Arts de la mémoire : les principes de la mémorisation

Quels sont les principes de mémorisation utilisés dans les arts de la mémoire ?   Comment mémoriser des quantités d’informations sans se tromper ?

Quel rôle peuvent encore jouer les arts de la mémoire à l’ère numérique ?

Ce sont quelques questions que je me pose depuis quelques années.  Et sur lesquelles je voudrais échanger avec vous au cours d’une nouvelle série d’articles.

Les arts de la mémoire ont connu une longue éclipse avant d’être remis à l’honneur par les livres de Dame Frances Yates.  Et d’être repris comme tentative d’explication du fonctionnement des mindmaps par Tony Buzan.  Je prépare une conférence avec Métalectures sur ce thème.  Et j’utilise ces principes de mémorisation tant dans mes Formations « J’étudie plus efficacement » que lors de mes séances de coaching-étudiant.

Mais quels sont les principes qui ont été utilisés par les « mnémonistes » au cours des 3 derniers millénaires pour mémoriser tant des discours que des poèmes ou des formules de mathématiques ?

Trois principes fondamentaux

En fait, ces principes sont au nombre de 3.  Oui, vous avez bien lu : trois !

  1. L’ordre
  2. L’association
  3. La répétition

Sur la carte heuristique suivante, j’ai dessiné quatre branches : j’ai scindé « association » et « combinaison d’associations » pour une question de visualisation.  Mais c’est totalement arbitraire.  Cette carte est disponible sur Biggerplate pour un téléchargement gratuit au format XMind.  (Cliquez sur l’image pour l’agrandir).

Carte heuristique ou mindmap : arts de la mémoire - principes de mémorisation

Arts de la mémoire – principe de mémorisation

J’ai essayé, en utilisant une série de sources et mon expérience personnelle, de rassembler les principes de mémorisation et les techniques associées.  Je ne prétends pas à l’exhaustivité : si vous en connaissez d’autres, surtout, dites-le moi.  Je serai plus qu’heureux de les associer à ma panoplie !

1. L’ordre

Pour mémoriser, il faut d’abord placer les éléments à retenir dans un certain ordre.

Cet ordre peut être spatial, comme dans le cas des « mémoires locales » comme le célèbre « palais de mémoire« .  On place les objets à retenir dans un lieu.  Et on définit un parcours entre les différents objets placés dans différents endroits du lieu.  Je reviendrai sur le palais de mémoire qui est l’une des plus anciennes et l’une des plus efficaces techniques de mémorisation.

Il peut être chronologique : des événements situés dans le temps peuvent servir de trame.  Mais là, je pense davantage à la scénarisation qu’à une chronologie pure et simple.  Je ne connais pas d’exemple qui utilise une simple chronologie.  Et il s’agit donc davantage d’un ordre de type narratif qui insère une chronologie dans le récit.

Il peut être logique : c’est le cas de l’ordre dialectique ou des taxonomies.

2. L’association

C’est le fait de lier un concept et une image, par exemple.  Notre mémoire des images est en général bien meilleure que la mémoire des mots.

Pour se souvenir des chiffres, on utilise aussi l’association avec des images.  Le blog de mon ami Bernard Lamailloux en offre une magnifique illustration sur cette page Vous avez une mémoire extraordinaire.

L’association peut être phonétique : on part de la similitude entre les sons d’un nombre et celui d’un objet ou d’une personne : le chiffre « un » est associé au mot « hun », par exemple.  On utilise énormément les « acronymes » ou expressions formées des initiales de chacun des mots à retenir : CQQCOQP joue à la fois sur la similitude phonétique « C’est cucu, c’est occupé » et sur l’acronyme des sept questions formulées par Quintilien : Combien ? Qui ?  Quoi ?  Comment ? Où ? Quand ?  Pourquoi ?

L’association sémantique est plus rare, mais elle peut être très efficace comme dans le cas suivant : le cosinus est menteur et raciste.  Si vous ne me croyez pas, allez consulter cette (très longue) liste de mnémoniques dans laquelle figure l’explication de cette affirmation pour le moins bizarre.

Vous avez dit « bizarre » ?  Oui, car dans les arts de la mémoire, ce qui sort de l’ordinaire, de la logique, de la routine, de l’ordre attendu des choses se mémorise mieux.  Et donc, les associations bizarres – sons incongrus, noms ou phrases stupides, images grotesques, etc. – sont des moyens mnémotechniques plus efficaces que les associations « logiques ».

Stanislavski, dans sa formation des comédiens, utilisait la mémoire affective : il demandait aux comédiens de se rappeler des émotions vécues pour « animer » leur représentations.  Il leur demandait aussi d’associer ces émotions à un geste, ce qui n’est pas sans rappeler l’utilisation de la mémoire kinétique (mouvement).

Les combinaisons d’associations

Mais ce qui fonctionne le mieux, c’est la combinaison d’associations.   Associer une idée à une image placée dans un ordre particulier, comme dans le palais de mémoire.

Dans le cas des épreuves de cartes au championnat mondial de la mémoire, les mnémonistes associent les cartes à un personnage et à une narration.  Cela donne, chez les joueurs entraînés, les résultats surprenants comme celui-ci : Ben Pridmore, 4 fois champion du monde, qui mémorise un jeu de cartes entier en 24,97 secondes !  Record battu depuis…

Les mindmaps associent les mots-clés, les images, les couleurs, la disposition spatiale des branches et les relations pour aider à mieux comprendre à à mémoriser.

Microsoft a mis au point une méthode de mémorisation des mots de passe à l’aide d’images et d’acronymes  : un bel exemple d’utilisation d’une technique pluriséculaire rénovée par une entreprise high-tech !

Enfin, certaines méthodes allient chiffres et lettres pour mémoriser des suites complexes de nombres, comme les décimales de Pi : le principe se base sur un « poème » composé de mots dont le nombre de lettres est égal au chiffre à retenir :

Que j ’ aime à faire apprendre un nombre utile aux sages !

3     1    4     1   5     9                    2        6          5         3        5

Le poème proposé dans la liste de mnémoniques permet de retenir les 126 premières décimales de Pi.  Une paille à côté des 22.514 que Daniel Tammet a pu réciter lors d’un gala londonien en mars 2004 !

3. La répétition

Il y a au moins un point sur lequel s’accordent tous les auteurs qui ont écrit sur la mémoire depuis l’Antiquité: on ne retient bien, avec ou sans les autres méthodes, que si l’on répète plusieurs fois ce que l’on doit mémoriser.

Lorsque le mnémoniste place des images dans son palais de mémoire, il parcourt ce dernier plusieurs fois dans un sens et puis dans l’autre pour renforcer la mémorisation.

Le mindmapping propose une mode particulier de répétition : la réactivation.  Qui consiste à revisiter sa carte une heure après l’avoir conçue et à intervalles réguliers par la suite.  Intervalle dont la fréquence peut varier d’une personne à l’autre.

De nouvelles théories basées sur les neurosciences cognitives préconisent des répétitions espacées : c’est la base de l’utilisation des flashcards, qu’elles soient manuelles ou numériques comme celles que permet de créer Studyblue, par exemple.

C’est sur cette même théorie qu’est basée l’application Anki, compatible avec XMind, dont je vous reparlerai bientôt.

Enfin, d’autres théories sur la mémoire épisodique préconisent les exercices variés sur la même matière comme méthode de répétition.  C’est ce que je ne cesse de répéter au cours de mes ateliers Apprendre A Apprendre : que vous soyez visuels, auditifs ou kinétiques.  Variez les exercices !  Cela vous évite la lassitude liée aux mêmes exercices répétés inlassablement.  Surtout aux résumés et aux relectures totalement inefficaces…  Et vous mobiliserez différentes parties du cerveau qui seront prêtes à vous répondre au moment de l’examen.

Cet article n’est qu’un aperçu des différents principes de mémorisation.  Je reviendrai dans les prochaines semaines sur chacune des techniques évoquées.  Si vous en connaissez d’autres, si vous avez des expériences dans ce domaine : n’hésitez pas !  Utilisez les commentaires ou la page Contact pour me faire part de vos remarques, de vos suggestions, de vos expériences ;-)

A bientôt !

Vous avez aimé cet article ?  Inscrivez-vous à ma newsletter et ne ratez plus aucun article ou événément !



Catégories :Apprendre à apprendre, concept map, Etudier efficacement, Flashcards, Jeux, Mind Mapping, Outils, Pédagogie, Sciences cognitives

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , ,

58 réponses

  1. Bonjour,
    Je trouve que vous avez fait une excellente vulgarisation qui invitera plus d’un à chercher comment utiliser concrètement ces techniques. J’ai pour ma part un regret immense de ne pas avoir connu ça plus tôt.
    Vous avez raison d’insister sur le fait que la méthode des lieux est sans doute des plus efficace. J’ai plusieurs liens à vous donner. mnemotechnics.org, c’est une grosse communauté, et ils ont un excellent wiki http://mnemotechnics.org/wiki/Main_Page (en anglais cependant). La difficulté pour l’employer dans les connaissances de tous les jours c’est trouver les bonnes images qui représentent ce qu’on veut mémoriser, ça demande un peu d’entrainement. Le cas le plus facile étant l’apprentissage de jeux de cartes ou de suite de nombres car les images sont déjà construites à l’avance.
    Pour l’association nombreimage plusieurs méthodes existent, les plus connues sont par ordre de complexité (et d’ambition) : l’association 1 chiffre = une image (telle qu’on l’a retrouve sur le blog de votre ami) ; le Major system ; Dominic system ; PAO (personn-action-objet) ; Ben system. Le major system est le (deuxième) plus simple pour commencer, il consiste à utiliser un code chiffreson pour choisir un mot qui correspond aux chiffres. Par exemple chez moi 5=l et 3=m, pour le nombre 53 j’ai choisi un lama.L’association chiffreson la plus utilisée et celle là ( 0=s ; 1=d/t ; 2=n ; 3=m ; 4=r ; 5=l ; 6=ch ; 7=k ; 8=f/v ; 9=p/b ). https://docs.google.com/file/d/0ByHaoQf7DNnCMHpaN3gtczVMdEE/edit?pli=1 : Un lien de téléchargement d’un fichier anki en français pour apprendre l’association que j’ai choisi à partir de cette feuille excel collaborative http://goo.gl/m2MaQ (pour ceux qui veulent choisir leurs images)

    Et puis, je suis aussi heureux de lire cela : « l’application Anki, compatible avec XMind, dont je vous reparlerai bientôt. » Vous pourriez m’envoyer un draft ? (J’ai peut être des éléments supplémentaires à vous proposer ).

    Bravo encore pour ce billet,

    Bruno

    • Bonjour Bruno,

      Merci pour ce commentaire très positif.

      Je connais le système de Dominic et le major, mais il s’agit de systèmes de mémorisation de champions qui dépassent un peu le cadre de cette première approche.

      Je reviendrai vers vous très bientôt, non seulement par rapport à Anki, mais aussi sur d’autres sujets qui touchent aux neurosciences et pour lesquels je souhaiterais avoir votre avis. Je sais que, comme moi, vous êtes soucieux de ne pas diffuser de pseudo-science au sujet de la mémoire, des mindmaps, etc. Et donc, je voudrais échanger un peu avec vous sur certaines hypothèses. Et puis, il y a le fameux Docear dont je voudrais aussi discuter avec des personnes de votre groupe sur FB…

      A très bientôt donc. merci encore pour ce commentaire enthousiaste,

      Marco.

  2. Très bon article qui donne l’envie d’aller plus loin. Tout en lisant, je pensais aussi à la mémoire sélective. Je pense qu’il serait important et judicieux de l’analyser et de permettre à chacun de pouvoir retenir plus que ce que son inconscient désire. Je ne m’y connais pas trop sur le sujet mais la mémoire sélective est un aspect qui me revient souvent à l’esprit. Par exemple, les Seniors, en cours d’initiation, vont prétexter que leur mémoire leur fait défaut. Comme j’aime à le souligner à chaque fois, l’argument leur empêche inconsciemment de retenir ce qu’ils apprennent. Hormis l’apprentissage, 2 personnes ayant vécu ensemble un événement ne retiendront pas forcément la même chose, le pourquoi d’ailleurs certains témoignages se retrouvent en totale contradiction. Bref, tout ça pour dire qu’on ne retient que ce que l’on a envie de retenir. Si l’on se base sur cette dernière remarque, je me pose la question de savoir s’il ne serait pas opportun de travailler en premier l’envie et ensuite la mémoire. Sujet passionnant et tellement vaste, en tous cas. Merci pour ton partage ;-)

    • C’est vrai que les croyances limitantes ne facilitent pas les choses : je n’ai pas de mémoire, j’ai une mauvaise mémoire, etc.

      Il se peut dans le cas de certains seniors qu’ils souffrent de maladies dégénératives du type Alzheimer ou Parkinson, sans le savoir. Ou qu’ils aient une lésion cérébrale.

      Mais dans la plupart des cas, il s’agit d’un problème d’accès à la mémoire. Les données sont stockées quelque part dans notre cerveau, nous le savons, mais nous ne pouvons pas les faire remonter à la surface, au niveau conscient.

      Les techniques de mémorisation permettent, par les associations notamment, de mobiliser davantage de neurones dans différentes aires du cerveau : cela augmente les chances de retrouver ce que l’on veut quand on le veut.

      La mémoire est aussi très liée aux émotions – c’est sans doute pourquoi les images qui s’adressent à nos affects sont si efficaces pour mémoriser. Cela explique aussi pourquoi différentes personnes retiendront ou non les mêmes souvenirs. Comme disent les PNListes, chacun de nous a sa « carte du monde », son histoire, ses expériences personnelles, son encyclopédie de connaissances qui sont autant de filtres de la réalité. Donc, face à une même expérience certains en retiendront un ou deux aspects qui les touche(nt) particulièrement, d’autres ne se souviendront de rien.

      Merci pour ton commentaire et à bientôt ;-)

      Marco.

      • Juste deux mots :
        – Bravo
        – Merci
        :-)

        • C’est moi qui te remercie Bernard ;-)

          Je suis toujours ton blog avec énormément de plaisir,

          bonne journée,

          Marco.

          • Bonjour Marco

            Je relis aujourd’hui ton article que je trouve fort utile.

            Un détail m’avais échappé à l’époque, c’est la phrase « Que j ’ aime à faire apprendre un nombre utile aux sages ! » que tu donnes pour retenir le nombre pi.

            Il se trouve qu’on m’avait enseigné une version légèrement différente, avec le mot « singes » à la place de « sages ». Je m’interroge… Soit j’avais mal entendu, soit la personne qui me l’avait enseigné avait mauvais esprit (ce doit être contagieux…), soit elle a voulu donner une version arrondie (le mot « singes » ayant une lettre de plus que « sages », il donne 6 au lieu de 5… et la prochaine décimale – sauf erreur de ma part – est un 8…).

            Mais bon, dire « singes » pour « sages », tout de même… T’imagines un peu la tête qu’ils feraient, par exemple, je sais pas moi, au Conseil Constitutionnel ? :-)

            Amitiés,

            Bernard

Rétroliens

  1. Arts de la mémoire : les principes de la mémorisation | Revolution in Education | Scoop.it
  2. Apprendre à apprendre | Pearltrees
  3. Arts de la mémoire : les principes de la mémorisation | Numérique & pédagogie FormaVia | Scoop.it
  4. Arts de la mémoire : les principes de la mémorisation | gpmt | Scoop.it
  5. Mémoriser des données complexes par l’image : l’exemple Microsoft « Formation 3.0
  6. Arts de la mémoire : les principes de la mémorisation | Cartes mentales | Scoop.it
  7. à lire | Pearltrees
  8. méthodes | Pearltrees
  9. Arts de la mémoire : les principes de la mémorisation | FLE université | Scoop.it
  10. Arts de la mémoire : les principes de la mémorisation | Des cliparts pour mes maps | Scoop.it
  11. Arts de la mémoire : les principes de la mémorisation | Medic'All Maps | Scoop.it
  12. Arts de la mémoire : comment utiliser le palais de mémoire ? « Formation 3.0
  13. A ranger | Pearltrees
  14. De l’Illiade aux mondes virtuels : 3000 ans de pensée visuelle ! « Formation 3.0
  15. Arts de la mémoire : les principes de la mémorisation | Education et Innovation | Scoop.it
  16. Arts de la mémoire : les principes de la mémorisation | A New Society, a new education! | Scoop.it
  17. Arts de la mémoire : les principes de la mémorisation | Ensenyament de llengua catalana | Scoop.it
  18. Arts de la mémoire : les principes de la mémorisation | FLE et nouvelles technologies | Scoop.it
  19. MEMOIRE / MEMORISATION | Pearltrees
  20. pratique | Pearltrees
  21. Apprendre A Apprendre : nouvel atelier à Verviers ! « Formation 3.0
  22. eric taher (erictaher) | Pearltrees
  23. Etudiez efficacement : réactivez votre mémoire « Formation 3.0
  24. Troubles des apprentissages | Pearltrees
  25. Apprentissage | Pearltrees
  26. Ressources | Pearltrees
  27. ADCGEO » http://format30.com/2013/01/22/arts-de-la-memoire-les-principes-de-la-memorisation/
  28. Neurosciences et apprentissage | Pearltrees
  29. La Mémoire | Pearltrees
  30. Méthode | Pearltrees
  31. Arts de la mémoire : les principes de la...
  32. Arts de la mémoire : les principes de la...
  33. Loisirs-Divers | Pearltrees
  34. Mémoire | Pearltrees
  35. Zineb EL-ALAMI (zinebdasein) | Pearltrees
  36. Livres education philosophie sociologie | Pearltrees
  37. Neuro | Pearltrees
  38. Arts de la mémoire | Le blog de Monsieur Pilard
  39. ROIG (prof_m_roig) | Pearltrees
  40. Geneviegregoire | Pearltrees
  41. Mèmoire | Pearltrees
  42. Jeanka | Pearltrees
  43. Psychologie cerveau psychanalyse etc.. | Pearltrees
  44. Cerveau / Mémoire | Pearltrees
  45. Cosklein | Pearltrees
  46. Mémoire | Pearltrees
  47. Comment tout mémoriser rapidement avec les répétitions espacées « Formation 3.0
  48. Construire et animer une session de formation : suivez le guide ! « Formation 3.0
  49. Sandrinemoulin | Pearltrees

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 2 805 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :