Catégories
Europe Travailler en Europe

Vers un « marché du travail » d’envergure mondiale

La mondialisation des « cerveaux »

Alors que la mondialisation économique gagne peu à peu du terrain, comme en témoigne l’ouverture progressive des frontières nationales, on observe un phénomène conjoint de « fuite des cerveaux ». On décrit traditionnellement ce processus comme étant l’expatriation volontaire des travailleurs qualifiés, voire très qualifiés, ces derniers souhaitant avant tout trouver des opportunités à la hauteur de leur talent ; et, en l’occurrence : ailleurs.

Un tel phénomène est symptomatique du « marché du travail » actuel. Ce dernier n’est  plus un espace relativement limité où se rencontrent offre et demande de travail national : c’est désormais un espace mondial – ou presque – où les multinationales vont à la rencontre des « cerveaux » de tout pays, et vice versa.

Face à cette réalité devenue prégnante, nul doute que l’immobilier a dû s’adapter, notamment pour encaisser la désertion et la surfréquentation de certaines zones géographiques à travers le monde.

L’immobilier mis à rude épreuve : la location de Rome à Barcelone, et au-delà…

La mondialisation du travail ne va pas sans une adaptation du marché immobilier à l’échelle mondiale. Car, bien sûr, si vous vous apprêtez à partir, comme des milliers d’individus, et que vous ne trouvez pas de location d’appartement à Rome, de location à Barcelone, ou ailleurs, selon où vous allez : comment pensez-vous vous en sortir ?

Aujourd’hui, les États ne peuvent donc plus se contenter de se regarder le nombril dans le cadre de la gestion des effectifs présents sur leurs territoires respectifs. Plus que jamais, ils doivent prendre en compte la réalité internationale du « marché du travail » actuel, et ainsi gérer les flux de personnes qui n’émanent pas seulement du tourisme. À terme, l’obtention d’une location d’appartement à Rome ou d’une location à Barcelone – pour reprendre les mêmes exemples que précédemment – ne devrait pas être une épreuve pour quiconque souhaite construire sa carrière professionnelle dans le pays adéquat.

Catégories
Europe Travailler en Europe

L’Allemagne recrute 65.000 travailleurs qualifiés !

Vous avez dit 65.000 travailleurs qualifiés ?

Oui, l’Allemagne recherche 65.000 travailleurs et comme elle ne peut les trouver chez elle, elle fait appel aux volontaires d’ailleurs…

 Pour quelle raison ?

Et bien il y a plusieurs raisons à cela :

  1. L’Allemagne est le premier pays exportateur au monde.  Et elle exporte davantage de biens manufacturés et de service à haute valeur ajoutée que de matières premières.
  2. L’Allemagne a développé une politique de protection des travailleurs et la récente crise économique a à peine affecté son taux de chômage alors que la plupart des pays d’Europe font toujours face à des chiffres du chômage élevés.
  3. La population allemande est vieillissante et bon nombre des « baby boomers » s’apprêtent à prendre leur retraite.  Le taux de naissance actuel est insuffisant pour remplacer ceux qui partent à la pension et le pays est donc contraint à faire appel à de la main d’oeuvre étrangère afin de maintenir son industrie gigantesque mais compétitive.

  

 Quels sont les types de travailleurs recherchés ?

Ce sont surtout des travailleurs de quatre secteurs :

  1. Informatique
  2. Sciences naturelles
  3. Mécanique
  4. Mathématiques

Quelles sont les procédures requises pour travailler en Allemagne ?

Pour les travailleurs issus des Etats-Membres de l’UE, il n’y a aucune procédure particulière : ils peuvent vivre et travailler en Allemagne sans permis de séjour et/ou de travail.  Pour les personnes venant de pays hors UE (Chinois, Indiens, Brésiliens, etc.), les autorités envisagent de mettre sur pied un permis spécifique calqué sur le modèle canadien.  Mais pour l’instant, on ne sait pas s’il s’agira de la fameuse « carte bleue » européenne ou d’un système maison…

Pour en savoir plus sur les visas et permis, visitez cette page.  Pour en savoir plus sur l’Allemagne, visitez le site du CIDAL, Centre d’Information et de Documentation sur l’Allemagne.

 

 Quelles sont les conditions de travail en Allemagne ?

En fait, les conditions de travail en Allemagne sont parmi les meilleures d’Europe :

  • Salaire : les salaires allemands sont parmi les plus élevés d’Europe.  Les travailleurs allemands sont très bien organisés et leurs syndicats négocient des augmentations de salaire chaque année.
  • Horaires : les Allemands travaillent rarement plus de 8 heures par jour et il est interdit de rester plus de 10 heures par jour sur son poste de travail.

 Quels sont les avantages et les inconvénients ?

Avec les salaires allemands, vous pouvez mener une vie plutôt confortable.  Les salaires allemands s’accompagnent souvent d’avantages extra-légaux tels que voiture de société, téléphone, ordinateur portable, assurances hospitalisation, etc.  Le système de protection sociale est très généreux et les taxes varient non seulement en fonction de votre salaire mais aussi de votre situation familiale (conjoint travaillant ou non, nombre d’enfants, etc.).

L’alimentation est souvent meilleure marché qu’en France par exemple, mais moins variée.  L’Allemagne accueillant la plus grande communauté turque d’Europe, vous pouvez trouver facilement de la nourriture halal. 

Le logement est plutôt bon marché comparé aux prix européens.  Le chauffage coûte un peu plus cher à l’unité qu’en Belgique ou en France, mais les installations allemandes étant plus récentes, elles consomment moins d’énergie.

 La plupart des villes allemandes disposent de nombreux espaces verts ainsi que d’infrastructures sportives et culturelles.

La langue, avec ses déclinaisons, est plutôt difficile, mais beaucoup d’Allemands parlent ou au moins comprennent  l’anglais.  Les Allemands, comme les Hollandais, ont plutôt tendance à être très directs.  Ils parlent aussi très fort : vous avez l’impression qu’ils sont toujours en train de vous gronder.  Non : ils parlent, tout simplement.  Pour des personnes d’origine latine ou asiatique, c’est un peu perturbant au début, mais on s’y fait après un moment…

En résumé on peut dire que travailler en Allemagne peut être une expérience riche et excitante pour un jeune travailleur qualifié.

Comment trouver ces emplois en Allemagne ?

Suite à une demande dans les commentaires, je vous donne quelques tuyaux supplémentaires :

Pour trouver un emploi dans n’importe quel pays de l’Espace Economique Européen, vous pouvez consulter le site Eures.

Si vous souhaitez travailler en Allemagne, mais que vous ne vous sentez pas encore tout à fait prêt, le programme européen Leonardo da Vinci peut vous aider à trouver un stage et vous octroyer une bourse pour financer votre voyage et votre séjour.

Enfin, les grands sites d’offres d’emploi (les job boards, en bon français) ont tous leur site en Allemagne :  StepStones et Monster, par exemple.