Catégories
formation

SPOC : Créez des présentations captivantes avec le storytelling visuel

Je vous propose sur Spoc en Stock une formation interactive et collaborative en ligne sur le storytelling et en particulier sur le storytelling visuel.  En cinq semaines, vous allez maîtriser tous les principes de la narration.  Et vous aurez conçu une présentation captivante, pour n’importe quel support.  En ligne ou pas.

Comme beaucoup d’entre nous, vous devez prendre la parole en public.  Vous devez utiliser un support visuel pour animer une réunion, faire un rapport ou pour ouvrir l’assemblée générale de votre association.

Prendre la parole en public : bonjour l’angoisse !

Peur de prendre la parole en public ?

Et, comme la majorité des gens, vous avez les mains moites rien qu’à l’idée d’être seule face à tout le monde.  Vous tremblez rien qu’à penser que vos présentations ne seront pas à la hauteur. Vous vous dites :

  • ce sera ennuyeux
  • mes collègues vont rire de moi
  • je n’arrive pas à structurer mes présentations
  • mon patron va m’en vouloir si je n’y arrive pas
  • et une foule d’autres idées plus stressantes les unes que les autres

Vous n’êtes pas tout(e) seul(e) : selon une étude citée par Dan Roam, 74 % des Américains préféreraient mourir que de prendre la parole en public !

Avec les techniques du storytelling, prenez la parole avec plaisir

Pourtant, parler en public, délivrer une présentation efficace : non seulement, ça s’apprend, mais en plus, c’est très gai !

Une présentation agréable pour tout le monde

C’est très gai dès que :

  • vous maîtrisez les principes du storytelling (l’art de raconter les histoires)
  • vous savez de quoi vous allez parler
  • vous avez bien défini votre message
  • vous avez structuré votre présentation pour donner un impact maximum à votre message
  • vous prenez plaisir à converser, à échanger avec votre audience

C’est pour ça que j’ai créé ce SPOC : après avoir formé, pendant des années, des personnes à la prise de parole en public.  Après avoir constaté que, quel que soit le niveau académique ou professionnel, tout le monde peut :

  • définir un message efficace
  • s’adresser à un public de manière professionnelle
  • créer une présentation agréable avec un maximum d’impact
  • obtenir du succès pendant et après une prise de parole en public
  • transformer son stress en énergie positive
  • prendre plaisir à s’exprimer et à expliquer son projet à d’autres personnes

Regardez cette vidéo : j’y résume ce que je vous propose dans cette formation.  Ensuite, vous pouvez en lire le programme complet ci-dessous.

Une formation interactive et collaborative en ligne de 5 semaines

Cette formation intégralement en ligne se déroule sur cinq semaines.   Même si je vous fournis un certain bagage théorique, ce spoc se veut essentiellement pratique.   Mon objectif est de faire de vous des professionnels de la présentation et de la prise de parole en public, à l’aide des principes du storytelling.

Cette formation est multimédia : vous y trouverez :

  • de nombreuses vidéos,
  • des éléments sonores,
  • des images,
  • des infographies interactives,
  • des cartes mentales,
  • du texte
  • des quiz
  • des références bibliographiques et sitographiques
  • etc.

Comme les autres SPOC, celui-ci comprend des activités individuelles et de groupe, des échanges sur le forum et les médias sociaux, des classes virtuelles et du tutorat.  Un certificat vous est remis en fin de formation si vous avez satisfait à au moins 75 % des épreuves.

Programme de la formation Storytelling visuel et présentations

Cette formation se déroule du 28 septembre au 1er novembre 2015.  Mais vous avez accès à la plateforme pendant les deux semaines suivantes, soit jusqu’au 15 novembre inclus.

Semaine 1 : Introduction – histoires et principes du storytelling – votre projet de présentation

 Cette première semaine vous permet d’explorer l’histoire et les principes de la narration occidentale, depuis Platon, Aristote et Cicéron jusqu’aux modernes.

Ensuite, vous découvrirez les différentes modalités du storytelling et comment elles peuvent s’appliquer à la création de présentations efficaces :

  • Storytelling
    • visuel
    • interactif
    • digital
    • data-storytelling
    • cross et transmédia
    • appliqué à l’art de créer des présentations en ligne et hors ligne
  • le storytelling contemporain ou comment l’entreprise se met en scène

Votre projet de présentation :

  • Quelques principes de présentation
    • Définissez votre message
    • Déterminez vos objectifs
    • Identifiez votre public (carte d’empathie)

Semaine 2 : Présentations et structure du récit

 Vous apprendrez comment différents théoriciens ont tenté de modéliser les types de narration et d’histoires.

Comment ces modélisations s’appliquent aux types de présentations : pitch, présentations-rapports, drame, etc.

Vous déterminerez ensuite quelle structure de présentation correspond le mieux à vos objectifs.

Vous travaillerez ensuite sur le séquençage de votre présentation : c’est une phase délicate et très importante de votre préparation.  Une structure inadéquate ou un mauvais séquençage peuvent réduire à néant toute la force de votre message.

En effet, le séquençage de votre présentation permet de conserver l’attention de votre public à son maximum pendant toute la présentation.

Le fait de bien placer les différents élément de votre présentation lui confère un impact incomparable.

Semaine 3 : le storytelling visuel au service de votre présentation

Pourquoi utiliser des visuels dans votre présentation ?

Découvrez la puissance des images.  Découvrez comment le storytelling synchronise le cerveau de l’orateur et des auditeurs.  Comment les images renforcent cette synchronisation et s’adressent directement aux émotions de votre auditoire.

Vous allez apprendre aussi à utiliser ces images selon deux grands modes : la congruence et la dissonance, pour un impact maximum sur votre public.

Vous apprendrez aussi :

  • où trouver ces images
  • comment les retoucher
  • comment les calibrer
  • comment y ajouter du texte
  • les codes-couleur
  • la vidéo : attention, à manier avec prudence
  • la typographie :
    • quelques principes de base
    • où trouver les polices de caractères
    • les accords entre polices de caractères
    • comment marier texte et images

Semaine 4 : Data-storytelling et présentation

Nous sommes submergés par les données au point que l’on a créé le terme infobésité et que le nombre de données produite par an est à présent calculé en brontobytes (1 suivi de 27 zéros).

Les présentations n’échappent pas à cette invasion et de nombreux Powerpoint sont encombrés de chiffres.

J’ai établi un partenariat avec Infogram et vous allez bénéficier d’un compte Pro pendant un mois.  Nous allons travailler ensemble sur vos graphiques et infographies et apprendre à les intégrer dans vos présentations.

Vous allez donc apprendre à ;

  • visualiser vos données chiffrées sous forme de graphiques et diagrammes appropriés
  • humaniser vos données grâce au storytelling
  • réduire les nombres abstraits à l’échelle humaine
  • impliquer votre public dans le récit tiré de vos données
  • utiliser des infographies interactives en présentation
  • etc.

Semaine 5 : délivrez votre présentation

Vous avez tous les éléments de votre présentation.  Vous devez à présent choisir le meilleur support pour cette présentation.

Allez-vous présenter en face-à-face ?  Ou en ligne ?  Ou cette présentation est-elle autonome et sera-t-elle distribuée sur Slideshare et les réseaux sociaux ?  Allez-vous l’intégrer à un blog ou à un site web ?

Nous allons passer en revue les différents types de logiciels et de supports en fonction de vos objectifs et de la nature de votre présentation :

  • présentation en face à face ou en ligne
  • logiciels séquentiels ou  non
  • supports connectés ou non
  • interactivité : SlideDog
  • objets, démonstrations
  • spécificités des présentations en ligne en live
  • spécificités des présentation en ligne en différé
  • etc.

Parler en public :

  • Le langage :
    • verbal
    • non verbal
      • l’attitude corporelle
      • le langage du corps
      • le ton de la voix
      • la respiration
      • l’articulation
      • le regard
      • les questions
        • de votre public
        • à votre public
    • le stress
      • négatif
      • positif
      • transformer le stress négatif en énergie positive
      • techniques de relaxation
  • l’importance des répétitions
    • maîtriser sa présentation (exemple des orateurs TED.com)
    • pouvoir improviser
    • conversez avec votre public

Comme pour les autres SPOC, vous bénéficiez aussi d’une heure de consultance gratuite pour vous aider à finaliser votre présentation.

Cliquez ici pour en savoir plus et vous inscrire

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !.

Catégories
Uncategorized

SlideDog : présentation multimédia interactive

SlideDog est un logiciel révolutionnaire qui intègre tous vos médias dans une présentation unique.  Et vous permet de dialoguer avec votre public à travers smartphones et tablettes.  Le futur de la présentation interactive est déjà là.

Un logiciel qui intègre tous vos médias dans une présentation

J’avais promis dans mon récent article sur les graphiques dans les présentations que je reparlerais de SlideDog.

Ceux qui suivent régulièrement ce blog vont se demander si je « trahis » Prezi, un logiciel de présentation que j’utilise depuis des années et que je considère comme l’alternative la plus crédible de Powerpoint.

Le logo de SlideDog

Pas pour créer une présentation, mais pour la présenter de manière interactive

Il n’en est rien car SlideDog, ce n’est pas un logiciel de création de présentation, au sens strict : vous ne pouvez pas créer de slides ou de présentations du type Prezi avec SlideDog.  Mais, et c’est l’idée géniale, c’est un logiciel qui vous permet d’intégrer dans une même présentation différents médias que vous présenterez de façon « naturelle », sans devoir changer de logiciel.

Autrement dit, vous pouvez passer d’une présentation PowerPoint à un Prezi, faire une démonstration de votre site web ou encore afficher un PDF ; lancer une vidéo Youtube puis activer une infographie interactive d’Infogram…  tout cela sans sortir de SlideDog.

La playlist : une collection flexible de médias de présentation

Pour ce faire, vous intégrer tous vos médias dans une playlist comme celle-ci :

Playlist pour une présentation SlideDog

Dans cette playlist, ci-dessus, vous avez :

  • une présentation PowerPoint
  • une présentation Prezi
  • une page web : une page Mindomo
  • une vidéo Youtube

Pour modifier l’ordre d’apparition des fichiers, il suffit de les faire glisser avec votre souris.

Vous pouvez aussi démarrer par n’importe quel média en cliquant dessus : imaginons que vous n’avez que 15 minutes au lieu des 30 prévues initialement.  Vous pouvez décider de commencer par la présentation Prezi et de passer ensuite la vidéo et d’oublier les deux autres éléments.  Aussi simple que ça !

Un haut degré d’interactivité

Outre les avantages de la flexibilité lors de la présentation, SlideDog vous propose des options interactives extrêmement intéressantes.

Votre smartphone comme commande à distance

vous pouvez utiliser votre smartphone comme commande à distance de votre présentation : pendant ce temps, vous pouvez bouger sur la scène et engager une vraie conversation avec votre public.

Commande Avant et Arrière

Plus besoin de plugin usb ni de commande à ne pas oublier chez vous ou sur un lieu de présentation…  Votre smartphone vous suffit pour activer votre présentation.  Vous pouvez même y stocker des notes si vous avez peur de ne plus savoir quoi dire au moment où vos slides apparaissent.

La playlist sur votre smartphone

Et vous pouvez également faire apparaître la playlist entière et démarrer de n’importe quel élément de votre liste.

Des options interactives pour dialoguer avec votre public

Enfin, et ce n’est pas le moindre avantage de ce logiciel surprenant, vous pouvez interagir directement avec votre public de plusieurs façons :

1. En partageant votre présentation avec vos spectateurs (synchronisation avec la tablette ou le smartphone)

Les membres de votre public pourront ainsi voir votre présentation sur leur tablette ou leur smartphone plutôt que sur l’écran.  Intéressant pour les personnes qui, du fond de la salle, n’ont plus besoin de se démancher le cou ou d’écarquiller les yeux comme des malades pour déchiffrer votre dernier graphique…

Ci-dessous, la présentation sur le mindmapping est synchronisée avec les tablettes et smartphones des spectateurs du colloque Apprendre tout au long de la vie avec le Mind Mapping.

La présentation est synchronisée avec le matériel du public

Dès que je lance la présentation, chaque spectateur connecté peut voir l’intégralité de la présentation sur son périphérique personnel.

Pour synchroniser leur appareil, les spectateurs recopient un lien qui est fourni par le présentateur.  Les spectateurs peuvent choisir de donner leur identité ou de rester anonymes.

2. En lançant un sondage sur un élément de votre présentation

Par exemple, si vous montrez une liste d’éléments, vous pouvez demander au public de les classer par ordre de priorité;  ou, comme je le fais ci-dessous, demander au public si, à son avis, la technique de mindmapping collaboratif que je lui montre lui sera utile.

Sondage SlideDog

Les réponses sont retournées au présentateur sous forme de barres horizontales avec le pourcentage de chaque réponse.

3. En chattant avec votre public

Les spectateurs peuvent poser leur question en direct via leur smartphone ou tablette plutôt que par le micro.  Cela vous permet de gagner du temps – plus besoin de micro-baladeur – et même les plus timides oseront enfin s’exprimer !

Question du public

4. En demandant une évaluation immédiate de votre présentation

Enfin, vous pouvez obtenir un feedback immédiat de vos spectateurs en leur demandant d’évaluer votre prestation selon des échelles pré-établies :

Feedback immédiat

Vous pouvez poser vos questions en français, malheureusement, les échelles ne sont disponibles qu’en anglais pour l’instant.  Mais les éléments de ces échelles sont faciles à comprendre et ne devraient pas poser trop de problèmes à votre public.

Conclusion : un logiciel de présentation révolutionnaire

SlideDog peut sans doute être appelé un logiciel de présentation révolutionnaire.

D’abord, parce qu’il rassemble en un même espace une foule de médias différents et les assemble dans une présentation sans à-coup ni sans interruption.

Le temps de chargement de tous ces éléments multimédias dans votre présentation peut s’avérer relativement long : surtout, si vous avez mixé des fichiers de type vidéo, Prezi, Powerpoint, etc.  Il vaut donc mieux anticiper et procéder au chargement de votre présentation avant de monter sur scène.

Prévoyez aussi une (très) bonne connexion Internet si vous souhaitez profiter des options interactives.

Ces dernières sont vraiment un must en matière de présentation : vous pouvez communiquer de manière interactive avec votre public.  Cela ne vous dispense pas d’avoir de réels échanges avec votre public.  Au contraire, si vous profitez de ces options, vous disposerez d’une base de discussion avec vos spectateurs.  Et vous bénéficierez d’un feedback immédiat, à chaud, qui vous permettra de vous améliorer à l’avenir.

En conclusion, un logiciel en constante évolution qui permet de réelles avancées dans la présentation et la conversation avec votre public.

Il existe deux versions : une gratuite et l’autre payante.  La payante coûte une dizaine d’euros par mois ou 99 € par an.  Elle vous offre toutes les options d’interactivité plus la possibilité d’afficher sur deux écrans différents (un pour vos notes et l’autre pour vos slides, par exemple).  Un investissement qui en vaut la peine si vous intervenez souvent en public et si vous souhaitez disposer d’une formule pleinement interactive.

Lien vers SlideDog.

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
Uncategorized

Comment exporter une présentation Mindomo vers Powerpoint ?

Comment exporter les slides d’une présentation Mindomo vers PowerPoint ?  Je vous l’explique en deux vidéos et une présentation Powerpoint.

Mindomo propose un module de présentation particulièrement fluide qui rappelle Prezi.  Je vous ai présenté dans un article précédent comment créer une présentation à partir d’une carte mentale Mindomo.

Mais depuis quelques semaines, Mindomo vous permet également d’exporter les slides de votre présentation vers PowerPoint pour obtenir une présentation séquentielle plus classique.

Exporter les slides Mindomo vers une présentation PowerPoint

Je vais utiliser la présentation ci-dessous pour vous montrer comment exporter une présentation Mindomo vers les slides de Powerpoint.

Cette présentation reprend les différentes étapes de la création d’une mindmap Mindomo.  Je l’ai créée à l’occasion du MOOC ITyPA qui se clôturait officiellement hier et dont je vous reparlerai bientôt.

Comment exporter les slides de cette présentation vers Powerpoint ?

Tout d’abord, rendez-vous dans le module présentation de Mindomo.  Cliquez sur « Diapositives ».  Cliquez ensuite sur la commande « Download slides as Powerpoint .ppt ».

Cliquez sur le menu « Diapositives »

Et Mindomo prend quelques secondes pour télécharger vos slides et les convertir en une présentation PowerPoint utilisable immédiatement.

Regardez la vidéo pour voir comment faire :

Présentation PowerPoint au format .ppt

Et voici enfin la présentation finale : Pourquoi ne pas exporter de mindmap Mindomo vers Powerpoint ?

Personnellement, je ne suis pas un fanatique de l’exportation de mindmaps vers PowerPoint.

Garder le lien avec le centre de la carte et les autres concepts

Dans une carte mentale, l’important est de toujours bien savoir où vous en êtes par rapport au centre, à l’idée de départ.

Or, avec une présentation Powerpoint, ou tout autre système de présentation en présentiel, vous vous condamner vous-même à présenter les diapositives une par une, sans lien visible avec le reste de la mindmap.

Vous perdez donc une bonne partie de ce qui fait la richesse d’une mindmap : la visualisation des liens entre la pensée centrale et les autres concepts.

Mais il y a des moments où vous n’avez pas le choix : parce que votre jury vous impose Powerpoint pour la défense de votre mémoire de fin d’études ou que votre entreprise ne juge que par les solutions Microsoft.

Dans ce cas, utilisez le module d’exportation de slides vers Powerpoint !

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
Chronique BXECO

Grytics : passez les groupes Facebook et Linkedin à la loupe !

Dans ma chronique sur BXECO, je vous parlais ce vendredi de Grytics : un outil particulièrement efficace pour distinguer communautés vivantes et « groupes Zombies ».

Dans ma première chronique pour BXECO, le nouveau magazine économique de BXFM, je vous parlais des groupes Linkedin.  Certains sont de vrais communautés vivantes, qui échangent, qui commentent, qui réinventent leurs pratiques et leurs points de vue.  D’autres groupes, parfois bien plus peuplés, sont de vrais territoires de zombies, des agrégats de morts-vivants qui ne se parlent pas, où l’échange constitue l’exception et où le commentaire brille surtout par son absence…

Pour distinguer ces groupes et vous rendre visibles sur Linkedin ou sur Facebook, je vous ai présenté un outil : Grytics.

Grytics : des statistiques qui déshabillent vos groupes Facebook et Linkedin !

Grytics ne fait qu’une seule chose, mais il la fait vraiment très bien : il analyse les groupes Linkedin et Facebook.  Il ne se contente pas de vous donner le nombre de membres d’un groupe, mais pousse au contraire l’analyse très loin dans les détails et ne vous laisse plus aucun doute sur la nature du groupe analysé : vraie communauté ou territoire de zombies !

Une des spécificités de Grytics : il vous fournit toutes les données sur une présentation Powerpoint à télécharger. Vous pouvez ensuite analyser les données tout à votre aise…

1. Analyse du groupe Facebook ou Linkedin

Grytics procède d’abord à une analyse générale du groupe : date de création, nombre de membres, de commentaires, de posts, etc.

Statistiques générales d’un groupe Linkedin

2. Analyse des posts ou billets publiés dans le groupe

Grytics procède ensuite à l’analyse des « posts » ou « articles » publiés dans le groupe.  Il en fournit le titre, l’URL, mais aussi le nombre d’engagements.  Une bonne façon de voir ce qui fonctionne dans ce groupe, les thèmes qui y sont populaires.  J’ai flouté les contenus pour des raisons évidentes de confidentialité…

Analyse des articles

3. Analyse des 5 derniers posts avec likes et commentaires

Grytics vous donne aussi une analyse des 5 derniers articles publiés dans le groupe ainsi que le nombre de likes et de commentaires qu’ils ont généré.

Articles avec likes et commentaires

4. Graphique de l’activité du groupe

Grytics résume l’activité du groupe Linkedin ou Facebook sous forme de graphique en camembert :

Graphique de l’activité du groupe

Il y résume le nombre de posts, de commentaires et de likes : une façon aisée de se rendre compte du dynamisme réel d’un groupe Facebook ou Linkedin.  Ou de son absence de vie…

5. Le taux d’engagement généré par les posts

Une des mesures les plus intéressantes de Grytics est sans doute la mesure du taux d’engagement généré par les articles publiés dans le groupe.

Taux d’engagement des articles

La vitalité de ce petit groupe Linkedin est vraiment étonnante : plus de 47 % des articles ont reçu un like et plus de 38 % ont été commentés.

6.  Distribution des posts et commentaires par mois, par jour et par heure

Grytics va très loin dans l’analyse de la distribution des articles et des commentaires dans les groupes Facebook et Linkedin puisqu’il vous propose des statistiques par mois, par jour et par heure.  Dans ce tableau, voici la distribution des billets par jour :

 

Distribution des articles par jour

 Manifestement, il vaut mieux publier les mardis et jeudis : c’est non seulement à cette période que le nombre d’articles est le plus élevé, mais aussi, et c’est important pour le taux d’engagement de vos propres articles : c’est là qu’il se récolte le plus grand nombre de commentaires par article.

7. Analyse du taux d’engagement des membres

Grytics analyse aussi le taux d’engagement des membres dans les groupes Linkedin ou Facebook.  Qui sont ceux qui ne participent pas ?  Combien sont ceux qui postent, qui commentent ou qui likent ?

Taux d’engagement des membres du groupe

Dans les médias sociaux, comme dans la vie de tous les jours, les leaders constituent une minorité.  Plus de 65 % des membres n’ont jamais rien publié, liké ou commenté.

En fin de présentation, Grytics liste même les membres les plus actifs sur trois diapositives :

  1. membres les plus engagés (top engaged members)
  2. membres qui postent le plus
  3. membres qui likent le plus

Je n’ai pas reproduit ces diapositives car elles affichent le nom et la photo des membres du groupe : je me voyais mal flouter tout ça et vous présenter des nuages de points insignifiants.

Conclusion : Grytics, un outil statistique fabuleux pour « déshabiller » les groupes Facebook et Linkedin

Après examen de ces diapositives Powerpoint générées par Grytics, il ne fait aucun doute : cette application est un outil unique et très performant pour analyser les groupes, que ce soit sur Facebook ou sur Linkedin.

Or, on sait à quel point pour un réseau social professionnel comme Linkedin, les groupes sont importants.  Ce sont eux qui créent la vraie dynamique du réseau.  C’est en participant à ces groupes que vous vous affirmerez en tant qu’expert dans votre domaine.

Grytics vous donne donc l’opportunité de choisir avec soin les groupes les plus performants.  Dans ma chronique radio sur BXFM, je comparais ce petit groupe Linkedin hyper-dynamique à une sorte de dinosaure de plus de 2470 membres morts-vivants.

Voici à titre d’exemple, les statistiques globales de ce groupe :

Statistiques d’un groupe-zombie

On y trouve 2470 membres (wouaouh !) mais seulement :

  • 79 posts (soit un de plus que dans le petit groupe de 76 membres)
  • 20 likes (pour 70 likes dans le petit groupe)
  • 13 commentaires (pour 99 commentaires dans le petit groupe)

Avec ces données, vous ne devriez plus hésiter et choisir le petit groupe hyper-actif de 76 membres et oublier définitivement le « grand » groupe de zombies qui compte 2470 morts-vivants…

Mais sans Grytics, quel groupe auriez-vous choisi ?  Franchement ?

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !