Catégories
creation d'entreprise Entreprise Jeunes Jeunes entrepreneurs Pédagogie Projets

Indépendants, chefs d’entreprise, les Jeunes Entreprises ont besoin de vous !

Les Jeunes Entreprises proposent un projet de mini-entreprise aux jeunes de 8 à 25 ans.

Face au succès grandissant, elles cherchent des indépendants, des chefs d’entreprise qui peuvent partager un peu de leur expérience avec ces entrepreneurs en herbe.

Les Jeunes Entreprises sont une association belge sans but lucratif, une asbl.  Son objectif est de contribuer à l’esprit d’entreprise chez les jeunes.

Elles propose aux jeunes de 8 à 25 ans, quatre programmes, adaptés à leur âge et à leur formation scolaire.  Pour mener à bien ces projets, elle a besoin de « coachs », d’indépendants, de chefs d’entreprise prêts à partager leur expérience avec ces jeunes qui rêvent de franchir le pas.  L’association assure une formation courte aux volontaires ainsi que les outils nécessaires à la prestation.

Programme Notre Commune

Cible : 3e & 6e primaire.

Par le biais de cinq leçons interactives, les élèves (âgés de 8 à 10 ans) découvrent leur environnement quotidien d’un point de vue économique et social. Ils prennent part à des activités qui les amènent à comprendre les lois et rôles qui régissent d’une commune ainsi que le type de responsabilités que cela implique pour chacun : habitant, gouvernement, entreprise…

Votre contribution :

Après une formation succincte par notre équipe, vous présenterez le projet à la classe. Votre expérience du monde du travail et de la vie sociale sous-tendra l’intérêt que les élèves porteront aux animations.

Prestation :

  • De 1 à 5 séances de 90 minutes répartie(s) en une ou plusieurs semaines (en accord avec le professeur)
  • Une demi-journée pour la visite d’une société (entreprise, « fabrique », service public)
  • Période : “à la carte” durant l’année scolaire en cours

Programme Mini-Entreprise

Cible : 3e & 6e primaire.

Par le biais de cinq leçons interactives, les élèves (âgés de 8 à 10 ans) découvrent leur environnement quotidien d’un point de vue économique et social. Ils prennent part à des activités qui les amènent à comprendre les lois et rôles qui régissent d’une commune ainsi que le type de responsabilités que cela implique pour chacun : habitant, gouvernement, entreprise…

Votre contribution :

Après une formation succincte par notre équipe, vous présenterez le projet à la classe. Votre expérience du monde du travail et de la vie sociale sous-tendra l’intérêt que les élèves porteront aux animations.

Prestation :

  • De 1 à 5 séances de 90 minutes répartie(s) en une ou plusieurs semaines (en accord avec le professeur) ;
  • Une demi-journée pour la visite d’une société (entreprise, « fabrique », service public) ;
  • Période : “à la carte” durant l’année scolaire en cours.

Programme YEP/ Young Enterprise Project

Cible : Enseignement supérieur universitaire et non-universitaire

Le YEP est un projet spécifique destiné aux étudiants du 1er degré de Baccalauréat au dernier degré de Master, issus de sections économiques et non économiques.

Ce programme permet aux étudiants de se projeter dans la création d’une activité et d’en élaborer le plan d’affaires. Il génère le développement d’aptitudes telles l’esprit d’équipe, le sens des responsabilités, la créativité, la rigueur, la confiance en soi ou l’esprit d’initiative.

Votre contribution :

1. Partager votre expertise dans un domaine avec les étudiants de façon à les aider à franchir avec succès les étapes de leur projet: innovation, plan financier, stratégie marketing, analyse de la concurrence, statuts juridiques, site internet, propriété intellectuelle, économie durable….

Les étudiants attendent des conseils professionnels et outils basés sur votre propre expérience.

Temps à consacrer : 2 h00 pour un séminaire/ une conférence.

Période : à la carte, en cours d’année académique.

2. Participer, seul ou avec d’autres professionnels, à l’expertise des business plan. Vous travaillez avec l’enseignant et notre équipe et vous vérifiez, ensemble, que le projet est clairement défini, structuré et financièrement viable.

Temps à consacrer : minimum 2 h00 – maximum une demi-journée.

Période : à la carte, en cours d’année académique.

Prestation :

Plus ou moins  16 heures pour conseiller un groupe (4 réunion de deux heures) ;

Une demi-journée pour un séminaire / réunion d’experts / validation ;

Période : d’octobre à mai.

Programme Innovation Camp

 Cible : collèges et universités : 1 & 2ème Master)

Durant ces 24 heures de challenge, des équipes multidisciplinaires de 4 à 5 étudiants doivent, présenter et défendre devant un jury une solution, créative, innovante et durable, comme réponse à une réelle difficulté soumise par une société.

Le premier jour, chaque compagnie participante présente et commente son problème aux étudiants.

Après une session de question – réponse, les étudiants (conseillés par les experts) cherchent, trient, sélectionnent et enrichissent leurs idées.

 Votre contribution

Vous identifiez et définissez un challenge auquel votre société fait face (ou doit faire face).

Cela peut être un problème dans lequel vous n’avez pas trouvé de solutions satisfaisantes ou un projet en attente (manque de temps, de moyens …).

Après une session de question – réponse, vous conseillez les étudiants dans la recherche, le tri et la sélection de leurs idées.

Ensuite, ils réfléchissent sur la solution la plus pertinente et innovante.

Enfin, ils présentent « l’idée » aux sociétés qui composent le Jury de la demi-finale et de la finale

 Prestation :

Quelques heures consécutives pour définir le problème soumis aux étudiants ;

Une demi-journée du premier jour de l’Innovation Camp : présenter les problèmes, répondre aux questions et sélectionner les idées ;

Une demi-journée lors du deuxième jour de l’Innovation Camp en tant que jury de la demi-finale et de la finale.

Intéressé ?  Prenez contact avec  :

Céline Louis (0498 750 072)

Courriel : celine@lje.be

Inscrivez-vous : complétez le formulaire en ligne !

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
Entretien d'embauche Orientation professionnelle Recherche d'emploi Stratégie

Malgré une situation économique difficile le recrutement se poursuit dans le secteur financier

Au premier abord le métier de directeur financier peut sembler peu attractif. Les stéréotypes qui nous viennent tout de suite à l’esprit sont bien sûr : l’expert comptable qui effectue un travail répétitif et ennuyeux. Cela était peut-être le cas auparavant, mais aujourd’hui les choses ont bien changé. Les emplois liés aux chiffres sont plus intéressant du fait du développement du monde financier.

Un directeur administratif et financier est assimilé à un cadre. Il est responsable de son service et a de nombreuses responsabilités : l’optimisation de la gestion financière, l’entretien des relations avec les apporteurs de fonds et les investisseurs. Son rôle est également de gérer le budget et de veiller à sa bonne répartition. Un directeur administratif doit disposer de certaines aptitudes incontournables comme par exemple la rigueur, en effet, une erreur de virgule peut avoir de grave conséquence sue la vie de la société. C’est une personne en qui le chef d’entreprise doit avoir toute confiance. C’est lui qui met en œuvre la politique financière de l’entreprise.

Les directeurs financiers sont généralement issus d’école de commerce, ils doivent donc suivre un cursus scolaire de plusieurs années. Ils sont très recherchés par les entreprises car ils valident les décisions financières par rapport au budget annuel. C’est l’un des éléments déterminant dans le choix ou non de démarrer un nouveau projet ou de lancer un nouveau produit, car il veille sur les fonds de l’entreprise et est capable de dire s’il y a un budget suffisant pour ces projets. C’est également lui, ainsi que le chef d’entreprise qui sera en contact avec la banque pour une éventuelle demande de prêt.

Des sites de recrutements en ligne proposent aux entreprises différents profils de directeur financier. L’analyse de l’expérience, du parcours scolaire ainsi que des autres critères est beaucoup plus avancée que sur un curriculum vitae classique, ce qui permet aux sociétés de mieux appréhender les capacités et les aptitudes des personnes et donc de ne pas perdre de temps avec de nombreux entretiens d’embauche aléatoires.

Il est important de bannir les idées reçues que nous avons sur les directeurs financiers. C’est un métier qui ne connait pas la crise car toute société à un rapport direct avec l’argent, il y aura donc toujours besoin de professionnels dans le monde financier.

Catégories
CV formation Logiciels Mind Mapping Modèles Outils Recherche d'emploi

CV pour employé expérimenté – notre modèle XMind

Je vous propose un modèle de CV pour employé expérimenté sous forme de carte mentale modèle de XMind. Un modèle que vous pouvez utiliser et transformer à votre guise, selon vos besoins.

  • Vous avez envie d’envoyer un CV plus visuel ?
  • De quelque chose qui puisse se lire d’un coup d’œil sur une seule page ?
  • Envie d’accompagner votre CV traditionnel d’une touche d’originalité qui témoigne mieux de votre personnalité ?

Envoyez notre CV pour employé expérimenté – mindmap XMind

Suite à la publication de mon billet sur le CV-Mindmap, il y a quelques jours, vous avez été plusieurs à me demander de publier des templates (ou modèles).

Je réponds donc à cette demande en vous proposant aujourd’hui notre premier modèle : le CV pour employé expérimenté sous forme de mindmap XMind.  (Cliquez sur l’image pour l’agrandir).

Template pour employé expérimenté

Il prévoit en effet une expérience professionnelle de plusieurs années au sein de plusieurs entreprises.

Si ce n’est pas votre cas, si vous êtes débutant, sans expérience professionnelle, consultez plutôt notre modèle de CV Mindmap pour débutant.

Vous pouvez l’utiliser en tant que CV à joindre à votre CV classique ou seul (attention cependant à la culture de l’entreprise à laquelle vous adressez votre candidature !) ou pour structurer votre CV classique avant de l’envoyer.

Ce template est au format XMind.  Si vous n’avez pas encore votre propre logiciel XMind, vous pouvez le télécharger gratuitement ici.

Il est entièrement personnalisable : vous pouvez ajouter des rubriques ou enlever celles qui ne vous concernent pas.  Vous pouvez modifier les illustrations, la culeur du fond, la couleur des branches, modifier l’ordre des rubriques, etc.

Toutefois, ce CV a été élaboré en suivant les principes du CV tel que je le pratique en temps que coach en gestion de carrière.   Si vous avez des doutes ou si vous désirez plus de conseils, vous pouvez lire d’abord ma série de billets Construisez un CV gagnant avec le mindmapping, ainsi que mon post précédent, Faut-il envoyer son CV sous forme de Mindmap ?

Ce modèle – comme tous les autres – comporte également des notes, que vous identifierez facilement grâce à la petite icone en forme de post-it dans chacun des sujets.  Cliquez sur cette icone et vous ouvrez une note qui vous donne les meilleurs conseils pour rendre votre CV efficace ! (Cliquez sur l’image pour l’agrandir).

Notes explicatives dans le modèle

 

Comment utiliser ce CV ?

Vous pouvez l’utiliser de deux manière :

– Soit vous l’utilisez uniquement pour structurer votre CV : c’est-à-dire pour organiser vos idées, pour lister les rubriques dans un ordre qui fait sens pour la personne qui le lira.  Pour être certain, aussi de ne rien oublier !

– Soit, vous pouvez envoyer votre CV sous forme de Mindmap : attention !  Comme toujours, connaissez l’entreprise à qui vous allez envoyer votre CV !  Dans un autre article, j’ai précisé cette question : dois-je envoyer mon CV sous forme de mindmap ?  Dans certaines entreprises, particulièrement ouvertes et innovantes, pour un poste de graphiste ou d’animateur, je vous dirais franchement oui !  Pour un emploi de comptable au sein d’un cabinet-conseil, je vous le déconseillerais tout aussi franchement.  Usez de votre bon sens et surtout, informez-vous sur la culture de l’entreprise !

Dans tous les cas : bonne chance ! 😉

Format de votre CV mindmap

Ce template est livré au format Modèle XMind, avec l’extension .xmt

Lorsque vous désirez l’utiliser, allez dans « Fichier« , « Nouveau« , « Nouvelle Map à partir du modèle » ou cliquez sur CTRL+ALT+N si vous aimez les raccourcis clavier.

Cela vous permettra de réaliser autant de CV que vous le souhaitez à partir de ce modèle !

Nous prévoyons de publier ce modèle – et d’autres – dans d’autres format, très bientôt.  Notamment un modèle pour jeune ayant peu d’expérience.

Comment commander ce modèle ?

C’est simple :  il vous suffit de cliquez sur le bouton Paypal et de régler votre commande.  Le modèle – utilisable sans limite de temps ni de nombre de CV – est disponible pour 7,99 euros.

Dès réception de votre paiement, nous vous enverrons votre modèle ainsi qu’une reproduction au format PDF pour que vous puissiez le visualiser sur papier.

Je commande mon Modèle de CV Mindmap pour employé expérimenté

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

50.9686775.824968
Catégories
CV Outils Recherche d'emploi Stratégie

Faut-il envoyer son CV sous forme de Mindmap ?

Il ya quelques mois, j’avais rédigé un billet intitulé « Construisez un CV gagnant avec le Mindmapping ! »

L’objectif de ce billet n’était pas de rédiger un CV sous la forme d’une mindmap (ou carte heuristique), mais bien de donner quelques conseils sur « comment structurer un CV en utilisant le Mindmapping... »

Ajourd’hui, je voudrais répondre à une autre question qui m’est souvent posée :

– « Faut-il envoyer son CV sous forme de mindmap ? »

Normalement, vous connaissez la réponse mieux que moi !

Quoi ?  Je connais la réponse ?

Si vous êtes un habitué de ce blog, vous savez que pour moi :

  1. Le CV est un outil de communication qui fait partie d’une stratégie de recherche d’emploi
  2. Il est le résultat d’un travail préalable de connaissance de soi et du marché du travail
  3. Il est ciblé sur une fonction précise dans une entreprise particulière
  4. Pour être efficace dans la rédaction de votre CV, vous devez connaître l’entreprise à laquelle vous l’envoyez

Si vous maîtrisez ce dernier point, vous savez si vous avez affaire à une entreprise innovante, plutôt ouverte aux nouveaux outils et aux méthodes inédites.  Ou à une entreprise plutôt traditionnelle, où on s’en tient aux bonnes vieilles méthodes : « on a toujours fait comme ça ! »

Une mindmap pour l’entreprise innovante

Dans le cas d’une entreprise innovante, moderne : je vous dirais, oui, envoyez votre CV sous forme de mindmap en plus de votre CV traditionnel !  Cela apportera une touche supplémentaire qui démontrera que vous êtes en phase avec la tendance novatrice de la maison.

Pourquoi en plus ?

Parce que si vous le faites uniquement sous forme de mindmap, votre CV risque de ne pas convenir à une personne ou plusieurs.  Il risque aussi de ne pas être lu par les logiciels qui trient les CV en première lecture dans la plupart des cabinets de recrutement ou des sites d’emploi…  Ceux-ci effectuent une recherche par mots-clés, et je ne suis pas convaincu que votre CV-mindmap soit lisible par la plupart des logiciels de recrutement du marché (je suis même certain du contraire…).  Dans tous les cas, faites dans la simplicité : que votre carte soit réellement lisible sur une page A4.  Envoyez-la sous format PDF ou Word, toutes les entreprises ne possèdent pas de logiciel de mindmapping.  Et de toute façon, ces logiciels sont tellement nombreux en ce moment, que l’entreprise en question risque bien d’en avoir un qui ne soit pas compatible avec le vôtre.  Utilisez aussi les rubriques classiques, dans un ordre normal.  Le même que votre CV classique : soyez cohérent !

Un CV classique pour une entreprise plus traditionnelle

Dans une entreprise plus classique, plus traditionnaliste : mettez votre passion pour le mindmapping en veilleuse et envoyez un CV classique.  Lorsque vous serez engagé, il sera encore temps de faire la démonstration à vos collègues des vertus de cette méthode qui a maintenant 40 ans (eh oui !) mais que les entreprises francophones ne découvrent qu’aujourd’hui !

Dans tous les cas : n’envoyez jamais un document sous forme de mindmap sans explication à une personne qui ne maîtrise pas le concept.  Joignez un mot d’explication et/ou ajoutez une légence à votre carte.  C’est une bonne habitude, de toute façon, de légender vos cartes.

Et pour ceux qui seraient en manque d’inspiration, voici un petit exemple de  :

CV sous forme de mindmap

Cliquez sur la carte pour l’agrandir :

Votre CV-Mindmap

Envie d’essayer ?

Nous avons développé pour vous deux modèles de CV sous forme de mindmap :

un modèle de CV pour employé expérimenté, disposant de quelques années d’expérience.
– un modèle de CV pour employé débutant qui ne dispose pas de beaucoup d’expérience.

Besoin d’un coup de pouce ?  Visitez notre page Coaching emploi !

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

50.9686775.824968
Catégories
Jeunes Recherche d'emploi Stratégie

Construisez un CV gagnant avec le Mind Mapping – Phase 3

A présent, vous avez mentionné toutes les compétences professionnelles correspondant à celles de l’emploi que vous visez.  Il est temps maintenant de dire comment vous avez acquis ces compétences.  Nous abordons à présent la rubrique : Expérience professionnelle.

Une fois de plus, posons-nous la question : qu’est-ce qui intéresse le recruteur ou le future employeur  ?

Il sait qui vous êtes (du moins comment vous vous appelez, où vous habitez et comment vous joindre) et il sait que vous possédez au moins plusieurs des compétences dont il a besoin, si pas toutes.

Comment avez-vous acquis vos compétences ?

Il veut à présent savoir où et comment vous avez acquis ces compétences : si vous postulez dans une multinationale et que, jusqu’ici vous n’avez travaillé que dans une PME, vous diminuez vos chances de décrocher cet emploi.

Pourquoi ?  Parce qu’un emploi, ce n’est pas qu’une question de compétences techniques, mais aussi de contexte, de conditions de travail, de relations avec vos collègues et votre hiérarchie.

Dans une PME de type familial, vous connaissez tout le monde, il y a de fortes chances pour que tout le monde se tutoie et que vous appeliez le patron par son prénom.  Dans une multinationale, vous connaissez sans doute moins de 1 % du personnel et les relations hiérarchiques sont très marquées.

Ces différences changent tout le contexte et aussi le type de relations que vous entretenez avec les personnes qui vous entourent (huit heures par jour, voire plus…).

L’employeur veut vérifier si vos compétences sont récentes ou si elles ont été utilisées récemment : si vous ne parlez plus anglais depuis 12 ans ou si vous n’avez plus touché un clavier d’ordinateur depuis 10 ans, il y a de fortes chances que ces compétences soit un peu dépassées, vous ne croyez pas ?  L’employeur, lui, n’en doutera pas une seconde !

Même si vous avez 12 ans d’expérience mais que vous n’avez plus pratiqué depuis 5 ans, vous avez moins de chances d’avoir ce poste que quelqu’un qui n’a que 5 ans d’expérience, mais qui a pratiqué jusqu’à la semaine dernière (j’exagère, mais c’est pour l’exemple…).

Ce qui l’intéresse aussi, (et peut-être surtout), c’est de savoir ce que vous avez vraiment fait : soyez donc le plus précis possible.  Ne dites pas : j’ai été soudeur chez X.  Mais plutôt : soudeur, chez X, j’ai réalisé des soudures à l’arc avec électrodes non fusibles en atelier, j’ai effectué du soudage oxyacétylénique lors de réparation d’installations techniques à Y, etc.  Il faut que la personne qui lit votre CV puisse visionner, dans sa tête, le film de vos expériences professionnelles.

Parlez aussi de vos résultats 

si vous étiez vendeur ou si on vous avait assigné des objectifs dans votre emploi précédent – et que vous les avez atteints, voire dépassés : dites-le !  C’est important de savoir que vous étiez le meilleur vendeur, l’assistante la mieux organisée, le programmeur le plus rapide ou celui à qui on confiait les tâches les plus complexes !

Votre rubrique Expérience professionnelle doit donc comporter les éléments suivants :

Votre expérience professionnelle

Le titre de la rubrique

Si vous optez pour « Expérience professionnelle« , laissez l’expression au singulier.  Cela donne une impression d’unité, de cohésion.  Si vous le mettez au pluriel « Expériences professionnelles« , cela peut laisser penser que vous avez vécu des expériences disparates, sans lien entre elles.  Même si nous vivons dans un monde en perpétuel changement, avec des réajustements de carrière permanents, de nombreux recruteurs conservent des préjugés tenaces contre les carrières « éclatées ».  De trop nombreuses expériences dans des domaines divers sont souvent interprétées comme de l’instabilité.

Si vous ne voulez pas employer cette expression qui vous parait trop banale, essayez de rester simple.  J’ai vu dernièrement un CV dans lequel le candidat avait pris pour titre « Synthèse de carrière« .  Si vous n’avez pas au moins quinze ans de boutique à un niveau de cadre supérieur, laissez ce genre d’expression à d’autres…  A moins que vous ne vouliez trimballer une réputation de prétentieux pour le reste de votre carrière, avec ou sans synthèse…

Les dates

Comme pour le reste du CV, présentez votre expérience professionnelle de manière antichronologique, c’est-à-dire de la plus récente à la plus ancienne Il n’est pas nécessaire de détailler la date au jour près, surtout si vous avez une longue expérience, vous pouvez avoir oublié certaines dates… Mais dans la mesure du possible, mentionnez le mois et l’année.  Sauf si vous n’avez pas envie d’insister sur une période de travail très courte (surtout pour les jeunes qui n’ont pas beaucoup d’expérience).  Mais sachez qu’une période imprécise peut attirer l’attention et vous valoir des questions un peu délicates lors de l’entretien d’embauche…

Faites attention de ne pas mentir sur vos années d’expérience : les employeurs utilisent de plus en plus l’email et le téléphone pour s’informer auprès de leur collègues.  Vous risquez d’en faire les frais.

Attention aussi de ne pas avoir de périodes qui se recouvrent : travaillé chez Tartempion jusqu’au 15 juillet et commencé chez Dupuis le 15 juin de la même année, c’est suspect, sauf si vous travailliez à temps partiel…

Pour plus de sûreté, faites relire votre CV par quelqu’un qui ne le connaît pas…

La fonction

Spécifiez votre fonction exacte : aide-comptable, assistante de direction, ouvrier mécanicien, plombier-chauffagiste, prothésiste dentaire, etc.  Encore une fois, la précision aidera votre interlocuteur à se faire une idée précise de ce que vous avez réalisé.

L’entreprise

Ici aussi, soyez précis et complet  : si vous avez été vendeuse dans une grande surface franchisée, il vaut mieux donner le nom du distributeur (par exemple, Traffic ou Aldi ou Champion) et le nom de la société ou de l’employeur franchisé : SPRL Neveu ou SARL Dupond.  Si vous avez sufisamment d’espace, mentionnez l’adresse complète, mais donnez au minimum la ville où vous travailliez.  Cela donne une idée du type d’environnement (grande ville, métropole, petite ville de province, milieu rural, etc.).

La description des tâches et des responsabilités

Ici aussi, il faut être très clair et très complet.  Imaginez que la personne qui lira votre CV ne connaît rien à votre métier ni au poste que vous occupiez.  Il faut donc tout lui dire… en peu de mots !

Décrivez les tâches essentielles : aidez-vous du mind mapping pour décomposer ce que vous faisiez.  Par exemple, notre aide-comptable a travaillé dernièrement dans le service du personnel d’une entreprise moyenne.  Voici ce que cela donne : (cliquez sur l’image pour accéder au PDF).

Détails du CV de comptable – expérience professionnelle

Faites la même chose pour toutes vos expériences passées.  Au besoin, faites une nouvelle mind map avec pour centre le titre de la rubrique : Expérience professionnelle et prenez une nouvelle branche pour chacune des expériences.  (Cliquez sur l’image pour accéder au PDF).

Experience professionnelle

Vous pouvez télécharger le PDF en cliquant sur l’image.  Vous pouvez ensuite le compléter à la main.  Vous pouvez aussi vous en inspirer pour créer votre propre mind map manuelle ou sur un logiciel de mind mapping.

Les résultats

Peu de candidats utilisent cette rubrique, et pourtant, Dieu sait si elle intéresse un employeur potentiel : vous avez été aide-comptable dans une entreprise moyenne de Charleroi.  OK.  Mais étiez-vous bon ?  Etiez-vous vraiment à la hauteur de ce qu’on vous demandait ?  Qu’avez-vous accompli ?

Ici, j’ai ajouté deux résultats qu’il me paraissait intéressant de signaler :

  • implémentation d’un nouveau système d’encodage des données : cela prouve que vous avez le sens de l’initative, que vous pouvez proposer des innovations intéressantes pour votre entreprise
  • 150 dossiers d’employés traités par mois : le volume de travail que vous êtes capable d’effectuer est aussi un indicateur important pour un employeur.  Vous pouvez être comme certains employés : extrêmement méticuleux et donc très lent dans votre travail.  Ou au contraire, être très rapide, mais plutôt négligeant et vite content du résultat.

Encore une fois, tout est dans la manière de présenter les choses.   Mais mieux vous vous connaissez, plus vous avez réfléchi sur vos expériences passées, plus vous vous donnez de chances de décrocher un nouveau job qui vous correspond.   C’est pour cela que vous êtes là, non ?

A ce stade, votre CV devrait ressembler à ceci :

Votre CV !

Vous voulez essayer ?  Téléchargez gratuitement une version d’essai du logiciel en cliquant sur le logo ci-dessous :

A suivre…

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

50.9686775.824968