Catégories
podcast

Isabelle Collet : femmes et numérique – Podcast

Pourquoi les femmes sont-elles si peu nombreuses dans l’industrie numérique ? Est-ce vraiment une fatalité ? Cela tient-il à une obscure « nature féminine » qui éloignerait nos consœurs des claviers et des écrans ? Ou bien, est-ce l’organisation de la société qui encourage une ségrégation inacceptable pour notre temps ?

Dans un article précédent de ce blog, j’ai déjà présenté le livre d’Isabelle Collet, Les Oubliées du numérique.

Aujourd’hui, j’ai le plaisir de l’interviewer dans un nouvel épisode de notre Podcast Formation 3.0

L’axe d’étude d’Isabelle Collet : les questions de genre dans la tech’

Isabelle Collet est informaticienne et professeur de Sciences de l’Education à l’Université de Genève.

Isabelle Collet dans notre Podcast

Dans cet épisode, elle nous parle de ce qui l’a poussée à travailler sur l’axe Femmes et Numérique. Elle a d’abord écrit une thèse sur la masculinisation des études d’informatique. En 2006, elle publie L’Informatique a-t-elle un sexe ? Un livre qui fait le constat de la diminution drastique et constante des femmes dans l’industrie numérique.

Des femmes dans la tech

Un livre pour dépasser le stade du constat

Le nouvel ouvrage d’Isabelle Collet, Les Oubliées du numérique, veut dépasser ce constat, fait depuis de nombreuses années et à travers d’innombrables études.

Elle y fait la généalogie des femmes qui ont contribué à l’invention du numériques, avec des noms comme Mary Shelley – oui, l’autrice de Frankenstein – ou encore Ada Lovelace, la fille de Lord Byron, qui lance les bases des langages de programmation.

Mais surtout, ce livre recherche des solutions pour aller au-delà et rétablir l’équilibre entte les genres.

Des préjugés tenaces dans les représentations

Et Dieu dans tout ça ?

D’où vient le mot « ordinateur » qui, en français traduit le mot anglais « computer » ? Calculateur aurait été plus proche de l’original. Mais quand IBM installe ses premiers ordinateurs en France, elle veut un nom qui soit bien accepté.

Et c’est un professeur de philologie latine de la Sorbonne, Jacques Perret, qui, dans une lettre adressée au responsable marketing France d’IBM propose le mot « ordinateur ». Ce mot est un qualificatif, au départ : c’est un attribut de Dieu, qui signifie « celui qui met de l’ordre dans le monde ».

Faut-il vraiment souligner les fantasmes de toute-puissance qu’un tel mot sous-entend ? Et si l’ordinateur est Dieu, qui est celui qui le conçoit, le manipule, lui donne des instructions ?

L’ordinateur, enjeu de pouvoir

Des représentation des femmes et du numérique aux antipodes de la réalité

Mêmes les représentations visuelles de la femme et de la technique sont souvent entachées de préjugés tenaces : il n’y a qu’à voir les photos proposées par les banques d’images (comme celles qui illustrent cet article) :

  • du rose en arrière-plan pour qu’on ne s’y trompe pas : on est bien dans un univers féminin,
  • des moues boudeuses parce que le smartphone ne fonctionne pas
  • l’ordinateur portable tenu en équilibre sur une main (la façon la plus pratique de s’en servir, bien entendu)
Du rose, du charme, peu de compétences techniques visibles…

Imaginez-vous une seconde qu’un hacker ou un ingénieur homme serait représenté avec les mêmes codes ?

Toutes ces représentations nuisent non seulement aux femmes, mais à la perception générale du monde scientifique et de sa parole d’expert…

Comment rétablir l’équilibre hommes, femmes et numérique ?

Isabelle Collet propose plusieurs solutions pour rétablir l’équlibre.

D’abord, les quotas : même s’ils ont mauvais presse, ils ont démontré leur efficacité dans d’autres domaines comme la politique. Par ailleurs, dans les enquêtes Pisa, les filles affichent souvent des résultats supérieurs aux garçons dans les matières scientifiques.

Ensuite, il y a d’autres aménagements possible, comme ceux que l’Université Carnegie Mellon, aux Etats-Unis, a mis en place pour les classes techniques :

  • ne pas mettre la barre trop haut sur les pré-requis techniques à l’entrée afin de permettre à ceux et celles qui ne disposent pas de ce bagage technique implicite (pas uniquement les femmes, mais aussi des hommes de milieux défavorisés, par exemple);
  • former aux problématiques des genres : faire prendre conscience du fait que même une blague anodine, répétée indéfiniment, peut avoir des conséquences désastreuses sur le parcours des étudiantes;
  • intégrer dans le cursus des compétences ou activités autres que purement techniques : communication, interventions dans sa communauté, etc.
Des solutions existent !

Retrouvez Isabelle Collet sur son site Web G-RIRE.

Son livre Les Oubliées du numérique est en vente sur le site du Passeur Editeur.

Où écouter le Podcast de Formation 3.0 ?

Vous pouvez écouter cet épisode 9 avec Isabelle Collet (et vous abonner à notre podcast) sur ces différentes plateformes :

Ne manquez aucun épisode !

Abonnez-vous à notre podcast sur l’une de ces plateformes :

Catégories
formation de formateur formation en ligne

Formez autrement avec le Mindmapping !

Donnez un coup d’accélérateur à vos formations en utilisant les cartes mentales et conceptuelles. Avec notre formation en ligne, vous maîtriserez en 5 semaines, des techniques de conception, de production et de présentation de contenus de formation.


Avec mon complice Pierre Mongin, auteur d’une vingtaine d’ouvrage sur le Mindmapping et la pensée visuelle, je vous propose une formation en ligne destinée aux Formatrices, Formateurs, responsables de formations, enseignants, etc.

Des outils visuels pour vous faciliter la vie !

  • vous perdez du temps à concevoir vos leçons ou vos contenus de formation ?
  • vous sentez que vous pourriez mieux vous organiser ?
  • vos présentations sont un peu brouillonnes ?
  • vous avez du mal à communiquer clairement ?
Des outils pour vous aider à la conception pédagogique

Flexibilité et tutorat par des spécialistes de la pensée visuelle

Notre formation est conçue de manière pratique. Vous vous connectez sur notre plateforme quand et où vous le souhaitez. Une fois par semaine, vous assistez à la classe virtuelle – une vidéo-conférence en direct, pendant laquelle vous pouvez poser toutes vos questions aux deux formateurs ou échanger avec les autres participants.

Si vous n’avez pas pu vous connecter ce jour-là, pas de souci : la vidéo est retransmise dès le lendemain sur la plateforme.

En outre, les deux formateurs assurent un tutorat à distance via les outils de publication de la plateforme : billet, e-mail, chat. De cette manière, vous trouvez toujours réponse à vos questions !

Classe virtuelle d’une session précédente

Un programme complet pour former autrement

Ce programme exclusif de 5 semaines vous procure les méthodes et les outils pour changer radicalement votre travail de Formatrice / Formateur :

Module 0 : découvrez votre environnement d’apprentissage

Nous utilisons la plateforme The Course Networking, un réseau social d’apprentissage en ligne qui vous rappellera LinkedIn. Mais avec des fonctionnalités d’apprentissage en e-learning en plus…

Durant ces premiers jours, vous allez :

  • explorer votre nouvel environnement d’apprentissage
  • faire connaissance avec les formateurs
  • échanger avec les autres participants
  • découvrir autrement le programme de votre formation (surprise)
  • expérimenter certains outils interactifs
  • etc.
La page d’accueil de votre formation

Module 1 : Introduction au Mindmapping

Ca y est : vous avez les mains dans le cambouis ! Avec l’aide de vos formateurs, vous allez apprendre :

  • les principes du mind mapping
  • les éléments qui font que les cartes mentales fonctionnent
  • pourquoi utiliser le mindmapping ?
  • comment lutter contre l’infobésité
  • comment réaliser votre première carte manuelle ?
  • comment choisir votre type de carte en fonction de vos objectifs ?
  • les différents niveaux de lecture d’une carte mentale
  • les avantages des cartes mentales

Module 2 : Je m’organise avec le mindmapping

Dans ce nouveau module, vous allez découvrir :

  • les avantages pédagogiques des cartes mentales
  • comment organiser votre année scolaire
  • comment créer un cours ou une formation à partir d’une carte mentale
  • créez une carte mentale collective avec vos élèves ou étudiants
  • les différentes utilisations du mindmapping en formation
Créer un scénario pédagogique à l’aide d’une carte mentale ou mindmap

Module 3 : Présenter / Raisonner avec le Mindmapping

  • Stratégies d’utilisation du mindmapping avant, pendant et après le cours
  • Exemple de liaison cartes-fille et carte-mère
  • Les types de raisonnements et leur représentation graphique
  • Créer une carte d’apprentissage
  • Le croquinote ou sketchnoting

Module 4 : Les cartes conceptuelles

  • Qu’est-ce qu’une carte conceptuelle ?
  • Créer une bonne carte conceptuelle : les différentes étapes
  • Un outil gratuit de cartes conceptuelles : CMapTools
  • La méthode des 4 C
  • Développer l’esprit critique

Module 5 : Collaborer avec le mind mapping

  • Mindomo : logiciel collaboratif en ligne
  • Créer et utiliser un Padlet
  • Framindmap : du collaboratif en différé
  • Créer une fiche de révision avec Framindmap
  • Produire collectivement
  • Animer collectivement avec le mindmapping
  • Evaluer avec une carte mentale
Mindomo, application de mindmapping collaboratif en temps réel

Vos formateurs

Pierre Mongin

  • Pierre Mongin est l’un des pionniers du Mindmapping en France
  • Il est le spécialiste francophone des cartes conceptuelles
  • Pierre Mongin est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages en lien avec le mindmapping et traduits en 7 langues
  • Il anime des formations en mindmapping et en gestion de projet tant en France qu’en Afrique ou en Asie

Marco Bertolini

  • Marco Bertolini est l’auteur de ce blog
  • Marco est auteur, conférencier et consultant en formation
  • Il a animé des dizaines de formation en mindmapping tant en France qu’en Belgique
  • Il est le co-fondateur du MOOC Dys, une formation en ligne sur les troubles d’apprentissage qui a rassemblé des milliers de participants en six langues

Informations pratiques

Formez autrement avec le Mindmapping : session Hiver 2019

Dates des prochaines sessions :

Session d’hiver 2019

Du 25 novembre au 29 décembre 2019

Montant de l’inscription :

Particulier ou autoentrepreneur sans TVA : 399 € tout compris (possibilité de régler en 3 fois sans frais).

Cliquez sur le bouton afin de régler votre inscription via Paypal ou carte bleue.

Indépendant – auto-entrepreneur avec TVA : 399 € + TVA

Entreprise : 599 € + TVA

Demandeurs d’emploi : financement possible par Pôle Emploi

Contactez-nous !

Contactez-nous à l’aide du formulaire ci-dessous pour recevoir le programme complet de la formation et les modalités d’inscription : nous répondons toujours avec plaisir 😉

Catégories
Mind Mapping Uncategorized

20 activités de formation avec le mindmapping

Que faire avec le mindmapping en formation ?  Voici une liste de 20 suggestions et des liens qui renvoient vers des exemples.

Le Mind mapping : le couteau suisse de la formation

Ce qu’on peut faire avec le mindmapping en classe ou en salle de formation n’est pas toujours clair pour tout le monde.  Pourtant, cette discipline de la pensée visuelle permet d’accomplir énormément de choses.

J’ai donc rassemblé dans une carte mentale Mindomo une série d’activités et de liens renvoyant vers des articles ou d’autres ressources en ligne.  Ces activités peuvent être réalisées avec différents logiciels de mindmapping.

Les activités de formation avec le mind mapping

A. Etudier avec le Mindmapping

Le mindmapping ou cartes mentales est un excellent outil de synthèse.  Mais les logiciels de mind mapping vont encore plus loin en offrant des outils complémentaires, notamment pour la récolte des informations, par exemple.

Résumer un texte

 

1. Résumer un cours

Faire le plan ou le résumé d’un cours est souvent une épreuve pour beaucoup d’étudiants.  Avec une mindmap (et XMind, par exemple), cela devient un jeu d’enfant.

2. Résumer un article

Un article de journal ou d’un site web est souvent structuré d’une façon un peu particulière.  Voici un exemple de plan d’article réalisé lui aussi avec XMind.

Résumé sour forme de carte mentale

3. Collecter automatiquement des mots-clés d’un texte

Web Summarizer est un petit plugin que vous pouvez ajouter à votre XMind pour collecter automatiquement les mots-clés de n’importe quel texte sur Internet.   Ces mots-clés sont organisés dans une mindmap qui se crée automatiquement.

Interroger un texte

 

5. La méthode CQQCOQP

Pour étudier la matière en profondeur, rien de tel que de poser des questions.  La méthode CQQCOQP (les initiales de 7 questions de Quintilien) offre sept portes pour entrer dans la matière à étudier selon votre logique.

Comprendre, mémoriser, synthétiser

 

6. Mindmapping et apprendre à apprendre

Dans cet article, je compare les bénéfices du Mindmapping avec ceux de la méthode Apprendre à Apprendre du MOOC Learning to Learn sur Coursera.

Et, bien entendu, il n’y a pas de mystère : ma méthode pour apprendre efficacement en 5 étapes  montre bien des points communs avec celles illustrées dans ce MOOC.

7. Comparer avec les cartes double-bulle

Les cartes double-bulle permettent de visualiser de manière très concrète les différents éléments d’une comparaison.  Par exemple, quelles sont les différences entre les insectes et les araignées ?

Comparer avec une carte double-bulle

 

B. Concevoir avec une carte mentale

Le mindmapping est aussi une excellente méthode si vous devez concevoir quelque chose, qu’il s’agisse d’un projet individuel, de groupe ou bien encore d’un scénario pédagogique.

Concevoir

 

8. Concevoir un scénario pédagogique

Vous devez concevoir une séquence de formation ?  Ou préparer une leçon ?  Le mindmapping est une méthode idéale pour tout structurer et ne rien oublier.

Avec une mindmap, vous aurez l’ensemble de votre scénario pédagogique sous les yeux, y compris les ressources matérielles, la documentation, etc.

Structurer

 

9. Structurer un document ou un article

Comment structurer un document pour l’université ou un article pour votre blog ?  Utilisez une mindmap pour bien organiser vos idées.  Faites-le avec la méthode Pomodoro pour booster votre productivité et votre créativité.

Structurez votre écrit avec une mindmap

10. Exporter votre document vers un outil d’écriture

Vous pouvez aussi exporter votre mindmap ou votre brainstorming sur Scapple vers le studio d’écriture Scrivener, par exemple.  Cela vous assure une structure évolutive de votre texte.

Vous pouvez aussi exporter vos cartes mentales aux formats Word, PDF, PowerPoint, Excel ou MS Project avec la plupart des (bons) logiciels de mindmapping…

11. Rédiger un essai universitaire avec le mindmapping

Les cartes mentales vous donnent des outils uniques pour l’organisation et la structuration de vos écrits pour l’université.  La carte mentale droite est idéale pour la représentation d’un sommaire.

Voici un exemple d’essai universitaire écrit avec l’aide de ces fabuleux outils.

Présentation

 

12. Concevoir une présentation à partir d’une mindmap

Une carte mentale vous permettra d’organiser les différentes parties de votre présentation beaucoup plus simplement qu’une préparation de type linéaire.

Mais la plupart des logiciels de mindmapping actuels vous proposent aussi des modules de présentation qui vous permettent d’informer votre public sans passer par un outil comme PowerPoint ou Prezi.  Les présentations de cartes mentales Mindomo ressemblent d’ailleurs beaucoup à Prezi par leur faculté de zoom sur une partie de carte à la fois…

13. Exporter votre carte vers PowerPoint

Mais si vous êtes un accro de PowerPoint, pas de panique : vous allez pouvoir exporter votre carte mentale vers votre logiciel de présentation préféré.

 

C. Animer avec des mindmaps

 

Brainstorming

Le mindmapping est un outil idéal pour réaliser un brainstorming efficace.  Car il permet de structurer rapidement dans un ensemble cohérent les idées qui ont été exprimées en vrac.

14. Focus sur une dimension de projet avec le « Drill Down »

Mais en outre, des logiciels de XMind ou Mindomo permettent de se focaliser sur une seule partie de la carte et donc de l’atelier, du projet en cours, etc.

Cette fonction s’appelle le Drill Down chez XMind.

Expliquer

 

15. Expliquer des procédures avec une carte conceptuelle XMind

XMind, Mindjet ou Mindomo permettent la création de cartes conceptuelles en plus des cartes mentales.

Vous pouvez par exemple expliquer les procédures de gestion de votre association en passant par une carte conceptuelle.

D. Collaborer avec le mindmapping

 

16. Gérer des cartes collectives

Avec les logiciels de mindmapping collaboratif comme Mindomo, Mindmeister, Mindmup, Wisemapping ou Mind42, vous pouvez collaborer à distance et en temps réel sur la même mindmap.

Ces cartes peuvent servir de support pour la gestion de projet, mais aussi pour la co-construction d’éléments de la formation, pour la résolution collective de problèmes, etc.

Informer

 

Vous pouvez informer vos participants ou futurs apprenants avec une mindmap.  Par le biais d’une présentation comme nous l’avons déjà vu plus haut.

17. Communiquer le programme de votre formation

Mais aussi en leur communiquant le programme par une carte en ligne, par exemple.  Chaque branche peut porter un hyperlien cliquable qui renvoie vers une ressource externe.

Vous pouvez aussi mettre en ligne une carte sous forme de présentation comportant des hyperliens : c’est ce que j’ai fait pour le programme du MOOC ITyPA3 par exemple.

Partager

Avec les logiciels de mindmapping collaboratif, il devient très facile de partager des ressources dans le cloud.

18. Partager des ressources dans le cloud avec vos participants

Vous pouvez commenter et organiser des ressources dans le cloud pour les partager avec vos apprenants via une carte mentale.  C’est ce que j’ai fait avec cette carte mentale Mindomo sur les outils réalisées dans le cadre du MOOC ITyPA3.

19. Intégrer vos cartes mentales dans un LMS

Les LMS ou plateformes d’apprentissage en ligne permettent aujourd’hui d’intégrer des outils externes pour les partager avec vos apprenants.  C’est le cas de Google ClassRoom ou de Itslearning qui intègrent Mindomo tout comme Moodle.

 

E. Evaluer avec une mindmap

L’évaluation est souvent vue comme une sanction ou comme une corvée dont il faut se débarrasser aussi vite que possible.  Lorsqu’on demande aux participants d’évaluer la formation, les résultats sont souvent décevants.

20. Remplacer le formulaire d’évaluation par une mindmap

Un participant à une de mes formations de mindmapping a fait une expérience : il a remplacé le formulaire d’évaluation de formation par les apprenants par une mindmap.  Le résultat est sans appel : un taux de participants de plus de 90 % et un taux de remplissage qui avoisine les 100 % !  Qui dit mieux ?

Conclusion : le mindmapping, une méthode incontournable en formation

La conclusion de cet article est que la pensée visuelle en général et le mindmapping en particulier, offrent une panoplie d’outils très efficaces qui peuvent intervenir à toutes les phases de la formation : depuis la conception jusqu’à l’évaluation finale en passant par l’animation, l’information, la collaboration, etc.

Un ensemble de méthodes et de techniques qui devraient figurer dans la boîte à outils de tout professeur ou formateur…

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

 

 

 

Catégories
E-learning Uncategorized

13 erreurs mortelles en e-learning et comment les éviter

Chaque activité humaine recèle ses pièges et ses illusions.  L’e-learning n’échappe pas à la règle.  Voici donc 13 erreurs mortelles en e-learning et surtout, comment faire pour les éviter.

Cours gratuit pour les enseignants

Pour les enseignants confinés pour cause de pandémie, je propose un cours en ligne gratuit. Toutes les informations dans cet article : cliquez ici.

La vague des MOOC a remis la formation à distance et l’e-learning en particulier au goût du jour.   Parallèlement, la concurrence dans le secteur de la formation devient de plus en plus dure.   Les entreprises comparent, analysent les prix et ne se jettent pas dans les bras du premier consultant en formation venu.   En outre, il semble de plus en plus difficile de remplir les salles pour les formations en présentiel classique.

L’e-learning comme porte de sortie pour les formateurs

C’est sans doute pourquoi de nombreux formateurs, coachs et consultants souhaitent se lancer dans l’e-learning.  Ils y voient une alternative rentable aux formations en salle.  Voire comme un prolongement de celles-ci, par le biais de la formation hybride (blended learning), soit mettant en ligne une version plus ou moins adaptée de leur formation en présentiel.

Pour autant, tous les formateurs qui se lancent dans l’e-learning – et mon petit doigt me dit qu’ils sont de plus en plus nombreux – ne réussissent pas.  J’entends régulièrement les échos de confrères qui se sont lancés avec beaucoup d’enthousiasme dans des  projets de formation en ligne et qui ont rapidement déchanté.

C’est pour éviter ce genre de déconvenue que j’ai créé la formation Créez votre cours en ligne sur Spoc en Stock : à la demande de formateurs, de coachs et de consultants, j’ai conçu une formation pratique, un cursus qui réponde aux besoins des candidats-formateurs en e-learning.

Voici un résumé de quelques erreurs communes qui peuvent détruire votre projet d’e-learning.

13 erreurs mortelles pour votre projet d’e-learning

Ces erreurs relatives à l’e-learning se répartissent en 4 domaines distincts:

  1. Conception : vous imaginez, construisez et structurez votre formation (ou pas…)
  2. Réalisation : vous créez vos supports, vous les mettez en ligne
  3. Organisation : vous organisez votre travail, celui de vos collaborateurs
  4. Distribution : vous mettez en place les canaux de distribution et vous vendez (ou pas…)

(Vous pouvez télécharger gratuitement cette carte depuis ma page sur Biggerplate : 13 erreurs mortelles en e-learning).

13 erreurs mortelles en e-learning

Ces 4 domaines ne se suivent pas forcément de manière linéaire : l’organisation et la distribution se recouvrent en partie par exemple…

a) Les erreurs de conception de votre projet e-learning

1) L’e-learning, c’est facile : un Powerpoint et hop !

C’est l’erreur la plus courante.  Peut-être aussi la plus mortelle.

La liste à puces sans image : piège mortel

Croire que nous sommes toujours au début des années 2000 et qu’une simple présentation Powerpoint mise en ligne va faire des miracles.  Même si vous y ajoutez du son, ça ne changera pas grand-chose.  Et si vous vous contentez de publier des PDF en ligne, vous courez à la catastrophe.

Le public est éduqué : il a vu d’autres choses ailleurs.  Il commence à bien faire la différence entre la qualité et le reste.  Entre une simple information – l’exposition de quelques principes, éventuellement accompagnés d’illustrations – et une véritable formation – processus par lequel un apprenant modifie ses actions, ses connaissances, ses habitudes voire sa façon de voir le monde.  Vous saisissez la nuance ?

L’e-learning, c’est une formation à part entière, la distance en plus, le contact direct en moins.   Vous devez donc concevoir votre formation avec encore plus de soin et d’anticipation qu’une formation en présentiel.  Vous allez donc devoir réfléchir davantage aux besoins de votre public-cible et aux moyens d’y répondre efficacement.  Sans pouvoir le regarder dans les yeux pour savoir ce qu’il pense,  ni lui taper sur l’épaule quand il réussit…

2) Je suis mon instinct, le public me suivra

« J’ai de l’expérience, je sais de quoi mon public a besoin.  Et donc, je n’ai pas besoin d’analyser ses besoins.  »

Pourquoi le public vous suivrait-il ?

Si votre objectif est d’aller droit dans le mur, c’est un bon début !

Sinon, revoyez vite votre copie et attelez-vous à une série de tâches difficiles :

  • comprendre les besoins réels de votre public
  • identifier ses problèmes et les solutions adéquates
  • transformer ces solutions en formation efficace

Il existe des outils et des méthodes pour identifier votre public et pour comprendre ses besoins.  Formez-vous à ces méthodes. Consacrez du temps à une compréhension profonde de votre public et de ses besoins.

Ce n’est pas du temps perdu, c’est un investissement qui vous permettra d’être plus pertinent.

3) Je mets en ligne ma formation en présentiel

Autre erreur commune : croire qu’on peut transposer en ligne une formation qui a bien réussi en présentiel.

Ce n’est pas si simple.  Chaque médium à ses codes, son langage, sa grammaire.  Passer de l’un à l’autre suppose ce qu’on appelle la « translittératie » : la faculté d’écrire pour différents médias en tenant compte de leurs spécificités.

Le succès de votre formation en présentiel tient peut-être à :

  • votre personnalité
  • vos qualités d’animateur
  • aux échanges réels entre participants que vous initiez
  • à des activités concrètes que vous demandez à vos participants
  • etc.

Comment allez-vous transposer tout cela en ligne ?

  • Votre humour passe-t-il aussi bien en ligne qu’en face à face ?
  • comment allez-vous faire passer vos qualités d’animateur à travers l’écran ?
  • comment allez-vous susciter des échanges entre vos participants ?
  • vos activités sont-elles transposables en ligne ?
  • si la réponse à une de ces question est non, quelle alternative envisagez-vous ?

Je suis convaincu qu’il est possible de transposer bon nombre de formations en présentiel en excellents modules d’e-learning.   Mais cela vous prendra autant de travail – sinon plus – que de créer une nouvelle formation à partir de zéro…

Autant le savoir…

4) La technologie remplace la pédagogie

C’est rarement formulé de cette façon…  Mais dans les faits, il faut bien constater que pour certains, puisqu’on a la technologie, plus besoin de s’embarrasser d’autre chose.

Sur certaines plateformes de formation en ligne, on voit aussi les évaluations techniques prendre le pas sur l’évaluation pédagogique : l’image est-elle bien visible, le son parfaitement clair ?   Oui, par contre, le contenu pédagogique est parfois d’une indigence pitoyable…

C’est vrai que c’est pénible de visionner une vidéo où l’image tremble et dont le son est approximatif.  Mais croyez-vous vraiment que c’est passionnant de s’accrocher à une formation en ligne dont le contenu est décevant ?  Où dont les activités ne correspondent pas à vos besoins ?  Où la progression pédagogique est inexistante ?

La technologie doit être au service de la pédagogie

Répétez après moi : la technologie doit être au service de la pédagogie.  Et non l’inverse.  Votre formation n’est pas là pour justifier l’achat de l’ordinateur dernier cri ou du micro hyper-sensible à trois cellules…

Il est temps de poser la question, non ?

5) La vidéo c’est bon pour tout : et donc pas besoin d’exercice !

Si on explore la plupart des MOOC, on dirait bien que la vidéo est en train de remplacer le Powerpoint comme tarte à la crème de l’e-learning.

Si c’est de la vidéo, c’est bon !

En réalité, les différences de qualité sautent aux yeux entre différents cours et le contenu de leurs clips vidéo.

Mais en plus, la vidéo n’est pas forcément le meilleur vecteur de l’apprentissage.  La variété des support est une bien meilleure garante de réels apprentissages.

En outre, pour expliquer certains processus, les relations entre concepts, par exemple une carte conceptuelle ou un diagramme de flux seront bien plus efficace.  Si vous devez expliquer les consignes de sécurité d’un appareil, une illustration schématique sera plus pertinente qu’une photo et a fortiori d’une vidéo.

En outre, le fait de recourir à la vidéo ne devrait pas dispenser de faire un effort d’imagination en matière d’exercices : le tandem vidéo-quiz est devient le niveau zéro de la pensée pédagogique pour  la formation en ligne…  Paresse intellectuelle ?

b) Les erreurs de réalisation de votre projet d’e-learning

La conception n’est malheureusement pas la seule étape où vous pouvez faillir.  La réalisation est aussi l’occasion de se tromper massivement.

6) Pas besoin de tester : tout est bon !

Vous avez réalisé vos supports et vous les avez mis en ligne.  C’est bon : vous pouvez commencer à vendre.

Vraiment ?

Avez-vous testé votre formation auprès d’un panel d’apprenants caractéristiques de votre public ?  De préférence des gens qui ne maîtrisent pas forcément le sujet et qui ne connaissent pas vos « tics » de concepteur ?

Une formation est rarement bonne dès la première édition.  Et sans passer par le test ultime de l’apprenant, vous risquez bien de ne pas être compris, d’avoir une structure déroutante pour vos apprenants ou  une navigation erratique et qui ne fait pas sens pour vos participants…

Faites donc un test : vous n’avez pas besoin de 50 testeurs.  Une poignée de gens de votre entourage suffira largement et vous serez sans doute étonné de voir où ça coince…  Cela vous paraissait pourtant évident !

7) Tous les LMS se valent : ce ne sont jamais que des sites Web !

Pour en avoir essayé plusieurs, je peux confirmer que tous ne se valent pas, loin s’en faut !

Certains sont tout simplement trop compliqués  : des usines à gaz, voire des montagnes qui accouchent d’une souris.  D’autres se veulent tellement conviviaux qu’ils ne présentent plus que des fonctions très basiques.

D’autres encore sont très prometteurs, mais sont les champions du bug ou de l’installation compliquée (le genre Ikéa, mais sur votre serveur, vous voyez le genre ?).

D’autres enfin sont extrêmement coûteux et on se demande bien pourquoi à l’usage…

Faites votre petit marché, demandez conseil, rencontrez les éditeurs, comparez.   Vous n’avez peut-être pas besoin d’un mammouth pour réaliser vos cours en ligne, mais peut-être cette plateforme simple et conviviale ne propose-t-elle pas un élément qui est crucial pour vous…

8) Mon cours est gravé dans le marbre

Certains concepteurs de formations en ligne se prennent-ils pour Victor Hugo ?  Croient-ils que leur oeuvre est faite pour parcourir les 20 prochains siècles ?

Nous vivons dans un environnement mouvant, qui se modifie à une rapidité jamais vue auparavant dans l’histoire de l’humanité.

Si votre formation ne peut pas évoluer, elle sera rapidement dépassée.  On ne vous demande pas de faire la « revolucion » tous les 15 jours, mais au moins de vous tenir à jour…

9) Ergonomie et esthétique, c’est pareil

Voilà une erreur commune : confondre esthétique et ergonomie.  Cela vient-il du mot « design » qui désigne à la fois les objets luxueux qui figurent dans des magazines « glossy » et les techniques de conception et de production d’objets ou de service ?

Je suis le premier à dire qu’un cours en ligne doit être esthétique, qu’il est plus enthousiasmant de travailler dans un environnement agréable à l’œil que dans un musée des horreurs.

Mais esthétique ne veut pas dire « ergonomie ».  L’ergonomie désigne tout ce qui dans votre système va faciliter la vie des apprenants.  Une esthétique bien pensée y contribue.  Mais c’est surtout la navigabilité de votre système, sa lisibilité pour l’apprenant, l’accessibilité des ressources et des fichiers d’aide qui seront déterminants.

L’aide et les ressources doivent toujours être au plus près de la tâche et doivent être identifiables au premier coup d’oeil.   Plus facile à dire qu’à faire, j’en conviens…

c) Les erreurs d’organisation de votre projet d’e-learning

10) Je fais tout tout seul

Besoin de personne ? Vraiment ?

Il se peut que vous maîtrisiez la matière, que vous soyez un expert des LMS, que la vidéo n’ait plus de secrets pour vous, que vous soyez un grand maître de la pédagogie ainsi qu’un gourou de la vente en ligne (ouf !).

Mais même si c’est vrai, vous risquez bien l’épuisement avant longtemps.  Et pour des résultats décevants.  Il vaut mieux vous concentrer sur votre métier de base  : produire des formations de qualité.  Et déléguer ou sous-traiter pour tout le reste.

La vidéo vous prend trop de temps ?  Ou la vente n’est pas votre point fort ?  Passez des accords avec des collègues, contractez des alliances avec des vendeurs, des marketeurs, des hébergeurs compétents.   Tout ne se paie pas forcément en argent…

11) Je délègue tout, je supervise

A l’inverse, ne plus rien faire du tout que déléguer et contrôler va vous faire perdre la main sur votre projet.  A terme, vous risquez de ne plus reconnaître votre bébé…

Gardez les mains dans le cambouis, ne fut-ce que de temps en temps pour ne pas perdre votre regard d’expert, pour ne pas oublier les réalités quotidiennes du métier.

Rien de pire que ces inspecteurs ou ces superviseurs qui dispensent leurs bons conseils alors qu’ils n’ont plus pratiqué depuis 20 ans et sont totalement déconnectés du réel.

D) Erreurs de distribution de votre projet d’e-learning

12) Mon cours est en ligne, tout va bien !

Vous avez mis votre cours en ligne et vous attendez les participants : vous risquez d’attendre un bon moment…

Il y a environ un milliard de sites web en ligne à l’heure où j’écris ces lignes…  Pour que vos apprenants potentiels trouvent le votre, il va falloir un peu de moyens.

De la publicité, sans doute.  Mais surtout, vous devez construire une présence sur Internet.  Il faut que l’internaute moyen puisse avoir confiance en vous.  Vous devez pour cela construire une image positive de vous, de votre entreprise, de votre expertise.

Un bon site web – pas une simple carte de visite – un blog efficace, une présence active sur les réseaux sociaux, etc.   Tout cela prend du temps : mais c’est le seul moyen d’obtenir des résultats.

13) Le mobile, c’est pour les jeux !

La formation, c’est quelque chose de sérieux.  Le mobile c’est pour les jeux.

Vous risquez bien de passer à côté de la montre en or !  Les internautes apprennent de plus en plus via leur tablette ou leurs smartphones.  Votre LMS doit donc pouvoir être  lisible sur tous supports.  Vos apprenants profitent parfois d’un trajet vers leur lieu de travail pour jeter un coup d’oeil sur leur cours : le vôtre est-il prêt pour ce genre d’exercice ?

Tout est-il lisible ?  Clair même sur un écran de 5 pouces ?

Faites le test.

Vous savez à présent quelles sont les erreurs à éviter, les pièges dans lesquels ne pas tomber.  Il me reste à vous souhaiter bonne chance pour votre projet 🙂

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
spoc spoc en stock Uncategorized

Nouvelle session du SPOC Créez votre cours en ligne en avril 2016

Notre SPOC Formez en ligne se termine.  Nous ouvrons une nouvelle session le 11 avril prochain.   Avec un nouveau formateur et un programme plus flexible.

Nous avons proposé, du 4 janvier au 7 février, la première édition du SPOC Formez en ligne. Certains participants travaillent toujours sur leur projet avec l’accompagnement du formateur.

Nouvelle session du SPOC dès le 11 avril 2016

Session d’été : du 25 juillet au 28 août 2016

Session d’automne : du 12 septembre au 16 octobre 2016

Mais, vu le nombre de demandes qui nous arrivent régulièrement au sujet de cette formation, nous avons décidé de la reconduire plus tôt que prévu.  Nous ouvrons donc une nouvelle session dès le 11 avril 2016.   Les inscriptions sont ouvertes dès maintenant.

Vous l’avez peut-être remarqué, le nom a changé : ce SPOC s’appelle désormais Créez votre cours en ligne.

Un SPOC encore plus pratique

Cette nouvelle appellation correspond à deux modifications importantes :

  • un changement de formateur
  • un programme encore plus axé sur la pratique

Bernard Lamailloux, formateur-animateur de ce SPOC

Pour cette nouvelle session, c’est Bernard Lamailloux, auteur du livre Construisez et animez une session de formation qui prendra le relai.  Bernard sera le formateur-animateur principal, tandis que je resterai en soutien, en arrière-plan.

Bernard Lamailloux

Cela me libérera du temps pour travailler sur d’autres projets de SPOC à venir dans les prochains mois, en partenariat avec de  grands formateurs-experts.   Je vous en reparlerai bientôt.

J’ai toute confiance en Bernard Lamailloux, formateur de grande expérience et ingénieur pédagogique de qualité exceptionnelle pour animer ce SPOC avec compétence et bienveillance.

Un SPOC plus axé sur la pratique et plus flexible

J’ai voulu ce SPOC pratique dès le départ : pas trop de parlote ni de pédagogisme, mais des conseils, des outils et des méthodes pour que les participants puissent travailler en profondeur sur leur projet de formation en ligne.

Un objectif identique  : former de manière pratique

Car l’objectif est bien celui-là :

  • aider les candidats-formateurs en ligne à créer un projet de qualité professionnelle
  • les guider dans la mise en ligne de leur formation en e-learning
  • les accompagner dans leur réflexion sur la distribution et la commercialisation de leur formation

Cet objectif n’a pas changé.  Mieux, avec la nouvelle mouture que nous vous proposons dès avril prochain, il est même renforcé.

Focus sur les bases de la formation et options facultatives

Nous allons en effet nous concentrer davantage sur les bases :

  • analyse du  public-cible et définition de ses besoins
  • définition des objectifs pédagogiques et des moyens pour les atteindre
  • séquençage et scénarisation de la formation
  • création de supports pédagogiques en adéquation avec les objectifs
  • mise en ligne de la formation selon une structure progressive
  • distribution et commercialisation de la formation

Un programme somme toute très proche du programme initial.

Mais, certaines parties deviendront optionnelles pour se concentrer davantage sur la dimension pratique du SPOC.  Par exemple, les éléments sur le blended learning (formation hybride) ou sur le design seront facultatifs.  Seuls ceux qui sont vraiment intéressés par ces dimensions particulières de la formation suivront ces modules en option.

Des exercices axés sur la pratique professionnelle et le projet des participants

Comme dans l’édition précédente, nous mettrons l’accent sur les réalisations des participants.  Plutôt que des quiz et des exercices liés à la théorie, nous privilégions les tâches liées à l’accomplissement du projet des participants, à des travaux qui leur permettent de progresser dans la vie réelle :

  • techniques d’identification du public et de ses besoins
  • séquençage de la formation
  • création de supports pédagogiques
  • gestion d’un LMS (Learning Management System – plateforme d’enseignement à distance)
  • calcul des coûts et des marges, publicité, marketing, distribution, commercialisation

Au terme de la formation, les participants seront à même de créer une formation en ligne de niveau professionnel.

Les places sont limitées : inscrivez-vous vite sur Spoc en Stock et profitez de la réduction de 30 € valable jusqu’au 1er mars 2016 !

Besoin de plus d’information ?  Remplissez ce questionnaire et je me ferai un plaisir de vous répondre :






Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

 

Catégories
spoc Uncategorized

Devenez formateur – formatrice en e-learning avec ce SPOC

Notre SPOC « Formez en ligne » démarre ce 4 janvier 2016.  Une occasion de revenir sur le programme de cette formation de formateur / formatrice en e-learning.

Attention : 2 nouvelles sessions :

Session d’été : du 25 juillet au 28 août

Session d’automne : du 12 septembre au 16 octobre

Notre Spoc « Formez en ligne » commence bientôt : ce 4 janvier 2016.  Il s’agit d’une formation en ligne interactive et collaborative.  Elle dure cinq semaines (jusqu’au 7 février 2016).   Mais les apprenants auront accès à la plateforme pendant tout le temps nécessaire et nous leur proposons un suivi et du conseil pour la mise en ligne de leur formation.

Car cette formation se base sur votre projet de formation en ligne : nous considérons donc qu’elle sera vraiment terminée lorsque votre projet sera en ligne et opérationnel.

Programme de la formation Formez en ligne

Le programme se divise en cinq semaines correspondant à 5 étapes de la conception et de la réalisation de votre formation :

Un programme en cinq étapes de la conception et de la création de votre formation en e-learning

Ces cinq semaines sont organisées de manière thématique, chaque thème correspondant à une étape de la conception (design) et de la mise en place de la formation en ligne.

Semaine 1 : Mon projet, mon public et moi

Mon projet, mon public et moi

Quel est mon projet ?

En quoi mon projet est-il unique ?

Ce projet, est-ce une commande, de mon employeur ou d’un client ?  Est-ce l’adaptation d’une formation existante (en présentiel, par exemple).  Ou est-ce une création originale ?  Ce n’est pas la même chose et il faut être conscient de la nature exacte de votre projet pour pouvoir le mener à bien.

Qui est mon public ?

A qui s’adresse ma formation ?

Pour mieux connaître votre public, je vous propose deux méthodes différentes :

  1. l’enquête
  2. la carte d’empathie

Quel est le problème de mon public ?

Pour définir un objectif pédagogique cohérent et en phase avec les besoins du public, j’ai besoin de définir avec précision son problème.  Ici aussi, deux techniques pour y parvenir :

  • les cinq pourquoi
  • la question de vérification : que se passerait-il si les personnes ne disposaient pas de ces connaissances / compétences ?

La formation est-elle la solution à ce problème ?

Si oui sous quelle forme :

  • présentiel
  • hybride (blended learning)
  • en ligne (e-learning)

L’exercice de la semaine : Pitch

Les participants vont devoir présenter en quelques minutes et avec le support de leur choix, leur projet de formation :

  • l’objectif pédagogique général
  • le public concerné
  • le problème auquel il répond

Les participants devront aussi évaluer le pitch de deux autres participants pour valider leur semaine.

Semaine 2 : Je structure ma formation

La structure de ma formation

Les lacunes à combler chez mon public

Vous avez identifié le problème général de votre public et votre objectif pédagogique général doit y répondre.

Mais, où en est votre public aujourd’hui ?  Cet comment le transformer pour qu’il accède à cette destination : l’objectif pédagogique fixé ?

Pour cela, vous devez combler les lacunes de votre public :

  1. les connaissances
  2. les compétences
  3. la motivation
  4. la communication
  5. l’environnement

L’identification de ces lacunes va vous permettre de définir les différentes étapes de votre formation et sa progression pédagogique.  C’est le séquençage ou la structuration de votre formation.

Comment les participants apprennent-ils ?

Nous allons nous intéresser de manière approfondie à l’apprentissage et en particulier à trois phénomènes liés à l’apprentissage :

  1. l’attention
  2. la concentration
  3. la mémoire

Pourquoi s’intéresser de si près à la façon dont les participants apprennent ?  Pour intégrer ces principes dans votre façon de concevoir votre formation.

L’exercice de la semaine : présentation de la structure de mon projet

Vous présenterez votre projet à l’ensemble des participants sous la forme de votre choix.  Vous devrez aussi évaluer deux autres présentations  pour valider votre semaine.

 Semaine 3 : Je scénarise ma formation

Je scénarise ma formation

Design, pensée visuelle et scénarisation

En quoi le design et la pensée visuelle peuvent vous aider dans votre scénarisation et la conception de votre formation ?

Nous allons commencer par définir ces termes et explorer chacun de ces domaines.

Quelle activité pour quel objectif ?  La pyramide de Bloom

Pour chaque étape de votre formation, vous avez prévu un objectif pédagogique.  Pour atteindre cet objectif pédagogique, définissez une activité correspondante.

  • vidéo
  • lecture de texte
  • interprétation de graphique
  • quiz
  • etc.

Nous nous inspirons de la pyramide de Bloom pour définir les compétences à atteindre et les activités correspondantes.

Deux questions à se poser pour évaluer la qualité d’une activité :

  • la performance de l’apprenant lors de cette activité est-elle mesurable ?
  • cette activité est-elle pratiquée dans le monde réel ?

Les outils de la création

Nous abordons ici les outils à utiliser pour créer vos ressources et vos activités.  Ces outils vous servirons à créer votre scénario (outils auteurs) ou vos activités (vidéo, image, son, présentation, quiz, etc.).

Exercice de la semaine : réalisation et présentation de votre scénario

Vous devrez présenter un scénario complet, avec chaque étape accompagnée de son objectif pédagogique, de son activité et du mode d’évaluation de cette activité.

Semaine 4 : Je réalise mes supports de formation

Réalisation des supports de formation

Choix de la plateforme d’e-learning ou LMS

Quels sont les critères qui doivent vous guider lors du choix d’un LMS (Learning Management System) ou plateforme d’e-learning :

  • vos objectifs
  • votre public
  • votre budget
  • les souhaits de votre client
  • etc.

Design et mise en ligne

Le design peut également vous aider dans la conception de votre environnement d’apprentissage.

Nous verrons ensemble les principes :

  • de cohérence
  • d’habituation
  • de conception pour l’apprentissage

Ce design peut aussi être utilisé pour une meilleure motivation de vos apprenants.  Nous verrons comment concevoir une formation en tenant compte des résistances au changement du public.

Création de supports d’apprentissage

Comment et avec quels outils créer les supports dont vous avez besoin pour votre formation :

  • texte
  • images
  • vidéo
  • son
  • présentations
  • etc.

Exercice de la semaine : création de deux supports multimédia

Pour clôturer cette semaine, vous devrez réaliser deux supports multimédia correspondant à deux activités.

Vous devrez aussi évaluer deux réalisations de vos pairs.

Semaine 5 : Je mets ma formation en ligne

Mise en ligne de votre formation

Design pour l’environnement

Ou comment le design de votre environnement d’apprentissage peut faciliter la vie de vos apprenants en plaçant l’aide au plus près de la tâche, en concevant des aides efficaces, une plus grande lisibilité de votre interface, etc.

Nous verrons ensemble quels supports visuels peuvent vous aider à réaliser ce design particulier.

Comment vendre ma formation en e-learning ?

Si vous êtes formateur indépendant, coach ou consultant, il faudra passer à la vente de votre formation à un moment donné.

Un des problèmes principaux est celui de la fixation du prix.  Nous verrons comment tenir compte des coûts de votre formation et des prix du marché.  Le reste est surtout une question de marketing et de publicité.  C’est ce que nous étudierons ensemble.

Test : obtenir un feedback sur votre formation avant de la diffuser

Avant de diffuser votre formation de manière officielle, testez-la.  Demandez à des personnes qui ne connaissent ni le sujet, ni votre formation de la suivre comme un participant le ferait.

Demandez un feedback sincère et aidez votre panel de test en rédigeant un questionnaire.

Exercice de la semaine : mise en ligne de votre formation

Votre exercice de clôture de cette semaine consistera en la mise en ligne de l’ensemble de votre formation.  Ce sera l’occasion de la faire tester et évaluer par le formateur et les participants, mais aussi par d’autres personnes.

Pour chaque exercice, vous disposez d’un délai de 15 jours à partir du début de la semaine.  Vous disposez d’une semaine supplémentaire pour l’évaluation des exercices de vos pairs.

Pour la dernière semaine, vous bénéficiez d’un délai supplémentaire d’un mois puisqu’il s’agit de mettre en ligne l’ensemble de votre formation.

Une formation collaborative, interactive et personnalisée

Cette formation comprends aussi des classes virtuelles (une par semaine) pendant laquelle vous pouvez dialoguer avec le formateur, des travaux de groupes ou d’évaluation par les pairs.

Vous disposez aussi d’un forum et d’une messagerie pour dialoguer, échanger, travailler avec les autres participants à tout moment.

Vous travaillez sur votre propre projet de formation en ligne.  Pour cela, vous bénéficiez du feedback des autres participants, mais aussi du suivi individuel du formateur.

Vous inscrire à la formation Formez en ligne

Inscription Standard : 299  259 € jusqu’au premier mars 2016

Complétez le formulaire ci-dessous pour vous inscrire ou obtenir des informations complémentaires sur cette formation :






Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

 

 

Catégories
formation

SPOC : Créez des présentations captivantes avec le storytelling visuel

Je vous propose sur Spoc en Stock une formation interactive et collaborative en ligne sur le storytelling et en particulier sur le storytelling visuel.  En cinq semaines, vous allez maîtriser tous les principes de la narration.  Et vous aurez conçu une présentation captivante, pour n’importe quel support.  En ligne ou pas.

Comme beaucoup d’entre nous, vous devez prendre la parole en public.  Vous devez utiliser un support visuel pour animer une réunion, faire un rapport ou pour ouvrir l’assemblée générale de votre association.

Prendre la parole en public : bonjour l’angoisse !

Peur de prendre la parole en public ?

Et, comme la majorité des gens, vous avez les mains moites rien qu’à l’idée d’être seule face à tout le monde.  Vous tremblez rien qu’à penser que vos présentations ne seront pas à la hauteur. Vous vous dites :

  • ce sera ennuyeux
  • mes collègues vont rire de moi
  • je n’arrive pas à structurer mes présentations
  • mon patron va m’en vouloir si je n’y arrive pas
  • et une foule d’autres idées plus stressantes les unes que les autres

Vous n’êtes pas tout(e) seul(e) : selon une étude citée par Dan Roam, 74 % des Américains préféreraient mourir que de prendre la parole en public !

Avec les techniques du storytelling, prenez la parole avec plaisir

Pourtant, parler en public, délivrer une présentation efficace : non seulement, ça s’apprend, mais en plus, c’est très gai !

Une présentation agréable pour tout le monde

C’est très gai dès que :

  • vous maîtrisez les principes du storytelling (l’art de raconter les histoires)
  • vous savez de quoi vous allez parler
  • vous avez bien défini votre message
  • vous avez structuré votre présentation pour donner un impact maximum à votre message
  • vous prenez plaisir à converser, à échanger avec votre audience

C’est pour ça que j’ai créé ce SPOC : après avoir formé, pendant des années, des personnes à la prise de parole en public.  Après avoir constaté que, quel que soit le niveau académique ou professionnel, tout le monde peut :

  • définir un message efficace
  • s’adresser à un public de manière professionnelle
  • créer une présentation agréable avec un maximum d’impact
  • obtenir du succès pendant et après une prise de parole en public
  • transformer son stress en énergie positive
  • prendre plaisir à s’exprimer et à expliquer son projet à d’autres personnes

Regardez cette vidéo : j’y résume ce que je vous propose dans cette formation.  Ensuite, vous pouvez en lire le programme complet ci-dessous.

Une formation interactive et collaborative en ligne de 5 semaines

Cette formation intégralement en ligne se déroule sur cinq semaines.   Même si je vous fournis un certain bagage théorique, ce spoc se veut essentiellement pratique.   Mon objectif est de faire de vous des professionnels de la présentation et de la prise de parole en public, à l’aide des principes du storytelling.

Cette formation est multimédia : vous y trouverez :

  • de nombreuses vidéos,
  • des éléments sonores,
  • des images,
  • des infographies interactives,
  • des cartes mentales,
  • du texte
  • des quiz
  • des références bibliographiques et sitographiques
  • etc.

Comme les autres SPOC, celui-ci comprend des activités individuelles et de groupe, des échanges sur le forum et les médias sociaux, des classes virtuelles et du tutorat.  Un certificat vous est remis en fin de formation si vous avez satisfait à au moins 75 % des épreuves.

Programme de la formation Storytelling visuel et présentations

Cette formation se déroule du 28 septembre au 1er novembre 2015.  Mais vous avez accès à la plateforme pendant les deux semaines suivantes, soit jusqu’au 15 novembre inclus.

Semaine 1 : Introduction – histoires et principes du storytelling – votre projet de présentation

 Cette première semaine vous permet d’explorer l’histoire et les principes de la narration occidentale, depuis Platon, Aristote et Cicéron jusqu’aux modernes.

Ensuite, vous découvrirez les différentes modalités du storytelling et comment elles peuvent s’appliquer à la création de présentations efficaces :

  • Storytelling
    • visuel
    • interactif
    • digital
    • data-storytelling
    • cross et transmédia
    • appliqué à l’art de créer des présentations en ligne et hors ligne
  • le storytelling contemporain ou comment l’entreprise se met en scène

Votre projet de présentation :

  • Quelques principes de présentation
    • Définissez votre message
    • Déterminez vos objectifs
    • Identifiez votre public (carte d’empathie)

Semaine 2 : Présentations et structure du récit

 Vous apprendrez comment différents théoriciens ont tenté de modéliser les types de narration et d’histoires.

Comment ces modélisations s’appliquent aux types de présentations : pitch, présentations-rapports, drame, etc.

Vous déterminerez ensuite quelle structure de présentation correspond le mieux à vos objectifs.

Vous travaillerez ensuite sur le séquençage de votre présentation : c’est une phase délicate et très importante de votre préparation.  Une structure inadéquate ou un mauvais séquençage peuvent réduire à néant toute la force de votre message.

En effet, le séquençage de votre présentation permet de conserver l’attention de votre public à son maximum pendant toute la présentation.

Le fait de bien placer les différents élément de votre présentation lui confère un impact incomparable.

Semaine 3 : le storytelling visuel au service de votre présentation

Pourquoi utiliser des visuels dans votre présentation ?

Découvrez la puissance des images.  Découvrez comment le storytelling synchronise le cerveau de l’orateur et des auditeurs.  Comment les images renforcent cette synchronisation et s’adressent directement aux émotions de votre auditoire.

Vous allez apprendre aussi à utiliser ces images selon deux grands modes : la congruence et la dissonance, pour un impact maximum sur votre public.

Vous apprendrez aussi :

  • où trouver ces images
  • comment les retoucher
  • comment les calibrer
  • comment y ajouter du texte
  • les codes-couleur
  • la vidéo : attention, à manier avec prudence
  • la typographie :
    • quelques principes de base
    • où trouver les polices de caractères
    • les accords entre polices de caractères
    • comment marier texte et images

Semaine 4 : Data-storytelling et présentation

Nous sommes submergés par les données au point que l’on a créé le terme infobésité et que le nombre de données produite par an est à présent calculé en brontobytes (1 suivi de 27 zéros).

Les présentations n’échappent pas à cette invasion et de nombreux Powerpoint sont encombrés de chiffres.

J’ai établi un partenariat avec Infogram et vous allez bénéficier d’un compte Pro pendant un mois.  Nous allons travailler ensemble sur vos graphiques et infographies et apprendre à les intégrer dans vos présentations.

Vous allez donc apprendre à ;

  • visualiser vos données chiffrées sous forme de graphiques et diagrammes appropriés
  • humaniser vos données grâce au storytelling
  • réduire les nombres abstraits à l’échelle humaine
  • impliquer votre public dans le récit tiré de vos données
  • utiliser des infographies interactives en présentation
  • etc.

Semaine 5 : délivrez votre présentation

Vous avez tous les éléments de votre présentation.  Vous devez à présent choisir le meilleur support pour cette présentation.

Allez-vous présenter en face-à-face ?  Ou en ligne ?  Ou cette présentation est-elle autonome et sera-t-elle distribuée sur Slideshare et les réseaux sociaux ?  Allez-vous l’intégrer à un blog ou à un site web ?

Nous allons passer en revue les différents types de logiciels et de supports en fonction de vos objectifs et de la nature de votre présentation :

  • présentation en face à face ou en ligne
  • logiciels séquentiels ou  non
  • supports connectés ou non
  • interactivité : SlideDog
  • objets, démonstrations
  • spécificités des présentations en ligne en live
  • spécificités des présentation en ligne en différé
  • etc.

Parler en public :

  • Le langage :
    • verbal
    • non verbal
      • l’attitude corporelle
      • le langage du corps
      • le ton de la voix
      • la respiration
      • l’articulation
      • le regard
      • les questions
        • de votre public
        • à votre public
    • le stress
      • négatif
      • positif
      • transformer le stress négatif en énergie positive
      • techniques de relaxation
  • l’importance des répétitions
    • maîtriser sa présentation (exemple des orateurs TED.com)
    • pouvoir improviser
    • conversez avec votre public

Comme pour les autres SPOC, vous bénéficiez aussi d’une heure de consultance gratuite pour vous aider à finaliser votre présentation.

Cliquez ici pour en savoir plus et vous inscrire

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !.

Catégories
formation en ligne

Spoc en Stock: des parcours de formation en ligne collaboratifs

Nous venons de lancer Spoc en Stock : derrière ce nom un peu étrange se profilent des SPOC, des parcours de formation en ligne, interactifs et collaboratifs.  Je vous décris ce projet en détail dans l’article qui suit.

Certains d’entre vous l’ont déjà visité : nous l’avons mis en ligne il y a environ deux semaine.  Il s’appelle Spoc en Stock et c’est un site web de promotion de formations en ligne.

Un site web pour vous former en ligne

SPOC en Stock : des formations collaboratives et interactives en ligne

Un SPOC, c’est un Small Private Online Course :

  • un Cours de Taille limitée : quelques dizaines de participants tout au plus ; parfois, avec un prérequis, parfois sans
  • un Cours en Ligne : c’est donc de la FOAD ou de l’e-learning
  •  un Cours Privé : vous devez donc vous inscrire et verser un droit d’inscription (ou non) pour vous inscrire

Mais pour SPOC en STOCK, un SPOC c’est bien plus que ça.

Voyez la vidéo ci-dessous pour en savoir plus :

Consultez la page SPOC ? pour en savoir plus sur notre conception d’une formation en ligne.

Spoc en Stock : 4 SPOC en 2015… pour commencer

Pour le démarrage de SPOC en Stock, nous lançons 4 formations collaboratives et interactives.  Ces formations sont basées sur un projet (de présentation ou de formation).  Elles comprennent :

  • des tutoriels vidéo
  • du texte
  • des éléments multimédias : carte mentales, images, son, liens vers d’autres sites, etc.
  • des classes virtuelles : une fois par semaine un des formateurs à rendez-vous avec vous pour approfondir un thème, expliquer une difficulté ou un point théorique, etc.
  • des travaux de groupe
  • des échanges sur les forums et les réseaux sociaux
  • du tutorat : les formateurs vous suivent individuellement et répondent à vos questions ou à vos problèmes
  • une heure de consultation gratuite sur votre projet individuel

SPOC : Créez des présentations captivantes avec le Storytelling

Le Storytelling, c’est l’art de raconter des histoires.  Nous vous proposons une formation originale qui rassemble les principes de trois disciplines liées au storytelling.  L’objectif de cette formation : vous donner des techniques pour concevoir une présentation efficace, qui entraîne l’adhésion de votre public.

Storytelling visuel pour vos présentations

  1. le storytelling : les principes de la narration, les éléments qui font que votre histoire retienne l’attention et l’adhésion d votre public.  Comment utiliser les « appels à l’action » pour mobiliser votre public ?
  2. le storytelling visuel : comment renforcer le pouvoir des mots par l’image ?  Comment choisir les images qui parlent à vos interlocuteurs ?  Quels sont les principes d’une bonne communication visuelle ?
  3. le storytelling digital : Internet et le numérique vous offrent des outils exceptionnels pour créer vos histoires, les enrichir, les animer.  Nous les passerons en revue et vous apprendrez comment utiliser des outils comme Infogram pour illustrer vos présentations

Au terme de cette formation, vous serez capables de concevoir une présentation avec un support visuel digital ou non.  Vous disposerez d’un projet de présentation prêt à être traduit sur n’importe quel support.

Cliquez sur le lien pour en savoir plus sur cette formation en Storytelling pour présentations.

SPOC : Créez des présentations captivantes avec Prezi

Vous savez déjà comment structurer une présentation ?  Vous avez déjà un projet de formation ?  Ou pas ?

Mais vous souhaitez passer à autre chose qu’à ce bon vieux Powerpoint qui ne surprend plus personne ?

Notre SPOC vous apportera tous les éléments nécessaires pour réaliser une présentation percutante avec Prezi.

Devenez un expert Prezi

En trois semaines, vous serez un expert en Prezi.  Vous pourrez

  • choisir votre modèle et votre structure
  • personnaliser votre présentation
  • y insérer du texte, des images, de la vidéo, des symboles, des flèches, des structures, du son, etc.
  • intégrer votre présentation dans un site web
  • co-éditer votre présentation à distance en temps réel
  • présenter votre Prezi en ligne y compris à des personnes qui n’ont pas de compte
  • télécharger une copie hors-ligne de votre Prezi ou une version PDF
  • et beaucoup d’autres choses…

A la fin de la formation, vous disposerez d’une présentation Prezi prête à être montrée au monde entier.  Et bien sûr, comme pour chacun de nos spoc, vous bénéficierez d’une heure de consultance gratuite sur votre présentation.

Découvrez ici notre spoc pour devenir un expert en présentation avec Prezi.

SPOC : Mindmapping collaboratif pour Formateurs et Enseignants

Vous êtes coach, enseignant ou formateur ?  Et vous souhaitez intégrer le mindmapping dans votre pratique pédagogique ?  Alors, ce SPOC est vraiment pour vous !

Mindmapping collaboratif

En cinq semaines vous aller :

  • maîtriser les principes du mindmapping
  • découvrir les spécificités du mindmapping collaboratif
  • appliquer le mindmapping à votre pratique pédagogique : créer des cours ou des formations,
  • créer des présentations pour vos étudiants ou vos apprenants
  • utiliser le mindmapping collaboratif en présentiel
  • utiliser le mindmapping collaboratif à distance
  • utiliser les mindmaps pour des travaux de groupes
  • etc.

Découvrez ici notre SPOC de Mindmapping collaboratif pour Formateurs et Enseignants.

SPOC: Formez en ligne

Et enfin, last but not least, notre spoc pour faire de vous un formateur en ligne.

En cinq semaines, apprenez comment traduire en formation en ligne, le meilleur de vos formations en présentiel.

Formez en ligne

Que vous soyez formateur chevronné, candidat-formateur, instituteur ou coach, vous pourrez ajouter une dimension essentielle à votre pratique pédagogique, celle de la distance.

Vous apprendrez donc :

  • les principes de la formation en ligne (FOAD, elearning)
  • à définir le public-cible de votre formation
  • à analyser les besoins de votre public
  • à déterminer les objectifs de votre formation
  • à traduire ces objectifs en séquences de formation
  • à déterminer quels outils et méthodes pédagogiques rencontrent le mieux vos objectifs pour chaque séquence
  • comment utiliser le multimédia pour mieux engager vos apprenants
  • comment mettre vos cours en ligne
  • comment évaluer votre formation en ligne
  • etc.

Découvrez ici notre SPOC Formez en ligne.

Spoc en Stock : des formations collaborative issus de notre expérience de formateurs et des MOOC

Nos SPOC sont issus de notre expérience de formateurs

Nous sommes trois formateurs : Marco Bertolini, Bernard Lamailloux et Nik Suziana Nik Salleh.

L’équipe de Spoc en Stock

Tous les trois nous avons une longue et riche expérience de formateur, que ce soit en présentiel, en hybride ou en ligne.  Et tous les trois nous aimons les formations actives, participatives.  Celles qui engagent les participants, qui leur font vivre de nouvelles expériences.  Le tout dans le plaisir et la bonne humeur.  Bernard a d’ailleurs écrit un livre magistral sur le sujet.

C’est ce type d’expérience, vécues dans nos formations en présentiel, que nous avons voulu transposer dans nos formations en ligne.

Nos SPOC sont issus de notre expérience des MOOC

Mais ce n’est pas la première expérience que nous menons dans ce domaine.  Depuis des années, nous travaillons en ligne également.  Et puis, les MOOC sont arrivés.

Nous avons participé à de nombreux MOOC en tant qu’apprenants, mais aussi en tant que formateurs.

Par exemple, Marco Bertolini a conçu et animé les ateliers de mindmapping pour le MOOC ITyPA édtion 3.

Ce sont ces diverses expériences qui nous ont décidés à lancer SPOC en Stock.

Le nom du site ?  C’est un clin d’œil au 19e épisode des aventures de Tintin 🙂

Des projets à la pelle pour Spoc en Stock

Ces quatre premiers SPOC sont un début, vous l’avez compris.

Nous ne nous arrêterons pas en si bon chemin.

Dans les prochains jours et les prochaines semaines, nous vous informerons d’autres projets qui nous tiennent à cœur et que nous porterons ou que nous soutiendrons.

Restez vigilants 🙂

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
formation

Sondage : quelles formations pour cet été ?

Je voudrais savoir quelles formations vous intéressent pour cet été.  J’ai donc créé un petit sondage qui ne vous prendra que quelques minutes.

Avez-vous choisi votre formation ?

Source photo : Jeshu John – Designers Pics.

L’été, ce n’est pas seulement la période des vacances, des séjours à la plage ou des randonnées à la montagne.  C’est aussi une période propice à la découverte, à l’expérimentation, loin de la cohue et de la précipitation des jours de travail.

C’est donc le moment rêvé pour se former à de nouvelles pratiques, à de nouveaux outils, à de nouveaux modes de pensée.

Des formations et des ateliers pour juillet, août et septembre

Je vais organiser des formations pendant les mois de juillet et août ainsi qu’à la rentrée de septembre.  Mais avant de lancer les opérations – réservation de salles, création de cours en ligne, etc. – j’aimerais avoir votre avis.

Quelles formations souhaitez-vous pour les prochains mois, voire les prochaines semaines ?

J’ai rédigé une liste de formations et d’ateliers susceptibles d’être programmés en juillet, août et septembre.  Je la reprends dans le questionnaire ci-dessous.

Pouvez-vous répondre au questionnaire ?  Cela ne vous prendra que quelques minutes.  Mais de cette façon, je pourrai vous proposer des formations qui vous intéressent vraiment.

Merci d’avance pour votre collaboration,

Marco.

 Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
Médias sociaux

Formation : élaborez votre stratégie de marketing social

Etre sur les réseaux sociaux. Oui, mais pour quoi faire ? Etre comme tout le monde ? Ou élaborer une véritable stratégie de marketing social ? Cette formation vous donne les clés pour développer votre business via une forte identité numérique.

De nombreuses entreprises sont présentes sur les réseaux sociaux « parce qu’il faut y être ». Tout comme « il faut avoir un site web ». Sans se poser la question essentielle : « les réseaux sociaux, pour quoi faire » ?

En réalité, aujourd’hui, les réseaux sociaux sont un maillon essentiel, incontournable de toute présence sur Internet.  Ils font partie du processus de vente :

  • en attirant l’attention sur votre expertise,
  • en drainant du trafic vers votre site web,
  • en établissant une relation positive à long terme avec vos clients et prospects

Quels réseaux sociaux pour mon entreprise ?

Une formation pour définir votre stratégie de marketing sur les réseaux sociaux

Si vous n’êtes pas familiers des réseaux sociaux, vous vous posez sans doute encore beaucoup de questions :

  • comment intégrer ce marketing des réseaux sociaux dans le marketing global de mon entreprise ?
  • par où commencer ?
  • sur combien de médias sociaux mon entreprise doit-elle être présente ?
  • que faire sur ces différents médias et canaux de communication ?
  • comment mesurer l’impact de mes campagnes de marketing sur les réseaux sociaux ?
  • combien cela va-t-il me coûter ?
  • combien de temps dois-je y consacrer par jour ?
  • faut-il automatiser certaines procédures ?
  • dois-je sous-traiter tout ou partie de ce travail ?

Cette formation répondra à toutes ces questions et à bien d’autres encore.

Une formation en marketing social qui répond à vos questions

Notre formation répondra à toutes ces questions, de façon pratique.  A la fin de la journée, vous repartirez avec votre propre plan de marketing social :

  •  une analyse des objectifs de votre entreprise ou de votre campagne de marketing
  • une identification des canaux correspondants aux segments de votre public-cible
  • une description du type d’action à mener sur chaque réseau social 
  • des indicateurs-clés pour mesurer l’impact de vos différents canaux de communication
  • un plan de publication directement applicable

Programme de la formation

 1) Le matin : quels réseaux sociaux pour mon entreprise ?

  • Présentation du programme de la journée – (présentation interactive Prezi)
  • Brise-glace : le détective sur les réseaux sociaux (jeu de Thiagi
  • Typologie des réseaux sociaux : quels médias/réseaux pour qui ?  pour quoi faire ? – (présentation interactive Prezi)
  • Le Cercle d’Or : mon entreprise, ses valeurs, ses méthodes, ses produits et services – exercices par les participants avec le support visuel fourni par le formateur
  • La méthode Epure : Ecouter, Publier, Réagir (présentation interactive Prezi)

La méthode EPuRE

2) L’après-midi : Mise en place de votre plan de social marketing

  • Quelle stratégie pour quel objectif ? Cible, objectif, contenu, canal – exercice sous forme de tableau par les participants sous la supervision du formateur – travail individuel – mise en commun en plénière
  • Animer une campagne : quelques exemples et quelques outils – présentation Prezi
  • Planifier votre campagne : le calendrier éditorial
  • Comment mesurer le ROI de ma campagne : définir un indicateur – exercice par les participants pour compléter le tableau de gestion de campagne
  • Outils d’analyse statistiques : mesurer et adapter

Elaborer un plan de marketing social

Informations pratiques et inscription

Cette formation est organisée par AD Coaching

Date : le mercredi 17 juin 2015.

Horaire : de 9 à 17 heures.

Adresse : Hôtel Ibis, Chaussée Romaine, 572, à 1853, Bruxelles.

Prix :

  • Particuliers : 395 € tout compris
  • Indépendants et entreprises : 595 € HTVA

Transports – parking :
Autoroute : sortie 7 Expo – Chaussée Romaine
Métro 1A ROI BAUDOUIN
Bus L-BN 221-BS MADELON ou  EXPO ; 52 ESPLANADE
Tramway 23-81-84-89 HEYSEL
Train gare de BRUXELLES NORD

Repas : lunch et collations inclus.

Ne tardez pas : les places sont limitées !

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !