Catégories
Bien-être Mind Mapping Modèles Outils

Pensée positive : essayez la carte de gratitude

Comment se concentrer à nouveau sur la pensée positive quand on est assailli de mauvaises nouvelles ? Comment briser le cercle des idées noires quand on est déprimé ?    Positivez avec la « carte de gratitude » : une carte mentale qui vous fait redécouvrir les couleurs de votre vie !

Article mis à jour le 30 avril 2021.

Rien de plus difficile que de briser le cercle des idées noires quand on est déprimé.  Surtout quand nous sommes confinés, que nous ne pouvons avoir de relations normales avec nos amis et notre famille. Nous en avons tous fait l’expérience au moins une fois : nous savons que se concentrer sur les idées noires est la pire des choses.

Pourtant, lorsque nous sommes « down », notre esprit s’emballe et multiplie les pensées négatives qui nous tirent vers le bas.  Et à un moment donné, il est presque impossible de faire machine arrière, d’envisager le côté positif des choses, sans une aide extérieure.

Retrouvez la pensée positive avec la carte de gratitude

Cette aide, elle peut venir d’un simple outil.  Personnellement, j’utilise la « carte de gratitude« .    En voici un exemple totalement fictif pour vous montrer le principe.  Comme toujours, vous pouvez télécharger l’original au format iMindmapsur ma page personnelle Biggerplate.  Ou téléchargez le PDF sur Calaméo.

Exemple de carte de gratitude

Cette carte a été réalisée avec le logiciel de mindmapping iMindMap 7 que vous pouvez télécharger gratuitement.

Briser le cercle des idées noires et se concentrer sur la pensée positive

La carte de gratitude est inspirée d’une méthode de la psychologie positive.   Parmi les outils utilisés par ce courant psychologique, on préconise notamment d’établir une liste des choses positives qui vous sont arrivées au cours de la semaine, du mois écoulé, etc.

Personnellement, j’utilise cette méthode sous forme de mindmap depuis plusieurs années.  Non seulement pour mon usage personnel, mais aussi pour des demandeurs d’emploi que j’ai accompagnés ou des étudiants de mes ateliers.

Et ça marche !

Pourquoi ça fonctionne ?

L’idée de base est qu’il est difficile, lorsqu’on est en pleine déprime, de casser le cycle des idées noires et de se concentrer à nouveau sur ce qui est positif.

Nous impliquer dans la construction d’une liste d’éléments positifs nous oblige à nous concentrer uniquement sur ceux-ci.  Et de les « matérialiser » sous forme d’une liste de phrases.  Il n’y a pas besoin d’événements extraordinaires : des petites choses positives suffisent, des petites joies quotidiennes, de simples plaisirs de la vie de tous les jours.

Dans le cas de la mindmap, je crois que ça fonctionne encore mieux parce qu’en plus de la liste de phrases positives, on utilise aussi des couleurs gaies, des images qui renforcent l’impact émotionnel de cette liste, une non-linéarité qui est plus proche du mode de fonctionnement du cerveau, etc.

Quand vous êtes occupé(e) à construire votre carte – que ce soit à la main ou via un logiciel – vous vous concentrez sur le processus, sur les éléments positifs et la meilleure façon de les représenter pour que ça vous touche positivement. Or, le cerveau est incapable de se concentrer sur deux types d’émotions à la fois. Si vous vous concentrez assez longtemps sur la pensée positive, vous court-circuitez la spirale négative.

En termes de coaching, vous vous donnez du feedback.  Et vous le faites d’une manière qui interpelle à la fois votre cortex supérieur – votre côté rationnel – et vos émotions.

Essayez, vous verrez : les résultats sont immédiats et surprenants !

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à notre newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

50.9686775.824968
Catégories
Logiciels Mind Mapping Outils

Usages du mindmapping papier ou électronique

Il y a les partisans du mindmapping manuel, sur papier.  Et il y a les tenants du mindmapping électronique.

Les uns et les autres aiguisent leurs arguments  et campent sur leurs positions.

Lequel est le meilleur ?  Lequel est le plus utile ?

Les deux ont des avantages et des inconvénients.  Et des contextes d’utilisation différents.

Passons-les un peu en revue…

C’est une carte publiée sur Biggerplate par Toni Krasnic, l’auteur de Concise Learning, qui m’a inspiré cet article.  Intitulée « Electronic Mapping vs Paper Mapping« , cette carte résume surtout les avantages du mindmapping électronique sur le mindmapping papier.

C’est vrai que les logiciels de mindmapping offrent des avantages indéniables : j’en suis un utilisateur fervent et quotidien.  Et je suis le premier à revendiquer les gains de productivité que j’en tire et dont j’ai déjà rendu compte dans mon article sur l’expérience commanditée par Mindjet.

Mais faut-il jeter le mindmapping papier pour autant ?  S’agit-il d’une technique aussi obsolète que les tablettes sumériennes ?

Non.  Certainement pas.  Et le papier a des avantages que la meilleure application électronique n’aura jamais.  Notamment quand il s’agit de prise de notes ou de contact face-à-face.

Comparons les avantages et les inconvénients des deux méthodes

(Cliquez sur la carte pour l’agrandir ou ici pour la télécharger depuis Biggerplate, la plus grande communauté de mindmappeurs au monde).

Votre mindmapping : papier ou logiciel ?

 Comme je le disais récemment dans l’échange organisé par Signos, les logiciels de mindmapping ont déjà transformé les usages du mindmapping.

Lorsque Tony Buzan a développé cette méthode, il avait surtout en vue le développement personnel, l’instrospection, l’amélioration de la compréhension et de la mémoire.

Aujourd’hui, les logiciels s’adressent de plus en plus à des équipes et les cartes s’échangent sur Internet.

Conservez le contact visuel lors d’entretiens

Le papier conserve pourtant sa raison d’être.  Si vous devez travailler en face-à-face, pour prendre des notes lors d’un entretien d’embauche, pour noter ce qu’un client potentiel vous dit de ses besoins, pour enregistrer ce qu’un malade vous dit de ses symptomes, utilisez le papier.

Si vous avez un peu de pratique, vous jetterez très rapidement quelques mots ou abréviations sur la feuille : vous n’avez pas besoin de beaucoup de temps et cela vous permettra un contact visuel plus important qu’en notes linéaires.  Tandis que l’écran des portables  vient se dresser entre vous et votre interlocuteur dans ce genre de situations.

Prendre des notes lors d’une conférence, ou noter une idée au vol dans le métro peuvent se faire rapidement sur une page de carnet.  Ou sur un smartphone ou une tablette si vous êtes un utilisateur averti.

Pour l’introspection, pour déterminer ses objectifs personnels, pour s’interroger sur soi, certains préfèrent le papier : les sensations tactiles les rapprochent de leur subconscient.  Personnellement, j’utilise aussi un logiciel pour ce genre de tâches, parce que j’écris plus vite au clavier, tout simplement…

Un extraordinaire outil de dynamique de groupe

Rien de tel qu’une énorme feuille de papier pour animer un groupe : pour connaître les attentes d’un groupe lors d’une formation ou d’une thérapie, pour définir un projet ensemble,  pour organiser un brainstorming, etc.

Jamais un logiciel n’aura cette dimension conviviale d’une feuille de papier de grand format étendue sur le sol et où chacun vient s’agenouiller pour compléter les détails d’une branche avec son marqueur !

Pour un brainstorming, venir ajouter « son » post-it à la galaxie qui figure déjà sur la carte accrochée au mur a une autre portée symbolique que de crier un mot qu’un secrétaire reporte sur le logiciel.  Même si ce dernier conservera plus facilement une version qu’on pourra ensuite envoyer à chacun des participants.  Mais en termes de dynamique de groupe, la feuille de papier de grand format, étalée sur le sol ou sur une grande table ou accrochée au mur recèle un pouvoir quasi-magique…

Des logiciels de plus en plus polyvalents

Les logiciels de mindmapping sont de plus en plus polyvalents et de plus en plus ouverts à leur environnement.  Tous, ils vous permettent d’échanger vos cartes avec d’autres, via des supports électroniques ou via le web, avec des plateformes dédiées ou par email.  Certains autorisent même le travail collaboratif en temps réel.  Ils vous permettent de modifier à l’infini vos cartes, d’en conserver les différentes versions, d’y intégrer des documents ou des hyperliens, de la vidéo, des notes audio ou écrites, de connecter les cartes entre elles, etc.

Vous pouvez choisir le ou les logiciels qui vous convien(nen)t parmi plus de 150 offres sur le marché.  Avec le cloud, vous pouvez concevoir une carte sur votre PC, la terminer sur votre portable et la transmettre à vos collègues.

Ce serait vraiment dommage de vous priver de cette richesse au nom de je ne sais quel respect du support papier ou de quelque bizarre nostalgie…

Avant d’effectuer votre choix, posez-vous les questions suivantes :

  • Quel est mon objectif ?
  • S’agit-il de quelque chose que je dois communiquer ?
  • Que je dois échanger ?
  • S’agit-il d’une carte strictement personnelle ?
  • Est-ce une version définitive ?  Ou quelque chose que je peux retravailler sur un autre support ?

Et vous choisirez votre méthode en connaissance de cause.

Et vous  ?   Quelles sont vos pratiques ?  Quel moyen choisissez-vous ?  Quel est votre mindmapping : papier ou logiciel ?  N’hésitez pas à partager votre expériences dans les commentaires !

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

50.9686775.824968
Catégories
Bien-être creation d'entreprise creativité formation Jeunes Mind Mapping Outils Pédagogie Pensée positive

Ateliers d’été au Hub : au menu, mind mapping et apprentissage rapide

Envie de profiter des vacances pour apprendre de nouvelles choses ?

Comment mieux me débrouiller dans ma vie personnelle ?

Créer ma propre entreprise, oui, mais par où commencer ?

Réussir mes études en me donnant des outils d’apprentissage performants ?

Ce sont les thèmes de la conférence et des ateliers d’été que j’animerai au Hub de Bruxelles en juin, juillet et août prochains.


Demandez le programme !

Voyez la mind map ci-dessous pour un panorama complet de ces événements (cliquez sur l’image pour l’agrandir).


 

Ateliers d'été au Hub de Bruxelles

J’ai déjà parlé de la conférence « Mind Mapping : le couteau suisse de la pensée » dans un précédent billet.  Vous pouvez le retrouver à cette adresse : http://format30.com/2010/06/03/mind-mapping-le-couteau-suisse-de-la-pensee/ Le 23 juin 2010 à 19 heuresRéservez ici.  

Catégories
creativité Mind Mapping Outils Stratégie

Mind Mapping : se fixer des objectifs personnels

Dans un article tout récent, je vous ai parlé de la méthode des objectifs  SMAART.

Mais comment faire concrètement pour se fixer des objectifs selon cette méthode ?

Voici un exemple d’objectifs personnels réalisés avec une mind map très simple :

J’ai pris l’exemple d’un jeune homme.  Il a les dents abîmées et prend donc comme objectif de prendre rendez-vous chez le dentiste pour soigner les dents qu’il est encore possible de soigner et de remplacer les autres.  Il fixe l’échéance à la semaine prochaine.  L’indicateur sera « des dents saines ».

Au niveau professionnel, il éprouve des difficultés avec le nouveau logiciel de comptabilité.  Il décide de suivre une formation et de maîtriser ce programme pour le 15 avril prochain.

Il est célibataire et voudrait rencontrer une jeune femme.  Il décide donc de fréquenter des sites de rencontre, de sortir en boite et aux concerts, et peut-être de passer par des intermédiaires comme les agences matrimoniales ou des clubs de rencontre.  Il se donne un an.  L’indicateur sera la bague au doigt.

Il se laisse une branche libre pour d’autres objectifs qu’il n’a pas encore définis.

Créer une ou plusieurs branches dont on n’a pas besoin est une technique utilisée en mind mapping afin de stimuler le cerveau et de lui donner envie d’aller plus loin, d’ajouter quelque chose qui n’était pas prévu au programme : un des chemins de la créativité.

Vous voyez :  tout cela est vraiment très simple !

Si vous voulez utiliser cette mind map pour vots propres objectifs, voici un modèle.  Il vous suffit de le télécharger, de l’imprimer et d’y ajouter vos propres branches secondaires, vos mot-clés et vos images pour avoir votre propre mind map « objectifs perso ».

Soyez sympas : envoyez-moi le fruit de vos cogitations.  Je serai ravi de vous envoyer des commentaires et peut-être de publier les meilleures sur ce blog…