Catégories
Logiciels Médias sociaux Outils Test

Le Scoop it nouvelle version : de l’ergonomie avant toute chose

Evidemment, c’est une pauvre paraphrase de Verlaine…

Mais, elle reflète bien le parti pris de la nouvelle version de Scoop it, mon outil de curation préféré.

Pas de révolution de fond,  mais une révision de l’ensemble de l’outil du point de vue de la lisibilité et de l’ergonomie.

Petit tour du propriétaire…

Scoop it est un outil de « curation« .  D’après Wikipedia francophone, à l’article Curation de contenu : « pratique qui consiste à sélectionner, éditer et partager les contenus les plus pertinents du Web pour une requête ou un sujet donné« .

Logo Scoop it !

Ca me paraît plutôt bien résumé.  Scoop it permet en effet, et ce en quelques clics, de partager, d’illustrer et de commenter les contenus du web qui vous paraissent les plus pertinents pour votre communauté.

J’utilise Scoop it depuis quelques mois et je dois dire que j’en suis plus que satisfait.  Il m’a permis plusieurs choses :

  • simplifier la gestion des médias sociaux
  • rencontrer des personnes intéressantes
  • augmenter le trafic vers mes blogs et sites

Simplifier la gestion des médias sociaux 

Scoop it vous permet, simplement en cochant des boîtes, de choisir le média sur lequel vous allez publier votre contenu.  La liste est impressionnante : vers vos pages perso et d’entreprise Facebook ; sur Twitter ; vers Pinterest ; sur Google+ ; sur Stumble Upon ; pour les pros, sur Linked’In et un groupe sur le même média ; pour les blogueurs sur WordPress (vous voyez d’ailleurs apparaître depuis quelques jours des articles Scoop it sur ce blog) ; sur Tumblr et enfin sur deux médias qui ne sont pas encore très connus en France : App.net (une sorte de Facebook payant et garanti sans exploitation de vos données personnelle) et Buffer, qui est lui-même un outil de partage sur les médias sociaux…

Rencontrer des personnes intéressantes 

Scoop it est de plus en plus utilisé par des producteurs de contenus web, par des animateurs, des formateurs, des enseignants, des graphistes, des journalistes, etc.  Vous suivez leur « topics » sur Scoop it et ils suivent les vôtres.  Des échanges qui m’ont permis de découvrir des personnes intéressantes, qui partagent les mêmes passions, parfois les mêmes points de vue, parfois non.  Mais qui constituent un véritable réseau d’échange.

Augmenter le trafic vers mes blogs et sites

J’examine les statistiques de mes blogs et sites tous les jours.  Et depuis que j’utilise Scoop it, je constate une augmentation significative.  Depuis mars dernier, le nombre de visiteurs mensuels de ce blog a été presque multiplié par trois : de 8.934 en mars à 20.330 en novembre.  Scoop it n’est pas le seul élément qui a permis ce décollage.  Je crois qu’une utilisation plus judicieuse des principes du SEO, une publication plus régulière, une notoriété qui commence à s’établir dans le milieu de la formation y sont sans doute pour beaucoup.  Mais je constate que Scoop it vient en seconde place derrière les moteurs de recherche dans les dispositifs qui orientent les visiteurs vers mon blog.

Voici les statistiques du blog depuis le 12 septembre dernier jusqu’à aujourd’hui.  Scoop it arrive en deuxième position, derrière les moteurs de recherche.  Facebook, Twitter, Linked In et Netvibes sont derrière.  (Cliquez sur l’image pour l’agrandir).

Statistiques du blog de septembre à décembre 2012

Scoop it se décline en trois versions.  La version gratuite vous permet d’envoyer immédiatement vos messages sur tous ces médias tandis que les versions Pro et Business offrent des fonctionnalités supplémentaires comme la programmation des envois à des heures décalées, des statistiques très précises sur vos lecteurs, ceux qui partagent (rescoopent), etc.  La version Pro donne la possibilité d’éditer les contenus avec un éditeur de texte, incluant les caractères gras, souligné, italique et l’inclusion d’hyper-liens.  La version Business permet entre autre de personnaliser l’environnement selon sa marque et de gérer plusieurs comptes simultanément.

Une nouvelle version pour après la fin du monde

Avec beaucoup d’humour, l’équipe de Scoop it présente sa nouvelle version de cette façon :

« Nous sommes conscient qu’il sera de plus en plus difficile de publier vos messages professionnels après l’apocalypse, car nous devrons affronter des conditions incroyables telles que coupures d’électricité généralisée, mentalité de bandes et chaos général » déclare Guillaume Decugis, CEO et fondateur de Scoop it.  « Nous croyons que, parce que le monde tel que nous le connaissons est en feu, professionnels et chefs d’entreprises ne devraient pas être découragés de poursuivre normalement leurs affaires, voire, de constater l’accélération de leur croissance. »

Quelles sont les nouvelles caractéristiques de cette nouvelle version ?

Surtout une plus grande lisibilité et une meilleure ergonomie.  Dès l’origine, Scoop it se présente comme un outil de curation particulièrement élégant.  Mais les récentes modifications renforcent encore la lisibilité des données.

Un exemple : la présentation de votre profil.  Le fond grisé permet une lisibilité accrue des contenus.  Les statistiques placées sur la gauche en-dessous de votre photo sont nettement plus lisibles qu’auparavant.  (Cliquez sur l’image pour l’agrandir).

Profil scoop it : une meilleure lisibilité

L’onglet « My Scoops » permet un affichage des scoops (contenus partagés) quel que soit le topic : même principe que l’affichage des « pins » quelque soit le « board » dans Pinterest.

L’onglet « My Community » affiche le tableau de tous les membres de votre communauté.

Le tableau de bord dashboard – a lui aussi été revu : il peut afficher les « scoops« , les « topics » ou les membres de votre communauté.  A droite, apparaissent les notifications.  C’est un fil d’actualité où vous retrouvez les personnes qui vous suivent, les commentaires, les « thanks » ou remerciement, l’équivalent des « likes » sur Facebook.  (Cliquez sur l’image pour l’agrandir).

Tableau de bord Scoop it – affichage desTopics et des Notifications

Ce sont ici les topics que je suis et à droite les notifications.  Beaucoup plus claires et lisibles qu’elles ne l’étaient dans l’ancienne version.

Partager du nouveau contenu web

Pour créer un nouveau scoop – c’est-à-dire pour partager du contenu web – il existe à présent deux méthodes.

Je peux utiliser le « bookmarklet« , un lien que j’insère dans la barre de menu de mon navigateur.  Il suffit alors de cliquer sur le lien lorsque je trouve une page intéressante.  Scoop it affiche le menu qui me permet d’éditer ce contenu.  Ou je peux utiliser la nouvelle commande « New Scoop » qui apparaît à présent dans le menu supérieur de Scoop it.

Par exemple, ici, j’ai voulu partager une page web sur la pédagogie ouverte.  J’ai cliqué sur le lien « scoop it » de ma barre de menu – tout en haut à gauche de l’image – et Scoop it m’a ouvert le menu d’édition.   (Cliquez sur l’image pour l’agrandir).

Menu Scoop it – pour éditer du nouveau contenu web

Ce nouveau menu apparaît sous la forme d’une fenêtre à  droite de mon écran.  Au-dessus, le nom du topic dans lequel je souhaite publier ce contenu: Revolution in Education.

Vous pouvez ensuite paramétrer l’image : conserver celle proposée, en choisir une autre sur la page web éditée ou télécharger votre propre image.  Vous pouvez la dimensionner et la placer à gauche, au centre ou à droite de votre « topic« .

L’éditeur de texte vous permet d’ajouter votre propre texte – « insight » – à votre topic.  Il faut la version Pro pour les caractères enrichis et l’inclusion de lien, mais la version gratuite vous permet déjà beaucoup de choses.

Scoop it – menu éditer du nouveau contenu web – options de partage

Si je descends le long de ce menu, Scoop it me propose des options de partage – share – sur les différents médias sociaux.  Deux cadres de texte ouverts me permettent d’ajouter un commentaire pour Twitter et Facebook.  Je ne me suis pas fatigué, j’ai repris le même texte pour Facebook que pour mon « insight », mais je ne suis pas toujours aussi paresseux…

Menu Scoop it – ajout de mots-clés

L’onglet « Options avancées » vous propose deux choses : la programmation de la publication à une date ou une heure décalée, uniquement disponible dans la version business.  Et, surtout, la possibilité d’entrer des mots-clés destinés aux moteurs de recherche pour donner plus de visibilité à votre topic.

Et voici le résultat publié sur mon Scoop it Revolution in Education (Cliquez sur l’image pour l’agrandir) :

Scoop it – topic publié

Tous ces menus ont été revus et corrigés en vue de la lisibilité et de l’ergonomie de ce fantastique outil de curation qu’est Scoop it : pari tenu.  Tous ces menus sont plus lisibles et accessibles que jamais.

Et vous ?  Quelle est votre expérience ?  Pratiquez-vous aussi la curation de contenu ?  Quel outil utilisez-vous ?  En êtes-vous satisfait ?

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
Gestion du temps Logiciels Outils

Mural.ly : créez des murs sur la toile

Comment utiliser un tableau avec des post-it quand plusieurs membres travaillent à domicile ?  Ou en déplacements réguliers ?

Ou effectuer un brainstorming à plusieurs implantations sans que cela coûte les yeux de la tête en logistique ?

Avec son interface intuitive et ses possibilités gigantesques, Mural.ly pourrait bien être la solution !

Les logiciels en ligne gratuits et légers semblent bien devenir une tendance lourde de l’internet 2.0.

Après easel.ly pour l’infographie facile et infogr.am pour le datajournalism à la portée de tous, voici mural.ly : un mur virtuel sur lequel vous allez pouvoir « coller » une multitude de choses intéressantes!

Voici une image de mon premier essai avec cette application aussi légère qu’intuitive.

Un principe ultra-simple !

Ce n’est pas un chef d’oeuvre, j’en conviens, mais cela permet de comprendre le principe, ultra-simple : des objets que l’on déplace d’un simple cliquer-glisser et que l’on colore ou complète à volonté.

Post it, images, zones de texte, flèches, cercles, pictogrammes, dessins, liens et contenus web divers, tout se traite de la même manière, simple et intuitive.

L’image de Dilibert est en réalité un lien vers une vidéo Youtube.

Les fanatiques du tableau ou de la planche de liège vont pouvoir s’en donner à coeur joie !

Mais ce n’est pas tout : car Mural.ly est collaboratif : vous pouvez inviter vos amis ou collaborateurs à venir consulter et éditer votre tableau.   Ce qui pour les personnes qui travaillent à domicile ou en déplacements fréquents peut s’avérer un outil vraiment intéressant.

C’est extrêmement simple : il suffit de cliquer sur l’icone avec la silhouette humaine dans le menu du haut et une fenêtre de dialogue s’ouvre.  Il suffit d’entrer les adresses mail de vos collaborateurs et un petit message d’invitation.  Cliquez sur « Send invites » et c’est parti !

Des tableaux pour tous les usages

Mais l’intérêt de ce mural.ly ne s’arrête pas là : ce qui en fait un outil vraiment polyvalent, c’est la diversité des tableaux de base.

Un menu « Spaces » ouvre différents fonds d’un simple clic : depuis le calendrier perpétuel à la cible en passant par diverses feuilles quadrillées.  Planche de liège, mais aussi base de brainstorming.  Ou encore « Business Model » et « Empathy Maps » pour les entreprises.  Avion pour planifier vos voyages ou encore liste de cases fléchées pour la résolution de problèmes.

Des documents en provenance de Twitter, des vidéos de Youtube ou de Vimeo, des présentations PowerPoint, des images Flikr, tout ou presque peut trouver place en quelques clics et devenir disponible pour votre équipe ou le monde entier.

Car un menu vous permet aussi de décider de la diffusion de votre message : privé, public ou accessible via un lien distribué par mail.

Un outil simple, intuitif et très très prometteur !

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
Internet Logiciels Outils

Créez des infographies de qualité pro avec easel.ly !

Comment créer des infographies de qualité professionnelle ?  Les logiciels coûtent cher.  Ils sont compliqués.  Et je ne suis pas doué en dessin !

Easel.ly, un programme entièrement en ligne vient combler cette lacune.

C’est encore une version bêta, mais elle est très prometteuse.

L’environnement du site easel.ly rappelle énormément celui de Prezi pour ceux qui connaissent ce fantastique outil de présentation.

Un espace de travail dans lequel on vient glisser les éléments au fur et à mesure qu’on en a besoin.

L’espace de travail

Les vhèmes ou thèmes visuels

En haut à gauche de l’espace, les « Vhemes » sont les thèmes visuels.  Cela peut être des cartes de géographie, un homme habillé, des bulles, un graphe en histogrammes.  Pour l’instant, ils ne sont pas encore très nombreux, mais le site promet de nouveaux motifs pour bientôt !

Les « Vhemes »

Mais on peut également partir de rien (from scratch, comme le dit l’expression anglaise, car easel.ly ne parle que l’anglais pour l’instant).

Différents arrières-plans (backgrounds)

Dans ce cas, on peut choisir entre différents arrières-plans : comme tous les objets du site, il suffit de cliquer et glisser le fond sélectionné sur l’espace de travail.

Arrière-plan

Vous pouvez ensuite choisir des objets dans les différentes rubriques – transport, people, nature, banner, pool, etc. – et les cliquer-glisser de la même façon.  Vous pouvez aussi ajouter des formes – flèches, doubles flèches, rectangles, info-bulles, etc.  Tout est repositionnable.  Vous pouvez également modifier la couleur de ces formes.  Et adapter leur taille au format souhaité.

Un premier essai concluant

Vous pouvez également afficher une grille afin de placer vos éléments de façon régulière sur l’arrière-plan.

Vous avez aussi le choix entre trois types de texte : titre, en-tête de paragraphe et corps du texte.  Vous combinez le tout en cliquant-glissant, vous sauvegardez et vous obtenez une belle infographie.  J’ai mis moins de dix minutes pour réaliser le tableau ultra-simple ci-dessous.  Mon premier essai avec ce programme en ligne.

Premier essai

Des infographies complexes en toute simplicité

Mais avec un peu de pratique, vous serez capable de créer des choses aussi complexes que l’infographie ci-dessous :

Exemple d’infographie

Donc, rendez-vous sur easel.ly et bon travail 😉

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
Apprendre à apprendre Apprentissage précoce Mind Mapping Outils Pédagogie

Pourquoi le Mindmapping est-il si efficace pour étudier ?

Pourquoi dit-on que le Mindmapping peut aider les étudiants ?  Est-ce vraiment si efficace ?  Et si oui, pourquoi ? A ces questions, on peut répondre sans hésitation : OUI, le Mindmapping est une méthode efficace pour étudier.

La vue : le sens dominant d’une majorité de personnes

Une étude de Linda Kreger Silverman, Docteur en psychologie de l’Université du Colorado,  menée sur 750 élèves, a démontré qu’environ 30% d’entre eux utilisaient fortement le canal visuel-spatial, 25 % d’entre eux utilisaient principalement le canal auditif-séquentiel, et 45% utilisent les deux ensemble.  Parmi ceux-ci, 30% utilisent plutôt le canal visuel-spatial et 15%, plutôt le canal auditif-séquentiel.

Ce qui veut dire que l’enseignement actuel, basé principalement sur les mots, répond  vraiment aux besoins de 25% de la population scolaire!

Répartition des canaux sensoriels dominants

Une méthode qui sollicite tous nos sens !

Le Mindmapping est une des rares méthodes qui réconcilient nos deux hémisphères cérébraux et qui sollicitent autant de sens en même temps : avec sa structure en arbre, ses couleurs, ses images, sa disposition spatiale encourage l’utilisation du canal visuel-spatial.

Par son utilisation de mots-clés, d’associations et de relations entre les concepts stimule également l’utilisation du canal auditif et de l’intelligence verbale.

Lorsque vous dessinez une carte ou que vous suivez ses branches avec votre doigt, vous utilisez votre mémoire corporelle (kynétique).  (Voir à ce sujet mon article sur les intelligences multiples de Howard Gardner).

L’association, le maître-mot du mindmapping

Le Mindmapping  utilise aussi le principal mode  de fonctionnement de notre cerveau :  l’association.

Nous associons sans cesse des émotions et des souvenirs, des événements entre eux, etc.  Votre mémoire fonctionne par association, en créant des liens entre les nouvelles notions et celles qui sont déjà acquises.  C’est ainsi que vous construisez votre savoir : en liant du neuf avec de l’ancien.

Réconciliez la synthèse et l’analyse

Le mindmapping sollicite à la fois votre esprit de synthèse par sa vue globale, en un coup d’oeil, d’une situation, d’un problème, d’un concept, etc.  Il stimule votre faculté d’analyse par ses détails, les différentes parties de ses structures, les liens entre les différentes parties de la carte.

Par l’utilisation d’une structure très marquée, très hiérarchisée, ainsi qu’aux mots-clés, il fait appel à votre cerveau gauche, le cerveau rationnel, séquentiel, celui de la logique et des chiffres.

Par son utilisation des couleurs, des dessins, il sollicite votre cerveau droit, celui de l’intuition, de la sensibilité, de l’émotion et du sens esthétique.

La mobilisation de divers groupes de neurones

C’est l’utilisation de toutes ces propriétés qui fait du mindmapping un outil si puissant de compréhension et de mémorisation.

En un mot, si le mindmapping est si efficace, c’est parce qu’il sollicite les différentes parties de notre cerveau et leurs façons différentes de fonctionner, en association, en collaboration.

Et ce à un niveau que peu d’autres techniques abordent.

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

50.9686775.824968
Catégories
Apprentissage des langues Langues Mind Mapping Modèles Outils

Modèle gratuit néerlandais : l’accord des adjectifs

Comment expliquer simplement, de manière visuelle l’accord des adjectifs en néerlandais ?

J’ai utilisé XMind – tiens, comme c’est étrange ! – pour réaliser cette map.  La structure est un arbre logique droit.

C’est un modèle gratuit.  En cliquant sur l’image ci-dessous vous accédez à un fichier PDF téléchargeable et imprimable.

La carte explique l’accord des adjectifs

1. L’épithète

Au singulier :

– L’adjectif prend la terminaison « e » si le mot auquel il se rapporte est  féminin et au masculin.

– Il prend la terminaison « e » si le mot auquel il se rapporte est neutre sauf s’il est précédé de een, geen, d’aucun mot (rien), de weinig ou de veel.

Au pluriel :

– Il prend toujours la terminaison « e« .

2. L’attribut :

– Il est toujours invariable.

Bon travail !

Si vous aussi vous voulez travailler avec XMind, téléchargez  gratuitement la version française ici.

Catégories
Ateliers E-learning Entreprise formation Logiciels Mind Mapping Outils

Gérer son temps : une formation avec GTD et Personal Brain

Il y a quelque temps, je vous avais parlé de la méthode GTD (Getting Things Done), de David Allen.  Cette méthode, aux principes simples mais d’autant plus efficaces, a valu une notoriété mondiale à son auteur, surnommé le « gourou de la productivité« .

Parce que ceux qui l’utilisent gagnent du temps, travaillent mieux et surtout, oublient le stress lié aux choses à moitié faites…

Cela vous tente ?

Alors inscrivez-vous à la formation que j’organise chez Accortise le 28 avril de 9 à 16h30 !

Je gère mon temps avec GTD et Personal Brain

Nous y découvrirons ensemble :

  1. Les principes de la méthode GTD
  2. Le logiciel Personal Brain
  3. La mise en place de votre système personnalisé de gestion du temps

Une formation pratique axée sur :

  • vos besoins
  • votre situation personnelle
  • la maîtrise de vos informations personnelles ET professionnelles
  • la mise en place d’outils concrets de gestion de vos actions
  • le suivi du flux de travail
  • la maîtrise de vos différents projets
  • l’identification des tâches à accomplir
  • l’établissement des priorités
  • la gestion efficace de votre agenda
  • un système de rappel qui ne vous laisse plus rien oublier
  • des outils simples et accessibles partout où vous êtes

Retrouvez la maîtrise de vos actions et de votre temps !

Laissez le syndrome To-Do lists aux autres et confiez la gestion de vos actions à un système simple et fiable !

Le syndrome To-Do list

Nous connaissons tous des personnes atteintes du syndrome To Do lists :

  • Elles se précipitent sur leur ordinateur dès le matin
  • elles s’épuisent à vite effectuer les premières tâches
  • elles reportent les suivantes au lendemain ou au surlendemain
  • elles se découragent devant la quantité ingérable de tâches non-effectuées au bout de la semaine
  • elles gâchent leur week-end à culpabiliser à cause du travail à moitié fait
  • et elles recommencent la saga infernale dès le lundi suivant…

J’ai l’air de me moquer ?  Je sais de quoi je parle : je suis passé par là aussi !

Les tâches qui ne sont pas confiées à un système fiable encombrent votre mémoire et engendrent un stress rapidement insupportable !  A terme, ce type de pression engendre de l’épuisement, voire du burn out, ce stade où vos réserves physiques sont épuisées…

GTD et Personal Brain

Personal Brain est un logiciel de mindmapping dynamique.  Il est l’outil idéal pour centraliser des informations, les gérer, les échanger.  Il gère aussi les calendriers comme personne…

C’est pourquoi David Allen lui-même a choisi Personal Brain comme logiciel principal de gestion des tâches et des informations pour sa méthode GTD.

Personal Brain est unique :  sa simplicité, alliée à sa dimension dynamique et à sa puissance de stockage en font un outil rêvé pour ceux qui veulent gérer leur temps et leurs projets sans entrer dans des programmes habituellement réservés aux ingénieurs.

Si comme moi vous êtes plutôt du genre intuitif, que vous aimez le concret et les applications qui vous facilitent la vie, vous allez adorer Personal Brain !

Les entreprises qui utilisent les logiciels de mindmapping estiment gagner entre 4 et 6 heures par semaine par personnes.  Je vous garantis qu’avec la combinaison GTD + Personal Brain, vous allez gagner beaucoup plus : vous allez gagner en productivité et en confort de vie !



Catégories
concept map formation Mind Mapping Outils Pédagogie

12 bonnes raisons d’utiliser XMind en formation

Vous êtes formateur ?  Enseignant ?  Vous avez une charge de cours ?  Vous êtes responsable de formation au sein de votre entreprise ?

Et vous êtes à la recherche d’outils performants pour gagner du temps, être plus efficace, mieux communiquer…

Nous en sommes tous là !

XMind pour vous faciliter la vie !

Sauf que…  J’utilise XMind pour me faciliter la vie ! Et depuis :

  • je gagne du temps
  • je suis plus créatif
  • je suis plus organisé
  • j’ai des outils de communication, interpersonnelle ou pour m’adresser à un groupe
  • je conçois des formations plus adaptées à mes différents publics
  • je partage mes outils en ligne
  • j’évalue plus facilement les résultats de mes actions
  • Etc.

Une présentation Slideshare pour vous convaincre

Je ne vais pas vous faire languir plus longtemps : jetez un coup d’oeil sur cette présentation et vous aussi vous serez convaincu !

Voici 12 bonnes raisons d’utiliser cet outil fabuleux qu’est XMind en formation :

(pour voir la présentation en grand format, cliquez sur Menu dansle coin inférieur gauche et ensuite sur View Fullscreen).

Convaincu ?  Téléchargez le logiciel gratuitement en cliquant ici !

Envie de modèles gratuits pour l’enseignement des langues : cliquez ici pour des mindmaps et concept maps sur l’apprentissage des langues : français, italien, anglais et néerlandais.

Cliquez ici pour d’autres modèles gratuits sur le vocabulaire néerlandais.

Bonne découverte ! 😉

Catégories
Logiciels Mind Mapping Outils

Outils visuels : mindmap ou concept map ?

Vous avez sans doute déjà entendu les mots « outils visuels« , « visual thinking« , « mindmapping« , « concept map« …  Mais savez-vous exactement ce que recouvrent ces termes ?

Voici quelques précisions qui peuvent vous aider…

L’expression « Visual Thinking » part du postulat que nous comprenons et retenons mieux ce que nous voyons, en particulier, les associations d’images et de mots.

On utilise pour cela des outils visuels, tels le mindmapping ou les concept maps.  Il existe d’autres outils visuels comme les diagrammes de Gantt – qui servent à visualiser les séquences d’un projet, par exemple – ou les diagrammes d’Euler – vous vous souvenez, les ensembles, en math ? (Cliquez ici pour quelques exemples de ces diagrammes).

Je n’aborderai dans ce billet que deux outils visuels particuliers : la mindmap – ou encore, carte heuristique, mentale, cognitive – et la concept map.

Une vision superficielle pourrait laisser croire qu’elles sont similaires et interchangeables.

Il n’en est rien.

Elles sont différentes en origines, en structure et en possibilités d’utilisation.

Commençons par la mindmap : inventée à la fin des années 1960 par le psychologue anglais Tony Buzan, elle se distingue par sa structure rayonnante.  Elle part du centre de la page, placée en format paysage pour assurer une meilleure vision d’ensemble.  Des branches partent du centre – le sujet central – et rejoignent les bords.  Chaque branche est constituée d’un mot-clé souvent associé à une image.  (Cliquez sur la carte pour l’agrandir).

Exemple de mindmap : aide éducative aux Pays-Bas

La concept map est née dans les années 1970, du cerveau de Joseph Novak, qui a été professeur de biologie dans différentes universités américaines.  Sa structure est en fait basée sur les relations entre différents concepts – d’où son nom.  Elle ne part pas du centre, mais plutôt du haut de la page et se développe selon  les relations entre les concepts.  Les mots peuvent également être associés à des images.   Voici une traduction que j’ai réalisée d’une concept map dessinée par Vicwood40 pour WikiPedia.  Elle est en licence WikiPedia Commons, vous pouvez donc utiliser la mienne librement (si vous pouviez en citer la source, cela me ferait plaisir ;-)).  Cliquez sur la carte pour l’agrandir.

Concept map réalisée avec XMind

La carte que j’ai réalisée sur la méthode GTD dans mon billet précédent était aussi une concept map réalisée avec XMind 3.2.1.

Le concept mapping est une méthode basée sur la pensée constructiviste dont j’ai déjà eu l’occasion de vous parler à propos de la plateforme d’e-learning Moodle.

L’utilisation des mindmaps et concept maps

Je l’ai dit d’emblée : les deux systèmes conviennent pour deux types d’utilisation différentes.

Bien que Tony Buzan ait baptisé le mindmapping le « couteau suisse de la pensée« , il ne peut pas tout couvrir.  Il est excellent pour tout ce qui est organisation de vos idées, brainstorming, structuration de documents, préparation de réunion, etc.  Il sert donc à explorer un concept, une idée centrale et à en extraire tous les tenants et aboutissants.

La concept map, par contre, est excellente pour montrer les relations entre les concepts : elle est donc indiquées dans les cas où on veut expliquer un processus dans le temps – c’est le cas de ma carte sur la méthode GTD qui explique les différentes étapes du flux de travail –  ou dans l’espace, ou montrer l’articulation de parties entre elles, etc.

Voyez dans cet article, des modèles gratuits de mindmap et concept maps que j’ai créés pour des cours de langue.

Réaliser une concept map

Je ne vous dis plus comment réaliser une mindmap avec XMind.  Par contre, vous pouvez utiliser XMind pour réaliser une concept map.  Voici une vidéo qui vous montre comment faire, c’est extrêmement simple.  Pour obtenir quelque chose de plus vivant, il suffit d’y ajouter quelques images, et le tour est joué !

Comment ?  Vous n’avez pas encore votre XMind ? Téléchargez-le gratuitement ici !

Catégories
Mind Mapping Outils

DropMind 2.3 : la richesse, la flexibilité et la connectivité

Dans la galaxie sans cesse croissante des logiciels de Mindmapping, il y en a un dont on parle trop rarement et c’est dommage car il offre toutes les caractéristiques d’un grand logiciel professionnel pour un prix réduit.

Je veux parler de DropMind.

Si vous êtes un habitué de ce blog, vous le connaissez déjà, car c’est un de ceux que j’ai le plus utilisés pour illustrer mes articles.  Et pour cause : il offre une palette graphique intéressante.

Mais la dernière version offre beaucoup plus :

Depuis ses débuts, Seavus – la société suédoise productrice de DropMind – a misé sur la connectivité : DropMind importe et exporte directement un nombre impressionnant de formats :

  • full compatible avec la suite Microsoft : Word, Excel, Outlook
  • coordination facile avec Microsoft Project
  • importation directe d’XMind, de FreeMind, de MindManager
  • importation directe de votre calendrier Outlook
  • Exportation directe vers tous ces formats plus PDF
  • Les développeurs Internet apprécieront l’exportation directe en XML et HTML
  • Ceux qui travaillent l’image peuventconvertir leurs cartes en JPG, PNG, BMP ou format dessin vectoriel
  • Les amateurs de texte peuvent aussi exporter directement en Word ou RTF

Pour les présentations, DropMind offre un outil unique de découpage de la carte en séquences exportables directement dans PowerPoint.  Ces séquences forment la base de chacune des diapositives.  J’ai utilisé ce système pour un séminaire en Malaisie et vous pouvez en voir le résultat ci-dessous :

Mais si vous le souhaitez, vous pouvez aussi exporter toute la carte en une seule fois pour illustrer une seule diapositive d’une présentation PowerPoint.

DropMind n’est pas seulement bon pour les présentations : il se montre performant dans toutes les utilisations du Mindmapping :

– sa connectivité avec les logiciels tels que Word, Outlook et Excel en font le candidat idéal pour l’accompagnement de création d’entreprise.   La structure du business plan que vous voyez ci-dessous n’est pas seulement une visualisation claire et simple d’un document que beaucoup trouvent rébarbatifs : c’est – grâce aux outils d’exportation – l’ensemble des chapitres du business plan dans Word et les titres des feuilles de calcul dans Excel… (Cliquez sur l’image pour l’agrandir…).

Autrement dit, dès que vous avez réfléchi – seul ou en brainstorming à plusieurs – et conçu la structure de votre plan d’affaire, vous pouvez l’exporter directement dans Word et Excel et commencer à travailler sur le rédactionnel et les chiffres.

Imaginez le temps gagné !

Pour les professionnels de l’accompagnement de l’entreprise, c’est un outil extrêmement précieux !

C’est aussi un outil de gestion de projet très performant grâce à son intégration de tâches et de dates, elles-aussi directement exportables dans votre agenda Outlook.

Au fur et à mesure que vous concevez votre projet dans DropMind, vous ajoutez les tâches à votre carte, vous les priorisez, vous ajoutez une date de début et de fin ou un nombre de jours nécessaires, vous y ajoutez des notes ou des feuilles de calcul, directement dans votre carte

Vous avez dit connectivité ?  DropMind permet l’intégration de plusieurs hyperliens dans un même sujet, liens qui renvoient vers des sites internet, vers des fichiers locaux, vers d’autres cartes, vers d’autres branches de la même carte…

Il permet encore bien d’autres choses, il faudrait un livre ou un cours (tiens, un bonne idée, ça…) pour vous démontrer toute son efficacité…

Mais DropMind c’est aussi une application Web qui vous permet de travailler en ligne à plusieurs, de stocker vos cartes de manière publique ou privée, avec toutes les fonctionnalités du logiciel de bureau.  C’est aussi une application iPhone qui vous relie à votre travail ou à vos collaborateurs à tout moment.

Ce sera aussi – dans quelques jours – une application iPad...

Je vous ai donné envie de l’essayer ? Cliquez sur le logo ci-dessous et profitez de 15 jours d’essai gratuit ! Attention : on est très vite accro !

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
creativité formation Internet Mind Mapping Outils Pédagogie Projets

XMind 3.2.0 : c’est parti ! et en français, s’il vous plaît…

Une nouvelle version de XMind vient de sortir : XMind 2013 version beta : encore plus performant !

Vous vous en souvenez peut-être, il y a quelques mois, je publiais une traduction de l’enquête de Chuck Frey intitulée « Quand et pourquoi les entreprises utilisent-elles les logiciels de mind mapping ? »  Je vous y annonçais que Mind Manager perdait des parts de marché et que le principal bénéficiaire de cette nouvelle répartition était XMind.

Un logiciel freemium et open source

Ce n’est pas vraiment un hasard.  XMind est un logiciel libre et opensource qui bénéficie d’un très large réseau de développeurs bénévoles.  Cela explique pourquoi XMind est l’un des logiciels de mind mapping les plus dynamiques dans une galaxie qui en compte plus d’une centaine…

Depuis hier, une nouvelle version, XMind 3.2.0, est disponible avec de nouvelles fonctionnalités, des bugs corrigés et – last but not least ! – une nouvelle interface en français !

Les nouveautés de la version 3.2.0

Outre l’interface en français sur laquelle je reviendrai, XMind 3.2.0 propose des corrections et des innovations intéressantes :

Innovations :

  • fonction vue d’ensemble qui permet une navigation simplifiée dans des cartes complexes;
  • possibilité de ne partager vos cartes qu’avec des personnes sélectionnées (amis, collaborateurs, etc.);
  • exportation vers PowerPoint et Word (pour la version Windows);
  • fonction de recherche dans les notes;
  • importation des images par simple copier-coller, y compris depuis Internet, etc.

Vous pouvez en retrouver le résumé sous forme d’une carte heuristique sur Heuristiquement, l’excellent blog de mon ami Philippe Boukobza.

La traduction française

Dès que Philippe Boukobza m’a parlé de ce projet, j’ai tenu à rejoindre la petite équipe qu’il a réunie autour de lui.

L’une des missions que s’est données la Fondation Lingua Franca est la « promotion de pédagogies innovantes et adaptées aux publics d’aujourd’hui ainsi qu’aux nécessités des entreprises, des individus et des communautés éducatives. »  Il était donc normal, pour nous qu’un membre de l’équipe puisse consacrer une partie de son temps à cette initiative.

XMind est en effet un logiciel de qualité.  Même sa version gratuite est largement suffisantes pour la plupart des étudiants, qu’ils fréquentent l’école primaire ou l’université.  Des enseignants, des formateurs et des responsables d’associations peuvent désormais utiliser ce logiciel avec des publics non-anglophones et leur faire découvrir le potentiel éducatif du mind mapping.  Pour nous,  ce développement et cette accessibilité nouvelle sont essentiels.

Notre équipe était très dispersée puisque je suis partagé entre Bruxelles et Maastricht, Philippe Boukobza est à Madrid, quant aux autres traducteurs, ils se répartissent dans des villes aussi éloignées que Nantes, Saint-Etienne, Lyon et… Shenzen (Chine continentale).  Nous avons donc utilisé des outils collaboratifs, essentiellement ceux proposés par Google (Google Docs).

Téléchargements

Vous pouvez télécharger depuis ces liens la dernière version de XMind 3.2.0 qui vous convient :

La version 3.2.2. de XMind est disponible : téléchargez-la ici.

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !


Catégories
creation d'entreprise creativité formation indépendant Mind Mapping Outils Pensée positive Projets

Boostez la création de votre entreprise avec le Mind Mapping et les outils de créativité

Vous avez envie de créer votre entreprise…  Mais vous ne savez pas par où commencer ? Vous avez une idée…  Mais vous ne savez pas comment la mettre en pratique ?

Alors, cet atelier est fait pour vous !

Cet atelier sera bientôt disponible en ligne : cliquez ici pour recevoir les informations pour vous inscrire !

Fini de tourner en rond ! Notre méthode unique, basée sur le mind mapping et des outils de créativité va :

  • vous faire gagner du temps
  • vous aider à définir votre projet avec précision
Se poser les bonnes questions

En une journée, posez les bases de votre future entreprise :

 

1. Passez d’une simple idée à un véritable projet d’entreprise :

Quelques questions d’abord…  pour préciser notre vocabulaire.  Il faut s’entendre sur les termes pour bien nous comprendre.

  • qu’est-ce qu’une idée ?
  • qu’est-ce qu’une idée d’affaire ?
  • qu’est-ce qu’un projet ?
  • Qu’est-ce qu’un projet d’entreprise ?
  • Comment passer de l’idée au projet ?
  • Comment passer de l’idée d’affaire au projet d’entreprise ?
  • Combien de temps cela va-t-il prendre ?
  • Quels sont les étapes nécessaires ?
  • Quels sont les outils qui vont me faire gagner du temps ?

Ces questions, et bien d’autres, vous allez y répondre à l’aide des outils que nous vous proposons.

2. Définissez votre « Core Business », le cœur de votre entreprise, grâce à la technique du Tiercé gagnant :

Tous les experts vous le diront.   Les entrepreneurs qui réussissent s’appuient sur trois dimensions :

  1. La passion
  2. L’excellence ou expertise
  3. La rentabilité

Découvrez quelles sont ces trois dimensions pour vous et votre projet.   Et définissez le cœur de votre future activité.

Peut-être faudra-t-il recadrer votre projet par rapport à votre idée de départ.  Ou élargir le champ de vos activités…   Dans tous les cas, les outils visuels que nous vous proposons vous aideront à « voir » littéralement les différentes dimensions de votre projet.

3. Définissez vos  objectifs personnels grâce à la technique de la Liste de 100

Pour cerner de plus près encore votre projet, pour concentrer votre énergie sur vos objectifs et vos valeurs, utilisez cette puissante technique de créativité, alliée au mind mapping dans une nouvelle formule originale.

Cela vous donnera une direction pour les prochaines années, un cap qui vous évitera de vous disperser dans des activités stériles ou sans lien avec vos propres aspirations.

4. Explorez toutes les facettes de votre projet avec la Preuve par 9

Analyser et concevoir un projet, c’est d’abord se poser les bonnes questions.  J’ai rassemblé pour vous 9 questions fondamentales et je les ai organisées en arborescence par le mind mapping pour vous donner une matrice d’analyse de projet puissante et complexe.

Grâce à cette matrice, vous allez :

  • identifier les points connus de votre projet
  • traquer les questions qui attendent encore une réponse
  • vous donner des objectifs et des échéances réalistes
  • visualiser l’état d’avancement de votre projet
En route vers le succès !

5. Créez la structure de votre Business Plan

  • Qu’est-ce qu’un Business Plan ?
  • A quoi sert le Business Plan ?
  • En quoi est-ce différent d’un plan financier ?
  • A qui sert le Business Plan ?

Nous répondrons ensemble à ce questions et je vous donnerai ensuite des pistes et des modèles pour élaborer vous-même VOTRE Business Plan, celui qui vous correspond et qui présente votre projet sous son meilleur jour.  Celui qui constituera le meilleur outil de communication et de contrôle pour vous et ceux qui vous accompagneront tout au long de votre vie d’entrepreneur.

Voici par exemple, un modèle simple de business plan pour une petite entreprise.  Double-cliquez dessus pour l’agrandir ou téléchargez-là gratuitement sur ma page Biggerplate.

Modèle de business plan

 

Et au terme de la journée, vous réaliserez vous aussi, comme tant d’autres avant vous, que : « bien comprendre son projet d’entreprise, c’est surtout bien se comprendre soi-même. »

Bien comprendre :

  • vos buts
  • vos valeurs
  • vos aspirations

Et les mobiliser dans un projet que vous allez porter et qui va vous porter pendant plusieurs années, voire pour le reste de votre vie…

Après la formation, vous disposerez :

  • de tous les documents produits pendant la session
  • d’une séance d’e-coaching pour valider votre pratique (au moins une semaine après la session)
  • d’un syllabus reprenant l’ensemble des enseignements de la journée
  • d’outils et de modèles personnels pour continuer à travailler sur votre projet

 Cet atelier d’une journée a été transformé en cours en ligne.  Cliquez sur le lien ci-dessous pour recevoir les informations et pouvoir vous inscrire.

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !


Catégories
Bien-être creation d'entreprise creativité formation Jeunes Mind Mapping Outils Pédagogie Pensée positive

Ateliers d’été au Hub : au menu, mind mapping et apprentissage rapide

Envie de profiter des vacances pour apprendre de nouvelles choses ?

Comment mieux me débrouiller dans ma vie personnelle ?

Créer ma propre entreprise, oui, mais par où commencer ?

Réussir mes études en me donnant des outils d’apprentissage performants ?

Ce sont les thèmes de la conférence et des ateliers d’été que j’animerai au Hub de Bruxelles en juin, juillet et août prochains.


Demandez le programme !

Voyez la mind map ci-dessous pour un panorama complet de ces événements (cliquez sur l’image pour l’agrandir).


 

Ateliers d'été au Hub de Bruxelles

J’ai déjà parlé de la conférence « Mind Mapping : le couteau suisse de la pensée » dans un précédent billet.  Vous pouvez le retrouver à cette adresse : http://format30.com/2010/06/03/mind-mapping-le-couteau-suisse-de-la-pensee/ Le 23 juin 2010 à 19 heuresRéservez ici.