Catégories
formation en ligne Outils Uncategorized

Les outils de la formation numérique : carte mentale interactive

Quels outils utiliser pour la formation en ligne ?  A quoi peuvent-ils servir ?  Voici une mindmap interactive Mindomo qui rassemble une série d’outils indispensables pour produire vos cours en ligne.

Quels outils utiliser pour la formation en ligne ?

J’ai rassemblé dans cette carte mentale interactive Mindomo, une liste d’outils que vous pouvez utiliser pour créer vos cours en ligne.  Cette liste ne prétend pas à l’exhaustivité.  Elle reprend des applications et des logiciels que j’aime bien et que j’utilise notamment dans ma formation Créez votre cours en ligne, destinée aux formateurs qui veulent passer à l’e-learning.

J’ai rassemblé ces outils selon diverses catégories : texte, image, vidéo, cartes mentales, etc.

Une carte mentale interactive

Pour chaque outil sur la carte, j’ai ajouté :

  • le nom de l’outil
  • un bref descriptif
  • un lien vers le site web de ce logiciel ou application
  • un article vers mon blog quand j’ai écrit un article sur un logiciel ou une application utilisable dans la formation en ligne

Vous pouvez consulter cette carte mentale interactive en ligne.

Boîte à outil du formateur numérique

Logiciels et application pour le traitement du texte

Le texte peut être tapé directement soit dans un outil auteur comme OpenCrea, un outil-auteur qui permet de créer des cours pour la suite Tree Learning Suite.

Soit, il peut être tapé directement dans un LMS comme Moodle. Moodle Cloud est une version SAAS (Software As A Service).   Elle est hébergée dans le Cloud : vous ne devez donc rien installer sur un serveur, ce qui peut s’avérer très confortable si vous n’êtes pas un expert en serveurs et en bases de données.   Le nombre de participants est limité à 50 et l’espace de stockage ne peut dépasser 200 mégas.

Mais c’est une bonne solution si vous souhaitez démarrer un cours sur Moodle sans vous préoccuper trop de l’administration.  Ensuite, vous pouvez évoluer vers une solution payante du type MoodleSchool qui reste très abordable et propose des options supplémentaires (plugins, thèmes).   Ou vous pouvez louer un serveur chez un hébergeur et télécharger Moodle gratuitement.  Cela demande un peu plus de connaissances techniques…

Le texte peut également être importé.

Traitement de texte

Word

Vous pouvez importer du texte Word dans un LMS comme Moodle, par exemple.   Les mises en page ne sont pas toujours respectées : il vaut donc mieux taper votre texte au kilomètre et le mettre en forme dans Moodle qui propose un éditeur assez complet.

Studio d’écriture

Scrivener

Scrivener est un studio d’écriture qui vous permet d’écrire des documents longs (thèses, rapports, mémoires, etc.).   Il peut exporter sous un nombre incroyable de formats différents : Word, RTF, PDF, ePub, Mobi, etc.   Ce qui en fait un outil extraordinaire de publication.   Personnellement, c’est ce que j’utilise quand je dois taper un texte assez long.  L’export en html vers un site web est très propre également…

Partage sur le Web et dans le Cloud

Slideshare

Slideshare est un site de partage de présentation PowerPoint.   Depuis son rachat par Linkedin, il permet aussi de publier des documents au format PDF et des infographies.   Vous pouvez aisément intégrer des présentations PowerPoint, des infographies et des documents PDF dans votre LMS en intégrant le code iFrame de SlideShare.   Slideshare peut également donner beaucoup de visibilité à vos contenus.  Et donc, renforce votre présence sur le Web.   Depuis qu’il est lié à Linkedin, vous pouvez ajouter du contenu à votre profil Linkedin d’un seul clic de souris.  Ne négligez surtout pas cette fonctionnalité, elle peut vraiment vous aider à faire décoller votre profil…

Calameo

Calameo est un créateur de magazines en ligne.   Vous pouvez gérer la visibilité de vos contenus et leur donner un aspect très professionnel.  Vos documents PDF sont consultables comme un magazine en ligne, dont on peut tourner les pages, les intégrer dans un site web, etc.

Issuu

Issuu est Outil de partage de documents PDF et de magazine en ligne, très semblable à Calameo.   Plus de contenus en anglais.

Scribd

Scribd est aussi un outil de partage de documents PDF et de magazine en ligne, très semblable à Calameo.   Plus de contenus en anglais.

Partage dans le Cloud

Google Drive

Suite de productivité en ligne.   Permet de créer et de partager des documents en ligne sous différents formats.   Un stockage gratuit vous est proposé.  Si vous mettez à jour vos éléments de sécurité (compte Google) chaque année, Google vous offre du stockage gratuit supplémentaire…   La qualité Google, mais la surveillance constante est le prix à payer pour ces outils partagés…

OwnCloud

OwnCloud est une solution Open Source, non surveillée de Cloud personnel.   Il existe plusieurs fournisseurs de Cloud open en France, rassemblés dans le réseau « Chatons » que vous trouverez sur le site Framasoft.

L’e-learning de plus en plus mobile

Logiciels et application de traitement de l’image

Photo

Ces sites web proposent des images de haute qualité en licence Creative Commons 4.0.   Vous pouvez donc les utiliser sans problème pour vos sites, vos cours, etc.   L’article associé vous présente une douzaine de sites de photos et de graphiques.

J’ai également rédigé un article qui propose une douzaine de sites-ressources en photos libres de droits.

En voici trois que je vous recommande particulièrement

Pexels

Gratisography

Pixabay

Applications de dessin

Cacoo

Cacoo est un site collaboratif de dessin et d’utilisation de graphiques.   Très simple d’utilisation, il propose une série de modèles très bien faits pour illustrer vos cours en ligne.

Visuels – Graphiques

Infogr.am

Infogram est une excellente application de création d’infographies et de graphiques interactifs.  Les graphiques sont très clairs et les couleurs très agréables, ce qui rend le tout extrêmement lisible.  Le caractère interactif ajoute une dimension intéressante pour vos apprenants.   Une fois terminés, ces objets sont intégrables dans votre LMS avec un simple code de type iFrame.

Infographies

Piktochart

Piktochart est l’un des meilleurs outils de création d’infographies.   Malheureusement, la version gratuite est très limitée et vous serez très vite frustré sans abonnement payant…   Vous voilà prévenu !

Canva

Canva est un outil que j’utilise presque quotidiennement : une application gratuite avec options payantes.   Avec Canva, vous pouvez réaliser non seulement des infographies de qualité, mais aussi des visuels pour vos sites Web, pour vos cours, pour vos réseaux sociaux, etc.   Vous pouvez aussi consulter cet article sur Canva.

Cartes mentales

XMind

XMind est un freemium, un logiciel gratuit avec des options payantes.   J’aime sa simplicité d’utilisation et le fait qu’il offre non seulement des structures de cartes mentales, mais aussi d’organigrammes, de ligne du temps, etc.   Fonctionne aussi avec Lighten sur iPad.

Cartes conceptuelles

CMapTools

CMapTools est non seulement gratuit (en ligne et sur PC, il coûte environ 3 euros sur iPad) mais il permet de créer des cartes conceptuelles très élaborées, de les publier en ligne, des les exporter sous forme d’images, de PDF, de dessin vectoriel.  Mais il propose son propre module de présentation de type PowerPoint.

Cartes argumentaires

Rationale

Rationale est, pour moi, le meilleur logiciel de cartes argumentaires.   Ces cartes permettent d’enseigner la pensée logique et critique.   Les étudiants apprennent à lier des blocs de texte entre eux avec des opérateurs logiques.   Le texte résultant peut être exporté sous différents formats.  Vous pouvez également lire cet article qui décrit l’utilisation des cartes argumentaires.

Carte argumentaire sur les bio-carburants

Création et édition vidéo

Animation

Ces trois applications en ligne suivantes sont assez semblables.   Elles vous permettent de créer de manière assez simple des présentations de niveau professionnel.   Ne négligez surtout pas ces applications : des études très sérieuses montrent que ces animations sont un des moyens les plus efficaces de former des personnes en ligne.

Powtoon

Goanimate

Moovly

Talking Heads ou vidéos de type « journal télévisé »

Fuse

Fuse est une application gratuite pour iPad.  Elle fonctionne en lien avec Camtasia.   Fuse vous permet de filmer des scènes très simplement avec votre iPad.  Ensuite, vous les transférez sur votre ordinateur, dans Camtasia, avec le Wifi.   Vous pouvez ensuite monter et éditer vos prises de vue avec Camtasia.

Présentation filmée

Camtasia

Outre ses outils d’édition, Camtasia propose un « plugin », un petit programme qui s’ajoute à votre logiciel PowerPoint pour filmer automatiquement vos présentation.   Une bonne façon de créer des vidéos de présentation pour vos cours.   Attention, toutefois, de varier les diapositives et de ne pas rester sur une seule image durant toute la présentation.   Sinon, endormissement de votre public garanti…

Capture d’écran

Screencastomatic 

Pour démarrer dans la capture d’écran.  Screencastomatic est un freemium.  La version gratuite vous permet de filmer des captures d’écran sans prise de son et d’une durée limitée.   La version payante est sonore et illimitée.  Le prix est abordable, mais la qualité n’est pas la meilleure du marché.   Un outil  pour commencer en douceur du point de vue financier.

Edition de vidéo et montage

Camtasia

Le meilleur éditeur vidéo pour Windows, un peu moins bon sur les ordinateurs Mac.   Malheureusement, un prix pas très abordable pour les débutants.   Une interface professionnelle, des fonctionnalités nombreuses et des tutoriels vidéo bien fait (mais tous en anglais).

Wevideo

Wevideo est un site d’édition vidéo.   La version gratuite est limitée mais permet de faire ses premier pas en édition sans rien débourser.   Si vous voulez progresser et publier vos vidéos en haute définition, vous allez devoir prendre un abonnement mais ils sont progressifs et raisonnables.   Wevideo permet l’édition collaborative de vos vidéo ce qui se révélera très intéressant si vous travaillez à plusieurs dans des établissements distants.

OpenShot Video Editor [link]

Une nouvelle version entièrement revue de cet éditeur vidéo Open Source.   L’interface d’OpenShot Video Editor est très soignée, très proche de celle d’un outil payant comme Camtasia.   Sans doute une très bonne solution pour démarrer en édition vidéo.

Transcription du texte d’une vidéo

o Transcribe

oTranscribe vous permet de créer des transcriptions de vos vidéos.   Importez une vidéo de Youtube et commencez à  en transcrire le texte grâce à l’éditeur en ligne.

Sous-titrage professionnel de vos vidéos

Amara

Amara est une fondation américaine.   Son premier objectif était de sous-titrer des vidéos pour les personnes sourdes.   Depuis, Amara a produit un des meilleurs outils de sous-titrage utilisé aussi bien pour les conférences de TED.com que pour des musées américains ou de grandes entreprises.   Ces sous-titres peuvent être exportés sous différents formats standards pour les traducteurs.

Hébergement de vidéo

Vimeo

Vimeo est le site d’hébergement des professionnels du film et de la vidéo.   Dany De Vito y a récemment produit un merveilleux court métrage sur l’amour au troisième âge.   Viméo héberge vos vidéos et vous propose des fonctionnalités très intéressantes pour vos cours :   l’incorporation exclusive sur des noms de domaine de votre choix (réduit les risques de piratage) les options d’intégration (largeur, longueur, affichage et couleurs du lecteur, etc.) la vente de vos vidéos à l’unité ou à la série (une autre façon de monétiser votre travail)

Youtube

Youtube n’est pas seulement le plus grand hébergeur de vidéos. C’est aussi un moteur de recherche extrêmement puissant.   Il offre aussi des fonctions comme l’intégration de liens, de vignettes dans vos vidéos.   De quoi augmenter votre audience et affirmer votre présence sur le web.

DailyMotion

DailyMotion est l’hébergeur de vidéo qui compte le plus de vidéos francophones.   Être présent sur ce site vous procure une visibilité à destination des publics francophones.

 

Traitement de vos fichiers Audio – Son

Enregistrement de fichier audio et de podcasts

Audacity

Un logiciel open source et gratuit, Audacity est un des meilleurs outils d’enregistrement sonore.   Vous pouvez l’utiliser pour enregistrer des cours, des séquences sonores pour vos films d’animation, des podcasts, etc.   Avec un bon micro et Audacity, vous disposez d’un véritable studio d’enregistrement multipistes et d’un outil de montage audio de qualité professionnelle.  Elle est pas belle, la vie ?

Hébergement / Diffusion de vos fichiers audio et podcast

Soundcloud

Soundcloud est un réseau social de partage de fichiers sonores.   Vous pouvez y stocker vos fichiers audio, podcasts, etc.   Une façon économique non seulement de stocker vos fichiers audio, mais surtout de les distribuer et de les faire connaître à une communauté très active.

Podcast

Lybsin

Une solution d’hébergement très professionnelle de vos podcasts.   Lybsin propose de l’hébergement à partir de 6 euros par mois, environ.  Vos podcasts sont distribués sur le site de Lybsin, mais aussi sur votre site web via un plugin WordPress ou sur iTunes si vous respectez les normes de qualité de cette plateforme.

Podbean 

Podbean est un site d’hébergement très abordable pour vos podcasts.   Un abonnement très accessible vous permet aussi de distribuer vos productions sur iTunes.

Outils collaboratifs

Tableaux

Padlet

Padlet est une application de tableau très ouverte.   On peut l’utiliser comme support de travail collaboratif mais aussi pour construire des portfolios d’étudiants, par exemple.   Très facile d’accès et très intuitif, on peut y ajouter des documents téléchargés depuis l’ordinateur ou des liens vers des sites web, de la vidéo, des documents texte, etc.

Tuzzit

Un site qui propose différents formats de tableaux : business canva, carte d’empathie de David Gray, etc.   La version gratuite de Tuzzit permet de créer des tableaux et de les partager facilement.

Wiki

Framapad

Framasoft a encore frappé.   Framapad est un wiki : vous pouvez y écrire à plusieurs.   Chaque auteur est identifié par une couleur d’écriture différente.  Un historique vous permet de visualiser l’évolution du texte et les apports de chacun depuis sa création jusqu’à la dernière étape.

Cartes mentales collaboratives

J’ai rédigé un comparatif des applications de cartes mentales collaboratives sur ce blog.

Framindmap

Une application en ligne de mindmapping collaboratif, mais en temps différé.   Open source et gratuit, Framindmap est un clone français du logiciel Wisemapping développé par une entreprise argentine.

Mindomo

Mindomo est le logiciel de mindmapping via lequel cette carte a été développée et distribuée.   Permet la création de cartes interactives et du vrai travail collaboratif en ligne et en temps réel.   Son interface Mindomo School est particulièrement bien adaptée aux apprentissages en ligne du fait de son intégration dans la plupart des plateformes LMS.

Une interface très complète

Mindmeister

Une application de mindmapping en ligne.  Mêmes caractéristiques que Mindomo, mais Mindmeister a surtout développé la gestion de projet avec son interface complémentaire Meister Task.

Mindmup

MindMup est une application de mindmapping en ligne qui a bien évolué. Permet de la collaboration en temps différé uniquement.

Forums et fils de discussion

Les forums sont importants dans un  parcours de formation en ligne car ils sont les carrefours d’échange entre les participants.

Réseaux sociaux

Les réseaux sociaux constituent une alternative ou un complément intéressants des LMS.   Un réseau social bien animé peut contribuer puissamment au succès d’une formation en ligne.

Zoom

Zoom est une application de classe virtuelle.   C’est celui que j’utilise pour les classes virtuelles de formations Spoc en Stock.   Peu gourmand en ressources, il est très stable et très intuitif.   Il est aussi très complet : partage d’écran partage de contenu sur iPad tableau blanc possibilités d’échanges audio et vidéo de tous les participants   La version gratuite offre la possibilité d’un échange vidéo illimité entre deux personnes.  La version payante, 14 $ par mois, accueille jusqu’à 100 participants en illimité, enregistrement audiovisuel compris.   Un outil flexible et complet que je recommande sans hésitation.

Exerciseurs et autres éditeurs de Quiz

LMS – Learning Management Systems – plateformes d’apprentissage

Moodle

Moodle propose ses propres outils de création de quiz sous forme de plugins (programmes complémentaires que vous trouverez sur Moodle.org et que vous ajoutez pour enrichir votre plateforme).   Moodle accueille aussi des exerciseurs provenant d’autres sites, souvent intégrés sous forme d’un code de type iFrame.

Outils externes

LearningApps

LearningApps est un site allemand qui propose de nombreux exerciseurs sympathiques et facile à construire.   Ils s’intègrent aussi dans votre plateforme LMS avec un code de type iFrame.

H5P

Un nouveau venu qui propose des dizaines de tests, d’exercices et de supports multimédias.   C’est gratuit et open source et maintenu à jour avec une belle constance.   Pour Moodle, WordPress et Drupal, H5P offre un plugin qui permet de créer les contenus directement dans la plateforme.   Pour les autres systèmes, la plupart des supports peuvent être incorporés grâce à un code de type iFrame.

Bac à sable – Espace d’expérimentation

Minecraft

Minecraft est un jeu extrêmement populaire auprès des enfants et adolescents.   Il peut être utilisé en classe ou en formation hybride pour créer des espaces de type bac à sable ou pour construire des objets selon des consignes.   Depuis son rachat par Microsoft, il est payant.

Framinetest

Framinetest Edu est un clone éducatif et open source de Minecraft distribué par Framasoft.

Logiciels et application de présentation

L’intérêt de ces logiciels c’est qu’ils peuvent être incorporés à vos cours en ligne, généralement avec un code de type iFrame.  Ils peuvent également servir de support à une vidéo avec voix off.

Prezi

Prezi est une application en ligne de présentation dynamique.   Avec Prezi, vous pouvez zoomer et vous déplacer dans la présentation pour créer des effets dynamiques pour renforcer la navigation.   Attention aux excès toutefois…   Les versions payantes de Prezi permettent de travailler hors-ligne.   Le nouveau venu, Prezi Next, propose des fonctionnalités graphiques encore plus impressionnantes.  Découvrez le potentiel de Prezi dans cet article.

Haiku Deck

Haiku Deck est une application de présentation en ligne qui ressemble un peu à Powerpoint.   La version payante intègre à présent un moteur d’intelligence artificielle qui vous aide dans la construction et l’illustration de votre présentation.

PowerPoint

Le logiciel de présentation classique et généralement très mal utilisé.   La succession de diapositive donne l’impression qu’on travaille de manière logique et signifiante.  La réalité est souvent qu’on travaille de manière purement séquentielle et peut motivante pour votre public.

Partage de vos présentations

Slideshare

Slideshare est un média social de partage de présentations.   Lié à votre profil Linkedin, il vous permet de donner de la visibilité à vos projets, d’intégrer des infographies, des présentations ou des documents pdf à vos cours et sites web.   Il enrichit votre profil Linkedin d’un simple clic, une fonctionnalité à utiliser sans modération.

Conclusion : une richesse inédite mais dangereuse

Nous n’avons jamais eu autant d’outils, ni d’outils d’une telle qualité.  La formation en ligne se démocratise avec ces outils et applications dont certains sont même gratuits.

Mais il ne faut pas pour autant perdre de vue notre objectif de formateur, d’enseignant ou de pédagogue : nous devons d’abord former des personnes.  Et donc, c’est la pédagogie qui doit primer sur la technologie.

Avant de se focaliser sur un outil, il faut se poser les bonnes questions.  Ce sera l’objet d’un prochain article de ce blog.

Catégories
formation en ligne Uncategorized

Webinaire gratuit : réussissez votre passage à l’e-learning

Vous êtes formateur, coach ou consultant ?  Et vous souhaiteriez créer vos propres cours en ligne ?  Mais vous vous posez toujours beaucoup de questions ?  Participez au webinaire gratuit que j’organise sur Google Hangout ce jeudi 26 mai.  J’y répondrai à toutes vos interrogations.

Je le constate à chaque session de notre SPOC « Créez votre cours en ligne » : passer de la formation ou de la consultation en face-à-face à la formation en ligne ne va pas de soi.

Un webinaire gratuit pour passer à l’e-learning

Passer à l’e-learning : d’abord, une question de méthode

Cela exige de la préparation, de l’anticipation, de l’analyse, quelques connaissances techniques et surtout : une méthode.

C’est de tout cela que je vous parlerai lors de ce webinaire gratuit que j’animerai sur Google Hangout le jeudi 26 mai à 19 heures, heure de Bruxelles et de Paris (GMT +1).

Un webinaire gratuit en 3 parties pour créer vos propres formations en ligne

J’ai divisé ce webinaire en trois parties distinctes :

1 Les questions, les freins, les obstacles

Pourquoi ne passez-vous pas à la formation en ligne ?  Pourquoi ne créez-vous pas déjà vos propres cours en e-learning ?

Sans doute y a-t-il encore trop de questions auxquelles vous ne pouvez pas encore répondre.  D’obstacles, réels ou supposés, qui vous empêchent de franchir le pas.

J’examinerai ces questions dans cette première partie pour vous rassurer et vous décrire de façon réaliste comment surmonter ces obstacles.

2 Une méthode pour créer des cours en ligne pertinents

Créez des cours en e-learning, vendre vos cours en ligne, c’est possible.

Mais pour connaître le succès, en formation à distance comme dans d’autres domaines, il vous faut une méthode.

Je vous expliquerai en quelques mots les différentes étapes d’une formation en ligne réussie.  Et comment aborder chacune d’elle pour vous donner les meilleures chances de succès.

3 Une session de questions et réponses

Il vous reste des questions ?  Pas de panique : dans cette troisième partie, je répondrai avec plaisir aux questions des participants de ce webinaire.

Et si vous avez manqué ce webinaire gratuit sur l’e-learning, vous pourrez toujours le voir en différé sur ma chaîne Youtube à laquelle vous pouvez vous abonner immédiatement.

N’attendez plus :  cliquez sur le bouton ci-dessous pour vous inscrire !

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
E-learning Uncategorized

Mooc, spoc, elearning, foad, social learning : les tendances sur Google

Les MOOC sont sollicités en France, je crois que ça n’a échappé à personne.  Et ailleurs : est-on aussi intéressé par ce thème ?  Et qu’en est-il d’autres mots attachés à la formation à distance ?  Je me suis servi de Google Trends pour voir quelles étaient les recherches sur les mots : MOOC, SPOC, elearning, foad et social learning.  Attention : surprises !

Google Trends n’est pas un outil scientifique de sondage, mais le nombre de recherches sur un mot en particulier, donne une image assez fidèle de l’intérêt des Internautes et donc, des grandes tendances sur le Net.

Qu’est-ce qui intéresse les Internautes dans la formation à distance ?

J’ai voulu savoir quelles sont les domaines de la formation à distance qui intéressent vraiment les Internautes.  Non seulement en France mais aussi dans le monde entier, aux Etats-Unis, au Royaume Uni et en Inde.

Quels termes de recherche pour l’elearning ?

J’ai donc choisi 5 mots-clés qui illustrent la formation à distance :

  • elearning
  • MOOC
  • SPOC
  • FOAD
  • social learning

J’ai aussi tenté des recherches avec « e-learning » et « blended learning ».  Les différences entre e-learning et  elearning ne sont pas significatives.  On arrive au même résultat à 2 % près.  « Blended learning » ne montre que des résultats dérisoires (de 1 à 7 quel que soit le pays.)  « Formation hybride » récolte 0 % même en France !

La formation à distance dans tous les pays

Qu’en est-il de la formation à distance dans le monde ?  Quels mots-clés liés à l’e-learning et à ses modalités les internautes de la planète recherchent-ils ?

Les recherches au niveau mondial

Ici, pas vraiment de surprise : l’elearning connaît un succès croissant.  Et depuis quelques années, les MOOC lui ont emboîté le pas.  Ce qui m’étonne le plus dans ce graphique, c’est le taux à peu près constant de « Social learning« , alors que j’avais l’impression que ce terme n’était apparu que très récemment dans le vocabulaire de la formation.  Il faudrait pouvoir vérifier que le même terme ne recouvre pas des réalités différentes.

Vérification avec Google Books Ngram Viewer

J’ai voulu en avoir le cœur net (c’est le cas de le dire) et d’utiliser un autre outil  de Google pour vérifier si le terme social learning pouvait recouvrir autre chose.  J’ai donc utilisé un autre outil Google moins connu mais tout aussi bluffant : Ngram Viewer.  Ce dernier est une collection de bases de donnée de contenus de livres.  Plus de 15 millions d’entre eux ont ainsi été scannés et traduits en bases de données à ce jour.

La recherche « social learning » de 1500 à 2008 réserve quelques surprises :

Le social learning à travers les âges

« MOOC » fait son apparition au début des années 2.000 ce qui est déjà surprenant.  Mais Social Learning connaît une progression extraordinaire depuis le milieu des années 1930.

Un clic sur le lien qui renvoie à la période 1500 à 1963 (eh oui !) nous éclaire immédiatement :

Résutats de recherche sur social learning

Le « social learning » dont il est question ici est bien l’apprentissage social, l’apprentissage de la socialisation ou par les pairs.

Le terme ne nous sera donc pas très utile dans notre recherche.

La formation à distance en France

Et en France ?  Suit-on pas à pas l’évolution mondiale des recherches sur ces termes ?

Pas vraiment…

La formation à distance en France

Pas besoin d’épaisses lunettes pour se rendre compte qu’en France, ce sont les recherches sur les MOOC qui l’emportent largement !

MOOC a été recherché 100 fois en février 2016 contre 9 fois pour l’elearning et 17 pour la FOAD.  Le malheureux SPOC a été recherché une fois…

Les Français s’intéressent donc plus aux Mooc que le reste de la planète.

Qu’en est-il aux USA, patrie de naissance des MOOC ?

Les recherches américaines sur l’elearning

Ici, c’est un peu la surprise : les Américains s’intéressent de moins en moins aux MOOC! 

L’après-MOOC aux Etats-Unis ?

Contrairement à ce qui se passe pour la France, les recherches sur le mot-clé  MOOC n’a jamais dépassé les recherches sur elearning aux Etats-Unis.   Je ne compte pas Social learning pour les raisons évoquées plus haut.  Mais les recherches sur le mot-clé MOOC ont commencé à décliner à la mi-année 2014.

Il est vrai qu’on peut trouver dans la presse américaine de nombreux articles traitant de la déception face aux espoirs placés dans les MOOC ou, au contraire, les nouvelles formes d’apprentissage issues de ceux-ci.  Ainsi que les inégalités qui se creusent entre les universités qui peuvent s’offrir ce type de dispositif et celles qui n’en ont pas les moyens, toutes situations que décrit cet article intitulé State of the Mooc 2016.

La recherche de mots-clés sur l’e-learning au Royaume-Uni

J’ai aussi exploré les recherches Google sur les mêmes mots-clés au Royaume Uni.  Que recherchent les Britanniques en matière de formation à distance ?

Recherches en formation à distance au Royaume Uni

Autre surprise : le elearning se porte plutôt bien dans les recherches des Internautes britanniques.  Mieux que les MOOC qui bénéficient d’à peine un tiers des recherches sur l’elearning.  Alors que la plateforme anglais Future Learn attire toujours plus d’étudiants… de l’étranger !

Je ne compte pas le social learning ici non plus, toujours pour les mêmes raisons.

Récapitulons : une comparaison internationale

J’ai tout rassemblé dans un graphique unique et interactif créé avec infogr.am pour vous faciliter la tâche : cliquez sur l’image et vous pouvez visualiser tous les résultats dans le même graphique interactif.

Toutes les tendances en un graphique

Quels sont les pays où l’e-learning connaît la plus forte croissance ?

Quels sont les pays dans le monde où l’industrie de l’elearning connaît la plus forte croissance ?

J’ai repris un article du magazine en ligne elearning industry et j’ai tiré le graphique suivant de leurs statistiques de croissance pour 2015.

Croissance annuelle de l’elearning

Une nouvelle surprise : aucun des pays analysés précédemment ne s’y retrouve.  C’est en Asie et dans les pays émergents d’Europe de l’Est que l’elearning connaît la croissance la plus forte.

On peut peut-être y voir plusieurs raisons.  Sans doute le manque d’infrastructures académiques par rapport à des populations en forte croissance (Inde, Malaisie…) et une large préférence pour les études techniques et scientifiques, champ totalement délaissé par notre jeunesse qui se rue massivement vers les sciences humaines.

Conclusion : le mot-clé est « diversité »

La conclusion qu’on peut tirer de cette recherche – qui n’a rien de scientifique, mais qui montre certaines tendances – est sans doute l’extrême diversité de l’intérêt pour l’elearning et ses modalités.

Alors que la France connaît un engouement sans précédent pour les MOOC, il semble que l’intérêt des Américains commence à s’essouffler ou à se focaliser déjà sur l’après-MOOC.  Au Royaume Uni, les deux mots-clés ont toujours la cote.

Mais la grande leçon, c’est que la croissance de l’industrie se passe ailleurs…  Il est peut-être temps d’investir davantage dans la formation de nos jeunes, en particulier, dans les formations liées aux TICE…

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

 

Catégories
E-learning Uncategorized

13 erreurs mortelles en e-learning et comment les éviter

Chaque activité humaine recèle ses pièges et ses illusions.  L’e-learning n’échappe pas à la règle.  Voici donc 13 erreurs mortelles en e-learning et surtout, comment faire pour les éviter.

Cours gratuit pour les enseignants

Pour les enseignants confinés pour cause de pandémie, je propose un cours en ligne gratuit. Toutes les informations dans cet article : cliquez ici.

La vague des MOOC a remis la formation à distance et l’e-learning en particulier au goût du jour.   Parallèlement, la concurrence dans le secteur de la formation devient de plus en plus dure.   Les entreprises comparent, analysent les prix et ne se jettent pas dans les bras du premier consultant en formation venu.   En outre, il semble de plus en plus difficile de remplir les salles pour les formations en présentiel classique.

L’e-learning comme porte de sortie pour les formateurs

C’est sans doute pourquoi de nombreux formateurs, coachs et consultants souhaitent se lancer dans l’e-learning.  Ils y voient une alternative rentable aux formations en salle.  Voire comme un prolongement de celles-ci, par le biais de la formation hybride (blended learning), soit mettant en ligne une version plus ou moins adaptée de leur formation en présentiel.

Pour autant, tous les formateurs qui se lancent dans l’e-learning – et mon petit doigt me dit qu’ils sont de plus en plus nombreux – ne réussissent pas.  J’entends régulièrement les échos de confrères qui se sont lancés avec beaucoup d’enthousiasme dans des  projets de formation en ligne et qui ont rapidement déchanté.

C’est pour éviter ce genre de déconvenue que j’ai créé la formation Créez votre cours en ligne sur Spoc en Stock : à la demande de formateurs, de coachs et de consultants, j’ai conçu une formation pratique, un cursus qui réponde aux besoins des candidats-formateurs en e-learning.

Voici un résumé de quelques erreurs communes qui peuvent détruire votre projet d’e-learning.

13 erreurs mortelles pour votre projet d’e-learning

Ces erreurs relatives à l’e-learning se répartissent en 4 domaines distincts:

  1. Conception : vous imaginez, construisez et structurez votre formation (ou pas…)
  2. Réalisation : vous créez vos supports, vous les mettez en ligne
  3. Organisation : vous organisez votre travail, celui de vos collaborateurs
  4. Distribution : vous mettez en place les canaux de distribution et vous vendez (ou pas…)

(Vous pouvez télécharger gratuitement cette carte depuis ma page sur Biggerplate : 13 erreurs mortelles en e-learning).

13 erreurs mortelles en e-learning

Ces 4 domaines ne se suivent pas forcément de manière linéaire : l’organisation et la distribution se recouvrent en partie par exemple…

a) Les erreurs de conception de votre projet e-learning

1) L’e-learning, c’est facile : un Powerpoint et hop !

C’est l’erreur la plus courante.  Peut-être aussi la plus mortelle.

La liste à puces sans image : piège mortel

Croire que nous sommes toujours au début des années 2000 et qu’une simple présentation Powerpoint mise en ligne va faire des miracles.  Même si vous y ajoutez du son, ça ne changera pas grand-chose.  Et si vous vous contentez de publier des PDF en ligne, vous courez à la catastrophe.

Le public est éduqué : il a vu d’autres choses ailleurs.  Il commence à bien faire la différence entre la qualité et le reste.  Entre une simple information – l’exposition de quelques principes, éventuellement accompagnés d’illustrations – et une véritable formation – processus par lequel un apprenant modifie ses actions, ses connaissances, ses habitudes voire sa façon de voir le monde.  Vous saisissez la nuance ?

L’e-learning, c’est une formation à part entière, la distance en plus, le contact direct en moins.   Vous devez donc concevoir votre formation avec encore plus de soin et d’anticipation qu’une formation en présentiel.  Vous allez donc devoir réfléchir davantage aux besoins de votre public-cible et aux moyens d’y répondre efficacement.  Sans pouvoir le regarder dans les yeux pour savoir ce qu’il pense,  ni lui taper sur l’épaule quand il réussit…

2) Je suis mon instinct, le public me suivra

« J’ai de l’expérience, je sais de quoi mon public a besoin.  Et donc, je n’ai pas besoin d’analyser ses besoins.  »

Pourquoi le public vous suivrait-il ?

Si votre objectif est d’aller droit dans le mur, c’est un bon début !

Sinon, revoyez vite votre copie et attelez-vous à une série de tâches difficiles :

  • comprendre les besoins réels de votre public
  • identifier ses problèmes et les solutions adéquates
  • transformer ces solutions en formation efficace

Il existe des outils et des méthodes pour identifier votre public et pour comprendre ses besoins.  Formez-vous à ces méthodes. Consacrez du temps à une compréhension profonde de votre public et de ses besoins.

Ce n’est pas du temps perdu, c’est un investissement qui vous permettra d’être plus pertinent.

3) Je mets en ligne ma formation en présentiel

Autre erreur commune : croire qu’on peut transposer en ligne une formation qui a bien réussi en présentiel.

Ce n’est pas si simple.  Chaque médium à ses codes, son langage, sa grammaire.  Passer de l’un à l’autre suppose ce qu’on appelle la « translittératie » : la faculté d’écrire pour différents médias en tenant compte de leurs spécificités.

Le succès de votre formation en présentiel tient peut-être à :

  • votre personnalité
  • vos qualités d’animateur
  • aux échanges réels entre participants que vous initiez
  • à des activités concrètes que vous demandez à vos participants
  • etc.

Comment allez-vous transposer tout cela en ligne ?

  • Votre humour passe-t-il aussi bien en ligne qu’en face à face ?
  • comment allez-vous faire passer vos qualités d’animateur à travers l’écran ?
  • comment allez-vous susciter des échanges entre vos participants ?
  • vos activités sont-elles transposables en ligne ?
  • si la réponse à une de ces question est non, quelle alternative envisagez-vous ?

Je suis convaincu qu’il est possible de transposer bon nombre de formations en présentiel en excellents modules d’e-learning.   Mais cela vous prendra autant de travail – sinon plus – que de créer une nouvelle formation à partir de zéro…

Autant le savoir…

4) La technologie remplace la pédagogie

C’est rarement formulé de cette façon…  Mais dans les faits, il faut bien constater que pour certains, puisqu’on a la technologie, plus besoin de s’embarrasser d’autre chose.

Sur certaines plateformes de formation en ligne, on voit aussi les évaluations techniques prendre le pas sur l’évaluation pédagogique : l’image est-elle bien visible, le son parfaitement clair ?   Oui, par contre, le contenu pédagogique est parfois d’une indigence pitoyable…

C’est vrai que c’est pénible de visionner une vidéo où l’image tremble et dont le son est approximatif.  Mais croyez-vous vraiment que c’est passionnant de s’accrocher à une formation en ligne dont le contenu est décevant ?  Où dont les activités ne correspondent pas à vos besoins ?  Où la progression pédagogique est inexistante ?

La technologie doit être au service de la pédagogie

Répétez après moi : la technologie doit être au service de la pédagogie.  Et non l’inverse.  Votre formation n’est pas là pour justifier l’achat de l’ordinateur dernier cri ou du micro hyper-sensible à trois cellules…

Il est temps de poser la question, non ?

5) La vidéo c’est bon pour tout : et donc pas besoin d’exercice !

Si on explore la plupart des MOOC, on dirait bien que la vidéo est en train de remplacer le Powerpoint comme tarte à la crème de l’e-learning.

Si c’est de la vidéo, c’est bon !

En réalité, les différences de qualité sautent aux yeux entre différents cours et le contenu de leurs clips vidéo.

Mais en plus, la vidéo n’est pas forcément le meilleur vecteur de l’apprentissage.  La variété des support est une bien meilleure garante de réels apprentissages.

En outre, pour expliquer certains processus, les relations entre concepts, par exemple une carte conceptuelle ou un diagramme de flux seront bien plus efficace.  Si vous devez expliquer les consignes de sécurité d’un appareil, une illustration schématique sera plus pertinente qu’une photo et a fortiori d’une vidéo.

En outre, le fait de recourir à la vidéo ne devrait pas dispenser de faire un effort d’imagination en matière d’exercices : le tandem vidéo-quiz est devient le niveau zéro de la pensée pédagogique pour  la formation en ligne…  Paresse intellectuelle ?

b) Les erreurs de réalisation de votre projet d’e-learning

La conception n’est malheureusement pas la seule étape où vous pouvez faillir.  La réalisation est aussi l’occasion de se tromper massivement.

6) Pas besoin de tester : tout est bon !

Vous avez réalisé vos supports et vous les avez mis en ligne.  C’est bon : vous pouvez commencer à vendre.

Vraiment ?

Avez-vous testé votre formation auprès d’un panel d’apprenants caractéristiques de votre public ?  De préférence des gens qui ne maîtrisent pas forcément le sujet et qui ne connaissent pas vos « tics » de concepteur ?

Une formation est rarement bonne dès la première édition.  Et sans passer par le test ultime de l’apprenant, vous risquez bien de ne pas être compris, d’avoir une structure déroutante pour vos apprenants ou  une navigation erratique et qui ne fait pas sens pour vos participants…

Faites donc un test : vous n’avez pas besoin de 50 testeurs.  Une poignée de gens de votre entourage suffira largement et vous serez sans doute étonné de voir où ça coince…  Cela vous paraissait pourtant évident !

7) Tous les LMS se valent : ce ne sont jamais que des sites Web !

Pour en avoir essayé plusieurs, je peux confirmer que tous ne se valent pas, loin s’en faut !

Certains sont tout simplement trop compliqués  : des usines à gaz, voire des montagnes qui accouchent d’une souris.  D’autres se veulent tellement conviviaux qu’ils ne présentent plus que des fonctions très basiques.

D’autres encore sont très prometteurs, mais sont les champions du bug ou de l’installation compliquée (le genre Ikéa, mais sur votre serveur, vous voyez le genre ?).

D’autres enfin sont extrêmement coûteux et on se demande bien pourquoi à l’usage…

Faites votre petit marché, demandez conseil, rencontrez les éditeurs, comparez.   Vous n’avez peut-être pas besoin d’un mammouth pour réaliser vos cours en ligne, mais peut-être cette plateforme simple et conviviale ne propose-t-elle pas un élément qui est crucial pour vous…

8) Mon cours est gravé dans le marbre

Certains concepteurs de formations en ligne se prennent-ils pour Victor Hugo ?  Croient-ils que leur oeuvre est faite pour parcourir les 20 prochains siècles ?

Nous vivons dans un environnement mouvant, qui se modifie à une rapidité jamais vue auparavant dans l’histoire de l’humanité.

Si votre formation ne peut pas évoluer, elle sera rapidement dépassée.  On ne vous demande pas de faire la « revolucion » tous les 15 jours, mais au moins de vous tenir à jour…

9) Ergonomie et esthétique, c’est pareil

Voilà une erreur commune : confondre esthétique et ergonomie.  Cela vient-il du mot « design » qui désigne à la fois les objets luxueux qui figurent dans des magazines « glossy » et les techniques de conception et de production d’objets ou de service ?

Je suis le premier à dire qu’un cours en ligne doit être esthétique, qu’il est plus enthousiasmant de travailler dans un environnement agréable à l’œil que dans un musée des horreurs.

Mais esthétique ne veut pas dire « ergonomie ».  L’ergonomie désigne tout ce qui dans votre système va faciliter la vie des apprenants.  Une esthétique bien pensée y contribue.  Mais c’est surtout la navigabilité de votre système, sa lisibilité pour l’apprenant, l’accessibilité des ressources et des fichiers d’aide qui seront déterminants.

L’aide et les ressources doivent toujours être au plus près de la tâche et doivent être identifiables au premier coup d’oeil.   Plus facile à dire qu’à faire, j’en conviens…

c) Les erreurs d’organisation de votre projet d’e-learning

10) Je fais tout tout seul

Besoin de personne ? Vraiment ?

Il se peut que vous maîtrisiez la matière, que vous soyez un expert des LMS, que la vidéo n’ait plus de secrets pour vous, que vous soyez un grand maître de la pédagogie ainsi qu’un gourou de la vente en ligne (ouf !).

Mais même si c’est vrai, vous risquez bien l’épuisement avant longtemps.  Et pour des résultats décevants.  Il vaut mieux vous concentrer sur votre métier de base  : produire des formations de qualité.  Et déléguer ou sous-traiter pour tout le reste.

La vidéo vous prend trop de temps ?  Ou la vente n’est pas votre point fort ?  Passez des accords avec des collègues, contractez des alliances avec des vendeurs, des marketeurs, des hébergeurs compétents.   Tout ne se paie pas forcément en argent…

11) Je délègue tout, je supervise

A l’inverse, ne plus rien faire du tout que déléguer et contrôler va vous faire perdre la main sur votre projet.  A terme, vous risquez de ne plus reconnaître votre bébé…

Gardez les mains dans le cambouis, ne fut-ce que de temps en temps pour ne pas perdre votre regard d’expert, pour ne pas oublier les réalités quotidiennes du métier.

Rien de pire que ces inspecteurs ou ces superviseurs qui dispensent leurs bons conseils alors qu’ils n’ont plus pratiqué depuis 20 ans et sont totalement déconnectés du réel.

D) Erreurs de distribution de votre projet d’e-learning

12) Mon cours est en ligne, tout va bien !

Vous avez mis votre cours en ligne et vous attendez les participants : vous risquez d’attendre un bon moment…

Il y a environ un milliard de sites web en ligne à l’heure où j’écris ces lignes…  Pour que vos apprenants potentiels trouvent le votre, il va falloir un peu de moyens.

De la publicité, sans doute.  Mais surtout, vous devez construire une présence sur Internet.  Il faut que l’internaute moyen puisse avoir confiance en vous.  Vous devez pour cela construire une image positive de vous, de votre entreprise, de votre expertise.

Un bon site web – pas une simple carte de visite – un blog efficace, une présence active sur les réseaux sociaux, etc.   Tout cela prend du temps : mais c’est le seul moyen d’obtenir des résultats.

13) Le mobile, c’est pour les jeux !

La formation, c’est quelque chose de sérieux.  Le mobile c’est pour les jeux.

Vous risquez bien de passer à côté de la montre en or !  Les internautes apprennent de plus en plus via leur tablette ou leurs smartphones.  Votre LMS doit donc pouvoir être  lisible sur tous supports.  Vos apprenants profitent parfois d’un trajet vers leur lieu de travail pour jeter un coup d’oeil sur leur cours : le vôtre est-il prêt pour ce genre d’exercice ?

Tout est-il lisible ?  Clair même sur un écran de 5 pouces ?

Faites le test.

Vous savez à présent quelles sont les erreurs à éviter, les pièges dans lesquels ne pas tomber.  Il me reste à vous souhaiter bonne chance pour votre projet 🙂

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
spoc Uncategorized

Devenez formateur – formatrice en e-learning avec ce SPOC

Notre SPOC « Formez en ligne » démarre ce 4 janvier 2016.  Une occasion de revenir sur le programme de cette formation de formateur / formatrice en e-learning.

Attention : 2 nouvelles sessions :

Session d’été : du 25 juillet au 28 août

Session d’automne : du 12 septembre au 16 octobre

Notre Spoc « Formez en ligne » commence bientôt : ce 4 janvier 2016.  Il s’agit d’une formation en ligne interactive et collaborative.  Elle dure cinq semaines (jusqu’au 7 février 2016).   Mais les apprenants auront accès à la plateforme pendant tout le temps nécessaire et nous leur proposons un suivi et du conseil pour la mise en ligne de leur formation.

Car cette formation se base sur votre projet de formation en ligne : nous considérons donc qu’elle sera vraiment terminée lorsque votre projet sera en ligne et opérationnel.

Programme de la formation Formez en ligne

Le programme se divise en cinq semaines correspondant à 5 étapes de la conception et de la réalisation de votre formation :

Un programme en cinq étapes de la conception et de la création de votre formation en e-learning

Ces cinq semaines sont organisées de manière thématique, chaque thème correspondant à une étape de la conception (design) et de la mise en place de la formation en ligne.

Semaine 1 : Mon projet, mon public et moi

Mon projet, mon public et moi

Quel est mon projet ?

En quoi mon projet est-il unique ?

Ce projet, est-ce une commande, de mon employeur ou d’un client ?  Est-ce l’adaptation d’une formation existante (en présentiel, par exemple).  Ou est-ce une création originale ?  Ce n’est pas la même chose et il faut être conscient de la nature exacte de votre projet pour pouvoir le mener à bien.

Qui est mon public ?

A qui s’adresse ma formation ?

Pour mieux connaître votre public, je vous propose deux méthodes différentes :

  1. l’enquête
  2. la carte d’empathie

Quel est le problème de mon public ?

Pour définir un objectif pédagogique cohérent et en phase avec les besoins du public, j’ai besoin de définir avec précision son problème.  Ici aussi, deux techniques pour y parvenir :

  • les cinq pourquoi
  • la question de vérification : que se passerait-il si les personnes ne disposaient pas de ces connaissances / compétences ?

La formation est-elle la solution à ce problème ?

Si oui sous quelle forme :

  • présentiel
  • hybride (blended learning)
  • en ligne (e-learning)

L’exercice de la semaine : Pitch

Les participants vont devoir présenter en quelques minutes et avec le support de leur choix, leur projet de formation :

  • l’objectif pédagogique général
  • le public concerné
  • le problème auquel il répond

Les participants devront aussi évaluer le pitch de deux autres participants pour valider leur semaine.

Semaine 2 : Je structure ma formation

La structure de ma formation

Les lacunes à combler chez mon public

Vous avez identifié le problème général de votre public et votre objectif pédagogique général doit y répondre.

Mais, où en est votre public aujourd’hui ?  Cet comment le transformer pour qu’il accède à cette destination : l’objectif pédagogique fixé ?

Pour cela, vous devez combler les lacunes de votre public :

  1. les connaissances
  2. les compétences
  3. la motivation
  4. la communication
  5. l’environnement

L’identification de ces lacunes va vous permettre de définir les différentes étapes de votre formation et sa progression pédagogique.  C’est le séquençage ou la structuration de votre formation.

Comment les participants apprennent-ils ?

Nous allons nous intéresser de manière approfondie à l’apprentissage et en particulier à trois phénomènes liés à l’apprentissage :

  1. l’attention
  2. la concentration
  3. la mémoire

Pourquoi s’intéresser de si près à la façon dont les participants apprennent ?  Pour intégrer ces principes dans votre façon de concevoir votre formation.

L’exercice de la semaine : présentation de la structure de mon projet

Vous présenterez votre projet à l’ensemble des participants sous la forme de votre choix.  Vous devrez aussi évaluer deux autres présentations  pour valider votre semaine.

 Semaine 3 : Je scénarise ma formation

Je scénarise ma formation

Design, pensée visuelle et scénarisation

En quoi le design et la pensée visuelle peuvent vous aider dans votre scénarisation et la conception de votre formation ?

Nous allons commencer par définir ces termes et explorer chacun de ces domaines.

Quelle activité pour quel objectif ?  La pyramide de Bloom

Pour chaque étape de votre formation, vous avez prévu un objectif pédagogique.  Pour atteindre cet objectif pédagogique, définissez une activité correspondante.

  • vidéo
  • lecture de texte
  • interprétation de graphique
  • quiz
  • etc.

Nous nous inspirons de la pyramide de Bloom pour définir les compétences à atteindre et les activités correspondantes.

Deux questions à se poser pour évaluer la qualité d’une activité :

  • la performance de l’apprenant lors de cette activité est-elle mesurable ?
  • cette activité est-elle pratiquée dans le monde réel ?

Les outils de la création

Nous abordons ici les outils à utiliser pour créer vos ressources et vos activités.  Ces outils vous servirons à créer votre scénario (outils auteurs) ou vos activités (vidéo, image, son, présentation, quiz, etc.).

Exercice de la semaine : réalisation et présentation de votre scénario

Vous devrez présenter un scénario complet, avec chaque étape accompagnée de son objectif pédagogique, de son activité et du mode d’évaluation de cette activité.

Semaine 4 : Je réalise mes supports de formation

Réalisation des supports de formation

Choix de la plateforme d’e-learning ou LMS

Quels sont les critères qui doivent vous guider lors du choix d’un LMS (Learning Management System) ou plateforme d’e-learning :

  • vos objectifs
  • votre public
  • votre budget
  • les souhaits de votre client
  • etc.

Design et mise en ligne

Le design peut également vous aider dans la conception de votre environnement d’apprentissage.

Nous verrons ensemble les principes :

  • de cohérence
  • d’habituation
  • de conception pour l’apprentissage

Ce design peut aussi être utilisé pour une meilleure motivation de vos apprenants.  Nous verrons comment concevoir une formation en tenant compte des résistances au changement du public.

Création de supports d’apprentissage

Comment et avec quels outils créer les supports dont vous avez besoin pour votre formation :

  • texte
  • images
  • vidéo
  • son
  • présentations
  • etc.

Exercice de la semaine : création de deux supports multimédia

Pour clôturer cette semaine, vous devrez réaliser deux supports multimédia correspondant à deux activités.

Vous devrez aussi évaluer deux réalisations de vos pairs.

Semaine 5 : Je mets ma formation en ligne

Mise en ligne de votre formation

Design pour l’environnement

Ou comment le design de votre environnement d’apprentissage peut faciliter la vie de vos apprenants en plaçant l’aide au plus près de la tâche, en concevant des aides efficaces, une plus grande lisibilité de votre interface, etc.

Nous verrons ensemble quels supports visuels peuvent vous aider à réaliser ce design particulier.

Comment vendre ma formation en e-learning ?

Si vous êtes formateur indépendant, coach ou consultant, il faudra passer à la vente de votre formation à un moment donné.

Un des problèmes principaux est celui de la fixation du prix.  Nous verrons comment tenir compte des coûts de votre formation et des prix du marché.  Le reste est surtout une question de marketing et de publicité.  C’est ce que nous étudierons ensemble.

Test : obtenir un feedback sur votre formation avant de la diffuser

Avant de diffuser votre formation de manière officielle, testez-la.  Demandez à des personnes qui ne connaissent ni le sujet, ni votre formation de la suivre comme un participant le ferait.

Demandez un feedback sincère et aidez votre panel de test en rédigeant un questionnaire.

Exercice de la semaine : mise en ligne de votre formation

Votre exercice de clôture de cette semaine consistera en la mise en ligne de l’ensemble de votre formation.  Ce sera l’occasion de la faire tester et évaluer par le formateur et les participants, mais aussi par d’autres personnes.

Pour chaque exercice, vous disposez d’un délai de 15 jours à partir du début de la semaine.  Vous disposez d’une semaine supplémentaire pour l’évaluation des exercices de vos pairs.

Pour la dernière semaine, vous bénéficiez d’un délai supplémentaire d’un mois puisqu’il s’agit de mettre en ligne l’ensemble de votre formation.

Une formation collaborative, interactive et personnalisée

Cette formation comprends aussi des classes virtuelles (une par semaine) pendant laquelle vous pouvez dialoguer avec le formateur, des travaux de groupes ou d’évaluation par les pairs.

Vous disposez aussi d’un forum et d’une messagerie pour dialoguer, échanger, travailler avec les autres participants à tout moment.

Vous travaillez sur votre propre projet de formation en ligne.  Pour cela, vous bénéficiez du feedback des autres participants, mais aussi du suivi individuel du formateur.

Vous inscrire à la formation Formez en ligne

Inscription Standard : 299  259 € jusqu’au premier mars 2016

Complétez le formulaire ci-dessous pour vous inscrire ou obtenir des informations complémentaires sur cette formation :






Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

 

 

Catégories
mooc MOOCs

Webinaire : Mooc – Révolution de l’apprentissage en ligne ?

Les organisateurs du Sommet mondial Mémoire et Apprentissage m’ont invité à parlé des MOOC. Voici le webinaire que j’ai eu le plaisir d’animer le samedi 7 novembre dernier.

Les MOOC constituent-ils une véritable révolution de l’apprentissage ?

C’est la question qui était posée par les organisateurs du Sommet Mondial de la Mémoire et de l’Apprentissage qui se déroulait du 2 au 7 novembre dernier.  Je clôturais la série de webinaires avec ce thème des MOOC.

Voici la vidéo de l’événement :

J’ai utilisé l’application en ligne Bunkr pour réaliser la présentation : une application dont je vous reparlerai très bientôt.

Un webinaire autour des MOOC et de l’apprentissage en ligne

Je ne me suis pas contenté de parler des MOOC lors de ce webinaire.  J’ai voulu replacer les MOOC dans le contexte historique de la formation en ligne.

J’ai donc retracé d’abord l’historique de la formation à distance que j’ai illustrée d’une ligne du temps réalisée avec XMind 7 Beta.

Ensuite, j’ai expliqué la définition des MOOC à l’aide d’une carte mentale et j’ai illustré l’offre des MOOC avec différents graphiques Infogram.

J’ai aussi expliqué les distinctions entre xMOOC et de cMOOC avec une carte double-bulle avant de clarifier des notions telles que COOC, SPOC, Blended Learning, Social Learning, etc.

J’ai dès lors  passé en revue quelques avantages des MOOC et la critique qui leur est adressée.  J’ai aussi abordé l’avenir des MOOC et de l’apprentissage dans une rubrique  intitulée « Les MOOC, et après ?« .

J’ai terminé la présentation par quelques conseils pour les personnes qui souhaitent étudier en ligne.

Et nous avons conclu le webinaire par une séance de questions-réponses très intéressantes qui font d’ailleurs partie de la vidéo ci-dessus.

J’espère que ce webinaire aura apporté quelques éclaircissements sur les MOOC et la formation à distance d’hier et d’aujourd’hui.

Qu »en pensez-vous ?

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
Mindomo

Mindomo School : intégrez l’interface dans Google Classroom ou itslearning

L’interface d’apprentissage à distance School de Mindomo a subi d’intenses révisions cet été.  Vous pouvez désormais intégrer votre logiciel dans Google Classroom ou dans le LMS Itslearning.  D’autres fonctionnalités ont aussi été revues ou ajoutées, comme Playback qui vous permet de voir qui a fait quoi dans une mindmap collaborative.

Il y a quelques mois, je vous présentais l’interface Mindomo School : l’interface d’apprentissage à distance liée au logiciel de mindmapping collaboratif.

Je l’a utilisée intensément, tant en entreprise qu’en formation dans les écoles.  Et j’en parlerai d’ailleurs très bientôt lors du colloque Apprendre tout au long de la vie avec le Mind Mapping.

Intégration des étudiant de votre Google Classeroom dans  Mindomo School 

Mindomo School pouvait déjà être intégrée dans divers LMS (Learning Management System ou plateforme de e-learning) en ajoutant  Mindomo School à la plateforme d’apprentissage à distance en tant qu’outil externe (external tool) :

  • Moodle
  • Canvas
  • Desire2learn
  • Blackboard

Désormais, vous pouvez aussi importer vos étudiants depuis Google Classroom, l’outil de devoir de la suite Google Apps for Education.

Dès que les étudiants sont importés, vous pouvez leur assigner des devoirs sous forme :

  • de mindmaps individuelles (à créer)
  • de mindmaps à compléter individuellement
  • de mindmaps à compléter en grand groupe (toute la classe)
  • ou de mindmaps à compléter en petits groupes (dont vous déterminez l’importance)

Intégration de Mindomo School dans le LMS Itslearning

Pour l’intégration dans le LSM Itslearning : vous devez d’abord vous connecter à votre plateforme.

1. Sélectionnez le cours dans lequel vous souhaitez ajouter Mindomo School.

Connexion et sélection du cours

2. Cliquez ensuite sur « Ajouter » et ensuite sur « LTI Tool »

Ajoutez l’outil

3. Terminez l’intégration

  • Nommez votre outil (par exemple School 01)
  • Ajoutez l’URL : https://www.mindomo.com/lti/index.htm
  • Configurez School comme « Public » (pour que tous les étudiants du cours puissent y accéder)
  • Ajoutez la « clé » de l’application
  • Complétez le champ (Shared Secret)
  • Configurez les derniers paramètres (outil actif ou non, s’il doit s’ouvrir dans la fenêtre existante ou une nouvelle fenêtre, etc.)
  • N’oubliez pas de sauvegarder !

Terminez la configuration de School

Intégration dans Office 365

De nombreuses écoles ont profité de l’offre proposée par Microsoft Office et ont installé Microsoft Office 365.  Les enseignants, mais aussi les étudiants peuvent donc travailler avec la suite en classe mais aussi chez eux.

L’intégration de Mindomo School permet de compléter les logiciels de la suite Office 365 d’une application de cartes mentales intégrées.  Avec l’interface School, les enseignants peuvent aussi échanger des travaux sous forme de mindmaps.

Vous pouvez vous connectez directement à votre compte Microsoft Office 365 depuis Mindomo :

Connexion depuis Mindomo

Ou, vous pouvez vous connecter à votre compte Microsoft Office 365 et ensuite télécharger Mindomo de votre Office 365 Store.

Office 365 Store

Playback : visualisez l’historique des mindmaps de vos étudiants

Mindomo School propose aussi une nouvelle fonctionnalité très intéressante pour l’apprentissage à distance : le playback.

Il est comparable à l’historique dans la version Premium de Mindomo (la version pour entreprises qui comprend une interface de gestion de projet).

Vous pouvez visualiser la création d’une carte mentale pas à pas, depuis le début jusqu’au dernier stade.  Chaque utilisateur qui est intervenu dans cette création collective est donc identifié.   Un très bon moyen d’identifier ceux qui travaillent vraiment dans les tâches de groupes…

La fonction Playback

Modification du menu des classes 

Enfin, le menu des « cours » ou « classes » a été très simplifié, il ne comprend plus que deux commandes :

  • Tâches
  • Partager

Menu simplifié de Mindomo School

Tâche remplace les notes, les ressources et les tâches du menu précédent.

On peut à présent rassembler toutes ces fonctions en une seule commande, ce qui est beaucoup plus simple.

Partager permet d’inscrire ou de désinscrire les étudiants au cours créé.

Pour créer un nouveau cours, cliquez sur le bouton dans le menu général.  Cette fenêtre de dialogue apparaît alors :

Créer un nouveau cours

  1. Nommez votre mindmap dans le champ adéquat
  2. Cliquez sur le bouton « Devoir sous forme de mindmap »
  3. Cliquez sur Créer

Vous entrez ensuite dans l’interface avec les deux commandes évoquées plus haut.

Conclusion : des améliorations sensibles qui permettent un emploi plus étendu du logiciel de mindmapping en classe et à distance

Avec ces nouvelles possibilités d’intégration dans des LMS populaires, dans la suite Office  365 et avec Google Classroom, Mindomo fait de son interface School l’outil incontournable du mindmapping en classe.

Alors que les enseignants recherchent des outils collaboratifs pour travailler à la fois en classe et à la maison, Mindomo School développe une solution qui s’intègre de façon transparente à des solutions de formation à distance qui ont fait leur preuve.

La fonction Playback est aussi très intéressante pour monitorer le travail en groupe.  Et la simplification du menu « Créer un devoir sous forme de mindmap »  rend l’interface School encore plus intuitive.

Une solution qui constitue sans doute un premier choix pour l’intégration du mindmapping et des outils collaboratifs à l’école et au collège.

Lien vers Mindomo et son interface School.

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
formation

SPOC : Créez des présentations captivantes avec le storytelling visuel

Je vous propose sur Spoc en Stock une formation interactive et collaborative en ligne sur le storytelling et en particulier sur le storytelling visuel.  En cinq semaines, vous allez maîtriser tous les principes de la narration.  Et vous aurez conçu une présentation captivante, pour n’importe quel support.  En ligne ou pas.

Comme beaucoup d’entre nous, vous devez prendre la parole en public.  Vous devez utiliser un support visuel pour animer une réunion, faire un rapport ou pour ouvrir l’assemblée générale de votre association.

Prendre la parole en public : bonjour l’angoisse !

Peur de prendre la parole en public ?

Et, comme la majorité des gens, vous avez les mains moites rien qu’à l’idée d’être seule face à tout le monde.  Vous tremblez rien qu’à penser que vos présentations ne seront pas à la hauteur. Vous vous dites :

  • ce sera ennuyeux
  • mes collègues vont rire de moi
  • je n’arrive pas à structurer mes présentations
  • mon patron va m’en vouloir si je n’y arrive pas
  • et une foule d’autres idées plus stressantes les unes que les autres

Vous n’êtes pas tout(e) seul(e) : selon une étude citée par Dan Roam, 74 % des Américains préféreraient mourir que de prendre la parole en public !

Avec les techniques du storytelling, prenez la parole avec plaisir

Pourtant, parler en public, délivrer une présentation efficace : non seulement, ça s’apprend, mais en plus, c’est très gai !

Une présentation agréable pour tout le monde

C’est très gai dès que :

  • vous maîtrisez les principes du storytelling (l’art de raconter les histoires)
  • vous savez de quoi vous allez parler
  • vous avez bien défini votre message
  • vous avez structuré votre présentation pour donner un impact maximum à votre message
  • vous prenez plaisir à converser, à échanger avec votre audience

C’est pour ça que j’ai créé ce SPOC : après avoir formé, pendant des années, des personnes à la prise de parole en public.  Après avoir constaté que, quel que soit le niveau académique ou professionnel, tout le monde peut :

  • définir un message efficace
  • s’adresser à un public de manière professionnelle
  • créer une présentation agréable avec un maximum d’impact
  • obtenir du succès pendant et après une prise de parole en public
  • transformer son stress en énergie positive
  • prendre plaisir à s’exprimer et à expliquer son projet à d’autres personnes

Regardez cette vidéo : j’y résume ce que je vous propose dans cette formation.  Ensuite, vous pouvez en lire le programme complet ci-dessous.

Une formation interactive et collaborative en ligne de 5 semaines

Cette formation intégralement en ligne se déroule sur cinq semaines.   Même si je vous fournis un certain bagage théorique, ce spoc se veut essentiellement pratique.   Mon objectif est de faire de vous des professionnels de la présentation et de la prise de parole en public, à l’aide des principes du storytelling.

Cette formation est multimédia : vous y trouverez :

  • de nombreuses vidéos,
  • des éléments sonores,
  • des images,
  • des infographies interactives,
  • des cartes mentales,
  • du texte
  • des quiz
  • des références bibliographiques et sitographiques
  • etc.

Comme les autres SPOC, celui-ci comprend des activités individuelles et de groupe, des échanges sur le forum et les médias sociaux, des classes virtuelles et du tutorat.  Un certificat vous est remis en fin de formation si vous avez satisfait à au moins 75 % des épreuves.

Programme de la formation Storytelling visuel et présentations

Cette formation se déroule du 28 septembre au 1er novembre 2015.  Mais vous avez accès à la plateforme pendant les deux semaines suivantes, soit jusqu’au 15 novembre inclus.

Semaine 1 : Introduction – histoires et principes du storytelling – votre projet de présentation

 Cette première semaine vous permet d’explorer l’histoire et les principes de la narration occidentale, depuis Platon, Aristote et Cicéron jusqu’aux modernes.

Ensuite, vous découvrirez les différentes modalités du storytelling et comment elles peuvent s’appliquer à la création de présentations efficaces :

  • Storytelling
    • visuel
    • interactif
    • digital
    • data-storytelling
    • cross et transmédia
    • appliqué à l’art de créer des présentations en ligne et hors ligne
  • le storytelling contemporain ou comment l’entreprise se met en scène

Votre projet de présentation :

  • Quelques principes de présentation
    • Définissez votre message
    • Déterminez vos objectifs
    • Identifiez votre public (carte d’empathie)

Semaine 2 : Présentations et structure du récit

 Vous apprendrez comment différents théoriciens ont tenté de modéliser les types de narration et d’histoires.

Comment ces modélisations s’appliquent aux types de présentations : pitch, présentations-rapports, drame, etc.

Vous déterminerez ensuite quelle structure de présentation correspond le mieux à vos objectifs.

Vous travaillerez ensuite sur le séquençage de votre présentation : c’est une phase délicate et très importante de votre préparation.  Une structure inadéquate ou un mauvais séquençage peuvent réduire à néant toute la force de votre message.

En effet, le séquençage de votre présentation permet de conserver l’attention de votre public à son maximum pendant toute la présentation.

Le fait de bien placer les différents élément de votre présentation lui confère un impact incomparable.

Semaine 3 : le storytelling visuel au service de votre présentation

Pourquoi utiliser des visuels dans votre présentation ?

Découvrez la puissance des images.  Découvrez comment le storytelling synchronise le cerveau de l’orateur et des auditeurs.  Comment les images renforcent cette synchronisation et s’adressent directement aux émotions de votre auditoire.

Vous allez apprendre aussi à utiliser ces images selon deux grands modes : la congruence et la dissonance, pour un impact maximum sur votre public.

Vous apprendrez aussi :

  • où trouver ces images
  • comment les retoucher
  • comment les calibrer
  • comment y ajouter du texte
  • les codes-couleur
  • la vidéo : attention, à manier avec prudence
  • la typographie :
    • quelques principes de base
    • où trouver les polices de caractères
    • les accords entre polices de caractères
    • comment marier texte et images

Semaine 4 : Data-storytelling et présentation

Nous sommes submergés par les données au point que l’on a créé le terme infobésité et que le nombre de données produite par an est à présent calculé en brontobytes (1 suivi de 27 zéros).

Les présentations n’échappent pas à cette invasion et de nombreux Powerpoint sont encombrés de chiffres.

J’ai établi un partenariat avec Infogram et vous allez bénéficier d’un compte Pro pendant un mois.  Nous allons travailler ensemble sur vos graphiques et infographies et apprendre à les intégrer dans vos présentations.

Vous allez donc apprendre à ;

  • visualiser vos données chiffrées sous forme de graphiques et diagrammes appropriés
  • humaniser vos données grâce au storytelling
  • réduire les nombres abstraits à l’échelle humaine
  • impliquer votre public dans le récit tiré de vos données
  • utiliser des infographies interactives en présentation
  • etc.

Semaine 5 : délivrez votre présentation

Vous avez tous les éléments de votre présentation.  Vous devez à présent choisir le meilleur support pour cette présentation.

Allez-vous présenter en face-à-face ?  Ou en ligne ?  Ou cette présentation est-elle autonome et sera-t-elle distribuée sur Slideshare et les réseaux sociaux ?  Allez-vous l’intégrer à un blog ou à un site web ?

Nous allons passer en revue les différents types de logiciels et de supports en fonction de vos objectifs et de la nature de votre présentation :

  • présentation en face à face ou en ligne
  • logiciels séquentiels ou  non
  • supports connectés ou non
  • interactivité : SlideDog
  • objets, démonstrations
  • spécificités des présentations en ligne en live
  • spécificités des présentation en ligne en différé
  • etc.

Parler en public :

  • Le langage :
    • verbal
    • non verbal
      • l’attitude corporelle
      • le langage du corps
      • le ton de la voix
      • la respiration
      • l’articulation
      • le regard
      • les questions
        • de votre public
        • à votre public
    • le stress
      • négatif
      • positif
      • transformer le stress négatif en énergie positive
      • techniques de relaxation
  • l’importance des répétitions
    • maîtriser sa présentation (exemple des orateurs TED.com)
    • pouvoir improviser
    • conversez avec votre public

Comme pour les autres SPOC, vous bénéficiez aussi d’une heure de consultance gratuite pour vous aider à finaliser votre présentation.

Cliquez ici pour en savoir plus et vous inscrire

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !.

Catégories
formation en ligne

Spoc en Stock: des parcours de formation en ligne collaboratifs

Nous venons de lancer Spoc en Stock : derrière ce nom un peu étrange se profilent des SPOC, des parcours de formation en ligne, interactifs et collaboratifs.  Je vous décris ce projet en détail dans l’article qui suit.

Certains d’entre vous l’ont déjà visité : nous l’avons mis en ligne il y a environ deux semaine.  Il s’appelle Spoc en Stock et c’est un site web de promotion de formations en ligne.

Un site web pour vous former en ligne

SPOC en Stock : des formations collaboratives et interactives en ligne

Un SPOC, c’est un Small Private Online Course :

  • un Cours de Taille limitée : quelques dizaines de participants tout au plus ; parfois, avec un prérequis, parfois sans
  • un Cours en Ligne : c’est donc de la FOAD ou de l’e-learning
  •  un Cours Privé : vous devez donc vous inscrire et verser un droit d’inscription (ou non) pour vous inscrire

Mais pour SPOC en STOCK, un SPOC c’est bien plus que ça.

Voyez la vidéo ci-dessous pour en savoir plus :

Consultez la page SPOC ? pour en savoir plus sur notre conception d’une formation en ligne.

Spoc en Stock : 4 SPOC en 2015… pour commencer

Pour le démarrage de SPOC en Stock, nous lançons 4 formations collaboratives et interactives.  Ces formations sont basées sur un projet (de présentation ou de formation).  Elles comprennent :

  • des tutoriels vidéo
  • du texte
  • des éléments multimédias : carte mentales, images, son, liens vers d’autres sites, etc.
  • des classes virtuelles : une fois par semaine un des formateurs à rendez-vous avec vous pour approfondir un thème, expliquer une difficulté ou un point théorique, etc.
  • des travaux de groupe
  • des échanges sur les forums et les réseaux sociaux
  • du tutorat : les formateurs vous suivent individuellement et répondent à vos questions ou à vos problèmes
  • une heure de consultation gratuite sur votre projet individuel

SPOC : Créez des présentations captivantes avec le Storytelling

Le Storytelling, c’est l’art de raconter des histoires.  Nous vous proposons une formation originale qui rassemble les principes de trois disciplines liées au storytelling.  L’objectif de cette formation : vous donner des techniques pour concevoir une présentation efficace, qui entraîne l’adhésion de votre public.

Storytelling visuel pour vos présentations

  1. le storytelling : les principes de la narration, les éléments qui font que votre histoire retienne l’attention et l’adhésion d votre public.  Comment utiliser les « appels à l’action » pour mobiliser votre public ?
  2. le storytelling visuel : comment renforcer le pouvoir des mots par l’image ?  Comment choisir les images qui parlent à vos interlocuteurs ?  Quels sont les principes d’une bonne communication visuelle ?
  3. le storytelling digital : Internet et le numérique vous offrent des outils exceptionnels pour créer vos histoires, les enrichir, les animer.  Nous les passerons en revue et vous apprendrez comment utiliser des outils comme Infogram pour illustrer vos présentations

Au terme de cette formation, vous serez capables de concevoir une présentation avec un support visuel digital ou non.  Vous disposerez d’un projet de présentation prêt à être traduit sur n’importe quel support.

Cliquez sur le lien pour en savoir plus sur cette formation en Storytelling pour présentations.

SPOC : Créez des présentations captivantes avec Prezi

Vous savez déjà comment structurer une présentation ?  Vous avez déjà un projet de formation ?  Ou pas ?

Mais vous souhaitez passer à autre chose qu’à ce bon vieux Powerpoint qui ne surprend plus personne ?

Notre SPOC vous apportera tous les éléments nécessaires pour réaliser une présentation percutante avec Prezi.

Devenez un expert Prezi

En trois semaines, vous serez un expert en Prezi.  Vous pourrez

  • choisir votre modèle et votre structure
  • personnaliser votre présentation
  • y insérer du texte, des images, de la vidéo, des symboles, des flèches, des structures, du son, etc.
  • intégrer votre présentation dans un site web
  • co-éditer votre présentation à distance en temps réel
  • présenter votre Prezi en ligne y compris à des personnes qui n’ont pas de compte
  • télécharger une copie hors-ligne de votre Prezi ou une version PDF
  • et beaucoup d’autres choses…

A la fin de la formation, vous disposerez d’une présentation Prezi prête à être montrée au monde entier.  Et bien sûr, comme pour chacun de nos spoc, vous bénéficierez d’une heure de consultance gratuite sur votre présentation.

Découvrez ici notre spoc pour devenir un expert en présentation avec Prezi.

SPOC : Mindmapping collaboratif pour Formateurs et Enseignants

Vous êtes coach, enseignant ou formateur ?  Et vous souhaitez intégrer le mindmapping dans votre pratique pédagogique ?  Alors, ce SPOC est vraiment pour vous !

Mindmapping collaboratif

En cinq semaines vous aller :

  • maîtriser les principes du mindmapping
  • découvrir les spécificités du mindmapping collaboratif
  • appliquer le mindmapping à votre pratique pédagogique : créer des cours ou des formations,
  • créer des présentations pour vos étudiants ou vos apprenants
  • utiliser le mindmapping collaboratif en présentiel
  • utiliser le mindmapping collaboratif à distance
  • utiliser les mindmaps pour des travaux de groupes
  • etc.

Découvrez ici notre SPOC de Mindmapping collaboratif pour Formateurs et Enseignants.

SPOC: Formez en ligne

Et enfin, last but not least, notre spoc pour faire de vous un formateur en ligne.

En cinq semaines, apprenez comment traduire en formation en ligne, le meilleur de vos formations en présentiel.

Formez en ligne

Que vous soyez formateur chevronné, candidat-formateur, instituteur ou coach, vous pourrez ajouter une dimension essentielle à votre pratique pédagogique, celle de la distance.

Vous apprendrez donc :

  • les principes de la formation en ligne (FOAD, elearning)
  • à définir le public-cible de votre formation
  • à analyser les besoins de votre public
  • à déterminer les objectifs de votre formation
  • à traduire ces objectifs en séquences de formation
  • à déterminer quels outils et méthodes pédagogiques rencontrent le mieux vos objectifs pour chaque séquence
  • comment utiliser le multimédia pour mieux engager vos apprenants
  • comment mettre vos cours en ligne
  • comment évaluer votre formation en ligne
  • etc.

Découvrez ici notre SPOC Formez en ligne.

Spoc en Stock : des formations collaborative issus de notre expérience de formateurs et des MOOC

Nos SPOC sont issus de notre expérience de formateurs

Nous sommes trois formateurs : Marco Bertolini, Bernard Lamailloux et Nik Suziana Nik Salleh.

L’équipe de Spoc en Stock

Tous les trois nous avons une longue et riche expérience de formateur, que ce soit en présentiel, en hybride ou en ligne.  Et tous les trois nous aimons les formations actives, participatives.  Celles qui engagent les participants, qui leur font vivre de nouvelles expériences.  Le tout dans le plaisir et la bonne humeur.  Bernard a d’ailleurs écrit un livre magistral sur le sujet.

C’est ce type d’expérience, vécues dans nos formations en présentiel, que nous avons voulu transposer dans nos formations en ligne.

Nos SPOC sont issus de notre expérience des MOOC

Mais ce n’est pas la première expérience que nous menons dans ce domaine.  Depuis des années, nous travaillons en ligne également.  Et puis, les MOOC sont arrivés.

Nous avons participé à de nombreux MOOC en tant qu’apprenants, mais aussi en tant que formateurs.

Par exemple, Marco Bertolini a conçu et animé les ateliers de mindmapping pour le MOOC ITyPA édtion 3.

Ce sont ces diverses expériences qui nous ont décidés à lancer SPOC en Stock.

Le nom du site ?  C’est un clin d’œil au 19e épisode des aventures de Tintin 🙂

Des projets à la pelle pour Spoc en Stock

Ces quatre premiers SPOC sont un début, vous l’avez compris.

Nous ne nous arrêterons pas en si bon chemin.

Dans les prochains jours et les prochaines semaines, nous vous informerons d’autres projets qui nous tiennent à cœur et que nous porterons ou que nous soutiendrons.

Restez vigilants 🙂

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !