Catégories
iMindMap Logiciels

iMindMap 7.1.2 : un nouveau style et une mise à jour gratuite

iMindMap, le logiciel signé Buzan et Griffith, sort sa nouvelle version 7.1.2 : pas de révolution mais des améliorations graphiques bienvenues et une mise à jour gratuite pour les heureux propriétaires d’une licence iMindMap 7.

J’avais dit tout le bien que je pensais de la version 7 d’iMindMap, surnommée « Caméléon » par ses concepteurs : du graphisme encore plus proche du dessin manuel, une rapidité accrue et une synchronisation avec Droptask, le plus visuel des gestionnaires de tâches en ligne.

Buzan et Griffith sortent à présent la version 7.1.2 de leur logiciel iMindmap.

iMindMap 7.1.2 : pas la révolution, mais des améliorations graphiques bienvenues

Ce n’est pas une révolution.  Il ne s’agit pas d’une vraie « nouvelle version » du logiciel, mais plutôt d’une mise à jour de la version 7.

La bonne surprise, c’est que le duo a bien tenu sa promesse : les mises à jour du plus graphique des logiciels de mindmapping sont désormais gratuites.   Si vous êtes l’heureux propriétaire d’une licence iMindMap 7, vous pouvez télécharger les mises à jours gratuitement : rendez-vous dans le menu d’ouverture du logiciel de mindmapping et cliquez sur « Vérifiez les mises à jour » (comme dans l’encadré rouge).

Fenêtre d’accueil d’iMindMap

iMindMap devrait télécharger les dernières mises à jour disponibles.  Celles-ci ne seront vraiment accessibles qu’après le redémarrage du programme.

Un nouveau style de mindmap : le « professionnel »

iMindMap propose un nouveau style de mindmap : le style professionnel.  Celui-ci est très carré, très « filaire » comparé au style habituel de Tony Buzan.  Est-ce une façon de concurrencer des logiciels plus « corporate », plus adaptés au monde de la grande entreprise, tels Mindjet ?

Désormais, lorsque vous créez une nouvelle mindmap, iMindMap 7.1.2 vous propose non seulement différentes images centrales, mais vous offre également le choix entre deux styles :

  • professionnel
  • créatif
Choix du style

Professionnel est un nouveau style très éloigné des conceptions buzaniennes du mindmapping : une adaptation aux vues des grandes entreprises que le style quasi-enfantin des mindmaps traditionnelles rebute un peu ?

Voici un exemple de mindmap réalisée avec la dernière version de iMindmap et le « style professionnel » (vous pouvez télécharger cette carte sur ma page Biggerplate et cela, gratuitement) :

Style professionnel d’iMindMap 7.1.2

 Le style « créatif » plus proche de la tradition buzanienne

L’autre style désormais proposé à la création d’une nouvelle mindmap, le style « créatif » est bien plus proche de la tradition buzanienne :

  • graphisme proche du dessin manuel
  • branches organiques
  • usage intensif des courbes et des éléments graphiques

Vous pouvez également télécharger cette carte gratuitement depuis ma page Biggerplate :

Le style « créatif » d’iMindMap 7.1.2

De nouvelles « images centrales » plus proches du flat design

En plus des nouveaux styles de mindmaps, iMindMap 7.1.2 propose 19 nouvelles « images centrales« , c’est-à-dire ces images utilisées pour créer le centre de la mindmap.

Ces images sont utilisées pour stimuler l’imagination, pour provoquer de multiples associations, plus nombreuses et créatives qu’un mot au centre de la carte mentale.  En effet, à l’inverse d’un mot, une image n’enferme pas dans le cadre étroit d’une définition, mais ouvre grand la porte à des interprétations multiples, à des connotations, à  des associations d’idées créatrices.

iMindMap 7.1.2 propose 19 nouvelles images centrales plus « corporate », plus proche du « flat design » et qui accompagnent idéalement le nouveau style de carte mentale « professionnel » proposé dans le même temps.

Nouvelles « images centrales »

iMindMap 7.1.2 propose également quelques nouvelles formes de branches dans la section « branch art » : des bulles, une sorte d’éclaboussure, etc.  De quoi enrichir encore la palette graphique du plus graphique des logiciels de mindmapping.

Conclusion

La mise à jour 7.1.2 d’iMindMap ne constitue certes pas une révolution technique.

Mais elle accompagne une évolution du logiciel vers un souci accru de plaire aux grandes entreprises par l’addition d’un style « professionnel » plus proche de celui d’un logiciel de mindmapping comme Mindjet, par exemple.

Elle offre aussi un certain nombre d’images centrales qui s’harmonisent parfaitement avec ce nouveau style.

Et, last but not least, le tandem Buzan-Griffith tient ses promesses : les mises à jour du logiciel sont désormais gratuites pour les propriétaires d’une licence précédente, iMindMap 7.

Bref, si vous souhaitez un logiciel très graphique, très proche esthétiquement du dessin manuel, optez pour iMindMap 7.1.2 et ses ressources graphiques inimitables.

 Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
Ateliers Communication formation Prezi

Prenez la parole avec Prezi – formation d’un jour à Paris

Comment bien faire passer votre message ?  Comment garder l’attention de votre public ?   Comment prendre la parole comme un professionnel avec un support visuel tel que Prezi ?

C’est à toutes ces questions que nous répondrons lors de l’atelier « Je prends la parole avec Prezi » que j’animerai à Paris le 26 novembre 2013.

Cette journée sera consacrée à la prise de parole en public avec un support visuel dynamique, en l’occurrence, la dernière version de Prezi.

Présentation Prezi

Un atelier basé sur VOTRE projet

Vous n’y apprendrez pas seulement à utiliser ce support : il s’agit d’un véritable atelier qui part de VOTRE projet.  Vous devez préparer une intervention ?  Vous devez présenter les grandes lignes de votre thèse ou de votre mémoire ?  Votre patron vous demande de synthétiser l’activité de votre équipe devant le personnel ?

Venez avec votre projet !

Nous travaillerons ensemble et à la fin de la journée, vous repartirez avec votre présentation, votre discours ou votre conférence.

Les principes que nous proposons pendant cet atelier s’adressent à toutes les communications orales.  Y compris à la vôtre !

Une formation progressive, mais rapide !

Après l’accueil et la présentation – Prezi – du programme du jour, nous entrerons dans le vif du sujet.

Nous découvrirons d’abord les principes de base de la communication illustrés dans le Prezi suivant (vidéo Youtube) :

Une formation basée sur vos besoins concrets

Cette formation est pratique et se base sur vos besoins concrets :

  • élaborer votre message
  • définir vos objectifs
  • identifier votre public

Ensuite, nous passerons aux recettes éprouvées des professionnels :

  • captivez votre public dès la première seconde
  • évitez l’effet Von Restorff et maintenez l’attention en alerte
  • les 5C, cinq attitudes positives pour gagner votre public
  • la règle de 3 : quand répéter votre message ?
  • et enfin, personnalisez votre message en racontant des histoires de Marcel

Nous verrons aussi quels pièges éviter pour ne pas braquer votre public contre vous !

Tout ceci est résumé dans la mindmap suivante (cliquez sur l’image pour l’agrandir ou télécharger cette mindmap sur la prise de parole avec Prezi, gratuitement, sur Biggerplate).

Les ingrédients de la parole en public

Le support visuel Prezi

Nous aborderons ensuite la partie plus technique avec Prezi :

  • la structure de votre présentation
  • comment répartir les objets sur la feuille
  • le tracé d’un objet à l’autre
  • les zooms, fadings et autres effets
  • présentation en ligne
  • etc.

Vous pourrez ensuite tester votre présentation en grandeur nature avec le formateur et les autres participants.  Si nous n’en avons plus le temps, nous organiserons une réunion en ligne dans les jours qui suivent la formation et vous aurez alors l’occasion de nous montrer votre travail !  Et de recevoir du feedback qui vous aidera à progresser…

Toutes les informations pratiques sont sur la page EventBrite Je prends la parole avec Prezi !

Bénéficiez de 25 € de réduction si vous vous inscrivez avant le 5 octobre !  Réductions spéciales pour les abonnés à notre newsletter !

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

50.9686775.824968
Catégories
Apprendre à apprendre Apprentissage des langues Coaching Coaching scolaire concept map enseignement secondaire Etudier efficacement formation Jeunes Jeux Jeux de rôle Jeux-cadres Langues Mind Mapping Outils Pédagogie Serious games

Nouveau : soutien scolaire à la Forge à Liège

Promotion Spéciale 2e Session !  En collaboration avec la Forge – espace de coworking à Liège !

Pendant le mois d’août, nous vous offrons tous les accompagnements étudiants à 25 € de l’heure au lieu de 40 !

Profitez de cette offre exceptionnelle, valable du 1er au 31 août !

Vous avez une deuxième session en septembre ?  Vous voulez vous donner le maximum de chance de réussir ?

Bénéficiez d’un accompagnement professionnel personnalisé !

Nouveau : Accompagnement néerlandais !

Maîtrisez les difficultés de la langue grâce à notre approche unique :

  • mindmapping – idéal pour comprendre et mémoriser les structures les plus complexes !
  • matériel multimédia : audio, vidéo, jeux éducatifs
  • techniques de mémorisation (vocabulaire, des temps primitifs, exceptions, etc.)
  • dialogue et jeux de rôle avec un formateur en direct de Maastricht !

Un premier contact avec le formateur vous permettra de définir :

  • vos besoins, vos points forts et ceux à améliorer
  • un programme de révisions personnalisé en fonction de vos objectifs, de vos besoins, et de vos disponibilités

Une information complémentaire ?  Rendez-vous sur la page Soutien néerlandais de notre site, pour en savoir plus !

Un contact ?   Rendez-vous sur la page Contacts de notre site !

Accompagnement anglais

Après une première séance destinée à tester le niveau de l’étudiant, le formateur propose un plan individualisé de formation.  Celui-ci tient compte de l’âge, du niveau déjà acquis, des objectifs de l’étudiant et des difficultés que celui-ci (celle-ci) éprouve.

Nos formateurs sont soit des « natives », soit des experts de la langue anglaise.  Ils ont tous une longue expérience de la formation et mettront l’accent sur l’essentiel : vocabulaire, grammaire, pratique de la langue, expression écrite ou orale, etc.

Les outils et méthodes utilisées tiennent compte des plus récentes découvertes des sciences de l’éducation.  Les séances sont conçues afin d’alterner les séquences pédagogiques : des exercices, de la théorie, de la grammaire, de la pratique orale, des quizz, des jeux sérieux (comme Academy Island, conçu par l’Université de Cambridge), des cartes mentales, des questionnaires ou de la lecture guidée…

Une formation sur mesure pour votre enfant !

– Préparation aux examens ?
– Difficultés d’apprentissage ?
– Manque de confiance en soi ?
– Problèmes de grammaire ?
– Préparation d’un séjour à l’étranger ?

Quelle que soit la problématique rencontrée par votre enfant, nous avons une solution pour l’aider dans son parcours !

En savoir davantage sur notre formation en anglais ?  Visitez notre page Soutien anglais !

Cliquez ici pour nous contacter via notre page Contacts !

 Accompagnement méthode de travail

Apprendre à mieux apprendre !

– Votre adolescent(e) a des problèmes d’organisation ?
– Il ou elle vous donne l’impression de tourner en rond ?
– De ne pas savoir gérer son temps ?
– Il ou elle s’épuise à étudier sans que les résultats soient au rendez-vous ?
– Il ou elle ne retient pas suffisamment ce qu’il ou elle étudie ?
– Ne sait pas faire de liens entre les différentes parties du cours ?
– Ne sait plus refaire à la maison les exercices vus à l’école ?
– Vous ne savez plus quoi faire pour l’aider ?

C’est sans doute un problème de méthode !

Beaucoup d’étudiants du secondaire éprouvent des difficultés à trouver leur rythme.  A détecter les méthodes d’études qui leur conviennent vraiment.  A prendre des notes efficaces.  A réviser leur matière de façon à la retenir à long terme.  A poser et se poser les bonnes questions.  A bien se préparer pour les examens.  A maîtriser le stress qui les paralyse devant la feuille de questions…

Poser le bon diagnostic

Chacun de nous est unique ! 

– De quel type d’étudiant est votre enfant ?   Votre enfant est-il visuel ?  Auditif ? Kynétique ?  Est-il ou elle sensible aux parfums, aux mouvements ?

– Quelles sont les stratégies qui lui conviennent le mieux pour réussir ?

– Une première séance de contact, conjuguant dialogue avec le formateur et tests psychologiques permettra déjà de mieux cerner la personnalité et les besoins de votre enfant.  Le formateur en tiendra compte dans le plan individuel de formation qu’il vous proposera à l’issue de cette première séance.

En savoir plus sur notre soutien individualisé ?  Visitez notre page Coaching étudiant

Pour un contact, utilisez simplement notre page Contacts ou voyez ci-dessous :

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
Humour Le travail en Europe Société

Quelle drogue pour quel métier ?

La question peut paraître saugrenue, mais l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) publie un premier rapport sur l’utilisation des drogues dans les différents métiers.  Vous ne goûterez pas aux mêmes paradis artificiels si vous êtes maçon, agriculteur, chanteur ou garçon de café ...

C’est le premier rapport de ce type et il faut reconnaître qu’il est plutôt surprenant !

L’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) publie régulièrement un « Baromêtre santé ».  Mais pour la première fois, il s’intéresse à la « consommation de substances psychoactives en milieu professionnel« .

L’alcool – eh oui ! – est la première drogue consommée chez les agriculteurs et les pêcheurs (16,6 % en boivent quotidiennement pour « seulement » 7 % des autres actifs de 16 à 64 ans).

Je ne suis pas vraiment étonné par ces chiffres.  Mais quel est donc le lien entre le travail dans le secteur de la construction et la consommation élevée de cannabis ?  13 % de maçons, couvreurs et autres plafonneurs ont donc besoin de plâner entre deux coups de truelles ou de grimper au faux-plafonds ?  Tandis qu’ils sont 16 % dans le spectacle à fumer un pétard avant de monter sur les planches…

Les maçons se montrent aussi amateurs de cocaine et de champignons hallucinogènes, tandis qu’informaticiens, restaurateurs et artistes s’éclatent avec les poppers, l’ecstasy et autres champignons…

Les enseignants, les travailleurs sociaux, les aides-ménagères et les fonctionnaires seraient finalement les travailleurs les moins tentés par les transes artificielles.

Ah bon ?

Catégories
Entretien d'embauche Orientation professionnelle Recherche d'emploi Stratégie

Malgré une situation économique difficile le recrutement se poursuit dans le secteur financier

Au premier abord le métier de directeur financier peut sembler peu attractif. Les stéréotypes qui nous viennent tout de suite à l’esprit sont bien sûr : l’expert comptable qui effectue un travail répétitif et ennuyeux. Cela était peut-être le cas auparavant, mais aujourd’hui les choses ont bien changé. Les emplois liés aux chiffres sont plus intéressant du fait du développement du monde financier.

Un directeur administratif et financier est assimilé à un cadre. Il est responsable de son service et a de nombreuses responsabilités : l’optimisation de la gestion financière, l’entretien des relations avec les apporteurs de fonds et les investisseurs. Son rôle est également de gérer le budget et de veiller à sa bonne répartition. Un directeur administratif doit disposer de certaines aptitudes incontournables comme par exemple la rigueur, en effet, une erreur de virgule peut avoir de grave conséquence sue la vie de la société. C’est une personne en qui le chef d’entreprise doit avoir toute confiance. C’est lui qui met en œuvre la politique financière de l’entreprise.

Les directeurs financiers sont généralement issus d’école de commerce, ils doivent donc suivre un cursus scolaire de plusieurs années. Ils sont très recherchés par les entreprises car ils valident les décisions financières par rapport au budget annuel. C’est l’un des éléments déterminant dans le choix ou non de démarrer un nouveau projet ou de lancer un nouveau produit, car il veille sur les fonds de l’entreprise et est capable de dire s’il y a un budget suffisant pour ces projets. C’est également lui, ainsi que le chef d’entreprise qui sera en contact avec la banque pour une éventuelle demande de prêt.

Des sites de recrutements en ligne proposent aux entreprises différents profils de directeur financier. L’analyse de l’expérience, du parcours scolaire ainsi que des autres critères est beaucoup plus avancée que sur un curriculum vitae classique, ce qui permet aux sociétés de mieux appréhender les capacités et les aptitudes des personnes et donc de ne pas perdre de temps avec de nombreux entretiens d’embauche aléatoires.

Il est important de bannir les idées reçues que nous avons sur les directeurs financiers. C’est un métier qui ne connait pas la crise car toute société à un rapport direct avec l’argent, il y aura donc toujours besoin de professionnels dans le monde financier.

Catégories
Chomage CV Jeunes Recherche d'emploi Stratégie

Quel type de CV pour quelles circonstances ?

Vous avez entendu parler de plusieurs types de CV ?  Chronologique, par compétences ou mixte…  Et vous ne savez pas trop lequel adopter ?  Voici quelques explications qui vous permettront de choisir le bon type de CV selon les circonstances !

Les spécialistes parlent de CV chronologiques ou antichronologiques, de CV par compétences ou de CV mixtes ?  Qu’est-ce que c’est que ça ?  Voici quelques explications pour vous aider à y voir plus clair.

Trois grands types de CV

Il faut savoir qu’il y a trois grands types de CV classiques :

  1. le chronologique
  2. par compétences
  3. mixte

1. Le CV chronologique ou antichronologique

C’est le plus connu : le CV classique présentant votre parcours professionnel par rubriques.  A l’intérieur de chaque rubrique – Formation, Expérience professionnelle, etc. – les items sont classés par ordre antichronologique (on dit aussi antéchronologique), c’est-à-dire du plus récent au plus ancien.

C’est le plus utilisé, celui que tout le monde utilise ou presque.  Peut-être parce que c’est le plus simple à mettre en oeuvre.

Attention : si vous optez pour le format antichronologique – du plus récent au plus ancien – gardez-le pour TOUTES les rubriques de votre CV ! J’ai vu trop de candidats qui présentaient leur expérience professionnelle sous ce format et qui listaient leurs études et formations dans l’autre sens…

Soyez cohérent ! N’obligez pas le recruteur à faire des va-et-vient à travers les différentes rubriques de votre CV : il n’en a pas le temps !  Votre CV sera jeté à la poubelle sans pitié à la moindre ambigüité !!!

Est-ce le plus efficace ?

Avantages :

  • Clair, simple et facilement compréhensible
  • Rassurant, car c’est le type de CV le plus connu de tous, candidats et recruteurs
  • Correspond bien aux carrières linéaires (20 ans dans la même entreprise, par exemple)

Inconvénients :

  • C’est LE CV de Monsieur ou Madame Tout le Monde : difficile de se distinguer vraiment avec ce type de document passe-partout…
  • Il attire immédiatement l’attention sur les « trous » de votre CV : interruption de carrière pour grossesse, maladie, accident ou éducation des enfants
  • Il ne convient pas du tout aux personnes qui ont changé d’emploi ou d’orientation au cours de leur carrière.  Or, cette situation est de plus en plus fréquente, même si beaucoup de recruteurs ne l’ont pas compris et restent terriblement conservateurs dans leurs perception des candidats

2. Le CV par compétences

Contrairement au précédent, il ne contient aucune date, aucune référence à votre parcours en tant que tel.  Il détaille vos compétences et donne – souvent – la liste des entreprises pour lesquelles vous avez travaillé.

C’est le moins utilisé, probablement pour deux raisons :

  • on ne sait pas trop comment le présenter
  • il est difficile à structurer de manière efficace sans se perdre dans des généralités ou sans écrire trois pages

Il ne suffit pas de lister vos compétences : encore faut-il leur donner de la crédibilité en les décrivant de façon claire et en leur apportant de la consistance par des informations concrètes – nom de l’entreprise, type de poste, mission, réalisations, résultats, etc.  Tout ce qui peut aider le recruteur à visionner le film de votre expérience professionnelle doit être mobilisé.    D’autres part, les recruteurs ne sont pas tenus de vous croire sur parole…

Avantages :

  • C’est celui qui met le mieux en avant vos compétences – forcément
  • C’est donc celui qui vous permettra de vous distinguer des autres candidats sur les compétences-clés du CV : si on demande un comptable familier de la consolidation des comptes et que c’est votre spécialité, cela figurera en avant-plan de votre CV et si les autres concurrents ne peuvent pas faire la même chose, vous marquez des points…
  • C’est le plus facile à adapter en fonction du poste : vous mettez à l’avant-plan les compétences qui correspondent le plus à ce qui est demandé dans l’annonce
  • C’est l’idéal si vous avez une ou plusieurs interruptions assez longues dans votre carrière : maladie, accident, période de chômage assez importante…  Autant de points noirs susceptibles de détourner les recruteurs de votre candidature

Inconvénients :

  • l’inconvénient majeur : la plupart des recruteurs n’aiment pas ce type de CV.  Plus par manque de temps que pour autre chose : quand vous avez moins d’une minute pour lire chaque CV, vous ne pouvez pas vous offrir le luxe de déchiffrer des documents longs et dont la structure ne vous est pas familière…
  • Il est difficile à structurer efficacement : par où commencer ? Où s’arrêter ? Faut-il classer par domaines de compétences ?  Par secteur ?
  • Il a tendance à allonger le CV, ce que les recruteurs détestent.  Car la plupart des candidats veulent tout dire et donc ne ciblent pas suffisamment les compétences requises pour le poste.  Un conseil : ciblez les compétences vraiment cruciales pour le poste et laissez le reste pour la lettre de candidature et l’entretien d’embauche

Cliquez sur la carte pour la visionner et/ou la télécharger en format PDF.

3. Le CV mixte

C’est mon préféré !  Ça tombe bien, c’est aussi le préféré de nombreux recruteurs !

Pourquoi ?  Parce qu’il présente l’avantage de nous donner immédiatement vos compétences-clés pour le poste souhaité et donc qu’il facilite le travail !  Vous n’aimez pas qu’on vous facilite la vie, vous ?

En réalité, il allie les qualités des deux précédents : une très bonne visibilité des compétences-clés et une très bonne lisibilité de votre parcours.

On peut donc décider très vite si vous êtes un candidat à inviter pour un entretienou pas !

Comment fonctionne le CV mixte ?

Le principe est simple : en début de CV – le premier tiers – vous présentez vos compétences-clés par rapport au poste souhaité.  Ensuite, vous continuez votre CV sous forme antichronologique et vous gardez les compétences secondaires pour les rubriques habituelles et pour la lettre de candidature.

Le plus difficile dans la rédaction de ce CV est :

  • de déterminer les compétences-clés requises pour le poste
  • se limiter dans la présentation du haut de CV à ces compétences

Avantages :

  • A la fois clair et axé sur les compétences-clés du poste souhaité
  • Donne en même temps une bonne lisibilité de votre parcours
  • Facilite donc le travail des recruteurs en distinguant plus facilement les candidats correspondant au poste
  • Pour les postes à responsabilités, les profils polyvalents ou d’experts, il permet de donner tout de suite l’éventail de vos compétences dans différents domaines ou – au contraire – de mettre l’accent sur vos savoir-faire très spécifiques

Inconvénients :

  • Difficile pour certains candidats d’identifier les compétences-clés pour le poste
  • Demande un esprit de synthèse particulièrement développé pour ne pas écrire des CV de 3 à 5 pages
  • Difficile à structurer : il faut garder un bon équilibre entre les compétences-clés du haut du CV, les rubriques habituelles du CV et la lettre de candidature

Mais le jeu en vaut la chandelle : si vous avez bien préparé votre recherche d’emploi par une bonne analyse de vos compétences, vous disposerez d’un éventail de vos savoir-faire et vous pourrez ainsi sélectionner ceux qui correspondent au mieux au poste recherché.

Petit rappel :

si vous ne savez plus très bien la différence entre qualités et compétences, visitez cette page où je fais la distinction.

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
Ateliers E-learning Entreprise formation Logiciels Mind Mapping Outils

Gérer son temps : une formation avec GTD et Personal Brain

Il y a quelque temps, je vous avais parlé de la méthode GTD (Getting Things Done), de David Allen.  Cette méthode, aux principes simples mais d’autant plus efficaces, a valu une notoriété mondiale à son auteur, surnommé le « gourou de la productivité« .

Parce que ceux qui l’utilisent gagnent du temps, travaillent mieux et surtout, oublient le stress lié aux choses à moitié faites…

Cela vous tente ?

Alors inscrivez-vous à la formation que j’organise chez Accortise le 28 avril de 9 à 16h30 !

Je gère mon temps avec GTD et Personal Brain

Nous y découvrirons ensemble :

  1. Les principes de la méthode GTD
  2. Le logiciel Personal Brain
  3. La mise en place de votre système personnalisé de gestion du temps

Une formation pratique axée sur :

  • vos besoins
  • votre situation personnelle
  • la maîtrise de vos informations personnelles ET professionnelles
  • la mise en place d’outils concrets de gestion de vos actions
  • le suivi du flux de travail
  • la maîtrise de vos différents projets
  • l’identification des tâches à accomplir
  • l’établissement des priorités
  • la gestion efficace de votre agenda
  • un système de rappel qui ne vous laisse plus rien oublier
  • des outils simples et accessibles partout où vous êtes

Retrouvez la maîtrise de vos actions et de votre temps !

Laissez le syndrome To-Do lists aux autres et confiez la gestion de vos actions à un système simple et fiable !

Le syndrome To-Do list

Nous connaissons tous des personnes atteintes du syndrome To Do lists :

  • Elles se précipitent sur leur ordinateur dès le matin
  • elles s’épuisent à vite effectuer les premières tâches
  • elles reportent les suivantes au lendemain ou au surlendemain
  • elles se découragent devant la quantité ingérable de tâches non-effectuées au bout de la semaine
  • elles gâchent leur week-end à culpabiliser à cause du travail à moitié fait
  • et elles recommencent la saga infernale dès le lundi suivant…

J’ai l’air de me moquer ?  Je sais de quoi je parle : je suis passé par là aussi !

Les tâches qui ne sont pas confiées à un système fiable encombrent votre mémoire et engendrent un stress rapidement insupportable !  A terme, ce type de pression engendre de l’épuisement, voire du burn out, ce stade où vos réserves physiques sont épuisées…

GTD et Personal Brain

Personal Brain est un logiciel de mindmapping dynamique.  Il est l’outil idéal pour centraliser des informations, les gérer, les échanger.  Il gère aussi les calendriers comme personne…

C’est pourquoi David Allen lui-même a choisi Personal Brain comme logiciel principal de gestion des tâches et des informations pour sa méthode GTD.

Personal Brain est unique :  sa simplicité, alliée à sa dimension dynamique et à sa puissance de stockage en font un outil rêvé pour ceux qui veulent gérer leur temps et leurs projets sans entrer dans des programmes habituellement réservés aux ingénieurs.

Si comme moi vous êtes plutôt du genre intuitif, que vous aimez le concret et les applications qui vous facilitent la vie, vous allez adorer Personal Brain !

Les entreprises qui utilisent les logiciels de mindmapping estiment gagner entre 4 et 6 heures par semaine par personnes.  Je vous garantis qu’avec la combinaison GTD + Personal Brain, vous allez gagner beaucoup plus : vous allez gagner en productivité et en confort de vie !



Catégories
formation Jeunes Le travail en Europe Recherche d'emploi Salon de l'emploi

Etudes et professions : les salons du Siep vous informent et vous orientent

Votre fils de 18 ans ne sait toujours pas ce qu’il veut « faire plus tard » ?  Votre fille cadette ne veut plus entendre parler d’études ?  Vous avez envie de changer de métier, mais vous ne savez pas vers quoi vous orienter ?

Les salons Etudes et Professions du Siep sont peut-être l’opportunité de trouver non pas « chaussure à votre pied », mais « avenir sur mesure »…

Il redémarrent à partir d’aujourd’hui dans 6 villes de la Communauté française :

  • Namur : les 11 et 12 février à Namur Expo
  • Tournai : les 18 et 19 février à Tournai expo
  • La Louvière : les 25 et 26 février au Hall Omnisports Bouvy
  • Liège : du 17 au 19 mars à la Halle des Foires
  • Charleroi : les 18 et 19 novembre à Charleroi Expo
  • Bruxelles : les 25 et 26 novembre

Qu’est-ce que je peux y trouver ?

Le Siep, c’est le Service d’Information sur les Études et les Professions.  Un organisme sans but lucratif qui, depuis des décennies, informe sur les métiers, les filières d’études, etc.  Ils organisent aussi depuis 17 ans maintenant divers salons à travers toute la Communauté française.

Chaque salon présente  « un panel représentatif du monde de l’Enseignement, de la Formation et de l’Emploi mais aussi de la Jeunesse et de l’International« .

Des professionnels de l’information et de la formation sont également présents et peuvent répondre à vos questions en matière d’orientation professionnelle et/ou scolaire.  Des animations et des démonstrations vous feront découvrir des métiers parfois peu connus ou mal perçus.

Chaque salon se compose de 5 espaces : Information-Orientation, Etudes, Emploi-Formation, International et Jeunesse.

Pour en savoir plus sur le Siep, cliquez ici.

Catégories
CV formation Logiciels Mind Mapping Modèles Outils Recherche d'emploi

CV pour employé expérimenté – notre modèle XMind

Je vous propose un modèle de CV pour employé expérimenté sous forme de carte mentale modèle de XMind. Un modèle que vous pouvez utiliser et transformer à votre guise, selon vos besoins.

  • Vous avez envie d’envoyer un CV plus visuel ?
  • De quelque chose qui puisse se lire d’un coup d’œil sur une seule page ?
  • Envie d’accompagner votre CV traditionnel d’une touche d’originalité qui témoigne mieux de votre personnalité ?

Envoyez notre CV pour employé expérimenté – mindmap XMind

Suite à la publication de mon billet sur le CV-Mindmap, il y a quelques jours, vous avez été plusieurs à me demander de publier des templates (ou modèles).

Je réponds donc à cette demande en vous proposant aujourd’hui notre premier modèle : le CV pour employé expérimenté sous forme de mindmap XMind.  (Cliquez sur l’image pour l’agrandir).

Template pour employé expérimenté

Il prévoit en effet une expérience professionnelle de plusieurs années au sein de plusieurs entreprises.

Si ce n’est pas votre cas, si vous êtes débutant, sans expérience professionnelle, consultez plutôt notre modèle de CV Mindmap pour débutant.

Vous pouvez l’utiliser en tant que CV à joindre à votre CV classique ou seul (attention cependant à la culture de l’entreprise à laquelle vous adressez votre candidature !) ou pour structurer votre CV classique avant de l’envoyer.

Ce template est au format XMind.  Si vous n’avez pas encore votre propre logiciel XMind, vous pouvez le télécharger gratuitement ici.

Il est entièrement personnalisable : vous pouvez ajouter des rubriques ou enlever celles qui ne vous concernent pas.  Vous pouvez modifier les illustrations, la culeur du fond, la couleur des branches, modifier l’ordre des rubriques, etc.

Toutefois, ce CV a été élaboré en suivant les principes du CV tel que je le pratique en temps que coach en gestion de carrière.   Si vous avez des doutes ou si vous désirez plus de conseils, vous pouvez lire d’abord ma série de billets Construisez un CV gagnant avec le mindmapping, ainsi que mon post précédent, Faut-il envoyer son CV sous forme de Mindmap ?

Ce modèle – comme tous les autres – comporte également des notes, que vous identifierez facilement grâce à la petite icone en forme de post-it dans chacun des sujets.  Cliquez sur cette icone et vous ouvrez une note qui vous donne les meilleurs conseils pour rendre votre CV efficace ! (Cliquez sur l’image pour l’agrandir).

Notes explicatives dans le modèle

 

Comment utiliser ce CV ?

Vous pouvez l’utiliser de deux manière :

– Soit vous l’utilisez uniquement pour structurer votre CV : c’est-à-dire pour organiser vos idées, pour lister les rubriques dans un ordre qui fait sens pour la personne qui le lira.  Pour être certain, aussi de ne rien oublier !

– Soit, vous pouvez envoyer votre CV sous forme de Mindmap : attention !  Comme toujours, connaissez l’entreprise à qui vous allez envoyer votre CV !  Dans un autre article, j’ai précisé cette question : dois-je envoyer mon CV sous forme de mindmap ?  Dans certaines entreprises, particulièrement ouvertes et innovantes, pour un poste de graphiste ou d’animateur, je vous dirais franchement oui !  Pour un emploi de comptable au sein d’un cabinet-conseil, je vous le déconseillerais tout aussi franchement.  Usez de votre bon sens et surtout, informez-vous sur la culture de l’entreprise !

Dans tous les cas : bonne chance ! 😉

Format de votre CV mindmap

Ce template est livré au format Modèle XMind, avec l’extension .xmt

Lorsque vous désirez l’utiliser, allez dans « Fichier« , « Nouveau« , « Nouvelle Map à partir du modèle » ou cliquez sur CTRL+ALT+N si vous aimez les raccourcis clavier.

Cela vous permettra de réaliser autant de CV que vous le souhaitez à partir de ce modèle !

Nous prévoyons de publier ce modèle – et d’autres – dans d’autres format, très bientôt.  Notamment un modèle pour jeune ayant peu d’expérience.

Comment commander ce modèle ?

C’est simple :  il vous suffit de cliquez sur le bouton Paypal et de régler votre commande.  Le modèle – utilisable sans limite de temps ni de nombre de CV – est disponible pour 7,99 euros.

Dès réception de votre paiement, nous vous enverrons votre modèle ainsi qu’une reproduction au format PDF pour que vous puissiez le visualiser sur papier.

Je commande mon Modèle de CV Mindmap pour employé expérimenté

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

50.9686775.824968
Catégories
Ateliers creativité E-learning formation Internet Logiciels Mind Mapping Outils Pédagogie

Formation « Initiation au Mindmapping en ligne »

Vous avez envie de vous former au Mindmapping (carte heuristique) ?

Mais vous disposez de peu de temps ?  Vous ne savez pas où vous adresser ? Il n’y a pas de formation près de chez vous ?  Les horaires ne vous conviennent pas ?

Nous avons LA solution ! Apprenez, de chez vous, à votre propre rythme cet outil fabuleuxle Mindmapping !

A partir du 10 janvier, nous ouvrons un cours d’Initiation au Mindmapping en ligne.  Une formation en 5 modules pour maîtriser les bases du Mindmapping ou carte heuristique (cliquez sur la carte pour l’agrandir) :

5 modules pour maîtriser les bases du Mindmapping !

  • Une brève introduction pour vous accueillir et vous expliquer le fonctionnement du cours

Module 1 : Introduction au Mindmapping : principes de base

  • Comment utiliser cette section
  • Le Manuel 1 : Introduction
  • Un test pour vérifier votre niveau de compréhension et de mémorisation du manuel
  • La documentation : des cartes heuristiques, une émission de web-télé sur le Mindmapping et bien d’autres choses encore…

Module 2 : Je dessine ma première carte heuristique

  • Comment utiliser cette section
  • Le Manuel 2 : Ma première carte heuristique
  • Exercice commenté : ma première carte heuristique
  • Galerie de cartes heuristiques : reproductions commentées de cartes manuelles ou avec logiciel
  • Documentation

Module 3 : Applications du Mindmapping sur papier

  • Comment utiliser cette section
  • Le Manuel 3 : les applications du Mindmapping sur papier
  • Exercice commenté : une application au choix
  • Galerie de cartes appliquées
  • Documentation

Module 4 : Les logiciels de Mindmapping

  • Comment utiliser cette section
  • Le Manuel 4 : les logiciels de Mindmapping
  • Classement des logiciels de Mindmapping : par site, par prix, par catégorie, collaboratifs O/N, applications smartphones, etc.
  • Comment les entreprises utilisent le Mindmapping
  • Web-télé : le Mindmapping outil mainstream
  • Documentation

Module 5 : Initiation à XMind

  • Comment utiliser cette section
  • Le Manuel 5 : Initiation à XMind
  • Découverte du tableau de bord
  • Ma première carte heuristique avec XMind
  • Quelques applications du logiciel
  • Exercice commenté : une application au choix avec XMind
  • Galerie commentée de cartes réalisées avec XMind
  • Documentation

Vos avantages :

  • vous apprenez chez vous, à votre bureau ou dans votre fauteuil préféré;
  • vous choisissez vous-même les horaires de votre formation;
  • vous apprenez à votre rythme, selon vos disponibilités;
  • vous consacrez le temps que vous voulez à votre formation;
  • vous maîtrisez les techniques de base du Mindmapping tant sur papier qu’avec XMind;
  • vous ameliorez votre productivité et votre créativité;
  • vous prenez de  meilleures notes;
  • vous concevez et animez de meilleures présentations.

(Cliquez sur la carte pour l’agrandir).

Nous vous offrons :

  • une formation de qualité professionnelle de 5 semaine à 3 mois (selon votre rythme);
  • une plateforme de travail conviviale et personnalisée (Moodle );
  • un cours progressif avec des instruments d’autoévaluation;
  • un e-coaching performant : votre formateur unique vous soutient et vous conseille pendant toute la durée de votre formation;
  • des manuels sous format PDF qui vous appartiennent (consultables en ligne, téléchargeables, imprimables);
  • des modèles gratuits et une documentation  multimédia actualisée (vidéo, audio, écrite, cartes heuristiques, sites web, etc.);
  • des exercices corrigés et commentés par un formateur professionnel;
  • un chat hebdomadaire avec le formateur et les autres participants afin d’échanger, de poser des questions, de proposer vos solutions;
  • un forum où échanger avec le formateur et les autres participants quand vous le désirez;
  • la possibilité d’acquérir la licence PRO d’XMind à prix réduit:
  • un accès gratuit pendant toute votre formation à Mindmapping et pensée visuelle, un espace d’échange avec d’autres personnes intéressées par le mindmapping et la pensée visuelle qui vous fournit d’autres modèles gratuits, des actualités exclusives, etc.
  • un certificat de réussite en fin de formation.

Espace de travail Moodle

En Pratique

Comment cela fonctionne-t-il ?

  1. Vous réglez le montant de votre inscription en cliquant sur un des boutons PayPal ci-dessous.
  2. Dès réception de votre paiement, nous vous envoyons les instructions pour accéder à la plateforme (lien et code d’accès)
  3. Vous commencez à vous former !

Fiche technique du cours

  • Niveau : débutant.
  • Type de cours :  exclusivement en ligne avec e-coaching.
  • Ouverture des inscriptions : le 4 janvier 2011.
  • Début du cours : le 10 janvier à 9 heures (heure de Paris, Bruxelles, Amsterdam).  Pour les autres régions, vous pouvez convertir ici.
  • Durée de la formation : 90 jours maximum, mais le tout peut être terminé en 5 semaines (selon votre rythme).
  • Prix :
    • pour le cours seul : 89 € tout compris
    • pour le cours + licence XMind Pro pour un an : 124 € tout compris (licence XMind Pro à 35 € au lieu de 40 €)

Inscrivez-vous maintenant !

Je m’inscris au cours Initiation au Mindmapping seul et je paie  89 euros


Je m’inscris au cours Initiation au Mindmapping avec XMind Pro et je paie 124 € (soit 5 € de réduction sur le prix du logiciel) :


Vous n’avez pas encore XMind 3.2.1 ? Téléchargez-le gratuitement ici !

Catégories
Chomage CV

Vous n’avez pas de diplôme ? Mais du savoir-faire ? Faites valider vos compétences !

Vous n’avez pas terminé vos études ?  Ou vous avez appris le carrelage sur le tas ?  Vous avez pratiqué la coiffure en noir ?

Mais vous n’avez pas de diplôme ?

Comment mettre tout ça sur un CV ?  Comment faire reconnaître ces compétences que vous avez apprise ailleurs qu’à l’école ?

Une bonne nouvelle : la validation des compétences !


En Belgique, depuis quelques années, il est possible de faire reconnaître des compétences que vous avez acquises autrement qu’à l’école.  Ou que vous n’avez pas eu l’occasion de faire vérifier par un examen ou un diplôme.  Pour la France, vous trouverez plus d’infos ici.

Pour quels métiers ?

Pratiquement, il existe un nombre croissant de métiers pour lesquels vous pouvez obtenir une reconnaissance officielle :

  • mécanicien automobile
  • employé des services commerciaux
  • aide-comptable
  • carreleur, coffreur, maçon, peintre en bâtiment
  • peintre industriel
  • électricien
  • technicien de scène de théâtre,
  • etc.

Vous trouverez la liste des métiers – mise à jour régulièrement – ici.

Comment ça se passe ?

C’est très simple : vous identifiez sur le site le métier qui correspond au vôtre.

Vous prenez contact avec un centre agréé – dont vous trouverez la liste sur cette page web.

Le responsable du stage vous fait remplir un formulaire, vous inscrit.  Lorsque la date de l’épreuve est fixée, vous vous rendez au centre et vous montrez ce que vous savez faire.  Par exemple, pour un maçon, on vous demande de monter un mur.  Pour un électricien, on vous fera faire un montage électrique.  Pas de théorie ou de blabla, ici : que de la pratique, du vrai, du concret !

Un jury, composé de professionnels et de formateurs du secteur, décide si vous avez réussi ou non.

Si vous avez réussi, on vous délivre un Titre de compétence : un document officiel qui confirme que vous maîtrisez votre métier.

Combien ça coûte ?

Rien !   Nada !   Shnoll !    C’est entièrement gratuit ! C’est pris en charge par le gouvernement.

Qu’est-ce que ça vaut ?

Un Titre de compétence n’est pas un diplôme, mais un document officiel qui certifie que vous êtes capable d’exercer un métier.

C’est ce qui intéresse vraiment une entreprise : savoir si, au moment où elle vous engage, vous êtes capable ou non de pratiquer ce qu’on vous demande.  En un mot, si vous êtes rentable !

Et le Titre de compétence est un titre officiel reconnu par la Région wallonne, la Communauté française et la Région de Bruxelles-Capitale.  Il est aussi reconnu par le Forem,  Bruxelles Formation, l’Enseignement de Promotion Sociale, l’IFAPME et le SFPME.

La validation des compétences vous fait gagner du temps : vous n’avez pas besoin de (re-)suivre une formation pour avoir un diplôme – vous passez directement l’épreuve et vous savez tout de suite si vous avez réussi ou non.

C’est confidentiel : l’inscription et les résultats vous sont communiqués  à vous et à personne d’autre.  Si vous réussissez ou si vous ratez, personne n’en saura rien, sauf si vous avez envie de fêter ça avec vos amis ou votre famille, bien entendu !

C’est tout le mal que je vous souhaite !

Catégories
creation d'entreprise Droit Droit des entreprises Entreprise Propriété intellectuelle

La malédiction du chiffre 1 en entreprise (2)

Continuons notre inventaire des nuisances du chiffre 1 dans l’entreprise !

(Si vous avez raté le premier article de la série, cliquez ici).

Si vous avez lu le premier article et que vous êtes un tantinet observateur, vous constaterez que la mindmap a un peu gonflé.  Eh oui, j’ai ajouté deux dangers supplémentaires.  Je ne prétends pas à l’exhaustivité, mais j’essaie quand même d’attirer votre attention sur un maximum de points qui peuvent s’avérer dangereux.  J’ai commis certaines de ces erreurs dans le passé et je vous fais donc profiter de mon expérience. (Cliquez dessus pour visualiser ou obtenir une copie PDF gratuite) :

Quatrième danger : un seul fournisseur

Vos affaires se développent bien, vous avez une multitudes de clients, vous vendez énormément et vous avez un fournisseur en or qui vous livre en un temps record et vous accorde de généreux délais de paiement.

Magnifique.

Pour corser le tout, vous venez d’obtenir LA grosse commande qui va donner un nouvel élan à votre business.  Superbe, non ?

Seulement voilà, votre fournisseur unique, si généreux dans ses délais de paiement, qui vous accorde de si plantureuses ristournes, vient d’être déclaré en faillite, tout son stock est saisi…  Vous ne savez pas livrer votre nouveau client…

Ou bien encore, le camion de votre unique fournisseur italien est bloqué quelque part entre le Saint-Gothard et Paris, par une de ces grèves générales brutales dont les Français ont le secret.

Ou bien votre unique  fournisseur haïtien est enseveli sous les décombres du dernier tremblement de terre.

Ou bien, il est tout simplement occupé lui aussi avec de grosses commandes et pour la première fois depuis le début de vos relations, il ne peut vous livrer à temps.

Dans tous les cas, bye bye business !

Ayez plusieurs fournisseursMettez-les en concurrence pour obtenir de  meilleurs prix ou des délais plus confortables (que ce soit pour la livraison ou le paiement).  Ne soyez jamais à la merci du bon vouloir ou de la disponibilité d’une seule personne ou d’une seule entreprise.  Vos clients ne comprendront pas pourquoi, subitement, vous ne pouvez livrer à temps alors que jusque-là ils pouvaient compter sur vous.  C’est encore pire dans le business to business : votre client attend votre produit ou service pour livrer son propre client.  Si vous rompez la chaîne, vous le ferez une fois.  Pas deux.

De plus, si vous avez un seul fournisseur, votre gamme de produits sera forcément réduite.  En ayant plusieurs fournisseurs, vous assurez un plus grand choix à vos clients qui vous en seront reconnaissants.

Dernière précision qui vaut son pesant d’or : ne signez  jamais une clause d’exclusivité qui vous lie à un seul fournisseur.  Vous vous livrez poings et pieds liés aux caprices d’une entreprise qui va vous coûter plus cher qu’une maîtresse…

Cinquième danger : une seule tête pensante à bord

Vous êtes indépendant, vous aimez prendre les décisions seul et assumer pleinement la responsabilité de vos choix.  Et vous ne supportez pas que Pierre, Paul ou Jacques viennent mettre leur grand nez dans vos affaires et vous disent comment vous devez exercer votre métier.

Je ne peux vous donner tort : c’est exactement mon profil !

Mais cette position peut s’avérer dangereuse si elle est poussée dans ses derniers retranchements : car à un moment donné, nous sommes tellement plongés dans notre business que nous n’avons plus de recul.  Nous avançons au jour le jour, en tentant de répondre au mieux aux exigeances – parfois pas piquées des vers ! – de nos clients.

Et nous perdons de vue non seulement les objectifs que nous nous sommes donnés, mais si nous ne sommes plus attentifs au marché et à ses évolutions, nous allons rater des opportunités.

La solitude du manager, ce n’est pas qu’un magnifique roman de Manuel Vasquez Montalban (que je vous recommande chaudement), c’est aussi une réalité quotidienne parfois difficile à assumer pour qui se trouve à la tête d’une entreprise.  Entourez-vous d’amis sincères qui ne passeront pas leur temps à vous encenser, mais qui pointeront aussi du doigt vos incohérences ou vos erreurs.  Fréquentez d’autres chefs d’entreprises.  Participez à des réseaux où on échange des tuyaux, des idées, des points de vue.

De cette façon, vous enrichirez votre palette de talents et vous gagnerez en notoriété dans les cercles de professionnels.  Vous pourrez aussi glâner à l’occasion l’une ou l’autre bonne idée qui deviendra votre prochain produit phare ou le service qui boostera votre entreprise pour les deux ans à venir…

Vouloir tout assumer, c’est aussi le meilleur moyen d’en arriver au burn out, cet épuisement ultime de vos ressources morales et physique.  Déléguez, sous-traitez, prenez conseil.  Vous aurez d’autant plus de temps pour vous concentrer sur l’essentiel.

Sixième danger : une seule banque

Même situation que pour le client et le fournisseur :  ne vous mettez jamais à la merci d’une institution unique.  Ici aussi, faites jouer la concurrence.  Même si votre banquier est votre partenaire (il devrait l’être en tout cas…) vous n’êtes pas marié(e) avec lui (elle) et donc vous pouvez aller voir ailleurs si on ne vous propose pas un meilleur taux ou une solution bancaire mieux adaptée à votre situationAvoir plusieurs avis financiers peut aussi être un atout.

Ici aussi, mettez-les en concurrence : on vous offre du 5 % chez Truc, mais peut-être Machin est-il prêt à vous offrir le même produit  à du 4,25 %.  Ca ne parait pas grand chose, mais sur 10 ou 15 ans, cela peut se chiffrer en milliers d’euros…

Choisissez aussi des banques ou des agences qui connaissent le monde des affaires : certaines sont très bonnes pour gérer le compte-épargne de Tante Yvonne, mais pratiquent le crédit de caisse du bout des lèvres…  Ici comme ailleurs, faites votre petit marché, comparez les offres et restez maître de vos choix…

Septième danger : un seul concurrent

Ou pire encore : pas de concurrent du tout !

Quoi ?  Mais pas de concurrent, c’est la situation idéale !  On fait ce qu’on veut, on fixe les prix comme on veut, c’est le monopôle !

Détrompez-vous : vous n’êtes ni une multinationale, ni une entreprise nationale récemment privatisée ?  Alors, regardez autour de vous : si vous n’avez pas de concurrent ou un seul, c’est mauvais signe.  Cela veut peut-être dire qu’il n’y a pas de marché du tout et que les concurrents potentiels ont déjà abandonné la partie parce qu’il n’y a rien à gagner : pas de clients, autrement dit…

Ou bien, au contraire, vous arrivez trop tôt sur un marché où il n’y a encore personne.  Ca peut être une opportunité : vous êtes le premier sur la balle !  Mais ça peut-être une situation difficile aussi, surtout si vous êtes une nouvelle entreprise qui débarque sur un nouveau marché avec un nouveau produit…  Vos chances de réussite sont quasiment nulles.   L’histoire économique regorge de gens qui ont eu raison trop tôt : ils sont arrivés avec un produit ou un service à une époque où cela n’intéressait encore personne.  Ou bien personne ne comprenait encore quel était l’intérêt de ce produit.  Apple a connu ce phénomène en 1993 avec un PDA qui s’appelait Newton.  C’était un produit révolutionnaire qui proposait déjà presque tout ce qu’un iPhone peut offrir.  Et ce fut un flop magistral.  Pour Apple, ce n’était pas trop grave : c’était un produit parmi d’autres (vous vous souvenez : pas un seul produit !) et Apple avait les reins suffisamment solides du point de vue financier pour absorber le choc.  Mais vous ?  Si vous êtes une petite entreprise ou une start up, vous ne pourrez pas vous permettre ce genre d’erreur deux fois…

Huitième danger : être le numéro 1 de son secteur

– Quoi ?  Cette fois, vous exagérez : être le leader du marché, c’est un danger ?

Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit.  C’est évidemment le rêve de tout entrepreneur sérieux que de devenir le numéro un dans son secteur, vous ne croyez pas ?

Mais cela comporte un certain risque : celui de s’endormir sur ses lauriers.  D’être autosatisfait.  De ne plus être attentif aux évolutions du marché.   De ne plus être aussi créatif ni agressif sur le marché.  Et donc de se faire dépasser par de jeunes loups qui « n’en veulent  » comme disaient les Deschiens…

Prenez Microsoft : ils ont été numéro 1 et Bill Gates est devenu l’homme le plus riche du monde.  Il y a seulement quelques années, la multinationale de Redmont regardait de haut les autorités européennes qui la mettaient en garde pour « abus de position dominante ».

A présent, elle est dépassée sur sa gauche par Google, sur sa droite par Apple et ses iPad, iPod tandis que FaceBook et Twitter se partagent le gâteau des médias sociaux que personne n’a vu venir chez Microsoft.  Aujourd’hui, Microsoft abandonne le blogging et vient de signer un accord avec WordPress (sur lequel le blog que vous lisez en ce moment est publié) : une situation tout simplement impensable il y a seulement 5 ans.

Et une situation qui ne risque pas de s’arranger dans la mesure où les jeunes se dirigent surtout vers les solutions Apple du type smartphone et les médias sociaux… (voir à ce sujet mon article sur les jeunes et Apple)…

Vous voilà prévenus : superstitieux ou non, pragmatiques ou idéalistes, méfiez-vous du chiffre 1 si vous êtes chef d’entreprise ou futur businessman.  Fuyez ce chiffre comme la peste… et portez-vous bien !