Catégories
spoc

Devenez formateur – formatrice en e-learning avec ce SPOC

Notre SPOC « Formez en ligne » démarre ce 4 janvier 2016.  Une occasion de revenir sur le programme de cette formation de formateur / formatrice en e-learning.

Attention : 2 nouvelles sessions :

Session d’été : du 25 juillet au 28 août

Session d’automne : du 12 septembre au 16 octobre

Notre Spoc « Formez en ligne » commence bientôt : ce 4 janvier 2016.  Il s’agit d’une formation en ligne interactive et collaborative.  Elle dure cinq semaines (jusqu’au 7 février 2016).   Mais les apprenants auront accès à la plateforme pendant tout le temps nécessaire et nous leur proposons un suivi et du conseil pour la mise en ligne de leur formation.

Car cette formation se base sur votre projet de formation en ligne : nous considérons donc qu’elle sera vraiment terminée lorsque votre projet sera en ligne et opérationnel.

Programme de la formation Formez en ligne

Le programme se divise en cinq semaines correspondant à 5 étapes de la conception et de la réalisation de votre formation :

Un programme en cinq étapes de la conception et de la création de votre formation en e-learning

Ces cinq semaines sont organisées de manière thématique, chaque thème correspondant à une étape de la conception (design) et de la mise en place de la formation en ligne.

Semaine 1 : Mon projet, mon public et moi

Mon projet, mon public et moi

Quel est mon projet ?

En quoi mon projet est-il unique ?

Ce projet, est-ce une commande, de mon employeur ou d’un client ?  Est-ce l’adaptation d’une formation existante (en présentiel, par exemple).  Ou est-ce une création originale ?  Ce n’est pas la même chose et il faut être conscient de la nature exacte de votre projet pour pouvoir le mener à bien.

Qui est mon public ?

A qui s’adresse ma formation ?

Pour mieux connaître votre public, je vous propose deux méthodes différentes :

  1. l’enquête
  2. la carte d’empathie

Quel est le problème de mon public ?

Pour définir un objectif pédagogique cohérent et en phase avec les besoins du public, j’ai besoin de définir avec précision son problème.  Ici aussi, deux techniques pour y parvenir :

  • les cinq pourquoi
  • la question de vérification : que se passerait-il si les personnes ne disposaient pas de ces connaissances / compétences ?

La formation est-elle la solution à ce problème ?

Si oui sous quelle forme :

  • présentiel
  • hybride (blended learning)
  • en ligne (e-learning)

L’exercice de la semaine : Pitch

Les participants vont devoir présenter en quelques minutes et avec le support de leur choix, leur projet de formation :

  • l’objectif pédagogique général
  • le public concerné
  • le problème auquel il répond

Les participants devront aussi évaluer le pitch de deux autres participants pour valider leur semaine.

Semaine 2 : Je structure ma formation

La structure de ma formation

Les lacunes à combler chez mon public

Vous avez identifié le problème général de votre public et votre objectif pédagogique général doit y répondre.

Mais, où en est votre public aujourd’hui ?  Cet comment le transformer pour qu’il accède à cette destination : l’objectif pédagogique fixé ?

Pour cela, vous devez combler les lacunes de votre public :

  1. les connaissances
  2. les compétences
  3. la motivation
  4. la communication
  5. l’environnement

L’identification de ces lacunes va vous permettre de définir les différentes étapes de votre formation et sa progression pédagogique.  C’est le séquençage ou la structuration de votre formation.

Comment les participants apprennent-ils ?

Nous allons nous intéresser de manière approfondie à l’apprentissage et en particulier à trois phénomènes liés à l’apprentissage :

  1. l’attention
  2. la concentration
  3. la mémoire

Pourquoi s’intéresser de si près à la façon dont les participants apprennent ?  Pour intégrer ces principes dans votre façon de concevoir votre formation.

L’exercice de la semaine : présentation de la structure de mon projet

Vous présenterez votre projet à l’ensemble des participants sous la forme de votre choix.  Vous devrez aussi évaluer deux autres présentations  pour valider votre semaine.

 Semaine 3 : Je scénarise ma formation

Je scénarise ma formation

Design, pensée visuelle et scénarisation

En quoi le design et la pensée visuelle peuvent vous aider dans votre scénarisation et la conception de votre formation ?

Nous allons commencer par définir ces termes et explorer chacun de ces domaines.

Quelle activité pour quel objectif ?  La pyramide de Bloom

Pour chaque étape de votre formation, vous avez prévu un objectif pédagogique.  Pour atteindre cet objectif pédagogique, définissez une activité correspondante.

  • vidéo
  • lecture de texte
  • interprétation de graphique
  • quiz
  • etc.

Nous nous inspirons de la pyramide de Bloom pour définir les compétences à atteindre et les activités correspondantes.

Deux questions à se poser pour évaluer la qualité d’une activité :

  • la performance de l’apprenant lors de cette activité est-elle mesurable ?
  • cette activité est-elle pratiquée dans le monde réel ?

Les outils de la création

Nous abordons ici les outils à utiliser pour créer vos ressources et vos activités.  Ces outils vous servirons à créer votre scénario (outils auteurs) ou vos activités (vidéo, image, son, présentation, quiz, etc.).

Exercice de la semaine : réalisation et présentation de votre scénario

Vous devrez présenter un scénario complet, avec chaque étape accompagnée de son objectif pédagogique, de son activité et du mode d’évaluation de cette activité.

Semaine 4 : Je réalise mes supports de formation

Réalisation des supports de formation

Choix de la plateforme d’e-learning ou LMS

Quels sont les critères qui doivent vous guider lors du choix d’un LMS (Learning Management System) ou plateforme d’e-learning :

  • vos objectifs
  • votre public
  • votre budget
  • les souhaits de votre client
  • etc.

Design et mise en ligne

Le design peut également vous aider dans la conception de votre environnement d’apprentissage.

Nous verrons ensemble les principes :

  • de cohérence
  • d’habituation
  • de conception pour l’apprentissage

Ce design peut aussi être utilisé pour une meilleure motivation de vos apprenants.  Nous verrons comment concevoir une formation en tenant compte des résistances au changement du public.

Création de supports d’apprentissage

Comment et avec quels outils créer les supports dont vous avez besoin pour votre formation :

  • texte
  • images
  • vidéo
  • son
  • présentations
  • etc.

Exercice de la semaine : création de deux supports multimédia

Pour clôturer cette semaine, vous devrez réaliser deux supports multimédia correspondant à deux activités.

Vous devrez aussi évaluer deux réalisations de vos pairs.

Semaine 5 : Je mets ma formation en ligne

Mise en ligne de votre formation

Design pour l’environnement

Ou comment le design de votre environnement d’apprentissage peut faciliter la vie de vos apprenants en plaçant l’aide au plus près de la tâche, en concevant des aides efficaces, une plus grande lisibilité de votre interface, etc.

Nous verrons ensemble quels supports visuels peuvent vous aider à réaliser ce design particulier.

Comment vendre ma formation en e-learning ?

Si vous êtes formateur indépendant, coach ou consultant, il faudra passer à la vente de votre formation à un moment donné.

Un des problèmes principaux est celui de la fixation du prix.  Nous verrons comment tenir compte des coûts de votre formation et des prix du marché.  Le reste est surtout une question de marketing et de publicité.  C’est ce que nous étudierons ensemble.

Test : obtenir un feedback sur votre formation avant de la diffuser

Avant de diffuser votre formation de manière officielle, testez-la.  Demandez à des personnes qui ne connaissent ni le sujet, ni votre formation de la suivre comme un participant le ferait.

Demandez un feedback sincère et aidez votre panel de test en rédigeant un questionnaire.

Exercice de la semaine : mise en ligne de votre formation

Votre exercice de clôture de cette semaine consistera en la mise en ligne de l’ensemble de votre formation.  Ce sera l’occasion de la faire tester et évaluer par le formateur et les participants, mais aussi par d’autres personnes.

Pour chaque exercice, vous disposez d’un délai de 15 jours à partir du début de la semaine.  Vous disposez d’une semaine supplémentaire pour l’évaluation des exercices de vos pairs.

Pour la dernière semaine, vous bénéficiez d’un délai supplémentaire d’un mois puisqu’il s’agit de mettre en ligne l’ensemble de votre formation.

Une formation collaborative, interactive et personnalisée

Cette formation comprends aussi des classes virtuelles (une par semaine) pendant laquelle vous pouvez dialoguer avec le formateur, des travaux de groupes ou d’évaluation par les pairs.

Vous disposez aussi d’un forum et d’une messagerie pour dialoguer, échanger, travailler avec les autres participants à tout moment.

Vous travaillez sur votre propre projet de formation en ligne.  Pour cela, vous bénéficiez du feedback des autres participants, mais aussi du suivi individuel du formateur.

Vous inscrire à la formation Formez en ligne

Inscription Standard : 299  259 € jusqu’au premier mars 2016

Complétez le formulaire ci-dessous pour vous inscrire ou obtenir des informations complémentaires sur cette formation :






Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

 

 

Catégories
Applications

Canva for Work est arrivé : l’appli de design tient ses promesses !

J’ai pu tester Canva for Work, la nouvelle version de l’appli de design et le moins qu’on puisse dire est qu’elle tient ses promesses.  Je vous résume tout ça dans une vidéo.

Il y a quelques jours, je vous annonçais l’arrivée d’une nouvelle version de Canva, l’application en ligne de design pour tous.

Ca y est : Canva for Work est arrivé.  Et il tient ses promesses !

Et pour vous en faire profiter aussi, je vous ai concocté un petit tour du propriétaire en vidéo.

Un visuel réalisé avec Canva for Work

L’accent mis sur les équipes et la collaboration

Le moins qu’on puisse dire, c’est que Canva mise sur la collaboration.

Le Brand Kit : votre charte graphique en une seule page

Le Brand kit, c’est une des nouveautés très intéressantes de cette nouvelle version de Canva.

Sur une seule page, vous rassemblez et vous conservez tous les éléments de votre charte graphique : la palette de couleurs avec les codes en hexadécimal pour chaque couleur.

Les polices de caractères illustrées et conservées avec leur nom et leur taille exacte.

Les logos originaux conservés sur la même page.

Plus besoin de vous arracher les cheveux pour savoir où se trouvent les références de couleurs et de polices de caractères lorsque votre graphiste ou votre imprimeur vous les demande.  En un clic, vous accédez à la page, de même que toute votre équipe…

Des modèles (templates) d’équipe

Certains modèles sont suceptibles d’être utilisés quotidiennement par divers membres de votre équipe.

Canva y a pensé.  Les modèles pour posts Facebook, pour Pinterest, de dépliants pour votre équipe marketing…

De plus, ils sont pré-dessinés avec la couleur dominante de votre charte graphique.

D’ailleurs, c’est tout Canva qui se met au diapason de votre marque en adoptant aussi cette couleur pour son interface…

Une hiérarchisation des membres des équipes

Pour les grandes entreprises, des droits différents peuvent être attribués aux membres.

Les administrateurs ont accès à toutes les fonctions et peuvent attribuer des rôles aux autres catégories d’utilisateurs.

Les créateurs de modèles (template designers) peuvent, comme leur nom l’indique, créer des modèles fidèles à la charte graphique de l’entreprise.

Enfin, les membres peuvent créer des visuels en utilisant les modèles créés par les précédents.

Le magic resize : un gain de temps énorme !

Si la collaboration entre les différents membres de l’équipe assure plus de cohérence et de productivité, la fonction Magic Resize va faire gagner un temps fou à tout le monde.

Vous choisissez d’abord le format de départ de votre visuel.  Un post Facebook, par exemple.

Ensuite, dans le menu File, vous sélectionnez les différents formats qui vous intéressent – et ils sont nombreux, j’en ai compté 42 !

Vous cliquez sur le bouton Abracadabra – Resize (il s’appelle vraiment comme ça, ils sont fous chez Canva !).

Et en quelques secondes, de nouveaux onglets s’ouvrent sur votre navigateurs : dans chacun d’eux, figure un visuel décliné de l’original, mais dans les dimensions idéales pour chaque type de document ou de média.

C’est impressionnant de simplicité et d’efficacité à la fois.

Un prix très abordable pour une application incontournable

Canva for Work est payant.  Et on pouvait craindre le pire, que l’application populaire quitte son créneau accessible (l’utilisation était gratuite, seuls quelques objets étaient facturés un dollar lors du téléchargement).

Eh bien non : Canva for Work reste très abordable : 9,95 $ par mois pour une paiement annuel ou 12,95 $ pour un paiement mensuel.

Au regard du temps gagné, c’est vraiment très raisonnable.

Vous pouvez vous inscrire pour obtenir un accès à l’application en cliquant sur Canva for Work.

Vous avez aimé cet article ?  Abonnez-vous à notre lettre d’information et ne ratez plus aucun article ou événement !

50.629253.057256
Catégories
Storytelling digital

Canva (for Work) : le meilleur allié de votre storytelling visuel

Comment créer des visuels de grande qualité pour votre storytelling ?  Comment publier des visuels percutants sur les médias sociaux sans notion de design ?  Canva, l’application de design en ligne, est sans doute votre meilleur allié. 

Il existe des programmes de design et de graphisme extrêmement coûteux et sophistiqués.  Mais, outre le fait qu’ils ne sont pas à la portée de toutes les bourses, ils nécessitent souvent de (très) bonnes connaissances en design, en print, etc.

Que faire si vous n’avez pas les compétences de graphiste ou d’imprimeur professionnel comme les gens de chez Onlineprinters ?  Comment créer le matériel visuel dont vous avez besoin pour votre storytelling ?

La réponse tient en deux syllabes : Canva !

Une application de grande qualité accessible à tous

Loin d’être l’application graphique du pauvre, Canva a été créé par des professionnels du secteur qui ont anticipé le fait que de plus en plus de personnes allaient avoir besoin de visuels de qualité.  Et que tout le monde n’allait pas s’inscrire à une école de graphisme dès demain.

De ce constat est née l’application la plus populaire et sans doute la plus performante du graphisme ces dernières années.

En effet, si Canva est très intuitif – tout ou presque fonctionne par glisser-déposer – il permet de créer des documents de qualité professionnelle.

Des compositions en quelques clics

En outre, si vous n’avez aucune notion de graphisme, de mise en page ou de typographie, Canva vous propose une « Ecole de Design » sous forme de tutoriels.  Ces tutoriels ne sont pas de simples vidéos comme sur beaucoup d’applications, mais de véritables exercices autocorrigés avec lesquels vous apprenez, entre autres :

  • quand et comment utiliser les différents types de polices,
  • comment les marier avec les images,
  • comment filtrer une image,
  • comment harmoniser les couleurs,
  • comment créer une infographie,
  • etc.

Des templates prédéfinis pour les médias sociaux

Fini de vous casser la tête pour savoir si votre visuel est aux bonnes dimensions pour Facebook, Twitter ou Pinterest.

Des modèles prédéfinis vous sont proposés, déjà dimensionnés selon les exigences des différents réseaux.

Voici un exemple de citation illustrée de Henry Ford, formatée pour Pinterest, Twitter et Facebook :

1. Visuel pour Pinterest

Format Pinterest

Les dimensions de ce visuel sont parfaitement adaptées à l’affichage sur Pinterest : vous êtes assuré que votre image ne sera pas minuscule au milieu des autres et qu’elle ne sera pas déformée (écrasement vertical ou horizontal).

2. Visuel pour Twitter

Le même visuel aux dimensions d’un post de Twitter :

Visuel pour Twitter

Le format de ce visuel pour Twitter permet d’afficher l’ensemble de la photo dans le tweet sans cliquer dessus.  Elle est pleinement visible dans la timeline de Twitter et un seul coup d’oeil suffit pour voir le tout.

Une bonne  façon d’inciter les twittos au partage.

3. Visuel au format Facebook

Enfin, les posts Facebook ont un format particulier, carré, qui s’affiche bien dans la timeline :

Visuel au format Facebook

Ces visuels sont parfaitement adaptés au format du médias sur lesquels ils sont postés.  Ils attirent généralement un taux de clics et de partages important.

Utilisez du matériel qui reflète vos valeurs.  Le storytelling sur les médias sociaux, ce n’est pas seulement poster un visuel de temps en temps.  Chaque visuel doit constituer une pièce d’un puzzle géant qui brosse le portrait de votre entreprise.

L’image, le texte, l’habillage graphique doivent donc être en congruence avec les valeurs de votre marque.

Des filtres pour vos photos

Canva ne propose pas seulement des modèles, des typographies et des images, il offre aussi toute une panoplie de filtres qui permettent de transformer les images.

Ici, une photo que j’ai utilisée pour illustrer l’article sur les 8 bonnes raisons de postuler pendant les vacances d’été.

Postulez pendant vos vacances

La photo a été complètement désaturée et j’ai forcé la teinte bleue (je pense que ça se voit).

J’ai utilisé une forme pour le fond du lettrage.  La police de caractère du dessus est Ubuntu en lettre minuscules, tandis que le texte du dessous est en police Six Caps, une police aux caractères allongés.  Pour que les deux textes coïncident, j’ai joué sur l’espacement des caractères.

Pour le format de l’image, j’ai utilisé le modèle « Blog Title » qui est préformaté pour les posts sur votre blog.

Il existe des modèles non seulement pour les médias sociaux, mais aussi pour les infographies, vos documents imprimés, vos invitations de mariage, vos livres blancs, etc.

Inscription et utilisation gratuite de Canva

Bonne nouvelle, Canva est gratuit !  Seuls les photos, modèles et icônes produits par certains utilisateurs sont à 1 dollar.  Dans ce cas, cette somme vous est réclamée lors du téléchargement au format image ou PDF de haute résolution.  Mais l’investissement en vaut souvent la peine.

Vous pouvez vous inscrire gratuitement sur Canva et commencer à travailler.

Canva for Work : une nouvelle dimension professionnelle

Si Canva est l’une (sinon la plus intéressante) des application pour le design et le storytelling, elle n’est pas sans faiblesse.

Comme nous l’avons vu plus haut, vous pouvez créer le même visuel sous différents formats pour publier sur les différents canaux :

  • votre blog
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Instagram
  • Etc.

Oui, mais…  Vous devez recréer un visuel qui reprenne les mêmes éléments à chaque fois.  D’où une énorme perte de temps !

Une nouvelle version de Canva est en préparation : Canva for Work.

Des fonctionnalités incontournables pour les professionnels

Cette nouvelle version annonce des fonctionnalités très intéressantes pour les professionnels :

  • le magic resize : il s’agit du « redimensionnement automatique« .  Avec cette fonctionnalité, plus besoin de recréer un visuel pour chaque canal :  vous créez un visuel et en quelques clics, vous en créez une version pour chaque réseau social ou blog;
  • le brand kit : il s’agit de sauvegarder la charte graphique de votre marque ou de votre entreprise.  Avec ce kit, vous ne vous arracherez plus jamais les cheveux pour savoir quelle est la couleur exacte du fond de votre site web ou la police utilisée dans votre nouveau logo.  Tout est sauvegardé automatiquement et à portée de clic.  Cela signifie des heures de communication épargnées avec votre imprimeur, votre webmaster ou vos designers internes.

 Si vous voulez être un des premiers à savoir comment fonctionnera Canva for Work ?  Inscrivez-vous via ce lien Canva for Work !

Vous avez aimé cet article ?  Abonnez-vous à notre lettre d’informatioet ne ratez plus aucun article ou événement !

Catégories
Storytelling digital

Storytelling : des ressources photo haute résolution gratuites

Pour votre storytelling digital, vous avez besoin de photos de très haute qualité.  J’ai rassemblé pour vous quelques sources d’images haute résolution gratuites et d’une qualité artistique supérieure.

Le storytelling visuel, l’art de raconter en images

Le storytelling, c’est l’art de raconter des histoires pour susciter plus d’engagement de la part de votre public.

Le storytelling visuel, c’est l’art de raconter ces mêmes histoires à l’aide d’images.  Auxquelles vous pouvez ajouter du texte, bien entendu.

Ressources photos gratuites

 Enfin, le storytelling digital, c’est l’art de raconter ces mêmes histoires tout en tirant parti de toutes les ressources numériques :

  • texte
  • images
  • vidéo
  • son
  • cartographie
  • etc.

Mais les ressources de bonne qualité ne sont pas faciles à trouver et peuvent facilement grèver votre portefeuille.  Voici donc une liste non-exhaustive de ressources images et photos de très haute qualité artistique, de haute résolution et téléchargeables gratuitement.

Photos gratuites haute résolution

Unsplash

Unsplash est une magnifique collection de photos de haute résolution et souvent de qualité artistique exceptionnelle.

Les photos, téléchargeables gratuitement sont publiés sous licence Creative Commons Zero : les auteurs ont donc renoncé à tout droit sur leurs oeuvres et vous pouvez les utiliser comme bon vous semble, y compris pour des actions commerciales.

Une exellente base pour votre storytelling digital.

Lien : Unsplash.

Gratisography

Gratisography est une collection créée par l’artiste Ryan McGuyre.

Gratisography ressemble à son créateur : souvent drôle, pleine d’esprit et de goût de la parodie, mais parfois aussi sensible et très esthétique.

Ici aussi, tout est absolument libre de droit y compris pour un usage commercial.

Lien : Gratisography.

Raumrot

Raumrot est un site allemand appartenant au photographe Markus Spiske.

 

Les photos sont gratuites mais proposées sous licence creative commons 2.0 avec attribution.  Vous devez donc citer votre source.

Ici aussi les photos sont de grande qualité et couvrent un éventail très large de thèmes :

  • Paysage
  • Jeune travailleur urbain
  • Heimat : une collection dédiée à l’Allemagne
  • Etc.

Lien : Raumrot.

Little Visuals

Little Visuals est une collection rassemblée par un jeune photographe décédé à l’âge de 26 ans d’un malaise cardiaque.  La famille maintient le site actif en sa mémoire.


Les thèmes varient de la photo de paysage à la microphotographie.  Les photos sont gratuites et libres de droit, mais vous pouvez effectuer une donation pour une action de lutte contre le syndrome de mort subite chez l’adulte.

Lien : Little Visuals.

Picjumbo

Picjumbo, comme son nom l’indique est une énorme banque d’images, gratuites et libres de droits.

Picjumbo propose également un abonnement de type premium au prix de 6$ par mois.  Moyennant cette modeste contribution, vous recevrez des images inédites dans votre boîte mail chaque mois.

Certaines photos de cette banque d’images conviennent particulièrement bien pour une publication sur Pinterest, par exemple.

Lien : Picjumbo.

Death to the Stock Photo

Fondé par David Sherry et Allie Lehman, deux jeunes passionnés de photos, le site dit bien son ambition : tuer la photo de stock, ces photos gratuites ou payantes de qualité médiocre qui ont encombré le Net pratiquement dès sa création.  Non, sérieusement, leur ambition est de promouvoir la créativité et partager des photos d’auteurs.

Le site propose des images gratuites mais aussi une version premium.  En souscrivant à la liste de diffusion, vous recevrez régulièrement des photos de haute résolution et aux thématiques variées.  Attention : la licence vous permet d’utiliser ces images et de les utiliser dans des applications commerciales, mais pas de vendre les photos.

Lien : Deathtothestockphoto.

Pexels

Je sais que j’ai déjà parlé de Pexels dans un article précédent, mais cette banque d’image est tellement excellente que je ne me lasse pas de vous la recommander !

Sauf mention contraire, les photos sont libres de droit, en licence sans attribution.

Lien : Pexels.

Albumarium

Albumarium, comme son nom l’indique, se présente sous forme de divers albums.  Ici aussi beaucoup de photos de qualité pour des thématiques variées : architecture, bibliothèques, techniques, personnes, etc.

Attention avant de télécharger vos photos : Albumarium abrite des images sous diverses licences.  Prenez bien connaissance des droits attaché à chaque photo avant de l’utiliser.

Lien : Albumarium.

Designerspics

Last but not least de ces ressources photographiques, Designerspics est le site de photos de Jeshu John, un jeune photographe indien dont j’aime beaucoup les photos toujours originales.

Jeshu John allie une grande qualité technique à une vision personnelle et à un sens de la poésie visuelle rare.

Lien : DesignersPics.

Citations et autres visuels design

Recite

Recite est une application en ligne qui vous permet de créer des citations mises en page selon les principes du design professionnel et de les partager sur votre blog, dans les réseaux sociaux, etc.

 

L’utilisation de Recite est gratuite, mais le logo apparaît au bas de chaque production coMme vous pouvez le voir ci-ci-dessus.

Ce type de visuel, très facile et rapide à produire suscite en général beaucoup d’engagement dans les réseaux sociaux comme Facebook ou Pinterest.  Recite propose d’ailleurs de diffuser vos images sur divers comptes.

Lien : Recite.

GraphicsFuel

GraphicsFuel est une banque de ressources graphiques.  Vous y trouverez de tout : des polices de caractères, des modèles pour WordPress.  Et des mockups de tous les styles.

La plupart des mockups offerts sur GraphicsFuel sont au format PSD, c’est-à-dire le format de fichiers de Photoshop.  Si comme moi, vous ne voulez pas vous offrir ce logiciel coûteux, vous pouvez travailler ces fichiers avec Gimp, l’alternative libre de Photoshop.

Lien : GraphicsFuel.

The Pattern Library

The Pattern Library, comme son nom l’indique, est une bibliothèque de motifs : il y en a de toutes sortes, figures géométriques, personnages, astéroïdes, etc.

Vous pouvez télécharger gratuitement ces motifs et les utiliser pour composer des visuels intéressants.  Cette collection est rassemblée par deux designers : Tim Holmans et Claudio Gugglieri.

Lien : The Pattern Library.

Il ne vous reste plus qu’à tester tout cela.

En connaissez-vous d’autres ?  N’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires.  Merci d’avance 🙂

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
storytelling

Mindmap : 50 outils pour votre storytelling digital !

Le storytelling digital fait la une de nombreux médias.  C’est un moyen puissant de mobiliser les foules.  Mais avec quels outils peut-on créer un storytelling digital digne de ce nom ?  Je vous en livre quelques-uns sous forme de mindmap cliquable.

Je ne suis pas le dernier à vous parler du storytelling.  J’y ai fait plus qu’allusion dans des articles sur Prezi, notamment.  Mais ces techniques narratives, si utiles pour concevoir des présentations efficaces, se révèlent aussi très puissantes dans le monde numérique : médias sociaux, blogs, sites web, marketing, etc.  On parle alors de « storytelling digital ».

Le storytelling digital

Les ressources du Net au secours du storytelling digital

Le storytelling digital fait appel à toutes les ressources du web : design, photos, images, vidéo, audio, techniques d’écriture propres au web, infographies, etc.

J’ai rassemblé ici 50 outils dont je me sers personnellement et qui vous permettront, à vous aussi, de déployer toute la richesse du storytelling.  Vous n’avez peut-être pas besoin de tous ces outils.  Choisissez ceux qui « vous parlent » et qui vous paraîssent correspondre à vos besoins.

Pour la plupart, ils sont intuitifs et proposent au minimum une version gratuite ou une version d’essai.

La carte mentale ci-dessous ne reprend que les grandes catégories.  Cliquez sur l’image pour accéder à une carte Mindomo entièrement cliquable.  Vous pouvez également cliquer sur les petites icônes en forme de documents pour lire la description de chaque outil.  Il vous suffit de cliquer sur l’icone hyperlien pour accéder à l’outil en ligne.

Outils de storytelling digital

Soignez vos photos et images

Les photos – comme tous les visuels – sont un élément essentiel de votre storytelling digital, que ce soit en présentation, en imprimerie ou sur votre site web. Choisissez des photos de qualité. Si vous ne les créez pas vous-même, au moins sélectionnez des photos de créateurs. Mais attention aux droits d’auteurs…

Images libres de droits – haute résolution et qualité artistique

Les sites que je liste ci-dessous proposent des photos de très grande qualité ; généralement, ces ressources sont accessibles sous licence Creative Commons – vérifier s’il y a besoin de citer l’auteur ou non.   Certaines licences peuvent aussi différer dans l’usage : commercial ou non, reproduction ou modification, etc.

DesignersPics

Des photos de très grande qualité, gratuite et pour tous usages, même commerciaux, sans devoir mentionner l’auteur. Les images ne sont pas encore très nombreuses, mais elles sont très prometteuses.

Unsplash

Des photos haute résolution, gratuite et d’une qualité souvent incroyable.

Albumarium

Comme son nom l’indique, les photos de ce site sont classées par album : chiens, chats, bibliothèques, architecture, education, etc. Attention, les licences divergent selon les auteurs. Soyez vigilant-e !

Pexels

Des photos de qualité à couper le souffle. Ici aussi, diverses licences, donc la vigilance est de mise…

Editez vos photos en ligne

Pour retoucher vos photos : contraste, éclairage, effets spéciaux. Un outil de qualité professionnelle.

Autodesk Pixlr

Optimisez vos photos et images

Attention aux temps de chargement de votre site web ! Les images trop lourdes ralentissent le chargement de votre page. Et l’internaute d’aujourd’hui n’a plus le temps d’attendre. Si trop de visiteurs quittent votre site avant même le chargement de la page qu’ils désiraient voir, cela augmente votre taux de rebond. Et à terme, cela vous pénalise sur les moteurs de recherche. Facilitez la vie de vos visiteurs en optimisant les photos avant de les publier sur votre site.

Kraken Image Optimizer

Une application en ligne d’optimisation d’images pour le Net : en confiant vos images à Kraken vous êtes certain-e de ne pas ralentir chargement de la page de votre site tout en conservant un maximum de netteté.

Mockups : contextualisez votre marque et vos produits

Les mockups vous permettent de mettre vos photos personnelles en contexte : insertion dans un paysage, un groupe, un appareil – votre vidéo défile sur l’écran d’un iPad, par exemple. Très efficace pour suggérer l’utilisation d’un de vos produits ou services.

PlaceIt : créez des mockups époustouflants

PlaceIt est une application en ligne qui offre de nombreux « mockups » : smartphones, ordinateurs, tablettes… Insérez vos images ou vos vidéos, y compris captures d’écran ou vidéo Youtube, sur un smartphone ou un iPad. Plus vrai que nature !

Voici un exemple tout simple : le logo de mon entreprise sur un smartphone :

Mockup formation 3.0

Utilisez les couleurs à bon escient

Les couleurs ont une importance cruciale en communication. Si vous ne connaissez pas la psychologie des couleurs, ni comment les marier harmonieusement dans une infographie ou un site web, voici des outils indispensables.

Color Emotion Guide | Visual.ly

Un guide visuel et très simple proposé par Visual.ly dont je parle plus en détail dans la partie « Design ».

Adobe Color CC

Comment choisir judicieusement les mariages de couleurs pour vos visuels ? Voici la roue des couleurs d’Adobe. Elle vous permet en quelques clics de trouver les couleurs complémentaires, opposées, les nuances de tons agréables à l’oeil, etc. Un outil indispensable pour rendre vos visuels incomparables.

Polices de caractères : la typographie est importante

La typographie n’est pas un élément accessoire ou secondaire de votre communication. Elle est la chair de vos mots, leur habillage physique.

Google Fonts

Une collection impressionnante de polices de caractères téléchargeables gratuitement. De quoi enrichir la palette de vos productions écrites.

The 10 Commandments of Typography | Visual.ly

Combien de polices de caractères puis-je utiliser dans un article de blog ou pour une infographie ? Comment combiner un titre et un corps de texte ? Quelles sont les différentes familles de polices ? Et à quoi peuvent-elles servir ? Suivez les dix commandements de la typographie de Visual.ly et ne commettez pas d’impairs.

Design : créez des visuels et des infographies

Ces applications de design vous permettent de créer infographies, éléments visuels pour vos blogs et médias sociaux, etc. Elles proposent toute une version gratuite ou d’essai. Elles offrent aussi des conseils ou des tutoriels de qualité pour améliorer votre pratique.

Canva – la simplicité avant tout

Un des derniers venus dans le monde du visuel. Et l’un des plus gros succès aussi. Canva est gratuit et propose de nombreux modèles, des images, des polices de caractères, etc. C’est une application très intuitive et qui ne demande pas de formation ou de connaissances préalables. La « Design School » vous propose aussi des tutoriels interactifs et des exercices.

Créez vos graphiques avec infogr.am

Infogram, dont j’ai déjà parlé sur ce blog, est un outil très pratique pour créer non seulement des diagrammes de qualité professionnelle, mais aussi des infographies interactives en ligne.  J’ai déjà décrit infogr.am en détail sur ce blog.

Visually – Une communauté de créateurs à votre service

Visual.ly met en contact créateurs et marques ou entreprises. Une communauté vibrante qui vous délivrera le produit design dont vous avez besoin.

easel.ly – l’infographie facile pour tous

Easel.ly est peut-être le moyen le plus facile et gratuit de créer une infographie en ligne. Un programme intuitif s’il en est et que j’ai décrit dans cet article : Créez des infographies de qualité pro avec easel.ly !

Piktochart

Piktochart est une des meilleures applications pour créer des visuels en ligne : infographies, rapports, dias pour présentations PowerPoint ou Haiku Deck. Malheureusement, la version gratuite est très (trop) limitée.

Vidéos : utilisez tous les ressources de l’image et du scénario

La vidéo est un outil puissant pour raconter une histoire : elle combine la puissance de la narration au pouvoir émotionnel de l’image.   Choisissez des thèmes et des personnages auxquels les personnes de votre public peuvent facilement s’identifier. Certains réseaux sociaux sont de meilleurs vecteurs de distribution que d’autres : – les addicts de Facebook ou de Twitter réagissent presque frénétiquement aux vidéos ; – vos abonnés Linkedin sont, pour la plupart, des professionnels pressés. Une bonne image fixe les séduira davantage qu’un clip vidéo.

Créez des animations de qualité professionnelle

Ces outils vous permettent de créer des animations de qualité professionnelle. Vous ne devrez pas entrer une ligne de code. Attention cependant de ne pas vous répandre : une vidéo courte est plus efficace qu’un clip interminable. Ces outils proposent une tarification spéciales pour les écoles. Pensez-y si vous êtes enseignant-e.

Moovly

Moovly est une application en ligne qui propose de nombreux modèles et objets. Vous pourrez créer des animations pro en quelques clics.

PowToon

PowToon offre une palette incroyable de modèles, d’objets, de couleurs, etc. Mais les prix sont un peu élevés pour un particulier ou un freelance.

Explee

Explee est le produit d’une startup française. Il propose aussi une bibliothèque d’images, de musiques, etc. Très intuitif.  Très facile à intégrer dans un site web ou une page de LMS (plateforme d’e-learning).  J’ai intégré la vidéo suivante dans une page de Moodle pour accueillir les participants d’une formation hybride.

Editez vos vidéos pour en tirer le meilleur

Vos vidéos sont rarement publiables immédiatement. Il faut les éditer pour en couper les parties ratées ou trop longues, pour y ajouter des effets, etc. Voici quelques outils d’édition en ligne faciles.

Youtube Editor

Youtube propose un outil d’édition de vos vidéos qui vous permet d’ajouter des photos, de la vidéo (eh oui !), de la musique, des transitions, etc. au sein de la vidéo que vous avez téléchargée.

WeVideo – Application d’édition vidéo en ligne

WeVideo est une application en ligne qui vous permet d’éditer vos vidéos comme un professionnel : intégration d’images, de présentations, de son, etc. La version gratuite offre déjà de nombreuses possibilités.  WeVideo convient tant pour le storytelling d’entreprise que comme solution de créations de supports pédagogiques.

Popcorn WebMaker

Un produit proposé par la fondation Mozilla. Popcorn vous permet d’ajouter des éléments dynamiques à vos vidéos : bulles de bd, commentaires, etc..

Sous-titrez vos vidéos avec Amara

Amara est sans doute le meilleur outil de sous-titrage de vidéos. Ce sont eux qui fournissent notamment les sous-titrages des vidéos de TED.com.  Amara est une association sans but lucratifet j’ai le plaisir de travailler avec eux depuis plusieurs années.

Storygami

Toujours en phase beta, Storygami permet aux utilisateurs de Vimeo et Youtube d’enrichir leurs vidéos de contenus interactifs : médias sociaux, commentaires, notes, images, sons, etc. Une application à suivre.

Partagez vos  vidéos sur le Net

Partagez vos vidéos sur des chaînes ou à travers les médias sociaux spécialisés.

Youtube

Youtube est non seulement le numéro un de la vidéo sur le Net, c’est aussi le second moteur de recherche après Google en nombre de requêtes… Avoir votre propre chaîne et y publier des vidéos originales est un moyen très sûr d’établir votre notoriété d’expert…

Vimeo

Vimeo est aussi très apprécié des amateurs de vidéo. Le monde associatif y est bien représenté.

Dailymotion

Vous pouvez aussi publier vos vidéos sur Dailymotion, le plus francophone des médias sociaux du genre.

Utilisez les application vidéos des réseaux sociaux

La vidéo est si importante pour les médias sociaux que des applications naissent pour leur fournir des flux (streams) de vidéo directe ou non.

Meerkat

Meerkat est un des premiers venus dans les applications de streaming vidéo à destination des médias sociaux.

Vine

Si vous aimez les vidéos courtes et punchy, Vine est fait pour vous ! En quelques secondes, exprimez le meilleur de vous-même…

Periscope

Périscope, depuis son acquisition par Twitter, fait une concurrence impitoyable à son confrère Meerkat. Du streaming vidéo en live qui inquiète les chaînes de télévision européennes…

Ne négligez pas les fichiers audio et les podcasts !

Même si la vidéo est reine, l’audio reste un médium important. Il procure l’avantage, sur la vidéo, d’être écoutable partout, y compris lorsque vous êtes au volant de votre voiture.

Facilitez la transcription de vos interviews

Pas évident de retranscrire une interview audio avec un traitement de texte. Avec ces outils, oubliez le stress et commencez à transcrire.

oTranscribe

Une application de transcription de fichiers audio. Téléchargez votre fichier et vous écoutez la bande en même temps que vous tapez.  C’est enfantin et c’est pour ça que ça marche.

Transcribe – transcription et diction en ligne

Même principe que le précédent. Les commandes vous permettent d’arrêter la bande audio, de revenir en arrière au besoin, etc.

Enregistrez et partagez vos Podcasts

Le podcast est toujours très demandé et la transcription d’interviews en audio ou en vidéo n’est pas si facile. Sauf si vous disposez des bons outils.

Enregistrez, montez et enrichissez vos podcasts avec Audacity

Logiciel libre, Audacity n’en est pas moins un programme très complet, de qualité professionnelle. Une foule de fonctionnalités à découvrir si vous aimez le son.

Ecoutez vos podcasts sur Overcast

Une application pour entendre vos podcasts favoris sur iPhone.

Partagez vos podcasts sur Soundcloud

Soundcloud est la plateforme de partage des podcasts. Qu’il s’agisse de musique, d’interviews ou de récits, la communauté Soundcloud est très riche et très intéressée.

Ecriture : utilisez la puissance de la narration

Le storytelling, c’est aussi de la narration. Voici quelques outils pour vous aider dans la conception et le partage des éléments écrits de votre storytelling.

Ecrivez et partagez sur Wattpad

Wattpad est une plateforme de partage d’histoires. Un bon endroit pour tester l’efficacité de vos récits et recueillir les impressions de vos lecteurs potentiels.

Rédigez vos scénarios et vos documents longs avec Scrivener

Que vous soyez écrivain, scénariste de BD ou rédacteur technique, voici un studio d’écriture bourré de ressources. Le tout pour un prix dérisoire et animé par une communauté dynamique. Un must !

Trouvez votre inspiration dans Storybird

Une autre application pour publier ses histoires : mais Storybird, c’est aussi une communauté d’artistes qui fournissent des illustrations pour vos histoires.  Vous pouvez partir de ces images comme source d’inspiration de vos propres histoires.

Utilisez le storytelling pour booster vos présentations

Pour toutes les entreprises, associations et institutions d’aujourd’hui, les occasions de prise de parole sont nombreuses. Pour donner de l’impact à vos interventions, voici une panoplie de supports visuels.

Concevez et créez vos présentations

Pour créer vos présentations, voici quelques applications-phares.

Haiku Deck

Une application élégante de présentation. Une version intégrée à Slideshare existe qui permet d’intégrer vos présentation avec Linkedin en quelques clics.

PowerPoint

Le plus célèbre des programmes de présentation existe à présent en ligne.

eMaze

Encore peu connu, eMaze est une application de présentation très dynamique, avec des effets de 3D assez époustouflants.

Keynote

Les afficionados d’Apple ne jurent que par lui. Keynote est LE programme de présentation pour Mac.

Prezi

Programme de présentation non-séquentiel, Prezi est surtout connu pour ses facultés de zoom et de rotations. C’est une application visuelle très complète qui mérite mieux que ça. J’en ai parlé à plusieurs reprises sur ce blog.

Partagez vos présentations sur le Net

Créer des présentations, soit, mais si personne ne les voit ? Voici un média social de partage de présentations que vous ne pouvez plus ignorer !

SlideShare, le média incontournable pour vos présentations

Slideshare est l’endroit où il faut être si vous créez des présentations. C’est un média social spécialisé dans le partage des présentations et il peut draîner un trafic non-négligeable vers votre site s’il est bien utilisé. Depuis qu’il intègre une version gratuite de Haiku Deck, la suprématie de Powerpoint y semble bien compromise. Vous pouvez également distribuer des documents de type PDF via Slideshare, mais le format ne s’y prête pas toujours très bien.

Faites voyager votre public avec le Story Mapping

La carte de géographie comme support du storytelling

Les cartes de géographie, modernes ou antiques portulans, nous font tous rêver. Utilisez le pouvoir d’évocation du voyage et de la carte pour faire rêver votre public ou pour l’informer.

Heganoo

Un logiciel qui vous permet de partir d’une carte, d’y définir des points et de développer un scénario à partir de ces points. Encore en version beta, mais prometteur.

Storymap JS

Un outil extrêmement complet pour des intégrations d’images et de cartes dans un récit structuré.

TimeMapper

Un outil étonnant pour créer des cartes associés à des lignes du temps. Un très bon support pédagogique, mais aussi un moyen original de raconter l’histoire de votre entreprise.

Tour Builder with Google Earth

Comme son nom l’indique, Tour Builder utilise les fonctions de géolocalisation de Google Earth pour y implémenter des informations : photos, textes, vidéos, etc.

Géonef

Géonef vous permet de construire des itinéraires pédagogiques ou touristiques à partir d’une carte de géographie. Insérez-y ensuite texte, dessin, photos, vidéos, liens externes, etc.

Umap / OpenstreetMap

Umap est un projet open source d’Openstreet Map. Il offre de la géolocalisation : insérez des emplacements précis dans une carte et enrichissez-les de liens externes qui renvoient vers des billets de blog, etc.

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
Logiciels Mind Mapping MindMeister Outils Test

Mindmeister 9 : un design plus élégant et une meilleure ergonomie

Le logiciel de mindmapping Mindmeister 9 est sorti ce 9 janvier.  J’ai testé pour vous cette nouvelle version qui mise l’essentiel sur l’ergonomie et le flat design.

La nouvelle version de MindMeister était attendue pour la fin 2013.  L’éditeur de logiciel de mindmapping a pris un peu de retard et nous présente aujourd’hui la version 9 de son software.

Je l’ai testée pour vous.  Et voici ce que ça donne.  Double-cliquez sur l’image pour l’agrandir au  maximum.  Ou cliquez pour visiter la carte publique « Essai de MindMeister 9 ».

Essai de MindMeister 9

Le flat design : un visuel épuré, très élégant

Au niveau du design, le nouveau MindMeister, tout comme la nouvelle version de XMind, sacrifie au « flat design« , un style visuel épuré dont vous trouverez une excellente description sur le blog de mon ami Philippe Boukobza.

Toute l’interface a été redessinée selon les principes du « flat design » : les nouvelles icones, les outils de navigation, etc.

Cela donne une visibilité, une clarté et surtout une lisibilité nouvelle à l’ensemble.  Mais l’aspect visuel n’est pas l’unique préoccupation des designers de MindMeister.  Ils ont manifestement bien écouté leurs utilisateurs qui leur réclamaient surtout une meilleure ergonomie.

Une ergonomie entièrement repensée

 L’ergonomie de MindMeister 9 a été entièrement repensée pour améliorer l’accessibilité des commandes et des menus.

Dès l’ouverture de l’application – MindMeister est une application de mindmapping en ligne – le changement saute aux yeux.  La liste des cartes, par exemple, a été entièrement redessinée.

La nouvelle liste des cartes

Alors qu’auparavant l’ensemble présentait une colonne unique, la page affiche à présent plusieurs colonnes : ici, par exemple, j’ai choisi d’afficher mes cartes et les dernières cartes publiques téléchargées sur le site de MindMeister.  Mais, pour la gestion de projet ou la gestion du temps avec la méthode GTD, par exemple, on peut également choisir d’afficher les tâches relatives à chaque projet.

Remarquez tout en haut de la page, le logo de l’entreprise à gauche et ma photo à droite : MindMeister est un logiciel collaboratif.  Cela explique pourquoi l’accent est mis sur les entreprises, les équipes et les membres de ces dernières.  La version Business de MindMeister vous autorise ainsi à inviter des collaborateurs, des clients ou des amis à participer à l’élaboration d’une carte avec toutes les fonctionnalités professionnelles sans devoir souscrire à un compte payant.  C’est ce que j’utilise par exemple lors de séances à distance de coaching étudiant ou chef d’entreprise.

Tout à fait à droite de cette première ligne, une icone en forme de roue dentée permet d’accéder d’un simple clic aux réglages de votre compte.

A la ligne suivante, des onglets vous donnent accès à vos cartes personnelles, à votre « channel », c’est-à-dire à vos cartes publiques sur les serveurs de MindMeister ou bien encore à l’ensemble des cartes publiques.

Enfin, la dernière ligne avant les cartes vous permet de créer une nouvelle mindmap ou un nouveau dossier, d’importer une carte ou un fichier depuis Google Drive ou un répertoire de votre disque dure par exemple.  Une autre commande – celle en forme de flux RSS – règle les paramètres de partage des cartes, le sens interdit supprime une carte tandis que le « i » affiche une liste d’informations à propos de votre carte.

Des menus plus lisibles et plus accessibles

Barre de menu

Le menu de droite a été complètement revu : ici aussi, le flat design a fait son apparition : de simples icones ont remplacé les étiquettes.

Il suffit d’un clic pour modifier la couleur ou la forme d’un sujet, l’apparence du texte et le style d’un texte.  C’est ici aussi que vous intégrerez des limites ou nuages de la couleur et de la forme que vous souhaitez.  Tout est paramétrable.

Il est toujours possible, bien entendu, d’intégrer des liens hypertextes vers des sites web ou bien des adresses e-mail (très pratique pour les garder sous la main lorsque vous travaillez sur des projets en partenariat).

C’est à travers ce menu que vous intégrerez aussi des documents (Word, PDF, Excel ou tout autre format) depuis votre disque dur, bien entendu, mais aussi depuis Dropbox, Evernote, Google Drive ou un périphérique.  MindMeister étant une application en ligne, vous pouvez tirer parti de tous les éléments du cloud.

Le même menu permet aussi l’intégration de notes et de tâches pour la gestion de projet.  Pour faire disparaître cette barre de menu, plus d’icone « réduire » dans le coin supérieur droit, mais une icone « réduire la barre » en bas à droite.

Les menus Zoom et Options de carte – qui permet de centrer la map, d’afficher ou non les ascenseurs (scrollbars) et les informations de tâches – ont été regroupés en haut à gauche de la feuille.

Exportez et intégrez vos présentations dans un blog ou un site web

Le mode présentation de MindMeister était déjà très souple et agréable.  L’affichage des branches a encore été amélioré et la transition entre les sujets est plus fluide que jamais.

Mais surtout, vous pouvez désormais exporter vos présentations : un nouveau bouton dans le menu « Exportations » vous permet de télécharger votre présentation sous forme d’une collection de slides au format ZIP (compressé).

Vous pouvez utiliser ces slides pour créer une présentation intégrée dans un blog ou un site web.  En tout cas, en théorie, car j’ai essayé à diverses reprises de télécharger deux présentations différentes avec deux extracteurs différents (Z.zip et The Extractor) et les fichiers étaient endommagés à chaque fois…   Sans doute un de ces bugs inévitables lors du lancement d’une nouvelle version…

Par contre, le mode présentation lance automatiquement le plein écran et dispose au bas de ce dernier une commande avant-arrière qui inclut le logo de votre entreprise.  Celui-ci est également repris au bas à droite de l’écran : vos auditeurs ne pourront pas ignorer d’où vous venez !

Détail du mode présentation

Il suffit de ne pas utiliser la souris ou de la placer hors du champ d’influence de cette commande pour qu’elle disparaisse.  Le mode plein écran de la présentation permet de ne pas distraire les participants de votre exposé, ce qui est appréciable…

Des améliorations de l’impression et de l’exportation

D’autres améliorations sont les bienvenues, comme celle de l’exportation en format PDF.  Les fichiers sont désormais exportés au format d’échange RDF de meilleure qualité, ce qui assure une meilleure fidélité de l’image de votre mindmap.

Les icones ont non seulement été redessinées, mais elles apparaissent à présent en haute résolution.  Leur nombre a été augmenté et elles comprennent maintenant un pack de 863 icones Emoji, très appréciées des jeunes.

L’impression des mindmaps a été revue : en cliquant sur l’icone en forme d’imprimante, vous générez en fait un fichier image de format PNG qui sera imprimé.  Je n’ai pas eu l’occasion non plus de tester cette propriété.

En conclusion

Dans la version 9 de MindMeister, comme dans la version 2013 de XMind, pas de révolution ni de grands chambardements.  Mais des améliorations appréciables de la navigabilité, de l’ergonomie et du design.

Et des améliorations de fonctions qui rendent la vie plus confortable.

Au niveau graphique des cartes à proprement parler, pas de révolution non plus.  Mais comme le disait Michael Hollauf lors de son exposé du Biggerplate Unplugged de Utrecht, MindMeister étant une application en ligne, elle est tributaire du développement des navigateurs.  Or, tous n’intègrent pas les derniers développement du html 5, par exemple, ou d’autres possibilités graphiques.

Bref, un logiciel de mindmapping rénové qui ne perturbera pas ses anciens utilisateurs mais qui risque bien, par son design, son ergonomie et son utilisation ultra-intuitive, d’attirer un nouveau public plus jeune.  Et par ses facilités d’emploi dans le travail collaboratif, il pourrait bien séduire plus d’une entreprise au passage.

Vous avez envie, vous aussi, de créer des cartes mentales en ligne, seul ou à plusieurs ?  Inscrivez-vous gratuitement sur MindMeister et testez la version 9 !

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

50.9686775.824968
Catégories
E-learning Ingénierie de la formation Pédagogie

Comment concevoir un cours en ligne ? ADDIE, une méthode efficace !

Comment concevoir une formation à distance via Internet ?  Voici ADDIE : une méthode efficace en 4 étapes : analyse, développement, implémentation et évaluation.

ADDIE, méthode de conception de cours

Article mis à jour le 2 mai 2021.

Beaucoup d’entreprises hésitent encore à créer un cours en ligne ou une formation mixe (blended learning : qui allie cours en présentiel et formation à distance).  Comment s’y prendre ?  Quelles sont les étapes à respecter ?  Et surtout, comment retenir l’attention des apprenants, sachant que les abandons sont très nombreux dans ce type d’apprentissage ?

Je suis moi-même confronté au problème en tant que formateur, concepteur de formation mais aussi en tant que participant à de nombreux MOOCs (Massive Online Open Courses – cours massifs en ligne et gratuits).  Je suis donc toujours à la recherche d’outils et de méthodes qui me permettent d’améliorer la qualité de mes cours, de les rendre plus attractifs pour les étudiants et donc d’abaisser le taux d’abandon.

Et, tout au long de mes recherches, j’ai glané quelques trouvailles intéressantes que j’ai envie de partager avec vous.  Que ce soit en matière de conception des cours  eux-mêmes ou de méthodes pour rendre les formations à distance plus conviviales et attrayantes, plus « user friendly » comme le dit joliment l’expression anglaise.

Aujourd’hui, je vous propose ADDIE, une méthode de conception de formation à distance en quatre étapes.  Je n’ai rien inventé, c’est une méthode proposée par Debbie Morrison sur son blog Online Learning Insights.  Mais je la trouve suffisamment intéressante et bien structurée.  C’est en fait la formalisation de beaucoup de nos efforts empiriques de concepteurs de formation.

Le « Course design » inspiré du « design éducatif« 

Debbie Morrison s’est inspirée d’un ouvrage de Klaus Krippendorf, sur le design, ses origines philosophiques et ses relations avec le langage.  J’aime beaucoup cette conception que Debbie Morrison appelle « course design » : « Design ou conception de cours« .   Le « course design » s’inspire de « l’instructional design » qu’on peut traduire par « design éducatif« .  Le design éducatif a déjà une longue vie derrière lui puisque, si l’on en croit cet article de Wikipedia, les premières tentatives remontent à la seconde guerre mondiale et à la formation des officiers.

Le « course design » est une conception de la formation centrée non sur les méthodes d’enseignement, mais sur les méthodes d’apprentissage.  Sur la façon dont les étudiants apprennent et non pas sur la manière dont les professeurs ou formateurs enseignent.

Il ne s’agit pas de jouer sur les mots, mais de changer de point de vue.  Et ce changement de perspective entraîne aussi des modifications de pratiques pédagogiques.

Les cours sont centrés sur l’apprenant et non sur l’enseignant.  Et sur les meilleurs outils et méthodes pour susciter l’envie d’apprendre en ligne…

Debbie Morrison propose un  « processus de développement de cours » basé sur les éléments suivants :

  1. un plan éducatif : qui détaille la façon dont les contenus seront proposés aux apprenants
  2. du matériel d’apprentissage : pour les étudiants; du contenu original ou acheté ailleurs
  3. des activités variées: qui incitent les étudiants à réutiliser et à appliquer les nouvelles connaissances
  4. des méthodes d’évaluation : utilisées selon le contexte et les objectifs de la formation

Le processus de conception de cours se déroule selon quatre étapes que je détaille ci-après :

  1. l’analyse du problème et des besoins
  2. le développement
  3. l’implémentation
  4. l’évaluation et la révision

Première étape d’ADDIE : l’analyse des besoins et des objectifs

J’ai illustré ces quatre étapes en détail dans la mindmap ci-dessous, dessinée avec iMindMap 7 (que vous pouvez télécharger gratuitement de ma page Biggerplate comme d’habitude).

Les quatres étapes de la conception

La première étape consiste à analyser les besoins et les problèmes du public visé.  Cela vous aide à fixer les objectifs du cours.  Et surtout, à vous assurer qu’ils répondent bien au besoin identifié.

Ensuite, analysez le public-cible :

  • quel est son background – Est-il encore étudiant ou bien est-ce un professionnel qui désire se perfectionner ?  C’est tout-à-fait différent !
  • quelles sont ses motivations ?  S’améliorer ?  Obtenir une certification ?
  • quel est son niveau de compétences ?  Est-il débutant ou expert ?
  • quel est son accès à Internet ?  Du haut-débit ou une connexion téléphonique archaïque ?  Apprend-t-il via un PC de bureau, un portable, une tablette ou un smartphone ?

Lorsque vous connaissez votre public, attachez-vous à définir votre approche pédagogique :

  • plutôt connectiviste ?
  • plutôt constructiviste ?
  • plutôt instructiviste ?

Définissez les objectifs d’apprentissage pour chaque séquence pédagogique.

Analysez les modes de distribution de vos contenus : synchrone ou asynchrone ?  Uniquement en ligne ou en apprentissage mixte (blended learning) ?

Quels sont les outils Internet qui correspondent le mieux à vos besoins et à ceux de vos apprenants ?

Enfin, déterminez vos sources de contenus en fonction de vos objectifs pédagogiques.

Deuxième étape d’ADDIE : le développement de votre cours

C’est à présent le moment de développer une stratégie d’apprentissage !

Mélangez les contenus d’apprentissage : ceux que vous développez vous-même, ceux que vous réadapter de formations antérieures, que vous empruntez à d’autres formations, voire à des productions de vos étudiants.

C’est le moment aussi de mettre en place vos méthodes d’évaluation : quiz, évaluation par les pairs, forums, etc.  Déterminez les critères de réussite pour chaque type de méthode.

Créez et décrivez des activités variées afin d’inciter vos apprenants à utiliser les nouvelles notions et/ou compétences acquises lors de votre formation : travaux pratiques, projets, travaux de groupes, etc.

Identifiez aussi les critères et méthodes d’évaluation de votre cours : que les participants puissent vous aider à l’améliorer via un feedback intéressant.

Troisième étape d’ADDIE : l’implémentation de votre formation en ligne

Afin de vérifier que tout fonctionne et que votre méthodologie rencontre les besoins de votre public, lancez un cours-pilote à destination d’un petit groupe d’apprenants issus de votre public.

Procédez à une évaluation formative : qu’ont réellement appris ces personnes qui ont passé le premier test de votre formation ?

Sur base de ce feedback, révisez votre formation : adaptez certains contenus, supprimez-en certains autres (pas d’état d’âme !  ils pourront peut-être être réutilisés pour d’autres modules).  Et ajoutez certaines choses qui pourraient manquer…

Procédez à des évaluations formative et sommative avec votre groupe-pilote.  Et tirez-en les conclusions en passant à l’étape 4 :

Quatrième étape d’ADDIE : l’évaluation et la mise à jour

Rassemblez le feedback que vous avez obtenu de diverses sources, que ce soit au niveau qualitatif ou quantitatif.

Analysez ce feedback.  Tenez compte aussi de facteurs externes à votre formation.  Il suffit que vous ayez programmé le lancement de votre cours à un moment où les personnes prennent leurs congés pour diminuer significativement les taux de participation…

Comparez vos résultats avec ceux d’institutions d’éducation comparables : analysez leurs mesures quantitatives et qualitatives.  Que vous disent les résultats ?  Etes-vous dans la moyenne ?  Au-dessus ?  En-dessous ?

Et au besoin, révisez vos phases d’analyse (quelque chose vous a peut-être échappé) et/ou de développement (la progression pédagogique est peut-être à revoir : j’ai changé la méthode de langue que j’utilisais avec mes étudiants à Maastricht.  Et j’en ai pris une qui respecte mieux la progression attendue de mes étudiants.  Résultats : moins de découragement, plus de plaisir, plus de résultats positifs…).

Ensuite, démarrez tout le processus en gardant à l’esprit que tout peut être améliorer à tout instant…

Conclusion

Vous l’aurez compris, il ne s’agit pas d’une méthode miraculeuse, mais de la mise en place d’une méthodologie  structurée.  Cela demande du travail et aussi beaucoup d’humilité face à ce que le feedback de vos apprenants vous renvoie.

Je continuerai à vous faire part de mes investigations dans ce domaine, notamment de la méthode Pensée Design qui est celle que j’utilise personnellement pour la conception de mes formations.

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à

Catégories
creativité Entreprise Jeux Jeux de rôle Serious games

Jouer sérieusement : les entreprises redécouvrent l’importance cruciale du jeu dans la créativité

Comment avez-vous appris ce que les autres sont prêts à accepter ?  Ou pas ?  Et comment vous faire accepter dans un groupe ?  Et comment manier la scie et le marteau ?

La réponse est universelle : en jouant !

Oui, c’est par le jeu que les enfants intègrent les règles… du jeu social !

Quoi de plus logique me direz-vous ?

Mais comment apprendre – de manière sûre, efficace – ce que vivent les patients négligés d’un hôpital ?  Quelles stratégies les passagers d’un vol transcontinental adoptent-ils pour dormir dans un espace aussi exigu que celui entre deux sièges d’avion ?

En jouant…

Comment apprendre à piloter un Airbus A380 sans mettre en danger la vie de centaines de passagers ?

En jouant, sur un simulateur de vols.

Dans cette vidéo aussi hilarante qu’intéressante, Tim Brown nous dévoile comment des entreprises innovantes développent ces nouveaux produits ou services en jouant, en simulant par des jeux de rôles ou par de l’expérimentation ludique… (Cliquez sur la vidéo pour la lancer et ensuite, cliquez sur View Subtitles et choisissez French pour avoir les sous-titres en français.)

Dans les prochains jours, je reviendrai sur plusieurs jeux utilisables en formation ou en entreprise :

  • Jeux sérieux (serious games)
  • Jeux de rôle
  • Jeux-cadres
  • Jeux de plateaux spécifiques

La galaxie des jeux est incroyablement variée : c’est sans doute l’un des domaines où imagination et créativité s’exercent avec le plus de brio et de variété.

Et les jeux le rendent bien à la créativité en inspirant les meilleurs innovateurs…

Catégories
creativité Projets

Quand innovation et créativité riment avec écologie

Si certains gouvernements ne voient, pour réduire la crise énergétique, d’autres solutions qu’un retour massif du nucléaire, heureusement d’autres choisissent des pistes plus créatives et plus (réellement) respectueuse de notre environnement.

Cela peut vous paraître bizarre, mais de plus en plus de ces exemples nous viendront du monde des affaires et de l’industrie.   Parce qu’ils ont compris – bien avant d’autres – que c’est ce que le client attend : des produits de qualité fabriqués dans le respect croissant de normes éthiques et écologiques.  Nous ne voulons pas perdre notre confort, mais nous voulons désormais que celui-ci soit propre dans tous les sens du terme…

C’est ce qu’on bien intégré la marque Puma et le designer de renommée internationale Yves Béhar.  Le cabinet de ce dernier, Fuseproject, a travaillé pendant 21 mois à la conception et à la réalisation d’un produit destiné à remplacer définitivement la boîte à chaussures… Cette dernière, d’apparence anodine, pose pourtant d’énormes problèmes de déchets.

Finalement, ce n’est pas un nouveau système de boîte, mais un « petit sac intelligent« , the clever little bag qui remplacera la légendaire « shoebox ».  Celui-ci sera moins vorace en matières premières, ne nécessitera plus d’assemblage et sera plus facile à stocker puis à recycler que l’ancêtre si familière.  Il devrait réduire la consommation d’eau, d’énergie et de transport de 60% soit une économie de 8.500 tonnes de papier, 20 millions de mégajoules d’électricité, un million de litres de gasoil et un million de litres d’eau…

Nos petits-enfants seront peut-être très étonnés de savoir que papy et mamy achetaient des chaussures dans des boîtes… (Cliquez sur la photo pour accéder à la vidéo).