Catégories
Apprendre à apprendre Ateliers Coaching scolaire concept map Connaissance Jeunes Jeux Jeux-cadres Mind Mapping Modèles Outils Pédagogie Pensée positive

Ateliers Triple A : Apprendre A Apprendre

Apprendre à apprendre ?  Oui, en un atelier d’une journée plus un mois d’e-coaching.

Parce qu’être étudiant aujourd’hui suppose un degré élevé d’autonomie : c’est l’objectif de ces ateliers.  Que le participant dispose de tous les outils pour construire le meilleur parcours d’apprentissage.  Celui qui lui convient selon ses besoins, sa personnalité, ses goûts, ses canaux sensoriels privilégiés, etc.

Atelier Apprendre A Apprendre : le 23 août Liège.

Un atelier pour :

  1. Apprendre à maîtriser son temps, son énergie, sa charge de travail.
  2. Pour définir et respecter ses objectifs à court, moyen et long terme.
  3. Pour évaluer sa progression tout au long de l’année et des études.
  4. Pour maîtriser les techniques de base du mindmapping.  Mais aussi des techniques de mémorisation comme la localisation.  Des techniques de réactivation de la mémoire.  Des principes d’exploration et d’interrogation de la matière.

Bref, un atelier qui vise à l’autonomie du participant.  Celui-ci devient donc l’acteur principal de son parcours d’apprentissage.

Une formation en deux parties : 

  • Une journée d’atelier en groupe
  • Un mois d’e-coaching

Lors de l’atelier nous allons :

Programme de la journée d’atelier
  1. Voir ensemble le programme et les objectifs de la formation
  2. Faire connaissance avec un jeu et une interview basée sur la technique du mindmapping
  3. Approfondir notre connaissance du mindmapping
  4. Découvrir ensemble ce que veulent dire les mots « apprendre », « comprendre », « mémoriser », « retenir », « réactiver », « mobiliser », « restituer », « utiliser », « liens », « construire son savoir », etc.
  5. Maîtriser certains principes de la méthode « Etudier efficacement en 5 étapes« .

Le mois d’e-coaching permet d’individualiser la formation selon le profil d’étudiant de chacun des participants, ses préférences sensorielles, etc.

Des possibilités de se former aux principes suivants : reconnaître et gérer mon stress, gérer mon temps, mes points forts et mes faiblesses, mémoriser vite et pour longtemps, etc.

Plus d’infos sur notre page « Ateler Triple A : Apprendre A Apprendre » !

Catégories
Chomage CV

Vous n’avez pas de diplôme ? Mais du savoir-faire ? Faites valider vos compétences !

Vous n’avez pas terminé vos études ?  Ou vous avez appris le carrelage sur le tas ?  Vous avez pratiqué la coiffure en noir ?

Mais vous n’avez pas de diplôme ?

Comment mettre tout ça sur un CV ?  Comment faire reconnaître ces compétences que vous avez apprise ailleurs qu’à l’école ?

Une bonne nouvelle : la validation des compétences !


En Belgique, depuis quelques années, il est possible de faire reconnaître des compétences que vous avez acquises autrement qu’à l’école.  Ou que vous n’avez pas eu l’occasion de faire vérifier par un examen ou un diplôme.  Pour la France, vous trouverez plus d’infos ici.

Pour quels métiers ?

Pratiquement, il existe un nombre croissant de métiers pour lesquels vous pouvez obtenir une reconnaissance officielle :

  • mécanicien automobile
  • employé des services commerciaux
  • aide-comptable
  • carreleur, coffreur, maçon, peintre en bâtiment
  • peintre industriel
  • électricien
  • technicien de scène de théâtre,
  • etc.

Vous trouverez la liste des métiers – mise à jour régulièrement – ici.

Comment ça se passe ?

C’est très simple : vous identifiez sur le site le métier qui correspond au vôtre.

Vous prenez contact avec un centre agréé – dont vous trouverez la liste sur cette page web.

Le responsable du stage vous fait remplir un formulaire, vous inscrit.  Lorsque la date de l’épreuve est fixée, vous vous rendez au centre et vous montrez ce que vous savez faire.  Par exemple, pour un maçon, on vous demande de monter un mur.  Pour un électricien, on vous fera faire un montage électrique.  Pas de théorie ou de blabla, ici : que de la pratique, du vrai, du concret !

Un jury, composé de professionnels et de formateurs du secteur, décide si vous avez réussi ou non.

Si vous avez réussi, on vous délivre un Titre de compétence : un document officiel qui confirme que vous maîtrisez votre métier.

Combien ça coûte ?

Rien !   Nada !   Shnoll !    C’est entièrement gratuit ! C’est pris en charge par le gouvernement.

Qu’est-ce que ça vaut ?

Un Titre de compétence n’est pas un diplôme, mais un document officiel qui certifie que vous êtes capable d’exercer un métier.

C’est ce qui intéresse vraiment une entreprise : savoir si, au moment où elle vous engage, vous êtes capable ou non de pratiquer ce qu’on vous demande.  En un mot, si vous êtes rentable !

Et le Titre de compétence est un titre officiel reconnu par la Région wallonne, la Communauté française et la Région de Bruxelles-Capitale.  Il est aussi reconnu par le Forem,  Bruxelles Formation, l’Enseignement de Promotion Sociale, l’IFAPME et le SFPME.

La validation des compétences vous fait gagner du temps : vous n’avez pas besoin de (re-)suivre une formation pour avoir un diplôme – vous passez directement l’épreuve et vous savez tout de suite si vous avez réussi ou non.

C’est confidentiel : l’inscription et les résultats vous sont communiqués  à vous et à personne d’autre.  Si vous réussissez ou si vous ratez, personne n’en saura rien, sauf si vous avez envie de fêter ça avec vos amis ou votre famille, bien entendu !

C’est tout le mal que je vous souhaite !