Catégories
enseignement secondaire Internet Jeunes Orientation professionnelle Outils Pédagogie Serious games

Deviens policier scientifique

Deux ressources pour les jeunes qui s’intéressent à la criminologie.

L’une nous vient du Centre des Sciences de Montréal et l’autre d’Interpol elle-même.

Toutes deux vous font découvrir l’univers de la criminologie de l’intérieur en faisant appel au virtuel.

Aujourd’hui : Autopsie d’un meurtre !

Le Centre des Sciences de Montréal propose une exposition gratuite virtuelle mais surtout interactive : Autopsie d’un meurtre.

Le visiteur devient l’acteur de l’enquête : il endosse la panoplie du spécialiste de la police scientifique, combinaison blanche, gants, etc.

Scène de crime

Le choix des indices à analyser

Mais surtout, il doit analyser les indices laissés sur la scène de crime en choisissant la meilleure technique.  Par exemple, pour une trace de sang, utiliserez-vous la photo, le polilight, les empreintes digitales, etc. ?

Vous avez choisi le polilight ?  Bien vu !

Voici l’explication de cette technique dans le jeu :

Sélectionner un laboratoire

Ensuite, l’échantillon de sang est envoyé au laboratoire pour analyse.  Quel laboratoire ?  Ici aussi, l’internaute doit choisir entre différentes solutions.

Le laboratoire de génétique fournit des explications sur les instruments utilisés, mais aussi sur le métier de technicien labo et sur la science de la génétique et ses pionniers.

Une animation sur l’extraction de l’adn et son analyse montre clairement toutes les phases du traitement scientifique de ce type de preuve.

Les textes sont toujours accessibles sans être simpliste, les illustrations claires et facilement compréhensibles.

Notre avis : une exposition virtuelle de grande qualité qui respecte son public.  L’image, la scénarisation  et la dynamique générale de cette exposition l’apparente à un serious game ou jeu sérieux de qualité.  Le jeu est disponible en deux langues, le français et l’anglais.  Accessible aux étudiants du secondaire qui s’intéressent à la criminologie et aux techniques policières.

A recommander sans restriction !

Demain, découvrez Interpol avec un autre site et un serious game !

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !

Catégories
Chomage CV

Vous n’avez pas de diplôme ? Mais du savoir-faire ? Faites valider vos compétences !

Vous n’avez pas terminé vos études ?  Ou vous avez appris le carrelage sur le tas ?  Vous avez pratiqué la coiffure en noir ?

Mais vous n’avez pas de diplôme ?

Comment mettre tout ça sur un CV ?  Comment faire reconnaître ces compétences que vous avez apprise ailleurs qu’à l’école ?

Une bonne nouvelle : la validation des compétences !


En Belgique, depuis quelques années, il est possible de faire reconnaître des compétences que vous avez acquises autrement qu’à l’école.  Ou que vous n’avez pas eu l’occasion de faire vérifier par un examen ou un diplôme.  Pour la France, vous trouverez plus d’infos ici.

Pour quels métiers ?

Pratiquement, il existe un nombre croissant de métiers pour lesquels vous pouvez obtenir une reconnaissance officielle :

  • mécanicien automobile
  • employé des services commerciaux
  • aide-comptable
  • carreleur, coffreur, maçon, peintre en bâtiment
  • peintre industriel
  • électricien
  • technicien de scène de théâtre,
  • etc.

Vous trouverez la liste des métiers – mise à jour régulièrement – ici.

Comment ça se passe ?

C’est très simple : vous identifiez sur le site le métier qui correspond au vôtre.

Vous prenez contact avec un centre agréé – dont vous trouverez la liste sur cette page web.

Le responsable du stage vous fait remplir un formulaire, vous inscrit.  Lorsque la date de l’épreuve est fixée, vous vous rendez au centre et vous montrez ce que vous savez faire.  Par exemple, pour un maçon, on vous demande de monter un mur.  Pour un électricien, on vous fera faire un montage électrique.  Pas de théorie ou de blabla, ici : que de la pratique, du vrai, du concret !

Un jury, composé de professionnels et de formateurs du secteur, décide si vous avez réussi ou non.

Si vous avez réussi, on vous délivre un Titre de compétence : un document officiel qui confirme que vous maîtrisez votre métier.

Combien ça coûte ?

Rien !   Nada !   Shnoll !    C’est entièrement gratuit ! C’est pris en charge par le gouvernement.

Qu’est-ce que ça vaut ?

Un Titre de compétence n’est pas un diplôme, mais un document officiel qui certifie que vous êtes capable d’exercer un métier.

C’est ce qui intéresse vraiment une entreprise : savoir si, au moment où elle vous engage, vous êtes capable ou non de pratiquer ce qu’on vous demande.  En un mot, si vous êtes rentable !

Et le Titre de compétence est un titre officiel reconnu par la Région wallonne, la Communauté française et la Région de Bruxelles-Capitale.  Il est aussi reconnu par le Forem,  Bruxelles Formation, l’Enseignement de Promotion Sociale, l’IFAPME et le SFPME.

La validation des compétences vous fait gagner du temps : vous n’avez pas besoin de (re-)suivre une formation pour avoir un diplôme – vous passez directement l’épreuve et vous savez tout de suite si vous avez réussi ou non.

C’est confidentiel : l’inscription et les résultats vous sont communiqués  à vous et à personne d’autre.  Si vous réussissez ou si vous ratez, personne n’en saura rien, sauf si vous avez envie de fêter ça avec vos amis ou votre famille, bien entendu !

C’est tout le mal que je vous souhaite !