Catégories
DIMPA MOOCs

Webinaire DIMPA : pour tout savoir sur le MOOC

Vous avez entendu parler du MOOC DIMPA, mais vous voulez en savoir plus ? Vous avez bien raison ! Je vous propose donc un Webinaire DIMPA gratuit ce mercredi 2 décembre à 20h30.

Qu’est-ce que le MOOC DIMPA ?

Vous avez peut-être croisé une annonce pour le MOOC DIMPA au détour d’un réseau social. Ou vous avez lu l’article que lui a consacré le magazine en ligne Lettres numériques ?

Le MOOC DIMPA sur Lettres numériques

Un Webinaire DIMPA MOOC gratuit pour tout savoir

Lors de ce Webinaire DIMPA, je vous disais tout sur le MOOC et aussi sur les autres aspects moins connus de ce projet.

Vous pouvez visionner ce webinaire dans la vidéo suivante :

Un MOOC sur les technologies de publication

DIMPA est un acronyme anglais qui signifie « Technologies innovantes de publication pour tous« .

Il commence le lundi 7 décembre 2021 (ouverture officielle à 9 heures précises, heure de Paris).

Il dure six semaines et introduit les technologies suivantes :

  • le livre électronique et en particulier le format epub3
  • l’imprimé augmenté (les documents papier associés à la réalité virtuelle et augmentée
  • la réalité virtuelle : un monde qui n’existe que
  • la réalité augmentée
  • la vidéo interactive
  • la vidéo immersive ou 3D ou 360°

Vous pouvez en consulter le programme complet dans cette infographie interactive.

L’innovation pédagogique en lien avec le numérique

Des ressources gratuites et réutilisables

Mais DIMPA, ce n’est pas qu’un MOOC comme vous allez le découvrir pendant ce Webinaire DIMPA. Ce sont aussi :

  • des ressources publiées sous licences Creative Commons et que vous pouvez donc exploiter, modifier et redistribuer
  • des modèles réutilisables (de vidéos immersives et interactives, de créations en VR et AR, des livres au format epub, etc.)
  • des fiches explicatives qui vous indiquent, pas à pas, comment réaliser vous-même ces modèles ou les vôtres
  • des événements « live » : des conférences interactives sur les différentes technologies, une conférence sur notre méthodologie. Ces événements seront enregistrés et diffusés gratuitement sur différents supports (notre site Web, notre chaîne YouTube, des podcasts, etc.)
  • un guide méthodologique : un ouvrage au format epub dans lequel nous résumons notre expérience et dont vous pourrez vous inspirer pour votre propre projet numérique ou Erasmus+

Une certification européenne

Le MOOC comprends différents parcours comme je l’avais déjà indiqué dans cet article précédent. Pour chaque type de parcours, vous pouvez remporter un badge. Si vous complétez l’ensemble des parcours, vous remportez l’ensemble des badges mais aussi un certificat correspondant à un ECVET de niveau 4. C’est-à-dire une certification professionnelle correspondant à 25 heures d’études.

Inscription au Webinaire DIMPA

Inscrivez-vous ici pour le MOOC DIMPA.

Au plaisir de vous y rencontrer 😉


Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne.  Cette publication  n’engage que son auteur et la Commission n’est pas responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues.

Catégories
MOOC DYS Uncategorized

Mooc Dys : notre projet sélectionné par Erasmus+

Il y a quelques mois, je vous avais annoncé que le projet du MOOC Dys connaissait un nouveau souffle. Nous avions introduit un projet à l’Agence Erasmus + de Bruxelles avec 5 partenaires issus de pays différents de l’Union européenne.

Le MOOC Dys co-financé par le programme européen Erasmus Plus

Aujourd’hui, je peux vous annoncer officiellement la grande nouvelle : notre projet a été retenu par l’Agence nationale belge !

Il sera donc financé en partie par des fonds européens. Ceux-ci ne couvriront pas la totalité des frais engagés, mais constituent une base suffisante pour démarrer le projet.

Nous avons donc lancé la première activité du projet : une réunion des partenaires internationaux.

Les partenaires du MOOC Dys à Chalkis, Grèce, octobre 2017

Un projet, 6 partenaires pour un MOOC international et multilingue

Dès la confirmation par Bruxelles et la signature des contrats, nous avons organisé une première réunion avec l’ensemble des partenaires du projet. Nos représentants ont été accueillis à Chalkis, en Grèce.

Ces partenaires sont :

  • Logopsycom : Mons, Belgique.  Logopsycom est une entreprise qui réunit logopèdes (orthophonistes), médecins et psychologues.  Logopsycom est chargé de la gestion générale du projet européen.  C’est d’ailleurs Bérenger Dupont qui nous avait suggéré de présenter notre MOOC  aux instances européennes et nous a fait profiter de sa solide expérience des projets Erasmus.
  • KEDDY : Chalkis, Grèce.  KEDDY est un service du Ministère de l’Education nationale qui accompagne les étudiants présentant des troubles d’apprentissage.  C’est également KEDDY qui a accueilli la première réunion des partenaires internationaux.  KEDDY est également en charge du plan de qualité du projet.
  • CIVIFORM : Cividale del Friuli, Italie.  Civiform est un centre de formation régional qui propose des formations tant aux adultes qu’aux adolescents.  Dans le projet de MOOC Dys, Civiform est en charge du syllabus, c’est-à-dire du contenu et de sa structuration.
  • REDE DLBC : Lisbonne, Portugal.  Une association-coupole qui rassemble 153 institutions publiques, associatives et privées.  La REDE DLBC est responsable de l’exploitation du projet.  Dans le jargon européen, cela signifie qu’elle va veiller à ce que les résultats du MOOC soient transférés tant aux institutions européennes qu’à tous ceux qui voudraient reprendre notre matériel pour une exploitation.
  • Université de Pitesti, Roumanie.  La faculté de psychologie de cette université veille à la qualité pédagogique des ressources que nous allons créer dans le cadre de ce MOOC.  Elle va aussi travailler sur les possibilités de certification du MOOC.
  • Formation 3.0 : Paris, France.  Organisme de formation, nous allons nous charger à la fois de la communication et de la mise en ligne du MOOC.  Un nouveau site web et une plateforme de partage des ressources sont également au programme 😉  Nous allons également créer une page Facebook et un compte Twitter pour alimenter les conversations avec les parents et les enseignants.

Couverture de la page Facebook

Le MOOC sera donc conçu et animé, simultanément, en 6 langues,  à la mi-octobre 2018:

  • français
  • anglais
  • italien
  • portugais
  • grec
  • roumain

Un MOOC 100% gratuit et des ressources libres sous licences Creative Commons

Contrairement à certaines rumeurs qui circulent déjà sur le Web, l’accès au MOOC sera évidemment 100 % gratuit.

Toutes les ressources pédagogiques conçues par les partenaires de ce MOOC seront disponibles et réutilisables dans le cadre des Licences Creative Commons.

Cela signifie que parents, professeurs, professionnels ou les jeunes présentant des troubles « dys » pourront réutiliser tout ce matériel pour leurs propres projets, conférences, animations en classe, articles de blog, etc.

Un MOOC 100 % participatif et collaboratif

Comme annoncé dans mes articles précédents, ce MOOC sera participatif et collaboratif.

Début 2018, nous allons solliciter votre collaboration pour constituer des comités d’usager.  Ces comités nous aideront à créer un programme pertinent.  A évaluer la qualité des ressources.  A alimenter par leurs témoignages les contenus de ce MOOC qui se veut à la fois utile et le reflet des réalités de terrain.

Ce MOOC sera également collaboratif, car nous allons utiliser une plateforme qui vous permettra de participer activement à la création de contenus, par vos témoignages écrits, filmés (à vos smartphones !) ou enregistrés.  Ou tout autre mode d’expression que vous jugerez utile.

Je vous reparlerai bientôt de cette plateforme et des possibilités pédagogiques ouvertes qu’elle offre à une équipe aussi diverse et internationale que la nôtre.

Un MOOC en trois parties pour mieux répondre aux besoins

D’ores et déjà, je peux vous brosser les grandes lignes de la structure de ce MOOC.   Nous nous proposons de créer une formation en trois grandes parties :

  • un corps commun, destiné à tous : qu’est-ce que les troubles dys ?  Quelles sont leurs différences avec d’autres troubles parfois associés ?  Etc.
  • un module spécifique pour les parents : comment aider mon enfant à réussir à l’école ?  Comment faciliter sa vie quotidienne ?  Où trouver les aides et les ressources ? Etc.
  • un module spécifique pour les enseignants et professionnels : comment intégrer les enfants présentant des troubles d’apprentissage dans ma classe ?  Quelles ressources utiliser ?  Quels sont les aménagements raisonnables que je peux mettre en place ?  Etc.

Au moment où j’écris ce billet de blog, plus de 1.000 personnes se sont déjà inscrites à notre newsletter.  Vous aussi, vous pouvez vous inscrire dès maintenant pour être informé.e ou mieux, pour participer 😉

Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne.

Cette publication (communication) n’engage que son auteur et la Commission n’est pas responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues.

Catégories
MOOC DYS MOOCs

MOOC Dys : une première édition en 2018 ?

Le MOOC Dys est un projet qui dormait dans mes cartons depuis deux ans.  Un message sur Twitter est venu le réveiller.  Aujourd’hui, le MOOC Dys est un projet européen qui associe divers publics à travers une collaboration internationale.

Le réveil d’un MOOC en sommeil

Il y a un peu plus de deux ans, je lançais l’idée d’un MOOC sur les troubles de type « Dys »: dyslexie, dyspraxie, dysgraphie, etc. Un MOOC, c’est-à-dire une formation en ligne gratuite et ouverte à tous.

Vous étiez d’ailleurs nombreux à avoir répondu à mon sondage avec beaucoup d’intérêt.  Et puis, l’idée a dormi dans les cartons pendant tout ce temps.

Ou plutôt, elle est restée tapie dans un coin de ma mémoire, attendant l’occasion propice, l’événement déclencheur pour se matérialiser.

Cet événement a eu lieu.  Il a pris la forme sympathique d’un message sur Twitter.  Ce message émanait de Bérenger Dupont, spécialiste en projets européens de  l’entreprise  Trajectoire à Mons, en Belgique.  Bérenger me  demandait où en était le projet.

Les Dys aussi veulent participer

Un MOOC soutenu par un projet européen Erasmus+

Au fil de la discussion, nous avons décidé de reprendre le MOOC Dys là où il était et d’en faire un projet européen dans le cadre d’Erasmus +.

Ce projet, nous allons le soumettre au jury d’Erasmus à la fin du mois de mars 2017.  Nous avons déjà trouvé des partenaires, établi une ligne du temps, dégagé des priorités.  Nous aurons la réponse de la Cellule en charge d’Erasmus en septembre 2017.

Et nous comptons lancer la première édition du MOOC en septembre 2018.  Un MOOC multilingue et qui propose plusieurs parcours de formation.

Les Dys aussi ont envie d’apprendre !

Un MOOC porté par toutes les personnes concernées

Mais comme je l’ai annoncé depuis le début, je souhaite que ce projet soit le vôtre.  Celui des :

  • enfants, adolescents et adultes confrontés à ce type de trouble
  • parents qui luttent chaque jour pour aider leurs enfants et leur assurer une intégration satisfaisante à l’école et dans la vie professionnelle
  • enseignants qui rencontrent des élèves en difficulté et qui ne sont pas toujours bien outillés pour répondre aux défis qu’ils posent
  • professionnels de l’éducation ou de l’accompagnement scolaire en recherche d’outils ou de relais pour faire passer les bonnes informations

C’est pourquoi nous prévoyons un MOOC à niveaux multiples : avec un tronc commun mais aussi avec des propositions de parcours différents selon que vous appartenez plutôt à l’un ou l’autre de ces publics.

Les Dys ont aussi besoin d’explorer

Un MOOC interactif et participatif sur les troubles de l’apprentissage

Dès le départ, notre volonté est d’associer au maximum les participants de ce MOOC.  Et ce à deux niveaux :

  •   à l’évolution du projet à travers un Comité des Participants
  • à la co-création des contenus à travers des outils collaboratifs

Un Comité des Participants pour nourrir le projet de MOOC

C’est pourquoi nous allons constituer dans les prochaines semaines un Comité des Participants dans lequel nous inviterons des personnes intéressées par la problématique.  Le rôle de ce Comité des Participants sera de nous donner un feedback sur l’évolution du projet, de le  nourrir par la réflexion, le témoignage, les suggestions de contenus et de médias.

Troubles d’apprentissage scolaire

Une participation de tous pour des apprentissages réels et durables

Outre les parcours différenciés pour les différents types de public, nous voulons metre en place des outils qui permettent aux participants de contribuer à la création de contenus.

Pour cela, nous allons mettre en ligne :

  • des outils collaboratifs pour poster des photos, des vidéos, des témoignages écrits ou sonores
  • des tutoriels pour vous montrer comment faire pour créer et partager vos contributions
  • des fils de discussion pour que vous puissiez échanger sur le projet, vos expériences, votre expertise

Participez au MOOC Dys

Vous voulez :

  • être tenu au courant de l’évolution du projet
  • devenir membre du Comité des Participants
  • contribuer aux contenus du MOOC Dys
  • apprendre de nouvelles choses sur les troubles Dys
  • partager votre expérience et/ou votre expertise

Si ce n’est déjà fait, inscrivez-vous sur notre liste Mooc Dys : c’est gratuit et ça ne prend que quelques minutes.

Vos données sont traitées de manière confidentielle.  Nous ne les cédons ni ne les transmettons à des tiers.  Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Catégories
Ingénierie de la formation

eLearning, MOOC, SPOC & Compagnie : quelques éclaircissements sur la formation numérique

 

Ce mercredi 15 février 2017, j’ai eu le plaisir de présenter un petit exposé pour clarifier différentes notions liées à la formation à distance.  C’était au Café numérique de Bruxelles.  Voici la présentation Prezi que j’y ai utilisée, transformée en vidéo sur Youtube.

e-Learning, SPOC, MOOC, Social Learning ou MicroLearning.  Les acronymes et autres expressions plus ou moins traduites de l’anglais ne manquent pas dans le secteur de la formation digitale.  Il y en a même trop : pour le néophyte, il y a de quoi se perdre.

Le Café numérique de Bruxelles m’a donc proposé de donner un petit exposé pour aider à clarifier toutes ces notions.

eLearning, MOOC, SPOC & Compagnie : sortir du labyrinthe !

Sortir du labyrinthe de l’incompréhension et de la crainte face à des concepts inconnus : tel était l’objectif de ma présentation.

Pour cela, j’ai fait un peu de storytelling : j’ai utilisé Marcel, un personnage fictif confronté au labyrinthe des propositions d’experts.

La formation et le numérique : quelques éclaircissements

Dans cette présentation, je passe en revue les notions suivantes :

  • Présentiel : la formation telle qu’on la connaît depuis toujours, y compris sur les bancs de l’école
  • Présentiel enrichi : le présentiel qui exploite les ressources locales et les ressources sur le web
  • Blended Learning ou formation mixte ou encore formation hybride
  • Formation à distance dont j’ai illustré l’histoire dans cet autre article
  • e-Learning ou apprentissage en ligne que je distingue également dans cet article
  • MOOC ou Massive Open OnLine Course avec l’exemple du MOOC ITyPA dont j’ai eu le plaisir d’être un partenaire lors de la troisième édition
  • COOC ou Corporate Open Online Course avec l’exemple du MOOC sur le SEPA de BNP Paribas
  • SPOC ou Small Private Online Course avec l’exemple de Créez votre cours en ligne de Spoc en Stock
  • MOOC et SPOC : quelles différences entre ces deux modes d’apprentissage (basé sur l’infographie que je vous proposais dans cet article de Spoc en Stock)
  • Mobile Learning ou la formation sur les tablettes et les smartphones
  • Micro-Learning ou un apprentissage sous forme de séquences très courtes, généralement distribué sur les tablettes et smartphones
  • Social Learning : l’apprentissage social, en groupe, en ligne ou hors-ligne

Une présentation Prezi pour comprendre la formation numérique

Vous pouvez également visionner la présentation Prezi que j’ai utilisée pour cet exposé.

Ou télécharger les diapositives de cette présentation au format PDF sur SlideShare :

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
formation en ligne Uncategorized

SPOC et MOOC : quel intérêt pour les DRH ?

Quel intérêt les Directions des Ressources Humaines ont-elles à analyser la participation à un MOOC ou à un SPOC ?  Cet intérêt est multiple : car, à l’heure où le recrutement coûte de plus en plus cher, l’observation d’un participant à un module d’elearning peut vous en apprendre plus sur son profil professionnel que n’importe quel test ou assessment…

Durant le MOOC ITyPA3 ou les SPOC que j’ai organisés, j’ai pu observer le comportement des participants.

MOOC et SPOC : des outils efficaces pour repérer les profils intéressants !

Et j’en tire une conclusion qui devrait intéresser chaque DRH de la planète : la façon dont un participant d’un MOOC ou d’un SPOC se comporte vous en apprend davantage sur son profil et son potentiel professionnel que n’importe quelle batterie de tests ou même qu’une coûteuse séance d’assessment

J’ai résumé mes observations dans une mindmap Mindjet que voici (et que vous pouvez télécharger depuis ma page perso Biggerplate) :

Repérer les bons profils RH via les MOOC et SPOC

Vous pouvez aussi télécharger une version PDF de cette carte.

Le leadership : des comportements qui crèvent les yeux

Difficile de repérer les vrais leaders à partir d’une batterie de tests ou d’un assessment.  Mais lors d’un MOOC ou d’un SPOC, les comportements spécifiques des leaders crèvent les yeux…

Car certains participants se démarquent immédiatement.

Des participants qui se démarquent

La proactivité, un comportement autonome et hyperactif

Certains apprenants se distinguent par un très haut niveau de proactivité.  Ce sont ceux qui :

  • ont toujours terminé leurs exercices ou rendu leur travaux avant la deadline
  • qui demandent à ouvrir la section suivante plus tôt car ils veulent avancer
  • posent des questions qui anticipent sur la matière suivante
  • prennent des initiatives, comme la création d’un groupe sur Facebook, par exemple
  • proposent de nouveaux exercices, des ressources inédites

Les influenceurs, des leaders qui inspirent

Une autre catégorie d’apprenants se distingue par leur influence sur les autres participants.  Je les appelle les « influenceurs », car ils ont le don d’influencer le comportement des autres, de les entraîner vers de nouvelles activités  sans forcer.  Ce sont ceux qui :

  • entraînent les autres à entamer une activité
  • leur remontent le moral quand ils ont une baisse d’énergie
  • prennent naturellement la direction d’un groupe, sans avoir l’air d’y toucher
  • donnent du sens à une action collective
  • ou qui orientent le sens d’une activité (les « hackers »)

Des leaders positifs

Les animateurs ou facilitateurs

Ce sont ceux qui, par leur partage incessant et leur présence rassurante, aident les autres à avancer dans leur parcours d’apprentissage.  Et donc ceux qui :

  • partagent des ressources inédites qu’ils ont trouvées hors du cours
  • donnent des trucs et astuces pour aller plus vite, pour découvrir de nouvelles connaissances, pour expérimenter de nouvelles applications
  • rassurent les autres et les tirent vers le haut quand ils rencontrent des obstacles techniques ou ne comprennent pas un nouveau concept.

Repérer les candidats qui démontrent de vraies compétences IT

Certains participants démontrent de vraies compétences IT dès le départ :

  • ils comprennent immédiatement l’environnement
  • ils naviguent facilement dans l’interface
  • ils utilisent de nouveaux logiciels et applications de manière intuitive
  • ils peuvent aider les autres à naviguer sur la plateforme ou à utiliser un logiciel ou une application

Repérer l’autonomie de l’apprentissage

En matière d’autonomie d’apprentissage, certains participants se démarquent aussi très rapidement par leur capacité à comprendre l’environnement d’apprentissage et à se l’approprier.

Capacité à apprendre seul

Ils sont capables d’apprendre de manière autonome, par eux-mêmes, sans aide extérieure et à utiliser, voire à détourner les ressources mises à leur disposition.

A l’heure où le monde évolue à la vitesse de la lumière, la capacité des collaborateurs à apprendre tout au long de la vie constitue un avantage compétitif sans prix…

Persévérance et respect des consignes

Dans son livre Comment les enfants réussissent, Paul Tough insiste particulièrement sur la persévérance : c’est cette qualité, plus que l’intelligence ou la rapidité de pensée, qui prévoit le mieux le succès d’un enfant à l’école et de l’adulte qu’il deviendra plus tard.

Il est donc important de repérer aussi les participants qui :

  • vont jusqu’au bout de la formation, quelles que soient les difficultés qu’ils rencontrent
  • ceux qui visitent systématiquement la rubrique « Pour aller plus loin », une rubrique facultative qui permet d’approfondir la thématique de la semaine ou du sujet
  • respectent, voire anticipent les deadlines (dates limites de remise des travaux, par exemple)
  • respectent les consignes, ce qui n’est pas toujours le cas des plus intelligents d’entre eux : mais la qualité prépondérante recherchée chez un candidat à un poste, ce n’est pas toujours l’intelligence, ce peut être aussi la sociabilité, la résistance au stress, le respect des consignes, etc.

Un exemple concret : les participants du SPOC « Créez votre cours en ligne »

Les compétences que j’ai listées ci-dessus sont toutes des compétences généralistes, transversales.  Elle peuvent concerner toutes les professions et tous les secteurs.

Mais qu’en est-il de compétences professionnelles plus spécifiques ?

L’attitude et les compétences des participants d’un SPOC o u d’un MOOC par rapport au contenu de celui-ci peut vous en apprendre beaucoup sur leur potentiel professionnel.

Créateur et animateur du SPOC « Créez votre cours en ligne » j’ai pu observer chacun des participants pendant les 5 semaines que dure cette formation en ligne.  Et j’ai pu observer quels étaient les profils de ces futurs formateurs en e-learning.

Les qualités de pédagogues

J’ai pu, par exemple, identifier très rapidement ceux et celles qui disposent de vraies qualités de pédagogues :

  • Ceux qui peuvent identifier très vite et avec pertinence les besoins de leurs public
  • qui peuvent imaginer des solutions innovantes et performantes
  • qui  peuvent séquencer une formation pour en faire un dispositif progressif
  • qui peuvent réaliser des supports de formation efficaces
  • qui peuvent mettre en ligne un module clair, navigable et pertinent

Les compétences techniques

J’ai pu aussi repérer ceux qui présentent de réelles compétences techniques, qui comprennent rapidement comment fonctionne une plateforme.

Qui sont capables d’utiliser un nouveau logiciel pour créer un support de formation pertinent par rapport à la compétence ou à la connaissance à acquérir.

Les qualités de communicateur

Et, last but not least, celles et ceux qui s’expriment clairement et qui peuvent le faire sur des médias différents en comprenant le code et la grammaire particuliers à chacun.

Qui sont capables de faire passer leurs messages tant par du texte que de la vidéo, des cartes mentales ou des infographies, par exemple.

Conclusion : MOOC et SPOC, des outils particulièrement performants pour identifier les meilleurs profils RH

Ma conclusion est évidente à la lecture de ce qui précède.  Par la richesse et la variété des informations que le comportement des participants aux formations en ligne fourni aux observateurs, les SPOC et les MOOC se révèlent un outil incontournable des RH à l’avenir.

Leur coût peut être amorti rapidement si un cabinet conseil RH est spécialisé dans un secteur particulier.  Un MOOC ou un SPOC correspondant  ce secteur leur permettra d’identifier en quelques semaines des profils qui correspondront de manière idéale aux besoins de leurs clients.

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

 

Catégories
E-learning Uncategorized

Mooc, spoc, elearning, foad, social learning : les tendances sur Google

Les MOOC sont sollicités en France, je crois que ça n’a échappé à personne.  Et ailleurs : est-on aussi intéressé par ce thème ?  Et qu’en est-il d’autres mots attachés à la formation à distance ?  Je me suis servi de Google Trends pour voir quelles étaient les recherches sur les mots : MOOC, SPOC, elearning, foad et social learning.  Attention : surprises !

Google Trends n’est pas un outil scientifique de sondage, mais le nombre de recherches sur un mot en particulier, donne une image assez fidèle de l’intérêt des Internautes et donc, des grandes tendances sur le Net.

Qu’est-ce qui intéresse les Internautes dans la formation à distance ?

J’ai voulu savoir quelles sont les domaines de la formation à distance qui intéressent vraiment les Internautes.  Non seulement en France mais aussi dans le monde entier, aux Etats-Unis, au Royaume Uni et en Inde.

Quels termes de recherche pour l’elearning ?

J’ai donc choisi 5 mots-clés qui illustrent la formation à distance :

  • elearning
  • MOOC
  • SPOC
  • FOAD
  • social learning

J’ai aussi tenté des recherches avec « e-learning » et « blended learning ».  Les différences entre e-learning et  elearning ne sont pas significatives.  On arrive au même résultat à 2 % près.  « Blended learning » ne montre que des résultats dérisoires (de 1 à 7 quel que soit le pays.)  « Formation hybride » récolte 0 % même en France !

La formation à distance dans tous les pays

Qu’en est-il de la formation à distance dans le monde ?  Quels mots-clés liés à l’e-learning et à ses modalités les internautes de la planète recherchent-ils ?

Les recherches au niveau mondial

Ici, pas vraiment de surprise : l’elearning connaît un succès croissant.  Et depuis quelques années, les MOOC lui ont emboîté le pas.  Ce qui m’étonne le plus dans ce graphique, c’est le taux à peu près constant de « Social learning« , alors que j’avais l’impression que ce terme n’était apparu que très récemment dans le vocabulaire de la formation.  Il faudrait pouvoir vérifier que le même terme ne recouvre pas des réalités différentes.

Vérification avec Google Books Ngram Viewer

J’ai voulu en avoir le cœur net (c’est le cas de le dire) et d’utiliser un autre outil  de Google pour vérifier si le terme social learning pouvait recouvrir autre chose.  J’ai donc utilisé un autre outil Google moins connu mais tout aussi bluffant : Ngram Viewer.  Ce dernier est une collection de bases de donnée de contenus de livres.  Plus de 15 millions d’entre eux ont ainsi été scannés et traduits en bases de données à ce jour.

La recherche « social learning » de 1500 à 2008 réserve quelques surprises :

Le social learning à travers les âges

« MOOC » fait son apparition au début des années 2.000 ce qui est déjà surprenant.  Mais Social Learning connaît une progression extraordinaire depuis le milieu des années 1930.

Un clic sur le lien qui renvoie à la période 1500 à 1963 (eh oui !) nous éclaire immédiatement :

Résutats de recherche sur social learning

Le « social learning » dont il est question ici est bien l’apprentissage social, l’apprentissage de la socialisation ou par les pairs.

Le terme ne nous sera donc pas très utile dans notre recherche.

La formation à distance en France

Et en France ?  Suit-on pas à pas l’évolution mondiale des recherches sur ces termes ?

Pas vraiment…

La formation à distance en France

Pas besoin d’épaisses lunettes pour se rendre compte qu’en France, ce sont les recherches sur les MOOC qui l’emportent largement !

MOOC a été recherché 100 fois en février 2016 contre 9 fois pour l’elearning et 17 pour la FOAD.  Le malheureux SPOC a été recherché une fois…

Les Français s’intéressent donc plus aux Mooc que le reste de la planète.

Qu’en est-il aux USA, patrie de naissance des MOOC ?

Les recherches américaines sur l’elearning

Ici, c’est un peu la surprise : les Américains s’intéressent de moins en moins aux MOOC! 

L’après-MOOC aux Etats-Unis ?

Contrairement à ce qui se passe pour la France, les recherches sur le mot-clé  MOOC n’a jamais dépassé les recherches sur elearning aux Etats-Unis.   Je ne compte pas Social learning pour les raisons évoquées plus haut.  Mais les recherches sur le mot-clé MOOC ont commencé à décliner à la mi-année 2014.

Il est vrai qu’on peut trouver dans la presse américaine de nombreux articles traitant de la déception face aux espoirs placés dans les MOOC ou, au contraire, les nouvelles formes d’apprentissage issues de ceux-ci.  Ainsi que les inégalités qui se creusent entre les universités qui peuvent s’offrir ce type de dispositif et celles qui n’en ont pas les moyens, toutes situations que décrit cet article intitulé State of the Mooc 2016.

La recherche de mots-clés sur l’e-learning au Royaume-Uni

J’ai aussi exploré les recherches Google sur les mêmes mots-clés au Royaume Uni.  Que recherchent les Britanniques en matière de formation à distance ?

Recherches en formation à distance au Royaume Uni

Autre surprise : le elearning se porte plutôt bien dans les recherches des Internautes britanniques.  Mieux que les MOOC qui bénéficient d’à peine un tiers des recherches sur l’elearning.  Alors que la plateforme anglais Future Learn attire toujours plus d’étudiants… de l’étranger !

Je ne compte pas le social learning ici non plus, toujours pour les mêmes raisons.

Récapitulons : une comparaison internationale

J’ai tout rassemblé dans un graphique unique et interactif créé avec infogr.am pour vous faciliter la tâche : cliquez sur l’image et vous pouvez visualiser tous les résultats dans le même graphique interactif.

Toutes les tendances en un graphique

Quels sont les pays où l’e-learning connaît la plus forte croissance ?

Quels sont les pays dans le monde où l’industrie de l’elearning connaît la plus forte croissance ?

J’ai repris un article du magazine en ligne elearning industry et j’ai tiré le graphique suivant de leurs statistiques de croissance pour 2015.

Croissance annuelle de l’elearning

Une nouvelle surprise : aucun des pays analysés précédemment ne s’y retrouve.  C’est en Asie et dans les pays émergents d’Europe de l’Est que l’elearning connaît la croissance la plus forte.

On peut peut-être y voir plusieurs raisons.  Sans doute le manque d’infrastructures académiques par rapport à des populations en forte croissance (Inde, Malaisie…) et une large préférence pour les études techniques et scientifiques, champ totalement délaissé par notre jeunesse qui se rue massivement vers les sciences humaines.

Conclusion : le mot-clé est « diversité »

La conclusion qu’on peut tirer de cette recherche – qui n’a rien de scientifique, mais qui montre certaines tendances – est sans doute l’extrême diversité de l’intérêt pour l’elearning et ses modalités.

Alors que la France connaît un engouement sans précédent pour les MOOC, il semble que l’intérêt des Américains commence à s’essouffler ou à se focaliser déjà sur l’après-MOOC.  Au Royaume Uni, les deux mots-clés ont toujours la cote.

Mais la grande leçon, c’est que la croissance de l’industrie se passe ailleurs…  Il est peut-être temps d’investir davantage dans la formation de nos jeunes, en particulier, dans les formations liées aux TICE…

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

 

Catégories
spoc Uncategorized

MOOC versus SPOC choisissez votre e-learning à la carte

Je résume dans cet article les enseignements tirés de mon expérience de Mooceur ainsi que de celle de formateur-fondateur de SPOC en Stock.  Si comparaison n’est pas raison, j’ai pensé que cette réflexion – que je mène d’abord pour moi-même – pouvait en aider d’autres à y voir plus clair entre ces deux dispositifs de formation en ligne.

Quelle est la différence entre un MOOC et un SPOC ?  Tout d’abord, y a-t-il une différence ?

Ayant participé à plusieurs dizaines de MOOC en français et en anglais en tant qu’apprenant, ayant été formateur dans un MOOC francophone – la troisième édition du MOOC ITyPA – et venant de terminer la partie « cours » d’un SPOC sur la création de cours en ligne, j’ai voulu faire un peu le point sur mon expérience.  D’abord pour moi-même.  Et ensuite, j’ai souhaité partager le fruit de ma réflexion.

Etant très visuel, j’ai travaillé sur base d’une infographie que j’ai créée et que je partage également avec vous.

Moins d’opposition que de complémentarité entre MOOC et SPOC

Dans cette infographie, je compare plusieurs catégories appartenant à la fois aux MOOC et aux SPOC.  Comme toujours, les oppositions dans ce type d’exercice sont plus marquées que dans la réalité.

Comparaison MOOC versus SPOC

Dans la réalité, certaines pratiques se rapprochent : par exemple, certains MOOC travaillent aussi sur un projet personnel.  Mais ce dernier sera corrigé par les pairs et non par les formateurs, pour une raison évidente : la quantité d’étudiants est trop importante pour que les formateurs puissent tout corriger…

Rendez-vous sur SPOC en Stock pour lire la suite de cet article et télécharger cette infographie au format PDF.

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événement !

 

Catégories
mooc MOOCs

Webinaire : Mooc – Révolution de l’apprentissage en ligne ?

Les organisateurs du Sommet mondial Mémoire et Apprentissage m’ont invité à parlé des MOOC. Voici le webinaire que j’ai eu le plaisir d’animer le samedi 7 novembre dernier.

Les MOOC constituent-ils une véritable révolution de l’apprentissage ?

C’est la question qui était posée par les organisateurs du Sommet Mondial de la Mémoire et de l’Apprentissage qui se déroulait du 2 au 7 novembre dernier.  Je clôturais la série de webinaires avec ce thème des MOOC.

Voici la vidéo de l’événement :

J’ai utilisé l’application en ligne Bunkr pour réaliser la présentation : une application dont je vous reparlerai très bientôt.

Un webinaire autour des MOOC et de l’apprentissage en ligne

Je ne me suis pas contenté de parler des MOOC lors de ce webinaire.  J’ai voulu replacer les MOOC dans le contexte historique de la formation en ligne.

J’ai donc retracé d’abord l’historique de la formation à distance que j’ai illustrée d’une ligne du temps réalisée avec XMind 7 Beta.

Ensuite, j’ai expliqué la définition des MOOC à l’aide d’une carte mentale et j’ai illustré l’offre des MOOC avec différents graphiques Infogram.

J’ai aussi expliqué les distinctions entre xMOOC et de cMOOC avec une carte double-bulle avant de clarifier des notions telles que COOC, SPOC, Blended Learning, Social Learning, etc.

J’ai dès lors  passé en revue quelques avantages des MOOC et la critique qui leur est adressée.  J’ai aussi abordé l’avenir des MOOC et de l’apprentissage dans une rubrique  intitulée « Les MOOC, et après ?« .

J’ai terminé la présentation par quelques conseils pour les personnes qui souhaitent étudier en ligne.

Et nous avons conclu le webinaire par une séance de questions-réponses très intéressantes qui font d’ailleurs partie de la vidéo ci-dessus.

J’espère que ce webinaire aura apporté quelques éclaircissements sur les MOOC et la formation à distance d’hier et d’aujourd’hui.

Qu »en pensez-vous ?

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
formation en ligne

Spoc en Stock: des parcours de formation en ligne collaboratifs

Nous venons de lancer Spoc en Stock : derrière ce nom un peu étrange se profilent des SPOC, des parcours de formation en ligne, interactifs et collaboratifs.  Je vous décris ce projet en détail dans l’article qui suit.

Certains d’entre vous l’ont déjà visité : nous l’avons mis en ligne il y a environ deux semaine.  Il s’appelle Spoc en Stock et c’est un site web de promotion de formations en ligne.

Un site web pour vous former en ligne

SPOC en Stock : des formations collaboratives et interactives en ligne

Un SPOC, c’est un Small Private Online Course :

  • un Cours de Taille limitée : quelques dizaines de participants tout au plus ; parfois, avec un prérequis, parfois sans
  • un Cours en Ligne : c’est donc de la FOAD ou de l’e-learning
  •  un Cours Privé : vous devez donc vous inscrire et verser un droit d’inscription (ou non) pour vous inscrire

Mais pour SPOC en STOCK, un SPOC c’est bien plus que ça.

Voyez la vidéo ci-dessous pour en savoir plus :

Consultez la page SPOC ? pour en savoir plus sur notre conception d’une formation en ligne.

Spoc en Stock : 4 SPOC en 2015… pour commencer

Pour le démarrage de SPOC en Stock, nous lançons 4 formations collaboratives et interactives.  Ces formations sont basées sur un projet (de présentation ou de formation).  Elles comprennent :

  • des tutoriels vidéo
  • du texte
  • des éléments multimédias : carte mentales, images, son, liens vers d’autres sites, etc.
  • des classes virtuelles : une fois par semaine un des formateurs à rendez-vous avec vous pour approfondir un thème, expliquer une difficulté ou un point théorique, etc.
  • des travaux de groupe
  • des échanges sur les forums et les réseaux sociaux
  • du tutorat : les formateurs vous suivent individuellement et répondent à vos questions ou à vos problèmes
  • une heure de consultation gratuite sur votre projet individuel

SPOC : Créez des présentations captivantes avec le Storytelling

Le Storytelling, c’est l’art de raconter des histoires.  Nous vous proposons une formation originale qui rassemble les principes de trois disciplines liées au storytelling.  L’objectif de cette formation : vous donner des techniques pour concevoir une présentation efficace, qui entraîne l’adhésion de votre public.

Storytelling visuel pour vos présentations

  1. le storytelling : les principes de la narration, les éléments qui font que votre histoire retienne l’attention et l’adhésion d votre public.  Comment utiliser les « appels à l’action » pour mobiliser votre public ?
  2. le storytelling visuel : comment renforcer le pouvoir des mots par l’image ?  Comment choisir les images qui parlent à vos interlocuteurs ?  Quels sont les principes d’une bonne communication visuelle ?
  3. le storytelling digital : Internet et le numérique vous offrent des outils exceptionnels pour créer vos histoires, les enrichir, les animer.  Nous les passerons en revue et vous apprendrez comment utiliser des outils comme Infogram pour illustrer vos présentations

Au terme de cette formation, vous serez capables de concevoir une présentation avec un support visuel digital ou non.  Vous disposerez d’un projet de présentation prêt à être traduit sur n’importe quel support.

Cliquez sur le lien pour en savoir plus sur cette formation en Storytelling pour présentations.

SPOC : Créez des présentations captivantes avec Prezi

Vous savez déjà comment structurer une présentation ?  Vous avez déjà un projet de formation ?  Ou pas ?

Mais vous souhaitez passer à autre chose qu’à ce bon vieux Powerpoint qui ne surprend plus personne ?

Notre SPOC vous apportera tous les éléments nécessaires pour réaliser une présentation percutante avec Prezi.

Devenez un expert Prezi

En trois semaines, vous serez un expert en Prezi.  Vous pourrez

  • choisir votre modèle et votre structure
  • personnaliser votre présentation
  • y insérer du texte, des images, de la vidéo, des symboles, des flèches, des structures, du son, etc.
  • intégrer votre présentation dans un site web
  • co-éditer votre présentation à distance en temps réel
  • présenter votre Prezi en ligne y compris à des personnes qui n’ont pas de compte
  • télécharger une copie hors-ligne de votre Prezi ou une version PDF
  • et beaucoup d’autres choses…

A la fin de la formation, vous disposerez d’une présentation Prezi prête à être montrée au monde entier.  Et bien sûr, comme pour chacun de nos spoc, vous bénéficierez d’une heure de consultance gratuite sur votre présentation.

Découvrez ici notre spoc pour devenir un expert en présentation avec Prezi.

SPOC : Mindmapping collaboratif pour Formateurs et Enseignants

Vous êtes coach, enseignant ou formateur ?  Et vous souhaitez intégrer le mindmapping dans votre pratique pédagogique ?  Alors, ce SPOC est vraiment pour vous !

Mindmapping collaboratif

En cinq semaines vous aller :

  • maîtriser les principes du mindmapping
  • découvrir les spécificités du mindmapping collaboratif
  • appliquer le mindmapping à votre pratique pédagogique : créer des cours ou des formations,
  • créer des présentations pour vos étudiants ou vos apprenants
  • utiliser le mindmapping collaboratif en présentiel
  • utiliser le mindmapping collaboratif à distance
  • utiliser les mindmaps pour des travaux de groupes
  • etc.

Découvrez ici notre SPOC de Mindmapping collaboratif pour Formateurs et Enseignants.

SPOC: Formez en ligne

Et enfin, last but not least, notre spoc pour faire de vous un formateur en ligne.

En cinq semaines, apprenez comment traduire en formation en ligne, le meilleur de vos formations en présentiel.

Formez en ligne

Que vous soyez formateur chevronné, candidat-formateur, instituteur ou coach, vous pourrez ajouter une dimension essentielle à votre pratique pédagogique, celle de la distance.

Vous apprendrez donc :

  • les principes de la formation en ligne (FOAD, elearning)
  • à définir le public-cible de votre formation
  • à analyser les besoins de votre public
  • à déterminer les objectifs de votre formation
  • à traduire ces objectifs en séquences de formation
  • à déterminer quels outils et méthodes pédagogiques rencontrent le mieux vos objectifs pour chaque séquence
  • comment utiliser le multimédia pour mieux engager vos apprenants
  • comment mettre vos cours en ligne
  • comment évaluer votre formation en ligne
  • etc.

Découvrez ici notre SPOC Formez en ligne.

Spoc en Stock : des formations collaborative issus de notre expérience de formateurs et des MOOC

Nos SPOC sont issus de notre expérience de formateurs

Nous sommes trois formateurs : Marco Bertolini, Bernard Lamailloux et Nik Suziana Nik Salleh.

L’équipe de Spoc en Stock

Tous les trois nous avons une longue et riche expérience de formateur, que ce soit en présentiel, en hybride ou en ligne.  Et tous les trois nous aimons les formations actives, participatives.  Celles qui engagent les participants, qui leur font vivre de nouvelles expériences.  Le tout dans le plaisir et la bonne humeur.  Bernard a d’ailleurs écrit un livre magistral sur le sujet.

C’est ce type d’expérience, vécues dans nos formations en présentiel, que nous avons voulu transposer dans nos formations en ligne.

Nos SPOC sont issus de notre expérience des MOOC

Mais ce n’est pas la première expérience que nous menons dans ce domaine.  Depuis des années, nous travaillons en ligne également.  Et puis, les MOOC sont arrivés.

Nous avons participé à de nombreux MOOC en tant qu’apprenants, mais aussi en tant que formateurs.

Par exemple, Marco Bertolini a conçu et animé les ateliers de mindmapping pour le MOOC ITyPA édtion 3.

Ce sont ces diverses expériences qui nous ont décidés à lancer SPOC en Stock.

Le nom du site ?  C’est un clin d’œil au 19e épisode des aventures de Tintin 🙂

Des projets à la pelle pour Spoc en Stock

Ces quatre premiers SPOC sont un début, vous l’avez compris.

Nous ne nous arrêterons pas en si bon chemin.

Dans les prochains jours et les prochaines semaines, nous vous informerons d’autres projets qui nous tiennent à cœur et que nous porterons ou que nous soutiendrons.

Restez vigilants 🙂

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
MOOC DYS MOOCs

Projet MOOC dys : les résultats du sondage. Et puis après ?

Le sondage sur le projet de MOOC Dys a été un succès.  Je vous en donne ici les principaux résultats.  Mais après, que se passera-t-il ?  Ca va surtout dépendre de vous !

Après avoir eu des échanges avec des parents d’ados qui fréquentent mes formations pour étudiants et qui présentent des troubles « dys », j’ai eu l’idée d’un MOOC: un court ouvert, massif et ouvert à tous sans condition d’âge ni de diplôme.

 Un MOOC dys qui aiderait les parents, les enseignants et les intervenants professionnels confrontés aux enfants et adolescents présentant ces troubles.  Un MOOC qui, in fine, aiderait ces enfants eux-même par une meilleure prise en compte de leurs besoins spécifiques en milieu scolaire.

J’ai donc lancé sur Facebook et sur ce blog, un sondage afin de savoir s’il existait un intérêt pour ce type d’initiative.  J’ai reçu 390 questionnaires complétés en moins de 10 jours

Et le plus remarquable, ce n’est pas le nombre, mais la qualité de ces réponses !

 Un MOOC Dys qui vous intéresse beaucoup !

La première question que je posais dans ce questionnaire était :

« Etes-vous intéressé par la création d’un MOOC sur les troubles dys pour aider les parents et les enseignants dans l’accompagnement de leurs enfants ? »

Les réponses s’étagent comme ceci :

Intérêt pour un MOOC Dys

Une écrasante majorité d’entre-vous on répondu qu’ils (elles) étaient très intéressé(e)s par un MOOC sur les troubles dys : 84,28 % !

Voici un aperçu des statistiques de ces réponses :

Statistiques intérêt pour un MOOC dys

Deux questionnaires ne portaient pas de réponse à cette question, les pourcentages sont donc calculés sur 388 réponses.

Plus de 84 % de « très intéressés« , c’est énorme !  Si on y ajoute les « assez intéressés« , cela représente plus de 97 % de personnes qui sont favorables à cette initiative.

Je m’attendais à ce que ce projet intéresse les gens, mais pas à ce point !

Suivi scolaire, outils informatiques : des thématiques qui vous parlent

J’ai aussi ajouté une question sur les thématiques qui vous intéresseraient dans le cadre de ce MOOC.  Que devrions-nous aborder ?  Et avez-vous des propositions d’autres thématiques à nous faire ?

Pour cette question, les répondants pouvaient répondre à une ou plusieurs question, nous faire des suggestions ou non.

Thématiques à traiter dans ce MOOC dys

Sans surprise, « Accompagner les enfants et adolescents dys dans leur parcours scolaire » arrive en tête avec 359 réponses sur 390, ce qui nous donne un résultat de 92,05 % !

L’importance des outils informatiques dans la réussite scolaire n’a pas échappé aux répondants, puisqu’ils sont 330 à solliciter cette thématique, soit 84,62 %.

Par contre, je suis un peu étonné que seuls 62,31 % des répondants souhaitent aborder la question du dépistage précoce de ces troubles chez l’enfant.  J’avoue que je m’attendais à plus d’enthousiasme pour cette problématique.

Enfin, la question « autre » était une question ouverte et plus de 25 % des participants ont répondu à cette question, souvent en proposant des contenus parfois très précis, parfois des thématiques plus globales.  Cela va du besoin d’information générale à un livre de référence ou un outil spécifique pour l’accompagnement à la maison.  Le dépouillement de ces propositions mériterait un article à part.

Financement du MOOC : le crowdfunding encore mal connu ?

La question suivante abordait la question du financement de ce MOOC.  L’idée de base étant que ce MOOC soit conçu, financé et réalisé par et pour les personnes concernées.

A la question « Seriez-vous d’accord de participer au financement de ce projet via un crowdfunding (dons de personnes intéressées via Internet) ? », les réponses se répartissent de la façon suivante :

Etes-vous prêt à financer le MOOC Dys ?

 Ils sont 98 répondants à se déclarer d’accord de participer au financement du MOOC via une campagne de crowdfunding, soit 25,13 %.  Ils sont 78, soit un peu plus de 20 % à dire non à la participation au financement.  Mais surtout, ils sont 214, soit près de 55 % à répondre « Je ne sais pas.« 

Mon intuition me dit que, dans ce dernier groupe, nombreux sont celles et ceux qui ne savent pas en quoi consiste une telle campagne.  Je suis persuadé qu’une bonne partie de ce groupe de répondants répondrait favorablement si on lui expliquait clairement les tenants et les aboutissants du crowdfunding.

Les informations sur la suite du projet

La dernière question posée concernait l’information sur la suite du projet : souhaitez-vous être informé(e) de l’évolution du projet ?  Nous avons récolté 274 adresse e-mail utilisables (certaines ont été mal encodées et n’ont pu être importée dans notre liste MailChimp).

Ces personnes recevront donc régulièrement de l’information sur les suites de cette idée et bientôt de ce projet.

Car je crois qu’il ne fait plus de doute qu’il y a un intérêt pour un MOOC sur les troubles dys…

Les prochaines étapes :

1. Rassembler un comité de pilotage 

Je l’ai dit d’emblée : je souhaite que ce MOOC ne soit  pas une opération « Top Down » mais un projet « Bottom UP« .  Autrement dit, je voudrais que tout parte des bénéficiaires : que ce soit les parents, les enseignants, les intervenants et les ados dys eux-mêmes qui soient à la base des orientations de ce projet.

Je voudrais aussi qu’ils puissent intervenir dans ce MOOC : souvent, dans ce type d’initiative, on n’entend que les experts qui parlent de et sur les personnes dys.  Ils sont évidemment les bienvenus dans ce projet, mais je voudrais aussi qu’ils ne monopolisent pas la parole.  Je suis convaincu qu’un message de pair à pair est nettement plus efficace qu’un message d’expert à novice.  Que l’exemple de personnes, adultes et adolescents, qui vivent ce trouble au quotidien et s’en sortent dans leurs études ou leur vie professionnelle, est bien plus fort qu’une parole d’expert.

C’est pourquoi, je souhaite rassembler un « comité de pilotage » du projet, dans lequels parents, ados, enseignants, accompagnants, etc. auront tous leur mot à dire et leur angle de vue représenté dans le MOOC.

2. Prendre un accord avec un éditeur de MOOCs

 Une autre étape sera de se mettre d’accord avec un éditeur de MOOC.

Il faut s’assurer que cette plateforme puisse offrir une équipe et des moyens techniques suffisants pour réaliser ce projet et le porter jusqu’au bout.

Ce type d’opérateur existe en France et j’ai déjà eu plusieurs contacts avec plusieurs d’entre eux, soit par mon activité au sein d’ITyPA, soit par mes publications, dont ce blog.

3. Organiser la campagne de Crowdfunding et rechercher des sponsors

 Enfin, il faut aussi penser « finances » et envisager de lancer une campagne de recherche de fonds.  Je pense que ce MOOC peut être largement financé par une campagne de crowdfunding qui prend tout son sens au regard de la philosophie de ce projet : un MOOC par et pour les dys.

Mais cela n’exclut pas la recherche de sponsoring ou de mécénat.  Une entreprise française a déjà pris contact avec moi et s’est déclarée intéressée par le projet.  D’autres pistes de financement doivent aussi être explorées, comme celles des aides publiques ou d’agences spécialisées.

Je pense qu’on peut raisonnablement penser à lancer le comité de pilotage et la campagne de crowdfunding avant la fin de cette année.  Et le début de la réalisation du MOOC en fin du premier trimestre 2015.

D’ici-là, toutes les suggestions et les bonnes volontés sont les bienvenues !  Si vous aussi vous souhaitez être informé(e) de l’évolution de ce projet abonnez-vous à cette lettre d’information spéciale MOOC Dys.

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !