une mindmap jointe

Dans ce cas-ci – résumer le texte sur les trois cerveaux – les étudiants doivent créer eux-mêmes leur propre mindmap.

8. Mettez à jour la consigne et fournissez une ressource complémentaire

Vous pouvez mettre à jour la consigne donnée pour le devoir et la compléter par une ressource complémentaire.

Mise à jour d’un devoir

Dans mon cas, j’ai ajouté une carte déjà créée sur la méthode d’interrogation de texte CQQCOQP.

Pour ce faire, j’ai cliqué sur le logo Mindomo en bas à droite de la fiche.

Et voici le résultat :

Mise à jour de la consigne

9. Ajoutez une ressource pour vos étudiants

Vous pouvez également ajouter des ressources pour vos cours.

Celles-ci peuvent être des mindmaps, des documents écrits sous n’importe quel format (Word, Libre Office, PDF, etc.) des fichiers  audio ou vidéo, des liens vers des sites web, etc.

De cette manière, tous vos étudiants disposeront des ressources nécessaires pour accomplir leur travail et progresser dans leurs études.

Ajoutez une ressource !

Conclusion

 Avec son interface School, Mindomo quitte les limites d’un logiciel de mindmapping, aussi bon soit-il pour entrer dans le cercle des plateformes d’e-learning.

Les différentes fonctionnalités de l’interface – création d’école virtuelle, constitution de classe, envoi de devoirs, de notes, ajout de ressources, etc. en font un réel outil d’enseignement ou d’apprentissage à distance.

L’intégration des mindmaps se fait à tous les niveaux : non seulement à titre individuel, mais aussi par le biais du mindmapping collaboratif et lors des devoirs.  Ceux-ci peuvent constituer en mindmaps créées à partir de zéro par les étudiants ou en exercice de complétion de cartes mentales créées par l’enseignant.

Cette interface peut facilement être utilisée tant pour l’apprentissage 100 % à distance que pour les formations hybrides : une ou plusieurs journées en présentiel plus un suivi en ligne.  Une bonne nouvelle tant pour les écoles que pour les entreprises.

Les prix proposés sont plus qu’abordable, puisqu’une licence « teacher » qui permet à un enseignant de donner 5 cours différents à 35 étudiants coûte 69 $ par an.  Soit, environ 60 € par an ou 5 € par mois…

Avec cette interface et d’autres innovations à venir très bientôt, Mindomo entend clairement se positionner comme un acteur incontournable du mindmapping éducatif.

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

50.629253.057256