Catégories
Applications Logiciels Mind Mapping Outils Test

Test application de mindmapping en ligne et open source : MindMup

Cela faisait deux semaines que je voyais passer sur Scoop it, sur Twitter ou d’autres réseaux sociaux le nom MindMup.

J’ai voulu en savoir plus sur cette application gratuite et open source de mindmapping en ligne.

Voici les résultats de mon test.

Depuis environ deux semaines, il ne se passe pas un jour sans que je voie apparaître quelque part le nom d’une nouvelle application gratuite de mindmapping : MindMup.  Une application open source et « sans friction » si on en croit le slogan de la marque.

Et une application proposée dans les applications Google Drive.   Cela tombe bien, je suis en train de tester toute une série d’outils en ligne et surtout qui permettent de collaborer à partir de Google Drive.

Et c’est sans doute le point le plus positif de cette application en ligne de mindmapping : elle fonctionne de façon très fluide avec Google Drive.   Les fichiers s’ouvrent et s’enregistrent sans problèmes, en une fraction de seconde.

Une liaison fluide avec Google Drive

J’ai donc réalisé une carte mentale avec MindMup en évaluant ses fonctionnalités.  Et je dois dire que je n’ai pas été très enthousiasmé.  A part la liaison fluide avec Google Drive, je n’ai pas trouvé grand chose de très positif.  Pour moi, une fois de plus, il s’agit d’un exemple de ce que Tony Buzan appelle le « proto-mindmapping ».  Il n’est pas possible, par exemple, d’intégrer des images, des relations ou des limites (appelées nuages dans certains logiciels de mindmapping) dans votre carte. (Cliquez sur l’image pour l’agrandir).

Carte mentale réalisée avec MindMup

MindMup permet de créer des cartes mentales très rudimentaires en ligne, gratuitement et sans aucune inscription.  Il est également open source ce qui permet de s’approprier le code et de le transformer en une nouvelle application.

Du mindmapping orienté texte

La création des cartes mentales est très intuitive : pour créer un sujet de même niveau, il suffit de taper Enter et pour un niveau en-dessous, de taper sur la touche Tab.

Pour insérer un lien dans un sujet, il suffit d’y copier le lien : lorsque le lien est sauvegardé, une icone en forme de deux maillons de chaîne apparaît à la droite du sujet.  Une icone peu discrète, d’ailleurs…

MindMup permet d’intégrer des « attachements » à vos sujets.  En fait, pour l’instant, on ne peut attacher que des notes à l’aide d’un éditeur.

Celui-ci permet pas mal de transformations du texte, comme l’atteste l’image suivante, ainsi que l’insertion d’images et d’hyperliens. (Cliquez sur l’image pour l’agrandir).

Editeur de note de MindMup

Si on ne peut modifier les branches, on peut toutefois changer celle des sujets.  Soit en utilisant le menu, soit par un raccourci-clavier un peu bizarre : Shift-barre d’espace et ensuite écrire le nom de la couleur.  C’est très vite lassant…

Par contre, comme je l’ai déjà dit, la connexion avec Google Drive est très fluide et les cartes sauvegardées sur votre compte s’affichent très rapidement sous forme de ces petits personnages amusants mi-cartes mentales, mi-pieuvres sympathiques…

Icones MindMup dans Google Drive

Fonctions d’exportation de MindMup

J’ai voulu tester aussi les fonctions d’exportation de MindMup.

D’après les concepteurs, on peut exporter les cartes MindMup vers Freemind, vers du texte au format txt, vers de l’HTML et vers une image de type PNG.

J’ai donc testé les différentes possibilités.

Pour l’image, c’est vraiment décevant.   MindMup vous propose une image réduite et toute en gris de votre carte.  Vous devez effectuer un clic droit sur cette image et choisir de sauvegarder l’image sur votre disque dur.  Ce que j’ai fait.  Et voici ce que ça donne :

Image PNG de ma carte MindMup

J’ai ensuite tenté l’exportation vers FreeMind.  J’ai donc exporté ma première carte MindMup vers le format FreeMind.  J’ai ouvert ma carte avec XMind puisque dans ma version du logiciel, je peux ouvrir directement toutes les cartes provenant de ce format.  Et voici le résultat :

Essai d’exportation vers FreeMind

Toutes les branches et les sujets sont présents.  Mais ils sont complètement inversés par rapport à l’original ! L’hyperlien intégré dans le sujet Insertion – Lien ?  est toujours là, mais sous forme de contenu non-actionnable.  Quand à ma longue note écrite avec l’éditeur de texte de MindMup, elle a purement et simplement disparu.

L’exportation vers le format TXT est plus convaincante : le texte est présent – sauf celui de l’éditeur, dommage ! – et suit la structure de la carte.  Le voici dans le bloc-note de Windows :

Ma carte MindMup exportée au format TXT

Il me restait à tester les fonctions d’importation depuis Freemind.  Ce que j’ai fait à partir d’une carte XMind que j’ai convertie en carte Freemind et que j’ai exportée vers MindMup.

Voici la carte originale :

Fichier Freemind à importer dans MindMup

Et voici à présent le résultat de l’importation de ma carte Freemind dans MindMup :

Carte mentale Freemind importée dans MindMup

Tout y est, et cette fois, dans le bon ordre : mais je n’ai pas mis de difficultés comme des hyperliens ou des attachements.

Les branches sont fluides, et la carte plutôt élégante dans sa structure.

En conclusion

pour moi, MindMup n’est encore qu’un logiciel de « protomindmapping » et non pas de mindmapping proprement dit.  Ses limites sont encore trop importantes, notamment au niveau des images, des attachements de documents, de l’intégration de relations, de limites, etc.

Ses importations-exportations sont limitées à la structure et au sujet, mais les éléments intégrés dans la carte sont perdus lors des transferts.  Son export vers le format image PNG en gris est particulièrement décevant.

Ses avantages sont surtout la gratuité, le fait de pouvoir dessiner une carte sans inscription.

En trois semaines, l’application aurait rassemblé quelque 35.000 inscriptions.  Et mobilisé un embryon de communauté, appelé à voter pour inclure de nouvelles fonctionnalités dans MindMup.  Il y a donc à parier que cette application gratuite évoluera très rapidement.  Affaire à suivre donc…

50.9686775.824968
Catégories
Gestion du temps GTD Logiciels Outils Projets Test

Droptask : un gestionnaire de tâches visuel, en ligne et gratuit

Vous n’aimez pas les gestionnaires de tâches sous forme de grilles ou de tableaux ?  Vous êtes visuels ?  Vous aimez les beaux graphes ?

Alors, vous allez adorer Droptask !

Si comme moi, vous aimez les graphiques et les animations visuelles, vous allez adorer Droptask : un gestionnaire de tâches entièrement visuel, en ligne et entièrement gratuit.

Le principe est simple : chaque Projet est divisé en tâches.  Chaque tâche est une bulle de couleur.  Chaque projet est un groupe de bulles.  Vous pouvez aussi regrouper les tâches dans des groupes et les groupes dans des groupes plus grands.

Pour zoomer sur une bulle et en lire le contenu, il suffit de cliquer dessus.  Des mots-clés vous permettent de filtrer l’information à tout moment et de n’apercevoir que ce qui vous intéresse.

Des groupes et des bulles

Je me suis demandé s’il était possible d’utiliser Droptask selon la méthode Getting Things Done ou GTD de David Allen.  Et ça marche !  Voici le résultat de mes regroupements de tâches : (cliquez sur l’image pour l’agrandir).

Vue par projets adaptée à la méthode GTD

Les répertoires GTD

Le fait de pouvoir regrouper les tâches sous des bulles différentes permet de retrouver l’ensemble des outils de la méthode GTD.  J’ai donc repris dans l’agenda tout ce qui a un délai ou une date de fin précis.  Dans mon planning, mes projets, c’est-à-dire des actions qui nécessitent plus d’une tâche.  Dans mes prochaines actions, j’ai une tâche pour laquelle il n’y a pas de date précise.  J’ai aussi un fichier « en attente » pour les tâches que je délègue.  Je n’en ai pas pour l’instant dans mon emploi du temps.  Enfin, je dispose d’un fichier « un jour peut-être » dans lequel j’ai inclus deux formations que je suivrai peut-être un jour…

Droptask vous permet aussi d’afficher une vue hebdomadaire de votre emploi du temps et d’y appliquer quelques filtres.  Ici, j’ai demandé de me montrer uniquement une tâche dont la date butoir était dépassée.

Vue hebdomadaire avec filtre

Sélectionnez les infos pertinentes

Le programme a masqué toutes les bulles – réduites à des points colorés – et ne m’affiche que la bulle qui contient une tâche non-accomplie.  Les tags ou mots-clés « mindmapping », journalisme », Myeurop » ou « Alter Echos » ont été ajoutés par moi.

Pour ajouter une nouvelle tâche ou un nouveau groupe, rien de plus facile : il suffit de glisser déposer une bulle depuis le menu du haut.

On peut aussi lire le contenu précis d’une bulle en cliquant dessus.  On obtient alors un menu de type pop-up comme celui-ci :

Vue en détail d’une tâche

Gérez visuellement les tâches !

Le tag « mark Complete » vous permet de déclarer qu’une tâche est accomplie.  Watch Task effectue le suivi de cette tâche.  Vous attribuez vous-même le nom d’une tâche, en-dessous de laquelle s’affiche le nom du classeur – Projets – et le groupe – Agenda auxquels appartient cette tâche.

Vient ensuite une description de la tâche, le calendrier, la personne à laquelle cette tâche est assignée et les tags urgent, important, journalisme, etc.

Vous pouvez attacher un fichier – en théorie, car je n’y suis jamais parvenu !

Et vous pouvez enfin ajouter un commentaire.

Ajoutons que Droptask est collaboratif et vous permet d’accueillir autant de contacts que vous le souhaitez.  Vous pouvez leur assigner des tâches et eux-aussi.  Et il fonctionne sur tous les navigateurs mobiles : vous pouvez donc l’utiliser via votre smartphone.

Seul petit bémol : Droptask pour l’instant n’est compatible ni avec Google Agenda ni avec Outlook.  Mais William Lannen, directeur exécutif de Droptask m’assure qu’on pourra bientôt le synchroniser avec Google Agenda.  Pour Outlook, cela dépend de la demande.

Pourquoi ne pas tester Droptask vous aussi !

Google

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
Logiciels Outils Test

infogram : un nouvel outil en ligne pour vos graphes et vos infographies

Infographie : infogr.am est le champion de la simplicité.

Le registre de cette version beta est encore un peu limité, quoique prometteur.

Dans la série des outils gratuits et en ligne, infogr.am veut se tailler une place au rayon infographie.

Nous avions déjà testé easel.ly, un logiciel semblable, il y a quelques semaines.

infogr.am se place dans la même catégorie.  Pour l’instant, les modèles qu’il propose sont plutôt limités : une série de graphes et de modèles d’infographie.

Mais infogr.am a des atouts incontestables : très simple d’utilisation, il propose des produits au graphisme élégant.  Et il peut se connecter à votre feuille Excel pour en tirer un graphique « qui en jette ».

J’ai tenté un premier essai avec des données que j’ai entrées manuellement.  La source est un article du magazine flamand Knack sur la crainte des Belges face à l’augmentation du chômage.  Il s’agit des chiffres de la confiance – ou plutô de l’absence de confiance – des consommateurs belges dans l’évolution économique de leur pays.

Je l’ai intitulé « la confiance des ménages belges s’effrite« , titre dont je ne suis pas très fier, mais ça me fait rire…

Diagramme simple

Ici, le programme montre ses limites, car il n’est pas (encore ?) possible de sauvegarder votre chef d’oeuvre sous forme d’image sur votre disque dur.   L’application ne sauve que sur son serveur  – ou les médias sociaux comme Facebook ou Twitter – mais vous disposez du code qui vous permet d’intégrer votre production à votre site.  Ou votre blog s’il autorise l’intégration de code HTML dans un billet, ce qui n’est pas le cas du mien.

J’ai donc dû passer par une astuce : intégrer le code à une page d’un de mes sites tests – que j’utilise uniquement pour des essais et qui n’est pas accessible publiquement – et j’en ai fait une capture d’écran que j’ai convertie en image PNG à l’aide de Paint.   Du bricolage, mais, comme tous les blogueurs, j’ai l’habitude d’utiliser des outils alternatifs…

L’importation de données via Excel

Tant que j’y étais, j’avais envie de tester l’intégration de données via une page Excel.  J’ai donc choisi d’illustrer une partie du rapport START sur le terrorisme dans le monde.  J’ai illustré mon infographie d’une carte qui reprend les cinq pays les plus touchés ainsi qu’un graphe sous forme de doughnut.

J’ai dû tâtonner un peu avant de trouver la solution pour passer de la carte au graphe : il faut appuyer sur la touche TAB de votre clavier pour passer de l’un à l’autre.   Le problème, c’est que le mode « preview » ne vous permet pas de voyager sur la page : vous ne voyez jamais que le haut de votre infographie.  Vous ne pouvez la découvrir entièrement que lorsqu’elle est publiée.  Et c’est là que vous avez des surprises : vous deviez supprimer les graphes précédents – ceux qui sont présents pour illustrer le type de graphe disponible – avant d’entrer vos données.  Sinon, votre infographie affiche non seulement vos graphes et vos cartes, mais aussi ceux d’origine.  Vous vous retrouvez donc avec une trèèèès longue infographie qui ne veut plus rien dire !

J’ai fini par insérer mes deux items : une carte du monde et un graphique sous forme de doughnut.  L’intégration des données via Excel, elle, est très intuitive, d’une rapidité et d’une simplicité remarquables.  En quelques clics, votre feuille est chargée et cela prend une fraction de seconde pour la transformer en un joli graphe.

Voici donc la première partie de mon infographie : cliquez sur l’image pour voir l’intégralité sur notre site http://www.linguafrancaacademy.org !

Exemple de diagramme

En conclusion

infogr.am est une application élégante, simple, très intuitive.  Elle permet déjà, avec sa panoplie de graphes et de modèles d’infographie de faciliter le travail de data journalism.

Les deux seuls regrets : l’impossibilité de sauvegarder sous forme d’image au format PNG ou JPG, qui limite l’usage des productions aux médias sociaux ou aux sites permettant l’intégration de code HTMl.  C’est-à-dire que les utilisateurs de wordpress.com devront s’en passer ou recourir à des subterfuges peu pratiques…  L’autre problème est la langue : infogr.am ne comprend que l’anglais.  Et si l’on veut travailler avec des cartes de géographie, les nom de pays devront impérativement être écrits en anglais.  C’est pour cela que mon graphe arbore fièrement India et Iraq au lieu d’Inde et Irak : ce n’est pas par pédantisme…

Sinon, l’intégration de données, de photos et de vidéos au sein des infographies est d’une facilité agréable et l’application me paraît très prometteuse.

Bon travail 😉

Catégories
Internet Logiciels Outils

Créez des infographies de qualité pro avec easel.ly !

Comment créer des infographies de qualité professionnelle ?  Les logiciels coûtent cher.  Ils sont compliqués.  Et je ne suis pas doué en dessin !

Easel.ly, un programme entièrement en ligne vient combler cette lacune.

C’est encore une version bêta, mais elle est très prometteuse.

L’environnement du site easel.ly rappelle énormément celui de Prezi pour ceux qui connaissent ce fantastique outil de présentation.

Un espace de travail dans lequel on vient glisser les éléments au fur et à mesure qu’on en a besoin.

L’espace de travail

Les vhèmes ou thèmes visuels

En haut à gauche de l’espace, les « Vhemes » sont les thèmes visuels.  Cela peut être des cartes de géographie, un homme habillé, des bulles, un graphe en histogrammes.  Pour l’instant, ils ne sont pas encore très nombreux, mais le site promet de nouveaux motifs pour bientôt !

Les « Vhemes »

Mais on peut également partir de rien (from scratch, comme le dit l’expression anglaise, car easel.ly ne parle que l’anglais pour l’instant).

Différents arrières-plans (backgrounds)

Dans ce cas, on peut choisir entre différents arrières-plans : comme tous les objets du site, il suffit de cliquer et glisser le fond sélectionné sur l’espace de travail.

Arrière-plan

Vous pouvez ensuite choisir des objets dans les différentes rubriques – transport, people, nature, banner, pool, etc. – et les cliquer-glisser de la même façon.  Vous pouvez aussi ajouter des formes – flèches, doubles flèches, rectangles, info-bulles, etc.  Tout est repositionnable.  Vous pouvez également modifier la couleur de ces formes.  Et adapter leur taille au format souhaité.

Un premier essai concluant

Vous pouvez également afficher une grille afin de placer vos éléments de façon régulière sur l’arrière-plan.

Vous avez aussi le choix entre trois types de texte : titre, en-tête de paragraphe et corps du texte.  Vous combinez le tout en cliquant-glissant, vous sauvegardez et vous obtenez une belle infographie.  J’ai mis moins de dix minutes pour réaliser le tableau ultra-simple ci-dessous.  Mon premier essai avec ce programme en ligne.

Premier essai

Des infographies complexes en toute simplicité

Mais avec un peu de pratique, vous serez capable de créer des choses aussi complexes que l’infographie ci-dessous :

Exemple d’infographie

Donc, rendez-vous sur easel.ly et bon travail 😉

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
concept map formation Mind Mapping Outils Pédagogie

12 bonnes raisons d’utiliser XMind en formation

Vous êtes formateur ?  Enseignant ?  Vous avez une charge de cours ?  Vous êtes responsable de formation au sein de votre entreprise ?

Et vous êtes à la recherche d’outils performants pour gagner du temps, être plus efficace, mieux communiquer…

Nous en sommes tous là !

XMind pour vous faciliter la vie !

Sauf que…  J’utilise XMind pour me faciliter la vie ! Et depuis :

  • je gagne du temps
  • je suis plus créatif
  • je suis plus organisé
  • j’ai des outils de communication, interpersonnelle ou pour m’adresser à un groupe
  • je conçois des formations plus adaptées à mes différents publics
  • je partage mes outils en ligne
  • j’évalue plus facilement les résultats de mes actions
  • Etc.

Une présentation Slideshare pour vous convaincre

Je ne vais pas vous faire languir plus longtemps : jetez un coup d’oeil sur cette présentation et vous aussi vous serez convaincu !

Voici 12 bonnes raisons d’utiliser cet outil fabuleux qu’est XMind en formation :

(pour voir la présentation en grand format, cliquez sur Menu dansle coin inférieur gauche et ensuite sur View Fullscreen).

Convaincu ?  Téléchargez le logiciel gratuitement en cliquant ici !

Envie de modèles gratuits pour l’enseignement des langues : cliquez ici pour des mindmaps et concept maps sur l’apprentissage des langues : français, italien, anglais et néerlandais.

Cliquez ici pour d’autres modèles gratuits sur le vocabulaire néerlandais.

Bonne découverte ! 😉

Catégories
Ateliers creativité E-learning formation Internet Logiciels Mind Mapping Outils Pédagogie

Formation « Initiation au Mindmapping en ligne »

Vous avez envie de vous former au Mindmapping (carte heuristique) ?

Mais vous disposez de peu de temps ?  Vous ne savez pas où vous adresser ? Il n’y a pas de formation près de chez vous ?  Les horaires ne vous conviennent pas ?

Nous avons LA solution ! Apprenez, de chez vous, à votre propre rythme cet outil fabuleuxle Mindmapping !

A partir du 10 janvier, nous ouvrons un cours d’Initiation au Mindmapping en ligne.  Une formation en 5 modules pour maîtriser les bases du Mindmapping ou carte heuristique (cliquez sur la carte pour l’agrandir) :

5 modules pour maîtriser les bases du Mindmapping !

  • Une brève introduction pour vous accueillir et vous expliquer le fonctionnement du cours

Module 1 : Introduction au Mindmapping : principes de base

  • Comment utiliser cette section
  • Le Manuel 1 : Introduction
  • Un test pour vérifier votre niveau de compréhension et de mémorisation du manuel
  • La documentation : des cartes heuristiques, une émission de web-télé sur le Mindmapping et bien d’autres choses encore…

Module 2 : Je dessine ma première carte heuristique

  • Comment utiliser cette section
  • Le Manuel 2 : Ma première carte heuristique
  • Exercice commenté : ma première carte heuristique
  • Galerie de cartes heuristiques : reproductions commentées de cartes manuelles ou avec logiciel
  • Documentation

Module 3 : Applications du Mindmapping sur papier

  • Comment utiliser cette section
  • Le Manuel 3 : les applications du Mindmapping sur papier
  • Exercice commenté : une application au choix
  • Galerie de cartes appliquées
  • Documentation

Module 4 : Les logiciels de Mindmapping

  • Comment utiliser cette section
  • Le Manuel 4 : les logiciels de Mindmapping
  • Classement des logiciels de Mindmapping : par site, par prix, par catégorie, collaboratifs O/N, applications smartphones, etc.
  • Comment les entreprises utilisent le Mindmapping
  • Web-télé : le Mindmapping outil mainstream
  • Documentation

Module 5 : Initiation à XMind

  • Comment utiliser cette section
  • Le Manuel 5 : Initiation à XMind
  • Découverte du tableau de bord
  • Ma première carte heuristique avec XMind
  • Quelques applications du logiciel
  • Exercice commenté : une application au choix avec XMind
  • Galerie commentée de cartes réalisées avec XMind
  • Documentation

Vos avantages :

  • vous apprenez chez vous, à votre bureau ou dans votre fauteuil préféré;
  • vous choisissez vous-même les horaires de votre formation;
  • vous apprenez à votre rythme, selon vos disponibilités;
  • vous consacrez le temps que vous voulez à votre formation;
  • vous maîtrisez les techniques de base du Mindmapping tant sur papier qu’avec XMind;
  • vous ameliorez votre productivité et votre créativité;
  • vous prenez de  meilleures notes;
  • vous concevez et animez de meilleures présentations.

(Cliquez sur la carte pour l’agrandir).

Nous vous offrons :

  • une formation de qualité professionnelle de 5 semaine à 3 mois (selon votre rythme);
  • une plateforme de travail conviviale et personnalisée (Moodle );
  • un cours progressif avec des instruments d’autoévaluation;
  • un e-coaching performant : votre formateur unique vous soutient et vous conseille pendant toute la durée de votre formation;
  • des manuels sous format PDF qui vous appartiennent (consultables en ligne, téléchargeables, imprimables);
  • des modèles gratuits et une documentation  multimédia actualisée (vidéo, audio, écrite, cartes heuristiques, sites web, etc.);
  • des exercices corrigés et commentés par un formateur professionnel;
  • un chat hebdomadaire avec le formateur et les autres participants afin d’échanger, de poser des questions, de proposer vos solutions;
  • un forum où échanger avec le formateur et les autres participants quand vous le désirez;
  • la possibilité d’acquérir la licence PRO d’XMind à prix réduit:
  • un accès gratuit pendant toute votre formation à Mindmapping et pensée visuelle, un espace d’échange avec d’autres personnes intéressées par le mindmapping et la pensée visuelle qui vous fournit d’autres modèles gratuits, des actualités exclusives, etc.
  • un certificat de réussite en fin de formation.
Espace de travail Moodle

En Pratique

Comment cela fonctionne-t-il ?

  1. Vous réglez le montant de votre inscription en cliquant sur un des boutons PayPal ci-dessous.
  2. Dès réception de votre paiement, nous vous envoyons les instructions pour accéder à la plateforme (lien et code d’accès)
  3. Vous commencez à vous former !

Fiche technique du cours

  • Niveau : débutant.
  • Type de cours :  exclusivement en ligne avec e-coaching.
  • Ouverture des inscriptions : le 4 janvier 2011.
  • Début du cours : le 10 janvier à 9 heures (heure de Paris, Bruxelles, Amsterdam).  Pour les autres régions, vous pouvez convertir ici.
  • Durée de la formation : 90 jours maximum, mais le tout peut être terminé en 5 semaines (selon votre rythme).
  • Prix :
    • pour le cours seul : 89 € tout compris
    • pour le cours + licence XMind Pro pour un an : 124 € tout compris (licence XMind Pro à 35 € au lieu de 40 €)

Inscrivez-vous maintenant !

Je m’inscris au cours Initiation au Mindmapping seul et je paie  89 euros


Je m’inscris au cours Initiation au Mindmapping avec XMind Pro et je paie 124 € (soit 5 € de réduction sur le prix du logiciel) :


Vous n’avez pas encore XMind 3.2.1 ? Téléchargez-le gratuitement ici !

Catégories
Jeunes Recherche d'emploi Salon de l'emploi Stratégie

Salon de l’Emploi Virtuel : Monster repart en septembre !

Si vous êtes de ceux qui rêvent de voyager sans quitter leur chambre, ce salon est fait pour vous !

Le slogan de ce salon de l’emploi virtuel unique en Belgique est d’ailleurs : Monster Virtual Job Fair – Le seul salon emploi et carrière que vous pouvez visiter en pyjama‏.   Tout un programme !   

  

Des offres d'emploi ce matin ?

 Monster porte bien son nom puisque le site est le numéro un mondial des Job Boards – ces sites spécialisés dans la recherche d’emploi où vous pouvez laisser un CV –  avec des sites déclinés selon le pays du visiteur.      

Le Virtual Job Fair – Salon Virtuel de l’Emploi vous permet donc, depuis votre fauteuil:   

  •   de visiter des stands virtuels,
  • de découvrir des informations détaillées sur les entreprises présentes et les jobs qu’elles proposent,
  • de chatter avec des employeurs ou des recruteurs professionnels,
  • de laisser votre CV au « stand » de l’entreprise qui vous intéresse,
  • de postuler en ligne pour une fonction qui vous attire.

Tout cela gratuitement et pendant trois jours, du 27 au 29 septembre prochain !   

En cliquant ici, vous pouvez non seulement visionner une démo (un peu lente à mon goût) mais vous inscrire à cet évènement unique en son genre ! 

Bonne chance, je croise les doigts pour vous…