Catégories
Comparatif Outils Technologies immersives Visite virtuelle

Visite virtuelle 360° : quels outils utiliser ?

La visite virtuelle 360° est un excellent moyen de faire visiter un lieu, même en cas de quarantaine. Mais comment les réaliser ? Avec quel outils puis-je les réaliser ? Comment les diffuser vers mes élèves ? Voici quelques outils pour vous en sortir.

La visite virtuelle 360° : une révolution dans les supports pédagogiques

La visite virtuelle 360° ou 3D est une technologie immersive au même titre que la réalité virtuelle ou la vidéo 3D. Elle immerge les apprenants dans une image sphérique. Et leur propose toute une série de fonctionnalités interactives.

Contrairement à ce que vous pourriez croire, la visite virtuelle 360° n’est plus une technologie inaccessible. Ni du point de vue technique, ni du point de vue budgétaire. Nous réalisons nos visites immersives avec une caméra à double lentille Insta 360 qui coûte environ 250 €. Ajoutez à cela quelques accessoires – comme un trépied, un bâton de support, etc. – et vous en avez pour moins de 400 euros de matériel.

Comme il s’agit de « technologies immersives », le mieux est de les visionner avec un casque de type Oculus, par exemple. Ou avec un smartphone et une visionneuse bon marché comme Cardboard.

Les applications de visite virtuelle 360°

Pour vos expériences de visite virtuelle 360°, je vous propose de découvrir plusieurs applications en ligne :

  • H5P
  • ViarLive
  • Thinglink
  • Matterport

H5P – visite virtuelle 360° gratuite et communautaire

J’ai déjà eu l’occasion de parler plusieurs fois de H5P sur ce blog, je ne vais donc pas revenir en détail sur ce site communautaire.

H5P propose, dans sa liste de supports multimédias, une visite virtuelle 360° relativement facile à utiliser, mais surtout, elle est disponible gratuitement via les extensions pour WordPress, Drupal ou encore Moodle. Par contre, elle n’est pas disponible sur le site H5P.org.

J’ai réalisé la visite virtuelle 360° suivante pour le MOOC DIMPA (une des cours gratuits que vous trouverez sur notre page dédiée).

Les flèches blanches dans un cercle noir vous permettent de pénétrer dans une autre salle du musée tandis que les signes « + » bleus vous ouvrent des médias supplémentaires. En cliquant sur l’icône en forme de haut-parleur, vous activez le commentaire audio et un clic sur l’icône « information », vous ouvrez un commentaire écrit.

L’éditeur de réalité virtuelle de H5P est relativement simple à utiliser. Vous pouvez ajouter à votre visite des photos, du son, de la vidéo, des liens externes, etc. H5P annonce également que vous pourrez bientôt créer des scènes en 3D d’escape games ou jeux d’évasion.

Pour réaliser le même type de visite virtuelle, téléchargez notre fiche explicative au format PDF.

ViarLive – simple, mais peu flexible

ViarLive est un service entièrement gratuit. Malheureusement, il se limite à héberger votre photo immersive, mais ne vous permet pas d’ajouter quelque média que ce soit. Un peu dommage, non ?

Thinglink – simple, mais très complet

J’ai déjà parlé de Thinglink à plusieurs reprise sur ce blog. Thinglink est vraiment le spécialiste des images interactives. Il n’est donc pas surprenant de retrouver cet éditeur dans le domaine de l’image en trois dimensions.

Comme vous le voyez, j’ai ajouté des étiquettes avec du texte ou du texte et de l’image. Vous pouvez également ajouter :

  • une vidéo YouTube ou Vimeo
  • une carte Google Maps
  • une présentation Google Slides
  • un formulaire Google Form
  • un contenu partagé via Slideshare (une présentation PowerPoint, une infographie, un document PDF)
  • un formulaire Microsoft Form

Thinglink est gratuit pour les enseignants (il existe une version gratuite accessible à tout le monde, mais il n’est pas possible de publier vos contenus…).

Matterport – le pro de la visite virtuelle 360°

Matterport est un outil souvent utilisé par les professionnels (agents immobiliers, agences de communication spécialisées dans les visites virtuelles ou les technologies immersives).

La visite ci-dessous a été réalisée pour le Musée KBR, de la Bibliothèque Nationale de Belgique, à Bruxelles, qui abrite les manuscrits de la Librairie des Ducs de Bourgogne.

Le rendu des espaces et des volumes est époustouflant et il est possible ici aussi d’ajouter du texte, des images, etc. à vos salles virtuelles.

Mais tout ceci a un prix, pas particulièrement abordable pour des institutions scolaires ou des centres de formation.

Conclusion : de la visite virtuelle 360° pour toutes les bourses

Il existe de plus en plus d’outils de visite virtuelle 360° : un marché se développe qui devrait croître de manière exponentielle dans les prochaines années.

Les atouts de la visite virtuelle pour l’enseignement et la formation sont innombrables :

  • visite d’un lieu lointain, en ruines ou disparu
  • préparation virtuelle d’une visite de lieu réel
  • exploration de matériels ou de machines en taille décalée
  • intégration des nouveaux dans une entreprise (visite virtuelle des locaux de l’entreprise ou du poste de travail)
  • réduction des déplacement et des frais ou impact écologique, énergétique, etc.
  • exploration et mise en contexte d’un événement du passé, voire du futur (on peut imaginer le futur d’une ville, d’un paysage, etc.)

La pandémie nous a appris qu’il n’était pas toujours loisible de visiter tous les lieux en tout temps.

La visite virtuelle nous permet de visiter en détail, avec des informations multimédias et une mise en contexte immédiate.

Les outils que je vous ai présentés ici sont abordables tant du point de vue financier que technique. Il en existe d’autres, bien sûr. Sentez-vous libres de les présenter en commentaires 😉

Vous avez apprécié cet article ? Abonnez-vous à notre lettre d’information et ne manquez aucune article, podcast ou événement 😉

Catégories
Comparatif Outils

Image interactive : quels outils utiliser ?

L’image interactive est un média très apprécié tant des élèves que des enseignants. Mais avec quels outils la réaliser et la diffuser auprès de vos apprenants ? Voici quelques conseils et quelques propositions d’outils pour vous aider.

L’image interactive est un support pédagogique aussi simple qu’efficace : une image de fond présente des points ou des zones sur lesquelles l’apprenant clique pour :

  • afficher une information textuelle
  • faire surgir une autre image
  • faire jouer un enregistrement audio ou un podcast
  • déclencher le démarrage d’une vidéo
  • ouvrir une visite virtuelle à 360°
  • donner accès à un dispositif immersif (vidéo 3D, réalité virtuelle ou augmentée)
  • etc.

Et donc, à partir d’une image de fond, on peut explorer d’autres médias liés à la même thématique. Vous pouvez également intégrer ce type d’image dans un parcours en ligne (plateforme d’apprentissage virtuel ou escape game, par exemple).

3 outils pour créer une image interactive

Je vous propose d’explorer ici 4 outils différents pour créer une image interactive :

  • Thinglink
  • Genially
  • Interactiv-img

Comparatif d’outils de création d’image interactive

L’image suivante reprend les caractéristiques des 3 applications :

Un comparatif pour tout saisir d’un coup d’œil

Thinglink

À tout seigneur tout honneur : Thinglink est l’un des premiers, sinon le premier à avoir proposé un outil de création d’image interactive.

Thinglink s’associe désormais à Canva pour créer directement des images interactives à partir des outils Canva intégrés dans l’interface :

Canva intégré dans Thinglink

Et voici une image interactive, très simple, créée avec Thinglink et Canva. Cliquez sur le bouton Play au milieu de l’image pour entendre le commentaire audio :

Si vous êtes enseignant, le compte Éducation gratuit de Thinglink vous permet de partager vos ressources. Sinon, vous devrez passer à la version payante pour pouvoir diffuser vos productions.

Lien vers Thinglink.

Genially

Genially est un site web qui propose des dizaines de modèles utiles pour créer des supports pédagogiques.

Dans ces modèles, vous trouverez aussi des exemples d’image interactive. Ici aussi, vous pouvez intégrer facilement des médias externes ou des étiquettes de texte à l’aide de boutons ou de zones cliquables.

Voici un exemple que j’ai créé pour expliquer les menus et commandes Zoom pour ma formation Concevez et animez votre classe virtuelle.

Lien vers Genially.

Interactiv-img

Contrairement aux autres sites présentés dans cet article, Interactiv-img ne fait que cela : créer des images interactives. Mais il le fait plutôt bien. La prise en main est très intuitive. La version gratuite permet de créer jusqu’à 5 images gratuites. La version payante vous coûtera 4 dollars par mois.

L’image ci-dessous présente l’équipe fictive d’une startup tout aussi imaginaire :

Dans la troisième étiquette, j’ai pu intégrer une vidéo Viméo (sur l’utilisation du code iFrame, si vous n’êtes pas familier, jetez-y un coup d’œil).

L’image, quant à elle, a été créée avec Canva for Work, la version payante de l’appli de design.

Lien vers interacti-img.

Quel outil allez-vous privilégier ?

Ces trois outils sont des freemiums. Aucun n’est libre ou open source.

Ils offrent des degrés divers de sophistication. Le tandem Canva-Thinglink est le plus riche en possibilités. Si vous utilisez Canva for Education, vous serez sans doute tenté d’utiliser cette combinaison.

Genially offre également une application intuitive, qui permet de réaliser assez rapidement (avec un peu de pratique) des images enrichies très utiles pour vos cours.

Interactiv-img me paraît l’application la plus limitée, surtout dans sa version gratuite.

Je vous laisse vous faire votre propre opinion : n’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires 😉

Vous avez apprécié cet article ? Abonnez-vous à notre lettre d’information pour ne manquer aucun article ou événement.

Catégories
Comparatif Outils

Vidéo interactive : 4 outils pour vos supports pédagogiques

La vidéo interactive est un support pédagogique de grande valeur : il ajoute au plaisir de la vidéo les bénéfices pédagogiques de l’interactivité. Mais quel outil gratuit offre le plus de fonctionnalités et de convivialité ? Cet article compare H5P, EdPuzzle, LearningApps et Thinglink. Quatre outils pour créer vos propres vidéos interactives.

La vidéo interactive : tous bénéfices pour vos apprenants

Le problème de la vidéo, c’est que c’est un support pédagogique largement passif. Les apprenants regardent, écoutent, mais ils ne sont pas vraiment actifs.

La vidéo interactive apporte à la vidéo l’interactivité qui permet aux apprenants :

  • de vérifier leur compréhension et la mémorisation des nouvelles notions
  • de maintenir un niveau élevé d’attention pendant un temps plus long
  • d’interagir avec la nouvelle matière et donc de se l’approprier vraiment

Mais comment créer votre vidéo interactive ?

Mais comment créer vos propres vidéos interactives ? Surtout, si votre niveau d’informatique ou de connaissances en codage est peu élevé ?

Quatre outils (presque) gratuits s’offrent à vous :

  • H5P
  • EdPuzzle
  • LearningApps
  • Thinglink

Un tableau comparatif pour choisir votre outil de vidéo interactive

Vous êtes pressé ?

Voici un tableau comparatif qui vous permettra de sélectionner l’outil de vidéo interactive qui convient à vos besoins.

Un tableau comparatif de quatre outils de vidéo interactive

H5P – l’outil communautaire de création de supports pédagogiques multimédias

H5P est un site communautaire. Créé par le développeur norvégien Joubel (pseudo de Svein Tore-Griff), il fait largement appel à des développeurs bénévoles. Le site présente à ce jour 46 types de supports pédagogiques multimédias, dont la vidéo interactive.

Voici un exemple que j’ai créé à partir d’une vidéo trouvée sur YouTube :

Vous pouvez en voir d’autres exemples dans la section Vidéo interactive de notre MOOC DIMPA.

L’un des avantages de H5P, ce sont ses « plugins » ou extensions. Si vous utilisez Moodle, WordPress ou Drupal, vous pouvez intégrer ces extensions à votre plateforme. Ensuite, vous pourrez créer de nouvelles vidéos interactives directement dans votre LMS. Si vous ne disposez pas de ces plateformes, vous pouvez intégrer vos applications via un code iFrame ou une clé LTI (payante).

Un petit bonus pour les utilisateurs de WordPress : vous pouvez également intégrer une application H5P dans une page ou un article en utilisant un code cours du type



[h5p id="X"]

X étant le numéro de l’application dans votre bibliothèque. C’est d’ailleurs de cette façon que j’ai intégré ma vidéo dans cet article.

La Digitale propose un outil gratuit, Logiquiz, dont je reparlerai, qui vous permet de créer ces contenus H5P sans disposer d’une plateforme extérieure.

L’équipe de HP travaille actuellement sur un « Hub » qui permettra bientôt de réutiiser les contenus créés par les autres utilisateurs. Ces contenus seront disponibles via une fonctionnalité « Get shared content » (obtenez du contenu partagé » qui s’affichera dans le menu général :

Nouvelle fonctionnalité dans le menu du haut

Vers le site de H5P.

EdPuzzle – l’outil propriétaire de création de vidéos interactives pour la classe

EdPuzzle s’adresse clairement aux enseignants, bien qu’il ne demande aucune preuve de ce statut. Il se finance à travers certaines publicités qui s’affichent sur l’espace d’édition vidéo pendant l’édition. Son modèle économique est le « freemium » : une version gratuite et des options payantes. Vous pouvez créer ou récupérer jusqu’à 20 vidéos interactives gratuitement.

Voici un exemple que j’ai réalisé autour d’une vidéo de National Geographic :

J’ai pu y insérer des questions ouvertes et à choix multiple. Par contre, je n’ai pas pu y intégrer de commentaire audio en raison des paramètres de la vidéo YouTube…

Un éditeur très simple vous permet d’insérer les éléments interactifs :

L’éditeur d’Edpuzzle

Une vidéo interactive Edpuzzle peut s’intégrer à toute page Web via un code iFrame. Elle s’intègre également à divers LMS, comme Google Classroom, Blackboard, Canvas, etc. Vous pouvez consulter la liste des plateformes compatibles. Dans ce cas, les notes obtenues par vos élèves via Edpuzzle sont automatiquement ajoutées à votre système habituel. Un gain de temps appréciable.

Vous pouvez également réutiliser des vidéos produites par les autres utilisateurs. Les vidéos existent dans de nombreuses langues sur des sujets illimités. Enfin, un éditeur de vidéo intégré vous permet de procéder à des coupures et à des montages simples.

Essayez le site d’Edpuzzle.

LearningApps : une application de vidéo interactive complète

LearningApps est un site de création et de partage d’applications pédagogiques très apprécié des enseignants. À juste titre : il propose des tonnes d’applications variées, faciles à créer ou à réutiliser, ainsi qu’un système de gestion de classes avec statistiques et rapports d’activité. Et tout cela gratuitement !

En outre, les applications LearningApps peuvent être partagées via code QR, lien plein écran ou réduit et peuvent être intégrées dans une page web avec un code de type iFrame. Cerise sur le gâteau : LearningApps passe très bien sur smartphone : les élèves peu équipés peuvent donc suivre facilement les cours proposés sous cette forme, exactement comme avec Wooflash.

Par contre, l’éditeur de LearningApps n’est pas le plus convivial. Contrairement aux autres solutions, il faut y indiquer le début de chaque insertion. Et surtout, il faut créer les applications à l’avance. Mais cela permet d’intégrer des applications complètes, variées et réellement multimédias.

L’éditeur de vidéo interactive de LearningApps

J’aurais pu intégrer des questions audio ou plus d’images dans la vidéo. En fait, toutes les applications LearningApps peuvent être intégrées dans une vidéo interactive.

LearningApps ne peut pas être intégré dans votre LMS, par contre, il vous permet de créer des groupes d’apprenants – les classes – qui mémoriseront les performances de vos élèves ainsi que les statistiques (fréquentations, notes obtenues, etc.).

Visitez le site LearningApps.

Thinglink

Thinglink a été la première application (à ma connaissance) à proposer des images interactives. Aujourd’hui, elle se dirige vers l’utilisation des technologies immersives comme la visite virtuelle, la réalité virtuelle ou encore la vidéo interactive.

Thinglink exploite son expérience passée et propose de nombreuses intégrations :

  • image
  • vidéo
  • son
  • formulaires Google Form
  • Google Maps
  • etc.

Vous pouvez importer des vidéos YouTube ou une vidéo de votre PC, de votre compte Google Drive ou OneDrive ou encore des photos directement depuis Unsplash.

Attention : Seuls les comptes de type « Éducation » permettent de partager les réalisations avec un compte gratuit.

Vous pouvez intégrer facilement une production Thinkglink dans votre site Web ou LMS via un code iFrame. Si votre établissement souscrit un abonnement du type « School », vous pouvez également intégrer Thinglink via une clé LTI. Cette clé fonctionne notamment sur Moodle, Canvas ou Blackboard.

Lien vers Thinglink.

Conclusion : quatre applis différentes selon vos besoins

Les quatre applications de vidéo interactive présentées ci-dessus présentent des caractéristiques et des modes d’inscription différents.

Les quatre applications permettent de réaliser du contenu réalisé par d’autres utilisateurs (dans la mesure où ceux-ci ont publiés leurs productions avec l’autorisation de reproduction).

Utilisez mon tableau comparatif et la description de chaque technologie pour choisir celle qui convient le mieux aux besoins de vos apprenants.

Bonne découverte et bon travail 😉

Si vous avez apprécié cet article, abonnez-vous à notre lettre d’information pour ne rater aucun article ou podcast 😉

Catégories
Uncategorized

Une sitemap interactive pour mon site web avec XMind et Thinglink

Comment créer une sitemap – ou carte de navigation dans votre site – à partir d’une mindmap XMind ?

Une fois de plus, j’ai fait appel à Thinglink pour résoudre ce problème : l’absence de carte interactive en ligne chez XMind.

Et j’ai créé la sitemap de mon nouveau site web avec cette solution : une carte heuristique XMind contenant des liens et une description de contenu avec Thinglink!

J’avais déjà utilisé Thinglink avec le logiciel de mindmapping Novamind pour réaliser une carte interactive sur mes ateliers Apprendre A Apprendre ainsi que pour un cycle de formations sur le mindmapping pour l’entreprise.

Mais j’avais envie d’aller plus loin et de donner à mon nouveau site web – marco-bertolini.com – une sitemap interactive basée sur XMind et sur Thinglink.

Chacun des sujets de ma mindmap représenterait une page : les visiteurs pourraient promener leur souris sur la carte pour voir apparaître les liens, ainsi qu’une brève description du contenu de la page.  Il leur suffirait de cliquer sur ces liens pour atterrir sur la bonne page.

Une sitemap claire et ludique

En outre, une mindmap est un outil visuel particulièrement clair  et ludique : le visiteur pourrait avoir une vision globale du contenu du site d’un seul coup d’oeil.

Et l’utilisation des images et des couleurs transformerait un document « obligatoire » en une image attractive !

Je m’y suis donc attelé.  J’ai d’abord créé une mindmap ou carte heuristique avec XMind, reprenant chaque page du site web.  Ensuite, j’ai exporté cette carte au format d’image PNG.    Puis, j’ai téléchargé cette image sur le site de Thinglink.  Et j’y ai édité les liens et les descriptions de page.

Edition des liens et des description de pages de la sitemap dans Thinglink

Ensuite, j’ai sauvegardé l’image sur Thinglink.   Et enfin, j’ai choisi l’option « embed » – ou intégrer dans un site web – et j’ai recopié le code HTML de mon image.

Il m’a suffit de l’intégrer dans la page Sitemap de mon site web pour pouvoir l’afficher.  Il n’y a donc pas besoin d’être programmeur ou de connaître le code HTML pour éditer une sitemap sous forme de carte interactive avec Thinglink, contrairement à d’autres solutions.  J’ai créé mon site avec Weebly : une solution qui me permet de concevoir et de mettre à jour mes sites web de manière très simple.

Voici la sitemap terminée : cliquez sur l’image pour voir l’original avec les liens et la description du contenu des pages.

Sitemap interactive du site Marco Bertolini – Conseil et Formation

Cela veut dire aussi qu’à chaque mise à jour du site, je vais devoir modifier la map et y inclure tous les liens à nouveau.

Mais je crois que le résultat en vaut la peine.

Cette carte a été entièrement réalisée avec la version gratuite d’XMind !

Et vous ? Qu’en pensez-vous ? Avez-vous déjà utilisé ce type de carte interactive pour votre site web ?  Quelle solution avez-vous adoptée ?  Et quels logiciels ou applications avez-vous utilisé ?

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
Logiciels Mind Mapping Novamind XMind

Une carte heuristique interactive avec Novamind et Thinglink

Comment créer simplement une carte interactive à intégrer dans un site ?

Une solution simple : combiner une carte Novamind avec l’application en ligne Thinglink.

Peu de logiciels de mindmapping proposent des cartes interactives en ligne.  Mindmeister et Mindomo sont deux rares exemples.

Cela veut-il dire que ceux qui travaillent avec les autres logiciels sont définitivement privés de ce type d’outils ?

Avec Thinglink, vous pouvez désormais intégrer une image – et donc une carte heuristique ou conceptuelle – interactive à votre blog ou site web.

Un essai avec Novamind

Je suis en train de tester le logiciel Novamind – dont je pense le plus grand bien ! – et j’ai donc fait l’essai.

J’ai recréé une carte très simple pour présenter nos ateliers Apprendre A Apprendre : une carte interactive qui renvoie vers une série d’articles sur ce blog à propos de ma méthode Comment étudier efficacement en 5 étapes.  (Cliquez sur l’image pour voir la version interactive sur le site).

Cinq étapes pour étudier efficacement

Téléchargement dans Thinkglink

J’ai ensuite téléchargé l’image sur Thinglink et puis, j’y ai ajouté des liens : c’est extrêmement simple.  Dès qu’ l’image est chargée, Thinglink vous propose de « tagger » les emplacements où vous souhaitez placer l’hyperlien.

Vous pouvez ajouter une courte description de la cible du lien.  Et bien sûr, n’oubliez pas de coller l’adresse de la cible.

Carte XMind taggée avec Thinglink

 Vous appuyez sur « save » lorsque vous avez terminé et votre image est prête !

Intégration dans le site web

Vous pouvez ensuite la partager avec vos amis ou l’intégrer dans un site web.

Pour cela, un clic droit sur l’image et vous choisissez l’option « embed » : Thinglink vous propose alors un code à recopier et à coller à l’emplacement voulu sur votre site.  Pas plus compliqué que ça et le résultat est bluffant!

Insérer la carte mentale dans un site web

Envie d’essayer ?  Rendez-vous sur Thinglink !

Cette minmap a été réalisée avec la version d’essai de Novamind que vous pouvez télécharger ici !

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !