Catégories
Uncategorized

Le livre L’élément de Ken Robinson enfin disponible en français !

Le livre l’Elément, de Ken Robinson, est enfin disponible en français.  Les éditions PlayBac, spécialisées dans le parascolaire, viennent de publier une excellent traduction de cet ouvrage très attendu.

Ken Robinson n’est pas seulement la vedette de la vidéo la plus vue sur TED.com : « l’école tue la créativité » – qui a été visionnée plus de 63 millions de fois !

C’est aussi et surtout un pédagogue hors norme, qui centre sa pensée sur l’unicité de chaque enfant.

L’élément de Ken Robinson

Les éditions Play bac, spécialisées dans le parascolaire – elles produisent entre autres les fameux « Incollables » – ont eu la bonne idée de publier en français « L’élément« , le livre de Ken Robinson, tellement attendu par de nombreux pédagogues et formateurs, mais aussi par d’innombrables parents, séduits par l’humour et l’accessibilité de ce grand monsieur.

Les éditions Playbac ont eu une autre excellente idée : celle de confier cette traduction à Marianne Bouvier, qui a su rendre en français, le ton tantôt amical, tantôt ironique, mais toujours subtil du pédagogue britannique.

En onze chapitres et un épilogue, Ken Robinson déploie sa conviction la plus profonde : chacun de nous est unique et possède un « élément« .  C’est à dire un talent ou un intérêt particulier.  Un domaine dans lequel nous excellons et qui nous rend heureux.

Résumé du livre L’élément

J’ai résumé le livre sous forme de mindmap téléchargeable gratuitement sur Biggerplate que vous pouvez voir dans la vidéo ci-dessous :

Je l’ai également synthétisé dans les paragraphes suivants

L’élément

Le premier chapitre définit ce qu’est l’élément.  Et il reprend pour exemple le cas de Gillian Lynne, avec lequel il ouvrait sa plus célèbre conférence TED.  Cet élément, c’est un talent ou un domaine dans lequel nous nous sentons nous-mêmes.  Ken Robinson y insiste sur l’unicité de chaque enfant et sur les dangers de la standardisation de l’enseignement.

Pensez différemment

Le second chapitre aborde les différentes formes de l’intelligence.  L’école met surtout l’accent sur l’intelligence verbale et logico-mathématique.  Mais il existe bien d’autres formes d’intelligence qui correspondent à d’autres activités dont la société a besoin.

Attention aussi aux idées toutes faites qui nous limitent…

Au-delà de l’imagination

C’est LE chapitre sur la créativité : le coeur de la conférence TED de Ken Robinson.  Et l’école ne met pas grand-chose en place pour promouvoir la créativité, c’est le moins qu’on puisse dire.  Pire : ses méthodes issues de l’industrialisation étouffent l’initiative personnelle et l’originalité.  Pourtant, comme l’affirme le pédagogue :

« si vous n’êtes pas prêt à vous tromper,, vous ne produirez jamais rien d’original ».
 

Ken Robinson y évoque aussi le pouvoir de la pensée et de la visualisation.

 

Dans la zone

 La Zone, c’est là où vous vous sentez bien, en « accord avec le temps » : car quand vous pratiquez ce que vous aimez, le temps s’écoule d’une manière différente.  Vous êtes vous-même, inspiré et inspirant.  Une fois de plus, Robinson insiste sur l’unicité de chacun d’entre nous et sur l’inadaptation du système scolaire :

« Tout le monde n’entre pas dans une case. »
 

Trouvez votre tribu

Lorsque vous avez trouvé votre élément, il y a de grandes chances pour que vous trouviez aussi votre tribu : un groupe de personnes avec qui vous vous sentez en affinités.  Avec lesquelles vous allez pouvoir vous épanouir, développer votre talent et vous enrichir mutuellement.

Que vont-ils penser ?

Trouver son élément, c’est une chose.  Mais comment réagira l’entourage ?  Et comment acceptez-vous votre talent particulier ?  Des obstacles se dressent devant vous : des obstacles personnels, comme la  maladie ou l’accident.  Le musicien qui perd sa main pourra-t-il encore jouer de son instrument ?

D’autres obstacles peuvent être d’origine sociale : difficile de devenir batteur d’un groupe rock toute la famille et l’entourage veut faire de vous un notaire…  Et puis, il y a les obstacles culturels : les tabous, les interdits religieux, etc.

 Vous estimez-vous chanceux ?

Des expériences montrent que devant les mêmes événements, certains estiment avoir eu de la chance, d’autres non.  Tout est dans la façon dont les candidats ont perçu les opportunités qui s’offraient à eux.  Avec un esprit ouvert et positif, vous avez plus de chances de saisir les bonnes occasions et de réussir dans votre élément.

 A l’aide !

« Une rencontre peut changer votre vie ».

C’est d’ailleurs ce qui est arrivé à Ken Robinson, lui-même.  Adolescent, il a été frappé par la polio et est resté allongé sur un lit pendant plusieurs mois.  C’est l’arrivée d’un inspecteur dans l’école spéciale où il étudiait qui a bouleversé son existence.  L’homme a détecté son intelligence et lui a fait passer un test qui lui a ouvert les plus grandes écoles.

Un mentor peut changer notre vie, et nous accompagner dans les moments les plus difficiles, nous aider à gagner du temps et à saisir les opportunités.

Est-il trop tard ?

J’ai 50 ans et je viens de trouver mon élément : est-il trop tard ?  Il n’est jamais trop tard, affirme Ken Robinson.  Même s’il met un bémol à cette affirmation : dans certains domaines, comme la gymnastique, votre destin est scellé avant l’âge de 15 ans.  Mais dans la plupart des activités qui réclament de l’expérience, l’âge constitue un atout.

De plus, contrairement à ce qu’on pensait encore il y a quelques années, le cerveau conserve une étonnante plasticité qui nous permet d’étudier n’importe quoi à n’importe quel âge.

Pour le plaisir ou pour l’argent ?

De nombreuses personnes ont trouvé leur élément mais n’en ont pas pour autant fait leur profession.  Elles exercent en amateur et compensent parfois une vie professionnelle banale par une passion pour l’astronomie, la photo de surf ou la musique.

On retrouve ici le sens étymologique du mot « amator« , celui qui aime vraiment, qui se passionne pour quelque chose.

La course à l’excellence

Ken Robinson revient ici au système scolaire, basé sur la division du travail dans l’industrie.  Il fustige le conformisme et la hiérarchisation des matières scolaires.

Il compare les modèles du fast-food et du Guide Michelin en restauration et en tire une conclusion évidente : l’école est basée sur le modèle du fast-food…

En conclusion

Dans son épilogue, Ken Robinson compare la « crise des ressources humaines » à la « crise des ressources naturelles ».  Les métaphores mécanistes ont enfermé la pensée occidentale dans un système de classification qui est dépassé.  Il nous faut repenser les crises écologiques et humaines avec d’autres outils intellectuels.  Pour cela, il faut former autrement les enfants qui affrontront demain des problèmes et des situations inconnus aujourd’hui.

Et il cite Michel-Ange :

« – Pour la plupart d’entre nous, le problème n’est pas de viser trop haut et de rater la cible, mais de viser trop bas et de l’atteindre. »

Un ouvrage indispensable pour tous ceux qui se passionnent pour l’éducation : Ken Robinson, L’élément, Editions Playbac, 317 p., 19,90 €.

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

50.9686775.824968
Catégories
Apprendre à apprendre Orientation professionnelle Pédagogie

Ken Robinson: Comment sortir de la « Vallée de la Mort » de l’enseignement ?

See on Scoop.itRevolution in Education

Sir Ken Robinson outlines 3 principles crucial for the human mind to flourish — and how current education culture works against them.

Marco Bertolini‘s insight:

Ken Robinson revient sur l’éducation et rappelle trois principes fondamentaux :

1. tous les enfants sont différents

2. tous les enfants sont curieux, ce sont des « étudiants naturels »

3. tous les humains sont naturellement créatifs

Notre culture de la norme étouffe ces différences, cette curiosité et cette créativité.  Ce n’est pas une fatalité.  Nous pouvons changer l’enseignement et nourrir ces qualités naturelles chez les enfants.

Une vidéo  dans laquelle Ken Robinson, avec son humour légendaire, remet les choses à leur place.  L’enseignement n’a rien à voir avec l’industrie.  Cela a voir avec les gens…

See on www.ted.com

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
Internet Pensée positive Société

Howard Rheingold : sur la collaboration

C’est Marion Chapsal qui avait signalé cet entretien sur son site Geronimo (http://geronimo.typepad.fr/ – une bonne adresse du web si vous vous intéressez à la communication, aux présentations en publics et aux business women).

Cela m’avait tellement emballé que j’ai tout de suite décidé de le traduire.  Cétait en janvier de cette année…  Et personne ne voulait réviser ce texte.  Jusqu’à ce que Pascal Delamaire, un autre complice de TED.com ne prenne les choses en main et nous livre cette superbe révision : des termes et des expressions fluides et fidèles qui rendent bien le ton convivial de Rheingold.

Vous avez dit collaboration ?

Howard Rheingold

C’est justement le thème de cet exposé de Howard Rheingold.   Rheingold est un personnage : pas seulement par le choix de ses costumes et de  ses chemises qui passent sûrement mieux en Californie que dans la vieille Europe, mais par son flair incroyable pour détecter les nouvelles tendances sociales et technologiques.

Il ne se contente pas de les détecter, il les vulgarise aussi avec un rare talent.  Son dernier livre, Smart Mobs, traite de l’intelligence collective et des nouvelles formes de collaboration qui émergent grâce aux nouvelles technologies.

Par la théorie des jeux – qu’il rend accessible au commun des mortels dans un langage d’une rare clarté – il explique comment nous passons  actuellement d’un monde de la compétition à celui de nouvelles formes collectives.  Wikipedia en est un bon exemple, mais il y en a d’autres que Rheingold cite dans cet exposé.

Comme d’habitude, cliquez sur View subtitles et choisissez French (France) pour avoir les sous-titres en français.  (Ou sur Polish si vous désirez rafraichir votre connaissance du polonais.   Après, tout profitez-en pour acquérir de nouvelles langues…).

Merci à Howard Rheingold pour son message amical sur Twitter à propos de cette traduction… http://twitter.com/hrheingold

Catégories
Apprentissage précoce Humour Jeunes Société

Ne mangez pas le marshmallow : ou comment une friandise américaine peut prédire l’avenir de vos enfants !

Non, je ne suis pas obsédé par les marshmallows, mais il se trouve que cette  petite friandise américaine a de troublants pouvoirs : non seulement celui de tester les équipes – comme vous l’a démontré l’exposé de Tom Wujec que j’ai publié il y a quelques jours ici même – mais aussi celui de prédire l’avenir de vos enfants…

Marshmallows

C’est mon ami Léo Sclapari, l’organisateur du Salon de l’Emploi et de la Création d’activités qui m’a signalé ce délicieux exposé (non moins que la friandise elle-même, très appréciée des enfants comme vous pouvez le voir sur la vidéo suivante).

Bon appétit.

L’épreuve du marshmallow : bâtissez une tour, bâtissez une équipe

Le Salon de l’Emploi et de la Création d’activités se tient le 20 mai à Aiseau-Presles.   Plus d’info sur http://www.salon-emploi.be

Catégories
creativité formation Projets

L’épreuve du marshmallow : bâtissez une tour, bâtissez une équipe

L’épreuve du marshmallow ?  S’agit-il d’une blague de potache ?  Du genre de ces épreuves débiles que les étudiants organisent lors des tristement célèbres bizutages ?

Pas du tout !  Il s’agit d’un exercice de team building : l »équipe doit, à l’aide de spaghetti secs, d’un mètre de corde et d’un marshmallow, construire la plus haute tour possible…

Tom Wujec, un designer de réputation internationale l’a organisée avec des groupes aussi divers que architectes, PDG de grandes compagnies, étudiants issus de hautes écoles de commerce, enfants d’écoles maternelles…

Devinez qui s’en sort le mieux ? Des enseignement à la fois drôles, profonds et particulièrement intéressants pour les managers et les responsables d’équipes.

Traduction française (excellente) de Pascal Delamaire et que je viens de réviser.  Pour les sous-titres français, cliquez sur View subtitles et sélectionnez French (France).

Catégories
Diversité Est-Ouest Société

Derek Sivers : bizarre ou juste différent ?

C’est la question que pose Derek Sivers dans un exposé que je viens de traduire pour TED.com.

Cette question peut paraître bizarre au premier abord, mais cette vidéo très courte traite en fait des différences d’interprétation – ce que la PNL appelle la carte du monde – dans les choses les plus simples, comme une simple adresse, par exemple.

Mais je n’en dis pas plus, je vous laisse savourer ce court exposé, brillant d’intelligence et de naturel, sur les différences Est-Ouest.

Cliquez sur « View Subtitles :  French » pour obtenir les sous-titres français.

Catégories
Pensée positive

Nancy Etcoff et l’étonnante science du bonheur

Vous vous souvenez ?  Il y a quelques semaines, je vous parlais du bonheur tout relatif des enfants belges selon une enquête de l’Unicef.  Et je vous promettais de revenir sur cette notion de bonheur.

Et c’est chose faite avec cet exposé de Nancy Etcoff sur l’étonnante science du bonheur dont je viens de revoir la traduction pour TED.com, le site de l’organisation qui publie ces extraordinaires conférences sur une impressionnante variété de sujets.

Nancy Etcoff y évoque le pessimisme de Freud, le fondateur de la psychanalyse, pour qui la poursuite du bonheur n’était qu’une preuve d’infantilisme.  Mais aussi, les nouvelles pistes que la psychologie, s’appuyant sur les neurosciences, découvre et expérimente… pour notre plus grand bonheur !

Un exposé plein d’humour et de bonne humeur par une grande dame de la science d’aujourd’hui.

(Pour les sous-titres en français, cliquez sur « view subtitles » et choisissez « French (France)).