Catégories
XMind

Xmind 7 : mise à jour spectaculaire du logiciel de mindmapping

XMind vient tout juste de sortir la version 7 de son célèbre logiciel de mindmapping : une mise à jour tout simplement spectaculaire !  Voici un petit tour d’exploration des ses nouvelles fonctionnalités.

Ca faisait un moment que XMind semblait ronronner : les mises à jour se suivaient sans aucune révolution, sans modification majeure du logiciel, même si celui-ci était toujours apprécié – à juste titre – par des utilisateurs chaque jour plus nombreux.

La version 7 qui sortait hier, mercredi 11 novembre, vient changer la donne.

Des changements en profondeur de XMind 7

Cette version 7 du logiciel de mindmapping est probablement celle qui a subi la transformation la plus spectaculaire et la plus profonde.

On peut regretter que XMind ne soit toujours pas collaboratif en ligne ni présent sur les tablettes.

Par contre, on ne peut qu’apprécier les fonctions et améliorations diverses qui ont été apportées à cette version.  Les voici résumées dans une mindmap réalisée avec XMind 7 et que vous pouvez télécharger au format XMind sur Biggerplate et au format PDF sur Scribd.

Les mises à jours de XMind 7

1) Une nouvelle interface, très ergonomique

Adieu la vieille interface grisâtre et déprimante qui subsistait depuis de nombreuses années.

Elle fait désormais place à une interface au design épuré, entièrement repensée et nettement plus ergonomique.

Nouvelle interface XMind 7

Non seulement l’interface a gagné en clarté avec ce changement de couleurs et de design, mais les menus ont également été réorganisés.

Jusqu’à la version 6, il y avait double-emploi entre les menus « Voir » et « Insérer ».

Tout cela a été réorganisé et un menu « Fenêtre » reprend l’ensemble des menus du type « Thème », « Propriétés », « Notes », etc.  C’est beaucoup plus logique que l’ancienne organisation.

Les icônes, redessinées, sont elles aussi plus lisibles qu’auparavant.  Elles sont rassemblées dans la barre de menu du haut.

Un seul onglet rassemble désormais l’intégration :

  • des images
  • des hyperliens
  • des notes (écrites ou audio)
  • des étiquettes
  • des marqueurs
  • des pièces jointes

Des icônes du côté droit de la barre de menu du haut rassemblent, elles :

  • le brainstorming
  • la présentation
  • le diagramme de Gantt
  • le partage vers XMind.net, via un réseau local ou via Biggerplate)
  • les exports

2) Une nouvelle page d’accueil (point de départ)

Lorsqu’on crée une nouvelle carte, une nouvelle page d’accueil s’affiche.  Cette page peut également s’afficher en cliquant sur l’icône « Point de départ » en haut à gauche de l’interface.

Cette page d’accueil se subdivise en réalité en deux pages distinctes :

a) la page des diagrammes vides

Page des diagrammes vides

Il est donc beaucoup plus facile de choisir la structure de sa carte mentale d’un seul coup d’oeil.

Cette page est également remarquable par sa clarté et son ergonomie.

La barre de menu de gauche permet de revenir à l’interface d’édition de XMind 7 via l’icône en forme de flèche vers la gauche « Retour ».

Vous pouvez aussi visualiser et ouvrir les fichiers récemment créés en cliquant sur l’icône correspondante.  Ou bien ouvrir un fichier local en cliquant sur l’icône en forme de classeur.

b) Une page de modèles réutilisables

Cette page offre des modèles de formes, de couleurs et de polices de caractères prédéfinis.

Nouveaux modèles XMind 7

Les formes sont épurées, les couleurs pastel ou en tout cas, pas trop vives, les lignes fines et fluides : on sent que la tendance est au design minimaliste.

3) Le diagramme de Gantt amélioré

Le diagramme de Gantt est une fonctionnalité essentielle pour la gestion de projet.  Celui de XMind 7 a été amélioré.

Il est désormais possible d’effectuer les changements directement dans le diagramme de Gantt lui-même : vous n’êtes donc plus obligé(e) de revenir au menu d’édition de la carte mentale pour effectuer une modification de date, par exemple.

Un gain de temps appréciable ici aussi.

Nouveau diagramme de Gantt dans XMind 7

Autre nouveauté : vous pouvez désormais imprimer ce diagramme de Gantt et l’exporter directement sous format :

  • MS Project
  • image
  • PDF

Pour cela, il suffit de cliquer sur l’icône en haut  droite du diagramme.  Une fenêtre de dialogue s’affiche alors pour déterminer les spécificités de votre export :

Export du diagramme de Gantt dans XMind 7

Les options sont nombreuses et intéressantes, comme le filtre des dates, la sélection de tâches, etc.

4) La fiche information : afficher ou non les informations de la carte mentale

La fiche information, comme son nom l’indique, permet de gérer l’affichage des informations d’une mindmap XMind 7.

Vous pouvez décidez d’afficher ou non, sous chaque sujet :

  • les informations de tâches
  • les hyperliens
  • les pièces en attachement
  • les étiquettes
Informations du sujet affichées

La carte d’information est une partie du menu « Propriétés » du fond de la carte.

Pour y accéder, vous devez donc cliquer d’abord sur le fond de la carte pour vous assurer qu’aucun sujet n’est activé.  Ensuite, rendez-vous au menu « Propriétés ».

Fiche information dans XMind 7

C’est en cochant ces cases à gauche du menu « Propriétés » que vous définissez quelles informations s’afficheront dans les sujets de votre mindmap.

5) Les commentaires : un élément indispensable du travail collaboratif

On les attendait depuis longtemps : les commentaires !

C’est un élément essentiel du travail en collaboration, surtout en différé.

Insertion d’un commentaire dans XMind 7

Pour insérer un commentaire, c’est très facile : il suffit de cliquer sur l’icône en forme de page pliée accompagnée du signe « plus » en haut de l’interface.  Une fenêtre de dialogue comme celle ci-dessus s’affiche alors.  Il vous reste à la compléter.

Plus besoin de modifier directement la carte d’un collègue, au risque de le froisser : vous pouvez lui suggérer des modifications judicieuses sous forme de commentaires.

C’est aussi une fonction très intéressante pour les enseignants et les formateurs : nous allons pouvoir commenter les travaux de nos élèves et participants directement dans la carte.

6) Les bulles ou phylactères

Bulle XMind 7

D’autres logiciels de mindmapping offraient cette fonctionnalité depuis longtemps : je pense à Novamind, par exemple.

Ces bulles sont intéressantes car elles  peuvent apporter un supplément d’information visuelle à un autre niveau que le sujet.  D’autant plus que dans XMind 7, elles peuvent aussi avoir leurs propres sous-sujets et devenir à leur tour un sujet.

7) Export de l’arborescence générale

C’est une tendance chez les éditeurs de logiciels de mind mapping en ce moment.  Mindomo vient lui aussi de sortir cette fonctionnalité, l’export de l’arborescence générale d’une carte.

Chez XMind, elle était visible depuis longtemps mais elle n’était pas exportable en tant que telle.  C’est chose faite aujourd’hui.  Il est possible non seulement de l’afficher mais aussi de l’imprimer et de l’exporter.

Export de l’arborescence générale

Pour cela, il suffit de cliquer sur l’icône en haut à droite du cadre de l’arborescence et de choisir l’impression ou l’export.

8) Impression multi-pages de votre mindmap

XMind 7 permet aussi l’impression multipages des cartes mentales.

Impression multi-pages dans XMind 7

Vous pouvez sélectionner plusieurs pages à la verticale et à l’horizontale et imprimer de véritables posters.  Une option intéressante pour les éducateurs, mais aussi pour illustrer les salles d’un événement, etc.

Sélectionnez l’option Pages Multiples pour pouvoir choisir le nombre de pages total de votre impression.

9) Nouvelle structure : la ligne du temps

XMind 7 propose une nouvelle structure qui va faire un tabac : la ligne du temps.

Jusqu’ici, nous pouvions créer des lignes du temps dans XMind en détournant quelque peu les structures Arête de poisson (Ishikawa) ou organigramme haut.  C’était déjà efficace, mais pas très simple à mettre en oeuvre.

Avec la nouvelle structure « ligne du temps », tout se simplifie : voici par exemple, une ligne du temps que j’ai créée pour ma présentation sur les MOOC dans le cadre du Sommet mondial Mémoire et Apprentissage.

Cette carte est également disponible sur mon profil Biggerplate d’où vous pouvez la télécharger gratuitement au format XMind.

Evolution de la FOAD

Créer une ligne du temps de ce type est extrêmement simple : vous ajoutez une nouvelle date en tapant « Enter » et des sous-sujets en tapant sur « Tab » ou sur « Inser ».

Vous pouvez évidemment modifier les couleurs, les formes, les polices de caractères de vos sujets et y ajouter des images si vous le souhaitez.

La ligne du temps progresse alternativement vers le haut et vers le bas : c’est une idée simple mais géniale, car elle fait gagner énormément d’espace en longueur.

De quoi s’amuser au cours d’histoire-géo, non ?

10) Partage direct dans Biggerplate

Pour les afficionados de Biggerplate et de XMind, c’est du pain béni.  Même plus besoin de vous rendre sur la page de votre communauté de mindmappeurs préférée.  Vous pouvez partager votre carte sans même en sortir.

Partage sur Biggerplate

Pour partager votre carte, cliquez d’abord sur l’icône de partage, en haut à droite de l’interface et ensuite, cliquez sur « Partager via Biggerplate ».

Voilà, le tour est joué.

A condition d’avoir préalablement lié votre compte Biggerplate avec XMind 7 ce qui se fait via le menu « Préférences » dans « Editer ».

Combien coûte XMind 7 ?

Pour la sortie de cette nouvelle version, l’éditeur de XMind 7 a légèrement augmenté ses prix.  Mais rien de dramatique.  Je pense que, compte tenu du ratio qualité-prix, XMind 7 reste un des logiciels de mindmapping les plus complets et abordables du marché.

La version Plus est désormais à 69 euros.

La version Pro côute à présent 89 euros.

La version gratuite existe toujours, mais elle est évidemment limitée au niveau des exports et des fonctionnalités de type Pro et Plus.

Attention toutefois, qu’il existe des versions « Education » et « Non-profit sector/government » accessibles respectivement aux personnels des écoles et des étudiants et aux travailleurs du secteur à but non lucratif et gouvernemental.

Si vous n’êtes pas certain(e) de faire partie de ces catégories adressez-vous à XMind : ils vous informeront avec beaucoup de courtoisie.

Enfin, la mise à jour pour les heureux propriétaires de XMind 6 coûte 35 euros.  Pas de quoi vous ruiner et le bon qualitatif par rapport aux versions précédentes les vaut largement.

Lien de téléchargement de XMind 7.

Conclusion : une superbe version de XMind

Vous aurez compris à la lecture de cet article que je suis conquis par cette nouvelle version de XMind.

Bien entendu, je continue à regretter l’absence de collaboration en temps réel et de possibilité d’utiliser XMind sur une tablette (j’enfonce le clou, mais ce sont deux dimensions essentielles aujourd’hui).

Mais je suis vraiment séduit par les modifications et les apports vraiment intéressants de cette nouvelle version d’un des logiciels de mindmapping les plus populaires.  J’en suis d’autant plus heureux que je dois donner dans les prochaines semaines des formations en mindmapping avec XMind : de quoi profiter pleinement de cette nouvelle version.

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
Applications Gestion de projet

Gestion de projet : visualisez tout avec Mindomo et GanttProject

Vous devez gérer des projets complexes ?  Et vous n’avez pas envie de dépenser des sommes folles en logiciel de gestion de projet ?  Essayez donc le couple Mindomo et GanttProject !

De plus en plus, nous sommes amenés à gérer des projets.  Parfois, il s’agit de tâches simples.  Mais parfois, aussi, il nous arrive de gérer des événements ou des projets complexes qui mobilisent plusieurs personnes, voire plusieurs équipes à long terme.

Pour ne rien oublier, rien de tel que le mindmapping.  Et pour visualiser les différentes étapes d’un projet, ses tâches et les personnes responsables, rien de tel qu’un diagramme de Gantt.  Enfin, pour définir le « chemin critique » (le plus court) d’un projet, on n’a toujours rien inventé de mieux que le diagramme de Pert

Mais les solutions qui offrent l’ensemble de ces visualisations sont rares et chères…   C’est pourquoi je vous propose de combiner la puissance de visualisation de deux applications :

  • le logiciel de mindmapping collaboratif Mindomo
  • le logiciel gratuit de diagramme de Gantt GanttProject

1) Brainstormez et définissez les étapes avec Mindomo

Pour travailler sur la structuration d’un projet, rien de plus performant que le mindmapping.  Et avec Mindomo, vous pouvez effectuer ce travail à plusieurs, à distance et en temps réel (travail collaboratif synchrone).

Pour vous montrer comment procéder, j’ai imaginé un projet (fictif) d’exposition d’art turc auquel j’ai donné le nom d’Ankara 2.

Dans un premier temps, je me contente de lister les différentes étapes qui me viennent à l’esprit.  (Cette carte est publique : vous pouvez donc la visionner en live en cliquant sur ce lien).

Mindmap de gestion de projet

Dans deux des sujets, j’ai inclu des « notes » : du texte suivi, marqué par une icone en forme de post-it à droite des deux sujets « Récoltes des notices » et « Communication publique ».

2) Entrez les informations de tâche dans votre mindmap

Ensuite, j’entre les informations de tâche pour chaque étape du projet.

J’utilise pour cela le menu « Infos de tâches » de Mindomo, comme ci-dessous :

Entrez les infos de tâches

J’entre d’abord le niveau de priorité : 1.  Le recrutement des hôtesses est primordial dans l’organisation de cette exposition. Ensuite, j’introduis le degré de réalisation : j’estime que cette tâche a été réalisée à hauteur de 25 %.

Ensuite, j’entre les dates de réalisation : entre le  premier et le huit octobre prochain.  Je n’indique pas la durée, puisque j’ai déjà indiqué une date de début et une date de fin.

J’assigne enfin la responsabilité de cette tâche à Suzanne.

3) Exportez les données de votre mindmap au format MS Project

Lorsque votre mindmap est terminée, rendez-vous dans le menu principal et cliquez sur la commande « Export ».

Lorsque la fenêtre de dialogue s’ouvre, cliquez sur Microsoft Project (.mpx) comme indiqué ci-dessous :

Exportez au format Microsoft Project

Ensuite, sauvegardez votre fichier dans un répertoire où vous le retrouverez facilement.

4) Importez vos données Microsoft Project dans GanttProject

Désormais, vous disposez de données de gestion de projet sous format Microsoft Project.

Ouvrez le logiciel gratuit GanttProject.

Allez dans le menu « Project » et cliquez sur la commande « Import ».   Ensuite, lorsque la fenêtre de dialogue s’ouvre, sélectionnez l’onglez « Microsoft Project files » comme illustré ci-dessous :

Sélectionnez Microsoft Project

Et cliquez sur « Next ».

Sélectionnez le fichier  Microsoft Project que vous avez sauvé dans un répertoire adéquat :

Sélectionnez le fichier

 

5) Visualisez le diagramme de Gantt de votre projet dans GanttProject

Cliquez sur OK.

Et GanttProject affiche maintenant vos données de projet sous forme de diagramme de Gantt :

Diagramme de Gantt de votre projet

A gauche, le tableau avec les données sous forme de libellés, ainsi que les dates de début et de fin.

A droite, la visualisation sous forme de diagramme de Gantt : barres commençant et se terminant aux dates de début et de fin.

Notez que la tâche déjà commencée à 25 % contient une zone bleue plus sombre qui correspond à la portion de tâche déjà réalisée.

A droite, vous voyez deux petites icones en forme de post-it : elles contiennent les notes que j’avais ajoutées à deux tâches dans Mindomo.  Preuve que les données de la carte mentale ont bien été préservées dans GanttProject.

Contenu de la note Mindomo

6) Visualisez votre projet avec un diagramme de Pert

Si vous êtes familier du diagramme de Pert vous pourrez retrouver votre instrument favori dans GanttProject.

Non seulement vous pouvez visualiser les données de votre projet sous cette forme, mais vous pouvez également les modifier pour déterminer le chemin critique de votre projet.

Diagramme de Pert

 

Conclusion

Avec ces deux logiciels – Mindomo pour le mindmapping et GanttProject pour les diagrammes de Gantt et de Pert – vous disposez d’outils fiables et bon marché pour gérer les projets les plus complexes.

En effet, Mindomo vous permet de gérer un  projet à plusieurs, en collaboration en temps réel (synchrone) : vous pouvez brainstormer à votre aise sur les différentes étapes d’un projet, sur ses objectifs, etc.

Dans un second temps, GanttProject vous offre des instruments de visualisation et de gestion très riches : diagramme de Gantt, de Pert, gestion des ressources, etc.

Un duo qui permettra aux écoles, aux associations, mais aussi aux entreprises et aux particuliers de gérer leurs projets avec un petit budget.  En effet, il existe une version Mindomo pour étudiants ou enseignants qui démarre à 4 euros par mois.  Tandis que GanttProject est entièrement gratuit.

Inscrivez-vous gratuitement sur Mindomo et commencez à mapper.

Téléchargez gratuitement GanttProject.

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
Visual Mapping

Pensée visuelle : mindmapping, organisateurs graphiques…

Des méthodes liées à la pensée visuelle, quelle est la plus générale et quelles sont les plus spécialisées ?  J’ai tenté de rassembler certaines d’entre elles et de les classer selon leur ordre de spécialisation : du mindmapping aux organisateurs graphiques en passant par les carte conceptuelles, les diagrammes de Venn, etc.

Mise à jour : le 20 juillet 2021.

Tony Buzan avait l’habitude de dire que le mindmapping est le « couteau suisse de la pensée« .  Autrement dit, on peut accomplir toute tâche intellectuelle avec le mindmapping.

Je suis un peu mal à l’aise avec cette affirmation.

Pensée visuelle : une classification du plus généraliste au plus spécialisé

Loin de moi l’idée de dénigrer le mindmapping : c’est une discipline qui a changé ma façon de travailler, d’étudier, de former, etc.  Je l’emploie tous les jours pour une foule de choses.

Je pense que le  mindmapping est la discipline la plus généraliste de toutes celles qui sont issues de / ou liées à la pensée visuelle.  Elle peut fonctionner dans la plupart des opérations intellectuelles, c’est vrai.

Mais, mon expérience me dit qu’une foule d’autres outils visuels sont plus appropriés, fonctionnent mieux pour des tâches plus spécialisées.   Une impression qui s’est confirmée au fil de conversations que j’ai eues récemment sur ce sujet.

J’ai donc essayé d’établir une classification, d’abord pour moi-même : pour tenter d’y voir plus clair dans les usages de ces méthodes, techniques et outils visuels.

Voici un graphique qui illustre cette classification.  Encore une fois, j’insiste sur le fait qu’il ne s’agit pas pour moi d’établir une hiérarchisation des méthodes, mais bien une classification selon l’ampleur du champ d’application de chacune d’elles.  (Infographie réalisée avec Infogr.am dont j’ai parlé ici).

Une classification de la pensée visuelle

La carte mentale ou mindmap : la méthode la plus généraliste

Comme le rappelait d’ailleurs Liam Hughes lors de son intervention au Biggerplate Unplugged de San Francisco, il y a quelques années : on découvre tous les jours des applications inattendues du mindmapping.  Les gens l’utilisent pour enseigner les sciences politiques ou la géographie, mais aussi pour établir une liste de fournitures ou de choses à ne pas oublier pendant les vacances.

Je crois que pour trouver de nouvelles idées (brainstorming), créer des listes, concevoir un projet, préparer une intervention orale, réfléchir à la structure d’un site web : la carte mentale est imbattable !

Dans l’exemple ci-dessous, j’illustre quelques notions que je devais étudier pour préparer un test dans le cadre d’un MOOC sur les jeux vidéos. (Mindmap réalisée avec iMindMap 7, article sur iMindMap 7 Chameleon ici).

L’importance des jeux – carte iMindMap

Pour comprendre des nouvelles notions et les mémoriser, le mindmapping est une méthode de premier plan.  C’est la première que j’utilisais dans mes ateliers Apprendre à apprendre.  Mais ce n’est pas la seule, car d’autres techniques s’avèrent plus pointues pour d’autres tâches intellectuelles.

Le croquinote – une méthode généraliste, mais sans la structure de la mindmap

Une autre méthode de plus en plus utilisée, est le croquinote ou sketchnote en anglais.

Ici, plus de branches, de flèches ou de noeuds, mais des associations libres de croquis, reliés parfois par des signes graphiques conventionnels (flèches, point d’exclamation ou d’interrogation, etc.).

Voici un croquinote de Xavier Delengaigne que vous pouvez retrouver avec de nombreux autres sur son blog Collectivité Numérique (avec son autorisation amicale) :

Un croquinote de Xavier Delengaigne

Une méthode très agréable, très visuelle, mais qui n’offre pas la même structuration centralisée que la mindmap.

Son origine la plus claire serait les croquis de dessins et de notes de Léonard de Vinci, ses fameux carnets.

Aujourd’hui, le croquinote est utilisé non-seulement pour la facilitation graphique, mais dans un nombre croissant d’applications, même si, à ma connaissance, il n’existe pas encore de logiciel dédié à cette discipline très intuitive.

La carte conceptuelle – idéale pour illustrer les flux et les relations entre les concepts

Par exemple, si je dois illustrer des flux, des étapes d’un processus, ou des relations entre différents concepts, la carte conceptuelle est beaucoup plus adaptée.

Créée par Joseph Novacks, elle est surtout utilisée dans les milieux universitaires, mais commence à se répandre en entreprise.

1. Carte conceptuelle pour illustrer des flux et des étapes

Voici un exemple d’illustration de flux de travail dans le cadre de la méthode Getting Things Done  de David Allen (carte conceptuelle réalisée avec XMind 2013 que j’ai présenté ici) :

Gestion du temps avec GTD – flux

La carte conceptuelle est parfaite pour illustrer les différentes étapes du processus, les noeuds du type Oui/non, etc.

On pourrait le faire avec une carte mentale, mais le résultat serait nettement moins clair…

2. Carte conceptuelle pour illustrer des boucles de rétroaction

La carte conceptuelle est également très pertinente pour illustrer des « boucles de rétroaction« , comme dans l’exemple suivant où l’action du gouvernement alimente le mécontentement social (carte conceptuelle réalisée avec CmapTools) :

Concept map : les difficultés de la contre-insurrection

Le gouvernement offre des primes à l’armée pour la motiver à agir contre les rebelles.  L’armée commet des atrocités pour augmenter l’action des rebelles pour acquérir plus de primes.  Ces atrocités augmentent le mécontentement social dans une large boucle de rétroaction.  C’est l’illustration d’un travail de sciences politiques d’une étudiante de l’université de Maastricht.

3. Carte conceptuelle non-linéaire pour illustrer les relations au sein de la famille

Un autre exemple de carte conceptuelle non-linéaire  : les relations au sein de la famille.

C’est une carte que j’ai utilisée pour donner des cours de français aux Pays-Bas : elle permet non seulement d’illustrer les relations entre les différents membres de la famille, mais aussi leurs rapports en tant que père-fils, etc. ;  l’acquisition de vocbulaire nouveau ; des articles et des pronoms possessifs (dont le genre change selon l’objet de la possession et non selon celui du propriétaire comme en anglais), etc. (Carte conceptuelle réalisée avec XMind, téléchargeable gratuitement sur mon profil Biggerplate) :

Carte conceptuelle non-linéaire

La carte argumentaire – développer la pensée critique et l’argumentation

Peu connue dans le monde francophone, la carte argumentaire est un outil très efficace de la pensée visuelle. Elle vise à développer l’argumentation et la pensée critique.

Il s’agit d’illustrer les articulations logiques du discours : affirmations, objections, réfutations, etc.

Dans cet exemple, je montre une application de la carte argumentaire pour développer une réflexion sur les bio-carburants. (Carte argumentaire réalisée avec Rationale online).

Carte argumentaire sur les bio-carburants

C’est un domaine de la pensée visuelle déjà très spécialisé comparé aux techniques précédentes. À part Rationale, il existe très peu d’outils en ligne. Dans cet article, je vous présente Reasons, une application gratuite développée par l’Université de Queensland en Australie. Elle est moins sophistiquée que Rationale, mais outre qu’elle est gratuite, Reasons est plus accessible pour les novices.

Diagramme de Venn – distinguer les ensembles

Les diagrammes de Venn sont un type d’organisateur graphique qui est largement utilisé. Inventé autour des années 1880 par John Venn, c’est un des plus anciens outils de la pensée visuelle.

Il est évidemment très fréquent en mathématiques, mais sert aussi à illustrer des points de divergence, de convergence, d’intersection, etc.

Ici, par exemple, je l’ai utilisé pour illustrer les trois points qu’un projet de starter doit absolument présenter pour être viable (Diagramme de Venn réalisé avec Cacoo) :

Le tiercé gagnant du starter

Chacun des grands ensembles représente une notion : Expertise, Passion et Responsabilité.  Les intersections entre deux ensembles, le résultat de leur conjonction : Passion + Expertise = un merveilleux hobby qui va vous faire passer des heures inoubliables, mais ne vous nourrira pas.  Expertise + Rentabilité = ennui garanti avant longtemps et donc risque d’abandon.  Passion + Rentabilité = risque d’obsolescence.  Les experts se tiennent informés des innovations et des tendances du marché.  Ils continuent à progresser tandis que vous stagnez.  La rencontre des trois Passion + Expertise + Rentabilité = Mon projet d’entreprise viable.  La passion nourrira l’expertise et inversément tandis que la rentabilité soutiendra l’édifice.

Le diagramme de Gantt – visualisez les tâches et responsabilités de vos projets

Le diagramme de Gantt est également l’un des outils les plus anciens de la pensée visuelle moderne : il date des années 1910.

C’est un moyen visuel très pratique pour déterminer qui est responsable de quoi dans vos projets et à quelle étape vous en êtes.

Je le classe immédiatement avant les organisateurs graphiques les plus spécialisés car il sert uniquement à ça (mais il le fait diablement bien !).

Voici un exemple de diagramme de Gantt tiré d’une mindmap de gestion de projet réalisée avec XMind :

Vue « diagramme de Gantt »

Chaque trait rouge correspond à une tâche étalée dans une ligne du temps.  Cela permet de visualiser chaque tâche, mais aussi l’ensemble des tâches et des personnes impliquées dans un projet.  Un must pour tous les gestionnaires de projet !

Les organisateurs graphiques : les outils les plus spécialisés de la pensée visuelle

Les organisateurs graphiques sont souvent très spécialisés dans une seule tâche :

  • comparaison
  • recherche des causes
  • illustration de séquences
  • hiérarchies
  • cycles
  • etc.

1. Organisateurs graphiques de comparaison – les doubles-bulles

Voici un exemple d’organisateur graphique de comparaison : la double-bulle (Double-bulle réalisée avec XMind) :

Comparer avec une carte double-bulle

C’est une comparaison entre araignées et insectes à destination des élèves de l’école primaire.  La double-bulle permet des comparaisons entre deux items en utilisant des catégories centrales et des propriétés des deux éléments à comparer.

Ces comparaisons ne sont pas réservées à la petite école : j’ai utilisé ce type de schémas pour comparer des types d’organisations pour des étudiants en masters…

 2. Organisateur graphique de causalité : l’Ishikawa

Pour retrouver les causes d’un problème, l’Ishikawa (du nom de son inventeur) ou structure en arête de poisson est un outil très performant.
Ici, un exemple d’Ishikawa 5 M pour retrouver les causes multiples d’un accident de travail. (Ishikawa réalisé avec XMind).

Ishikawa – recherche de causes

C’est un exemple classique de recherche de causes multiples : un jeune stagiaire est victime d’un accident de travail.

On explore les 5 dimensions du problème :

  • main d’oeuvre
  • management
  • marchandises
  • machines
  • money (causes financières éventuelles)

Dans cet exemple, le stagiaire n’a pas été formé correctement (Main d’oeuvre).  La maintenance de la machine était en retard et le management est responsable de n’avoir pas pris suffisamment de mesures pour la prévention des accidents.

Il faut donc agir sur trois dimensions (Machines, Main d’Oeuvre et Management) afin que l’accident ne se reproduise plus.

3. Organisateur graphique séquentiel : la ligne du temps

Avant la version 7 de XMind, j’avais pour habitude de détourner l’ishikawa ou arête de poisson : je le retournais afin de créer une ligne du temps dans XMind.

Depuis la version 7 de XMind, je n’ai plus besoin de recourir à ce subterfuge puisque le logicie propose à présent une structure « Ligne du temps » à part entière.  Celle-ci peut-être orientée à la verticale ou à l’horizontale.  C’est cette dernière formule que j’ai retenu pour la ligne du temps que voici :

Evolution de la FOAD

C’est un outil très pratique pour visualiser les étapes dans le temps.  Mais il existe de nombreux autres  outils sur Internet qui permettent de créer des lignes du temps.

En conclusion : l’essor de la pensée visuelle

La conclusion de cet exercice, c’est que le mindmapping a été l’une des premières disciplines – avec le concept mapping – a remettre la pensée visuelle au goût du jour.  Et le mindmapping s’avère une discipline très généraliste qui permet de visualiser beaucoup de choses.

Mais depuis, d’autres outils sont venus s’ajouter et nous sommes de plus en plus nombreux à utiliser ces outils et méthodes de manière intégrée.

Ce qui donne lieu à une nouvelle discipline visuelle plus complète qui fait appel à toutes les ressources de la pensée visuelle.  Non seulement cartes mentales et conceptuelles, mais aussi les cartes argumentaires, le croquinote, les organisateurs graphiques, le design, la visualisation de données, l’infographie, etc.

Je crois que c’est par le désenclavement de nos disciplines et par la recherche de nouveaux outils d’expression visuelle que nous arriverons à nous intégrer tant l’entreprise que dans les milieux académiques.

Et vous, qu’en pensez-vous ?  Êtes-vous d’accord avec cette classification que je tente aujourd’hui ? Encore une fois, une classification en fonction du champ d’application et non pas une hiérarchisation ni un jugement qualitatif.  Pour moi, toutes ces disciplines ont leur place dans la pensée visuelle.

 Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à notre lettre d’information :  vous  ne raterez plus aucun article ou événement !

 

50.9686775.824968
Catégories
Gestion de projet Logiciels Mind Mapping Outils Projets Tutoriel Uncategorized XMind

XMind en gestion de projet : exportez vos tâches vers Excel

Vous gérez des projets ?  Et vous souhaitez exporter vos informations de tâches vers une feuille de calcul Excel ?  C’est désormais possible avec XMind 2013 comme je vous le montre dans ce tutoriel vidéo.

Dans un article précédent, je vous ai montré comment exporter le contenu d’une carte mentale XMind vers une feuille de calcul Excel.  Aujourd’hui, je vous propose de voir ensemble comment exporter le contenu d’une mindmap de gestion de projet – les infos de tâches – vers ce même tableur de Microsoft.  C’est l’une des nouvelles fonctionnalités de la version beta 2013 de XMind.

Pour tester cette nouvelle fonctionnalité, j’ai conçu une mindmap de gestion de projet autour d’un projet fictif : le projet Waw. (Double-cliquez sur l’image pour l’agrandir au maximum ou téléchargez cette carte de gestion de projet sur ma page Biggerplate).

Exemple de gestion de projet

J’y ai ajouté des informations de tâches. Les petits marqueurs qui apparaissent à côté des sujets secondaires (comme Rédaction, Mise en page, etc.) indiquent qu’on a attribué cette tâche à une personne, avec un degré de priorité, un début de tâche, une durée ou une date-limite, et d’autres informations que vous pouvez visualiser en cliquant sur l’icone « Infos de tâches » à droite de l’écran ou en cliquant sur le menu « Vue« , « Infos de tâches » dans la barre du haut.

Insertion des infos de tâches

Lorsque vous cliquez sur cette commande, vous obtenez cet affichage :

Visualisez les infos de tâches

En haut à droite, figure le nom de la personne à qui la tâche a été assignée, ensuite, le niveau de priorité – ici, le 1, priorité haute – ensuite la date de début de la tâche, la durée, l’état d’achèvement (0 % dans notre cas) et puis ensuite, s’il y a une tâche précédente dont dépendrait notre action : et il n’y en a pas.

Vous pouvez voir cette information sous une autre forme : le diagramme de Gantt, présent dans le logiciel de mindmapping XMind (contrairement à ce qui se passe avec MindMaple qui exporte son diagramme de Gantt vers Excel).

Vue « diagramme de Gantt »

Exportation des tâches vers Excel

Mais à présent, vous pouvez aussi exporter vos infos de tâches XMind 2013 vers une feuille de calcul Excel.  Si, comme moi, vous êtes un(e) habitué(e) des mindmaps et des représentations graphiques, vous n’en avez probablement pas besoin.  Mais ce n’est pas le cas de tout le monde : il vaut donc mieux leur fournir à ces personnes des données sous forme de tableau.

Voici un tutoriel vidéo qui vous montre la procédure à suivre pour exporter vos infos de tâches dans un tableau Excel de Microsoft.

Vous avez vu ?  Ce n’est pas bien compliqué !

Et voici en prime, une image grandeur nature des résultats obtenus après exportation vers la feuille de calcul :

Vos infos de tâche dans une feuille Excel

Envie d’essayer XMind 2013 beta gratuitement

Formez-vous à l’utilisation de XMind et boostez votre productivité avec cette formation proposée par le site d’info européenne MyEurop.info !

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

50.9686775.824968
Catégories
Logiciels Mindmaple Projets Tutoriel

Mindmaple : gestion de projet, export Excel et diagramme de Gantt

Vous avez besoin de gérer des projets ?  Et vous recherchez une solution simple et bon marché ?

La nouvelle version – 1.6 – de MindMaple propose désormais un diagramme de Gantt dans son export vers Excel !

Je l’ai testé pour vous et voici les résultats.

MindMaple, ce logiciel de mindmapping originaire de Californie, continue d’évoluer à un rythme étonnant.  Après avoir proposé un logiciel complet et très bon marché, avoir développé une version très pratique pour iPhone et une plateforme collaborative en temps réel.  Après avoir développé la gestion des tâches et de projets via des cartes secondaires.   Voici à présent une toute nouvelle version qui offre des fonctionnalités vraiment intéressantes.

Des fonctionnalités pratiques

La version 1.6 propose, entre autres, d’afficher le contenu des notes sous le sujet qui les contient : il suffit de cliquer sur l’icone en forme de page, à droite du sujet, pour en développer le contenu.   Pratique pour consulter un manuel sous forme de carte cognitive, par exemple.

Les sujets frères – du même niveau – sont formatés automatiquement.  Si vous colorez votre premier sujet de ce niveau, après un même sujet principal, en bleu avec du texte Calibri 12 gras et italique, tous les sujets du même niveau se formatent automatiquement de la même manière.  Ca représente un gain de temps non-négligeable.  En outre, MindMaple vous offre à présent une pré-visualisation des formats avant de les appliquer.  De quoi éviter les mauvaises surprises.

Certains bugs ont été réparés et la qualité des PDF a été améliorée.  La collaboration en ligne est plus stable que dans la version précédente.

Mais surtout, MindMaple intègre désormais dans son export vers Excel, une traduction automatique des tâches en diagramme de Gantt : du miel pour les gestionnaires de projet qui utilisent Excel !

Une carte de gestion de projet

Pour tester cette nouvelle fonctionnalité, j’ai créé une carte de gestion de projet.  Il s’agit d’un projet fictif de création de brochure.  J’ai donc inventé une équipe fictive qui allait intervenir dans les différentes phases, avec des ressources appropriées.

Carte de gestion de projet : brochure

Le chemin de fer est la maquette de la brochure : il montre l’emplacement des textes et des photos sur la page.  On confie la rédaction à trois personnes et les illustrations à trois autres.  Ensuite, un éditeur intervient : il relit, corrige les fautes d’orthographes et les erreurs de syntaxe.  On imprime une première épreuve.  L’ensemble de l’équipe effectue les modifications – retouches photos éventuelles, reformulation de certains passages, changement de titre, etc.  Et enfin, la brochure est confiée à l’imprimeur pour impression. L’ensemble du projet s’étale sur deux mois, juin et juillet.

Je veux à présent exporter vers Excel et voir ce que ça donne au niveau du diagramme de Gantt.

L’export vers Excel

Pour exporter vers Excel, je clique sur le menu « File » de mon tableau de bord et et ensuite, sur la commande « Export« .   Dans la liste des exports possibles, je choisis « Export as Microsoft Excel« .  Je choisis le répertoire où je veux sauvegarder mon fichier Excel et je confirme.

Une nouvelle fenêtre de dialogue apparaît.  Je choisis dans cette fenêtre l’onglet « Advanced« , pour choisir les commandes avancées.

Commandes avancées pour l’export Excel

Dans cette fenêtre, « Export tasks as Gantt chart » est coché par défaut.  Cela signifie que les tâches de ma carte seront exportées directement sous forme de diagramme de Gantt dans mon tableau Excel.  Mais, par défaut, MindMaple me propose une vue annuelle.  Or, mon projet s’étale sur deux mois seulement et je veux voir le détail du projet.  Je coche donc l’option « Daily view« .  Ensuite, je confirme.

Mes données sont exportées et MindMaple me demande si je souhaite ouvrir le fichier Excel : je dis « oui ».  Et mes données s’affichent.  Il s’agit d’un tableau unique qui contient à la fois les données texte et le diagramme de Gantt.  Mais pour plus de clarté, j’ai scindé les deux.

Voici donc les données dans le tableau Excel :

Données de tâches dans mon tableau Excel

Tout est ordonné, bien entendu : an niveau 0, mon sujet central « Projet Brochure« .  Ensuite au niveau 1, les étapes du projet.  En niveau 2, l’ensemble des tâches à réaliser.  Ensuite, les priorités, dates de début et de fin des tâches, le niveau d’achèvement et enfin, les personnes et les ressources.

Tout est parfaitement clair !

La vue « Diagramme de Gantt »

Passons à présent à la vue de mes tâches sous forme de diagramme de Gantt.

Pour que les données soient facilement interprétables, j’ai repris à gauche la colonne « Resources » qui donne le nom de la personne responsable de la tâche et les ressources qu’elle va utiliser.

Diagramme de Gantt

Le diagramme affiche les tâches depuis le 5 juin – date de départ de mon projet – jusqu’au 13 juillet – date prévue pour la fin de la réalisation de notre brochure.

A gauche, je peux voir qui est responsable de la tâche et en regard, les carrés bleus me signalent la date de départ et la durée de chaque tâche.  Je peux voir ainsi que Martin va créer le chemin de fer les 5, 6 et 7 juin avec un studio de maquettiste.  Frédéric et Nicolas rédigeront une partie du texte avec Scrivener les 11 et 12 juin.  Etc.

Le diagramme de Gantt, n’est pas dynamique : si je modifie les dates de mes tâches dans la colonne de mon tableau, il ne se passe rien au niveau du diagramme de Gantt : je dois le modifier manuellement.  On est donc loin du diagramme dynamique de XMind, par exemple.  Mais il est indéniable que l’exportation vers Excel des données et du diagramme représente un intérêt considérable pour les gestionnaires de projet.

Si je veux modifier quelque chose dans l’ensemble des données, il vaut donc mieux le faire directement sur ma carte et réexporter le tout : il est vrai que cela ne prend que quelques secondes…

A vous d’essayer  : bon travail !

Lien vers le site de MindMaple.

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

50.9686775.824968
Catégories
Logiciels Mind Mapping Outils Projets

XMind : Passez à la version Pro et découvrez d’autres dimensions du Mindmapping !

Cela ne vous a pas échappé : nous aimons XMind !

Pourquoi ?

Parce que… Les raisons ne manquent pas :

  • facile à apprendre
  • ergonomique : toutes les fonctionnalités sont à portée de main sur un tableau de bord accessible d’un coup d’oeil
  • des possibilités graphiques innombrables : couleurs, formes des branches, images, etc.
  • Utilisation de différents formats : cartes heuristiques, arètes de poisson, feuille de calcul…
  • intégration facile de liens, de notes, d’icônes, d’images…
  • focus sur un sujet en particulier
  • le vérificateur orthographique
  • le filtrage et les légendes
  • etc.

Tout cela, gratuitement (vous pouvez d’ailleurs télécharger XMind 3.2.1 ici).

Mais savez-vous que vous pouvez faire beaucoup plus ? Et passer à une dimension vraiment professionnelle du Mindmapping ?

Passez à la dimension professionnelle de XMind !

(Cliquez sur la carte pour la visionner sur XMind.net).

Licences Pro

En achetant la licence PRO de XMind.

Vous profiterez alors des fonctions étendues du logiciel :

  • modules de brainstorming et de présentation
  • fonctions de cryptage pour la protection de vos données
  • cartes « privées » accessibles à vous seul et aux collaborateurs que VOUS déterminez
  • diagrammes de Gantt pour une gestion optimale de vos projets
  • export illimité vers les formats PDF, Word, PowerPoint
  • cliché de carte : sélectionner l’ensemble ou une partie de votre carte pour en créer une autre
  • fusion de carte : fusionner plusieurs cartes (avec vos collaborateurs par exemple)
  • galerie d’images : intégrez facilement des images de qualité professionnelle
  • informations de tâches : visionnez en un coup d’oeil qui est responsable d’une action, quand elle commence
  • création de vos propres thèmes et utilisation de ceux-ci par défaut pour tous vos documents : couleurs, formes, styles de lignes, attributs graphiques divers…

Vous aussi, passez à la dimension PRO du Mindmapping !  Cliquez ici pour obtenir votre licence PRO

Vous former à l’utilisation d’XMind ?  Rien de plus facile : consultez notre page Agenda !

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !


50.9686775.824968