Comment et pourquoi les entreprises utilisent-elles les logiciels de Mind Mapping ?

Quels sont les logiciels de mindmapping utilisés par les entreprises ?  Et à quoi les utilisent-elles ?  Le point sur la question avec une enquête de Chuck Frey !

Chuck Frey est non seulement un mindmappeur convaincu, mais il est aussi l’auteur de The Mindmapping Softwareblog, un des meilleurs blogs anglophones dans le domaine des logiciels de Mind Mapping et de pensée visuelle.

Une enquête annuelle sur l’utilisation des logiciels de mindmapping

En 2006, il publiait le rapport d’une première enquête sur l’utilisation par les entreprises des logiciels de Mind Mapping.  Quatre ans plus tard, Chuck Frey renouvelle l’expérience.  Les résultats en anglais sont téléchargeables à cette adresse.

Vous pouvez également visionner et télécharger cet article sous forme de document :

 Les enseignements de cette deuxième enquête – et les différences avec les résultats de la première – sont extrêmement intéressants et parfois même, surprenants.

iMindMap, logiciel de mind mapping agréé et développé par Tony Buzan

Carte mentale numérique

Plus de 40 % d’utilisateurs affirmés

Par exemple, à la question "quel type d’utilisateur du mind mapping êtes-vous ?", pas moins de 43% de répondants déclarent être des utilisateurs affirmés, alors que Chuck Frey attendait plutôt des résultats à hauteur de 20-30%.  On ne sait pas si le nombre élevé de ces utilisateurs est dû au fait que les répondants sont conscients de l’importance du Mind mapping dans leur travail quotidien ou si ces lecteurs réguliers du blog sont influencés par leurs lectures…  (Cliquez sur l’image pour l’agrandir).

Graphique camembert : types d'utilisateurs de logiciels de mindmapping

Types d’utilisateurs

MindManager ratrappé par XMind ?

Le paysage des logiciels utilisés change aussi puisque si MindManager reste en tête avec 51 % des utilisateurs, cela constitue tout de même une chute de 22% par rapport à l’enquête précédente.   Le second est Xmind avec 8%, tandis que FreeMind passe de 10 à 6%, que NovaMind et PersonalBrain se stabilisent à 5%, iMindMap à 4% ainsi que MindMapper tandis que tous les autres représentent 2% et moins…

On peut donc dire qu’on assiste à une reconfiguration complète des logiciels dans ce domaine.  Le fait que des logiciels comme iMindMap développent des applications pour Iphone et Ipad pourrait également changer la donne à très court terme… (Cliquez sur l’image pour l’agrandir).

Liste des logiciels de mindmapping présents dans les entreprises selon le degré de popularité

Logiciels utilisés

51 activités différentes pour les logiciels de mindmapping

Les applications du mind mapping au travail quotidien sont également très variées puisqu’on distingue pas moins de 51 activités différentes.  Je résume ici les 10 premières.

Il y a quelques changements notables entre les deux enquêtes : par exemple la planification de projet a augmenté de 18 % en 4 ans, tandis que le brainstorming individuel a diminué de 20 %.  Cela tient peut-être à deux facteurs : d’une part, l’évolution des logiciels qui permettent effectivement une prise en compte globale de la gestion de projet et la prise de conscience d’applications du Mind mapping que l’on pratiquait encore peu en 2006. Mais ceci n’est qu’une hypothèse personnelle… (Cliquez sur l’image pour l’agrandir).

Une autre discipline qui a profité de ces changements est la conduite de recherche qui a augmenté de 10% par rapport à 2006.

Le logiciel de mindmapping : un outil quotidien ?

Le temps consacré chaque jour au Mind mapping est également en évolution.  Cela montre que le Mind Mapping devient partie intégrante du travail quotidien. (Cliquez sur l’image pour l’agrandir).

Temps d'utilisation journalier des logiciels de mindmapping

Utilisation quotidienne

La question "comment caracteriseriez-vous votre utilisation professionelle des logiciels de mind mapping ?" révèle aussi à quel point ceux-ci prennent une importance croissante au sein de la vie de l’entreprise.  Près de la moitié des répondants considèrent que c’est une part essentielle de leur travail tandis qu’un tiers d’entre eux déclarent l’utiliser souvent.  Si l’on combine les deux, près de 80% des personnes consultées estiment que les logiciels de Mind Mapping constituent un outil essentiel pour elles, ce qui est très impressionnant !  (Cliquez… ).

Quelle est l'importance du mindmapping pour l'entreprise ?

Importance de l’utilisation

  

Les bénéfices du mindmapping pour l’entreprise

La question "quel est le bénéfice principal que vous retirez de l’utilisation des logiciels de mind mapping" révèle aussi une surprise : la réponse "plus grande clarté de pensée" arrive toujours en tête, mais perd 13 % par rapport à l’enquête de 2006Gestion de la surcharge d’information vient en second lieu et progresse de 4 % tandis que la visualisation des relations entre informations prend la troisième place tout en gagnant 6 %.  (Cliquez…).

Quels avantages l'entreprise retire-t-elle de l'utilisation du mindmapping

Bénéfices du mindmapping

Comme le souligne Chuck Frey, la surcharge d’information est un problème croissant pour les travailleurs de la connaissance et voir que ces derniers utilisent de plus en plus des logiciels de type Mind Mapping est encourageant.  Il souligne aussi combien les "bénéfices du Mind Mapping traditionnel" (c-à-d sur papier) sont peu cités par les répondants : 4% affirment que cela les aide à mieux gérer  les projets (alors que les applications liées à la planification et la gestion de projet figurent en bonne place dans le classement) tandis que 3% d’entre eux seulement déclarent utiliser le Mind Mapping afin de générer de nouvelles idées ou de nouveaux points de vue…  Les logiciels de Mind Mapping sont donc perçus comme des outils de gestion, d’organisation et de diffusion de l’information.

Quelle augmentation de productivité ?

Chuck Frey a également interrogé ses lecteurs sur l’augmentation de la productivité que leur apportait la pratique du Mind Mapping.

Quelle augmentation de la productivité par l'utilisation de logiciels de mindmapping en entreprise ?

Influence sur la productivité

Alors que 26% des répondants affirmaient connaître une augmentation de 20 à 30%, ils ne sont plus que 22% à s’attribuer ce chiffre.  Par contre, ceux qui considèrent que leur productivité augmente de 10 à 20% grâce au Mind Mapping passent de 25 à 28%.  Chuck Frey attribue ce changement au fait que l’effet de nouveauté étant passé, les utilisateurs du Mind Mapping tomberaient dans une certaine routine.  Personnellement, je ne suis pas convaincu.  Je crois qu’il est très difficile d’évaluer correctement l’augmentation de sa propre productivité.  J’ai eu moi-même beaucoup de peine à répondre à cette question alors que je suis un utilisateur quotidien de cet outil.  Sans mesure objective du type avant-après, on a plutôt affaire à du ressenti et à de l’appréciation aléatoire…  Peut-être faudrait-il poser la question autrement ou la subdiviser en plusieurs sous-questions du type "combien de temps gagnez-vous pour tel type d’application" et extraire la moyenne de tout cela…

Les résistances au  mindmapping

Chuck Frey pose ensuite une question intéressante : "qu’est-ce qui empêche une acceptation plus large des logiciels de Mind Mapping en entreprise ?"  C’est l’absence de conscience qui vient en tête avec 42% (soit 5% de moins qu’en 2006), suivie de près par le manque d’acceptation de la part des collègues, des managers, etc., avec 24%. (Cliquez…)

Les résistances à l'utilisation du mindmapping numérique en entreprise

Les principaux obstacles

Que le manque de conscience des apports du Mind Mapping ait baissé de 5% en 4 ans est plutôt rassurant et montre que la connaissance de l’outil commence à faire son chemin auprès des entreprises.  La seconde réponse rendrait plutôt compte de l’écart qui existe entre utilisateurs du cerveau droit – personnes à tendances plus créatives, plus ouvertes à l’innovation – et utilisateurs du cerveau gauche – penseurs rationnels plutôt enclins à la linéarité et aux raisonnements rigoureux…  Je me méfie des explications unifactorielles, et cette dichotomie entre cerveaux gauches et cerveaux droits me paraît un peu trop simple.  D’autant que le Mind Mapping fait largement appel aux deux hémisphères cérébraux.  Peut-être faut-il ici parler davantage de culture d’entreprise plus ou moins ouverte à l’innovation et aux outils non-linéaires ?

Cette question a d’ailleurs reçu un nombre impressionnant de réponses très dispersées qui ont trait à la culture d’entreprise, au manque de lisibilité des formats d’échange, aux styles cognitifs différents, etc.  C’est donc qu’on a affaire à un faisceau de motifs très variables d’une entreprise et d’un individu à l’autre.

Le nombre de partage à la baisse

La question numéro 9 était la suivante : "partagez-vous les mind maps que vous créez avec vos collègues ou membres de votre équipe ? Les chiffres ici aussi ont changé, et, bizarrement, ils sont plutôt à la baisse :

Comment les utilisateurs de logiciels de mindmapping partagent-ils leurs cartes cognitives ?

Modalités de partage

Il peut sembler étrange que les utilisateurs de logiciel de Mind Mapping partagent moins leurs mind maps qu’auparavant.  Chuck Frey attribue cette baisse au fait que, ces logiciels n’étant pas encore très répandus en entreprise, les utilisateurs doivent partager leur documents en les exportants sur d’autres supports comme Word, Excel, PowerPoint, etc.

La 10e question porte d’ailleurs sur la façon dont les utilisateurs partagent leurs mind maps avec leurs collègues ou d’autres personnes.  Le format PDF arrive largement en première position avec 54% alors que l’OPML, supposé être le format d’échange des logiciels de Mind Mapping n’arrive qu’à rassembler un triste 4% !

Sous quel format les utilisateurs de logiciels de mind mapping partagent-ils leurs cartes heuristiques ?

Formats des cartes partagées

Le fait que certains utilisateurs recourent à l’imprimé indique qu’en l’absence de programmes adéquats, ils distribuent des mind maps imprimées lors de réunions.

Conclusions

En conclusion, je crois qu’on peut souligner plusieurs choses.  Tout d’abord, les utilisateurs de logiciels de Mind Mapping semblent plus nombreux qu’auparavant.  Ils utilisent massivement cet outil dans un nombre croissant d’applications.  Le type d’application pour lequel ces personnes utilisent les logiciels de Mind Mapping est aussi en évolution et se distingue de plus en plus des utilisations "traditionnelles" du papier : moins de brainstorming individuel et de gestion de projet, mais davantage d’organisation et de diffusion de l’information au sein et à l’extérieur de l’entreprise.

Mais il semble qu’il reste beaucoup à faire en termes d’acceptation de ce type d’outils en entreprise.  Certaines entreprises plus ouvertes à l’innovation ont déjà intégré le mind mapping dans leurs pratiques quotidiennes et en font un élément essentiel de leur panoplie.  Mais d’autres sont toujours fermées à tout ce qui n’est pas linéaire ou présente un aspect "artiste".  Elles se privent pourtant d’une série d’outils précieux en termes de gains de productivité et de potentiel d’innovation ou de maîtrise des flux d’information, un élément pourtant crucial de l’économie de la connaissance…

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !



Catégories:creativité, Mind Mapping, Outils, Projets

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

18 réponses

  1. Merci, Franck pour cet excellent commentaire.

    Oui, les raisons du refus sont souvent culturelles et, comme souvent, ce sont ceux qui en ont le plus besoin et aurait le plus intérêt à l’utiliser qui résistent le plus ardemment…

    Mais cet outil-là, comme d’autres, finiront par s’imposer car les méthodes de pensées et de travail héritées du XIXe siècle seront de moins en moins adaptées aux besoins du XXIe…

    Les nouveaux défis – changements climatiques, démographie, développement exponentiel des technologies, etc. – demanderont, exigeront, des modes de pensée plus adéquats : mind mapping, lateral thinking, frame games, PNL, etc. Et sans doute d’autres outils dont nous n’avons même pas idée maintenant…

  2. Bonjour Marco,
    tout d’abord merci pour votre traduction et votre analyse : n’étant pas anglophone averti (c’est un euphémisme), c’est avec grand plaisir que j’ai lu votre billet (merci également à Philippe pour l’info.)
    La toute puissance de MindManager (un excellent logiciel au demeurant) me parait être expliquée par le profil du public ayant répondu à ce sondage. Les sujets développés sur The MindMapping Software Blog touchent essentiellement le monde de l’entreprise. Sa parfaite intégration avec les logiciels de bureautique est un atout majeur et représente un maillon solide sur la chaine des outils.
    Un découpage par secteur aurait pu être pris en compte entreprises, certes, mais aussi universités, écoles, associations,… Certainement plus compliqué à faire, mais également riche d’enseignements.

    Pour finir, je partage totalement le point de vue concernant la difficulté qu’ont les logiciels de MindMapping à percer en entreprise : pour y être personnellement confronté, les blocages sont (trop) souvent culturels. De ce fait, l’utilisation pourra se cantoner, même pour les plus convaincus, à des actions personnelles qui n’ont pas vocation à être diffusées.

    Merci encore.

    Franck.

  3. Bonjour,

    Je suis abonné à la newsletter de Chuck Frey, mais j’ai eu la flemme de lire son compte-rendu et ai préféré lire votre résumé…

    Sur le marché pour un outil de Mind Mapping, je suis surpris du faible taux d’utilisation de Personal Brain. En effet, mes besoins gravitent autour de l’organisation des informations (pour éviter le syndrome "information overload"), ainsi que du brainstorming. Or, il me semble que seul un graphe – la possibilité de lier un noeud à plusieurs – peut m’aider, à la façon du "Concept Mapping". J’avoue ne pas avoir lu les livres de Tony Buzan, mais il me semble que le Mind Map tel qu’il est implémenté dans tous ces outils – mis à part Personal Brain – est limité sur ce plan. Est-ce que je me trompe ? Peut-être y a-t-il une façon de contourner cette limitation…

    Merci pour tout conseil qui me permettra de me lancer enfin.

    • Bonjour,

      Je comprends votre souci. Documentaliste de formation, je sais que l’afflux d’information est chaque jour plus difficile à maîtriser…

      Personal Brain offre en effet un puissant outil de gestion de la connaissance. Il permet de stocker des informations et de les relier entre elles de manière à la fois élégante et efficace.

      D’autres producteurs de logiciels de mind mapping se sont lancés dans la course, comme Tony Buzan lui-mêlme qui travaille, pour la prochaine version de iMindMap, à une synchronisation entre les mind maps produites avec ce logiciel et des bases de données. On n’en sait guère plus pour l’instant.

      Exswap, la société qui a développé Mindomo a sorti un nouveau produit de gestion de l’info qui s’appelle I-Navigation, mais je ne l’ai pas encore testé.

      Je pense que pour le moment, Personal Brain constitue la meilleure alternative.

      Je parlerai aussi bientôt dans ces pages de Pearltree, qui est un produit français et qui est un réseau social basé sur le concept des mind maps. Très intéressant lui aussi.

      Bonne découverte et tenez-nous au courant de vos expériences avec Personal Brain ou d’autres logiciels, nous sommes toujours curieux d’apprendre et de découvrir de nouveaux outils intéressants,

      Merci,

      Marco.

  4. Exemple de Mindmaping pour gérer un maillage de points de présence web (work in progress).

    Je conduis une expérience de création de "webkiosk" pour optimiser la webprésence de la sortie d’un livre "La Twitterature". Le plan de bataille WPOF (Web Points Of Presence) (!) est mindmapé.

    Je vous fais partager cela ici: http://www.mindmeister.com/fr/42715041/la-twitterature
    Vous découvrirez également la mécanique front end des cartes générées sur mindmeister.com.

    Une recherche google "La Twitterature" vous donne un aperçu naturel de la MindMap, sous forme de liens.

    C’est un travail openminded en cours, la carte s’étoffe de jour en jour.
    Vos réflexions, idées, suggestions et remarques sont les bienvenues.

    • Bonjour,

      Oui, j’ai entendu parler du livre. Je suis d’ailleurs très curieux de le lire…

      Merci de partager cette expérience ici. Je vais examiner tout cela et je vous ferai mes commentaires et suggestions avec plaisir.

  5. Merci beaucoup pour partager cette excellente analyse de l’enquête de Chuck Frey, les graphiques sont très clairs. Je suis d’accord avec vos conclusions.

    • Merci Philippe pour ce commentaire qui me touche venant d’un professionnel du mind mapping comme vous. Je suis aussi votre blog et j’espère que nous aurons un jour l’occasion de nous rencontrer ailleurs que sur la toile pour discuter de cette passion commune…

  6. Le "mind mapping" atteint encore une autre dimension lorsque l’on utilise un logiciel en ligne. On peut alors collaborer, à plusieurs et en temps réel sur la mind map.
    La partager, la diffuser et la publier est alors un jeux d’enfant. Pour ma part j’ai adopté http://www.mindmeister.com mais http://www.mind42.com n’est pas mal du tout :-)

    • Merci pour ce témoignage, Christophe.
      C’est vrai que, sur papier ou en ligne, le mind mapping peut être un magnifique outil collaboratif. Pour le brainstorming,par exemple, le mind mapping est bien plus efficace que les méthodes traditionnelles.
      Pour ma part, j’utilise iMindMap, le logiciel du fondateur du mind mapping, Tony Buzan, qui est aussi intuitif que le travail sur papier.
      Mais Odessa vient de développer un petit module de mind mapping qui fonctionne dans Google Wave : à suivre…

Rétroliens

  1. XMind 3.2.0 : c’est parti ! et en français, s’il vous plaît… « Trouve ta voie !
  2. Conférence : Comment faire face aux Chronophages, ces monstres qui dévorent le temps de l’entreprise ? « Trouve ta voie !
  3. Modèles gratuits en langue : les repas en néerlandais « Trouve ta voie !
  4. Gérer son temps : une formation avec GTD et Personal Brain « Trouve ta voie !
  5. Partagez vos cartes XMind sur BiggerPlate ! « Trouve ta voie !
  6. Mindjet : notre cerveau a besoin d’aide ! « Trouve ta voie !
  7. Comment et pourquoi les entreprises utilisent-e...
  8. Mindmapper13 | Pearltrees

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 2  204 followers

%d bloggers like this: